Pour ou contre l'avortement

Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

les anti avortements seront satisfaits quand on aura interdit celui ci, interdit la contraception féminine, réinstauré l'autorité paternelle et le versement du salaire des épouses a leur mari

Oui, tu as tout compris.

je vois que nous avons des génies sur ce forum pour argumenter avec finesse, et c'est un bonheur que de développer un tant soit peu une argumentation et de voire que les discutions prennent un peu de hauteur. dev.gifdev.gifdev.gif

Tout ça me confirme dans mon analyse que un bon nombre des gentils humanistes de ce forum n'ont absolument pas envie de discuter sur ce forum, mais cherchent tous les moyens possibles pour faire dégénérer une discussion qui ne leur convient pas et dont ils sont incapables d'apporter la contradiction avec rigueur shrunkface.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Oui, tu as tout compris.

je vois que nous avons des génies sur ce forum pour argumenter avec finesse, et c'est un bonheur que de développer un tant soit peu une argumentation et de voire que les discutions prennent un peu de hauteur. dev.gifdev.gifdev.gif

Tout ça me confirme dans mon analyse que un bon nombre des gentils humanistes de ce forum n'ont absolument pas envie de discuter sur ce forum, mais cherchent tous les moyens possibles pour faire dégénérer une discussion qui ne leur convient pas et dont ils sont incapables d'apporter la contradiction avec rigueur shrunkface.gif

En même temps, faire dans l'anathème contre les humanistes n'est pas non plus une démonstration particulièrement intelligente de volonté de discussion concrète sur ce sujet :hehe:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

Dommage que cette attitude n'est visiblement valable que pour soutenir ta position. Quand les "antis-ivg" disent "n'importe quoi", est-ce aussi la "preuve que les choses ne sont pas si évidentes que ça" :hehe: ?

Et alors, c'est ça votre réponse ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 329 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

D'un point de vue purement matériel ET rationnel, rien ne distingue un avortement à 4 semaines d'un avortement à 8 mois.

Ah, parce qu'à 6 mois, un bébé est viable ?

Lorsque les partisans d'une idée s'ingénient à dire n'importe quoi, c'est bien la preuve que les chose ne sont pas si évidentes que ça, et moi, ça me met la puce à l'oreille.

On passe de 8 à 6 mois maintenant.....

Modifié par Alain75
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PopPorn
Invité PopPorn Invités 0 message
Posté(e)

Certains à défaut de donner dans la maïeutique révèlent un art consommé en ce qui concerne l'aptitude à vous faire avorter quelques débats...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et alors, c'est ça votre réponse ?

Oui :hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
bbmodo.jpg

Le sujet semble déclencher un peu trop les passions. Je vous suggère une camomille et un gros dodo avant d'y revenir ou il y aura sanctions pour tous les esprits échauffés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Benbow69
Invité Benbow69 Invités 0 message
Posté(e)

Je serais curieuse de savoir comment réagiraient tous les pères la morale si leur fille de 15ans étaient enceinte. On verrait alors s'ils iraient, ou pas comme je le crois, jusqu'au bout de leur logique ou alors pratiqueraient la double éthique du "ce qui vaut pour les autres ne s'applique pas à moi".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 18 089 messages
IPH‚ 36ans
Posté(e)

plusieurs réactions possibles

L'acceptation (moyennement probable)

La dissimulation (accouchement sous X)

Le rejet (dégage petite trainée)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

Je serais curieuse de savoir comment réagiraient tous les pères la morale si leur fille de 15ans étaient enceinte. On verrait alors s'ils iraient, ou pas comme je le crois, jusqu'au bout de leur logique ou alors pratiqueraient la double éthique du "ce qui vaut pour les autres ne s'applique pas à moi".

Vous voulez vraiment une réponse, ou juste énerver les gens qui ne partagent pas vos idées. Parce que si c'est une réponse raisonnable que vous désirez, vous vous y prenez très très mal. Mais bon, je ferais abstraction de cette attitude regrettable.

Permettez moi une réponse en deux étapes, D'abord, la plus directe: quelque soit l'age, j'estime que c'est à la personne concernée de prendre la décision. Quand on est assez grande pour être enceinte, on est assez grande pour prendre une décision de cette ampleur. Il reste que moi, en tant que père, je serais opposé à un avortement purement "de confort". Je trouve ça un peu trop facile "j'ai 15 ans, j'ai toute la vie encore devant moi, c'est pas juste ce qui m'arrive, il faut que j'avorte". Pour moi, c'est non.

Après, cela reste une décision personnelle et individuelle, ma fille saurait, mais elle le sait déjà, quelle serait ma position sur le sujet. Et je serais très très en colère, quelque soit la décision prise. Je ne peux tout de même pas renier mes principes simplement parce que ma fille fait n'importe quoi.

