Aller au contenu

Pour ou contre l'avortement

Messages recommandés

Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

le probleme n est pas d etre pour l avortement mais contre d' empêcher des femmes d avorter si elle le souhaite .., l'avortement est un acte médical poser les choses ainsi en pour et contre l avortement peut parfois etre ambiguë ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

C'est toi qui devrait alors voir. Le corps est le serviteur de l'ame, si l'ame n'en a plus besoin, il s'en sépare.Le corps n'est pas autre chose qu'un tas de molécules qui si elles cessent de fonctionner ensembles se séparent pour reformer autre chose.

Le psychisme a toujours besoin de son physique lui conférant de nombreux pouvoirs vitaux, lui transmettant des informations sensorielles, lui permettant les relations matérialisées, lui apportant la joie corporelle lui appartenant, une utilité existentielle...

Ton corps t'indiffère à ce point? Pour ta dignité, fais de lui une existence charnelle belle, forte, précieuse et agréable aux autres, fidèle à ses fonctions bienfaisantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

POur, meme pour des avortements therapeutiques à 9 mois et pas simplement dans les cas ou il faille sauver la mere au detriment du foetus(et oui des cas tragiques avec trou dans la fontanelle pas vu pour une grossesse quasiment à terme, ca existe).

Par contre, je trouve que l education est assez mal faite, l avortement n est pas un moyen de contraception. J ai vu certaines jeunes filles en etre à leur 5eme accouchement et la, je me dis qu il y a un soucis. un avortement, ce n est pas une partie de plaisir. D ou l importance de privilégier les divers moyens de contraceptions et les pilules du lendemain (beaucoup moins traumatisant).

je comprends ceux qui sont contre l avortement de "confort" mais quand on pense qu on ne peut garder son bebe pour x raisons, devoir attendre 9 mois pour l abandonner, n est pas forcement faisable (la grossesse c est pas une partie de plaisir, l accouchement encore moins et devoir laisser partir un enfant qu on a porté et mis au monde ce n est pas evident meme si la mere sait que sa vie risque d etre bien plus difficile si elle le garde).

donc en resumé: oui à l avortement mais avec une information dans les lycées voir colleges beaucoup plus poussée (notamment sur les risques, ce qui se passe reellement...)

La "pilule du lendemain" est un avortoir.

L'incitation à la stérilité dans les lycées et les collèges est une aberration.

Le temps gestationnel est un trésor relationnel mère/fœtus, enfanter, l'acquisition d'une autonomie libératrice pour l'enfant.

le probleme n est pas d etre pour l avortement mais contre d' empêcher des femmes d avorter si elle le souhaite .., l'avortement est un acte médical poser les choses ainsi en pour et contre l avortement peut parfois etre ambiguë ..

Il y a quelques années les médecins pratiquaient des saignées, ils vidaient en partie les patients de leur sang pour l'assainir.

Plus récent, des médecins psychiatres prescrivaient une médication abrutissante à leurs patients agressifs au lieu de les pacifier, des antidépresseurs à des gens tristes, au lieu de les consoler.

Des chirurgiens greffaient de faux muscles à leurs patients au lieu de leur prescrire des exercices physiques.

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Le temps gestationnel est un trésor relationnel mère/fœtus, enfanter, l'acquisition d'une autonomie libératrice pour l'enfant.

Et pour le nombre (relativement important) de grossesses qui se déroule/termine mal ? :o° Ah lala... Dame Nature, cette furie....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charles francois Membre 3 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

302 pages pour que les uns répondent sempiternellement leur arguments pour et les autres leurs arguments contre.

On peut être contre l'avortement pour soi même et cela ne se discute pas !

Mais on peut également - je crois même qu'on doit - laisser dans tout les cas les personnes disposer de leur libre choix les concernant.!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 467 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

La "pilule du lendemain" est un avortoir.

L'incitation à la stérilité dans les lycées et les collèges est une aberration.

...........

...

Tu pourrais développer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité libertade
Invité libertade Invités 0 message
Posté(e)

c,est bien tout çà ,mais je voudrais savoir si les gens qui font ,ou font faire ces lois, pratiquent l,avortement, sur eux même ou leurs familles, si tout ces gens mettent en pratique pour eux même la limitation des naissances.

si ceux qui fabriquent les pilules ,les font avaler a leurs filles, ou femmes,

qui peux me donner la réponse a ces trois questions,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 467 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Ce sont les hommes qui font avaler la pilule à leurs femmes/sœur/fille ?

ouhlala......wacko.gifstretcher.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassandre 0101 Membre 9 809 messages
Soleil d'Hiver‚ 53ans
Posté(e)

bien sûr que non Alain mais si les femmes ne la prennent pas et se retrouvent enceintes, qui doit assumer ensuite?

surement pas l'homme forcément! (puisque lui ne peut être enceint)

à quand la pilule pour l'homme? :hehe:

ce serait super comme avancée médicale mais bon hein...:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité libertade
Invité libertade Invités 0 message
Posté(e)

Ce sont les hommes qui font avaler la pilule à leurs femmes/sœur/fille ?

ouhlala......wacko.gifstretcher.gif

c,est loin des réponses que j,attendais, si c,est tout ton pouvoir de réponse et d,analyse, va voir ailleurs si j,y suis, tu n,es pas foutu de répondre autrement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 467 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Pour répondre, encore faudrait-il une question posée dans un language compréhensible.

Là on panne rien tellement c'est mal écrit. Désolé pour la critique sur la forme.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5 672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 49ans
Posté(e)

Plus je regarde et j'écoute les politiciens et autres donneurs de leçon en tout genre plus je suis favorable à l'avortement. Dommage que leurs mères n'y aient pas pensé quand c'était le moment.:D

Modifié par alkoolik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoupette Membre 1 948 messages
Emmerdeur professionnel‚ 41ans
Posté(e)

cela peut s'appliquer à n'importe qui qui est détesté ta sortie... Franchement, l'avortement est un droit fondamental acquis par et pour les femmes. Ceux qui s'y opposent devraient se mettre deux secondes à la place d'une femme...mais je pense qu'ils en sont incapables, sexistes qu'ils sont

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5 672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 49ans
Posté(e)

cela peut s'appliquer à n'importe qui qui est détesté ta sortie...

:crazy: rien compris! :crazy:

Franchement, l'avortement est un droit fondamental acquis par et pour les femmes. Ceux qui s'y opposent devraient se mettre deux secondes à la place d'une femme...mais je pense qu'ils en sont incapables, sexistes qu'ils sont

En plus il y a déjà suffisament de gamins malheureux sans encore en ajouter en obligeant des femmes à garder des gosses non désirés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
-SyntaxError- Membre 2 255 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Mais on s'en fout de ta conception, tu ne créés pas le sens du mot "vie" ou "mort" selon tes propres désidératas, tu es soumis aux mêmes lois que tout le reste de l'humanité.

Un embryon ou un foetus ne sont pas mort, ils sont donc vivants et si on fait en sorte qu'ils ne le soient plus : on les tue car arrêter la vie c'est faire mourir et que faire mourir c'est tuer.

C'est de la simple logique.

C'est qui "ON"???

J'ai dit ma conception de l'être humain, tu sais lire, Savonarol? Je n'ai pas remis en question les définitions de vie et de mort.

J'ai ma propre conception de ce qu'est un être humain, et un embryon et un foetus n'en font pas partie, du moins dans les premiers mois de grossesse.

Un embryon et un foetus ne vivent pas spontanément en dehors du corps qui les a conçus, ils ne sont donc pas à mes yeux un corps, un individu à part entière, mais une partie d'un autre corps, c'est pourtant pas compliqué à comprendre. Tu veux un dessin?

On ne les tue pas, on stoppe le développement d'une probable vie future (probable car les fausses couches existent, je te le rappelle).

C'est du pur délire ce que tu écris. :|

"Vivre n'a pas de définition, mourir non plus, donc tout se vaut". C'est du délire ET de la merde en barre, ça transpire l'idéologie et c'est complétement hors de la réalité.

Tu écris "pour moi, selon moi" toutes les deux lignes, moi non. Je prends la définition universelle de la vie, c'est à dire ce qui s'oppose à la mort.

Si tu ignores ça à ton âge, c'est grave, un enfant de 2 ans sait faire la différence entre la vie et la mort.

Et mon parallèle avec la peine de mort est complétement valide. Tu déshumanises celui que tu tues avant de le tuer parce que tu n'assumes pas de supprimer un être vivant. Même mécanisme avec le bébé, mais c'est encore plus compliqué d'un point de vue moral car le bébé est innocent, lui, mais tu le tues quand même.

"Vivre n'a pas de définition, mourir non plus, donc tout se vaut"

Tu peux citer le post où j'ai écrit une telle ânerie stp?

Tu vois, tu t'énerves, tu commences à être désagréable, à la limite de l'irrespect, tu déformes ce que je dis, bref.... Manifestement ça t'agace qu'il n'y est pas de vérité absolue, et encore plus que ta vision des choses ne soit pas La seule qui vale...

Oui, J'ai ma conception de ce qu'est un être humain, et tu as la tienne.

Toi tu universalise la tienne, ta conception de l'être humain, moi non.

Un embryon n'est pas encore un être humain, c'est comme ça tu n'y peux rien... Je sais, ça t'énerve.

Ta logique te pousse à considérer un être vivant comme un mort en devenir, et donc au néant, car à force de tout relativiser à ta sauce, plus rien n'existe.

Ma logique ne me pousse à rien, un embryon n'est pas encore un être vivant, ni un individu, c'est dans les 6 premiers mois de grossesse le prolongement du corps qui le porte, jusqu'à qu'il devienne lui même un corps à part entière, en étant viable.

Tu pars dans tes théories philosophiques fumeuses arrête un peu va.

Le type dans le coma non plus, ça ne lui ôte pas son humanité. Il est humain car il a eu ce potentiel, c'est sa nature humaine, ce qui fait sa particularité, et ce que le foetus deviendra si l'on ne le tue pas.

L'humanité ne répond pas à tes règles idéologique, la vie non plus : la vie est la vie, l'humanité est l'humanité, la vie humaine c'est l'humanité qui vit, et ça n'est pas une donnée variable.

Le type dans le coma n'est pas le prolongement d'un corps, il est un corps à part entière, qui est viable en dehors du corps qui l'a créé.

Ce n'est pas un embryon ou un foetus en développement. C'est un corps humain.

Là est toute la différence cher Savonarol.

L'humanité ne répond pas non plus à tes règles idéologiques...

Tout à fait, la vie est la vie, l'humanité est l'humanité, et un oeuf même fécondé n'est pas une poule...

Et ce n'est pas une donnée variable.

Nous avons tous les deux la même humanité, tu es vivante et moi aussi, et je ne nie pas que tu es en vie moins ou plus qu'un foetus, la vie c'est la vie, ce qui n'est pas mort est vivant et ce dont on ôte la vie meurt, donc on le tue.

Mais j'aime assez ton aveu d'impuissance. Surtout ne pas parler philo (donc ne pas penser) , surtout ne pas parler humanité : obéïr.

Bêêê.

Etre vivant et être humain sont deux choses différentes. On peut être humain et mort, on peut être vivant sans être un humain...

La vie c'est la vie, un foetus n'est pas un être humain. Il n'y a rien de compliqué à comprendre dans mon raisonnement.

Tu pars dans tous les sens, et tu te perds tout seul..

Je ne vois pas l'intérêt de débattre avec un mec qui déforme tout ce que je dis....c'est de l'anti-débat.

Modifié par -SyntaxError-
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoupette Membre 1 948 messages
Emmerdeur professionnel‚ 41ans
Posté(e)

:crazy: rien compris! :crazy:

je vais te le refaire : tu exprimes le souhait d'avorter les femmes qui donnent naissance à des gens dont tu estimes qu'ils ne méritent pas de vivre parce que ,pour toi, ils sont cons. Je dis juste qu'on est toujours le con de quelqu'un et qu'à ce titre ce que tu souhaiterais appliquer à certains pourrait t'être appliqué car il y a des personnes qui ne doivent pas t'aimer forcément...toi comprendre mieux maintenant????:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5 672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 49ans
Posté(e)

Moi y en a avoir compris! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoupette Membre 1 948 messages
Emmerdeur professionnel‚ 41ans
Posté(e)

toi y en a être grand maintenant :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 632 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

C'est qui "ON"???

J'ai dit ma conception de l'être humain, tu sais lire, Savonarol? Je n'ai pas remis en question les définitions de vie et de mort.

J'ai ma propre conception de ce qu'est un être humain, et un embryon et un foetus n'en font pas partie, du moins dans les premiers mois de grossesse.

Un embryon et un foetus ne vivent pas spontanément en dehors du corps qui les a conçus, ils ne sont donc pas à mes yeux un corps, un individu à part entière, mais une partie d'un autre corps, c'est pourtant pas compliqué à comprendre. Tu veux un dessin?

On ne les tue pas, on stoppe le développement d'une probable vie future (probable car les fausses couches existent, je te le rappelle).

Et je t'ai répondu qu'on s'en fout de ta conception de l'être humain puisque ça n'est pas toi qui fait les règles, qui établie les lois ou qui donne le sens des mots. Y a pas "l'être humain" d'un coté, et " l'être humain selon syntax error" de l'autre.

Avoir sa propre définition des choses, c'est bien pour toi si tu veux vivre en ermite dans une grotte, tu pourras acheter un ballon de basket, en faire ton meilleur pote et l'appeler Wilson, mais il ne sera jamais rien d'autre qu'un ballon de basket pour le reste de l'humanité.

Interrompre la vie =: tuer. Je sais, c'est dur d'assumer la mort.

"Vivre n'a pas de définition, mourir non plus, donc tout se vaut"

Tu peux citer le post où j'ai écrit une telle ânerie stp?

Tu vois, tu t'énerves, tu commences à être désagréable, à la limite de l'irrespect, tu déformes ce que je dis, bref.... Manifestement ça t'agace qu'il n'y est pas de vérité absolue, et encore plus que ta vision des choses ne soit pas La seule qui vale...

Oui, J'ai ma conception de ce qu'est un être humain, et tu as la tienne.

Toi tu universalise la tienne, ta conception de l'être humain, moi non.

Un embryon n'est pas encore un être humain, c'est comme ça tu n'y peux rien... Je sais, ça t'énerve.

Bien sûr que ça m'énerve : une femme prétend avoir son avis à donner dans le paysage politique de mon pays et je m'aperçois qu'elle délire, c'est énervant oui. On ne se bricole pas sa définition des mots, on ne se dit pas " la vie pour moi c'est pas ça"

Qui es tu pour décerner l'humanité ? Qu'est ce qui cloche dans ta tête pour que les mots très simples que j'écris n'entrent pas dans ton crâne ?

Nous sommes humains, nous engendrons des humains, si nous avortons nous mettons fin à une vie, donc nous tuons.

Et j'accepte tout à fait de discuter du droit ou non de tuer, si tant est qu'en face de moi on ASSUME de tuer, ce qui n'est pas le cas ici.

Au moins, quand je discute avec un partisan de la peine de mort, il a un peu plus de mal à ne pas assumer le fait qu'il autoriser la société à tuer un être humain. Il est bien plus honnête que la plupart des défenseurs de l'IVG.

Ma logique ne me pousse à rien, un embryon n'est pas encore un être vivant, ni un individu, c'est dans les 6 premiers mois de grossesse le prolongement du corps qui le porte, jusqu'à qu'il devienne lui même un corps à part entière, en étant viable.

Tu pars dans tes théories philosophiques fumeuses arrête un peu va.

Le contraire de la mort c'est la vie, ce qui n'est pas mort vit, je sais que ça va contre ton idéologie très très personnelle mais c'est comme ça pour tout le monde.

Tu as le droit d'assumer de préférer la mort à la vie pour tout un tas de raison, mais si déjà au départ tu refuses d'assumer la vie en lui refusant sa définition, tu es tout simplement dans le déni.

Quant à la philosophie, tu devrais t'y intéresser un peu, c'est ce qui fait , en partie, de nous des humains. (vivants)

Le type dans le coma n'est pas le prolongement d'un corps, il est un corps à part entière, qui est viable en dehors du corps qui l'a créé.

Ce n'est pas un embryon ou un foetus en développement. C'est un corps humain.

Là est toute la différence cher Savonarol.

L'humanité ne répond pas non plus à tes règles idéologiques...

Tout à fait, la vie est la vie, l'humanité est l'humanité, et un oeuf même fécondé n'est pas une poule...

Et ce n'est pas une donnée variable.

Ah bon ce qui fait l'humanité maintenant, c'est "le prolongement d'un corps ou non" , sur quelle pierre sacrée est-il gravée que l'humanité incarne l'homme une fois qu'il est séparé du corps de sa mère ? Tu te rends compte que c'est complétement n'importe quoi ?

Tu ne peux pas penser correctement parce que tu es dans le déni de la vie elle même, que tu te bricoles tes propres définitions des mots pour réussir à assumer ton idéologique (qui est donc difficilement assumable, pas vrai ? )

Etre vivant et être humain sont deux choses différentes. On peut être humain et mort, on peut être vivant sans être un humain...

La vie c'est la vie, un foetus n'est pas un être humain. Il n'y a rien de compliqué à comprendre dans mon raisonnement.

Tu pars dans tous les sens, et tu te perds tout seul..

Je ne vois pas l'intérêt de débattre avec un mec qui déforme tout ce que je dis....c'est de l'anti-débat.

Oh lala, la branlette.

Le foetus n'est pas un être humain, c'est quoi ? Un chien ? A quelle espèce appartient le foetus avant que tu décides de lui décerner son humanité selon tes critères personnelles ?

Ce n'est pas un raisonnement que tu tiens, c'est une prière que tu récites pour te convaincre toi-même que tu as raison de défendre la mort pour des raisons idéologiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le foetus n'est pas un être humain, c'est quoi ?

Un tas de cellules en développement.

Tu vois, il suffisait de demander au lieu de croire que nous n'avions pas de définition :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×