Aller au contenu

Âge de la retraite - Enquête

Noter ce sujet


laissa

Messages recommandés

Nouveau, Posté(e)
laissa Nouveau 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour tout le monde :hello:

Dans le cadre d'un projet durant nos études, nous devions faire une enquête sur l'âge de la retraite, nous avions donc élaboré un questionnaire totalement anonyme.

Auriez-vous quelques minutes à nous accorder ?

https://forms.gle/tPrqhfiKtx9r1wu99

Merci à tous :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 326 messages
Forumeur confit,
Posté(e)
il y a 17 minutes, laissa a dit :

Auriez-vous quelques minutes à nous accorder ?

Non, mais juste une petite réflexion sur le sujet !

Un âge arbitraire de départ en retraite défini pour tous est un slogan idiot, alors que les parcours de vie active et de cotisation est totalement différent d’un individu à l’autre.

Certains ont commencé comme apprentis à 14 ou 16 ans et ont commencés à cotiser pour eux et pour les autres, seulement à 18/19 ans comme salariés, d’autre ont fait des études longues et commencé à cotiser très tardivement, soit 10 ans plus tard que les premiers.

En vertu de quelle égalité arbitraire de durée de cotisation devrions nous trancher une date unique pour tous ?

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 79ans Posté(e)
dede 2b Membre 27 616 messages
Maitre des forums‚ 79ans‚
Posté(e)
il y a 36 minutes, Enchantant a dit :

Non, mais juste une petite réflexion sur le sujet !

Un âge arbitraire de départ en retraite défini pour tous est un slogan idiot, alors que les parcours de vie active et de cotisation est totalement différent d’un individu à l’autre.

Certains ont commencé comme apprentis à 14 ou 16 ans et ont commencés à cotiser pour eux et pour les autres, seulement à 18/19 ans comme salariés, d’autre ont fait des études longues et commencé à cotiser très tardivement, soit 10 ans plus tard que les premiers.

En vertu de quelle égalité arbitraire de durée de cotisation devrions nous trancher une date unique pour tous ?

Exactement, ce qui compte c'est pas l'âge mais le nombre de trimestres de cotisation, et bien entendu la capacité à financer LA caisse de retraite! Pour la France la CNAV.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂, 26ans Posté(e)
Jim69 Membre 10 799 messages
Maitre des forums‚ 26ans‚ 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂,
Posté(e)

Moi j'suis pour la retraite à 80 ans pour tout le monde, sauf moi.
Je vais demander à melenchon tiens, je suis sûr qu'il va me dire "Mais bien sûr. Vote pour moi".

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...", 59ans Posté(e)
BadKarma Membre 12 112 messages
59ans‚ Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...",
Posté(e)

Personnellement, je compte bien exercer jusqu' à mon dernier souffle et continuer à contribuer à alimenter le merdier au sein de ce fameux ''(im)monde du travail'' ... :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 599 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Moi je suis pour le départ à la retraite à 55 ans. Soyons réaliste : c'est l'âge à partir duquel il devient presque impossible de retrouver un emploi, dans la plupart des domaines. Si on veut repousser l'âge de la retraite à 65 ans comme Macron, faudrait déjà changer la mentalité de ces crétins d'employeurs et de recruteurs.

Modifié par Gouderien
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 79ans Posté(e)
dede 2b Membre 27 616 messages
Maitre des forums‚ 79ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Gouderien a dit :

Moi je suis pour le départ à la retraite à 55 ans. Soyons réaliste : c'est l'âge à partir duquel il devient presque impossible de retrouver un emploi. Si on veut repousser l'âge de la retraite à 65 ans comme Macron, faudrait déjà changer la mentalité de ces crétins d'employeurs et de recruteurs.

Je pense plutot qu'il faudrait trouver du travail, quand on voit que çà licencie à tours de bras depuis que les élections sont passées comme par hasard.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 054 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
Il y a 6 heures, Enchantant a dit :

Non, mais juste une petite réflexion sur le sujet !

Un âge arbitraire de départ en retraite défini pour tous est un slogan idiot, alors que les parcours de vie active et de cotisation est totalement différent d’un individu à l’autre.

Certains ont commencé comme apprentis à 14 ou 16 ans et ont commencés à cotiser pour eux et pour les autres, seulement à 18/19 ans comme salariés, d’autre ont fait des études longues et commencé à cotiser très tardivement, soit 10 ans plus tard que les premiers.

En vertu de quelle égalité arbitraire de durée de cotisation devrions nous trancher une date unique pour tous ?

On a en fait un double mécanisme.

Je suis d'accord avec toi, on s'arrête beaucoup sur l'âge, alors que le plus important devrait être les annuités : c'est la norme qui est finalement demandée à tous.

 

L'âge est quant à lui une porte de sortie que l'on offre à ceux qui sont usés mentalement ou physiquement et sont prêts à gagner moins 3n partant avant leurs annuitées. Cela me semble souhaitable.

Ce qui ne va pas,.c'est que les annuités devraient se suffirent à elles-mêmes, même si on n'a pas encore l'âge légal.

Si quelqu'un a commencé à bosser à 17-18 ans, par exemple, qu'il puisse partir à 61 ans s'il a ses trimestres.

(Et si la NUPES passe, que le même puisse partir à 58 ans).

 

Il y a 3 heures, Gouderien a dit :

Moi je suis pour le départ à la retraite à 55 ans. Soyons réaliste : c'est l'âge à partir duquel il devient presque impossible de retrouver un emploi, dans la plupart des domaines. Si on veut repousser l'âge de la retraite à 65 ans comme Macron, faudrait déjà changer la mentalité de ces crétins d'employeurs et de recruteurs.

Et qu'il y ait du boulot, aussi, accessoirement.

Personnellement, je serais pour une réduction du temps de travail/retraite progressive (sans perte de revenus) 2-3 ans avant la retraite.

Ce serait l'idéal pour commencer à se faire à sa vie de retraité, permettre aux entreprise de réaliser la transmission de compétences entre générations, etc ...

Modifié par Pheldwyn
  • Merci 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 326 messages
Forumeur confit,
Posté(e)
il y a 18 minutes, Pheldwyn a dit :

Ce qui ne va pas,.c'est que les annuités devraient se suffirent à elles-mêmes, même si on n'a pas encore l'âge légal.

Cependant, l’autre critère budgétaire incontournable pour n’importe quel gouvernement est l’accroissement du nombre de retraités proportionnellement au nombre d’actifs, sachant que ce sont les actifs en activités qui financent les retraités du moment.

YAKA, FOQUE, YSONKA c’est toujours facile à dire, quant à prendre des mesures sociales qui risquent d’accroitre la charge sur les actifs en faveur des retraités inactifs économiquement ce n’est pas bon pour le maintien du taux de l’emploi et le taux de chômage.

Bref, quant on a compris que toute les mesures sociales en faveur d’une catégorie spécifique, se font toujours au détriment d’une autre, sans compter que l’économie ne se décrète pas, l’exercice politique pour n’importe quel gouvernement est toujours un exercice de haut-vol.

Croyez vous vraiment, que la décision d’augmenter le smic de 50%, n’aurait pas de conséquence sur la compétitivité de nos entreprises en faveur de nos concurrents européens, puis de leur carnet de commande intégrant ces augmentations, ayant pour effet de faire crever l’entreprise française par absence de rentabilité et d’une chute drastique de leur carnet de commande ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 054 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

Cependant, l’autre critère budgétaire incontournable pour n’importe quel gouvernement est l’accroissement du nombre de retraités proportionnellement au nombre d’actifs, sachant que ce sont les actifs en activités qui financent les retraités du moment.

Sauf qu'il y a un critère primordial à prendre en compte : combien rapporte un salarié d'aujourd'hui par rapport à un salarié d'hier ?

La productivité a triplé en 50 ans, donc on a logiquement de la marge. Le problème est toujours le même : où passe l'argent ?

 

De plus, notre population a de fait vieilli ces dernières années, mais le pic démographique va changer les prochaines décennies pour revenir à un système encore plus équilibré. Et le poids des retraites par rapport au PIB baisse et va baisser en l'état, pour passer sous les 12%.

C'est pourtant étonnant, non ?

Avec une population qui vit de plus en plus longtemps, il est finalement étonnant de voir que l'on va consacrer toujours de moins en moins d'argent à la retraite.

 

Intuitivement, on pourrait imaginer l'inverse, non ?

Et à nouveau, la même question : ou va l'argent ?

 

il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

YAKA, FOQUE, YSONKA c’est toujours facile à dire, quant à prendre des mesures sociales qui risquent d’accroitre la charge sur les actifs en faveur des retraités inactifs économiquement ce n’est pas bon pour le maintien du taux de l’emploi et le taux de chômage.

Bah encore une fois, conserver des gens artificiellement actif alors qu'ils n'ont pas de boulot (comme tu le disais), ou qu'ils occupent celui des jeunes, ou qu'ils finissent en maladie, ça revient surtout à jouer au bonneteau entre les différentes caisses.

Mais comme le dit notre cher président : il n'y a pas d'argent magique. Et donc l'argent ne vient que d'un côté : l'activité économique du pays, et donc des salariés.

Je n'en vois pas ailleurs. C'est cet argent qui crée le PIB, et c'est cette part du PIB qui d'amoindrir d'années en années.

Donc, je me répète : ou va l'argent ?

 

il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

Bref, quant on a compris que toute les mesures sociales en faveur d’une catégorie spécifique, se font toujours au détriment d’une autre, sans compter que l’économie ne se décrète pas, l’exercice politique pour n’importe quel gouvernement est toujours un exercice de haut-vol.

C'est pour cela qu'il ne faut pas raisonner en classes d'âges, mais en classes sociales, en classes d'agents économiques.

Et faire contribuer davantage ceux qui le peuvent bien plus aisément.

 

il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

Croyez vous vraiment, que la décision d’augmenter le smic de 50%,

Houlà ! Qui prône une telle mesure ??

 

il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

n’aurait pas de conséquence sur la compétitivité de nos entreprises en faveur de nos concurrents européens,

C'est tout le problème de l'Europe : censément solidaire, elle ne fait que mettre en compétition ses membres.

Pour quel intérêt, au final ? Il serait plus intéressant de mettre en place des règles de protectionnisme réciproque, des politiques de gagnant-gagnant.

Pour répondre à ta question, même sans augmenter le SMIC français, celui-ci est déjà largement supérieur à certains de nos concurrents européens.

Ensuite, si l'on compare à l'Allemagne, le coût du travail a toujours été proche entre les deux pays. Et l'Allemagne est en phase d'augmenter son SMIC, il me semble ?

Surtout, tu oublies aussi un détail important : une grande partie des emplois au SMIC sont non-délocalisables.

Et indirectement, augmenter le SMIC c'est aussi augmenter les cotisations sociales et donc remplir les caisses.

 

il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

puis de leur carnet de commande intégrant ces augmentations, ayant pour effet de faire crever l’entreprise française par absence de rentabilité et d’une chute drastique de leur carnet de commande ?

On peut voir les choses autrement : en France, la croissance est essentiellement basée sur le consommation des ménages.

Si tu augmentes les revenus de ceux-ci, tu augmentes mécaniquement leur consommation (surtout pour les plus pauvres, qui n'épargneront pas, consommeront davantage au lieu de payer des agios pour découvert qui ne font que nourrir les banques), et qui dit augmentation de la consommation, dit remplissage des carnets de commande.

 

A l'inverse, toujours appauvrir les salariés, c'est amoindrir l'activité sur le territoire et faire mourir le tissu social et l'activité économique de proximité. C'est tout miser sur de grandes sociétés qui elles peuvent délocaliser, et qui mettront ces salariés en compétition à l'international. Au final, la consommation devient soit du discount de merde qui nourrit des multinationales en Chine, soit du luxe qui nourrit des multinationales de luxe qui s'arrangent pour payer toujours moins d'impôts.

Bref un enrichissement des plus riches sur le dos de l'appauvrissement des plus pauvres.

D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi je parle au futur, c'est exactement le phénomène en cours.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 52ans Posté(e)
Danoketian Membre 6 110 messages
Maitre des forums‚ 52ans‚
Posté(e)
il y a 38 minutes, Pheldwyn a dit :

Sauf qu'il y a un critère primordial à prendre en compte : combien rapporte un salarié d'aujourd'hui par rapport à un salarié d'hier ?

La productivité a triplé en 50 ans, donc on a logiquement de la marge. Le problème est toujours le même : où passe l'argent ?

 

De plus, notre population a de fait vieilli ces dernières années, mais le pic démographique va changer les prochaines décennies pour revenir à un système encore plus équilibré. Et le poids des retraites par rapport au PIB baisse et va baisser en l'état, pour passer sous les 12%.

C'est pourtant étonnant, non ?

Avec une population qui vit de plus en plus longtemps, il est finalement étonnant de voir que l'on va consacrer toujours de moins en moins d'argent à la retraite.

 

Intuitivement, on pourrait imaginer l'inverse, non ?

Et à nouveau, la même question : ou va l'argent ?

 

Bah encore une fois, conserver des gens artificiellement actif alors qu'ils n'ont pas de boulot (comme tu le disais), ou qu'ils occupent celui des jeunes, ou qu'ils finissent en maladie, ça revient surtout à jouer au bonneteau entre les différentes caisses.

Mais comme le dit notre cher président : il n'y a pas d'argent magique. Et donc l'argent ne vient que d'un côté : l'activité économique du pays, et donc des salariés.

Je n'en vois pas ailleurs. C'est cet argent qui crée le PIB, et c'est cette part du PIB qui d'amoindrir d'années en années.

Donc, je me répète : ou va l'argent ?

 

C'est pour cela qu'il ne faut pas raisonner en classes d'âges, mais en classes sociales, en classes d'agents économiques.

Et faire contribuer davantage ceux qui le peuvent bien plus aisément.

 

Houlà ! Qui prône une telle mesure ??

 

C'est tout le problème de l'Europe : censément solidaire, elle ne fait que mettre en compétition ses membres.

Pour quel intérêt, au final ? Il serait plus intéressant de mettre en place des règles de protectionnisme réciproque, des politiques de gagnant-gagnant.

Pour répondre à ta question, même sans augmenter le SMIC français, celui-ci est déjà largement supérieur à certains de nos concurrents européens.

Ensuite, si l'on compare à l'Allemagne, le coût du travail a toujours été proche entre les deux pays. Et l'Allemagne est en phase d'augmenter son SMIC, il me semble ?

Surtout, tu oublies aussi un détail important : une grande partie des emplois au SMIC sont non-délocalisables.

Et indirectement, augmenter le SMIC c'est aussi augmenter les cotisations sociales et donc remplir les caisses.

 

On peut voir les choses autrement : en France, la croissance est essentiellement basée sur le consommation des ménages.

Si tu augmentes les revenus de ceux-ci, tu augmentes mécaniquement leur consommation (surtout pour les plus pauvres, qui n'épargneront pas, consommeront davantage au lieu de payer des agios pour découvert qui ne font que nourrir les banques), et qui dit augmentation de la consommation, dit remplissage des carnets de commande.

 

A l'inverse, toujours appauvrir les salariés, c'est amoindrir l'activité sur le territoire et faire mourir le tissu social et l'activité économique de proximité. C'est tout miser sur de grandes sociétés qui elles peuvent délocaliser, et qui mettront ces salariés en compétition à l'international. Au final, la consommation devient soit du discount de merde qui nourrit des multinationales en Chine, soit du luxe qui nourrit des multinationales de luxe qui s'arrangent pour payer toujours moins d'impôts.

Bref un enrichissement des plus riches sur le dos de l'appauvrissement des plus pauvres.

D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi je parle au futur, c'est exactement le phénomène en cours.

Tu as tout compris, un enrichissement des plus riches sur le dos de l'appauvrissement des plus pauvres. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
pic et repic Membre 10 452 messages
Maitre des forums‚ 66ans‚
Posté(e)
Il y a 12 heures, Enchantant a dit :

quant à prendre des mesures sociales qui risquent d’accroitre la charge sur les actifs en faveur des retraités inactifs économiquement ce n’est pas bon pour le maintien du taux de l’emploi et le taux de chômage.

bonjour,

je suis "globalement" en accord avec vous..sauf sur ce point précis : les retraités !

on considère généralement les retraités comme une "charge" or, c'est probablement l'inverse .

ce ne sont pas des productifs directs, mais par leur consommation...ils font produire, donnent du travail aux actifs directs et sont donc bénéfique pour l'emploi !

une statistique donne un taux d'achat de voitures neuves bien plus élevé chez les retraités que chez les actifs ...pourquoi ? parce que débarrassé du fardeau de l'immobilier et de l’éducation des enfants  ( ayant acquis leur logement et les enfants volant de leurs propres ailes ) ils peuvent consacrer à la voiture un tout autre budget et par la même favorisent l'emploi dans le secteur automobile !...

et c'est loin d'être le seul secteur qui bénéficie des "largesses" des retraités .

des retraités heureux et financièrement "à l'aise" favorisent la croissance des actifs ...

bonne journée.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 326 messages
Forumeur confit,
Posté(e)
il y a 35 minutes, pic et repic a dit :

sauf sur ce point précis : les retraités !

on considère généralement les retraités comme une "charge" or, c'est probablement l'inverse .

Je trouve absurde de comparer le soi-disant pouvoir d’achat des retraités venant au secours des actifs en leur créant des emplois exclusivement chez nous en France ?

Les retraités voyages, ils dépensent souvent leur argent hors de la frontière.

Certains même présent ici sur le forum, vivent leur retraite dans un autre pays plus ensoleillé que le nôtre.

Quant à l’achat de voiture neuve, c’est sans doute vrai, mais aller savoir si votre Renault n’a pas été fabriqué ailleurs ? (Par exemple)

Ce sont les jeunes actifs qui en ayant des enfants, investissant localement pour des logements plus grands, qui sont à la source des dépenses créant des emplois pérennes sur le territoire, beaucoup plus que les retraités.

Je reconnais que mon énumération économique de marchand de tapis est complètement absurde et idiote et pourrait créer un clivage encore plus grand entre générations, ce que je ne souhaite pas.

Prétendre que les retraités ne serait pas une charge collective pour les actifs cela est faux, cela en est une économiquement.

Nous savons bien aussi que toute notre existence collective ne se résume pas exclusivement à un aspect seulement économique, les retraités assurent la permanence bénévole dans beaucoup d’associations et participent grandement à l’humanisation de notre communauté, en créant des liens dont la valeur économique est inchiffrable.

P’taing, je suis aller la chercher très loin au fonds de tiroir celle-là ? :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
pic et repic Membre 10 452 messages
Maitre des forums‚ 66ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Enchantant a dit :

P’taing, je suis aller la chercher très loin au fonds de tiroir celle-là ? 

ça, c'est vrai ....mais le résonnement économique me semble erroné !

le retraité participe par sa consommation ( différente de celle des actifs ) à la production (qu'elle soit d'ici ou d'ailleurs ) .

toute activité économique, même si l'objet de cette activité vient de l'étranger est un facteur d'emplois ici en France ( l'importation, la distribution, la vente ) .

de plus, le retraité ( et c'est prouvé ) aide aussi financièrement les actifs jeunes ...

certes le ratio actif/inactif tend à devenir "moins favorable" pour les actifs et à faire reposer en France les "rémunérations" des retraités de plus en plus difficilement finançables par les seuls actifs ..mais c'est un peu oublier que les retraités de maintenant ne compte pas que sur la "solidarité" pour garantir leur niveau de vie et que cela fait belle lurette que la retraite que touche un retraité n'est plus uniquement constituée par la répartition ( les complémentaires ne sont plus uniquement sur ce système ).

il existe de plus en plus un mixte entre les différents systèmes ( répartition, capitalisation , épargne ) et la part de la répartition tend années après années à être de plus en plus "faible" .

ce n'est peut pas la panacée....et cela majore les inégalités ( les plus gros salaires pouvant épargner plus ... ) mais c'est pas le plus mauvais quand même ( tout répartition ou tout capitalisation ).

bonne journée.

p.s : un point ou je me "bats" avec les jeunes c'est celui-ci : nous, nous nous sommes constitués petit à petit , en commençant par le bas et maintenant, dans notre société, j'ai la nette impression que les jeunes veulent tout et tout de suite ( un exemple : les vacances ...nous avons commencé en tente, puis en location, puis en centre de vacances puis hors de France ( location puis hôtel )...alors que les jeunes veulent commencer tout de suite par la fin .... ).

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂, 26ans Posté(e)
Jim69 Membre 10 799 messages
Maitre des forums‚ 26ans‚ 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂,
Posté(e)
Il y a 19 heures, Gouderien a dit :

Moi je suis pour le départ à la retraite à 55 ans. Soyons réaliste : c'est l'âge à partir duquel il devient presque impossible de retrouver un emploi, dans la plupart des domaines. Si on veut repousser l'âge de la retraite à 65 ans comme Macron, faudrait déjà changer la mentalité de ces crétins d'employeurs et de recruteurs.

T’es pas forcément viré par ton employeur à 55 ans je pense non ? 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 599 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)
Il y a 1 heure, Jim69 a dit :

T’es pas forcément viré par ton employeur à 55 ans je pense non ? 

Non, ça peut être avant!:hehe:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 10 330 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)
Il y a 7 heures, pic et repic a dit :

des retraités heureux et financièrement "à l'aise" favorisent la croissance des actifs ...

:pap: Et aident (souvent) leurs enfants , ce qui favorise la consommation , la production , et la distribution .

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×