Les raisons de mon attitude, je les ai déjà développées plus haut en 2 posts qui, s'il n'y avait pas eu toute une tribu de trolls, seraient quasiment juste au dessus de celui ci huh7re.gif

Ensuite, je dirais que si une gamine de 15 ans se trouve enceinte, c'est qu'il y a un sérieux problème d'éducation et relationnel. Je pars du principe que chacun doit assumer ses actes, et donc, il faut élever ses enfants dans ce sens. De plus, aujourd'hui, les moyens de contraception sont courants, alors, il faudrait se poser la question, pourquoi dans une société ou la contraception existe, ou le SIDA existe, une gamine de 15 ans se retrouve enceinte.

Toutes les gamines savent que si elles sont enceintes, dans le pire des cas, elles pourront se faire avorter, et c'est bien là un problème. On ne peut pas supprimer un être réel et/ou en devenir simplement parce qu'on se dit que, dans le pire des cas, on pourra s'en débarrasser.

Modifié par Thordonar
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Petite aparté :

J'ai connu un homme qui avait ordonné à son fils homo de quitter la demeure familiale en le traitant de tous les noms possibles, notamment parce qu'il avait certaines convictions. C'est seulement au bout de 5 ans que le père a compris que ses principes lui avaient coûté l'absence de son fils, mort d'un accident de moto.

Comme quoi, les principes évoluent... C'est surtout une question d'expérience.

Et comme l'a si bien dit une forumeuse : les moyens de contraception n'étant pas sûr à 100%, ben il existe une probabilité qu'une fille tombe enceinte bien malgré elle. Donc bon...

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Benbow69
Invité Benbow69 Invités 0 message
Posté(e)

Permettez moi une réponse en deux étapes, D'abord, la plus directe: quelque soit l'age, j'estime que c'est à la personne concernée de prendre la décision. Quand on est assez grande pour être enceinte, on est assez grande pour prendre une décision de cette ampleur.

Tu n'es pas forcément le père rêvé car tu laisses ta fille désemparée se démerder seule mais au moins tu milites pour qu'elle ait le choix. Donc tu soutiens la possibilité légale de l'avortement. Ca me suffit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 077 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est marrant comme certain ne savent absolument pas débattre sans diaboliser ou déshumaniser son adversaire.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

Tu n'es pas forcément le père rêvé car tu laisses ta fille désemparée se démerder seule

Votre passe temps favori, juger les gens parce qu'ils n'ont pas les mêmes idées que vous. En fait, ce qu'il ressort de votre commentaire, c'est, plus je suis proche des vos idées, plus je suis quelqu'un de bien.

Et je suppose que, par dessus le marché, vous vous considérez comme quelqu'un ayant l'esprit ouvert...

De plus, l'interprétation, toujours la plus négative possible est aussi quelque chose de dérangeant. A aucun moment j'ai dit que je l'aurais laissé se débrouiller toute seule. Mais, selon vous, être un bon père, c'est avoir vos idées, sinon, on est limite acceptable. De plus, si elle s'est jugée assez grande pour ne m'a pas demandé mon avis pour se retrouver dans cette situation, elle devrait être assez grande pour savoir quelle décision prendre. Elle connait mon avis sur le sujet, je ne vais pas changer ma vision du monde parce que ma fille fait n'importe quoi. Il ne manquerait plus que ça. Et ce, malgré tout, cela ne changerait pas mes sentiments envers elles. Contrairement à ce que vos commentaires laissent entendre, je ne suis pas un comptable qui se sers de ses sentiments comme d'une monnaie d'échange, mais je ne suis pas près à tout accepter au nom de mes sentiments, qui sont, eux, bien réels.

mais au moins tu milites pour qu'elle ait le choix. Donc tu soutiens la possibilité légale de l'avortement. Ca me suffit !

Nous sommes en France, l'avortement est, malheureusement, complètement libéralisé et quasiment sans contrôle, contrairement à ce que certains disent.

Petite aparté :

J'ai connu un homme qui avait ordonné à son fils homo de quitter la demeure familiale en le traitant de tous les noms possibles, notamment parce qu'il avait certaines convictions. C'est seulement au bout de 5 ans que le père a compris que ses principes lui avaient coûté l'absence de son fils, mort d'un accident de moto.

Comme quoi, les principes évoluent... C'est surtout une question d'expérience.

L'avortement n'est pas une histoire de moeurses, mais un problème éthique. Votre comparaison est plus que douteuse.

Et comme l'a si bien dit une forumeuse : les moyens de contraception n'étant pas sûr à 100%, ben il existe une probabilité qu'une fille tombe enceinte bien malgré elle. Donc bon...

Il existe une infime probabilité qu'une fille tombe enceinte. Pilule + Préservatif, combien de % de se retrouver enceinte ?

En fait, vous ne cherchez pas à discuter, vous chercher à accuser et condamner ceux qui ne pensent pas comme vous, et en final, les "pères la moral" ne sont pas forcément du côté ou l'on pense, parce qu'en fin de compte, vous n'argumentez pas, vous passez votre temps à distribuer des leçons de morale.

Modifié par Thordonar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

Je suis pour l'avortement!

Navré je ne vois pas ou est la question d’éthique...

Un foetus n'est pas une personne, ce n'est pas encore un être humain, ce n'est qu'un amas de cellules humaines qui plus tard formeras un humain, pour l'heure il ne fait que pomper la mère et éventuellement mettre sa vie, dans tout les sens du termes, en danger!

Après, je suis contre le fait de rendre un avortement anodin, ces derniers temps on aurais tendance a banaliser cette intervention!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9 509 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 33ans
Posté(e)

En fait, vous ne cherchez pas à discuter, vous chercher à accuser et condamner ceux qui ne pensent pas comme vous, et en final, les "pères la moral" ne sont pas forcément du côté ou l'on pense, parce qu'en fin de compte, vous n'argumentez pas, vous passez votre temps à distribuer des leçons de morale.

On se demande où se trouvent les "pères la morale" et les diabolisateurs"

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

L'avortement n'est pas une histoire de moeurses, mais un problème éthique. Votre comparaison est plus que douteuse.

Il existe une infime probabilité qu'une fille tombe enceinte. Pilule + Préservatif, combien de % de se retrouver enceinte ?

En fait, vous ne cherchez pas à discuter, vous chercher à accuser et condamner ceux qui ne pensent pas comme vous, et en final, les "pères la moral" ne sont pas forcément du côté ou l'on pense, parce qu'en fin de compte, vous n'argumentez pas, vous passez votre temps à distribuer des leçons de morale.

La comparaison indique que c'est justement une question de mœurs, toujours, car l'éthique consiste à définir les mœurs jugées comme acceptables ou non (du grec éthos, qui veut dire habitude, mœurs). Vous n'aimez pas la pratique ? Tant pis pour vous, la loi est là et laissée à l'appréciation de chacun. Mais je n'ai pas la prétention de régir la vie sexuelle et surtout la grossesse des femmes (surtout comme individu du sexe masculin).

Les tentatives pour maîtriser les naissances ne sont pas le fruit de la modernité. Le premier préservatif masculin est apparu en Egypte, y a plusieurs milliers d'années. L'Homme a toujours voulu contrôler sa vie sexuelle et la natalité.

Donc la tentative de pirouette pour différencier les moeurs de l'éthique et non seulement ridicule, mais en plus je veux seulement dire par ma comparaison que les principes sont sujet à l'expérience, autrement dit c'est face au fait accompli qu'on agit en fonction. On applique pas les principes pour eux même, mais pour répondre à une nécessité.

Donc si elle tombe enceinte et qu'elle se retrouve seule face à un choix assez difficile qui est soit de garder un enfant à 15 ans, soit d'avorter, dans les deux cas, c'est pas une partie de plaisir, tous les deux engendrant des conséquences difficiles. Donc la logique voudrait qu'on agisse pour le mieux, pour son bien-être, son avenir, et non par strict respect d'un principe personnel qui peut s'avérer parfaitement inadapté pour répondre aux nécessités du moment.

Et une probabilité de 0,01% reste une chance d'échec des contraceptifs. Peu importe que la probabilité soit de 100 ou de 1, tant qu'elle est là, elle est là. C'est pas parce qu'on a une probabilité de 0,01% d'avoir une tempête qu'on ne doit pas avoir les moyens de réagir si elle arrive. On appelle ça prévoir.

Modifié par The Black Cat
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
robin dubois Membre 954 messages
Forumeur accro‚ 35ans
Posté(e)

Ceux qui s'opposent à l'avortement sont comme ceux qui veulent interdire la prostitution : ils souhaitent simplement une Société de l'hypocrisie dans laquelle leur bonne conscience ne souffrirait pas de ce dont ils n'auraient pas officiellement connaissance. Quitte à aller eux-mêmes au lupanar en cachette ou trouver un médecin ami de la famille pour régler le cas de leur fille malencontreusement enceinte.

Face à ces tartuffes, le maintien de l'avortement dans des conditions saines d'ygiène et d'accessibilité est un impératif absolu. Pour donc !

plus.gif Magnifique...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

La comparaison indique que c'est justement une question de mœurs, toujours, car l'éthique consiste à définir les mœurs jugées comme acceptables ou non (du grec éthos, qui veut dire habitude, mœurs). Vous n'aimez pas la pratique ? Tant pis pour vous, la loi est là et laissée à l'appréciation de chacun. Mais je n'ai pas la prétention de régir la vie sexuelle et surtout la grossesse des femmes (surtout comme individu du sexe masculin).

Alors forcément, si la morale concernant la vie peut changer, dans ce cas, nous pouvons admettre un système ou la vie humaine n'a que très peut d'importance. Puisque c'est une question de moeurs et que les moeurs changent... Ensuite, il semblerait que certains s'arrogent pour décider quels sont les bonnes moeurs, reffusant que d'autres aient une vision différente. "Tous les avis sont valables, sauf ceux qui sont différents des miens"...

Les tentatives pour maîtriser les naissances ne sont pas le fruit de la modernité. Le premier préservatif masculin est apparu en Egypte, y a plusieurs milliers d'années. L'Homme a toujours voulu contrôler sa vie sexuelle et la natalité.

Par l'eugénisme aussi, mais ce n'est qu'une simple histoire de moeurs changeantes, alors.

Donc la tentative de pirouette pour différencier les moeurs de l'éthique et non seulement ridicule, mais en plus je veux seulement dire par ma comparaison que les principes sont sujet à l'expérience, autrement dit c'est face au fait accompli qu'on agit en fonction. On applique pas les principes pour eux même, mais pour répondre à une nécessité.

Vous ne savez pas répondre sans chercher à inférioriser l'avis de l'autre. Soit, mais vous ne viendrez pas vous plaindre si dans la bataille vous perdez des plumes.

La nécessité comme morale, c'est bien la le problème de notre société typiquement matérialiste, la morale ultime du capitalisme. L'homme n'est qu'une marchandise, on peut la prendre la refuser, la jeter, la détruire, en fonction de la nécessité. C'est désolant, et cela explique l'ultra individualisme pseudo hédoniste de notre société. Il y a un côté désespérant devant le mépris implicite de l'humain dans cette vision

Donc si elle tombe enceinte et qu'elle se retrouve seule face à un choix assez difficile qui est soit de garder un enfant à 15 ans, soit d'avorter, dans les deux cas, c'est pas une partie de plaisir, tous les deux engendrant des conséquences difficiles. Donc la logique voudrait qu'on agisse pour le mieux, pour son bien-être, son avenir, et non par strict respect d'un principe personnel qui peut s'avérer parfaitement inadapté pour répondre aux nécessités du moment.

Oui, c'est bien ce que je dis, on ne pense qu'a soit, ultra individualisme, je couche avec qui je veux, comme je veux, et lorsque je suis enceinte je viens pleurer et on me fait avorter, parce qu'à 15 ans, ce n'est pas raisonnable d'avoir un enfant. Ce qui n'est pas raisonnable, c'est d'être enceinte par hasard, pour moi, c'est là qu'est le problème, le côté inadmissible de la chose.

Et une probabilité de 0,01% reste une chance d'échec des contraceptifs. Peu importe que la probabilité soit de 100 ou de 1, tant qu'elle est là, elle est là. C'est pas parce qu'on a une probabilité de 0,01% d'avoir une tempête qu'on ne doit pas avoir les moyens de réagir si elle arrive. On appelle ça prévoir.

Je ne sais pas ou commence la vie, et personne, je dis bien personne ne le sait. C'est uniquement par pure convention qu'on a décidé d'une date, qui d'ailleurs, dans d'autre pays est différente. D'ailleurs, lorsqu'on a autorisé l'avortement, cette question était totalement annexe, (forcément, puisqu'on avait encore moins de réponse qu'aujourd'hui sur le sujet), la question qui a présidé tout le débat, ce fut la liberté de la femme de disposer de son corps. En fait, par pure idéologie, on a évité la vraie et seule question: la vie d'un être humain commence quand ? Je parle d'un point de vue scientifique, bien sur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui m'épate, c'est que vous me reprochez de mépriser la vie humaine, alors que le bonheur de chacun et de tous compte à mes yeux.

Vous comparez le contrôle individuel des naissances et la maîtrise de la fécondité à de l'eugénisme.

Vous m'accusez d'ultra-individualisme quand ma première inquiétude pour une fille de 15 ans confronté à ce type de problème est qu'elle en souffre le moins le possible (d'autant que j'ai jamais dit qu'il était raisonnable qu'une fille de 15 ans soit enceinte hein, je dis juste que ça arrive et qu'il faut agir en conséquence).

Vous vous contredisez en quelques paragraphes : il n'est pas normal pour vous de tomber enceinte par hasard, mais pourtant vous êtes hostile au contrôle des naissances.

Et vous m'accusez d'être le défenseur des bonnes mœurs quand vous-même affirmez ce qui est normal ou pas, alors que je défend le principe que chacune a la liberté de choisir d'être enceinte ou pas, pas plus, avec pour solution de dernier recours l'avortement (qui, je le répète, n'est pas une partie de plaisir).

Je sais pas comment vous tenez debout, honnêtement.

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant