La maladie d'amour....

Virtuose_en_carnage Membre 765 messages
Forumeur accro‚ 27ans
Posté(e)

 

il y a 9 minutes, pep-psy a dit :

Est-ce que l'amour est quelque chose de normal ?

N'y-a-t-il pas des "niveaux" d'intensité émotionnelle ?

Pour beaucoup, l'amour c'est le couple, et le couple n'a de place qu'après tout le reste, c'est à dire le boulot qui nous prend 8-12h de notre temps par jour...

 

 

Est-ce normal de toujours poser les mêmes questions en boucles? Je n'en sais rien. Par contre je vais encore répondre pour la n-ième fois aux mêmes questions que tu poses. L'amour, est-ce normal? Comme d'habitude, je crois qu'il faudrait définir ce qu'on entend par amour et par normalité. Mais, je pense pouvoir répondre sans trop me tromper que l'amour est une chose normale dans le sens où il y a besoin d'amour pour forniquer afin de faire survivre l'espèce. Il y a des niveaux d'intensité émotionnelle, et alors? Encore une fois, tu places l'amour au dessus de tout. Il faudrait que l'amour soit fusionnel, qu'il prenne toute la place, etc etc. Mais non, l'amour c'est un partage avec l'autre. Et pour partager, il faut bien avoir quelque chose à partager autre que sa simple présence (sinon est-ce que ce serait de l'amour?). Et pour partager autre chose que sa simple présence, il faut bien faire quelque chose tout les jours, travailler, avoir des passions, tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Lucy Van Pelt Membre 27 395 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bien sur que l'amour est un sentiment normal, tout comme la haine, c'est souvent la dernière chose qui nous reste à la fin quand on a dépassé les guerres de pouvoir et notre égo.  L'amour n'est pas que "le couple" l'amour est universel et englobe tout, peace mon frère.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Virtuose_en_carnage a dit :

Est-ce normal de toujours poser les mêmes questions en boucles? Je n'en sais rien. Par contre je vais encore répondre pour la n-ième fois aux mêmes questions que tu poses. L'amour, est-ce normal? Comme d'habitude, je crois qu'il faudrait définir ce qu'on entend par amour et par normalité. Mais, je pense pouvoir répondre sans trop me tromper que l'amour est une chose normale dans le sens où il y a besoin d'amour pour forniquer afin de faire survivre l'espèce. Il y a des niveaux d'intensité émotionnelle, et alors? Encore une fois, tu places l'amour au dessus de tout. Il faudrait que l'amour soit fusionnel, qu'il prenne toute la place, etc etc. Mais non, l'amour c'est un partage avec l'autre. Et pour partager, il faut bien avoir quelque chose à partager autre que sa simple présence (sinon est-ce que ce serait de l'amour?). Et pour partager autre chose que sa simple présence, il faut bien faire quelque chose tout les jours, travailler, avoir des passions, tout ça.

:mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erneste Membre 805 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 20 heures, Virtuose_en_carnage a dit :

Expier? J'espère que tu iras à confession dimanche et que le curé sera vraiment catholique, et qu'il ne s'agira pas de l'auteur du topic qui risquerait de te plonger dans les eaux du Styx (ou bien d'un curé ayant une passion pour les enfants, même si, si j'en crois le monsieur, tu es plus si jeune que ça. Mais enfin, on ne sait jamais ce qu'il se passe dans la tête d'un curé et ils peuvent confondre un dinosaure avec un caillou.)!

Tu proposes donc un fonctionnement binaire pour les petits points? Intéressant. Cela dit, vu toutes les théories que l'on a élaboré, j'aurai quand même aimé savoir laquelle était la bonne. Il serait bon thon, enfin ton je veux dire, que Pep-psy vienne nous expliquer laquelle était la plus fausse (ne nous leurrons pas, aucune ne trouvera grâce à ses yeux!).

Cela dit, après avoir pris la loupe, je viens de constater que le quatrième point de Pep-psy est en fait placer avant les trois derniers. Je pense que l'on peut en conclure qu'il doute sans douter tout en doutant.

Au contraire, j'ai été déçu de ce topic. Pas de notre échange, au contraire, mais du fait que Pep-psy ne vienne pas faire un plan A3 avec nous. Bien que ce dernier point peut se comprendre, pep-psy attendait en fait une quatrième personne pour faire un plan A4, étant donné qu'il ne fonctionne que par double parité au niveau des points ....

Arrête, j'imagine Pep-psy en curé maintenant... :gurp:

Un fonctionnement trinaire, du coup, mais c'est exactement ça, oui. :) D'ailleurs, à ce sujet, je viens peut-être enfin de comprendre le topic de la pensée binaire de Quasi-Modo... 

Oui, évidemment la seule chose à sauver du naufrage qu'aura été ce topic c'est notre discussion sur la juste interprétation des points de suspension en fonction de leur nombre. Mais honnêtement, qui aurait un jour pensé à soulever ce genre de question ? Personne, jamais. Alors juste pour ça, on peut remercier le créateur de ce topic , les gens de ne pas y avoir vraiment participé ainsi que l'auteur du livre dans lequel j'ai trouvé cette citation. Parce que c'est sacrément rare de pouvoir avoir des échanges aussi libres et intéressants. :)

Pour le reste, il ne nous répond plus, ça finit souvent ainsi...:(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Erneste a dit :

Pour le reste, il ne nous répond plus, ça finit souvent ainsi...:(

S'il se trouve une réponse intéressante, je suis toujours dans le coin pour continuer la conversation, mais là, si c'est uniquement le ton de la moquerie qui doit être exprimé, autant laisser tomber !

Mais ça aura été intéressant de lire la définition que font certaines et certains de ce qu'est "l'amour"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erneste Membre 805 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, pep-psy a dit :

S'il se trouve une réponse intéressante, je suis toujours dans le coin pour continuer la conversation, mais là, si c'est uniquement le ton de la moquerie qui doit être exprimé, autant laisser tomber !

Mais ça aura été intéressant de lire la définition que font certaines et certains de ce qu'est "l'amour"...

Ben à la base on en parlait sérieusement, hein... :|

Et pourquoi tu ne nous donnerais pas plutôt toi ta définition de ce qu'est l'amour ? Ca peut être intéressant.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, Erneste a dit :

Ben à la base on en parlait sérieusement, hein... :|

Et pourquoi tu ne nous donnerais pas plutôt toi ta définition de ce qu'est l'amour ? Ca peut être intéressant.

 

Là, le problème n'est pas la définition, car c'est surtout de sentiment dont on parle, le fait que les sentiments sont des émotions et que ces émotions ont tendance à déstabiliser l'esprit (le cerveau) !

Peut-on, donc, utiliser le terme de "maladie" ce trop plein d'émotions ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erneste Membre 805 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, pep-psy a dit :

Là, le problème n'est pas la définition, car c'est surtout de sentiment dont on parle, le fait que les sentiments sont des émotions et que ces émotions ont tendance à déstabiliser l'esprit (le cerveau) !

Peut-on, donc, utiliser le terme de "maladie" ce trop plein d'émotions ?

Oui mais si ça doit te mettre dans des états extrêmes ou te pousser à faire n'importe quoi le problème, enfin la vraie cause quoi, c'est sans doute moins l'amour et les émotions qu'il entraîne que ton fonctionnement psychique et la gestion des ces émotions.

En fait, je dirais que les émotions ne sont que le déclencheur de "la maladie" comme tu l’appelles faut qu'il y ait le bon terrain derrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Erneste a dit :

Oui mais si ça doit te mettre dans des états extrêmes ou te pousser à faire n'importe quoi le problème, enfin la vraie cause quoi, c'est sans doute moins l'amour et les émotions qu'il entraîne que ton fonctionnement psychique et la gestion des ces émotions.

En fait, je dirais que les émotions ne sont que le déclencheur de "la maladie" comme tu l’appelles faut qu'il y ait le bon terrain derrière.

Je bosse sur un sujet depuis presque 3 ans...

Est-ce que les émotions dominent les décisions cérébrales ou est-ce l'inverse ?

Pour moi, il est clair que nous "percevons" et "ressentons" les choses plus que nous ne voulons l'admettre et que ça nous influence voire nous fait perdre le contrôle !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virtuose_en_carnage Membre 765 messages
Forumeur accro‚ 27ans
Posté(e)
il y a une heure, Erneste a dit :

Arrête, j'imagine Pep-psy en curé maintenant... :gurp:

Un fonctionnement trinaire, du coup, mais c'est exactement ça, oui. :) D'ailleurs, à ce sujet, je viens peut-être enfin de comprendre le topic de la pensée binaire de Quasi-Modo... 

Oui, évidemment la seule chose à sauver du naufrage qu'aura été ce topic c'est notre discussion sur la juste interprétation des points de suspension en fonction de leur nombre. Mais honnêtement, qui aurait un jour pensé à soulever ce genre de question ? Personne, jamais. Alors juste pour ça, on peut remercier le créateur de ce topic , les gens de ne pas y avoir vraiment participé ainsi que l'auteur du livre dans lequel j'ai trouvé cette citation. Parce que c'est sacrément rare de pouvoir avoir des échanges aussi libres et intéressants. :)

Pour le reste, il ne nous répond plus, ça finit souvent ainsi...:(

Pep-psy en curé, c'est pas le pire. Tu pourrais imaginer Pep-psy en panda, et la, paix à l'âme des bambous!

Quasi-modo?! Qui est-ce? Je sens que j'ai raté des passages exceptionnellement drôles, je ne dois décidément pas lire les bons topics :(

Qui aurait pensé que de n'importe où on puisse aboutir quelque part? Et bien, je pense que j'aurai été en mesure, car l'important n'est pas le départ et l'arrivée, mais le cheminement...

Mais si, il re-répond, tu as été une mégère d'avoir proféré de tels mensonges. Le seul problème, c'est que sa réponse frise la vacuité logique... Allez je m'y attaque, que le Dieu des Bambous soit avec moi.

il y a 38 minutes, pep-psy a dit :

Là, le problème n'est pas la définition, car c'est surtout de sentiment dont on parle, le fait que les sentiments sont des émotions et que ces émotions ont tendance à déstabiliser l'esprit (le cerveau) !

Peut-on, donc, utiliser le terme de "maladie" ce trop plein d'émotions ?

Non mais j’hallucine ou quoi? Ai-je mangé des champignons hallucinogènes? Tu veux parler à travers un langage, mais tu refuses de définir les objets que tu utilises?! Au contraire, c'est un problème de définition et exclusivement de définition. Tu refuses de définir les choses, puis après tu te plains que les définitions ne te conviennent pas. Or définir quelque chose, c'est au fond quelque chose de très arbitraire. Le seul moment où l'on peut discuter, c'est quand les définitions sont posées et qu'on commence à réfléchir. Comment veux-tu que l'on réponde à ton topic si tu t'obstines à définir l'amour comme quelque chose qui n'a pas de définition? Comment veux-tu que l'on mette en corrélation l'amour et la nature, si l'on ne sait pas ce qu'est la nature?

En outre, tu te moques de ma définition de l'amour. Mais au contraire, il me semble que c'est sa définition la plus naturelle que j'ai donné. L'amour pousse les gens a se mettent en couple pour la survie de l’espèce, il me semble que c'est la base naturelle du sentiment amoureux : une attirance physique pour copuler afin d'engendrer un marmot. Ce n'est pas parce-que trente siècles de culture ont  enrobé la définition de l'amour d'un romantisme niais que ça change quoi que ce soit.

Pour répondre plus personnellement sur le sujet : tu ne fais que parler de l'amour, tout le temps et en boucle. Tu n'ouvres que des sujets sur ça. Alors à la question, l'amour est-elle une maladie, je répondrais que tu es malade. Non pas de l'amour, mais de l'idée de l'amour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Virtuose_en_carnage a dit :

Non mais j’hallucine ou quoi? Ai-je mangé des champignons hallucinogènes? Tu veux parler à travers un langage, mais tu refuses de définir les objets que tu utilises?! Au contraire, c'est un problème de définition et exclusivement de définition. Tu refuses de définir les choses, puis après tu te plains que les définitions ne te conviennent pas. Or définir quelque chose, c'est au fond quelque chose de très arbitraire. Le seul moment où l'on peut discuter, c'est quand les définitions sont posées et qu'on commence à réfléchir. Comment veux-tu que l'on réponde à ton topic si tu t'obstines à définir l'amour comme quelque chose qui n'a pas de définition? Comment veux-tu que l'on mette en corrélation l'amour et la nature, si l'on ne sait pas ce qu'est la nature?

En outre, tu te moques de ma définition de l'amour. Mais au contraire, il me semble que c'est sa définition la plus naturelle que j'ai donné. L'amour pousse les gens a se mettent en couple pour la survie de l’espèce, il me semble que c'est la base naturelle du sentiment amoureux : une attirance physique pour copuler afin d'engendrer un marmot. Ce n'est pas parce-que trente siècles de culture ont  enrobé la définition de l'amour d'un romantisme niais que ça change quoi que ce soit.

Pour répondre plus personnellement sur le sujet : tu ne fais que parler de l'amour, tout le temps et en boucle. Tu n'ouvres que des sujets sur ça. Alors à la question, l'amour est-elle une maladie, je répondrais que tu es malade. Non pas de l'amour, mais de l'idée de l'amour.

Désolé mais tu confonds "faire l'amour" avec "aimer" ... Répondre à une pulsion qui entraîne un rapport sexuel, qui serait stimulé par le besoin instinctif de reproduction, n'a rien à voir avec une personne perdant le contrôle devant les émotions qui la bousculent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virtuose_en_carnage Membre 765 messages
Forumeur accro‚ 27ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, pep-psy a dit :

Désolé mais tu confonds "faire l'amour" avec "aimer" ... Répondre à une pulsion qui entraîne un rapport sexuel, qui serait stimulé par le besoin instinctif de reproduction, n'a rien à voir avec une personne perdant le contrôle devant les émotions qui la bousculent !

Pour confondre quelque chose, il faudrait déjà que tu donnes une définition d'aimer. On attend depuis des années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erneste Membre 805 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, pep-psy a dit :

Je bosse sur un sujet depuis presque 3 ans...

Est-ce que les émotions dominent les décisions cérébrales ou est-ce l'inverse ?

Pour moi, il est clair que nous "percevons" et "ressentons" les choses plus que nous ne voulons l'admettre et que ça nous influence voire nous fait perdre le contrôle !

Ben dis donc, j'espère que tu nous fera l'honneur de nous publier les résultats de tes travaux quand tu en auras fini. :)

Que ça ait une influence, je veux bien. Mais je sais pas si tu te rends compte que tu es limite en train de nous expliquer qu'il est tout à fait normal d'aller massacrer quelqu'un s'il nous a rendu jaloux, trompé, quitté. :|

Qu'il n'y a pas vraiment de trouble psy là-dedans et que c'est une réaction que n'importe qui pourrait avoir...

Alors, si réellement tu en es rendu à ce genre d'idées, franchement, je ne peux que te conseiller d'aller consulter. C'est un conseil, pas une insulte. :happy:

 

 

 

Il y a 16 heures, Virtuose_en_carnage a dit :

 

Quasi-modo?! Qui est-ce? Je sens que j'ai raté des passages exceptionnellement drôles, je ne dois décidément pas lire les bons topics :(

 

Arrête, il est gentil Quasi-Modo, simplement très difficilement compréhensible à certains moments. :sleep:

C'était en philo, tiens:

De rien. D'ailleurs, faut que j'aille poster le lien de ce topic sur l'autre, afin qu'il me dise si j'ai réellement compris le truc, j'ai bon espoir.:)

Citation

 

Mais si, il re-répond, tu as été une mégère d'avoir proféré de tels mensonges. Le seul problème, c'est que sa réponse frise la vacuité logique... Allez je m'y attaque, que le Dieu des Bambous soit avec moi.

 

Et c'est un très joli raté ! :smile2:

T'as pas l'truc...:sleep:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virtuose_en_carnage Membre 765 messages
Forumeur accro‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Erneste a dit :

Arrête, il est gentil Quasi-Modo, simplement très difficilement compréhensible à certains moments. :sleep:

C'était en philo, tiens:

De rien. D'ailleurs, faut que j'aille poster le lien de ce topic sur l'autre, afin qu'il me dise si j'ai réellement compris le truc, j'ai bon espoir.:)

Et c'est un très joli raté ! :smile2:

T'as pas l'truc...:sleep:

 

Ha mais j'y avais participé à ce topic! D'ailleurs j'avais plus ou moins du comprendre ce qu'avait dit le dit Quasi-modo car il était en accord avec mon message! Donc tu vois, il n'est pas si difficilement compréhensible que ça! Dans le fond, son topic essaye de bousculer les préjugés sociétaux faisant du raisonnement binaire un mal... Et je pense que ce topic ci fournirait une preuve de plus à son moulin : le binaire peut ne servir à rien comme en atteste les questions métaphysiques des multi points de suspensions, mais en aucun cas il n'incarne le Diable!

Oui un magnifique raté, soit je ne sais pas bien prier le Dieu des Bambous, soit ce Dieu la est sacrément ingrat! En effet, je n'ai pas le truc, il faudrait de la douceur féminine pour prendre le Pep-psy, même si le rêve de ce dernier est sans doute l'inverse : que Pep-psy prenne la douceur féminine! :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 521 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Le 15.09.2017 à 07:34, Erneste a dit :

Ben dis donc, j'espère que tu nous fera l'honneur de nous publier les résultats de tes travaux quand tu en auras fini. :)

Que ça ait une influence, je veux bien. Mais je sais pas si tu te rends compte que tu es limite en train de nous expliquer qu'il est tout à fait normal d'aller massacrer quelqu'un s'il nous a rendu jaloux, trompé, quitté. :|

Qu'il n'y a pas vraiment de trouble psy là-dedans et que c'est une réaction que n'importe qui pourrait avoir...

Alors, si réellement tu en es rendu à ce genre d'idées, franchement, je ne peux que te conseiller d'aller consulter. C'est un conseil, pas une insulte. :happy:

Oui, nous ne maîtrisons pas tout !

Oui, nous ne connaissons pas nos limites ni nos réactions à l'avance !

L'homme est un peu comme un programme informatique très complexe qui parfois peut bugger  !

Une suite d'évènements et la personne perd le contrôle !

Maintenant, il y a une différence entre dire qu'il est "NORMAL" d'aller massacrer... Et de comprendre le phénomène afin de l'expliquer, puis de l'éviter !

La phrase qui dit: "un homme averti en vaut deux" est valable dans le sens où, prévenue, une personne sera mieux équipée pour résister et conserver le contrôle !

As-tu déjà connu la "peur panique" ?

Une peur devant laquelle tu as eu une réaction instinctive que, après coup, tu as analysée comme étant "folle" ?

J'ai vu des gens faire des choses ?!????!?!?  Complètement dingues, parfois elles ne s'en rappelaient même pas !

Quand tu leur en parles, elles te disent que ce n'est pas possible, jamais de la vie, etc.. Et quand elles se voient (vidéo) le faire, elles sont sur le Q !

Je suis étonnamment calme dans des situations à risques, dangereuses, étranges... Alors que souvent, les gens qui m'accompagnent, paniquent, se figent, expriment une peur intense ( deviennent blancs et ne bougent plus)... 

Pourquoi ?

J'ai développé un micro programme :) installé dans mon esprit et qui évolue avec des expériences spécifiques, ce qui me permet d'analyser la situation plutôt que de vriller et de perdre le contrôle.

L'amour m'a fait GRAND mal, j'ai beaucoup souffert et j'ai pu observer des personnes souffrantes à cause de leurs sentiments et ce n'est vraiment pas beau à voir !

La colère aussi, les gens qui se battent contre eux-mêmes qui s'en veulent, qui en veulent à l'autre de les faire ainsi souffrir, etc...

En amour, il y a des mots qui marquent, des mots qui peuvent devenir la justification à des actes "criminels", dans le sens où les personnes se sentant trahies, veulent rendre rendre le mal à la même hauteur !

C'est là où cela devient complexe entre la souffrance d'une personne qui ne se voient pas et donc qui sera difficile à quantifier, d'une personne qui sera physiquement et visuellement blessée ! Comment comparer, est-ce qu'on peut le faire ?

Le "crime passionnel" existe dans la loi ! Les gens qui perdent le contrôle et qui s'en prennent à la personne qu'ils aiment, la justice en voit tous les jours !

La jalousie et la violence s'exprime déjà chez les tout petits !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erneste Membre 805 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)

Bon...

Y a un peu tout qui se mélange, tentons de faire le tri.

 

Effectivement, comme je l'ai déjà souligné, si ta survie est directement menacée, tu peux tuer, être dans un état "autre", pour tout le monde je pense.

On ne peut pas vraiment faire rentrer le sentiment de jalousie ou la déception d'avoir été quitté ou trompé dans cette idée de "survie". 

Donc, aucune personne psychiquement saine n'irait jusque là.

On peut d'ailleurs utiliser le terme "sain" plutôt que "normal", pour plus de clarté.

Si tu en arrives à déconnecter à ce point pour des histoires de jalousie, c'est que tu vis ta/tes relation de manière pathologique, malsaine. Dans ce cas, donc, cela peut arriver, mais y a de gros problèmes psy, je le maintiens. D'ailleurs, me semble que les crimes passionnels n'arrivent pas le plus souvent dans des environnements sains, loin de là.

Déjà pour tuer quelqu'un qui nous aurait quitté, faut considérer qu'il nous appartient en quelque sorte, que c'est notre "chose", ainsi on peut trouver une justification (nécessaire je pense) à l'acte. Mais il n'est absolument pas sain d'envisager l'autre et notre relation avec lui ainsi, c'est limite ne pas le considérer comme un être humain à part entière mais presque comme une extension de soi. J'ai connu quelqu'un qui avait de gros problèmes de jalousie, à un stade pathologique, donc qui pourrait rentrer dans ce genre de cas, et même si je ne pense même pas qu'il serait capable de tuer, c'est toute sa construction psychique qui est "déviante", ça ne se limite pas au sentiment amoureux. J'ai eu bien le temps d'étudier le "cas", je sais de quoi je parle. :gurp:

Pour ce qui est des mots qui marquent et qui peuvent pousser à tuer, j'opterais pour de gros problèmes narcissiques.

Alors non, ça ne peut pas sortir de nulle part ou arriver à n'importe qui, j'en mets ma main au feu.

J'ai déjà fait des crises d'angoisse, ouais, et même si on est pas très "normal" dans ce genre de cas, jamais je n'aurais pu tuer ou même frapper quelqu'un, non, ça ne va pas jusque là. Absolument pas. Il reste quand même certaine "barrières psychiques". Si elles n'existent pas, il y a de gros problèmes psy, je t'assure. 

Oui, mais on est quand même censé se construire depuis qu'on est tout petit et ce qui est normal à certains stades du développement ne le sera plus du tout à d'autres. D'ailleurs à ce sujet, y a souvent beaucoup d'immaturité affective chez les personnes jalouses...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 30 903 messages
j'ai affiché mon sourire a l'envers‚ 50ans
Posté(e)

demande a  michel,il sait ,lui!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant