Aller au contenu

"Les salariés doivent aussi toucher des dividendes"

Noter ce sujet


Kyoshiro02

Messages recommandés

Animateur, Fou échappé de l'asile, 32ans Posté(e)
Kyoshiro02 Animateur 14 922 messages
32ans‚ Fou échappé de l'asile,
Posté(e)

Thibault Lanxade, chargé par le gouvernement d'une mission sur l'intéressement et la participation prône une réforme des dispositifs, avec l'instauration d'un "dividende salarié". Le Medef et les syndicats n'y sont pas favorables.

https://www.challenges.fr/emploi/les-salaries-doivent-aussi-toucher-des-dividendes_784127

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 39ans Posté(e)
Dedictio Membre 1 143 messages
Mentor‚ 39ans‚
Posté(e)

Faire dépendre de la spéculation boursière une part des revenus des salariés me paraît être la pire idée.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animateur, Fou échappé de l'asile, 32ans Posté(e)
Kyoshiro02 Animateur 14 922 messages
32ans‚ Fou échappé de l'asile,
Posté(e)
il y a 5 minutes, Dedictio a dit :

Faire dépendre de la spéculation boursière une part des revenus des salariés me paraît être la pire idée.

Les entreprises ne sont pas toutes cotées en bourse.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 67ans Posté(e)
Umpokito Membre 2 097 messages
Forumeur alchimiste ‚ 67ans‚
Posté(e)

Comme chez Walmart!:) On appelle les employés des "partenaires"!

  • Like 2
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)
il y a 16 minutes, Kyoshiro02 a dit :
il y a 21 minutes, Dedictio a dit :

Faire dépendre de la spéculation boursière une part des revenus des salariés me paraît être la pire idée.

Les entreprises ne sont pas toutes cotées en bourse.

....pas non plus avec des actions!

Ceci affirmé, l'association capital/travail est un vieux principe dans les sociétés de type fasciste ou assimilé, Pétain et son ministre du travail Belin étaient des modèles! De Gaulle as été aussi un fervent défenseur de ce principe !

Commençons déjà par distribués les bénéfices aux seuls producteurs et pas à des inconnus, qui se foutent pas mal des entreprises....sauf celles qui leur rapportent le plus!

Ah si la lutte de classe pouvaient ne plus exister .....?

Modifié par dede 2b
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
Dedictio Membre 1 143 messages
Mentor‚ 39ans‚
Posté(e)
il y a 17 minutes, Kyoshiro02 a dit :

Toutes les entreprises ne sont pas cotées en bourse.

Cela autorise la spéculation de facto le cas échéant, quand en plus cela n'est pas nécessairement soumis aux cotisations, et fait sortir une part du revenue des négociations salariales.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
Zéno Membre 1 416 messages
Forumeur vétéran‚ 39ans‚
Posté(e)

Ça peut être intéressant , un salaire fixe et une sorte de bonus prime d’intéressement pourquoi pas. Il faut simplement que le salaire reste quant même suffisant quant il  n'y a pas de prime. 

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 287 messages
Mentor‚ 30ans‚
Posté(e)

Article réservé aux abonnés, on ne sait finalement pas grand chose de l'idée.

Et d'abord l'objectif qu'elle vise. Et quelle forme cela prendrait ? Est-ce qu'on renomme l'intéressement qui existe déjà ? Est-ce qu'il reprend l'idée défendue par Montebourg en 2011 qu'il appelait le "dividende du travailleur" ?

Je ne comprends absolument pas la réaction de @dede 2b. Dans les entreprises de l'économie sociale et solidaire, il est fréquent que les salariés soient également sociétaires.

Quoi qu'il en soit, il c'est la répartition des richesses entre le capital et le travail qu'il faut repenser, ainsi que le pouvoir que les marchés financiers ont acquis dans l'économie.

Première chose à faire : virer l'équipe en place, qui est au mieux incapable, au pire corrompue, qui croit encore qu'on peut servir l'intérêt général en arrosant à coups de centaines de milliards et sans conditions des grosses boites. Aucun euro d'argent public ne doit finir dans la poche des actionnaires.

Deuxièmement, une boite en difficultés économiques ne doit pas pouvoir, qu'elle soit ou non aidée par l'Etat, augmenter la rémunération du capital quand elle organise un plan social.

Modifié par Totof44
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
Dedictio Membre 1 143 messages
Mentor‚ 39ans‚
Posté(e)
il y a 33 minutes, dede 2b a dit :

....pas non plus avec des actions!

Ceci affirmé, l'association capital/travail est un vieux principe dans les sociétés de type fasciste ou assimilé, Pétain et son ministre du travail Belin étaient des modèles! De Gaulle as été aussi un fervent défenseur de ce principe !

Commençons déjà par distribués les bénéfices aux seuls producteurs et pas à des inconnus, qui se foutent pas mal des entreprises....sauf celles qui leur rapportent le plus!

Ah si la lutte de classe pouvaient ne plus exister .....?

Putaiiin... Il le fallait vraiment le point Godwin ici ?

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Totof44 a dit :

Je ne comprends absolument pas la réaction de @dede 2b. Dans les entreprises de l'économie sociale et solidaire, il est fréquent que les salariés soient également sociétaires.

On a vu chez les LIP le résultat!

N'oublions pas que ce ne sont pas les actionnaires qui sont propriétaires des sociétés, ils ne sont que co-propriétaires du capital!

---------------------------------------https://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/18/actionnaire-salarie-a-qui-appartient-l-entreprise_3498084_3232.html---------------------------------

Les réactions patronales ne se sont pas faites attendre et font ressurgir un clivage classique entre patrons et salariés.

Du côté patronal, on met en avant la nécessité absolue de respecter le secret des affaires, afin que ce type de transaction puisse aller à leur terme.

Du côté des salariés, on met en avant la nécessaire transparence afin de permettre aux salariés de proposer une offre éventuelle de reprise.

Cette question de la reprise/transmission des PME cristallise d'importants enjeux dans un contexte où le capitalisme familial français perd de son élan : en premier lieu des emplois (le gouvernement annonce 50 000 pertes d'emplois faute de repreneurs) mais également des savoir-faire et des compétences.

L'ENTREPRISE N'APPARTIENT PAS A SES ACTIONNAIRES

Plus généralement, c'est le maintien d'un tissu industriel productif sur tout le territoire français qui est au cœur de cette problématique.

Le débat qui s'installe s'est cependant focalisé sur un point de détail qui masque le sujet essentiel : à qui appartient une entreprise et qui peut décider de son sort ?

Contrairement à une idée très largement admise, l'entreprise n'appartient pas ses actionnaires. Cela peut paraître choquant mais ceci ne fait que rappeler une évidence partagé pour tous les juristes. En effet, comme l'a magistralement montré Jean-Philippe Robé, les actionnaires ne sont pas propriétaires de l'entreprise (L'entreprise et le droit, PUF, 1999 et The Legal Structure of the Firm in Accounting, Economics, and Law, 2013).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 17 740 messages
75ans‚ Talon 1,
Posté(e)

Les employés seraient coresponsables en cas de faillite ?

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 251 messages
Mentor‚ 25ans‚
Posté(e)
il y a 17 minutes, Dedictio a dit :

Putaiiin... Il le fallait vraiment le point Godwin ici ?

J’ai pensé la même chose.

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Talon 1 a dit :

Les employés seraient coresponsables en cas de faillite ?

Oui mais leur action ne voudrait plus rien.

Anecdote: Leroy Merlin!

Chaque année un employé reçoit éventuellement une action gratuite de l'entreprise de la famille Muliez, avec cette condition, ne pas la revendre ailleurs qu'à la banque Accord, bah oui, cette banque est la propriété de Mulliez, donc çà reste au propriétaire ! 

  • Peur 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
Dedictio Membre 1 143 messages
Mentor‚ 39ans‚
Posté(e)

"Le salaire est le paiement du travail convenu entre un salarié et son employeur au titre du contrat de travail dans le secteur privé et pour les agents contractuels dans la fonction publique, ou de l’emploi pour les fonctionnaires.

Il comprend le salaire de base (ou traitement indiciaire dans la fonction publique) mais aussi les primes, la rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires effectuées, l’épargne salariale (intéressement, participation, abondement), d’autres indemnités et rémunérations annexes (indemnité de résidence, supplément familial, etc.) et les avantages en nature.

Le salaire correspond à un « prix ». Rapporté à une unité de volume de travail qui peut être une heure (salaire horaire) ou un équivalent temps plein (salaire en EQTP), il permet de comparer des emplois ou des postes de travail de durée et de temps de travail différents."

Définition INSEE du travail.

 

User de dividende est par conséquent sortir de la rétribution du travail. Cela rétribue l'investissement, est peut d'ailleurs être utilisé comme chantage.

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
pluc89 Membre 4 367 messages
Forumeur vétéran‚
Posté(e)
Le 10/10/2021 à 17:04, Dedictio a dit :

User de dividende est par conséquent sortir de la rétribution du travail. Cela rétribue l'investissement, est peut d'ailleurs être utilisé comme chantage.

Cela peut être aussi considéré comme un partage de la richesse produite, attribuée aux salariés, au-delà de la rémunération de leur travail. Il ne faut que ces dividendes se substituent à la rémunération.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)

Association capital/Travail comme avec la charte du travail de 1941? Systeme cher aux gaullistes!

 Pétain avait inscrit dans sa charte du travail: « Les employeurs jouissent, dans leur entreprise, de l'autorité qui correspond aux responsabilités sociales, techniques et financières qu'ils assument. » M. de Gaulle a dit, dans sa proposition de loi sur l'association capital-travail: « L'autorité du chef d'entreprise, tant en ce qui concerne la direction qu'en ce qui concerne la gestion, ne .saurait être mise en cause. » Après cela, on peut toujours parler de l'association capitaltravail ! Autrefois, La Roque disait: « Les délégués du personnel ne peuvent pas faire échec à la volonté du patron. » On comprend que M. Rarrachin, qui, hier, était au parti social français un des personnages les plus importants, soit aujourd'hui un des grands politiciens du rassemblement du peuple français; il YoJt-en M. de Gaulle le successeur de La Roque, ies deux étoiles ayant remplacé les cinq-ficelles. (IHres à Vextrême gauche.) Mais c'est surtout Franco qui a été plagié par M. de Gaulle, et ceci en dit long sur l'état d'esprit qui anime notre aspirant dictateur. La preuve de l'identité des préoccupations et de la communauté des objectifs existant entre le franquisme et le gaullisme, la voici : Franco, dans une déclaration aux cheminots, le 13 avril 1900, disait: « Le capital et le travail doivent vivre intensément unis. » Et, dans la charte franquiste du travail, on peut lire: « L'Etat, pour régulariser le travail, établira les bases d'après lesquelles ~ s'organiseront les rapports entre les travailleurs et les entreprises. » M. de Gaulle, dans sa proposition sur l'association capital travail, a écrit: « Le rassemblement du peuple français a pris comme un de ses objectifs fondamentaux l'institution d'un système qui associe, au lieu de les opposer, tous ceux qui, dans une entreprise, coopèrent à une tâche économique commune. »

Débat à l'AN en 1951. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 71ans Posté(e)
Morfou Membre 42 327 messages
Maitre des forums‚ 71ans‚
Posté(e)
Le 10/10/2021 à 16:01, Talon 1 a dit :

Les employés seraient coresponsables en cas de faillite ?

https://region-aura.latribune.fr/debats/opinion/2018-01-31/comment-il-faudrait-changer-le-statut-des-entreprises-766743.html

Il en est question dans ce lien...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Morfou a dit :
Le 10/10/2021 à 16:01, Talon 1 a dit :

Les employés seraient coresponsables en cas de faillite ?

https://region-aura.latribune.fr/debats/opinion/2018-01-31/comment-il-faudrait-changer-le-statut-des-entreprises-766743.html

Il en est question dans ce lien...

Mais sans en avoir la responsabilité (ce qui est un comble) puisque rappelons que les actionnaires ne sont pas les propriétaires d'un entreprise mais seulement du capital de celle-ci !

On as pas demander à mon fils (actionnaire de Leroy-Merlin) si il était d'accord pour que Auchan absorbe Carrefour ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 17 740 messages
75ans‚ Talon 1,
Posté(e)
il y a 6 minutes, dede 2b a dit :

Mais sans en avoir la responsabilité (ce qui est un comble) puisque rappelons que les actionnaires ne sont pas les propriétaires d'un entreprise mais seulement du capital de celle-ci !

On as pas demander à mon fils (actionnaire de Leroy-Merlin) si il était d'accord pour que Auchan absorbe Carrefour ....

Il lui faudrait la majorité des actions pour décider seul.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
dede 2b Membre 16 289 messages
Maitre des forums‚ 78ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Talon 1 a dit :
il y a 7 minutes, dede 2b a dit :

On as pas demander à mon fils (actionnaire de Leroy-Merlin) si il était d'accord pour que Auchan absorbe Carrefour ....

Il lui faudrait la majorité des actions pour décider seul.

Bah voilà, donc c'est un leure d'affirmer que le fait d'être actionnaire donne un droit, c'est simplement pour justifier que les bénéfices doivent être distribué à tous .....mais y compris aux actionnaires! De nos jours rarement aux salariés mais plutots aux actionnaires, ces pourtant les premiers qui créent les bénéfices, pas les seconds!

C'est pourquoi il est interdit à un salarié de ces entreprises de vendre leurs actions ailleurs qu'aux propriétaires de ces entreprises.

  • Confus 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×