Pour ou contre l'avortement

zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Merci de m'avoir compris Samira.

Il n'est pas question pour moi de retirer le droit à l'IVG, juste de respecter l'embryon qui n'est pas un objet, l'acte qui n'est pas banal, le partenaire qui n'est pas un sextoy et sa propre décision donc en la pesant en pleine conscience voire en se faisant aider dans ce choix.

Je me doute que ce n'est pas facile pour une femme, qu'elle porte bien souvent plus de responsabilités que nous les hommes et font preuve de beaucoup plus de courage à de nombreuses reprises mais un comportement peu responsable à l'égard de l'avortement et une insouciance parfois ne doit pas enlever ce respect que vous avez gagné à être ce que vous êtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mite_Railleuse Membre 12 997 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

Je suis d'accord.

C'est à la femme de décider car il s'agit de son corps et que personne ne va la forcer à porter un enfant dont elle ne veut pas quel qu'en soit le motif d'ailleurs (et fort heureusement je dirai...).

Je pointe le fait que cela génère des responsabilités particulières qu'il s'agit (aussi) d'assumer même si on a tous le droit à l'erreur ou à des circonstances exceptionnelles qui nous dépassent.

J'ai un peu de mal avec la légèreté de certains discours...

Ce droit, il rime aussi avec la responsabilité.

Si c'est du mien auquel tu fais allusion, concernant les mauvaises volontés masculines, je crois que tu es monté tout seul dans les tours !

Prendre à deux la responsabilité de vouloir un enfant ou de ne pas en vouloir, la décision de se faire avorter s'il y a eu un "accident", impliquer les deux, c'est d'une telle évidence qu'il ne me semblait pas utile de le préciser. J'ai visiblement eu tort...

Ce que je voulais mettre en exergue, c'est la difficulté de changer les comportements vis à vis de la contraception qui pour la majorité des hommes incombe uniquement à la femme.

C'est pas important tu crois ?

C'est négligeable, futile ?

C'est pourtant une responsabilité ça aussi, non ?

Parce que je ne vois pas comment faire autrement pour les limiter, ces avortements...

Alors quand tu parles de détails, d'insignifiants problèmes de communication, que tu évoques des femmes qui avorteraient comment elles vont acheter du pain, entre 2 séances d'UV, au mieux je trouve ça médiocre, au pire d'un total mépris.

Mais il est aussi possible que je n'arrive pas à exprimer correctement ma pensée...

Modifié par Mite_Railleuse
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Insinues tu ainsi qu'une école coranique aurait moins de valeurs à transmettre qu'une école catholique? :mouai:

Et en causant "marche collective d'humain dans une même direction et répondant aux mêmes lois", tu sauras que si des écoles dites "coraniques" sont aujourd'hui acceptées en France, c'est parce qu'elle répondent aux même critères que les écoles judaïques ou catholiques. :sleep:

Pour moi la société prend des dispositions pour vivre au mieux, tous ensemble. On appelle ça des lois, il tient à chacun des citoyens de s'y conformer.

Padbol pour les antis, il y a justement une loi qui autorise l'avortement, avec aide médicale, pour chaque femme qui souhaite y avoir recours, dans des délais "raisonnables".

On fait quoi là maintenant que tu sais qu'il existe une fameuse "loi" pour l'avortement, on stop le débat, la conversation, l'échange? Si je m'en réfaire à ta dernière phrase :

La loi dit que l'avortement est légal, on s'y soumet, c'est pas un "point de vue", c'est comme ça. Merci et bonne soirée :D

Oui, et la loi est établie pour le bien commun des citoyens qui vivent dans la même société à un instant T .

Ton droit à mettre ton gosse dans une école privée n'empêche pas que ce droit ne s'oppose pas à ton DEVOIR de le scolariser, à ton DEVOIR de cotiser, à ton DEVOIR de le nourrir, de l'élever, à ton DEVOIR de le confier à un système éducatif.

L'école publique est gratuite pour tous. C'est le principe, tout le monde paye pour l'éducation nationale, et l'éducation privée a un cout.

En clair, la loi est extensible, elle s'adapte aux désidérata de chacun mais elle ne paye pas les lubies des uns et des autres.

Or, mettre un enfant au monde n'était pas une lubie, l'Etat pourvient au besoin d'une femme qui veut en avoir via tout ce que je t'ai expliqué plus tôt.

C'est pourquoi ce système est en droit de créer les règles qu'il juge bon à un temps X et de les abroger ou de les modifier si il ne les juge plus valable quelques années plus tard. Sinon, c'est une dictature.

Les points de vue sont des idées, et lorsque les idées sont défendues, elles deviennent politiques. Et lorsqu'elles sont bien fondées, les changements qu'elles impliquent sont susceptibles d'être adoptées. Regarde en Espagne.

"La loi c'est comme ça" , ça n'existe pas en démocratie.

Modifié par Savonarol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Le "DEVOIR de le confier à un système éducatif" n'existe que dans ton imagination...

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)
1395684074[/url]' post='8878361']

mais un comportement peu responsable à l'égard de l'avortement et une insouciance parfois ne doit pas enlever ce respect que vous avez gagné à être ce que vous êtes.

Tu te bases sur quoi pour affirmer qu'il y a des comportements peu responsables et une insouciance ? T'as procédé à des interview et des examens de conscience, ou alors ce jugement de valeur prend source dans ton seul esprit ?

1395685463[/url]' post='8878403']

http://fr.wikipedia....ion_obligatoire

L'instruction est un ensemble de savoirs de base pouvant être dispensés à la maison par une personne n'étant pas membre de l'éducation nationale.

Same player shoot again !

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

L'instruction est un ensemble de savoirs de base pouvant être dispensés à la maison par une personne n'étant pas membre de l'éducation nationale.

Same player shoot again !

Et alors? :|

C'est un devoir du citoyen à la société où il vit que d'instruire un citoyen en devenir, peu importe la méthode si il a du pognon à dépenser pour un précepteur, c'est son problème, tant que l'éducation est dispensée afin de ne pas créer un pays d'incultes et d'analphabètes. ( on pourra aborder le problème de l'échec de l'EN dans un autre topic après)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

L'instruction est différent du fait de confier l'enfant à un système éducatif, qui est la scolarisation. On ne fait pas qu'instruire à l'école....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

La loi oblige à ce qu'un enfant soit instruit, c'est tout. Et comme elle l'oblige, cette obligation est gratuite et n'est payante que la dérogation du parent qui veut faire appel à un système privé ou à un précepteur.

Tout ça pour expliquer à bonobo que la société fonctionne sur un ensemble de règles, de droits et de devoirs, dont certains sont les bases du monde où l'on vit, mais que rien n'est immuable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Donc pas de devoir de confier à un système éducatif, l'obligation de pourvoir à l'instruction d'un marmot n'étant pas un mode de système. smile.gif

On peut revenir au sujet maintenant biggrin.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mak Marceau Membre 2 763 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Pour mais pas trop tard par contre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Si c'est du mien auquel tu fais allusion, concernant les mauvaises volontés masculines, je crois que tu es monté tout seul dans les tours !

Prendre à deux la responsabilité de vouloir un enfant ou de ne pas en vouloir, la décision de se faire avorter s'il y a eu un "accident", impliquer les deux, c'est d'une telle évidence qu'il ne me semblait pas utile de le préciser. J'ai visiblement eu tort...

Ce que je voulais mettre en exergue, c'est la difficulté de changer les comportements vis à vis de la contraception qui pour la majorité des hommes incombe uniquement à la femme.

C'est pas important tu crois ?

C'est négligeable, futile ?

C'est pourtant une responsabilité ça aussi, non ?

Parce que je ne vois pas comment faire autrement pour les limiter, ces avortements...

Alors quand tu parles de détails, d'insignifiants problèmes de communication, que tu évoques des femmes qui avorteraient comment elles vont acheter du pain, entre 2 séances d'UV, au mieux je trouve ça médiocre, au pire d'un total mépris.

Mais il est aussi possible que je n'arrive pas à exprimer correctement ma pensée...

Je ne te visais pas spécifiquement même si nous avons des désaccords importants.

Je n'ai jamais parlé d'insignifiants problèmes de communication mais de problèmes de communication et je n'ai jamais évoqué des femmes "qui avorteraient comme elles vont acheter du pain entre deux scéances d'UV".... jamais.

Cette phrase est pure invention.

Donc nous pourrions avoir une discussion de fonds si à la base, nous sommes rigoureux et respectueux de l'un à l'autre sur la manière d'exposer les idées de l'autre sans utiliser le 'quote' et le contexte de l'écrit.

SI on part la dessus, bien entendu que la discussion dans un couple est importante et le fait de définir quel moyen de contraception sera utilisé et qui en prend la responsabilité.

Et c'est parfaitement exact que les hommes sont assez négligents en la matière et laissent souvent leur femme en porter la charge.

Néanmoins, ça ne justifie pas que, parce que l'un est irresponsable, l'autre le soit plus que lui.

Parce qu'en effet il existe des moyens de discussion dans le couple, parce que la femme n'est pas obligée de céder aux caprices de l'homme, parce qu'elle peut s'en aller si il ne la respecte pas, parce qu'il s'agit avant tout de l'intérgité de son propre corps puisque le risque de tomber enceinte va la concerner en premier lieu, parce que nous ne sommes pas dans une farce ou parce que monsieur ne s'en occupe pas, on décide de s'exposer délibérément à ce risque et bien pour toutes ces raisons la femme serait totalement responsable d'être négligente.

Ce n'est pas ma faute si elle s'amourache d'un gars avec qui il est impossible de discuter.

Par ailleurs, ce n'est pas parce que ce couple a des problèmes liés à la contraception et qu'ils sont tous les deux irresponsables qu'il faut continuer lorsque l'éventualité d'un avortement se pose.

Donc en effet soit la femme prend ses responsabilités, évite d'exploser son couple, se débrouille sans lui en parler.

Soit elle profite de ce moment pour voir ensemble quelles décisions peuvent être prises compte tenu que l'un et l'autre ont été négligents et que cette grossesse peut être éventuellement une opportunité pour le couple.

Et en aucun cas, cela ne permet de dire à l'homme qu'il n'a pas droit au chapitre parce que madame a arrêté de prendre les responsabilités qui sont avant tout les siennes parlant de son propre corps et du choix qu'elle a de dire NON !!!

Donc si le couple en est là, autant jouer au scrabble en effet.

Tu te bases sur quoi pour affirmer qu'il y a des comportements peu responsables et une insouciance ? T'as procédé à des interview et des examens de conscience, ou alors ce jugement de valeur prend source dans ton seul esprit ?

http://www.ndf.fr/po...on#.UzCPm_l5M6U

http://www.avortemen...e-20613140.html

Extrait du second article concernant l'avortement en angleterre :

  • Presque un tiers de ces femmes ont procédé à leur second avortement (64.000). Elles sont 14.746 à en être à leur troisième, et 29 ont eu huit avortements ou plus. Ce niveau de récidive prouve une fois de plus que l'avortement est utilisé comme une simple méthode de contraception comme une autre.

En france, 21% des avortements sont des premières récidives, 5% des 2ndes récidives, 1.2% des troisièmes récidives, 0.35% des 4ème récidives

aa10.gif

Et toi Long Nao, sur quoi te bases tu pour penser que toutes les femmes au dela de leur troisième avortement et qui poussent jusque 8 avortements ou plus sont responsables et pas insouciantes.

Que penses tu de la hausse continue des récidives ?

Tu es allé faire un sondage pour aller les rencontrer ou ton optimisme béat prend source dans ton seul esprit ?

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 12 997 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

Je ne te visais pas spécifiquement même si nous avons des désaccords importants.

Je n'ai jamais parlé d'insignifiants problèmes de communication mais de problèmes de communication et je n'ai jamais évoqué des femmes "qui avorteraient comme elles vont acheter du pain entre deux scéances d'UV".... jamais.

Cette phrase est pure invention.

C'est vrai, c'était plutôt, "des arguments aussi futiles que les petits soucis liés à la communication dans le couple ou liés à la contraception."

Il est aussi exact que tu n'as pas parlé de pain et de séances UV mais de "j'espère que dans le système, il y a quelques coups de pieds au cul qui ne se perdent pas quand l'avortement, c'est parce que j'ai changé d'avis vu que le bébé n'est pas assorti à mon rouge à lèvres...

Mais bon...

Donc nous pourrions avoir une discussion de fonds si à la base, nous sommes rigoureux et respectueux de l'un à l'autre sur la manière d'exposer les idées de l'autre sans utiliser le 'quote' et le contexte de l'écrit.

SI on part la dessus, bien entendu que la discussion dans un couple est importante et le fait de définir quel moyen de contraception sera utilisé et qui en prend la responsabilité.

Et c'est parfaitement exact que les hommes sont assez négligents en la matière et laisse souvent leur femme en porter la charge.

Néanmoins, ça ne justifie pas que, parce que l'un est irresponsable, l'autre le soit plus que lui.

Parce qu'en effet il existe des moyens de discussion dans le couple, parce que la femme n'est pas obligée de céder aux caprices de l'homme, parce qu'elle peut s'en aller si il ne la respecte pas, parce qu'il s'agit avant tout de l'intérgité de son propre corps puisque le risque de tomber enceinte va la concerner en premier lieu, parce que nous ne sommes pas dans une farce ou parce que monsieur ne s'en occupe pas, on décide de s'exposer délibérément à ce risque et bien pour toutes ces raisons la femme serait totalement responsable d'être négligente.

Ce n'est pas ma faute si elle s'amourache d'un gars avec qui il est impossible de discuter.

J'ai dû effectivement être maladroite ou mal formuler ma pensée parce que je n'ai jamais cautionné l'irresponsabilité féminine sous prétexte de refus de son compagnon d'être actif dans la préservation !

J'ai écrit "Qu'elle doive batailler pour l'imposer ou refuser tout net sans, c'est ça qui est insupportable ! "

C'est quand même pas la même chose !!

Par ailleurs, ce n'est pas parce que ce couple a des problèmes liés à la contraception et qu'ils sont tous les deux irresponsables qu'il faut continuer lorsque l'éventualité d'un avortement se pose.

Donc en effet soit la femme prend ses responsabilités, évite d'exploser son couple, se débrouille sans lui en parler.

Soit elle profite de ce moment pour voir ensemble quelles décisions peuvent être prises compte tenu que l'un et l'autre ont été négligents et que cette grossesse peut être éventuellement une opportunité pour le couple.

Et en aucun cas, cela ne permet de dire à l'homme qu'il n'a pas droit au chapitre parce que madame a arrêté de prendre les responsabilités qui sont avant tout les siennes parlant de son propre corps et du choix qu'elle a de dire NON !!!

Donc si le couple en est là, autant jouer au scrabble en effet.

Ce n'est pas ça que j'ai dit, juste que "Tant qu'ils auront ce discours, perso je leur refuserais catégoriquement voix au chapitre..."

Il est question de discours et de discours simplement ! Tant qu'un mec me soutiendra que c'est la femme et uniquement elle qui doit porter l'entière responsabilité de la contraception, il pourra hurler sur tous les tons ses revendications et ses droits, crédibilité zéro !

Tu pensais REELLEMENT que je sous-entendais ce que j'ai surligné en gras ???

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

C'est vrai, c'était plutôt, "des arguments aussi futiles que les petits soucis liés à la communication dans le couple ou liés à la contraception."

Il est aussi exact que tu n'as pas parlé de pain et de séances UV mais de "j'espère que dans le système, il y a quelques coups de pieds au cul qui ne se perdent pas quand l'avortement, c'est parce que j'ai changé d'avis vu que le bébé n'est pas assorti à mon rouge à lèvres...

Mais bon...

J'ai pointé des statistiques précises sur la récidive.

Je suis désolé mais quand plus de 2% des avortements en France concernent plus de 4 récidives, c'est bien une question d'irresponsabilité sévère.

On peut se voiler la face autant qu'on veut, certaines femmes utilisent l'IVG comme d'une contraception.

Elles font plus attention à leur rouge à lèvres qu'à leur gosse, je suis désolé de la comparaison en effet.

Ce n'est pas ça que j'ai dit, juste que "Tant qu'ils auront ce discours, perso je leur refuserais catégoriquement voix au chapitre..."

Il est question de discours et de discours simplement ! Tant qu'un mec me soutiendra que c'est la femme et uniquement elle qui doit porter l'entière responsabilité de la contraception, il pourra hurler sur tous les tons ses revendications et ses droits, crédibilité zéro !

Tu pensais REELLEMENT que je sous-entendais ce que j'ai surligné en gras ???

Je m'arrête uniquement à ce que tu écris en italique qui me débecte.

Un gars qui ne s'occupe pas du problème de contraception parce qu'il considère que c'est à toi de t'en charger, il a parfaitement droit au chapitre concernant l'avortement si tu as l'hypocrisie de t'en passer plutôt que de le lourder.

Vu l'ambiance du couple, je dirai qu'il s'en fiche probablement tout autant, donc peu importe finalement..

C'est ton discours qui pousse les jeunes femmes à considérer que la contraception, c'est une joyeuse farce.

Et que si l'homme ne s'en occupe pas, ce n'est pas important car il y a l'avortement derrière.

C'est un discours d'irresponsabilité.

Si l'homme ne veut pas se protéger, si vous ne voulez pas vous protéger, tirez vous.

Ce n'est pas bien compliqué.

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

2%, ah ouais c'est sévère. De quoi remettre en question le principe, effectivement.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

[mode HS]

Il paraît que 5 % des femmes françaises se sont abstenues de voter ce dimanche, ôtons leur à toutes le droit de vote.

[/mode HS]

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Tu saurais manier trois chiffres ocytocine que tu comprendrais que ça fait 27% de récidives.

Le 2% c'est 4 récidives et +.

Il t'en faut combien des récidives pour commencer à parler d'irresponsabilité ?

300 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

Aucune, chaque femme fait ce qu'elle veut de son corps, ça ne te regarde pas.

Le jour où tu seras en cloque, tu viendras nous causer de tes souffrances, nous serons là pour t'écouter et t'orienter. :)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Vaste blague.

Il y a en effet des coups de pieds aux fesses qui se perdent royalement quand des femmes justifient l'abominable sous prétexte qu'elles parlent d'autres femmes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Il t'en faut combien des récidives pour commencer à parler d'irresponsabilité ?

Tu ne peux pas te baser sur ce faible pourcentage pour parler d'irresponsabilité. Il y a d'autres explications possibles : forcé par les parents ; sans éducation sexuelle ; violée par l'époux dont elle ne veulent pas d'enfant etc.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant