Aller au contenu

Ukraine: début des discussions sur la future adhésion à l'OTAN


lycan77

Messages recommandés

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)

http://www.latribune.fr/economie/international/l-ukraine-veut-preparer-son-entree-dans-l-otan-743458.html

 

Voilà, c'est fait. Le processus d'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN vient de débuter. C'est tout ce que Vladimir Poutine aura gagné par ses agressions multiformes menées contre l'Ukraine depuis mars 2014. Il était évident que cela arrive, en raison de l'attitude ultra-belliqueuse du maître du Kremlin envers son étranger proche. Radicaliser l'opinion publique ukrainienne en lui aliénant définitivement la Russie, quel bilan lamentable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 543 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

C'est une connerie. Un chiffon rouge agité sous le nez de la Russie. Et après on dira que Poutine est un belliciste...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Gouderien a dit :

C'est une connerie. Un chiffon rouge agité sous le nez de la Russie. Et après on dira que Poutine est un belliciste...

 

Ce n'est pas une connerie: l'annexion de la Crimée par la Russie, le déclenchement de la guerre séparatiste dans le Donbass ukrainien avec la complicité du colonel russe Igor Strelkov, lui-même directement responsable de la destruction du MH-17 sont autant d'actes de guerre caractérisés qui démontrent amplement la folie meurtrière et ultra-belliqueuse du dictateur de Moscou.

Quand on déclenche la guerre, on ne vient pas ensuite pleurnicher quand ses adversaires cherchent à se protéger en faisant alliance avec ses ennemis.

Poutine l'agent kagébiste a été si mauvais au cours de ces trois dernières années que toutes ses tentatives pour garder secrète son implication directe dans la déstabilisation de l'Ukraine ont échoué.

Le voilà maintenant avec une armée ukrainienne reconstituée de 250 000 hommes, entraînée depuis plus de trois ans selon des standards otaniens, et qui affirme sa volonté de rejoindre l'OTAN.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
LAKLAS Membre 10 745 messages
Maitre des forums‚ 104ans‚
Posté(e)

La Crimée est Russe et le restera... Adhésion de l'Ukraine à l'otan ou pas !!! :mouai:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 33ans Posté(e)
Scipion0610 Membre 2 083 messages
Forumeur inspiré‚ 33ans‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, lycan77 a dit :

 

Ce n'est pas une connerie: l'annexion de la Crimée par la Russie, le déclenchement de la guerre séparatiste dans le Donbass ukrainien avec la complicité du colonel russe Igor Strelkov, lui-même directement responsable de la destruction du MH-17 sont autant d'actes de guerre caractérisés qui démontrent amplement la folie meurtrière et ultra-belliqueuse du dictateur de Moscou.

Quand on déclenche la guerre, on ne vient pas ensuite pleurnicher quand ses adversaires cherchent à se protéger en faisant alliance avec ses ennemis.

Poutine l'agent kagébiste a été si mauvais au cours de ces trois dernières années que toutes ses tentatives pour garder secrète son implication directe dans la déstabilisation de l'Ukraine ont échoué.

Le voilà maintenant avec une armée ukrainienne reconstituée de 250 000 hommes, entraînée depuis plus de trois ans selon des standards otaniens, et qui affirme sa volonté de rejoindre l'OTAN.

Désolé mais autant Poutine est un sombre sal..., autant là... La question du rapprochement de l'Ukraine de l'union européenne et de son entrée dans l'OTAN, c'est justement ça qui a déclencher les hostilités...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, je mords, 56ans Posté(e)
chupa-chupi Membre 2 726 messages
56ans‚ je mords,
Posté(e)

un travailleur ukrainien est encore plus compétitif qu'un polonais.

c'est surtout ça qui intéresse l'europe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Je suis... Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste ‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, lycan77 a dit :

Le voilà maintenant avec une armée ukrainienne reconstituée de 250 000 hommes,

Ce sont des données Stratcom Ukraine.

Et voici une autre source. Selon le classement annuel de la puissance militaire Global Firepower (GFP), en 2016, le nombre d'APU est de 160 000 de personnes.

https://ru.wikipedia.org/wiki/Les forces_ armées_ de l'Ukraine .

Moins de 90 000. Mais sur le contenu de leur "besoin" de l'argent qui vous donneront des états-UNIS et de l'UE . Et Porochenko et ses amis de leur voler.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Scipion0610 a dit :

Désolé mais autant Poutine est un sombre sal..., autant là... La question du rapprochement de l'Ukraine de l'union européenne et de son entrée dans l'OTAN, c'est justement ça qui a déclencher les hostilités...

 

Parlons peu, parlons bien: l'Ukraine est déjà, de facto, passée sous la protection et l'influence militaire occidentale. Plus de 600 conseillers américains, britanniques et canadiens forment l'armée ukrainienne depuis avril 2015 selon des standards otaniens aux opérations "de haute intensité". Mais surtout, on ne compte désormais plus les programmes de coopération et d'équipement militaire que Kiev a lancé tout azimut avec ses partenaires occidentaux afin de s'approprier une culture de combat occidentale lui permettant de faire face à l'agression militaire russe caractérisée contre son intégrité territoriale depuis mars 2014.

Ne pas oublier que les premiers à avoir ouvert le feu sont les russes !

De plus, il est naïf de croire que Poutine va réussir à secouer l'étau des sanctions occidentales sévères qui pèsent sur son régime et son économie. La Crimée restera russe, c'est un fait acté: mais en contrepartie, l'Ukraine deviendra un membre allié de premier plan de l'OTAN, directement sur la frontières occidentale de la Russie.

A mon avis, il y a de fortes chances que les sanctions occidentales, et notamment celles de l'U.E perdurent jusqu'à ce que Poutine quitte le pouvoir en Russie. Son attitude hyper-belliqueuse et agressive, la destruction du MH-17 directement par ses hommes (le colonel Igor Strelkov) lui a durablement aliéné la population européenne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 543 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

L'Europe, soutenue et poussée par les USA, soutient le régime semi-fasciste de Kiev, et emmerde tant qu'elle peut Poutine et la Russie... tout en ne prévoyant aucune mesure particulière pour sa défense. Mieux, Messieurs Macron et Philippe veulent baisser notre budget militaire. On marche sur la tête!

Quant à l'armée ukrainienne, quelle rigolade! En cas de guerre un peu sérieuse avec Moscou, la moitié de cette armée tournerait casaque, emportant avec elle le précieux matériel généreusement fourni par les Occidentaux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Soixante-Treize
Invités, Posté(e)
Invité Soixante-Treize
Invité Soixante-Treize Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 19 heures, lycan77 a dit :

 

Ce n'est pas une connerie: l'annexion de la Crimée par la Russie, le déclenchement de la guerre séparatiste dans le Donbass ukrainien avec la complicité du colonel russe Igor Strelkov, lui-même directement responsable de la destruction du MH-17 sont autant d'actes de guerre caractérisés qui démontrent amplement la folie meurtrière et ultra-belliqueuse du dictateur de Moscou.

Quand on déclenche la guerre, on ne vient pas ensuite pleurnicher quand ses adversaires cherchent à se protéger en faisant alliance avec ses ennemis.

Poutine l'agent kagébiste a été si mauvais au cours de ces trois dernières années que toutes ses tentatives pour garder secrète son implication directe dans la déstabilisation de l'Ukraine ont échoué.

Le voilà maintenant avec une armée ukrainienne reconstituée de 250 000 hommes, entraînée depuis plus de trois ans selon des standards otaniens, et qui affirme sa volonté de rejoindre l'OTAN.

Ce n'est pas une connerie, depuis très longtemps les Etats-Unis cherchaient à séparer l'Ukraine de la sphère d'influence russe. Ce sont eux, non les russes qui déstabilisent la region, ça date de l'écroulement de l'Union soviétique, ils ne veulent pas simplement isoler la Russie, mais la démanteler complétement s'ils le peuvent. Ils veulent soumettre la Russie à leur ordre international, comme l'est actuellement la France, rien de plus, rien de moins.

il y a 51 minutes, Gouderien a dit :

L'Europe, soutenue et poussée par les USA, soutient le régime semi-fasciste de Kiev, et emmerde tant qu'elle peut Poutine et la Russie...

