Aller au contenu

Ai-je fait le bon choix en le quittant ?

Noter ce sujet


myosotisronin

Messages recommandés

Nouveau, 25ans Posté(e)
myosotisronin Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 25ans‚
Posté(e)

Bonjour !

Hier, j'ai quitté mon partenaire avec qui j'étais depuis seulement un an et quelque mois et, bien que je sois sûre au fond de moi d'avoir fait le bon choix, j'aimerais avoir le point de vue d'autrui. En effet, je ne suis même pas sûre que mon ex partenaire ait compris les raisons qui m'ont poussée à agir ainsi ! Je me demande comment c'est possible, mais en ayant d'autres point de vue que le mien, peut-être que je comprendrais ? Alors je vais commencer par expliquer un peu la situation.

Tout d'abord, j'ai commencé à me poser des questions sur la durabilité de notre couple lorsque j'ai  terminé mon premier cycle d'université, ma licence donc. Ca ne faisait que 4 mois que nous étions ensemble mais je ressentais le besoin de parler de la suite de mes projets, et de voir qu'est-ce qui pourrait nous convenir à tous les deux par la suite. Il était cependant encore trop tot pour lui pour parler de choses importantes, et j'ai du abandonner l'idée d'entendre son avis sur ce qu'il penserait du fait que je doute d'avoir envie de continuer mes études plutot que de gagner ma vie. Je me suis donc inscrite en master en retournant mes questions dans ma tête, un peu déçue du manque de dialogue, mais je savais bien que ça ne faisait que 6 mois que l'on était ensemble et qu'il ne fallait pas en attendre trop.

Ensuite, au début de mon master, j'avais envie de lui parler de mes cours de temps en temps, ou même de lui transmettre quelques extraits qui m'inspiraient pour mon mémoire. Et là ça a été très dur parce que, clairement, j'ai eu le sentiment de l'ennuyer. Ce dont je lui parlait ne l'intéressait pas, et au contraire, l'agacait. D'un autre côté, il ne se montrait pas très disponible. C'est à ce moment que j'ai commencé à m'isoler, à déprimer et à avoir des problèmes d'alcool. Peu de temps après, j'ai fait une réelle dépression et j'ai dû arrêter mes études.

Suite à l'arrêt de mes études et à la sortie de ma dépression, j'ai cherché du travail. J'ai été embauché et la prochaine étape logique était de trouver un appartement (j'étais de toutes façon obligée puisque, créchant en résidence universitaire, je ne pourrais pas conserver mon bail).

Sauf que, TA-DAA. J'ai appris que j'étais enceinte seulement 1 mois après avoir trouvé le job, avant déménagement donc.

Et là la réaction de mon ex partenaire a été très virulente. C'était une très mauvaise nouvelle pour lui. D'ailleurs, je n'ai même pas pu vraiment lui parler en face le premier soir car il a préféré faire la fête bien que je l'avais avertit par message du résultat. Ensuite, il a été désagréable avec moi car il souhaite que j'avorte. J'ai refusé, car je préfère le garder. Même si j'ai conscience que ce sera difficile, je pense que ça vaut le coup sur le long terme, je ne vois pas la vie comme une suite d'amusement, j'aime avoir des objectifs.

Mon premier objectif était donc toujours de déménager de la résidence universitaire où je vis. Et hier, mon ex partenaire me sort "tu es au courant que tu dois partir de ta résidence universitaire cet été?" (je rappelle que c'était une prérogative pour moi avant même l'issue du test de grossesse, et donc, j'en avais déjà parlé).

J'ai cru que j'allais le fusiller sur place. J'ai essayé de lui parler de mes préoccupations, et j'ai l'impression de parler dans le vide. Je l'ai quitté. J'ai l'impression qu'il ne comprend même pas pourquoi. Il semble penser que je lui reproche des choses uniquement pour l'embeter, et que je suis enceinte uniquement pour l'embeter...

Je suis sur de mon choix, c'est une question de respect de moi même et d'amour propre, mais qu'est-ce qui peut expliquer qu'il soit aussi peu conscient de la situation ? Franchement, c'est ça qui me pose le plus problème. Pour lui, on pourrait rester un couple même s'il ne s'intéresse pas du tout à son bébé, ni à mes projets, préoccupations fondamentales. De mon coté c'est inenvisageable. Sur les questions importantes, on doit pouvoir trouver un terrain de dialogue, d'entente, décider ensemble de concessions, etc, mais on ne peut pas continuer à faire ce qui nous plait en ignorant totalement les souhaits de l'autre en faisant comme si on était un couple! Pour moi, vivre seul ses choix et demeurer un couple sont deux choses incompatibles. Qu'en pensez-vous ? Pensez-vous que l'on peut assumer seul ses choix de son coté,  et demeurer un couple soudé ?

Merci de votre lecture.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 12 889 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que vous n'êtes pas du tout sur la même longueur d'onde. Votre couple n'est pas soudé (pour reprendre ton terme) et ne le sera pas, à moins qu'il y ait une prise de conscience de son côté.

 

Qu'est-ce qui t'a séduite chez lui au début de votre relation ? Vous semblez tellement différents l'un de l'autre !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 25ans Posté(e)
myosotisronin Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 25ans‚
Posté(e)
il y a 8 minutes, Passiflore a dit :

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que vous n'êtes pas du tout sur la même longueur d'onde. Votre couple n'est pas soudé (pour reprendre ton terme) et ne le sera pas, à moins qu'il y ait une prise de conscience de son côté.

 

Qu'est-ce qui t'a séduite chez lui au début de votre relation ? Vous semblez tellement différents l'un de l'autre !

C'est ce que je me dis aussi (nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde).

Ce qui m'a séduite au début, c'est justement le fait qu'il possède des qualités que je n'ai pas : très sociable, doué pour réparer n'importe quoi, une intelligence qui n'a rien à voir avec le niveau d'étude, mais aussi d'un autre coté le fait que malgré les différences nous partagions des gouts, opinions générales, avions connu des difficultés similaires...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 12 889 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, myosotisronin a dit :

Ce qui m'a séduite au début, c'est justement le fait qu'il possède des qualités que je n'ai pas : très sociable, doué pour réparer n'importe quoi, une intelligence qui n'a rien à voir avec le niveau d'étude mais aussi d'un autre coté le fait que malgré les différences nous partagions des gouts, opinions générales, avions connu des difficultés similaires...

 

Dirais-tu qu'il a changé ou penses-tu que tu as surévalué ses qualités ?

Maintenant qu'il sait que tu vas garder  votre enfant, tu ne le sens pas plus impliqué ? Ému par le fait de devenir papa ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 25ans Posté(e)
myosotisronin Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 25ans‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, Passiflore a dit :

 

Dirais-tu qu'il a changé ou penses-tu que tu as surévalué ses qualités ?

Maintenant qu'il sait que tu vas garder  votre enfant, tu ne le sens pas plus impliqué ? Ému par le fait de devenir papa ?

Je ne pense pas avoir particulièrement surévalué ses qualités, mais une chose est sûre, cet enfant est un cauchemar pour lui. Il n'est pas ému le moins du monde, il pense que c'est une catastrophe, et n'a pas la moindre intention de s'impliquer. Je ne peux pas l'obliger à se sentir la responsabilité d'être père, de la même manière qu'on ne peut pas obliger les femmes enceintes qui refusent leur enfant à endosser la responsabilité de devenir mère. Donc j'accepte son point de vue, mais ce dernier est pour moi incompatible avec le mien, d'autant plus que ma grossesse le rend irascible.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 181 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

S'il a été clair dès le départ sur le fait qu'il ne désirait pas d'enfant:

1) il fallait prendre une contraception 

 2) en cas de défaillance de la contraception il fallait prendre rapidement la pilule du lendemain

 3)Si oubli de pilule: utiliser le préservatif.

 Vous voulez garder, cet enfant, il ne le veut pas, vous l'élèverez donc seule, ce qui ne va pas être une mince affaire.

Quand un homme ne sait pas ce qu'il veut quand il a une relation sexuelle fécondante, il ne vaut mieux pas lui laisser planter sa graine...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Oiseau de nuit, pays Union européenne, 40ans Posté(e)
sovenka Membre 5 979 messages
40ans‚ Oiseau de nuit, pays Union européenne,
Posté(e)

En lisant ton témoignage j'ai l'impression d'une relation à sens unique: il est avec toi sans l'être, ce que tu fais ne l'intéresse pas, ce que tu ressens le laisse froid et il n'est pas disponible pour dialoguer quand tu en as besoin, dès lors à quoi bon rester ensemble ? C'est triste pour l'enfant qui va naitre en tout cas parce qu'il ne verra pas beaucoup son père, peut-être même jamais ?

Il y a 2 heures, myosotisronin a dit :

Je l'ai quitté. J'ai l'impression qu'il ne comprend même pas pourquoi.

Tu as bien fait c'est tout, inutile de te soucier de savoir s'il comprend ou pas, je te souhaite de trouver mieux à l'avenir :(

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Grégairophobe..., 154ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 29 740 messages
154ans‚ Grégairophobe...,
Posté(e)
il y a 27 minutes, sovenka a dit :

Tu as bien fait c'est tout, inutile de te soucier de savoir s'il comprend ou pas, je te souhaite de trouver mieux à l'avenir :(

C’est quand même vachement péremptoire quand on a qu’un son de cloche…

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Oiseau de nuit, pays Union européenne, 40ans Posté(e)
sovenka Membre 5 979 messages
40ans‚ Oiseau de nuit, pays Union européenne,
Posté(e)
Il y a 1 heure, Mite_Railleuse a dit :

C’est quand même vachement péremptoire quand on a qu’un son de cloche…

Faute de mieux évidemment... Si c'est comme elle explique je pense que c'était la meilleure chose qu'elle ait pu faire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 25ans Posté(e)
myosotisronin Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 25ans‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, querida13 a dit :

S'il a été clair dès le départ sur le fait qu'il ne désirait pas d'enfant:

1) il fallait prendre une contraception 

 2) en cas de défaillance de la contraception il fallait prendre rapidement la pilule du lendemain

 3)Si oubli de pilule: utiliser le préservatif.

 Vous voulez garder, cet enfant, il ne le veut pas, vous l'élèverez donc seule, ce qui ne va pas être une mince affaire.

Quand un homme ne sait pas ce qu'il veut quand il a une relation sexuelle fécondante, il ne vaut mieux pas lui laisser planter sa graine...

Merci pour ce retour, même si ma question ne portait pas sur "ce qu'il aurait fallu faire pour ne pas tomber enceinte". Il mérite en effet de préciser que mon ex était clair sur le fait qu'il ne voulait pas d'enfant, mais qu'il n'a pas fait le nécessaire. Il mérite aussi de préciser qu'il se trouve aussi que moi en revanche j'avais une certaine envie d'avoir un enfant, et que c'était clair aussi. Je suis également au courant que s'il ne veut pas de cet enfant, je l'élèverai seule, d'autant plus que c'est moi qui ai fait le choix de rompre. On peut me trouver irresponsable, certes. Je ne roule pas sur l'or, je termine à peine mes études, j'ai tout à construire. Après tout, je me suis contenté de penser que c'était quelqu'un de bien et qu'au fond ça suffisait, et que moi j'étais assez forte de toute façon. En fait j'aurais dû savoir que finalement, ça se terminerait comme ça. En fait, j'accepte la plus grande partie de la situation, ce que j'ai du mal à intégrer comme possible, c'est qu'il n'y ait pas de dialogue constructif avec l'autre partie.  C'est un bloc, c'est un refus de parler, c'est une non-conversation. Vous semblez dire que c'est normal et prévisible pour le coup ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 181 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Donc vous l'avez pris pour ce qu'il est : un reproducteur irresponsable, un séducteur, un jouisseur libertin et vous voulez faire de lui un père rangé rôle qu'il ne désire ni endosser, ni jouer. Vous voulez  contraindre par la force des choses  cette personne légère et  immature  d'être quelqu'un qui par la magie de la paternité deviendrait subitement conscient de ses  lourds devoirs de géniteur. Et ça coince.  Vous rompez et je vous comprends. Mais avouez que le procédé n'est pas très loyal non plus.

Laissez-le mariner dans son coin. Une fois l'enfant né, interdisez-lui  de  réapparaître  devant vos yeux. Refusez d'avoir tout contact avec lui et l'enfant. De deux choses l'une . Soit il s'en désintéressera et vous et l'enfant n'aurez rien perdu. Soit il finira , pétri de curiosité, par vouloir faire le forcing pour connaître le bébé. Et, comme vous serez seule maîtresse à bord, vous pourrez lui signifier la chose suivante; pas d'acte de reconnaissance, ni de   mariage pas de bébé et tu n'as vraiment plus rien à faire dans nos vies.

Modifié par querida13
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
Paléocène Membre 1 141 messages
Mentor‚ 150ans‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, myosotisronin a dit :

Il mérite en effet de préciser que mon ex était clair sur le fait qu'il ne voulait pas d'enfant, mais qu'il n'a pas fait le nécessaire.

Et il mérite de préciser que vous auriez aussi pu/dû faire le nécessaire de votre côté.

De plus, si votre ex-compagnon s'était/est toujours montré parfaitement "clair", je ne vois pas trop à quoi ça rime de geindre/palabrer maintenant.

A titre personnel, je ne trouve point vos manières/attitudes correctes. Et, en tant que femme, jamais je ne me suis comportée ainsi.

Bref, à mes yeux, beaucoup d'irresponsabilité, d'immaturité, d'égoïsme et de bêtise ici (vous concernant vous, @myosotisronin).

Pauvre enfant à venir. Et pauvre ex-compagnon d'être confronté à cette situation.

Modifié par Paléocène
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 181 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

C'est bien idiot en effet pour le bébé qui aurait pu naître dans un contexte où il aurait été désiré par ses deux géniteurs et vivre dans un petit cocon familial où il aurait connu une certaine sécurité (bien qu'en amour rien ne soit acquis définitivement...).

 Donc vous vous êtes mise dans une situation où vous allez garder la main. Vous assumez pleinement vos responsabilités et votre désir d'enfant, vous rejetez l'irresponsable et le libertinage : n'avez -vous pas une revanche à prendre sur les hommes par hasard, un père qui vous aurait lâchée, ou bien  alors  une mère  qui vous aurait négligée pour courir le guilledou?

Modifié par querida13
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 58ans Posté(e)
philll Membre 179 messages
Forumeur survitaminé‚ 58ans‚
Posté(e)

Bon courage pour la suite.Peu etre que le temps vous seras favorable a vous deux,voir meme a vous trois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois après...
Membre, 59ans Posté(e)
CHANCE69 Membre 14 messages
Forumeur balbutiant‚ 59ans‚
Posté(e)

Désolé je suis désemparée face à votre témoignage…j’ai l’impression de tellement d’immaturité ( je me trompe peut-être) et pourtant décider de garder le bébé et de l’élever seule….Avez-vous quelqu’un de votre entourage famille ou vrais amis pour vous guider et aider ? Il y a des décisions qui changent toute une vie….

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
pommeverte Membre 20 messages
Forumeur balbutiant‚ 64ans‚
Posté(e)
Le 04/06/2022 à 16:15, myosotisronin a dit :

Bonjour !

Hier, j'ai quitté mon partenaire avec qui j'étais depuis seulement un an et quelque mois et, bien que je sois sûre au fond de moi d'avoir fait le bon choix, j'aimerais avoir le point de vue d'autrui. En effet, je ne suis même pas sûre que mon ex partenaire ait compris les raisons qui m'ont poussée à agir ainsi ! Je me demande comment c'est possible, mais en ayant d'autres point de vue que le mien, peut-être que je comprendrais ? Alors je vais commencer par expliquer un peu la situation.

Tout d'abord, j'ai commencé à me poser des questions sur la durabilité de notre couple lorsque j'ai  terminé mon premier cycle d'université, ma licence donc. Ca ne faisait que 4 mois que nous étions ensemble mais je ressentais le besoin de parler de la suite de mes projets, et de voir qu'est-ce qui pourrait nous convenir à tous les deux par la suite. Il était cependant encore trop tot pour lui pour parler de choses importantes, et j'ai du abandonner l'idée d'entendre son avis sur ce qu'il penserait du fait que je doute d'avoir envie de continuer mes études plutot que de gagner ma vie. Je me suis donc inscrite en master en retournant mes questions dans ma tête, un peu déçue du manque de dialogue, mais je savais bien que ça ne faisait que 6 mois que l'on était ensemble et qu'il ne fallait pas en attendre trop.

Ensuite, au début de mon master, j'avais envie de lui parler de mes cours de temps en temps, ou même de lui transmettre quelques extraits qui m'inspiraient pour mon mémoire. Et là ça a été très dur parce que, clairement, j'ai eu le sentiment de l'ennuyer. Ce dont je lui parlait ne l'intéressait pas, et au contraire, l'agacait. D'un autre côté, il ne se montrait pas très disponible. C'est à ce moment que j'ai commencé à m'isoler, à déprimer et à avoir des problèmes d'alcool. Peu de temps après, j'ai fait une réelle dépression et j'ai dû arrêter mes études.

Suite à l'arrêt de mes études et à la sortie de ma dépression, j'ai cherché du travail. J'ai été embauché et la prochaine étape logique était de trouver un appartement (j'étais de toutes façon obligée puisque, créchant en résidence universitaire, je ne pourrais pas conserver mon bail).

Sauf que, TA-DAA. J'ai appris que j'étais enceinte seulement 1 mois après avoir trouvé le job, avant déménagement donc.

Et là la réaction de mon ex partenaire a été très virulente. C'était une très mauvaise nouvelle pour lui. D'ailleurs, je n'ai même pas pu vraiment lui parler en face le premier soir car il a préféré faire la fête bien que je l'avais avertit par message du résultat. Ensuite, il a été désagréable avec moi car il souhaite que j'avorte. J'ai refusé, car je préfère le garder. Même si j'ai conscience que ce sera difficile, je pense que ça vaut le coup sur le long terme, je ne vois pas la vie comme une suite d'amusement, j'aime avoir des objectifs.

Mon premier objectif était donc toujours de déménager de la résidence universitaire où je vis. Et hier, mon ex partenaire me sort "tu es au courant que tu dois partir de ta résidence universitaire cet été?" (je rappelle que c'était une prérogative pour moi avant même l'issue du test de grossesse, et donc, j'en avais déjà parlé).

J'ai cru que j'allais le fusiller sur place. J'ai essayé de lui parler de mes préoccupations, et j'ai l'impression de parler dans le vide. Je l'ai quitté. J'ai l'impression qu'il ne comprend même pas pourquoi. Il semble penser que je lui reproche des choses uniquement pour l'embeter, et que je suis enceinte uniquement pour l'embeter...

Je suis sur de mon choix, c'est une question de respect de moi même et d'amour propre, mais qu'est-ce qui peut expliquer qu'il soit aussi peu conscient de la situation ? Franchement, c'est ça qui me pose le plus problème. Pour lui, on pourrait rester un couple même s'il ne s'intéresse pas du tout à son bébé, ni à mes projets, préoccupations fondamentales. De mon coté c'est inenvisageable. Sur les questions importantes, on doit pouvoir trouver un terrain de dialogue, d'entente, décider ensemble de concessions, etc, mais on ne peut pas continuer à faire ce qui nous plait en ignorant totalement les souhaits de l'autre en faisant comme si on était un couple! Pour moi, vivre seul ses choix et demeurer un couple sont deux choses incompatibles. Qu'en pensez-vous ? Pensez-vous que l'on peut assumer seul ses choix de son coté,  et demeurer un couple soudé ?

Merci de votre lecture.

 

 

oui on peu assumer ses choix que l'on fait 

mais là  que tu sois enceinte tombe mal  tu as trouvé un job  tu n'as pas d'appartement 

et puis l'enfant qui va naitre dans des complication et un couple qui n'ai pas souder 

je comprends que tu veux garder cette enfant mais tu vas l'assumer seule 

lui ton ex il faut pas compter sur lui pour qui te soutienne dans ton choix de le garder 

si vraiment tu te sent prête pour assumer cet enfant alors fait le 

autrement prend la pilule du lendemain  

 

 

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×