Pour ou contre l'avortement

patlou Membre 34 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

je suis pour la liberté des femmes ,seulement elles doivent decider.

pas les hommes,ou les religions.... et surtout pas les politiques!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Nan mais en fait, ce que tu dis c'est que les victimes de viols t'en à rien à secouer en fait.

Ok. D'accord. Je pensais pas qu'on pouvait être aussi écoeurant en fait, scuz, je t'ai sous-estimé. Wow, plus ignoble que ça, je crois que sur ce forum personne ne l'avait fait. "t'es victime de viol ? M'en fous, je veux pas que t'avortes". L'indécence du mâle à cracher sur la gueule des autres, tout en voulant interdire un truc qu'il ne vivra pas. Tout va bien.

Bientôt on va avoir droit aux propos du style "si t'es victime de viols, ton corps a les moyens de ne pas tomber enceinte" je sens.

Ca va la fumette ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 741 messages
Θεία‚ 123ans
Posté(e)

Un psychisme pour passe pour moi dans un minimum de stabilité mentale.

(...)

Si je te dis que "pour moi" il y a sur ce topic une bonne moitié des derniers intervenants qui, toujours selon moi, sont tellement instable mentalement qu'ils ne devraient jamais faire d'enfant... tu vois un peu pointer les limites de ce que tu préconises... :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lysana
Invité Lysana Invités 0 message
Posté(e)

Si je te dis que "pour moi" il y a sur ce topic une bonne moitié des derniers intervenants qui, toujours selon moi, sont tellement instable mentalement qu'ils ne devraient jamais faire d'enfant... tu vois un peu pointer les limites de ce que tu préconises... :/

Je suis consciente de tout ça, je sais que c'est impossible, car comme tu le dis beaucoup ont des failles psychologiques, plus que ceux qui sont stables. Mais on pourrait tout au moins réduite les risques avec ceux qui sont régulièrement hospitalisé par exemple (en HP je parle). Je ne veux pas être méchante, mais ils sont "irrécupérables" malheureusement, et j'en fait parti, mais à la différence c'est que j'ai cette chance d'être lucide sur ma situation ce qui n'est pas le cas pour tous.

Le problème est que les gens veulent des enfants pour leur propre plaisir et ne pensent pas forcément aux conséquences et aux responsabilités que cela implique, c'est encore un autre sujet mais ça se rejoint. Perso, ça me fait mal au coeur de voir tous ces "parents" qui "déraillent" avec leurs enfants. Il y en a tellement et après ils se plaignent d'être débordés, de ne pas savoir quoi faire, parce qu'ils n'ont pas eu cette force dés le départ pour assumer leur rôle.

Enfin voilà, ce n'est que mon avis et chacun pense comme il veut, mais je ne supporte pas qu'on "rabaisse" un avis différent du sien sous prétexte que ça semble "con", et encore plus quand on ne lit pas correctement les propos...

Bon je vais m'arrêter sur ce, j'ai dit ce que j'avais à dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Ou ai-je écrit ça ? Ma vision, c'est une loi utile, qui a vocation à protéger le plus grand nombre du maximum d'injustices, d'assurer la cohésion du groupe, tout en cherchant à allier les libertés nécessaires et fondamentales aux Hommes, quelles soient collectives ou individuelles.

Pas mieux. (mais j'inclus l'enfant à naître dans "le plus grand nombre")

Je rétorque par des arguments jusqu'à présent. Vous avez la totale liberté de vos opinions et je vous assure que cela je le défend. Mais cela n'implique pas que je sois dans l'obligation de les approuver. Vous n'avez ni l'autorité, ni la capacité de soumettre votre prochain à vos idées.

Je sais, je réponds à tes questions.

Qui suis-je pour décider si un embryon ou foetus doit être gardé ou non ? Personne : je ne vous oblige, ni vous ni personne, d'appliquer ou non l'IVG comme la loi l'autorise en l'état. C'est ça que je défend. Alors que vous défendez la ligne qu'on ne doit pas offrir ce choix. Et un foetus n'est pas un enfant, ni même stricto sensu un être humain de part sa spécificité à être un potentiel être humain. Chose que vous ne saisissez toujours pas après plusieurs pages de discussions.

