Aller au contenu

Confession d'un tueur en serie

Messages recommandés

shyiro Membre 7 595 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Dans ce documentaire, un tueur en serie (Bernard Gilles) en prison à perpetuité depuis les années 70 (il avait les cheveux longs et la barbe et son regard etait effrayant selon les temoignages), livre ses confessions 20 ans apres son dernier crime, sur ce qui l'a amené à commettre une serie de crimes dans les années 70 aux USA.

Electricien, il a commencé à commettre une serie de crimes sur des auto-stoppeuses alors qu'il vivait avec sa femme et sa petite fille dans leur grande maison en Floride. Il guettait une auto-stoppeuse, en prend une dans sa voiture, l'emmene dans un bois, la tue avec son fusil d'une balle dans la tete, viole le cadavre frais, puis rentre chez lui retrouver sa femme et sa petite fille, poursuivant sa vie "ordinaire". Cela s'est produit plusieurs fois. Plusieurs cadavres en décomposition ont été retrouvés dans le bois. La presse parlait d'un mysterieux tueur d'auto-stoppeuses. 

Le tueur en serie fait son effrayante confession : il dit qu'il ne s'est pas reveillé un matin en se disant soudainement qu'il va tuer une auto-stoppeuse. La 1ere fois qu'il s'est découvert l'envie de tuer une fille, c'etait quand il etait un petit garcon agé de 6 ans : il jouait avec ses camarades à "tuer la sorciere" et simulait l'etranglement d'une camarade jouant le role d'une sorciere, et a ainsi eprouvé un fort desir sexuel de cette façon. Il adorait les films d'horreur et les regardait en se mettant à la place du tueur. Un jour à 16 ans, en marchant, il avait envie de passer à l'acte en suivant une jeune fille. Arrivé au niveau de la jeune fille, il n'a pas osé et a fait demi-tour. Mais il savait que ce n'etait qu'une partie remise.

Il dit que les gens pensent qu'en se mariant et en fondant une famille, on devient "quelqu'un d'ordinaire". Mais ça ne se passe pas de cette façon : "quand on aime le chocoloat on aime le chocolat" dit-il. Ainsi son envie de tuer une fille pour son appetit sexuel n'a pas disparu en etant marié et en ayant une petite fille. C'est ainsi qu'il a fini par passer veritablement à l'acte tout en etant mari et pere. 

Apres 5 disparitions de jeunes filles et apres avoir trouvé 5 cadavres en decomposition dans le bois, les enqueteurs savaient qu'il s'agit d'un tueur en serie, car la methode du meurtrier est la meme, mais n'avait aucune indice sur le tueur en serie.

Le meurtrier va enfin commettre l'erreur qui va lui couter à sa prochaine tentative : il a pris 2 jeunes autostoppeuses en meme temps. L'une est sur le siege avant, l'autre est sur le siege arriere. Il a sorti son fusil et ordonnait à l'une de ligoter les mains de l'autre, puis il ligote les mains de la 1ere. Il les emmene dans le bois. Quand il prepare son fusil, un coup non intentionnel est parti en l'air. L'une des filles s'est mis à courir. Il assomme l'autre. Mais la 1ere est dejà loin et il decide de rentrer pour se preparer à quitter la ville. La fille en fuite a pu alerter la police et etait celle assise sur le siege arriere : elle avait remarqué une facture et a retenu le nom sur la facture. La police est donc venu arreter le tueur en serie chez lui. Mais ce dernier nie etre l'auteur des 5 cadavres dans le bois. La police scientifique retrouve des meches de cheveux dans sa voiture correspondant à l'une des 5 cadavres dans le bois. Mais il nie etre l'auteur des 4 autres cadavres. Etre le meurtrier de l'une suffit à le faire condamner à mort. Il dit n'avoir pas peur de la peine de mort. Mais son pere, ouvrier, qui avait toujours été pour la peine de mort, a decidé de mettre toutes ses economies pour payer le meilleur avocat de la region pour essayer d'eviter la peine de mort à son fils tueur en serie. L'avocat accepte de defendre le tueur en serie, mais sait que le dossier du criminel a peu de chance d'echapper à la peine de mort. L'avocat a alors décidé de negocier avec le procureur avant le proces : son client avouera etre l'auteur des 4 autres cadavres à condition qu'on ne le condamne pas à la peine de mort. Le procureur accepte la negociation car la police n'a pas de preuve pour les 4 autres cadavres. Le tueur en serie est donc condamné en prison à perpetuité sans possibilité de remise de peine. Il dit qu'il est soulagé que la negociation ait abouti sans besoin de proces parce que cela evite à son pere d'etre ruiné par les frais d'avocat beaucoup plus élevé en cas de proces. L'avocat dit que si le tueur en serie serait de nouveau en liberté il recommencera à tuer. Le tueur en serie dit qu'actuellement il se sent en paix avec lui meme.

 

 

Modifié par shyiro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
hannibal25 Membre 2 602 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

le sujet de ce topic correspond a un autre sujet du meme type...:help:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shyiro Membre 7 595 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, hannibal25 a dit :

le sujet de ce topic correspond a un autre sujet du meme type...:help:

lequel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kid_Ordinn Membre 3 711 messages
Forumeur discret‚ 56ans
Posté(e)
il y a une heure, shyiro a dit :

Ainsi son envie de tuer une fille pour son appetit sexuel n'a pas disparu en etant marié et en ayant une petite fille. C'est ainsi qu'il a fini par passer veritablement à l'acte tout en etant mari et pere. 

Je me demande quelle réaction il aurait eu si un autre tueur avait fait subir la même chose à sa fille...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hannibal25 Membre 2 602 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, shyiro a dit :

lequel ?

les signes d'un comportement qui parle de naissance de tueur en serie ou comment le devenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 6 764 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)

Un tueur en série se sentant "actuellement" en paix avec lui-même, peut très bien recommencer à tuer, demain. Il est toujours difficile de savoir vraiment et avec certitude pourquoi ils sont ce qu'ils sont : des tueurs, des monstres... qui nous fascinent. Sont-ils génétiquement prédestinés ? Les rémissions, la rédemption pour les meurtriers, et en série, à l'instar des violeurs, je n'y crois absolument pas (néanmoins je n'irais pas prôner le rétablissement de la peine de mort, pour autant). Cela va au-delà d'une simple volonté, ou du travail du temps, ils ne maîtrisent pas. Il peut y avoir des éléments déclencheurs ou des événements de vie marquants (maltraitance, parfois un divorce mal vécu). Il y a parfois des prémisses, ou des signes, inquiétants dès l'enfance déjà (cruauté envers les animaux, envers des frères et soeurs, camarades...), ce qui ne veut pas forcément dire non plus qu'un enfant manifestant ce genre de comportements sera un tueur, ou un sociopathe, un jour. Complexe et passionnant.

Ed Kamper, Ted Bunty, Harold Shipman (médecin qui a fait dans les 250 victimes), le nécrophile Gary Ridgway, tout un lot de cannibales, celui aussi qui emmurait ses victimes et les maintenait envie quelques temps (plus le nom en tête) etc... Horrifiants et fascinants. Stéphane Bourguoin leur a consacré sa vie après le meurtre de son épouse (retrouvée tuée, violée et découpée en morceaux dans leur appartement). Pour qui est intéressé, ses livres, ou "documentaires" sont toujours très bien faits. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 751 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, shyiro a dit :

Le meurtrier va enfin commettre l'erreur qui va lui couter à sa prochaine tentative

En fait, le plus dur pour commencer à devenir un tueur en série, c’est de réaliser son premier meurtre.

Dés l’instant ou l’on commence, effectivement on n’est pas encore un tueur en série, car pour y parvenir il faut nécessairement tuer à nouveau.

De toutes les façons quand la borne du premier meurtre est dépassée, il n’y a plus de limite, excepté l’application de la peine de mort pour moi, le meurtrier !

Ah merde ils l’ont supprimé ces abrutis là…:8):

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 537 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

c'est aussi mon avis ; ces assassins doivent êtres exécutés . en supprimant la peine de mort , ont n'à fait que penser à eux et oublié les victimes qui ont dût souffrir et être terrorisées .

bonne soirée 

bonjour

c'est aussi mon avis ; ces assassins doivent êtres exécutés . en supprimant la peine de mort , ont n'à fait que penser à eux et oublié les victimes qui ont dût souffrir et être terrorisées .

bonne soirée 

à l’instant, le merle a dit :

bonjour

c'est aussi mon avis ; ces assassins doivent êtres exécutés . en supprimant la peine de mort , ont n'à fait que penser à eux et oublié les victimes qui ont dût souffrir et être terrorisées .

bonne soirée 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 537 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, le merle a dit :

bonjour

c'est aussi mon avis ; ces assassins doivent êtres exécutés . en supprimant la peine de mort , ont n'à fait que penser à eux et oublié les victimes qui ont dût souffrir et être terrorisées .

bonne soirée 

bonjour

c'est aussi mon avis ; ces assassins doivent êtres exécutés . en supprimant la peine de mort , ont n'à fait que penser à eux et oublié les victimes qui ont dût souffrir et être terrorisées .

bonne soirée 

 

mon ordinateur fait n'importe quoi et je n'arrive pas à le  dompter .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 398 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)
il y a 30 minutes, le merle a dit :

mon ordinateur fait n'importe quoi et je n'arrive pas à le  dompter .

Vous l'avez mal dressé.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 6 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, shyiro a dit :

Dans ce documentaire, un tueur en serie (Bernard Gilles) en prison à perpetuité depuis les années 70 (il avait les cheveux longs et la barbe et son regard etait effrayant selon les temoignages), livre ses confessions 20 ans apres son dernier crime, sur ce qui l'a amené à commettre une serie de crimes dans les années 70 aux USA.

Electricien, il a commencé à commettre une serie de crimes sur des auto-stoppeuses alors qu'il vivait avec sa femme et sa petite fille dans leur grande maison en Floride. Il guettait une auto-stoppeuse, en prend une dans sa voiture, l'emmene dans un bois, la tue avec son fusil d'une balle dans la tete, viole le cadavre frais, puis rentre chez lui retrouver sa femme et sa petite fille, poursuivant sa vie "ordinaire". Cela s'est produit plusieurs fois. Plusieurs cadavres en décomposition ont été retrouvés dans le bois. La presse parlait d'un mysterieux tueur d'auto-stoppeuses. 

Le tueur en serie fait son effrayante confession : il dit qu'il ne s'est pas reveillé un matin en se disant soudainement qu'il va tuer une auto-stoppeuse. La 1ere fois qu'il s'est découvert l'envie de tuer une fille, c'etait quand il etait un petit garcon agé de 6 ans : il jouait avec ses camarades à "tuer la sorciere" et simulait l'etranglement d'une camarade jouant le role d'une sorciere, et a ainsi eprouvé un fort desir sexuel de cette façon. Il adorait les films d'horreur et les regardait en se mettant à la place du tueur. Un jour à 16 ans, en marchant, il avait envie de passer à l'acte en suivant une jeune fille. Arrivé au niveau de la jeune fille, il n'a pas osé et a fait demi-tour. Mais il savait que ce n'etait qu'une partie remise.

Il dit que les gens pensent qu'en se mariant et en fondant une famille, on devient "quelqu'un d'ordinaire". Mais ça ne se passe pas de cette façon : "quand on aime le chocoloat on aime le chocolat" dit-il. Ainsi son envie de tuer une fille pour son appetit sexuel n'a pas disparu en etant marié et en ayant une petite fille. C'est ainsi qu'il a fini par passer veritablement à l'acte tout en etant mari et pere. 

Apres 5 disparitions de jeunes filles et apres avoir trouvé 5 cadavres en decomposition dans le bois, les enqueteurs savaient qu'il s'agit d'un tueur en serie, car la methode du meurtrier est la meme, mais n'avait aucune indice sur le tueur en serie.

Le meurtrier va enfin commettre l'erreur qui va lui couter à sa prochaine tentative : il a pris 2 jeunes autostoppeuses en meme temps. L'une est sur le siege avant, l'autre est sur le siege arriere. Il a sorti son fusil et ordonnait à l'une de ligoter les mains de l'autre, puis il ligote les mains de la 1ere. Il les emmene dans le bois. Quand il prepare son fusil, un coup non intentionnel est parti en l'air. L'une des filles s'est mis à courir. Il assomme l'autre. Mais la 1ere est dejà loin et il decide de rentrer pour se preparer à quitter la ville. La fille en fuite a pu alerter la police et etait celle assise sur le siege arriere : elle avait remarqué une facture et a retenu le nom sur la facture. La police est donc venu arreter le tueur en serie chez lui. Mais ce dernier nie etre l'auteur des 5 cadavres dans le bois. La police scientifique retrouve des meches de cheveux dans sa voiture correspondant à l'une des 5 cadavres dans le bois. Mais il nie etre l'auteur des 4 autres cadavres. Etre le meurtrier de l'une suffit à le faire condamner à mort. Il dit n'avoir pas peur de la peine de mort. Mais son pere, ouvrier, qui avait toujours été pour la peine de mort, a decidé de mettre toutes ses economies pour payer le meilleur avocat de la region pour essayer d'eviter la peine de mort à son fils tueur en serie. L'avocat accepte de defendre le tueur en serie, mais sait que le dossier du criminel a peu de chance d'echapper à la peine de mort. L'avocat a alors décidé de negocier avec le procureur avant le proces : son client avouera etre l'auteur des 4 autres cadavres à condition qu'on ne le condamne pas à la peine de mort. Le procureur accepte la negociation car la police n'a pas de preuve pour les 4 autres cadavres. Le tueur en serie est donc condamné en prison à perpetuité sans possibilité de remise de peine. Il dit qu'il est soulagé que la negociation ait abouti sans besoin de proces parce que cela evite à son pere d'etre ruiné par les frais d'avocat beaucoup plus élevé en cas de proces. L'avocat dit que si le tueur en serie serait de nouveau en liberté il recommencera à tuer. Le tueur en serie dit qu'actuellement il se sent en paix avec lui meme.

 

 

oui et alors? un psychopathe nait ainsi, il ne le devient pas, c'est un infirme au niveau affectif, il ne ressent rien de ce que les gens éprouvent... il jouit de la peur qu'il inspire et du fait que pour lui, ses victimes ne sont rien d'autres que des choses. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 537 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 33 minutes, Talon 1 a dit :

Vous l'avez mal dressé.

je l'ai fait vérifié il y à deux mois et il recommence à n'en faire qu'à sa tête lol .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sovenka Membre 1 078 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Comprends pas comment on peut être passionné, fasciné par ces cas-là. Ce sont juste de pauvres malades qui ne peuvent plus se sentir forts dans la vie autrement qu'en bousillant plus faibles qu'eux. Des détraqués qui le sont depuis en général un ou plusieurs évènements qui ont créé une brèche dans leur cerveau, et trop faibles eux-mêmes pour dépasser ces difficultés qui sont les leurs. Bref des types qui ont juste besoin d'être placés en retrait de la société dans un asile psy. La peine de mort sur ces malades pour quoi faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shyiro Membre 7 595 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Léna-Postrof a dit :

Un tueur en série se sentant "actuellement" en paix avec lui-même, peut très bien recommencer à tuer, demain. Il est toujours difficile de savoir vraiment et avec certitude pourquoi ils sont ce qu'ils sont : des tueurs, des monstres... qui nous fascinent. Sont-ils génétiquement prédestinés ?

Les rémissions, la rédemption pour les meurtriers, et en série, à l'instar des violeurs, je n'y crois absolument pas (néanmoins je n'irais pas prôner le rétablissement de la peine de mort, pour autant). Cela va au-delà d'une simple volonté, ou du travail du temps, ils ne maîtrisent pas. Il peut y avoir des éléments déclencheurs ou des événements de vie marquants (maltraitance, parfois un divorce mal vécu). Il y a parfois des prémisses, ou des signes, inquiétants dès l'enfance déjà (cruauté envers les animaux, envers des frères et soeurs, camarades...), ce qui ne veut pas forcément dire non plus qu'un enfant manifestant ce genre de comportements sera un tueur, ou un sociopathe, un jour. Complexe et passionnant. 

Ed Kamper, Ted Bunty, Harold Shipman (médecin qui a fait dans les 250 victimes), le nécrophile Gary Ridgway, tout un lot de cannibales, celui aussi qui emmurait ses victimes et les maintenait envie quelques temps (plus le nom en tête) etc... Horrifiants et fascinants. Stéphane Bourguoin leur a consacré sa vie après le meurtre de son épouse (retrouvée tuée, violée et découpée en morceaux dans leur appartement). Pour qui est intéressé, ses livres, ou "documentaires" sont toujours très bien faits. 

- Les meurtriers qui tuent par plaisir ont effectivement une tres forte probabilité de recommencer si on les libere. Il a dit lui meme : "quand on aime le chocolat, on aime le chocolat". 

- Mais on ne peut pas qualifier un certains nombre d'eux de "sociopathes". Ce tueur a été décrit par la tres forte majorité de ses connaissances comme "quelqu'un d'ordinaire". Meme sa femme ne se doutait de rien.

Quand il a dit "les gens pensent qu'en se mariant et en fondant une famille, on devient quelqu'un d'ordinaire" : on peut supposer qu'il a pensé lui meme ainsi et avait vecu son celibat en etant arrivé à s'abstenir de passer à l'acte parce qu'il pouvait esperer (meme sans forcement trop y croire) que quand il se mariera et aura fondé une famille, son desir de tuer aura disparu. Or apres etre marié et eu une petite fille, il a constaté que son desir de tuer reste present en lui : puisqu'il n'a plus d'autre objectif dans sa vie, et plus d'espoir que ce fort desir qu'il sait etre mal ne peut disparaitre, il passe alors à l'acte car son desir de tuer devient plus fort que sa vie, sa femme et sa petite fille. 

Modifié par shyiro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hades-Phenix Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 38ans
Posté(e)

On est beaucoup à avoir des envies de meurtres sans passer à l'acte mais je pense que s'il existait une nuit de purge autorisé par l'état alors là le taux de tueurs en série augmenterait de 1000% c'est sure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 6 764 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 15 heures, jacky29 a dit :

oui et alors? un psychopathe nait ainsi, il ne le devient pas, c'est un infirme au niveau affectif, il ne ressent rien de ce que les gens éprouvent... il jouit de la peur qu'il inspire et du fait que pour lui, ses victimes ne sont rien d'autres que des choses. 

S’il naît comme cela ? Génétique, hormones, conditionnement culturel...personne n’en sait toujours vraiment rien. Plutôt complexe, et c’est ce qui rend sans doute la chose intéressante. Difficile d’incriminer le « naturel », et avec certitude, quand des individus présentant les mêmes « tendances » biologiques ne deviennent pas des meurtriers. L’éducation, ou un cadre familial favorable, jouent peut-être un rôle de garde-fou. 

http://www.atlantico.fr/decryptage/tueur-ne-longue-quete-science-pour-determiner-meurtre-est-dans-genes-pierre-roubertoux-2041061.html

Les tueurs en série aiment exercer un contrôle sur les autres. Chosifier peut aider, humaniser pourrait les freiner dans leur(s) fantasme(s), leur dessein. Les victimes sont un moyen pour eux d’atteindre le nirvana ou de soulager leurs pulsions et faire redescendre la pression. Pour l’image, c’est le doliprane du mal de tête. Tout revient à la normale ensuite pour eux, une fois qu’ils ont accompli leur forfait. 

Il y a 10 heures, shyiro a dit :

- Les meurtriers qui tuent par plaisir ont effectivement une tres forte probabilité de recommencer si on les libere. Il a dit lui meme : "quand on aime le chocolat, on aime le chocolat". 

- Mais on ne peut pas qualifier un certains nombre d'eux de "sociopathes". Ce tueur a été décrit par la tres forte majorité de ses connaissances comme "quelqu'un d'ordinaire". Meme sa femme ne se doutait de rien.

Quand il a dit "les gens pensent qu'en se mariant et en fondant une famille, on devient quelqu'un d'ordinaire" : on peut supposer qu'il a pensé lui meme ainsi et avait vecu son celibat en etant arrivé à s'abstenir de passer à l'acte parce qu'il pouvait esperer (meme sans forcement trop y croire) que quand il se mariera et aura fondé une famille, son desir de tuer aura disparu. Or apres etre marié et eu une petite fille, il a constaté que son desir de tuer reste present en lui : puisqu'il n'a plus d'autre objectif dans sa vie, et plus d'espoir que ce fort desir qu'il sait etre mal ne peut disparaitre, il passe alors à l'acte car son desir de tuer devient plus fort que sa vie, sa femme et sa petite fille. 

Psychopathes. Sociopathes. Les deux présentent un manque d´empathie, et il s’agissait davantage, dans la phrase, de mettre en luminance leur caractère antisocial. Certains comportements dans l'enfance ne sont pas toujours prédictifs de passages à l´acte par la suite -même si violents, cruels- ou de pathologies en latence. C’était l’idée.

Certains peuvent tout à fait vivre en bons pères de famille. Tous ne sont pas atteints de pathologie mentale, beaucoup présentent des troubles de la personnalité, leur permettant de vivre une vie, apparemment normale. Ce qui est inquiétant, oui, c’est qu’il peut s’agir de votre voisin, ou de votre beau-frère, et que vous n’avez rien vu venir.

Quant à savoir s’il pourrait penser en se rangeant qu’il deviendrait quelqu’un d’ordinaire, ou que cela ferait taire ses pulsions meurtrières ? Peut-être... ou pas. Le savoir et faire en sorte de se contrôler, le vouloir, impliquerait aussi une certaine forme de lucidité, de morale, ce qui n’est souvent pas possible dans des cas de troubles de la personnalité ou de pathologies mentales. 

Sans compter que beaucoup ont une haute estime d’eux-mêmes. Certains « signent » leurs crimes, il y a un sentiment de toute puissance, ou de pouvoir agir en toute impunité... quand d’autres envisagent vraiment leur arrestation et la craignent (Gérard Schaeffer notamment, qui était policier). Ces pulsions meurtrières peuvent aussi se déclarer sur le tard, ou à un moment-clé, il faut parfois un élément déclencheur, un déclencheur émotionnel. 

Tous les cas ne se ressemblent pas, ce qui est fort dommage, c’est de ne pas pouvoir établir de schéma-type;s) précis, de ne pas pouvoir prévoir, pour maîtriser. C’est aussi ce qui fascine, je pense, parce que l’on cherche toujours à comprendre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 6 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Léna-Postrof a dit :

S’il naît comme cela ? Génétique, hormones, conditionnement culturel...personne n’en sait toujours vraiment rien. Plutôt complexe, et c’est ce qui rend sans doute la chose intéressante. Difficile d’incriminer le « naturel », et avec certitude, quand des individus présentant les mêmes « tendances » biologiques ne deviennent pas des meurtriers. L’éducation, ou un cadre familial favorable, jouent peut-être un rôle de garde-fou. 

http://www.atlantico.fr/decryptage/tueur-ne-longue-quete-science-pour-determiner-meurtre-est-dans-genes-pierre-roubertoux-2041061.html

Les tueurs en série aiment exercer un contrôle sur les autres. Chosifier peut aider, humaniser pourrait les freiner dans leur(s) fantasme(s), leur dessein. Les victimes sont un moyen pour eux d’atteindre le nirvana ou de soulager leurs pulsions et faire redescendre la pression. Pour l’image, c’est le doliprane du mal de tête. Tout revient à la normale ensuite pour eux, une fois qu’ils ont accompli leur forfait. 

Psychopathes. Sociopathes. Les deux présentent un manque d´empathie, et il s’agissait davantage, dans la phrase, de mettre en luminance leur caractère antisocial. Certains comportements dans l'enfance ne sont pas toujours prédictifs de passages à l´acte par la suite -même si violents, cruels- ou de pathologies en latence. C’était l’idée.

Certains peuvent tout à fait vivre en bons pères de famille. Tous ne sont pas atteints de pathologie mentale, beaucoup présentent des troubles de la personnalité, leur permettant de vivre une vie, apparemment normale. Ce qui est inquiétant, oui, c’est qu’il peut s’agir de votre voisin, ou de votre beau-frère, et que vous n’avez rien vu venir.

Quant à savoir s’il pourrait penser en se rangeant qu’il deviendrait quelqu’un d’ordinaire, ou que cela ferait taire ses pulsions meurtrières ? Peut-être... ou pas. Le savoir et faire en sorte de se contrôler, le vouloir, impliquerait aussi une certaine forme de lucidité, de morale, ce qui n’est souvent pas possible dans des cas de troubles de la personnalité ou de pathologies mentales. 

Sans compter que beaucoup ont une haute estime d’eux-mêmes. Certains « signent » leurs crimes, il y a un sentiment de toute puissance, ou de pouvoir agir en toute impunité... quand d’autres envisagent vraiment leur arrestation et la craignent (Gérard Schaeffer notamment, qui était policier). Ces pulsions meurtrières peuvent aussi se déclarer sur le tard, ou à un moment-clé, il faut parfois un élément déclencheur, un déclencheur émotionnel. 

Tous les cas ne se ressemblent pas, ce qui est fort dommage, c’est de ne pas pouvoir établir de schéma-type;s) précis, de ne pas pouvoir prévoir, pour maîtriser. C’est aussi ce qui fascine, je pense, parce que l’on cherche toujours à comprendre. 

j'ai eu la "joie" de déjeuner avec un psychopathe... un "copain" d'un cousin... durant le repas, j'ai eu en face de moi, un jeune homme charmant, très bien éduqué, beau au niveau physique, calquant son attitude sur la mienne et répondant de façon courtoise à nos échanges... bref, "le gendre idéal" pour des parents qui n'y verraient que du feu... ce qu'il ne savait pas est que je savais ce qu'il était... il avait entrainé mon cousin dans une sale histoire... cousin schizophrène et inapte à bien prendre la mesure des personnes... lui et son groupe avaient battu à mort un SDF juste pour le "fun"... puis la discussion a pris un tour amusant... nous avons évoqué la psychopathie... là, il m'a demandée ce que je pensais du sujet... je lui ai rétorqué que le seul soin envisageable pour certains cas était une balle dans la tête! et ceci en nous regardant yeux dans les yeux! il m'a souri et je lui ai retourné son sourire. il avait compris que sa "mise en scène" de lui-même n'était que cela. je tiens à te dire qu'il n'était pas un enfant mal aimé, qu'il n'avait jamais subi d'agression sur sa personne, que ses parents étaient des gens aimants mais que malgré le fait qu'ils aimaient leur fils, ils avaient préféré le foutre dehors car ils en avaient peur! et avec juste raison! il est né comme ça. et mourra comme ça! il n'y a rien à comprendre, il n'y a qu'une réponse: les éliminer.   

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sovenka Membre 1 078 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, jacky29 a dit :

j'ai eu la "joie" de déjeuner avec un psychopathe... un "copain" d'un cousin... durant le repas, j'ai eu en face de moi, un jeune homme charmant, très bien éduqué, beau au niveau physique, calquant son attitude sur la mienne et répondant de façon courtoise à nos échanges... bref, "le gendre idéal" pour des parents qui n'y verraient que du feu... ce qu'il ne savait pas est que je savais ce qu'il était... il avait entrainé mon cousin dans une sale histoire... cousin schizophrène et inapte à bien prendre la mesure des personnes... lui et son groupe avaient battu à mort un SDF juste pour le "fun"... puis la discussion a pris un tour amusant... nous avons évoqué la psychopathie... là, il m'a demandée ce que je pensais du sujet... je lui ai rétorqué que le seul soin envisageable pour certains cas était une balle dans la tête! et ceci en nous regardant yeux dans les yeux! il m'a souri et je lui ai retourné son sourire. il avait compris que sa "mise en scène" de lui-même n'était que cela. je tiens à te dire qu'il n'était pas un enfant mal aimé, qu'il n'avait jamais subi d'agression sur sa personne, que ses parents étaient des gens aimants mais que malgré le fait qu'ils aimaient leur fils, ils avaient préféré le foutre dehors car ils en avaient peur! et avec juste raison! il est né comme ça. et mourra comme ça! il n'y a rien à comprendre, il n'y a qu'une réponse: les éliminer.   

Était-il réellement reconnu psychopathe par un psychiatre spécialiste de la question ?

S'il l'était pour de bon, l'était-il de naissance ou était-ce la résultante d'un évènement de son enfance (qui aurait toujours été tu ce qui fait que vous l'ignorez) ? Ou bien était-ce la résultante d'une certaine conjoncture ?

Certains fils et filles de "bonne famille" sont éduqués à la froideur et au mépris pour devenir des requins dans leur vie d'adulte, il en va de la perpétuité de la dynastie et de sa fortune. N'y aurait-il pas de cela dans la psychopathie de ce monsieur ? Il aurait en quelque sorte été dressé au dédain des faibles.

On en vient facilement à souhaiter la peine de mort pour les tueurs en série mais, en ce cas dans bien des cas il faudrait exécuter les parents avec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TheRealBishop Membre 1 145 messages
Bishopeurs‚ 29ans
Posté(e)

Superbe reportage, ça me donne l'inspiration !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 6 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, sovenka a dit :

Était-il réellement reconnu psychopathe par un psychiatre spécialiste de la question ?

S'il l'était pour de bon, l'était-il de naissance ou était-ce la résultante d'un évènement de son enfance (qui aurait toujours été tu ce qui fait que vous l'ignorez) ? Ou bien était-ce la résultante d'une certaine conjoncture ?

Certains fils et filles de "bonne famille" sont éduqués à la froideur et au mépris pour devenir des requins dans leur vie d'adulte, il en va de la perpétuité de la dynastie et de sa fortune. N'y aurait-il pas de cela dans la psychopathie de ce monsieur ? Il aurait en quelque sorte été dressé au dédain des faibles.

On en vient facilement à souhaiter la peine de mort pour les tueurs en série mais, en ce cas dans bien des cas il faudrait exécuter les parents avec.

un psychopathe n'a nul besoin de savoir d'où vient ce qu'il est, il s'en fout, seul compte sa personne et personne d'autre. ses parents étaient de bons parents, gentils, aimables, intelligents et ne souffrant d'aucune pathologie. évitez de chercher un (ou des) bouc-émissaire, parentèle ou autre, ce fumier est né avec ça... comme mon pauvre cousin est né avec un possible déséquilibre de ses neurotransmetteurs et a plongé dans la schizophrénie à sa puperté... certains oscillent entre la psychose et la névrose profonde, d'autres flirtent avec la psychose maniaco-dépressive et s'y enfoncent, d'autres encore arriveront à s'en sortir du moment qu'ils prennent conscience que leurs pathologies sont intimement liées avec ce qu'ils sont au niveau cellulaires... et que le traitement quand il y en a, est à vie. 

pourquoi toujours ce besoin de croire qu'il y a une cause externe? il n'y en a pas. l'ex de ma soeur était un enfant d'un foyer éclaté, sa mère a fichu le camp alors qu'il n'avait même pas deux ans, il aurait pu devenir n'importe quoi selon votre raisonnement, oui, non? eh bien non, c'était un gentil garçon, équilibré et aimable. 

Modifié par jacky29

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité