Pour ou contre l'égalité salariale pour les femmes?

Pour ou contre l'égalité salariale pour les femmes?   92 membres ont voté

  1. 1. Et pourquoi pensez-vous que ce n'est pas encore fait!

    • pour
      73
    • contre
      16
    • Je n'ai aucun avis.
      3

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

titenath Animateur 26 685 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Cette hypothèse est incompatible avec le modèle de société de mon propos.

C'est sûr que dans ton modèle c'est pas le mari qui va les plaquer (quoi que .... Je ne vois pas pourquoi il s'emmerderait avec une nana avec qui il ne s'entend plus, mais admettons...), mais ça veut dire aussi qu'une femme malheureuse dans son couple, trompée, non considérée (enfin pas autrement que comme une boniche), elle ne pourra pas partir :sleep:

Elle aura constamment cette épée au dessus de la tete qui signifiera "si tu te barres, tu n'as rien, absolument rien, tu es entièrement dépendante de l'autre".

Alors ça te convient sûrement Hussard, parce que peut etre que pour toi c'est le seul moyen que tu as de garder une femme, mais aujourd'hui nous nous assumons, nous gagnons notre argent, nous sommes indépendantes. Du coup ça force les hommes comme toi à faire des efforts pour garder leur femme, je sais que c'est moins facile que de les traiter de boniche, mais c'est la vie :)

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

phil- Membre 23 398 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais ‚ 64ans
Posté(e)

ben si les femmes arrêtaient de bosser et restaient au foyer pour éduqué leurs mômes et faire leurs repas au lieu de les mettre à la cantine et puis il y aurait un peu plus d'emplois pour les hommes qui eux sont mieux payés il y aurait moins de divorce :mef:

pourquoi travailler si c'est pour donner 50% de son salaire a une nourrice hein! :rtfm:

je sens que je vais me faire traité de macho :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

C'est sur qu'aujourd'hui, la femme bosse en extérieur, en intérieur et si elle se fait larguer, elle continue à bosser en extérieur et dans beaucoup de cas continue à assumer la gestion des enfants.

Et certains appellent ça obtenir son indépendance. Moi, je dirais plutôt qu'elles ont gagné le droit d'être esclaves à vie. Je dirais plutôt que le système a trouvé la solution pour exploiter l'autre moitié de la population qui lui échappait encore en grande partie, le tout, au nom de la liberté.

J'aime bien observer les voies tortueuses et vicieuses qu'empruntent le système pour, en final, asservir les gens, non seulement avec leur consentement, voire, à leur demande expresse dev.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil- Membre 23 398 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais ‚ 64ans
Posté(e)

heu... disons que le système de consommation de notre société fait que pour pouvoir avoir une vie et un matérialisme bien meilleur que nos ancêtre des années 1950!

pousse la femme a travailler et ainsi a contribué au bien être de sa famille. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hussard Noir Membre 2 682 messages
Polémiste‚
Posté(e)

C'est sûr que dans ton modèle c'est pas le mari qui va les plaquer (quoi que .... Je ne vois pas pourquoi il s'emmerderait avec une nana avec qui il ne s'entend plus, mais admettons...), mais ça veut dire aussi qu'une femme malheureuse dans son couple, trompée, non considérée (enfin pas autrement que comme une boniche), elle ne pourra pas partir :sleep:

Si preuve est faite de l'adultère ou de violence conjugale, le divorce peut être légitime surtout dans le second cas. Au reste, le divorce est un fléau familial qu'il faut endiguer pour la stabilité de la société.

Alors ça te convient sûrement Hussard, parce que peut etre que pour toi c'est le seul moyen que tu as de garder une femme, mais aujourd'hui nous nous assumons, nous gagnons notre argent, nous sommes indépendantes. Du coup ça force les hommes comme toi à faire des efforts pour garder leur femme, je sais que c'est moins facile que de les traiter de boniche, mais c'est la vie :)

Les plus malheureux du modèle actuel ce ne sont pas les hommes, ce sont les femmes. Quand il y a séparation dans l'écrasante majorité des cas, lequel des deux parents se retrouve avec les gamins à charge et lequel des deux est libre comme l'air ? ;)

Une famille sur deux est désemparée dans l'éducation des enfants, parmi ces familles un grand nombre de mères célibataires. A part ça tout va bien dans le meilleur des mondes. En vérité, le féminisme n'est pas l'aubaine des femmes, c'est l'aubaine des goujats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Je ne vois pas pourquoi à travail et à qualité de travail égal les femmes gagneraient autant qu'un homme.

Si elles ne devaient pas se dépasser pour nous dépasser, comment ferions nous la sieste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 013 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les plus malheureux du modèle actuel ce ne sont pas les hommes, ce sont les femmes

C'était déjà le cas avec le modèle d'autrefois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

C'était déjà le cas avec le modèle d'autrefois.

Ca c'est ce que les feministe veulent nous faire croirent...

Autre fois une femme n'etais pas ecartelé entre ses enfant et son travail, elle n'etais pas mal vue par la gente masculine,ce n'etais ni des "salopes" ni des "soumise"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
H25 Membre 1 722 messages
Mi-Ficus, Mi-santhrope‚ 41ans
Posté(e)

Tout ça pose une question qui est passionnante mais un peu HS : est on vraiment plus heureux lorsque nous avons plus de droits et de liberté?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

Ca c'est une question qui merite un topic a elle toute seule et en philo s'il vous plait!

thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 013 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ca c'est ce que les feministe veulent nous faire croirent...

Autre fois une femme n'etais pas ecartelé entre ses enfant et son travail, elle n'etais pas mal vue par la gente masculine,ce n'etais ni des "salopes" ni des "soumise"...

Pour vous répondre, je vais vous parler des femmes à différentes périodes jusque dans les années 80.

Commençons par les "femmes d'autrefois". La femme autrefois (on va dire, jusque dans les années trente) n'épousait pas toujours (et même rarement dans certains milieux) un homme de son choix à elle, mais du choix de son papa. C'est un grand malheur de devoir coucher et d'avoir des enfants avec un homme qu'on a pas choisi comme on peut aisément le comprendre.

Si cet homme avait la facheuse habitude de fréquenter les bordels (légaux et nombreux à l'époque) et d'en revenir avec les poches aussi vides que le reste, avec parfois en prime une maladie vénérienne, ou bien de picoler, de siroter toute la paie à l'assomoir du coin, d'être injurieux ou violent... Voici l'alternative qui se présentait à son infortunée épouse : divorcer et être mal vue, ce qui pouvait l'amener, si ses parents -honteux- ne souhaitaient pas lui rouvrir leur porte pour l'héberger, à finir dans une maison close à son tour, ou bien fermer sa gueule et endurer.

Autrefois, quand une jeune femme se donnait à un homme avant le mariage, parce qu'elle l'aimait, qu'elle avait confiance en lui, et que -revirement de situation- après être parvenu à ses fins le profiteur la larguait, elle était considérée comme une "fille perdue". Ce qui pouvait l'amener dans ce cas également, à se retrouver dans une maison close, quand ce n'était pas dans un couvent. Et c'était pire si, de cette union très mal vue, naissait un enfant, parce qu'alors elle était reléguée à n'être qu'une "fille mère", et à se retrouver au ban de la société. Remarquez, elle pouvait toujours se faire avorter par une "faiseuse d'ange" mais elle risquait d'y passer avec le foetus. Tout comme la faiseuse d'anges d'ailleurs, puisque cette pratique illégale était passible de peine de mort. Enfin, cette société d'autrefois était de toute façon conçue par les hommes, pour les hommes, et les femmes n'y pouvaient rien changer : elles n'avaient même pas le droit de vote !

Passées les années quarante, les choses ont évolué, déjà parce que les femmes ont obtenu le droit de vote. Mais tout n'était pas gagné pour autant ! En effet, la politique, la justice, l'armée, la police, la médecine, l'industrie, etc., sont longtemps restées la chasse gardée des hommes... Un océan masculin où les gouttes de voix féminines se noyaient très facilement.

A vrai dire, beaucoup de gens en étaient encore au stade du "maman ou putain".

Il a fallu lutter pour avoir le droit à la pillule. Cela a même déplu à De Gaulle qui s'est étonné "qu'elles veuillent baiser", les femmes...

Savez-vous que, jusqu'en 1971, en France, les maris avaient le droit de tuer leur femme quand ils la surprenaient avec leur amant. C'était légal, eh oui, mais pas l'inverse parcontre. Même le droit de cuissage était légal : on ne dénonçait pas un patron à l'époque !

Je me souviens de cas de femmes qui avaient tué leur mari dans les années 70 parce qu'elles étaient maltraîtées, et qui se sont retrouvées avec des peines de 20 ans de prison. Alors que des époux qui tuaient leur épouse à force de les battre n'en récoltaient pas autant.

Je me souviens de la France des années 70 avec sa police de mecs, qui ne savaient pas écouter les victimes de viol, qui comprenaient les maris violents mais pas les femmes violentées... et puis des médecins qui, bien souvent encore, ne dénonçaient pas les incestes "pour ne pas briser les familles"... Et puis aussi, de cette réponse qu'on donnait aux fillettes de l'époque, qui se demandaient pourquoi ces métiers n'étaient exercés que par des hommes. C'était, leur répondait-on avec de gros yeux très impressionnants, parce les femmes avaient leurs règles, et qu'à cause de ça il ne fallait pas trop leur en demander.

Je me souviens des ignobles insultes qui ont fustigée Simone Veil pendant ses plaidoyers pour le droit à l'avortement, et je me souviens des larmes de Simone Veil, aussi.

Je me souviens encore de toutes ces méchancetés que bon nombre d'hommes pouvaient dire à l'encontre des premières femmes flics qu'on a commencé à voir, de plus en plus, dans les rues dans les années 80. Des femmes flics bientôt suivies de plein de femmes médecins, de femmes ingénieurs, de femmes militaires, de magistrates, d'avocates... Un matin j'ai vu des hommes s'arrêter pour regarder le nouveau jardinier du parc : c'était une femme... Bin ça alors !

Et j'ai encore de la peine pour certaines pauvres femmes que j'ai connues, qui doivent être décédées maintenant, pour l'existence de boniches sous-considérées qu'elles auront mené jusqu'au tombeau, alors que monsieur avait droit à la sieste, au billard avec les copains et à la promenade du côté des filles de joie !

Je m'arrête là, car il faudrait un livre entier pour évoquer tous ces souvenirs, mais tous ces souvenirs, je peux vous les résumer en une seule petite phrase : "Vive le féminisme !".

Cela dit, en ce qui concerne "l'écartèlement" de la femme entre son job et ses gosses, c'est voulu. Suffirait de construire suffisamment de crèches et de centres aérés pour remédier à cette situation, ou bien de former davantage de nourrices et de réduire les charges de garde, mais bien entendu, ce n'est pas la priorité de l'Etat ! On préfère voir les femmes en chier, pour les punir d'avoir gagné leur indépendance.

Il faudrait que les femmes soient plus solidaires entre elles pour y remédier : en s'organisant, par exemple, pour garder les enfants entre elles.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 27 463 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tout ça pose une question qui est passionnante mais un peu HS : est on vraiment plus heureux lorsque nous avons plus de droits et de liberté?

Et bien disons qu au moins on on a le choix de son malheur. Sinon ce topic me fait vraiment halluciner.. J ai l impression que quelques-un ne vivent pas dans le même siècle que moi, c est tellement désespérant. Et après il y en a qui se demande à quoi sert le féminisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 685 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Si preuve est faite de l'adultère ou de violence conjugale, le divorce peut être légitime surtout dans le second cas. Au reste, le divorce est un fléau familial qu'il faut endiguer pour la stabilité de la société.

Les plus malheureux du modèle actuel ce ne sont pas les hommes, ce sont les femmes. Quand il y a séparation dans l'écrasante majorité des cas, lequel des deux parents se retrouve avec les gamins à charge et lequel des deux est libre comme l'air ? ;)

Pas besoin de séparation pour que les femmes gèrent tout ;)

La seule chose qui change pour nous c'est la possibilité de ne plus subir sans rien dire. Pour le reste, la gestion de la maison, des courses, des enfants c'est un quotidien.... Même si je conçois qu'aujourd'hui beaucoup d'hommes participent de plus en plus, ceux qui ont ta mentalité n'en font pas partie :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fafaluna Membre 7 395 messages
Aux grands mots les grands remèdes‚
Posté(e)

Ca c'est ce que les feministe veulent nous faire croirent...

Autre fois une femme n'etais pas ecartelé entre ses enfant et son travail, elle n'etais pas mal vue par la gente masculine,ce n'etais ni des "salopes" ni des "soumise"...

Ouais elles étaient tellement mieux vue comme boniche soumise à son mari et sans son mot à dire pas vrai? cool.gif. Sinon si c'est comme ça que tu vois les femmes qui travaillent, c'est ton problème mais n'implique pas " la gente masculine" dans ton message

Non mais certains messages dont désopilants. Hussard voudrait carrément interdire le divorce -pour le bien de l'enfant. Oui l'enfant serait tellement mieux dans une famille ou les parents ne s'entende plus, avec violence, tensions, non dits.... sans aucun douteshrunkface.gif

Quant au fait d’être esclave du capitalisme de une je ne vois pas ce que ça à voir. Les femmes avant étaient esclaves de leurs hommes eux même esclaves de leurs patrons alors.....shrunkface.gif Puis en fait ça a rien à voir on peut être travailleuse et lutter contre le capitalisme.

Modifié par Fafaluna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Riposte
Invité Riposte Invités 0 message
Posté(e)

Quant au fait d’être esclave du capitalisme de une je ne vois pas ce que ça à voir. Les femmes avant étaient esclaves de leurs hommes eux même esclaves de leurs patrons alors.....shrunkface.gifPuis en fait ça a rien à voir on peut être travailleuse et lutter contre le capitalisme.

L'exemple de la Commune de Paris illustre bien ça :

Le personnel enseignant, qui est à la charge des municipalités, reçoit une rémunération de 1 500 francs annuels pour les aides-instituteurs et 2 000 pour les directeurs, avec égalité de traitement entre hommes et femmes.

Précisons que c'était qu'en 1871...

Donc affirmer que l'égalité homme/femme est à cause du capitalisme, une forme d'émancipation cachant une servitude est un sombre mensonge... C'est simplement une conséquence d'une évolution des sociétés industrielles et post-industrielles. Les deux guerres ont renforcé cette situation, car lorsque les hommes combattaient, les femmes bossaient à l'usine. Il est évident que ce statut de travailleuse allait fatalement s'étendre à d'autres domaines d'activités professionnel, n'en déplaise aux conservateurs et réac'.

Modifié par Riposte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hussard Noir Membre 2 682 messages
Polémiste‚
Posté(e)
Donc affirmer que l'égalité homme/femme est à cause du capitalisme, une forme d'émancipation cachant une servitude est un sombre mensonge... C'est simplement une conséquence d'une évolution des sociétés industrielles et post-industrielles. Les deux guerres ont renforcé cette situation, car lorsque les hommes combattaient, les femmes bossaient à l'usine. Il est évident que ce statut de travailleuse allait fatalement s'étendre à d'autres domaines d'activités professionnel, n'en déplaise aux conservateurs et réac'.

Les femmes, l'armée de réserve du capitalisme, selon le mot de Marx, un célèbre "conservateur réac"...

La seule chose qui change pour nous c'est la possibilité de ne plus subir sans rien dire.

Crier dans le désert, ça change tout.

Modifié par Hussard Noir
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
amissa somnium Membre 3 982 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

à en lire certain(e)s ,les femmes sont une catégorie social .. la crasse intellectuelle est à son paroxysme ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

Bon, alors désolé mais pour moi une femme qui choisit sa carrière au détriment de ses enfants ne merite pas mon respect...

smile.gif

En revanche j'ai un profond respect et une grande admiration pour les femmes capable de mettre entre parenthèse leurs vie professionel pour leur enfant!

Ma mère en fait partie et pour ca je lui en serait toujours redevable...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rhadamanthe Membre 668 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)

Je ne comprends même pas qu'il y ait des arguments "contre".

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Balder Membre 1 305 messages
Forumeur alchimiste‚ 87ans
Posté(e)

Bah... contre bien évidemment !! shrunkface.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant