Aller au contenu

L'extrémisme

Noter ce sujet


Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Membre 35ans Posté(e)
Sarkozix Membre 495 messages
Forumeur survitaminé‚ 35ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, sirielle a dit :

Quelles sont les vertus de l'extrémisme?

Il semblerait qu'il n'y ait aucun résultat pertinent associé à votre recherche
Astuce : Essayez d'utiliser des mots susceptibles de figurer sur la page que vous recherchez. Par exemple, "recettes de gâteaux" au lieu de "comment faire un gâteau".
Besoin d'aide ? Découvrez d'autres conseils concernant les recherches sur Google.
 
:o°
  • Haha 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 35ans Posté(e)
Sarkozix Membre 495 messages
Forumeur survitaminé‚ 35ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, sirielle a dit :

Quelles sont les vertus de l'extrémisme?

Ah désolé j'avais tappé extremimisme sur Google j'avais mal tappé excuse-moi :(

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 24ans Posté(e)
Sans nom sans visage Membre 149 messages
Forumeur inspiré‚ 24ans
Posté(e)

D'abord, qu'est-ce que l'extrémisme ?

Pour moi, la froide théorie se doit d'être rigide.
en ce sens, un scientifique se doit d'être d'un cynisme radical pour analyser les données.
Il doit être fermé, se basant sur des ACQUIS.

Pour moi, la chaude poésie se doit d'être souple.
Mais pas moins extrême.
Et le poète se doit de s'ouvrir vers l'extrême romantisme, et l'espoir infini.

En ce sens, l'extrême... Je le concoit comme la valeur.
La valeur primordiale.

Je ne veux pas d'une science baclée et plate,
Je ne veux pas d'une poésie baclée et plate.
Je veux la vie, le bien le mal, les rires et les larmes.
Aussi, celui qui est amoureux de sa création est un radical.

Je dirais que des flammes et du gel, ne me brule que ce qui aurait oublié d'en être.
Le reste me consomme et me consumme, et me possède.
Je méprise ce qui ne prétend rien de radical, et l'humilité sans valeur des menteurs qui ont confondu objectivité et mort de l'intuition.

Justifierais-je les crimes de ceux qui ont tué ou qui sont mort pour des idées ?
Je ne les comprends pas. Je crois qu'ils ne s'appartiennent pas à eux-mêmes, ni à quelque chose de plus petit ou de plus grand.

Pour moi, l’extrémisme est l'idéal de tout un chacun, soit il abouti ou infini.
Et ceux qui le nient n'ont ni coeur ni cerveau.
Ni noms, ni visages.
Ni mains.

  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
sirielle Membre 5 311 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
il y a 56 minutes, Sans nom sans visage a dit :

D'abord, qu'est-ce que l'extrémisme ?

Pour moi, la froide théorie se doit d'être rigide.
en ce sens, un scientifique se doit d'être d'un cynisme radical pour analyser les données.
Il doit être fermé, se basant sur des ACQUIS.

Pour moi, la chaude poésie se doit d'être souple.
Mais pas moins extrême.
Et le poète se doit de s'ouvrir vers l'extrême romantisme, et l'espoir infini.

En ce sens, l'extrême... Je le concoit comme la valeur.
La valeur primordiale.

Je ne veux pas d'une science baclée et plate,
Je ne veux pas d'une poésie baclée et plate.
Je veux la vie, le bien le mal, les rires et les larmes.
Aussi, celui qui est amoureux de sa création est un radical.

Je dirais que des flammes et du gel, ne me brule que ce qui aurait oublié d'en être.
Le reste me consomme et me consumme, et me possède.
Je méprise ce qui ne prétend rien de radical, et l'humilité sans valeur des menteurs qui ont confondu objectivité et mort de l'intuition.

Justifierais-je les crimes de ceux qui ont tué ou qui sont mort pour des idées ?
Je ne les comprends pas. Je crois qu'ils ne s'appartiennent pas à eux-mêmes, ni à quelque chose de plus petit ou de plus grand.

Pour moi, l’extrémisme est l'idéal de tout un chacun, soit il abouti ou infini.
Et ceux qui le nient n'ont ni coeur ni cerveau.
Ni noms, ni visages.
Ni mains.

 

  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 505 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'extrême

C'est le bout

Et moi quand j'aime

Mon bout bout !

Oui mais là, j'ai la flemme

et j'ai pas le bambou !

C'est le carême

Sous le boubou

Et l'anathème

Dans la boue !

La faute au réquiem

Du Marabout ?...

 

-- Pas de blasphème :

C'est tabou !

 

  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Fraction Membre 2 658 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Le 10/06/2021 à 21:30, sirielle a dit :

Quelles sont les vertus de l'extrémisme?

Bonsoir,

La vertu de l'extrémisme peut se réduire ainsi : aux grands maux les grands remèdes.

Mais je ressens votre question comme une invitation au pessimisme.

Aussi je m'efforcerai de rester neutre.

Nos maux sont-ils si grands, et nos remèdes conventionnels sont-ils si précaires ?

Nos maux sont-ils bassement conjoncturels, ou fondamentalement structurels ?

 

Notre société n'est pas neutre :

Je m'aventure un peu en déclarant que le projet bourgeois et sa verticalité socio-culturelle guident l'Occident depuis plus de deux siècles.

Les extrêmes se sont naturellement positionnés tantôt par rapport à cette verticalité, tantôt par rapport à cette culture :

_ Les acquis bourgeois s'avèrent être tout autant héréditaires que les privilèges de la féodalité.

_ Et la culture bourgeoise s'avère être tolérante, permissive, et même incitative, envers sa propre contradiction et sa propre négation.

 

Dans un pays qui repose sur l'exploitation des matières premières, la classe moyenne n'existe pas.

Mais la France est un pays riche, son secteur tertiaire est intense, et la classe moyenne a pu s'y épanouir et ainsi stabiliser la démocratie.

Le projet bourgeois fédère la classe moyenne et capte ainsi la démocratie.

Parce qu'en vertu du mode de scrutin, chaque candidat doit séduire la classe moyenne s'il veut être élu.

C'est gagnant-gagnant.

Mais au fur et à mesure que la part de la classe moyenne s'amenuise, les extrêmes séduisent de plus en plus.

La solution à ce problème ne se décrète pas, elle se construit empiriquement, pas à pas, réforme par réforme, et marché par marché.

 

Par ailleurs, les anciens pays sous-développés ont tellement exporté qu'ils se sont solvabilisés.

Ils devraient donc logiquement devenir importateurs à leur tour.

A nous de saisir cette opportunité pour une réindustrialisation à forte valeur ajoutée afin de revitaliser notre classe moyenne.

Nos problèmes culturels ne seront pas réglés pour autant, mais on peut espérer que la cohésion nationale ainsi retrouvée prévaudra alors sur les chimères des croisés qui veulent laver plus blanc que blanc.

Cordialement, Fraction

Modifié par Fraction
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 755 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Au sens étymologique, l'extrémisme ne peut être vertueux, puisque la vertu est dans le juste milieu et que le vice est dans les excès.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
sirielle Membre 5 311 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Quasi-Modo a dit :

Au sens étymologique, l'extrémisme ne peut être vertueux, puisque la vertu est dans le juste milieu et que le vice est dans les excès.

L'extrême n'est pas forcément l'excès (Et donc l'extrémisme non plus.) bien qu'il puisse éventuellement l'être selon de quel extrême (même idéologique) il s'agit. L'étymologie d'extrême provient du latin extremus superlatif d'exter, extérieur donc pour désigner ce qui le plus éloigné, le plus au bout. Il est d'ailleurs précisé entre autres dans l'article ci-joint que Jean-Jacques Rousseau l'employa à tort au sens d'excessif (Ce qui reste discutable au vu de la citation en question mais qui souligne en tout cas que leurs sens respectifs sont bien différents.)

J'ajoute qu'excès, étymologiquement provient du latin excessus, substantif formé sur le supin excessum, de excedere (excéder) et renvoie en latin classique aux sens de "sortie, disgression", et en latin chrétien à "écarts, fautes, péchés".

Citation

« extrême », définition dans le dictionnaire Littré

 

extrême

(èk-strê-m') adj.
  • 1Qui est tout à fait au bout. L'extrême limite. À l'extrême frontière.Mon extrême vieillesse ne me peut permettre de jouir plus longtemps de sa bonté, Vaugelas, Q. C. liv. VI, dans RICHELET.Son extrême jeunesse donne un nouveau prix à tous ses talents, Voltaire, Princ. de Babyl. 5.
  • 2Porté au dernier point, au plus haut degré.La préface m'a semblé parfaitement belle, et j'ai eu un extrême plaisir à la lire, Voiture, Lett. 30.Nos sens n'aperçoivent rien d'extrême, Pascal, Pens. part. I, art. 4.Mais enfin, qu'ai-je fait en ce malheur extrême ? Racine, Théb. II, 1.Modérez donc, seigneur, cette fureur extrême, Racine, Andr. III, 1.Jugez de ma douleur, moi dont l'ardeur extrême, Je vous l'ai dit cent fois, n'aime en lui que lui-même, Racine, Bérén. I, 4.Ce changement est grand, ma surprise est extrême, Racine, ib. III, 2.Des extrêmes périls l'ordinaire signal, Racine, Bajaz. 1, 2.Je vois qu'à l'excuser votre adresse est extrême, Racine, ib. III, 6.Votre gloire est perdue, et cette honte extrême…, Voltaire, Alz. IV, 3.Il ne peut y avoir que deux sortes d'esprits qui se suffisent à eux-mêmes, l'extrême génie qui n'existe point, et l'extrême cottise qui n'existe que trop, D'Alembert, Essai sur la soc. des g. de lett. Œuv. t. III, p. 31, dans POUGENS.C'était sur l'âme de ce jeune homme que l'extrême vertu dans l'extrême malheur avait fait le plus d'impression, Marmontel, Bélisaire, ch. I.[...]

 

PROVERBE

Aux maux extrêmes, les extrêmes remèdes.

 

HISTORIQUE

XIVe s.Et entendement des extremes ou termes en chascune des sciences, Oresme, Eth. 185.Si que en l'extreme de ceste mort l'ennemi d'enfer [le diable] ne puisse avoir pouvoir de me tenter, Boutillier, Somme rural, p. 874, dans LACURNE.

XVe s.Vinrent au Dauphin, qui avoit passé la premiere extreme angoisse, et luy demanderent comment il se sentoit, Perceforest, t. IV, f° 31.

XVIe s.Evite comme deux extremes vicieux …, Montaigne, III, 13.Jusques à la premiere entrée et extreme barriere, Montaigne, I, 70.Les choses qui sont à nostre cognoissance les plus grandes, nous les jugeons estre les extremes que nature face en ce genre, Montaigne, I, 201.Jusques à son extreme vieillesse, Montaigne, I, 208.Amour est sans milieu ; c'est une chose extreme Qui ne veut (je le sçay) de tiers ny de moitié, Ronsard, 254.Il s'enfuit à la plus extreme diligence qui luy fut possible, Amyot, Crassus, 7.

ÉTYMOLOGIE

Bourg. estrême ; provenç. extrem, estrem ; espagn. extremo ; ital. stremo ; du latin extremus, superlatif, par le suffixe imus, de l'adjectif exterus (voy. EXTÉRIEUR), avec retranchement d'un e, extremus pour exterimus, comme extra pour extera.[...]

REMARQUE

Ajoutez :

2. J. J. Rousseau l'a employé, à tort, au sens d'excessif, en parlant de choses.M. Lambercier était un homme fort raisonnable qui, sans négliger notre instruction, ne nous chargeait point de devoirs extrêmes, Rousseau, Confess. I.[...]

https://www.littre.org/definition/extrême

 

Modifié par sirielle
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 755 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, sirielle a dit :

L'extrême n'est pas forcément l'excès (Et donc l'extrémisme non plus.) bien qu'il puisse éventuellement l'être selon de quel extrême (même idéologique) il s'agit. L'étymologie d'extrême provient du latin extremus superlatif d'exter, extérieur donc pour désigner ce qui le plus éloigné, le plus au bout. Il est d'ailleurs précisé entre autres dans l'article ci-joint que Jean-Jacques Rousseau l'employa à tort au sens d'excessif (Ce qui reste discutable au vu de la citation en question mais qui souligne en tout cas que leurs sens respectifs sont bien différents.)

Et l'extrémisme est le choix pour une solution extrême, et est à l'évidence liée à l'excès.

En particulier en politique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 755 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Cela dit je me place d'un point de vue purement étymologique, je ne parle pas du fait que parfois, aux grands maux les grands remèdes.

Rien de tel pour discréditer son adversaire politique que de le taxer d'extrémiste. Car cela signifiera que son discours ne relève d'aucune vertu mais du vice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
sirielle Membre 5 311 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Quasi-Modo a dit :

Et l'extrémisme est le choix pour une solution extrême, et est à l'évidence liée à l'excès.

En particulier en politique.

Sans entrer pour ma part dans un débat politique, car cela risquerait de dévier le sujet qui est avant tout philosophique, je crois qu'il est essentiel d'avoir parfois des avis tranchés et rigides, sans concession. A mes yeux, vanter la demi-mesure en toute chose peut représenter un abus de modération.

Citation
« La philosophie [telle que je la conçois] est un extrémisme logique, c’est-à-dire la disposition à développer une idée et ses conséquences logiques même si elle peut sembler déroutante et ses conséquences peuvent apparaître fausses. J’endosse un extrémisme logique impitoyable. Je pense que quiconque s’intéresse à la logique ou à la philosophie même dans une faible mesure, doit savoir que la charité intellectuelle implique une forme de cruauté. »

Joseph Agassi, Lettres à ma sœur au sujet de la philosophie contemporaine.

https://www.cairn.info/revue-zilsel-2017-1-page-83.htm

 

Modifié par sirielle
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×