Contrairement à vous, j'accepte le choix de chacun à avorter ou non, pour des raisons personnelles. Et je m'interdit de dire ce que vous devez faire dans votre vie, ni même de spéculer sur cette dernière. Pourquoi auriez-vous ces droits vis-à-vis de moi, de ces femmes, des autres ?

Je me permet de l'ouvrir au simple titre que je défend un droit acquis que vous remettez en question pour des raisons purement morales, mais dénuées d'une prise en compte de la réalité : mépris des facteurs sociaux, biologiques, sanitaires, etc.

Je ne vois pas pourquoi la morale se ferait au dépend d'un camp ou de l'autre, ça n'est pas comme ça que je pense. Je ne me dis pas "hahaha bien fait pour ces connes , elles vont se retrouver obligées d'assumer un enfant et ça sera bien fait pour elles ! Vengeance ! " , je fonctionne sur le principe éthique : " Est-il éthique de tuer si on a les moyens médicales d'empêcher la grossesse ? Est-il éthique d'avorter en 2014 pour les mêmes raisons qu'en 1970 au vue des progrès de la science ?" , je pense que non, donc j'en parle.

Le droit se construit en contextualisant ce qui l'a légitimé à l'époque où il a été instruit, ça n'est pas une religion, ça peut changer à l'aune des évolutions de la médecine, par exemple.

Seule les textes religieux sont gravés dans la pierre, mais nous ne sommes pas un pays religieux, non ?

Ah parce que défendre les femmes à choisir ce que bon leur semble est d'affirmer en somme que "les femmes sont des espèces de connasses irresponsables" ? J'estime qu'une femme doit avoir le choix : elle veut avorter ou non ? C'est son choix, sa vie, ses raisons. Contrairement à vous, je défend la liberté de ces femmes à choisir une grossesse ou non, de prendre ne main leur vie comme elles l'entendent. Par quelle procédé miraculeux pouvez-vous donc affirmer qu'en acceptant cette liberté, je considère les femmes comme des connasses irresponsables ? Dites le moi, ça m'intéresse.

C'est parce que vous ne considérez la chose que du point de vue de la femme alors que moi je la considère également du point de vue de l'enfant. ( ce qui fait de moi un être plus juste et plus équitable)

Vous n'avez pas compris : que la France soit un pays bien couvert médicalement, si on interdit l'IVG, il deviendra un acte opéré dans des conditions sordides qui représentent un danger ! Qu'on ait la contraception facile d'accès, ça ne change rien à ce niveau là : il y a toujours eu des avortements, parce que les 90% de fiabilité implique les 10% d'échecs, sans compter les personnes qui ne peuvent avoir de moyens contraceptifs pour raison médicale et les femmes qui tombent enceinte malgré elles suite à un viol, etc. C'est pour ça qu'on défend l'IVG : dans le cas ou il y a un échec des solutions appliquées en amont.

Quoi ? Sur quoi vous basez vos chiffres puisque l'avortement est légal depuis 40 ans ? Comment vous faites pour dire que "ça ne change rien" ? Sur quelle étude comparative vous basez-vous?

Vous ne contextualisez pas les choses, moi si. La disponibilité des méthodes contraceptives, leur faible coût, leur gratuité parfois , la communication de notre époque, internet, etc dispense bien plus d'information à la seconde que l'on pouvait en dispenser via le journal ou via l'unique chaîne de télé qui existait à l'époque où l'on a autorisé l'IVG. L'information a envahie nos écrans, grand ou petit, à disponibilité de poche via son smartphone, il y a 300 chaînes de télévision, les réseaux sociaux , etc : tout le monde est connecté.

Nous pouvons atteindre l'esprit des gens via l'image, nous le faisons tout le temps et pour tout : pour la politique, pour la prévention routière, concernant la cigarette, la drogue.

Pourquoi diable cela serait-il différent pour l'avortement? Pourquoi l'être humain serait plus con uniquement sur ce sujet ?

Il n y a pas de réponse à cette question, car cette opinion est idéologique, elle ne tient pas compte du réel.

Ce n'est pas une mise à jour, mais une régression. Une mise à jour impliquerait une évolution améliorant un logiciel, pas l'inverse.

Préserver la vie dès lors qu'on en a les moyens est à mon sens un progrès. Tuer quand on peut faire autrement, ça c'est plutôt "moyen- âgeux"

La démocratie implique également le respect aussi des minorités, pas du simple bon vouloir de la majorité, auquel cas, ça s'appelle la tyrannie de la majorité énoncée par Toqueville. L'intérêt général n'est pas la défense de l'intérêt de la majorité, mais de TOUT les citoyens. Et quand bien même ce serait le cas, il s'avère que la majorité ici défend l'IVG. J'ai jamais affirmé que l'IVG était égal à un contraceptif, mais le recours ultime en cas d'échecs des autres procédés. Position qui est défendu depuis l'ouverture de l'IVG en 1975.

Toquevillle pointait également du doigt avec méfiance le rôle abêtissant d'un monde "libre" où nous aurions également le droit d'être idiot, et où la liberté deviendrait notre propre prison intellectuelle au détriment de l'appréhension de la morale.

Du reste, je fais entrer l'enfant à naître dans la minorité la plus vulnérable puisqu'elle ne peut pas prendre la parole ou se constituer en lobbie pour défendre ses droits puisque son humanité même est déjà débattue par les gens de votre camp.

Personne ne souhaite sa banalisation (qui est un mythe de surcroît), sauf quelques illuminés.

Et je ne pars pas d'un principe d'un monde d'irresponsable, malade de ça, mais d'un monde réaliste : l'avortement est un phénomène ancien, présent un peu partout sur le globe, motivé toujours pour les mêmes raisons et les pays développés sont les rares à admettre son existence, pour la simple raison que son interdiction serait bien plus irresponsable justement. Et je me félicite de vivre dans un pays qui a réduit grandement son nombre d'orphelins par abandon grâce à ces divers progrès qui conduisent à la maîtrise des grossesses et qui dans le même temps innove à résoudre les problèmes de fertilité pour répondre aux attentes des parents qui veulent avoir un enfant.

La peine de mort était un phénomène ancien jusqu'à ce qu'on l'abolisse.

Le monde change, vous qui aimez tant les notions d'évolution et de progrès, vous ne devriez pas y être insensible.

Ajoutons à la liste votre orgueil démesuré, votre capacité à spéculer inutilement sur la vie des autres (sans compter le caractère aléatoire des allégations) et une vaine tentative d'imposer votre autorité qui se trouve être inexistante.

J'admet volontiers que mes idées ne sont pas uniques ne leur genre vu qu'une majorité de concitoyens la partagent, mais je ne cherche pas à faire dans l'originalité ou l'innovation si je n'en vois pas la nécessité. hehe3.gif

Ca n'est pas de l'orgueil, c'est de la certitude. J'ai entendu votre opinion dans la bouche de centaines de personnes, toutes avaient ce point commun de ne faire preuve d'aucun esprit critique. C'est ce qui m'a poussé à en avoir, moi, cette volonté de m'extirper de la masse qui pense en même temps une seule chose, tout le temps et très fort, persuadée d'être unique.

Elle est toujours nécessaire néanmoins, que cela vous plaise ou non. Et il n'y pas de débat en réalité, car quoi que vous disiez, quoi que vous pensiez, l'IVG existe et est admis par une majorité de citoyens et citoyennes : 75% de la population sondée se dit favorable à son maintien en l'état et approuvent la récente réforme qui couvre financièrement intégralement l'IVG.

Il n y a pas de débat ? Il se passe quoi ici depuis plusieurs centaines de pages alors ? Un concours de belote ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 741 messages
Θεία‚ 123ans
Posté(e)

Je suis consciente de tout ça, je sais que c'est impossible, car comme tu le dis beaucoup ont des failles psychologiques, plus que ceux qui sont stables.

C'est pas tout à fait ce que j'ai voulu dire. Des failles psychologiques on en a tous, la "stabilité mentale" dont tu parles est toute relative (d'où ton "pour moi" que j'ai relevé et repris)

Bon je vais m'arrêter sur ce, j'ai dit ce que j'avais à dire.

Je m'arrête aussi. D'autant qu'on est hors sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

Bonsoir,

c'est marrant mais ayant participé à ce débat depuis un certain temps, je constate que les différents intervenants (pro ou anti) se cristallisent autour du viol.

Vous omettez (tous) les avortements dits "thérapeutiques". C'est navrant de voir que votre envie (besoin?) d'avoir raison vous pousse à nier un pan entier de la question. :sleep:

Quand l'obstétricienne m'a filé du "cytotec" en me préconisant de prendre les cachets "sur un jour ouvrable, parce que si vous faites une hémorragie ou si ça marche pas qu'il faut un curetage, il vaut mieux que vous puissiez vous rendre aux urgences", personne n'était là pour me soutenir, m'aider, m'aiguiller....

Je n'avais pas le choix, mon foetus était mort en moi, et si je n'essayais pas "les cachets" c'était direct un curetage.

C'est ça aussi un "avortement", c'est être confronté à la mort, à la perte, à la condamnation de ce qu'on devrait aimer, chérir et élever au delà du raisonnable.

Je ne cautionne pas, mais jamais je ne jugerais, comme vous le faites tous, une femme ayant recours à une IVG. Elle n'est pas la sainte toute puissante, ni la salope égoïste, elle n'est pas cette mère courage, ni cette pute à deux balles, c'est une FEMME. Comme moi. Et rien que ça, ça mérite juste du respect.

Peut importe ses convictions, peut importe son parcours, si elle doit avoir recours à l'IVG, la loi l'y autorise. Faisons juste en sorte que cette même loi prévoit bien un accompagnement, un soutien moral (et financier, par la prise en charge de la Sécu), faisons en sorte d'éduquer nos jeunes à ne pas prendre cet acte chirurgical à la légère. :sleep:

Si l'on arrêtait juste de juger l'autre, en raison de nos convictions intimes, alors tout irait mieux, pas forcément "bien", juste un peu mieux.

(pour ceux que ça intéresse je suis catholique pratiquante, et contre l'avortement pour moi même, mais pour ce droit fondamental de la femme de choisir si son corps doit porter la vie à terme). :)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 341 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Il n y a pas de débat ? Il se passe quoi ici depuis plusieurs centaines de pages alors ? Un concours de belote ?

Qui dure depuis 2007 quand même......moi je trouve ça trop long pour un sujet qui n'est pas d'actualité du tout.

Ce topic à été exhumé il y a peu, mais plus personne n'y disait quoique ce soit depuis longtemps.

D'Avril 2011 à Novembre 2013 ( réouvert à la page 142 par un membre actuellement banni) ce topic est resté MUET.

Ceux qui veulent modifier le droit à l'IVG sont ultra-minoritaires.

Ca n'est au projet d' aucun parti, ni d'aucune association connue.

Modifié par Alain75
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Qui dure depuis 2007 quand même......moi je trouve ça trop long pour un sujet qui n'est pas d'actualité du tout.

Ce topic à été exhumé il y a peu, mais plus personne n'y disait quoique ce soit depuis longtemps.

Ceux qui veulent modifier le droit à l'IVG sont ultra-minoritaires.

Ca n'est au projet d' aucun parti, ni d'aucune association connue.

Il dure depuis beaucoup plus longtemps, mais je crois que l'empressement de l'actualité en matière de moeurs le met à jour.

Il y a un genre de sursaut moral ou de sursaut de la morale à mesure qu'on avance dans le dogmatisme libertaire économique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Je ne vois pas pourquoi la morale se ferait au dépend d'un camp ou de l'autre, ça n'est pas comme ça que je pense. Je ne me dis pas "hahaha bien fait pour ces connes , elles vont se retrouver obligées d'assumer un enfant et ça sera bien fait pour elles ! Vengeance ! " , je fonctionne sur le principe éthique : " Est-il éthique de tuer si on a les moyens médicales d'empêcher la grossesse ? Est-il éthique d'avorter en 2014 pour les mêmes raisons qu'en 1970 au vue des progrès de la science ?" , je pense que non, donc j'en parle.

Le droit se construit en contextualisant ce qui l'a légitimé à l'époque où il a été instruit, ça n'est pas une religion, ça peut changer à l'aune des évolutions de la médecine, par exemple.

Seule les textes religieux sont gravés dans la pierre, mais nous ne sommes pas un pays religieux, non ?

Ah mais tout à fait d'accord pour dire que le droit se construit selon un contexte social, économique, politique, scientifique, etc. Le jour ou l'avortement sera définitivement une action inutile, là on en reparlera. Mais en l'état, ce n'est pas le cas et c'est pas encore prêt de l'être. Il n'y a pas 100% d'efficacité des contraceptifs, ni 100% de tolérance (au sens médical) à ces contraceptifs, etc. Donc l'avortement reste nécessaire. C'est justement en prenant en compte ces cas particuliers, formant l'exception qui constitue la raison de maintenir l'avortement.

C'est parce que vous ne considérez la chose que du point de vue de la femme alors que moi je la considère également du point de vue de l'enfant. ( ce qui fait de moi un être plus juste et plus équitable)

Ouais, sauf que c'est pas encore un enfant pour information... Donc bon. Car un enfant, c'est le stade de développement situé entre la naissance et l'adolescence. Donc c'est un peu raté comme approche.

D'autant que les 12 premières semaines, il est fort peu probable, voire nul, la possibilité que l'embryon ait une quelconque conscience, vu qu'il faut attendre environs la 12ème semaines pour commencer à mesurer l'activité électrique du cerveau, et attendre la 30-32ème semaine pour que cette activité soit continue. Donc le point de vue de "l'enfant" ici est un peu inexistant par essence : il ne peut pas en avoir. C'est même pas une simple incapacité à communiquer qui pose problème...

Quoi ? Sur quoi vous basez vos chiffres puisque l'avortement est légal depuis 40 ans ? Comment vous faites pour dire que "ça ne change rien" ? Sur quelle étude comparative vous basez-vous?

Vous ne contextualisez pas les choses, moi si. La disponibilité des méthodes contraceptives, leur faible coût, leur gratuité parfois , la communication de notre époque, internet, etc dispense bien plus d'information à la seconde que l'on pouvait en dispenser via le journal ou via l'unique chaîne de télé qui existait à l'époque où l'on a autorisé l'IVG. L'information a envahie nos écrans, grand ou petit, à disponibilité de poche via son smartphone, il y a 300 chaînes de télévision, les réseaux sociaux , etc : tout le monde est connecté.

Nous pouvons atteindre l'esprit des gens via l'image, nous le faisons tout le temps et pour tout : pour la politique, pour la prévention routière, concernant la cigarette, la drogue.

Pourquoi diable cela serait-il différent pour l'avortement? Pourquoi l'être humain serait plus con uniquement sur ce sujet ?

Il n y a pas de réponse à cette question, car cette opinion est idéologique, elle ne tient pas compte du réel.

Sur quoi je me base ? Sur la simple existence d'avortements clandestins persistants. Même chez nous, l'avortement clandestin existe encore. De façon embryonnaire, je le concède, mais il existe malgré les dispositions légales. Je contextualise plus que vous ne l'affirmez : j'ai parfaitement conscience des failles des contraceptifs existants, du fait qu'on ne peut jamais parvenir à un degré de conscience social absolument uniforme sur une question et donc à une uniformité des comportements (et c'est pas plus mal), que la communication et l'éducation, bien que ce soit des outils puissants, ils ne sont pas efficaces à 100%, etc. Bref, je garde à l'esprit un principe simple : le risque zéro n'existe pas et en vertu de ce principe, l'avortement se justifie dans les cas ou l'ensemble de ces outils ont failli (et ça arrive assez souvent). Vous ne parviendrez jamais à éradiquer (aussi louable soit-il) l'avortement parce qu'aucun procédé en amont n'est efficace à 100% pour ça. Il faut raisonner en amont et en aval d'un problème.

Pire, et on en parle pas assez, des gens font pression pour fermer les centre IVG, ce qui provoque une mauvaise répartition des services d'un point de vue géographique et qu'il existe parmi les professionnels des personnes peu scrupuleuses qui n'hésitent pas à entraver le processus au détriment de la femme qui sollicite ces services. Ce qui conduit à un risque de grossesse non-désirée, donc d'abandon...

Préserver la vie dès lors qu'on en a les moyens est à mon sens un progrès. Tuer quand on peut faire autrement, ça c'est plutôt "moyen- âgeux"

Dommage, ce n'est malheureusement pas la réalité sociale qui se présente à nous.

Toquevillle pointait également du doigt avec méfiance le rôle abêtissant d'un monde "libre" où nous aurions également le droit d'être idiot, et où la liberté deviendrait notre propre prison intellectuelle au détriment de l'appréhension de la morale.

Du reste, je fais entrer l'enfant à naître dans la minorité la plus vulnérable puisqu'elle ne peut pas prendre la parole ou se constituer en lobbie pour défendre ses droits puisque son humanité même est déjà débattue par les gens de votre camp.

Mais c'est son état de développement qui est problématique pour déterminer son statut d'être humain : une fois que l'organogénèse est aboutie ? Lorsque le cerveau émet les premières ondes ou lorsque qu'il est pleinement fonctionnel ? Lorsque ces organes vitaux peuvent assurer sa survie hors utérus ? Votre approche s'affranchie de ces questions qui sont pourtant cruciales. Si nous débattions sur ces questions, encore je pourrais admettre certaines choses, mais en l'état comme vous les occultez, on ne se mettra pas d'accord, tant votre posture morale n'est pas motivée sur des arguments rationnels de ce type...

On ne peut pas comparer un foetus qui pèse à peine 15 à 20 grammes à 12 semaines à un enfant de 3 kg né à terme. Ce n'est définitivement pas le même stade de développement.

La peine de mort était un phénomène ancien jusqu'à ce qu'on l'abolisse.

Le monde change, vous qui aimez tant les notions d'évolution et de progrès, vous ne devriez pas y être insensible.

Loupé. Je raisonne autrement.

Ca n'est pas de l'orgueil, c'est de la certitude. J'ai entendu votre opinion dans la bouche de centaines de personnes, toutes avaient ce point commun de ne faire preuve d'aucun esprit critique. C'est ce qui m'a poussé à en avoir, moi, cette volonté de m'extirper de la masse qui pense en même temps une seule chose, tout le temps et très fort, persuadée d'être unique.

C'est tout à votre honneur, mais encore faut-il que cette extirpation et surtout les idées qui en découlent soient motivées pour des raisons plus sérieuses que la simple volonté de se démarquer du groupe...

Bonsoir,

c'est marrant mais ayant participé à ce débat depuis un certain temps, je constate que les différents intervenants (pro ou anti) se cristallisent autour du viol.

Vous omettez (tous) les avortements dits "thérapeutiques". C'est navrant de voir que votre envie (besoin?) d'avoir raison vous pousse à nier un pan entier de la question. :sleep:

Quand l'obstétricienne m'a filé du "cytotec" en me préconisant de prendre les cachets "sur un jour ouvrable, parce que si vous faites une hémorragie ou si ça marche pas qu'il faut un curetage, il vaut mieux que vous puissiez vous rendre aux urgences", personne n'était là pour me soutenir, m'aider, m'aiguiller....

Je n'avais pas le choix, mon foetus était mort en moi, et si je n'essayais pas "les cachets" c'était direct un curetage.

C'est ça aussi un "avortement", c'est être confronté à la mort, à la perte, à la condamnation de ce qu'on devrait aimer, chérir et élever au delà du raisonnable.

Je ne cautionne pas, mais jamais je ne jugerais, comme vous le faites tous, une femme ayant recours à une IVG. Elle n'est pas la sainte toute puissante, ni la salope égoïste, elle n'est pas cette mère courage, ni cette pute à deux balles, c'est une FEMME. Comme moi. Et rien que ça, ça mérite juste du respect.

Peut importe ses convictions, peut importe son parcours, si elle doit avoir recours à l'IVG, la loi l'y autorise. Faisons juste en sorte que cette même loi prévoit bien un accompagnement, un soutien moral (et financier, par la prise en charge de la Sécu), faisons en sorte d'éduquer nos jeunes à ne pas prendre cet acte chirurgical à la légère. :sleep:

Si l'on arrêtait juste de juger l'autre, en raison de nos convictions intimes, alors tout irait mieux, pas forcément "bien", juste un peu mieux.

(pour ceux que ça intéresse je suis catholique pratiquante, et contre l'avortement pour moi même, mais pour ce droit fondamental de la femme de choisir si son corps doit porter la vie à terme). :)

Enfin un propos sensé... C'est pas dommage ! plus.gif

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ca n'est au projet d' aucun parti, ni d'aucune association connue.

Si, du Feuneu et son "avortement de confort".

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yardas Membre 7 068 messages
Thermodynamiquement instable‚
Posté(e)

HOW SURPRISING.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mose
Invité Mose Invités 0 message
Posté(e)

Enfin un propos censé... C'est pas dommage ! plus.gif

Un propos censé être sensé puisqu'il nous prend par les sens sur un sujet sensitif...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 341 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Si, du Feuneu et son "avortement de confort".

Ca me fait une raison de plus de ne pas voter pour ces cons.

Et c'est "ça" le sursaut moral contre le dogmatisme libertaire..........woaw........les 25 %/10% de la pouffe blonde c'est ça aussi ?

Modifié par Alain75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Demsky Membre 2 500 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

(dsl @ tabasco ..2007... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Un propos censé être sensé puisqu'il nous prend par les sens sur un sujet sensitif...

Désolé, la fatigue. Une longue journée. J'ai corrigé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coucoucou Membre 2 293 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"Un tas de cellules humaines en développement " à l'image de ce que nous sommes tous durant toute notre vie et jusqu'à notre mort : des cellules qui se développent, ce qui ne nous rend pas moins humain selon qu'on est vieux ou jeune, enfant ou adulte, en bonne ou en mauvaise santé, valide ou handicapé.

Non, c'est pas pareil.

Il n'y a pas de conscience pensante présente durant ce processus, rien qu'un phénoméne physique en cours d'exécution.

C'est l'enfant virtuel qui est touché par un avortement, pas une personnalité pensante.D'ailleurs, il faudrait dans votre optique se demander pourquoi on utilise des termes évolutifs dans une grossesse.......si l'on a affaire à un "enfant" dés le début????????????

Pourquoi parler d'embryon, puis de foetus????????????Inutile donc!!

Et je vous signale que certains appellent de leur voeu l'euthanasie pour certains handicapés ou malades.Et pourtant eux pensent, on veut méme se baser sur leurs réfléxions sur leur vie pour leur permettre d'y mettre fin.

Persone n'a à décider à la place d'une femme enceinte si sa grossesse doit étre menée à terme ou pas.

On peut lui parler, étre sùr de sa décision, l'aider si besoin pour éviter une demande justifiée pour des raisons purement économiques, revoir avec elle la contraception, ET voir si le pére est d'accord, sinon, et bien là, il faudrait revoir les choses à mon avis pour que certaines grossesses aboutissent avec à la clé le pére comme parent qui éléverait l'enfant quitte à ce que la mére signe une déchéance de parentalité.

Aprés, on rentre dans les croyances dùes à des philosophies personnelles. La mienne est que ce qui doit étre sera et vice versa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Tiens, ça me fait penser à un article tout frais en écho à ce sujet :

Le Monde : Près de 800 squelettes de bébés découverts dans un ancien couvent en Irlande

Près de 800 squelettes de nouveau-né ont été découverts dans une cuve en béton, à côté d'un ancien couvent catholique de la ville de Tuam en Irlande. Entre 1925 et 1961, ce lieu a accueilli des jeunes mères célibataires tombées enceintes hors mariage.

La suite ici : http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/04/pres-de-800-squelettes-de-bebe-decouverts-dans-un-ancien-couvent-en-irlande_4431993_3214.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coucoucou Membre 2 293 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je ne vois pas le rapport....à part qu'au moins aujourd'hui on n'est plus obligé d'attendre la derniére minute pour voir certaines réalités en face.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ca me fait une raison de plus de ne pas voter pour ces cons.

Et c'est "ça" le sursaut moral contre le dogmatisme libertaire..........woaw........les 25 %/10% de la pouffe blonde c'est ça aussi ?

C'est triste mais c'est comme ça. Les mecs qui votent pour eux et pour protester, votent pour un parti autoritariste. D'ailleurs, tu vas sur des forums cathos, et tu retrouves de temps en temps le discours "Je vote pour le Feuneu parce qu'ils sont contre l'avortement". Et tu as des assos comme Civitas qui sont contre l'ivg et veulent le faire interdire.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant