Aller au contenu

Messages recommandés

safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Bayard a dit :

Merci pour ce cours magistral d'histoire, mais ceux que cela intéresse, peuvent aussi faire comme vous, se rendre sur internet. Je sais bien que Duclos se décarcasse, mais trop point n'en faut non ?

tu insinues que j'ai copié de Duclos, tu n'y est pas du tout, il faut voir ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
il y a 43 minutes, safirfarid219 a dit :

tu insinues que j'ai copié de Duclos, tu n'y est pas du tout, il faut voir ailleurs.

:):)Je vous prie de m'excuser, mais j'ai écris avec une tablette qui pratique l'écriture intuitive. Et lorsque l'on ne se relit pas, voilà ce qui arrive. Bien sûr je voulais parler de Ducros.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 32408 messages
Voyageur‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Bayard a dit :

Merci pour ce cours magistral d'histoire, mais ceux que cela intéresse, peuvent aussi faire comme vous, se rendre sur internet. Je sais bien que Duclos se décarcasse, mais trop point n'en faut non ?

J'avais déjà expliqué avec un lien intéressant !

 

Le 02/01/2019 à 12:59, Plouj a dit :

Inutile de remonter à la préhistoire pour répondre à ta demande.

Ce site explique bien la période qui t'intéresse :

https://www.herodote.net/Guerre_d_Algerie-synthese-319.php

 

A lire jusqu'à la fin

Rancœurs algériennes

Déclenchée par une poignée d'hommes le 1er novembre 1954 (la « Toussaint rouge »), l'insurrection indépendantiste ne reçoit le soutien d'une fraction notable des musulmans qu'après les massacres de Philippeville, l'année suivante.

Elle s'enfonce alors dans l'horreur, avec une « guerre sans nom » tissée d'attentats, de coups de main, de répression aveugle et de torture, doublée d'une autre guerre au moins aussi violente entre factions indépendantistes (FLN contre MNA).

Il faudra en définitive toute la lucidité de De Gaulle pour faire admettre à chacun le caractère inéluctable de l'indépendance. Mais celle-ci sera engagée de la pire des façons, les clés du pays étant confiées le 19 mars 1962 au FLN, soit la faction la plus dure du mouvement indépendantiste.

Les nouveaux dirigeants vont mener le pays à la faillite, tant sociale que politique, économique et culturelle. Soucieux de masquer leur dramatique échec, ils ne vont avoir de cesse, jusqu'à nos jours, d'en reporter la responsabilité sur l'ancien colonisateur.

Leurs accusations seront relayées en France par la gauche socialiste et communiste, soucieuse de faire oublier son engagement en faveur de la colonisation jusqu'à la fin des années 1950.

Depuis l'assassinat de Mohamed Boudiaf (1992), on voit mal quels dirigeants, en Algérie et en France, auront le courage de sortir de ce double mensonge. En sont principalement victimes les enfants de l'immigration algérienne, entretenus dans la haine à l'égard de leur patrie d'adoption, et les Algériens eux-mêmes, maintenus dans la servitude.  
 

Notons que la rumination de la guerre d'Algérie, plus d'un demi-siècle après les faits, tant en Algérie qu'en France, est sans équivalent dans l'Histoire et dans le monde. Ainsi, l'Inde, qui sait gré aux Britanniques de lui avoir donné son unité et une langue de communication, semble avoir oublié les aspects cruels de la colonisation. Et le Vietnam, résolument tourné vers l'avenir, se soucie comme d'une guigne de ses guerres passées avec les Français et les Américains !

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 2271 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 02/01/2019 à 12:59, Plouj a dit :

Inutile de remonter à la préhistoire pour répondre à ta demande.

Ce site explique bien la période qui t'intéresse :

https://www.herodote.net/Guerre_d_Algerie-synthese-319.php

 

A lire jusqu'à la fin

Rancœurs algériennes

Déclenchée par une poignée d'hommes le 1er novembre 1954 (la « Toussaint rouge »), l'insurrection indépendantiste ne reçoit le soutien d'une fraction notable des musulmans qu'après les massacres de Philippeville, l'année suivante.

Elle s'enfonce alors dans l'horreur, avec une « guerre sans nom » tissée d'attentats, de coups de main, de répression aveugle et de torture, doublée d'une autre guerre au moins aussi violente entre factions indépendantistes (FLN contre MNA).

Il faudra en définitive toute la lucidité de De Gaulle pour faire admettre à chacun le caractère inéluctable de l'indépendance. Mais celle-ci sera engagée de la pire des façons, les clés du pays étant confiées le 19 mars 1962 au FLN, soit la faction la plus dure du mouvement indépendantiste.

Les nouveaux dirigeants vont mener le pays à la faillite, tant sociale que politique, économique et culturelle. Soucieux de masquer leur dramatique échec, ils ne vont avoir de cesse, jusqu'à nos jours, d'en reporter la responsabilité sur l'ancien colonisateur.

Leurs accusations seront relayées en France par la gauche socialiste et communiste, soucieuse de faire oublier son engagement en faveur de la colonisation jusqu'à la fin des années 1950.

Depuis l'assassinat de Mohamed Boudiaf (1992), on voit mal quels dirigeants, en Algérie et en France, auront le courage de sortir de ce double mensonge. En sont principalement victimes les enfants de l'immigration algérienne, entretenus dans la haine à l'égard de leur patrie d'adoption, et les Algériens eux-mêmes, maintenus dans la servitude.  
 

Notons que la rumination de la guerre d'Algérie, plus d'un demi-siècle après les faits, tant en Algérie qu'en France, est sans équivalent dans l'Histoire et dans le monde. Ainsi, l'Inde, qui sait gré aux Britanniques de lui avoir donné son unité et une langue de communication, semble avoir oublié les aspects cruels de la colonisation. Et le Vietnam, résolument tourné vers l'avenir, se soucie comme d'une guigne de ses guerres passées avec les Français et les Américains !

un bon résumé !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 32408 messages
Voyageur‚ 64ans
Posté(e)
il y a 1 minute, boeingue a dit :

un bon résumé !!!

Et tout l'article est intéressant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, safirfarid219 a dit :

Episode 5/

Et l’Afrique va aussi se développer politiquement à cette période à Rome, il ya ‘’le parti Africain’’ un véritable lobby communautaire, il était formé de sénateurs, de magistrats d’hommes politiques,  qui influençaient la vie à Rome et qui se favorisaient les uns les autres.

                                                                          A suivre

Ces africains vont petit à petit influencer les cercles du pouvoir, cette influence serait telle qu’à un certain moment une dynastie africaine prendrait le pouvoir impériale. En 193, il y a eu des troubles suite à l’assassinat de ‘’l’empereur Commode’’, Septime Sévère réussira à calmer la situation et être nommé Imperator, ce dernier est né en Libye à Septis Mania, le premier empereur romain d’origine africaine. Il va développer la province d’Afrique, il va mener des travaux considérable et pousser la province plus au sud. Il détache aussi la Numidie de l’autorité du proconsul et en fait une province autonome. Caracalla, son fils va aller plus loin, en plus de poursuivre la politique de son père, il va émanciper tous les peuples étrangers. En l’an 216, il va promouvoir une loi révolutionnaire, l’édit de Caracalla, cette loi va étendre la citoyenneté à tous les hommes libres de l’Empire quelques soit leurs origines, une véritable révolution à Rome (faites une comparaison avec la loi de Crémieux, mais c’est vrai les arabes étaient trop sales, ils s’assoient sur la gousse de vache, suivant un forumeur, c’est pour cette raison que Crémieux a décidé de les bannir). L’année suivante en 217 Caracalla est assassiné et c’est un algérien qui lui succède à la tete de l’Empire, ‘’Marcus Opellius Sévérus Macrinus augustus’’ plus connu sous le nom de Macrin. C’est le premier Empereur à ne pas être issu de la classe sénatoriale. Il est né à Césarée dans une famille pauvre de Césarée, il débarque à Rome en tant que dresseur de fauves, il gravit tous les échelons  tout seul jusqu’à devenir un avocat connu, et il fait partie de l’entourage de l’Empereur, puis il devient empereur, mais assassiné un an après son investiture soit en 218. Et c’est là qu’on voit l’effet pervers de l’édit Caracalla, avant les gens sont incités à s’engager dans l’armée pendant au moins 10 années pour obtenir la citoyenneté, mais l’intérêt de s’engager s’est estompé vu que la citoyenneté avec l’édit de Caracalla est gratis. L’armée va avoir du mal à recruter des soldats, il va falloir payer beaucoup plus cher pour l’enrôlement, cette institution devient un gouffre financier pour l’Empire (ici nous constatons que l’armée romaine renfermait beaucoup de numide), la réduction de L’effectif de l’armée devient une fatalité et entraine par conséquent son affaiblissement, une catastrophe pour un empire aussi vaste. Tous ces problèmes ne vont sans entrainé une anarchie dans le camp militaire, pendant plus de 30 ans un très grand nombre d’empereurs sont tous assassinés, avec à chaque fois le soutien de l’armée. Cette anarchie a eu des répercussions en Afrique en 238 il y a eu des révolte à Cirdus en Afrique proconsulaire, contre l’Empereur  Maximien de Thrace à cause de l’augmentation des impôts, ils ont décidé de nommé un proconsul d’Afrique un certain Gordien comme Empereur à sa place. Le sénat Romain voulait remplaçait Maximien par  Gordien, mais Maximien était soutenu par le gouverneur de Numidie Capellien, ce dernier avait avec lui la ‘’Legio III Auguste’’ très prestigieuse car elle assurait la sécurité en Afrique. Gordien essaie de reconstituer une armée avec des milices locales mais ce n’est pas terrible, Capellien va le battre très facilement et le contraindre au suicide, il s’empare de Carthage et replace Thrace au pouvoir. Sa victoire est de courte durée, car il serait assassiné à Rome par ses propres soldats et c’est le fils de Gordien, Gordien III qui est nommé au Sénat, un adolescent de 13 ans, le sénat va dissoudre la légio III Auguste pour punition d’avoir combattu Gordien, il y aura alors un vide en Afrique, les tribus de Numidie et la Césarienne vont se rebeller plus violemment encore.

 La légio a été reconstitué par l’Empereur Valérien pour mater des révoltes Kabyles contre les romains qui leurs ont substitué leurs terres pour les donner aux colons, elle réussira plus ou moins à mater la révolte mais la situation restait très fragile, la sécurité des colons restait précaire. Rome alors décide de construire des remparts autour des colonies de Maurétanie. L’anarchie militaire prend officiellement fin avec l’avènement de la ‘’dynastie Illyrienne’’ ces empereurs originaires de l’Europe de l’est sont tous des militaires très expérimentés. Ils vont tenir une politique très dure et régner comme des chefs de guerre. L’effet est  bon sur l’armée mais pas du tout sur les troubles qui ont eu lieu partout dans l’Empire. En Afrique dans l’Algérie centrale, les révoltes sont tellement  fortes que les Illyriens n’arrivent pas à calmer. L’Unité de l’Empire est menacée, c’est le déclin de l’Empire à tous les niveaux. Mais le véritable danger de l’Empire n’est pas seulement militaire, le christianisme qui devient de plus en plus populaire est il entrain de menacer la légitimité de l’Empereur, et c’est peut-être ça la véritable danger de l’Empire.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 5454 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Rien à foutre !!! Mais vraiment rien à foutre !!!:ninja:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 5454 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 25/12/2018 à 23:52, AnaïsPF a dit :

 

50 ans, autrement dire toute ma vie que l'on m'emmerde avec ces conneries de colonialisme de merde, alors que je n'étais même pas né !!!!!

J'emmerde toutes ces pseudo"victimes" du colonialisme, alors que tout comme moi, elle n'était même pas né au moment des faits !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, safirfarid219 a dit :

 Mais le véritable danger de l’Empire n’est pas seulement militaire, le christianisme qui devient de plus en plus populaire est il entrain de menacer la légitimité de l’Empereur, et c’est peut-être ça la véritable danger de l’Empire.

 

 

Episode VI/  l’Afrique chrétienne : 235. 429 (ap JC) :

Le début du 3eme siècle est le début du déclin de l’Empire, nous avons vu la politique romaine qui consistait à ne plus faire grandir son empire, donner la citoyenneté aux autochtones a provoqué le manque d’effectif dans l’armée. Le modèle économique, social et militaire de l’Empire a totalement changé d’où très longue période de crise. Dans les 50 ans qui sont écoulés entre 235 et 285, 32 empereur se sont succédés, Dioclétien est le dernier d’entres-eux. Ce souverain comprend vite qu’il est primordiale de procéder à des reformes pour asseoir une stabilité.

Premièrement il faut diviser administrativement l’Empire pour mieux gouverner. Il divise l’Empire administrativement en deux parties, une partie à l’Est et l’autre à l’Ouest, chacune des parties est administrée par un Empereur Auguste, assistée par un César, l’empereur adjoint, donc quatre dirigeants de tout l’Empire et c’est La Tétrarchie, le pouvoir des quatre. Pour Dioclétien et l’Auguste la partie orientale et Maximilien celui de la partie Occidentale. La frontière entre les deux parties en réalité correspond à une frontière culturelle et linguistique, à l’Est c’est la sphère grecque et à l’Ouest la sphère culturelle latine. Lorsque les romains ont réalisé cet Empire, ils ont utilisé le latin comme langue officielle au détriment de toutes les langues des peuples conquis. Le latin a pris le pas sur toutes les langues sauf sur le grec. Les romains considérés que le grec était la seule langue véhiculée par une culture qui était supérieur à la leur, l’élite romaine du sommet parlait en grec. Au final on se trouvait avec un Empire divisé en deux, les limites géographiques ne sont pas naturelles, elles se rejoignent entre l’Italie et la Grèce en Europe et entre le Maghreb et la Cyrénaïque en Afrique, tout en imaginant une ligne droite qui coupe ces deux régions. Cette frontière aura une incidence énorme, elle va créer deux cultures différentes, deux mentalités différentes et au fil du temps deux destins différents de cette partie de l’Empire. Par ailleurs, Dioclétien va subdiviser les provinces pour permettre un contrôle plus strict. Il y aura l’apparition de nombreuses nouvelles provinces. En Afrique, c’est uniquement le nord ouest de la Tunisie et l’extrême est algérien, le sud de la Tunisie, c’est la Byzacène, la tripolitaine (l’actuel Libye) devient une province autonome et la Numidie qui était déjà une province est divisée en deux, au nord la Numidie Cirtéenne (capitale Cirta) et la Numidie militaire dans les Aurès, la Maurétanie Césarienne est divisée en deux,  une nouvelle province est créée, la Maurétanie Sitifienne (capitale Sitifis)  qui comprend la Kabylie et les plateaux de Sétif, Tingitane reste la même mais passe sous le proconsul d’Espagne. Les réformes de Dioclétien sont administratives, mais elles vont aussi reformer les mœurs de l’Empire, le gout du culte de l’Empereur oublié un siècle auparavant va se ressusciter. Dioclétien va redéfinir les deux empereurs comme les dieux sur terre, Jupiter pour Dioclétien et Hercule pour Maximilien. Ici le christianisme fait son entrée, cette religion qui au départ ne renfermait en son sein que des pauvres, au troisième siècle, des officiers de l’armée se convertissent et refusent de servir l’Empereur, vous l’aurez compris, le pouvoir divin de l’Empereur est remis en question. Dioclétien va tenter d’y remédier en massacrant les adeptes de cette nouvelle religion, ce massacre extrêmement sanglant dure un an, mais ces crimes n’ont fait qu’affermir la foie des chrétiens, ils ont fait l’effet de l’huile sur le feu, les rangs de cette religion ont grossi.

En Afrique, les rangs des chrétiens ont aussi grossi tout en délégitimant l’église africaine, mais il y en a aussi des gens d’église qui ont renié leurs fois tout en remettant des reliques et des livres à l’ennemi, ces gens sont appelés les Lapsi (les fautifs). L’église a réintégré ces Lapsi, cette réintégration s’est faite dans la douleur beaucoup de gens n’ont pas accepté ce fait, ils ont appelé ces Lapsi de Traditore (les traitres), la suspicion l’animosité sont restés intactes et certains ont refusé leurs anciens baptêmes. En 312 l’évêque Donatus Magnus régnaient autour de lui 70 évêques Numides et il crée une nouvelle église qui ne reconnait aucun prêtre qui avait collaboré avec l’Empereur, c’est ce qu’on appelle le schisme Donatiste, la même année d’autres troubles ont secoué l’Empire, Dioclétien meurt et sa succession est difficile, la Tétrarchie est adaptée pour gouverner un grand empire, le fait qu’il y ait 4 empereurs permet une meilleur répartition du pouvoir et un bon contrôle des provinces, mais la succession de quatre empereurs amplifie le problème. Effectivement ce fut une guerre entre trois prétendant au trône, Constantin, Maxence et Sévère. Maxence avait failli prendre le pouvoir, mais un certain Alexandre son lieutenant, l’avait trahi, il s’est fait proclamer Empereur à Carthage, Maxence le poursuit à Carthage, puis à Cirta, Alexandre finit par perdre et à être tué, Maxence a décidé de punir Carthage et Cirta qui ont soutenu Alexandre, il dépouille les deux villes et les zones environnantes et massacres ses habitants. Constantin qui conquiert Rome renverse Maxence quelques mois plus tard, et le tue en le noyant dans le fleuve. Les habitants de Carthage et Cirta applaudissent à cette nouvelle, Constantin tout content fait cadeau de la tête de Maxence, aux habitants, charmant cadeau, mais il a quand même réduit les impôts et leur a accorder un secours financier. Désormais la ville de Cirta est nommée Constantine, la dénomination est restée inchangée à ce jour, l’avènement de Constantin au pouvoir va constituer une véritable révolution religieuse, son père Constance Chlore était un païen monothéiste, il vénérait le Soleil invincible, donc son éducation a été contaminée par le virus intégriste pour nos amis athées, et une libération pour nos amis chrétiens. Constantin promulgue un édit de tolérance et promet aux chrétiens leur remettre, leurs biens confisqués. Le Consul de Nicée, fait l’impasse sur les Donatistes car déclarés hérétiques, l’opposition entre les catholiques et les Donatistes prend alors toute son ampleur. Le paradoxe est que l’avènement de Constantin est salutaire pour le christianisme, mais une longue crise s’installe en même temps entre chrétiens.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

la bave du Crapaud n'atteint pas les étoiles et un tonneau vide fait beaucoup de bruit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, safirfarid219 a dit :

 

Le Consul de Nicée, fait l’impasse sur les Donatistes car déclarés hérétiques, l’opposition entre les catholiques et les Donatistes prend alors toute son ampleur. Le paradoxe est que l’avènement de Constantin est salutaire pour le christianisme, mais une longue crise s’installe en même temps entre chrétiens.

Le mouvement donatiste va gagner le petit peuple de Numidie et d’Afrique et il va converger avec un autre mouvement populaire, la révolte des Circoncellions (des ouvriers agricoles ouvriers dont la condition est précaire et leurs revenus sont irréguliers) au 4eme siècle leur sort se dégrade, ils commencent à piller des exploitations agricoles et attaquer des convois. Les donatistes et les circoncellions ont un point en commun, ils sont portés par des gens de milieu modeste qui sont dirigés par des institutions. Un grand nombre ce Circoncellions va adhérer au dogme donatiste et il va commencer à s’adonner à des suicides spectaculaires, ils attaquent des soldats romains à mains nues ou se jettent du haut des falaises pour mourir en martyr. En 373, d’autres révoltes vont secouer le monde Romano-africain, les révoltes de Firmus et Gildon ils sont frères et leur père était le chef d’une puissante confédération en Kabylie, à sa mort, les deux frères se sont disputés la succession, Firmus l’ainé a eu peur pour sa place et a fait assassiner un de ses frères. Les autres membres de la fratrie ont appelé les romains à, leur secours. Firmus s’est donc retrouvé en guerre contre Rome, il va rallier à sa cause toutes sortes de gens des tribus qui sont en marge de la société, des circoncellions révoltés contre l’autorité romaine, des donatistes contre l’église catholique et même des soldats déserteurs. La révolte est d’abord dirigée contre Césarée, la capitale de la province, la ville est réduite en cendre et Firmus prend le titre de Roi. Les insurgés vont se dirigés vers l’Est, vers la Maurétanie Sitifienne et la Numidie pour combattre Gildon et le général romain Théodose. Firmus va d’abord être défait et demander la paix, une ruse pour temporiser, il reprend  les hostilités quelques temps après. Les armées romaines sont mises en déroute et le général Théodose lui-même doit s’enfuir seul durant la nuit. Quelques temps après Gildon rétablit une armée et va négocier la trahison d’un puissant allié de Firmus, Igmacen ce dernier va livrer son allié Firmus aux romains. Firmus va se suicider en prison et Gildon est nommé prince par l’autorité royale. Le général Théodose est assassiné la même année en 375 et toujours la même année l’Empereur Valentinien va lui aussi mourir, il va laisser deux fils Gratien et Valentinien II, Gratien a 16 ans et l’autre 4 ans. Trop jeunes pour régner, c’est le jeune fils de Théodose qui assure la régence. Théodose le jeune est en très bonne entente avec la famille royale et Gildon et avec Théodose. Forcément Gildon va prendre du grade, il est nommé ‘’grand maitre des milices ‘’ et il déménage à Carthage, pour marier sa fille à un des neveux de Théodose. En 392 le jeune Empereur Valentinien II va mourir. Théodose le jeune devient officiellement Empereur Théodose Ier, mais son règne est trop court, il va mourir 3 ans après en laissant deux hommes sur le trone Arcadius et Honorius, trop jeunes aussi avec leur 18 et 11 ans, cette mort aura des répercussions énorme on y reviendra, mais voyons celle de Gildon, Stilicon qui n’est pas forcément très ami avec Gildon assure la régence et les relations entre eux vont s’envenimer. À un moment donné, Gildon fait retenir des cargaisons de blé à Carthage qui étaient destinées à Rome, il est déclaré alors ennemi public de Rome et la guerre est déclarée. Gildon appelle la population à la révolte, il promet l’indépendance, il va rallier les Donatistes et commence à persécuter les catholiques. L’histoire se répète, un des frères de Gildon se rallie à Rome c’est Mazcizel qui était du coté de Firmus lors de la révolte précédente, prend le commandement, selon la version officielle, avec 70.000 soldats et une armée de 5000 légionnaires romains, s’ensuit une bataille Rocambolesque au cours de laquelle (une histoire de sort). Et toujours selon cette version officielle, Gildon va tenter de s’enfuir par la mer, mais la mer était contre lui, elle l’avait ramené au point de départ par le courant, Gildon serait alors capturé par son frère et livré au Romains et lui aussi va se suicider en prison. Mazcizel ira à Milan pour savourer son triomphe, mais il meurt mystérieusement avant le jour du triomphe, certain historien suspecte Stilicon de l’avoir tué pour ne pas gérer un chef rebelle. La paix va revenir et le conflit entre Donatiste et Catholique va s’écourter petit à petit, du moins il va rester sur le plan théologique. Saint Augustin va combattre le Donatisme sur le plan théologique en publiant un grand nombre d’écrits et tenir des discours polémiques contre ce docte et c’est lui qui va réussir à rendre la légitimité à cette église catholique. En 411 il va organiser, en tentant d’apaiser la situation entre les deux églises, un concile à Carthage entre les deux églises, mais ce consul s’est terminé en pugilat. Et ce n’est que l’invasion vandale de l’Afrique Romaine en 429 qui va mettre fin à ce conflit religieux.

Une banale rixe qui est à l’origine de cette révolte,

                                                                                                                                                    A suivre

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 06/01/2019 à 20:51, safirfarid219 a dit :

. Et ce n’est que l’invasion vandale de l’Afrique Romaine en 429 qui va mettre fin à ce conflit religieux.

Une banale rixe qui est à l’origine de cette révolte,

                                                                                                                                                    A suivre

                                                                                                                                                    

Episode 7, l’Afrique Vandale : 395-530 (après JC) :

+395 la mort de Théodose Ier : l’Empire comme nous l’avons dit était partagé en deux partie l’Orient et l’Occident, administrativement  mais à présent il est partagé en deux Empires, l’Empire d’Orient et l’Empire d’occident. Ces deux empires auront des destins très différents, celui d’Orient est plus ou moins stable et l’autre en plein déliquescence. Les problèmes sont les barbares à ses frontières, en Afrique c’est la révolte de Gildon qui a embrasé le pays. En Europe c’est pire, ce sont les Germains et surtout les Huns des cavaliers d’Asie centrale qui ont déferlé vers l’Europe. Au fur et à mesure que les Huns déferlent, ils poussent les Germains vers le sud-ouest, parmi ces peuples germanique, nous citons les Vandales. Ce peuple originaire de l’Europe du nord et qui vivait à l’Est, était pourvoyeur de mercenaires pour les romains. En  l’an 406, une partie d’entre eux se fixent en Espagne, au nord ouest ce sont les Suèves et l’autre partie de l’Espagne, les Alains. Pendant tout ce temps l’Empire était entré en conflit avec un autre peuple germanique, les Wisigoths. Ces derniers mettent à sac la ville de Rome, l’Empire est incapable de les vaincre, donc il s’allie à eux, il leur donne l’autorisation de créer un royaume en Gaule et leur demande d’aller chasser les vandales en Espagne. Les vandales vont perdre face aux Wisigoths, ils sont quasiment décimés, mais les survivants ont pu consolider leur royaume dans le sud de l’Espagne. Ce royaume devient trop petit et il est à la merci des Wisigoths, ils ont alors besoin d’un espace vitale (pas comme celui d’Hitler, rien à voir). Le destin va basculer en 429, cette année l’Empereur s’appelle Valentinien III, un enfant de 10 ans aidé par sa mère Gallia Placidia pour assurer la régence.  Certains hommes politiques près du pouvoir vont entrer en conflit, Flavius Felix, le général Aetius  et le gouverneur de la province d’Afrique Boniface. Une guerre va avoir en Afrique entre Boniface et les autres. Les vandales vont profiter de ces troubles pour entrer en Afrique. Les 4000 vandales n’avaient qu’une idée en tête, conquérir l’Afrique. En franchissant le détroit de Gibraltar et en déferlant en Afrique, ils vont constater que les provinces sont délaissées. Officiellement tout le nord du Maghreb appartient à Rome, mais l’autorité est présente surtout à l’Est, à l’ouest la présence romaine est limitée à quelques zones éparpillées sur le littoral. La plus grande partie du territoire est couverte de zones tribales plus ou moins indépendantes. Les vandales se dirigent alors directement vers Carthage, pour deux raisons, l’agriculture et sa position stratégique sur la Méditerranée. Boniface se réconcilie avec Placidie et tente de combattre les vandales mais l’armée romaine est trop faible. Boniface perd une bataille à  Calama (Guelma), et part se réfugier à Hippone (Annaba). Les vandales vont le suivre et assiéger la ville. Le siège d’Hippone va durer 14 mois, c’est au cours de ce siège que va mourir St Augustin, il n’est pas le seul à être exécuté par les vandales, car il s’agit aussi d’un conflit religieux, les vandales sont des Ariens  (d’Arius) et le catholicisme représente la trinité , une hérésie pour les Ariens, seul le père est Divin, le christ est un homme avec une part divine, mais c’est un homme, ce courant a été rejeté par le consul de Nicée. En 431 juste après le siège, les vandales s’installent à Hippone, de là ils attaquent les villes africaines, une véritable menace pour l’Empire, ils n’ont d’autre choix que de pactiser avec les vandales, en 435, ils signent un pacte avec Genséric le Roi vandale. Les vandales peuvent s’installer entre Hippone et Saldaé (Bougie), l’Empire leur met à leur disposition les terres fertiles du nord algérien, mais en échange, ils seront fédérés, ils paieront un tribut annuel à l’empereur. Genséric accepte, il s’installe dans ce territoire accordé par les romains et renforce sa situation en Afrique. Les vandales deviennent une puissance maritime et démarre une activité de piraterie et en 439, il attaque Carthage et l’obtienne en quelques jours une attaque tellement violente qu’elle avait traumatisé les habitants. Il tente de prendre la Sicile, mais des renforts parviennent de l’Empire d’Orient, ce qui n’a pas empêché les vandales d’installer un bastion sur l’Ile, le port de Marsala. La zone maritime entre Carthage et la Sicile est dorénavant contrôlée par les vandales. En 442 Valentinien signe un autre traité de paix avec Genséric, cette fois-ci les vandales peuvent garder Carthage, le sud de la Tunisie, la Tripolitaine et une petite partie de l’est Algérien. En échange l’Empire reprend tous les territoires de l’ouest algérien à partir de Ruscicada (Skikda)  et Constantine. Pour sceller ce traité de paix, la fille de Valentinien qui est encore bébé, est promise en mariage au fils de Genséric. Un traité catastrophique pour l’Empire qui connait un violent déclin, l’Afrique était la dernière province un peu stable, les impôts et l’agriculture permettait de stabiliser l’Empire, mais en cédant aux vandales des territoires, l’occident a signé son arrêt de mort. Le traité de paix a tenu jusqu’à la mort de Valentinien, assassiné en 455 par Pétrone Maxime qui est le commanditaire en réalité, ce dernier s’empare du pouvoir et épouse par force la veuve de Valentinien Eudoxie, cette dernière fait appel aux Vandales, la belle famille de sa fille. Genséric peut attaquer Rome tout en étant son sauveur. Il rassemble une armée composée de vandales et de berbères, une armée tellement massive que Pétrone s’enfuit, avant même que Genséric ne descende de son bateau, mais il sera intercepté  par la foule qui le lyncherait. Genséric met la ville à sac, pendant 14 jours il va fouiller la ville de fond en comble et va ramener tout l’or et les objets précieux à Carthage et capturer des romains pour les vendre comme esclaves. Il prend aussi Eudoxie et sa fille avec lui. A partir de cette date, les vandales vont dominer la région, non seulement ils récupèrent tout ce qu’il reste de l’Afrique romaine, mais surtout ils domineront tout l’Ouest de la Méditerranée de Gibraltar à la Sicile, ils détiennent les Baléares, la Corse et la Sicile. Le territoire de Genséric ressemble étrangement à celui de l’ancienne Carthage, et comme Carthage il va essentiellement dominer l’est du Maghreb et le zones du littoral. L’intérieur du pays est en réalité quasi indépendant. Bien que Genséric soit hostile au catholicisme, en Afrique il laisse la liberté de culte, mais c’est une ruse il va laisser le petit peuple des campagnes tranquille, mais il va oppresser les catholique des grandes villes, surtout le clergé catholique, il ferme les églises des centre ville et laisse les églises des campagnes, il augmente les impôts du clergé mais non ceux des zones périurbaines, celui des paysans, au final Genséric a gardé des relations correctes avec les berbères et surtout avec ceux des zones non romanisées.

                                                                                                              A suivre

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 08/01/2019 à 08:19, safirfarid219 a dit :

                                                                                                                                                     L’intérieur du pays est en réalité quasi indépendant. Bien que Genséric soit hostile au catholicisme, en Afrique il laisse la liberté de culte, mais c’est une ruse il va laisser le petit peuple des campagnes tranquille, tout en  oppressant les catholique des grandes villes, surtout le clergé catholique, il ferme les églises des centre ville et laisse les églises des campagnes, il augmente les impôts du clergé mais non ceux des zones périurbaines, celui des paysans, au final Genséric a gardé des relations correctes avec les berbères et surtout avec ceux des zones non romanisées.

                                                                                                              A suivre

 

 Donc le conflit religieux n’en n’était pas un, juste une manière d’attaquer l’autorité romaine. En 476 un certain Odoacre va renverser l’Empereur d’Occident, il a détruit l’Empire d’Occident tout en reconnaissant celui d’Orient, en échange ce dernier reconnait Odoacre comme roi d’Italie. L’Empereur Odoacre a maintenant autorité sur tout l’Empire Romain d’Occident. Constantinople est l’Unique capitale de l’Empire, c’est l’Empire Byzantin, une appellation un peu fallacieuse, car cette ville en question ne s’appelle plus Byzance depuis un siècle et demi, pour preuve Constantin avait renommé cette ville Constantinople en 324, mais surtout il ne s’agit pas d’un nouvel Empire, seulement l’Empire romain d’Orient. Les germains qui ont conquis la ville de Rome et d’occident se considèrent comme les héritiers de l’Empire romain. Les historiens de l’Empire moderne ont suivi cette vision des choses et ont considéré que les autres n’étaient plus du tout Romains mais des Byzantins. Mais en vérité les empereurs de Constantinople ne se voyaient pas autres chose que l’Empire romains, non des héritiers de l’Empire romains mais ils sont l’empire romain. Donc l’appellation d’empire byzantin  n’est pas un nouvel empire mais c’est une appellation d’historien moderne pour décrire l’Empire romain après la chute de l’Empire d’Occident.

Genséric meurt de vieillesse l’année suivante en janvier 477. Huneric son fils prend le pouvoir, à ce moment les relations entre les vandales et l’empire sont normalisées, plus de conflits entre les vandales et l’Empire. Huneric se concentre désormais sur l’intérieur de son territoire, un an que l’empire d’occident est tombé, et Constantinople est loin, les chrétiens d’Afrique sont coupés de l’Orient avec l’Empire. Hunéric doit pouvoir exercer son règne avec l’Afrique, c’est un tyran sanguinaire et un fanatique, il compte imposer le culte arien aux habitants de son royaume par des conversions forcés, des massacres, des mutilations, exécutions, camps de concentration dans le sud du pays. Contrairement à son père, Hunéric va se faire haïr, il y aura des violences, des révoltes, notamment dans les Aurès. Un certain Masties (Empereur et chef des romains et des maures), c’est le titre qu’il s’est donné, a crée un royaume indépendant dans les Aurès, ce titre qu’il s’est donné c’est pour dire que c’est lui l’héritier de l’Empire d’Occident et non Hudéric. Ce dernier a régné sept ans, il meurt fauché par la peste. Ses neveux lui succèdent  Gunthamund  et Thrasamund ces deux souverains laissent une certaine liberté de culte, mais ils tiennent une culture de séparation entre les vandales et les africains. Sous leurs règnes des royaumes locaux vont émergés et se couper  meme de l’Afrique romanisée. Depuis la chute de l’occident, l’autorité romaine n’existe plus en Afrique du nord. Les africains vont alors s’organiser et créer des royaumes indépendants, pour tenter de maintenir l’ordre eux-mêmes, la gestion de ces royaumes sont  plus ou moins copiés sur le modèle romain, on y trouve des procurateurs, des préfets et des titres reliés aux romains. Par contre se sont des royaumes indépendants, ils sont en fait des résurgences des vieilles traditions berbères et surtout les noms de ces rois sont tous des noms berbérophones, en gros ces royaumes qui sont censés maintenir l’ordre romain, ont surtout fait ressurgir l’ordre berbère, ils vont faire une synthèse de la culture romaine et de la culture berbère. Dans les siècles qui ont précédés, le pouvoir politique venait des villes qui diffusaient la culture romaine, avec ces royaumes ça va être l’inverse, le pouvoir vient des campagnes et dans la campagne c’est la culture berbère qui est dominante. la culture berbère va être diffusée tout en y intégrant la culture romaine, le principal élément intégré est le christianisme, ces royaumes pour la plus part seront des royaumes chrétiens et c’est dans le christianisme qu’ils tireront leur légitimité pour être indépendant des vandales. La naissance de ces royaumes est l’effet le plus marquant depuis l’arrivée des vandales, malheureusement on sait très peu de chose sur ces royaumes, on a du mal à connaitre leur nombre exact. On avait cité un royaume, mais il y en a d’autres dans les Hodnas, dans les Némemchas, aussi en Tripolitaine et au sud de la Tunisie. Les régions de Kabylie formaient des vastes royaumes que les vandales n’osaient pas traverser, pour les contourner, ils se déplaçaient par mer pour  arriver à Hippone ou à Césarée par exemple. Mais la plus vaste localité est celle d’Altavia, près de Tlemcen , à la frontière marocaine, jusqu’à Césarée. On a vu que l’ouest algérien était peu romanisé et qu’il était constitué de zones tribales, cette situation avait permis à un royaume de se constituer. Les rois d’Altavia se considéraient comme les héritiers de l’ordre romain. Le roi Masuna prend le titre roi des maures et des romains. La fonction de Ce genre de royaume est très peu connue, mais il était indépendant des vandales et des byzantins et c’est sur ces royaumes que naitront les premiers royaumes musulmans du Maghreb. Revenons aux vandales, 523 Thrasamund meurt et c’est son cousin Hilderic qui pred le pouvoir, le fils du tyran hilnéric, mais totalement différent de son père qui lui succède, homme un peu efféminé qui a vécu une partie de sa vie auprès de l’empereur dans la cour de Constantinople et en plus il est à moitié romain sa mère était la fille de l’empereur de Valentinien, il va développer des bonnes relations avec l’Empire romain, il est tellement proche de Rome qu’il s’est convertit au catholicisme, religion de sa mère. Les vandales ne supportaient pas qu’il soit catholique, et ils ne supportaient pas encore plus sa faiblesse. Hildéric n’était pas doué pour la guerre, il n’arrivait pas à contenir les différentes révoltes berbères qui avaient eu lieu  sur son territoire. Dans le sud de la Tunisie, un certain Antalas, va former une coalition avec des tribus et déclarer la guerre aux vandales. Les vandales subissent une grande défaite et Hildéric est humilié, c’est une défaite de trop, l’armée vandale, va lâcher Hildéric, juste après cette défaite en 530, et nomme Gelimer ce dernier représente le renouveau de la politique vandale, les vandales attendent de lui une fermeté, il doit tenir son rang, hostile aux catholiques et à l’empire romain. Au même moment à Constantinople, l’Empereur Justinien a eu une vision, il pense qu’il doit reconquérir les territoires perdus et faire régner la foi catholique partout. Le conflit entre Gélimer et Justinien apparait comme une évidence, une guerre entre eux.   

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 09/01/2019 à 08:58, safirfarid219 a dit :

l’Empereur Justinien a eu une vision, il pense qu’il doit reconquérir les territoires perdus et faire régner la foi catholique partout. Le conflit entre Gélimer et Justinien apparait comme une évidence, une guerre entre eux.   

Episode 8, l’Afrique Byzantine : 530-630 après JC :

Un siècle que les vandales sont en Afrique, ils se sont partagés tout l’Empire d’Occident des romains, on en trouve aussi en Espagne et autres des Wisigoths, des Suèves, des Burgondesmais l’Empire d’Orient reste le même, il est toujours debout, les historiens modernes l’ont dénommé Byzance. Justinien à cette époque, veut reconquérir les territoires perdus pour reconstituer l’ancien Empire. La première étape pour mener à bien sa mission est la reconquête de l’Afrique. Justinien un fervent catholique, n’accepte pas l’idée que les vandales qui haïssent et persécutent les catholiques soient les maîtres de l’Empire d’occident, une mission divine que de reconquérir des terres chrétiennes. Le royaume Vandale parait très fort mais ce n’est qu’illusion, en réalité la majeure partie de l’armée vandale est constituée de mercenaires non fiables et elle est dispersée pour lutter contre les révoltes qui existent partout dans le royaume. Gélimer  est en bute à deux révoltes principales, l’une en Tripolitaine et l’autre en Sardaigne. Une aubaine pour Justinien, il commence par envoyer quelques troupes pour tester les vandales et aider les révoltés en tripolitaine, il se défait facilement des vandales et reprend la Tripolitaine, et l’appétit vient en mangeant, il envoie 500 vaisseaux et 18000 hommes commandés par le général Bélisaire en Aout 533, il en fait une bouchée des vandales en peu de temps en deux batailles seulement. Et voilà que le royaume vandale s’écroule en ruine, car les fondations étaient mal dosées. Gélimer s’enfuit comme un renégat, il se réfugie en Byzacène puis dans les montagnes en Kabylie. Le général romain Bélisaire établira un embargo dans le lieu où Gélimer s’était caché, en Mars 534, il capitule, car il était affamé. Il serait envoyé en Galicie pour finir paisiblement ces jours, c’est la fin du royaume vandale. Les berbères étaient content de la victoire romaine, car ils avaient la même religion, mais ils étaient jaloux de leurs royaumes et ne voulaient pas les perdre. l’Empereur Justinien négligeait cette réalité, une fois le règne des romains commença ils voulaient une hégémonie complète, les conflits seraient alors inéluctable, entre Byzantins et royaumes berbères, mais aussi avec les africains romanisés. Il ne faut pas oublier que toute la Numidie faisait partie du royaume d’Occident romain, la capital Rome n’était pas éloigné de l’Afrique et culturellement parlant, les berbères et africains romanisés se sentaient près de cette culture romaine occidentale, la langue était latine et était parlé en Numidie au même titre que le berbère. Maintenant ce sont des grecs à Constantinople qui administrent cette région africaine, c’est un nouvel Empire pour eux et ce nouvel empire se comporte comme une puissance coloniale. Au départ les byzantins avaient promis que les terres seraient restituées aux africains après la victoire contre les vandales, mais sournoisement ils ont établis des clauses dissuasives, comme par exemple, présenter des titres des terres datés d’avant le règne des vandales, c'est-à-dire un siècle avant, il est impossible alors, pour les berbères de recouvrer leurs terres qui sont devenues propriété impériale. Par conséquent une persécution a commencé pour un règne autoritaire. Selon Procope de Bysarée, (qui était proche de Bélisaire, car il avait accompagné sa conquête, mais il était aussi de Césarée), il avait écrit un livre élogieux pour Bélisaire et la conquête. Mais un autre livre  de Procope était apparu après la mort de Bélisaire qui racontait le contraire. Il dit tout le mal qu’il pense de Bélisaire et de tout ce pouvoir. Dans un passage de cette chronique, il dit que l’installation de ce pouvoir avait entrainé une chute brutale de la population  des africains. Selon lui il y avait dans la province d’Afrique deux peuples, les libyens et les maures, il ne les décrit pas exactement mais tout laisse à penser que pour lui les Libyens sont les peuples romanisés et les maures sont les berbères tel qu’on les connait. D’après lui les libyens étaient beaucoup plus nombreux que les maures, mais ils ont disparu sous les coups des exactions byzantines, ça à laisser un vide et les africains ont été remplacé par des maures.

Les maures sont justement ceux qui ont fondé les différents royaumes autonomes et les premières guerres entre les maures et les byzantins, ont eu lieu tout de suite après la défaite vandale. En 535, le général Bélisaire quitte l’Afrique, il part conquérir l’Italie. Solomos prend le commandement de l’Afrique. Kusina un chef de tribu du sud de la Tunisie mène une insurrection, il est battu par Solomos et Kusina se réfugie dans les Aurès, le roi Iaudas l’accueille et mène  lui aussi une insurrection et entraine avec lui le Roi d’Altavia Mastigas. La même année il y a eu  une grande mutinerie dans l’armée romaine à cause d’une solde que les soldats n’avaient pas reçu et certains d’entre eux  s’étaient alliés aux insurgés.

                                                                                                 A suivre..

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1691 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 11/01/2019 à 10:10, safirfarid219 a dit :

Episode 8, l’Afrique Byzantine : 530-630 après JC :

La même année il y a eu  une grande mutinerie dans l’armée romaine à cause d’une solde que les soldats n’avaient pas reçu et certains d’entre eux  s’étaient alliés aux insurgés.

                                                                                                 A suivre..

 En 536 les révoltés étaient sur le point d’assiéger Carthage, mais Bélisaire était revenu d’Italie, et a sauvé Carthage. Les rebelles se sont repliés vers la Maurétanie, vers le royaume d’Altavia. En 539 le roi du Hodna Ortaïas   va lui aussi entrer en guerre contre l’Empire, il s’allie à Iaudas et attaque l’armée romaine. Solomos les avait battus, ils doivent fuir vers Altavia. A cette période une épidémie de peste dans toute la Méditerranée, appelée la Peste de Justinien, en 542, elle a surtout touché les soldats romains, l’armée Byzantine va être décimée par cette maladie, à tous ces problèmes les byzantins vont s’attirer les foudres des Laguatans, peuple  nomade de Libye qui sont totalement étranger à la romanité, après quelques accrochages avec les soldats romains, ils ont envoyé une délégation à Léptis Magna pour parlementer, le duc de Tripolitaine, Sergius, le neveu de Salomon après avoir organisé une réception, il massacra  toute délégation, un travail très bien fait. Les laguatans se sont tous déferlés sur l’Afrique romaine. La deuxième erreur diplomatique serait commise par Solomos lui-même, il avait soupçonné un de ses alliés berbères de commanditer un complot, il l’exécuta. Cette personne est le frère d’Antalas, un des plus fidèle allié de l’armée romaine qui était le chef d’une puissante tribu des Bysacènes, il avait aidé les byzantins contre les vandales et était resté un fidèle allié aux romains, mais plus maintenant, il a déterré la hache de guerre. La bataille aura lieu à Sufetéla en 544, l’armée romaine est mise en déroute et Solomos meurt au combat. Antalas a eu sa vengeance. Justinien va mettre Sergius comme gouverneur d’Afrique, celui qui avait massacré les Laguatans. L’armée romaine avait touché le fond et l’empereur avait décidé de creuser. Sergius était incompétent sur le plan diplomatique mais aussi sur le plan militaire et c’est pour cette raison que l’Empereur avait envoyé Areobindus pour le seconder, un membre de la famille de l’impératrice, donc de la famille, épaulé et aussi incompétent que Sergius. Les deux hommes vont rester cantonner à Carthage et ne participent même pas aux combats, ils se querellent et donnent des ordres contradictoires à l’armée et les troubles continuent à s’intensifier. Antalas attaque la Bysacène et réussit à prendre Hadrumète, la capitale de la province. La situation est devenue incontrôlable, des révoltes partout en Afrique, mais Justinien ne pouvait pas se permettre d’envoyer plus de soldats car au même moment, il menait la guerre contre les ostrogoths en Italie et contre les Perses. En plus des révoltes maures, il va y avoir des révoltes internes, le Duc romains de Numidie Guntharic va se rebeller contre l’Empire, il est d’origine vandale et a surement été parmi les vandales qui ont été incorporés à l’armée romaine après la chute de Gélimer. Lorsqu’il a vu que l’armée impériale été en déroute totale, il a rejoint la rébellion, il convoitait la province de Carthage un royaume indépendant et laisser les autres provinces aux rois maures. Il a formé une coalisions avec tous les rois maures, avec Antalas le bysacène, Iodas des Aurès et le roi des laguatans Ierna. La coalition va battre les byzantins, Guntharic réussit à tuer Sergius et Aerobindus et pense à faire son royaume, mais il devient paranoïaque, il ne fait plus confiance à personne et commence par exécuter ses propres soldats, il finit par être assassiné par ses officiers un mois à peine après la coalition. Carthage revient aux byzantins mais la situation reste chaotique. Justinien va finir par comprendre qu’il doit changer de politique en Afrique. Il décide d’envoyer un autre homme pour faire régner l’ordre Jean Troglita, un chef militaire aguerrit qui avait servi aux cotés de Bélisaire et il avait fait la guerre aux perses. En arrivant en Afrique il commence par faire des alliances avec certains chefs berbères, une stratégie qui  lui permettrait de diviser pour régner et de profiter d’alliés et de leur connaissance du terrain. Kusina va le rejoindre et l’aider à combattre les autres rois berbères, Troglita va faire la guerre aux autres, Antalas, Iodas et les Laguadans. Aux bout de deux ans de combat il réussira à les battre et il récupère, Carthage, Byzacène, Tripolitaine et la Numidie. Il accepte le fait que l’Afrique soit plus petite qu’elle était autrefois, puisqu’il ne veut pas aller plus loin en envahissant les autres territoires. Il sait maintenant qu’il doit composer avec les rois locaux, il leur demande de payer un impôt, mais il reconnait leur autonomie et il ne cherche pas à conquérir leurs terres. Jean va aussi construire un système de fortification, un genre de Limes qui serait à la fois aux frontières et hors des provinces (comme Trump) et problème va ressurgir une nouvelle fois. Ces remparts coutent chers et il faudrait une surveillance quotidienne à la limite de ces Limes, la solution comme toujours et de rehausser les impôts pour les africains, l’Empire va devenir impopulaire et Ce problème va s’associer au problème religieux. A cette époque, il avait le problème de ‘’la querelle des trois chapitres’’  le monophysisme, s’opposait au dogme officiel. L’officiel et que Jésus est une personne en deux nature (divine et humaine). Le monophysisme, penche vers une seule nature de Jésus qui est divine, ce courant était très populaire en Egypte, il a servi de base à l’église Copte, mais détesté en Occident et surtout en Afrique. Justinien était fidèle à la doctrine officielle mais il ne voulait pas mettre à dos la province d’Egypte qui était très peuplé et la seule province stable et en plus sa femme l’impératrice Théodora était monophysite et elle avait beaucoup d’influence sur lui. Pour réconcilier les deux courants, Justinien avait misé sur un autre courant, le troisième, le Nestorianisme, pourtant ce courant est détesté par les deux autres, c’est une ruse de Justinien. Ce dernier a écrit une lettre dans laquelle il condamnait les écrits des trois prêtres, les fameux trois chapitres, il a accusé ces prêtres de faire du Nestorianisme, mais les trois prêtres n’étaient pas du tout Nestoriens. Parmi les évêques d’Afrique qui ont lu ce texte et qui ont été outrés, nous nommons l’évêque d’Afrique Facundus, ce dernier a décidé de faire cessation et de rejeter le Pape quand il a appris ça. Pour rétablir la situation Justinien a fait exclure tous les prêtres de l’église africaine en envoyant des nouveaux prêtres de Constantinople, des prêtres malléables à merci, aux yeux des africains, ces prêtres ne sont pas légitimes ils ne voulaient bien sur pas les suivre. Vu dans son contexte historique cette histoire est très importante, le peuple et surtout celui d’Afrique était très sensible à la religion, un fossé c’est crée désormais entre l’Empire et le peuple. Deux problèmes, un lointain empire qui les accable sous des lourds impôts et leur impose un nouveau clergé et de l’autre coté un monde berbère qui perd de plus en plus de pouvoir et qui devient inquiétant. A l’époque du vrai empire romain, l’Afrique était une province très importante, elle fournissait du blé à Rome, de l’huile et de nombreux africain était des personnages de premier plan dans l’empire mais avec les byzantins elle ne devient qu’une province lointaine presque négligée. A tel point que les chroniqueurs de l’Empire n’ont pas pris la peine de bien décrire le destin  de la province pendant près d’un siècle entre 540 et 640, on a quasiment aucune source écrite sur la situation de l’Afrique, un siècle obscure où les élites intellectuels de l’Afrique migraient vers l’Espagne et le monde romanisé s’éteignit à petit feu, le monde berbère quant à lui était en plein essor, il menaçait l’Empire constamment qui avait déjà beaucoup de mal avec les lombards et les perses, Carthage avait faillit tomber plusieurs fois. En 569, une guerre entre les romains et un certain Garmul qui était décrit comme un chef d’un puissant royaume, beaucoup d’historiens pensent qu’il était le roi d’Altavia, il va tenir tête aux romains pendant plus de 10 ans, il leur affiche de sévère défaite et lance de sévères raids contre Carthage, il réussit à leur tuer 3 généraux l’un après l’autre. Il ne prend pas Carthage, mais il affaiblit gravement l’armée byzantine, il va être battu en 579, mais la menace berbère reste et la province reste instable. En 579, l’Empereur Maurice va reformer l’administration en Afrique, il crée ce que nous appelons ‘’L’exarchat de Carthage’’ jusque là la province était représentée par des représentants de l’Empereur, un représentant administratif (préfet du prétoire, le civil) et un représentant militaire, (maitre des milices, militaire). Ces représentant étaient sensé appliquer la politique de l’Empereur, qui vient directement de la porte, Constantinople. Une politique qui n’est pas adapté, car elle vient de très loin. ’’L’exarchat de Carthage’’ a crée ce qu’on appelle un ‘’Exarque’’ ou (patrice) un véritable dirigeant qui est en charge de la province, politiquement et militairement (civil et militaire en même temps), donc plus adapté aux réalités locales. L’exarchat de Carthage sera divisé en plusieurs entités, la province  de Carthage, la Byzacène, la Numidie, la Maurétanie première (ce qui reste de la Maurétanie Césarienne et Sitifienne)  et la Maurétanie seconde la région de Tanger, le sud de l’Espagne et les Baléares et aussi la Corse et la Sardaigne. La Tripolitaine est donné au diocèse d’Egypte elle reste dans l’Empire mais elle quitte l’Afrique. L’exarchat va connaitre une relative période de paix, le christianisme va continuer à se diffuser et le monde berbère va continuer à prendre de l’ampleur par rapport au monde romanisé. Au début du 7 eme siècle, l’Empire a perdu un grand nombre de ses territoires, il a perdu en Espagne contre les Wisigoths, contre les Lombards en Italie et contre les Perses au proche Orient. Mais le vrai danger contre l’Empire ne viendra pas des ces régions, mais d’un très lointain endroit, Médine.

la suite de l'histoire d'Algérie et du grand Maghreb, nous la retrouverons dans le topic Histoire pour celui qui est intéressé. salut tout le monde.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanss Membre 13612 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Et ben t’es pas prêt d’arriver aux années 50 à ce train là :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
youghortasalem Membre 577 messages
Forumeur forcené‚ 48ans
Posté(e)
Le 03/01/2019 à 12:47, boeingue a dit :

surtout ils pleurnichent sans arrét contrairement aux populations asiatiques qui travaillent !!!!!!!!!!

on ne vous demande pas la charité à ce que je sache. nous ne travaillons jamais pour des broutilles, nous ne sommes pas des esclaves. nous disons chez nous l'état fait semblant de payer et l'Algérien fait semblant de travailler. alors puisque nous ne travaillons pas, qui est-ce qui nous donne à manger? vous???? nous travaillons peut-être 10 fois plus que vous. sache que pour acheter une voiture, il faudrait travailler 100 ans chez nous, pour une maison ce n'est pas la peine de le dire. alors comment se fait-il que je possède deux voitures et une villa que j'ai construite? la réponse tu peux la trouver si tu te creuses un tout petit peu tes méninges ankylosées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 32408 messages
Voyageur‚ 64ans
Posté(e)
il y a une heure, youghortasalem a dit :

on ne vous demande pas la charité à ce que je sache. nous ne travaillons jamais pour des broutilles, nous ne sommes pas des esclaves. nous disons chez nous l'état fait semblant de payer et l'Algérien fait semblant de travailler. alors puisque nous ne travaillons pas, qui est-ce qui nous donne à manger? vous???? nous travaillons peut-être 10 fois plus que vous. sache que pour acheter une voiture, il faudrait travailler 100 ans chez nous, pour une maison ce n'est pas la peine de le dire. alors comment se fait-il que je possède deux voitures et une villa que j'ai construite? la réponse tu peux la trouver si tu te creuses un tout petit peu tes méninges ankylosées.

Pas tous !

https://algerie-direct.net/lactualite/les-algeriens-classes-parmi-les-dix-premiers-proprietaires-dimmobiliers-en-espagne/

J'ai connu ça à Dubaï, le malheureux peuple palestinien et les riches propriétaires palestiniens des Émirats ...

 

la réponse tu peux la trouver si tu te creuses un tout petit peu tes méninges ankylosées.

On peut tout imaginer, le prix d'une maison en Algérie est beaucoup moins élevé qu'en France .. par contre la corruption est existante .. ce qui peut augmenter le prix ! (c'est ce qui se dit)

Si je te suis bien, le seule solution est de récupérer de l'argent d'un autre pays ou de trafiquer si l'on ne fait pas partie de l'Algérie aisée !!!

Car travailler 10 fois plus .. si je prends une moyenne d'un artisan en France : 8 à 10 h/jour, vous travailleriez donc entre 80 et 100 h/ jour.. faut m'expliquer !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
asci Membre 323 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
il y a une heure, Plouj a dit :

On peut tout imaginer, le prix d'une maison en Algérie est beaucoup moins élevé qu'en France .. par contre la corruption est existante .. ce qui peut augmenter le prix ! (c'est ce qui se dit)

Si je te suis bien, le seule solution est de récupérer de l'argent d'un autre pays ou de trafiquer si l'on ne fait pas partie de l'Algérie aisée !!!

Car travailler 10 fois plus .. si je prends une moyenne d'un artisan en France : 8 à 10 h/jour, vous travailleriez donc entre 80 et 100 h/ jour.. faut m'expliquer !

 

Il n'y a rien à comprendre. En Algérie, on ne travaille pas, on ne paye pas d'impôt, la classe dominante est la classe moyenne, le peuple est heureux et joyeux ; le féminisme, le consumérisme ou autre tendance ou effet de mode ne subsiste pas. Malheureusement, de plus en plus influencés par les médias occidentaux et les réseaux sociaux, le rêve occidental hante les jeunes Algériens. 

Je vous invite à regarder ce reportage Algérie, nouvel eldorado des beurs ? 

 



 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 32408 messages
Voyageur‚ 64ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, asci a dit :

Il n'y a rien à comprendre. En Algérie, on ne travaille pas, on ne paye pas d'impôt, la classe dominante est la classe moyenne, le peuple est heureux et joyeux ; le féminisme, le consumérisme ou autre tendance ou effet de mode ne subsiste pas. Malheureusement, de plus en plus influencés par les médias occidentaux et les réseaux sociaux, le rêve occidental hante les jeunes Algériens. 

Je vous invite à regarder ce reportage Algérie, nouvel eldorado des beurs ? 

 



 

J'aurais préféré te voir répondre à ça !

Il y a 2 heures, youghortasalem a dit :

on ne vous demande pas la charité à ce que je sache. nous ne travaillons jamais pour des broutilles, nous ne sommes pas des esclaves. nous disons chez nous l'état fait semblant de payer et l'Algérien fait semblant de travailler. alors puisque nous ne travaillons pas, qui est-ce qui nous donne à manger? vous???? nous travaillons peut-être 10 fois plus que vous. sache que pour acheter une voiture, il faudrait travailler 100 ans chez nous, pour une maison ce n'est pas la peine de le dire. alors comment se fait-il que je possède deux voitures et une villa que j'ai construite? la réponse tu peux la trouver si tu te creuses un tout petit peu tes méninges ankylosées.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité