Plus on regarde loin, plus on remonte dans le temps...

Blaquière Membre 4 203 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je sais que je vais faire rire les scientifiques, mais tout de même...

On nous dit que plus on regarde loin, plus on remonte dans le temps. Ce qui semble logique, puisque la,lumière n'est pas instantanée mais a une certaine vitesse.

Quand on regarde la galaxie d'Andromède qui est à deux millions d'années lumière (et je sais bien où elle se trouve !) on ne la voit pas telle qu'elle est en ce moment, mais telle qu'elle était il y a deux millions d'années... à cette époque, nos ancêtres se différenciaient vaguement des autres singes...

Parce que la lumière qu'elle a émise il y a deux millions d'années, arrive à peine chez nous.

On comprend tout ça.

Mais si je regarde vers l'Est, encore plus loin, bien plus loin... je remonte le temps en fonction de la puissance de mon télescope. Je vais y voir des galaxies vachement éloignées... puis encore plus loin, et encore plus loin...  Et l'on peut imaginer que si je n'étais pas limité par les performances techniques de mon télescope, je pourrais voir jusqu' à 13,7 milliards d'années en arrière. Et je verrais en quelques sortes la formations de l'univers aux alentours du Big Bang. Des "objets célestes" qui se trouvaient donc là il y a 13,7 milliards d'années.

En outre on nous dit que notre univers est dans un espace relativement (!) euclidien.

Maintenant si je regarde avec le même télescope super puissant vers l'Ouest... je vais voir des objets célestes qui se trouvaient là-bas aussi il y a 13, 7 milliards d'années.

Et ce serait la même chose à regarder au nord, au sud, en haut et en bas...

Aux alentours du Big Bang, j'en conclue donc qu'il y avait des objets "déjà" séparés de 13,7 + 13,7 =  27, 4 milliards d'années lumières. Or on nous dit que le Big Bang aurait été un événement quasi ponctuel...

Bien sûr tout ça me fait un peu l'effet du paradoxe de Zénon... (où Achille au pied léger ne peut jamais rattraper la tortue !...)

Il n'empêche que pour résoudre ce paradoxe d'un point qui fait 27,4 milliards d'années lumières de diamètre, il faut trouver quelque chose...

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Colybris Membre 163 messages
Forumeur inspiré‚ 45ans
Posté(e)

Voilà comment je comprend la chose : LA  particule de lumière  (Un photon???) que nous percevons aujourd'hui aura mis 2 millions d'années à nous parvenir si je reprends ton premier exemple. Donc il nous montre aujourd'hui comment était l'étoile il y a 2 millions d'années.  Ok. 

Si on repense au big bang tel qu'on a pu le vulgarisé : énorme explosion puis expansion de l'univers.  Si en théorie je me place en son centre, je vois les galaxies s'éloigner dans toutes les directions depuis plus de 13 milliards d'années., donc oui c'est logique que les galaxies les plus lointaines les unes des autres le soient de 27 milliards d'années non ? 

Enfin...  je passe la théorie de l'univers courbe....  je n'y connais rien ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bondgers Membre 935 messages
Forumeur accro‚ 99ans
Posté(e)
il y a une heure, Blaquière a dit :

Maintenant si je regarde avec le même télescope super puissant vers l'Ouest... je vais voir des objets célestes qui se trouvaient là-bas aussi il y a 13, 7 milliards d'années.

Et ce serait la même chose à regarder au nord, au sud, en haut et en bas...

Aux alentours du Big Bang, j'en conclue donc qu'il y avait des objets "déjà" séparés de 13,7 + 13,7 =  27, 4 milliards d'années lumières. Or on nous dit que le Big Bang aurait été un événement quasi ponctuel...

Ouai je m'étais posé la même question concernant le rayonnement fossile (vestige du big-bang) qu'on peut capter aussi dans toutes les directions.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre non plus, mais à mon avis si tu pouvais regarder un objet situé à 13.7 milliards d'années, alors tu le regarderais au moment où... tu n'étais pas encore séparé de lui ! Et de même dans toutes les directions, tu ne regarderais en fait que le même point originel où rien n'était encore séparé, mais... je raconte peut-être des conneries ;)

Mais en tout cas le sujet est intéressant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Colybris Membre 163 messages
Forumeur inspiré‚ 45ans
Posté(e)

Comme nous ne sommes -à priori- pas au centre de l'univers, je me demande qu'elle est l'étoile la plus lointaine dont nous percevons la lumière ? (Lumière arrivée jusqu'à nous ).

Si nous étions a l'emplacement du big bang, verrions nous l'univers en entier ? (avec un très très bon télescope )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 772 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)

Bonjour.

On voit jusqu'à 13.7 milliards d'années en arrière. Le rayonnement fossile.

Rien en dit que l'univers n'était pas infini au moment du big bang. Imaginez vous l'espace temps comme un quadrillage. Le big bang signifie que le quadrillage s'agrandit rapidement ("explosion"). Mais ce quadrillage pourrait s’imaginer comme fini (dessiné à la surface d'une sphère, la sphère grossissant lors du big bang) ou infini (plan infini, les mailles du plan s'écartant).

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 2 821 messages
Talon 1‚ 71ans
Posté(e)

Et pour compliquer, il semble qu'il y ait eu plusieurs big-bangs.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 7 360 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
à l’instant, Colybris a dit :

 

Si nous étions a l'emplacement du big bang, verrions nous l'univers en entier ? (avec un très très bon télescope )

Non, qu'une partie car les galaxies s'éloignent de nous à grande vitesse.

Les galaxies les plus éloignées sont invisibles car la lumière venant d'elles dépasserait largement les 13,7 milliards d'années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elbaid Membre 5 650 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Blaquière a dit :

Je sais que je vais faire rire les scientifiques, mais tout de même...

On nous dit que plus on regarde loin, plus on remonte dans le temps. Ce qui semble logique, puisque la,lumière n'est pas instantanée mais a une certaine vitesse.

Quand on regarde la galaxie d'Andromède qui est à deux millions d'années lumière (et je sais bien où elle se trouve !) on ne la voit pas telle qu'elle est en ce moment, mais telle qu'elle était il y a deux millions d'années... à cette époque, nos ancêtres se différenciaient vaguement des autres singes...

Parce que la lumière qu'elle a émise il y a deux millions d'années, arrive à peine chez nous.

On comprend tout ça.

Mais si je regarde vers l'Est, encore plus loin, bien plus loin... je remonte le temps en fonction de la puissance de mon télescope. Je vais y voir des galaxies vachement éloignées... puis encore plus loin, et encore plus loin...  Et l'on peut imaginer que si je n'étais pas limité par les performances techniques de mon télescope, je pourrais voir jusqu' à 13,7 milliards d'années en arrière. Et je verrais en quelques sortes la formations de l'univers aux alentours du Big Bang. Des "objets célestes" qui se trouvaient donc là il y a 13,7 milliards d'années.

En outre on nous dit que notre univers est dans un espace relativement (!) euclidien.

Maintenant si je regarde avec le même télescope super puissant vers l'Ouest... je vais voir des objets célestes qui se trouvaient là-bas aussi il y a 13, 7 milliards d'années.

Et ce serait la même chose à regarder au nord, au sud, en haut et en bas...

Aux alentours du Big Bang, j'en conclue donc qu'il y avait des objets "déjà" séparés de 13,7 + 13,7 =  27, 4 milliards d'années lumières. Or on nous dit que le Big Bang aurait été un événement quasi ponctuel...

Bien sûr tout ça me fait un peu l'effet du paradoxe de Zénon... (où Achille au pied léger ne peut jamais rattraper la tortue !...)

Il n'empêche que pour résoudre ce paradoxe d'un point qui fait 27,4 milliards d'années lumières de diamètre, il faut trouver quelque chose...

c'est parce que tu regarde l'univers dans le temps et non pas dans l'espace . l'univers le cosmos est une illusion trompeuse . On ne voit pas le cosmos tels qu'il est mais tels qu'il fut .

en supposant que la vitesse de la lumière soit de quelques millionièmes de millimètre par sec et que tu sois situé sur la grande arche et bien tu observerai la place de la concorde sous Charlemagne .... ce qui pose un sérieux problème de compréhension du "monde" tels qu'il est à l'instant T .  Et à mesure que tu remonterai les champs elysée avec ton telescope tu y verrais se dérouler son histoire entre Charlemagne et ton époque présent .

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rasibus Membre 4 044 messages
Forumeur alchimiste‚ 83ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Colybris a dit :

Si nous étions a l'emplacement du big bang... 

Cette proposition n'a pas de sens ! Il n'y a pas "d'emplacement" du big-bang. Pour la bonne raison que l'espace est la conséquence du big-bang !

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Colybris Membre 163 messages
Forumeur inspiré‚ 45ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Rasibus a dit :

Cette proposition n'a pas de sens ! Il n'y a pas "d'emplacement" du big-bang. Pour la bonne raison que l'espace est la conséquence du big-bang !

Toutes mes excuses alors !!! ^^

Je laisse donc débattre les experts et ne poserai plus de questions  ;-p

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 4 203 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, Colybris a dit :

Toutes mes excuses alors !!! ^^

Je laisse donc débattre les experts et ne poserai plus de questions  ;-p

Mais oui ! pose, pose ! Les experts n'ont pas vraiment répondu ! L'idée je crois c'est que c'est l'espace qui se dilate. l'endroit (les endroits les plus éloignés) nous touchait au départ puisque le Big Bang est dit ponctuel. Donc la lumière qui émanait d'eux à cette époque nous est déjà parvenue (puisqu'ils étaient tout proches) Or ce n'est pas le cas puisqu'elle ne nous parvient que maintenant. C'est donc

Soit que l'univers se dilate beaucoup plus vite que la vitesse de la lumière,

Soit que la vitesse de la lumière était beaucoup plus lente au départ...

 Voire les deux.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 772 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)
Citation

. l'endroit (les endroits les plus éloignés) nous touchait au départ puisque le Big Bang est dit ponctuel.

Ponctuel dans l'espace temps. Mais rien ne dit que l'espace était fini lors du big bang. Il pouvait très bien être infini.

 

Citation

Soit que l'univers se dilate beaucoup plus vite que la vitesse de la lumière,

 

Vrai pendant la période d'inflation (au tout départ), la dilatation était plus rapide que la lumière. Mais de toute façon, à cette époque, l'univers était opaque. L'univers est devenu transparent bien plus tard.

 

A+

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 4 203 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, Colybris a dit :

Toutes mes excuses alors !!! ^^

Je laisse donc débattre les experts et ne poserai plus de questions  ;-p

L'emplacement "théorique" du Big Bang reste forcément le centre de l'univers...

(Qui n'a pas de centre ?!!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 9 006 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonsoir

comment expliquer la dilatation de l'espace plus vite que la lumière sans bousculer la relativité d'Einstein ?

j'ai la vague impression qu'il y à un grand mystère dans l'évocation du temps et de l'espace temps ?

il y à aussi dans l'univers que nous ( connaissons ) , des espaces immenses ou il ni à rien ou peut-être de la matière Noire ?

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 772 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)
Citation

comment expliquer la dilatation de l'espace plus vite que la lumière sans bousculer la relativité d'Einstein ?

Car la vitesse des particules et de la lumière sont mesurées par rapport à l'espace. L'inflation consiste en une dilatation de l'espace lui même.

A+

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 4 203 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, elbaid a dit :

c'est parce que tu regarde l'univers dans le temps et non pas dans l'espace . l'univers le cosmos est une illusion trompeuse . On ne voit pas le cosmos tels qu'il est mais tels qu'il fut .

en supposant que la vitesse de la lumière soit de quelques millionièmes de millimètre par sec et que tu sois situé sur la grande arche et bien tu observerai la place de la concorde sous Charlemagne .... ce qui pose un sérieux problème de compréhension du "monde" tels qu'il est à l'instant T .  Et à mesure que tu remonterai les champs elysée avec ton telescope tu y verrais se dérouler son histoire entre Charlemagne et ton époque présent .

C'est bien ce que je pense : ont dit que les galaxies les plus éloignées s'éloignent de nous, il faudrait dire qu'elles s'éloignaient (ou en tout cas qu'elles paraissaient s'éloigner) au moment où elles ont émis la lumière qui nous parvient (décalage vers le rouge). Maintenant, si elles ont continué sur leur lancée (!) elles sont beaucoup plus loin... Et quand on dit que l'expansion de l'Univers s'accélère, il faudrait dire qu'elle s'accélérait au moment ou la lumière a été émise... etc.

Maintenant, on ne sait pas... On peut se douter, mais pas plus.

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elbaid Membre 5 650 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

je crois que la communauté scientifique part du principe que l'univers est homogène et isotrope partout pareil que ce soit maintenant ou il y a 10 milliard d'année avec une seul variable celle de l'expansion ...

la Galaxie Andromède à l'inverse s'approche de nous pour au final rentrer en collision . c'est donc que le phénomène d'expansion ne fonctionne pas dans le groupe local si non on s'éloignerait d'Andromède non ? ça parait logique .

Puisque nous observons dans le passé , serait il possible que l'on puisse nous voir (la terre) dans ce passé ? 

cela semble improbable . dommage . moi perso je trouve l'idée amusante . on peux imaginer que Andromède serait notre propre galaxie cependant visible dans le passé soit 2,5 millions d'année ... et ainsi de suite nous pourrions observer notre propre monde à diverse période de son passé tout en pensant que cet univers est immense foisonnant de millions de galaxies cependant il serait dans les fait ridiculement petit .

toute façon ceci est de la pata-science .

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elbaid Membre 5 650 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, Blaquière a dit :

C'est bien ce que je pense : ont dit que les galaxies les plus éloignées s'éloignent de nous, il faudrait dire qu'elles s'éloignaient (ou en tout cas qu'elles paraissaient s'éloigner) au moment où elles ont émis la lumière qui nous parvient (décalage vers le rouge). Maintenant, si elles ont continué sur leur lancée (!) elles sont beaucoup plus loin... Et quand on dit que l'expansion de l'Univers s'accélère, il faudrait dire qu'elle s'accélérait au moment ou la lumière a été émise... etc.

Maintenant, on ne sait pas... On peut se douter, mais pas plus.

il faudrait tenir compte de notre propre expansion , notre propre vitesse d'éloignement par rapport aux autres galaxies lointaines .

comme tu dis elles sont beaucoup plus loin ... oui . oui mais loin comment ???   parce que l"univers est à priorie déjà grand alors avec cette nouvelle donné il serait encore plus grand puisque plus "loin" .... lol

en tous cas ,  tout est fait pour que l'observateur que nous somme ne puissent pas voir l'univers dans son intégrité totale et réelle à l'instant T . parce que en supposant qu'un observateur Y se situe dans une des galaxies que l'on observe à 10 milliard d'année , il aura le même point de vue que le nôtre et nous observera (notre galaxie) tels qu'elle était il y a 10 milliard d'année ... :gurp:   

l'univers nous a toujours trompé , la nature est farceuse .

Autrefois il était naturel de penser la terre plate puisque sur le coups de l'observation elle était plate . pas moyen de la voir ronde comme une boule de billard puisque nous étions trop petit pour la voir ds son ensemble et son intégrité globale , mais tout de même certains ont émis l'hypothèse très tôt qu'elle pouvait etre ronde .. etc etc

il en est ptet de même avec l'univers . il faut se méfier de ce que l'on observe , la nature est rieuse et farceuse .

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 2 465 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

'"

Plus on regarde loin, plus on remonte dans le temps... "

 

oui !

jamais et toujours, ont la même distance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rasibus Membre 4 044 messages
Forumeur alchimiste‚ 83ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Colybris a dit :

 Je laisse donc débattre les experts et ne poserai plus de questions  ;-p

JUe ne prétends pas être un expert.  Et tu peux continuer à poser des questions .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant