Aller au contenu

Une question sur l'écriture d'un mot


Messages recommandés

lamartinebae Membre 32 messages
Forumeur balbutiant‚ 20ans
Posté(e)

Bonjour je viens de lire un extrait de texte pour un cours et je retrouve le mot ROY et ROYNE qui signifie roi et reine mais je voulais savoir si ils étaient déjà déclinés ou sinon quel est leur déclinaison.

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Sittelle Membre 4596 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)

Je ne savais pas qu'il y avait des déclinaisons en français . du coup je n'en sais rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lamartinebae Membre 32 messages
Forumeur balbutiant‚ 20ans
Posté(e)
à l’instant, Sittelle a dit :

Je ne savais pas qu'il y avait des déclinaisons en français . du coup je n'en sais rien.

c'est en ancien Français, mais merci quand meme.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 33512 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Pas de déclinaison en ancien français mais des variations d'orthographe et des mots qui deviennent obsolètes au fil des siècles.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 66832 messages
Voyageur‚ 66ans
Posté(e)

Il n'y a pas un singulier

rex

rex

regem

regis

regi

rege

Et pluriel

reges

reges

reges

regum

regibus

regibus

?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2389 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

C'est du latin Plouj :)

Oui roy et royne sont en ancien français. Il y avait une déclinaison en ancien français, à deux cas, sujet et régime. Il faudrait voir le contexte de ces mots, lamartinebae, pour te dire de quel cas il s'agit, parce que pour beaucoup de mots le cas sujet singulier est le même que le cas régime pluriel et vice-versa!

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 13818 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

Prononcer Roué et Rouène. Le mot roi est d'origine indienne : raj. Qui fut latinisé en rex, rey, roi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2546 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

En complément à la réponse de Criterium, la déclinaison des mots ROY et ROYNE est la suivante :

 

ROY 

Cas sujet    singulier   roys         

                 pluriel      roy           

Cas régime   singulier      roy          

                   pluriel         roys

 

ROYNE 

Cas sujet     singulier  royne        

                 pluriel      roynes    

Cas régime      sg        royne      

                     plur      roynes

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lamartinebae Membre 32 messages
Forumeur balbutiant‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Criterium a dit :

C'est du latin Plouj :)

Oui roy et royne sont en ancien français. Il y avait une déclinaison en ancien français, à deux cas, sujet et régime. Il faudrait voir le contexte de ces mots, lamartinebae, pour te dire de quel cas il s'agit, parce que pour beaucoup de mots le cas sujet singulier est le même que le cas régime pluriel et vice-versa!

voila la phrase  Aprés le vin de congié, le roy et la royne se parten. Merci pour votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2546 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, lamartinebae a dit :

voila la phrase  Aprés le vin de congié, le roy et la royne se parten. Merci pour votre aide

Dans cette phrase, ROY et ROYNE ne sont pas déclinés ("roi" étant cas sujet singulier, on s'attendrait à lire ROYS en ancien français).

Il ne s'agit donc pas d'un texte écrit en ancien français (VIIIe siècle jusqu'au XIVe siècle environ) mais en moyen français (1330-1500).

En effet, cette phrase est extraite du roman chevaleresque intitulé Jehan de Saintré, par Antoine de la Sale, publié en 1456 :

https://books.google.fr/books?id=UJDLSyRn9jsC&pg=PA92&dq=Aprés+le+vin+de+congié,+le+roy+et+la+royne+se+parten&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwja7MO2s4_uAhULxYUKHZyoAm0Q6AEwAHoECAQQAg#v=onepage&q=Aprés le vin de congié%2C le roy et la royne se parten&f=false

Modifié par tison2feu
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 12278 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, tison2feu a dit :

Dans cette phrase, ROY et ROYNE ne sont pas déclinés ("roi" étant cas sujet singulier, on s'attendrait à lire ROYS en ancien français).

Il ne s'agit donc pas d'un texte écrit en ancien français (VIIIe siècle jusqu'au XIVe siècle environ) mais en moyen français (1330-1500).

En effet, cette phrase est extraite du roman chevaleresque intitulé Jehan de Saintré, par Antoine de la Sale, publié en 1456 :

https://books.google.fr/books?id=UJDLSyRn9jsC&pg=PA92&dq=Aprés+le+vin+de+congié,+le+roy+et+la+royne+se+parten&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwja7MO2s4_uAhULxYUKHZyoAm0Q6AEwAHoECAQQAg#v=onepage&q=Aprés le vin de congié%2C le roy et la royne se parten&f=false

Bien vu ! :)

Modifié par Blaquière
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 66832 messages
Voyageur‚ 66ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Criterium a dit :

C'est du latin Plouj :)

Oui roy et royne sont en ancien français. Il y avait une déclinaison en ancien français, à deux cas, sujet et régime. Il faudrait voir le contexte de ces mots, lamartinebae, pour te dire de quel cas il s'agit, parce que pour beaucoup de mots le cas sujet singulier est le même que le cas régime pluriel et vice-versa!

Ça m'avait l'air sympa !

https://www.etudes-litteraires.com/initiation-latin-2.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 12278 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Plouj a dit :

Il faut s'imaginer à l'époque du changement pour le cas sujet masculin singulier qui s'écrivait avec un "s" et le cas oblique pluriel sans "s"... qui passait au singulier sans et pluriel avec !

Je crois qu'ils devaient plus trop savoir de quoi ils parlaient ! Ils devaient un peu se mélanger...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2546 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Blaquière a dit :

Il faut s'imaginer à l'époque du changement pour le cas sujet masculin singulier qui s'écrivait avec un "s" et le cas oblique pluriel sans "s"... qui passait au singulier sans et pluriel avec !

Je crois qu'ils devaient plus trop savoir de quoi ils parlaient ! Ils devaient un peu se mélanger...

 

Oui, les fautes contre la déclinaison, en ancien français, ont dû devenir de plus en plus nombreuses en l'espace de deux siècles !

Au final, c'est le cas sujet, aux formes les moins nombreuses, qui a disparu.

Mais des traces du cas sujet vont subsiter en moyen français et français moderne. Par exemple, ce fameux -s final du cas sujet masculin singulier s'est conservé à l'écrit dans certains noms propres comme Jules, Georges, Jacques, Charles, Hugues, Yves...

Il y avait aussi en ancien français des substantifs à double base issus d'une même racine latine, comme par exemple le latin seniorem : décliné SIRE au cas sujet, et SIEUR/SEIGNEUR au cas régime. Ces doublets ont subsisté. La forme au cas sujet s'est maintenue tout en évoluant sémantiquement (connotation péjorative du cas régime SIEUR).

J'en profite pour indiquer le lien d'un site très fouillé consacré à l'ancien français, et notamment à ces fameux cas sujet et cas régime (ou cas oblique) :

http://ancien-francais.blogspot.com/2011/11/les-substantifs.html

 

 

Modifié par tison2feu
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 12278 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, tison2feu a dit :

 

Oui, les fautes contre la déclinaison, en ancien français, ont dû devenir de plus en plus nombreuses en l'espace de deux siècles !

Au final, c'est le cas sujet, aux formes les moins nombreuses, qui a disparu.

Mais des traces du cas sujet vont subsiter en moyen français et français moderne. Par exemple, ce fameux -s final du cas sujet masculin singulier s'est conservé à l'écrit dans certains noms propres comme Jules, Georges, Jacques, Charles, Hugues, Yves...

Il y avait aussi en ancien français des substantifs à double base issus d'une même racine latine, comme par exemple le latin seniorem : décliné SIRE au cas sujet, et SIEUR/SEIGNEUR au cas régime. Ces doublets ont subsisté. La forme au cas sujet s'est maintenue tout en évoluant sémantiquement (connotation péjorative du cas régime SIEUR).

J'en profite pour indiquer le lien d'un site très fouillé consacré à l'ancien français, et notamment à ces fameux cas sujet et cas régime (ou cas oblique) :

http://ancien-francais.blogspot.com/2011/11/les-substantifs.html

 

 

Merci ! Je peux te dire, mais tu dois déjà le savoir qu'en provençal ou langue d'oc, c'est exactement la même évolution qu'il y a eu et à la même époque. Si au temps des troubadours on avait aussi deux cas, bien distincts et bien marqués, (jusqu'au début XIVème de sûr) ils ont aussi peu à peu disparu comme en français. Dans les archives de Toulon du XVème : il n'en est plus question.

Modifié par Blaquière
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×