 

L'Europe n'oserait pas le faire, pas aussi franchement en tout cas, si justement les américains n'étaient pas derrière eux. Enfin, ce que je pense.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 33ans Posté(e)
Scipion0610 Membre 2 083 messages
Forumeur inspiré‚ 33ans‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, lycan77 a dit :

 

Parlons peu, parlons bien: l'Ukraine est déjà, de facto, passée sous la protection et l'influence militaire occidentale. Plus de 600 conseillers américains, britanniques et canadiens forment l'armée ukrainienne depuis avril 2015 selon des standards otaniens aux opérations "de haute intensité". Mais surtout, on ne compte désormais plus les programmes de coopération et d'équipement militaire que Kiev a lancé tout azimut avec ses partenaires occidentaux afin de s'approprier une culture de combat occidentale lui permettant de faire face à l'agression militaire russe caractérisée contre son intégrité territoriale depuis mars 2014.

 

Ben encore désolé mais franchement... tu confirme ce que je disais... En essayant d'implanter l'OTAN en Ukraine les pays de l'OTAN ont poussé la Russie à réagir. Franchement, ils s'attendaient à quoi? En face il y a un dictateur nostalgique de la puissance de l'URSS. Ils s'attendaient vraiment à ce qu'il se laisse faire?

Poutine à beau être un salaud, il est de loin l'un des chefs d'état les plus intelligents et le plus grand manipulateur de notre époque. Il ne faut JAMAIS sous estimer un enf... intelligent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Soixante-Treize a dit :

Ce n'est pas une connerie, depuis très longtemps les Etats-Unis cherchaient à séparer l'Ukraine de la sphère d'influence russe. Ce sont eux, non les russes qui déstabilisent la region, ça date de l'écroulement de l'Union soviétique, ils ne veulent pas simplement isoler la Russie, mais la démanteler complétement s'ils le peuvent. Ils veulent soumettre la Russie à leur ordre international, comme l'est actuellement la France, rien de plus, rien de moins.

 

L'Europe n'oserait pas le faire, pas aussi franchement en tout cas, si justement les américains n'étaient pas derrière eux. Enfin, ce que je pense.

 

Essaye juste de comprendre que les peuples d'Europe de l'Est n'ont peut-être pas vocation à demeurer ad vitam eternam sous la férule de régimes autocratiques brutaux et corrompus. Essaye juste d'intégrer que le choix de Poutine de transformer la Russie en un vaste système clientéliste mafieux inféodé au nouveau Tsar n'est pas forcément dans l'intérêt des pays voisins.

Essaye juste de comprendre que si l'URSS s'est effondrée aussi facilement, ce n'est certainement pas du fait des méchants occidentaux mais plutôt lié aux ravages d'un système économique et social totalement inadapté aux besoins fondamentaux de centaines de millions de personnes. Essaye juste d'intégrer que Poutine n'est qu'un avatar d'une époque désormais révolue, une sorte d'anachronisme débile qui se rêve encore en "grande puissance" alors que ce rôle est désormais dévolu aux chinois et aux indiens.

Tu auras fais, intellectuellement parlant, un grand pas dans la compréhension exacte de ce qui se joue actuellement en Europe de l'Est. Vouloir garder sous sa coupe, via des actes de terreur et des crimes de masse, des centaines de millions de personnes, à l'heure où la construction européenne et l'intégration des PECO agit comme un attracteur inéluctable n'est tout simplement pas crédible.

C'est donc bien d'une question de cohérence dont il s'agit: ni en Ukraine (45 millions de personnes), ni en Syrie (22 millions d'habitants en 2011), Poutine n'a réussi à imposer par la force ses vues. Simplement parce que le temps de l'idéologie criminelle du bolchevisme et du collectivisme d'état a vécu.

Aujourd'hui, force est de constater que Poutine a échoué: à briser la volonté d'indépendance ukrainienne. A transformer l'administration Trump en marionnette via le sabotage de l'élection présidentielle de novembre dernier. A mettre un terme à la rébellion syrienne anti-Assad.

L'échec est patent et désormais largement contre-productif: et ce sont les médias occidentaux qui le détruiront en forçant le congrès républicain et D. Trump à poursuivre une politique étrangère antirusse, juste pour ne pas se décrédibiliser aux yeux de leurs propres opinions publiques.

Dès le début de l'affaire ukrainienne, en mars 2014, c'était couru d'avance: la Russie poutinienne, corrompue et incapable de s'intégrer globalement à l'économie de marché mondialisée n'a tout simplement pas les moyens de ses ambitions.

Nul besoin d'armes sophistiquées pour mettre à genoux le système mafieux poutinien défendu par les sympathisants d'extrême-droite et d'extrême-gauche français: le maintien des sanctions occidentales sévères, la réduction du rouble à la valeur de feuilles de papier-cul, l'effondrement du prix des produits énergétiques dont dépend à 80% l'économie rentière russe, tout ceci concoure à la dislocation à court-moyen terme du système oligarchico-mafieux Poutinien.

250 eurocitoyens ont été massacrés directement par les agissements criminels du petit voyou de Saint-Pétersbourg, lors du crash du MH-17. Ce jour là, la Russie est entrée en guerre contre l'U.E. Libre aux imbéciles de croire que l'U.E passera l'éponge sur ce crime de guerre directement planifié depuis Moscou.

Encore une fois, à l'adresse des sympathisants d'extrême-gauche et d'extrême-droite poutinolatres bornés, incapables de développer une vision globale du sens de l'Histoire contemporaine: quand on déclenche une guerre, qui fait des centaines de morts dans le camp adverse, on ne vient pas pleurnicher et réclamer "la paix" sitôt qu'on se retrouve en mauvaise posture. Poutine a agressé militairement l'Ukraine dès la fin février 2014, et des centaines d'eurocitoyens ont été les victimes collatérales de cette action militaire débile.

Bon ben ... A la guerre, donc ! :sleep:

Le petit kgébiste de mes deux, qu'il assume ses conneries !

Et, on verra s'il est en mesure d'agresser massivement l'Ukraine du second semestre 2017 ! Affronter 250 000 hommes d'active, secondés par 150 000 réservistes, entraînés depuis avril 2015 uniquement dans le but de faire face au déferlement des 587 000 hommes de l'armée russe, moi je demande à voir ! Le concept débile de "guerre hybride" voulu par Poutine a surtout permis aux ukrainiens de se confronter, depuis trois ans, aux méthodes et techniques de combat de l'armée russe.

Et, Surtout après avoir dépensé des dizaines de milliards de dollars dans la guerre en Syrie pour tenter de remettre en selle le régime syrien !

Et, bien entendu, SANS le concours de son aviation, vu que l'Ukraine dispose actuellement de centaines de pièces d'artillerie antiaériennes modernisées depuis mars 2014, longue, moyenne et courte portée, de quoi refroidir les ardeurs des criminels de l'armée de l'air russe qui pilonne à la bombe thermo-barique les gosses de Syrie !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, Gouderien a dit :

 

Quant à l'armée ukrainienne, quelle rigolade! En cas de guerre un peu sérieuse avec Moscou, la moitié de cette armée tournerait casaque, emportant avec elle le précieux matériel généreusement fourni par les Occidentaux.

 

Pour ton information: on n'est plus en 2014. On est en 2017: l'armée ukrainienne est désormais entraînée et équipée à l'occidentale. Tes affirmations ne sont donc, tout au plus, que de simples spéculations idéologiquement orientées et, il faut bien l'avouer, totalement dénuées de toute analyse objective des réalités militaires de ces trois dernières années.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, Scipion0610 a dit :

 

Poutine à beau être un salaud, il est de loin l'un des chefs d'état les plus intelligents et le plus grand manipulateur de notre époque. Il ne faut JAMAIS sous estimer un enf... intelligent.

 

Intelligent, je ne pense pas: fourbe et manipulateur, c'est une évidence. Mais, de là à ne pas comprendre que sa décision de s'ingérer dans le processus électoral américain le condamne désormais au rôle de nouvelle bête noire des américains, ce n'est pas vraiment ce que j'appelle une attitude intelligente.

Encore une fois, essayez juste d'intégrer que c'est le 4e pouvoir aux états-unis qui tient réellement ce pays. Et, il est clair que ce sont les médias américains qui orienteront la politique étrangère des états-unis vers le maintien d'une position antirusse crescendo, à mesure que seront dévoilées les petites magouilles du père Putler lors de l'élection présidentielle de 2016.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, Gouderien a dit :

L'Europe, soutenue et poussée par les USA, soutient le régime semi-fasciste de Kiev, et emmerde tant qu'elle peut Poutine et la Russie...

 

Ouf ! L'honneur est sauf ! Tu soutiens bien le régime putlérien néo-nazi responsable du génocide tchétchène, de l'épuration ethnique en Géorgie et complice du gazage au sarin en avril dernier en Syrie !

Avant de débiter des âneries sur le fascisme des uns, tu ferais bien de te préoccuper sur le néo-nazisme avéré de ceux que tu soutiens !

Jusqu'à preuve du contraire, gazer au sarin des enfants et des femmes, c'est ni plus ni moins que du nazisme. Et c'est Putler qui en a donné l'ordre à son larbin El assad-ssin pour venger les morts du métro de Saint-Pétersbourg !

Ce qui devrait, en toute logique, le conduire directement devant le TPI pour y répondre de crimes de guerre, opérations génocidaires et crimes contre l'humanité.

Mais, après tout mon brave Gouderien, chacun ses idoles !  :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Soixante-Treize
Invités, Posté(e)
Invité Soixante-Treize
Invité Soixante-Treize Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 7 heures, lycan77 a dit :

 

 

 

 

 

 

"Essaye juste de comprendre que les peuples d'Europe de l'Est n'ont peut-être pas vocation à demeurer ad vitam eternam sous la férule de régimes autocratiques brutaux et corrompus. Essaye juste d'intégrer que le choix de Poutine de transformer la Russie en un vaste système clientéliste mafieux inféodé au nouveau Tsar n'est pas forcément dans l'intérêt des pays voisins.

Essaye juste de comprendre que si l'URSS s'est effondrée aussi facilement, ce n'est certainement pas du fait des méchants occidentaux mais plutôt lié aux ravages d'un système économique et social totalement inadapté aux besoins fondamentaux de centaines de millions de personnes. Essaye juste d'intégrer que Poutine n'est qu'un avatar d'une époque désormais révolue, une sorte d'anachronisme débile qui se rêve encore en "grande puissance" alors que ce rôle est désormais dévolu aux chinois et aux indiens."

Je n'ai pas besoin d'essayer de comprendre ce que je sais déjà. Je ne reproche pas aux pays de l'Est de craindre, voire d'abhorrer la Russie parce que l'histoire et le régime soviétique ont été cruels avec eux, je le sais très bien tout ça, tu ne m'apprends rien. Enfin je ne prétends pas que Poutine est un saint, qui l'a dit, qui le pense ici ?

Poutine n'est pas un avatar d'une époque révolue. L'époque de l'Union soviétique, du communisme, est révolue en Russie, la Russie de Poutine c'est autre chose, c'est concret et ce n'est pas la même chose. Certes, les pays de l'Est, comme la Russie, sont les héritiers d'un système complétement dépassé, corrompu, mais il faut te réveiller un peu, nous ne sommes plus en 1980, la Russie n'est plus communiste et a un pib évalué dans une fourchette qui va du niveau de celui de l'Italie à celui de l'Allemagne, dans l'un ou l'autre des cas, même si la Russie est beaucoup plus peuplée que ces deux pays, ont ne peut pas dire que ce pays n'est pas une grande puissance, ni une très grande puissance en devenir, simplement parce que la Russie est gigantesque et qu'elle possède un potentiel énorme pour son développement.

Tu as entendu parler des B.R.I.C.S ?   L'avenir est à la Russie.

Tu auras fais, intellectuellement parlant, un grand pas dans la compréhension exacte de ce qui se joue actuellement en Europe de l'Est. Vouloir garder sous sa coupe, via des actes de terreur et des crimes de masse, des centaines de millions de personnes, à l'heure où la construction européenne et l'intégration des PECO agit comme un attracteur inéluctable n'est tout simplement pas crédible.

C'est donc bien d'une question de cohérence dont il s'agit: ni en Ukraine (45 millions de personnes), ni en Syrie (22 millions d'habitants en 2011), Poutine n'a réussi à imposer par la force ses vues. Simplement parce que le temps de l'idéologie criminelle du bolchevisme et du collectivisme d'état a vécu."

Poutine, crime de masse, ah bon ?

Non, c'est toi qui a un problème de compréhension, car l'intégration dans l'Union européenne c'est avant tout l'intégration à la sphère civilisationnelle américaine, un autre genre de cohérence qui te passe certainement au dessus de la tête mais qui est très réelle.  Et je continue à affirmer que quand bien même Poutine n'est pas un Saint, l'Ukraine a tout simplement changé de maître en passant dans le camps occidental, et que ça s'est réalisé par la seule volonté de Washington, parce que ta chère construction européenne c'est simplement la soumission à la politique américaine, rien de moins.

C'est quand même incroyable de ne pas comprendre que le presque unique faiseur de guerres dans le monde, depuis que l'U.R.S.S n'existe plus du moins, c'est les Etats-Unis. Simplement parce que les Etats-Unis veulent que le reste du monde fasse ce que l'Europe de l'Ouest a fait finalement, malgré les résistances nationales, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, se conformer à la politique américaine, aux principes civilisationnels des Etats-Unis, à l'américanisation des mœurs de la société: fausse liberté de choix de vie mais véritable obligation sociétale et culturelle pour tout le monde. 

"Aujourd'hui, force est de constater que Poutine a échoué: à briser la volonté d'indépendance ukrainienne. A transformer l'administration Trump en marionnette via le sabotage de l'élection présidentielle de novembre dernier. A mettre un terme à la rébellion syrienne anti-Assad."

C'est aussi l'Europe qui échoue, l'alliance de l'Europe occidentale avec la Russie c'était le seul espoir véritable pour elle de recouvrer son indépendance, de reprendre possession d'elle-même et de son avenir. Car la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe. Seuls les américains ont intérêt a ce qu'elle le soit, l'invention d'une Russie diabolique est nécessaire à la politique américaine, pas à l'Europe, elle lui permet "d'interdire" à ses vassaux européens les conditions de l'indépendance, d'une véritable construction de l'Europe. La politique américaine n'a pas changé depuis 1945. 

Moi je pense que la France est un peu à l'Amérique ce qu'a longtemps été l'Ukraine dans l'Union soviétique, une portion négligeable de l'immense maillage territorial planétaire de l'Empire.

"L'échec est patent et désormais largement contre-productif: et ce sont les médias occidentaux qui le détruiront en forçant le congrès républicain et D. Trump à poursuivre une politique étrangère antirusse, juste pour ne pas se décrédibiliser aux yeux de leurs propres opinions publiques."

La politique américaine a toujours été antirusse, renseigne toi bien. La grande crainte des Etats-Unis, depuis la chute d'Hitler, a toujours été de faire face à une alliance Russo-européenne (surtout russe et allemande au depart) qui remette en cause sa domination planétaire.

"Dès le début de l'affaire ukrainienne, en mars 2014, c'était couru d'avance: la Russie poutinienne, corrompue et incapable de s'intégrer globalement à l'économie de marché mondialisée n'a tout simplement pas les moyens de ses ambitions."

Ce que tu dis.

"Nul besoin d'armes sophistiquées pour mettre à genoux le système mafieux poutinien défendu par les sympathisants d'extrême-droite et d'extrême-gauche français:"

Bon, à partir de là tes divagations ne m'intéressent plus. Tu as le droit de vomir ta haine sur Poutine, l'extrême droite et gauche françaises, et vomir tout autre chose que tu le souhaites, mais là tu n'es absolument pas objectif, ce n'est plus une discussion, ça ressemble plus à l'un de ces fameux procès de Moscou, de la belle époque du stalinisme.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 973 messages
Animal sauvage,
Posté(e)
Il y a 20 heures, Soixante-Treize a dit :

L'Europe n'oserait pas le faire, pas aussi franchement en tout cas, si justement les américains n'étaient pas derrière eux. Enfin, ce que je pense.

Ce qu'il ne faut pas perdre de vue c'est qu'ils sont d'abord une bande de tarés dégénérés, puisqu'ils adhèrent à la tactique de tous crever pour que les USA puissent dominer le monde. Ils ne sont pas pragmatiques et encore moins réalistes, il y a la croyance sacrée de la toute puissante et invincible Amérique qui domine leur esprit. C'est pour ça qu'ils se montrent aussi agressifs, la conviction d'être du parti du Dieu et ce qui s'oppose à Dieu est le Diable. Il te suffit de lire les posts d'un certain membre sur cette page pour t'en rendre compte.

Leur parti est infaillible et indéfectible. Il faudrait que j'écrive une thèse sur la psychopathologie sociale un de ces jours. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
lycan77 Membre 13 370 messages
Maitre des forums‚ 45ans‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, Soixante-Treize a dit :

"Essaye juste de comprendre que les peuples d'Europe de l'Est n'ont peut-être pas vocation à demeurer ad vitam eternam sous la férule de régimes autocratiques brutaux et corrompus. Essaye juste d'intégrer que le choix de Poutine de transformer la Russie en un vaste système clientéliste mafieux inféodé au nouveau Tsar n'est pas forcément dans l'intérêt des pays voisins.

Essaye juste de comprendre que si l'URSS s'est effondrée aussi facilement, ce n'est certainement pas du fait des méchants occidentaux mais plutôt lié aux ravages d'un système économique et social totalement inadapté aux besoins fondamentaux de centaines de millions de personnes. Essaye juste d'intégrer que Poutine n'est qu'un avatar d'une époque désormais révolue, une sorte d'anachronisme débile qui se rêve encore en "grande puissance" alors que ce rôle est désormais dévolu aux chinois et aux indiens."

Je n'ai pas besoin d'essayer de comprendre ce que je sais déjà. Je ne reproche pas aux pays de l'Est de craindre, voire d'abhorrer la Russie parce que l'histoire et le régime soviétique ont été cruels avec eux, je le sais très bien tout ça, tu ne m'apprends rien. Enfin je ne prétends pas que Poutine est un saint, qui l'a dit, qui le pense ici ?

Poutine n'est pas un avatar d'une époque révolue. L'époque de l'Union soviétique, du communisme, est révolue en Russie, la Russie de Poutine c'est autre chose, c'est concret et ce n'est pas la même chose. Certes, les pays de l'Est, comme la Russie, sont les héritiers d'un système complétement dépassé, corrompu, mais il faut te réveiller un peu, nous ne sommes plus en 1980, la Russie n'est plus communiste et a un pib évalué dans une fourchette qui va du niveau de celui de l'Italie à celui de l'Allemagne, dans l'un ou l'autre des cas, même si la Russie est beaucoup plus peuplée que ces deux pays, ont ne peut pas dire que ce pays n'est pas une grande puissance, ni une très grande puissance en devenir, simplement parce que la Russie est gigantesque et qu'elle possède un potentiel énorme pour son développement.

Tu as entendu parler des B.R.I.C.S ?   L'avenir est à la Russie.

Tu auras fais, intellectuellement parlant, un grand pas dans la compréhension exacte de ce qui se joue actuellement en Europe de l'Est. Vouloir garder sous sa coupe, via des actes de terreur et des crimes de masse, des centaines de millions de personnes, à l'heure où la construction européenne et l'intégration des PECO agit comme un attracteur inéluctable n'est tout simplement pas crédible.

C'est donc bien d'une question de cohérence dont il s'agit: ni en Ukraine (45 millions de personnes), ni en Syrie (22 millions d'habitants en 2011), Poutine n'a réussi à imposer par la force ses vues. Simplement parce que le temps de l'idéologie criminelle du bolchevisme et du collectivisme d'état a vécu."

Poutine, crime de masse, ah bon ?

Non, c'est toi qui a un problème de compréhension, car l'intégration dans l'Union européenne c'est avant tout l'intégration à la sphère civilisationnelle américaine, un autre genre de cohérence qui te passe certainement au dessus de la tête mais qui est très réelle.  Et je continue à affirmer que quand bien même Poutine n'est pas un Saint, l'Ukraine a tout simplement changé de maître en passant dans le camps occidental, et que ça s'est réalisé par la seule volonté de Washington, parce que ta chère construction européenne c'est simplement la soumission à la politique américaine, rien de moins.

C'est quand même incroyable de ne pas comprendre que le presque unique faiseur de guerres dans le monde, depuis que l'U.R.S.S n'existe plus du moins, c'est les Etats-Unis. Simplement parce que les Etats-Unis veulent que le reste du monde fasse ce que l'Europe de l'Ouest a fait finalement, malgré les résistances nationales, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, se conformer à la politique américaine, aux principes civilisationnels des Etats-Unis, à l'américanisation des mœurs de la société: fausse liberté de choix de vie mais véritable obligation sociétale et culturelle pour tout le monde. 

"Aujourd'hui, force est de constater que Poutine a échoué: à briser la volonté d'indépendance ukrainienne. A transformer l'administration Trump en marionnette via le sabotage de l'élection présidentielle de novembre dernier. A mettre un terme à la rébellion syrienne anti-Assad."

C'est aussi l'Europe qui échoue, l'alliance de l'Europe occidentale avec la Russie c'était le seul espoir véritable pour elle de recouvrer son indépendance, de reprendre possession d'elle-même et de son avenir. Car la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe. Seuls les américains ont intérêt a ce qu'elle le soit, l'invention d'une Russie diabolique est nécessaire à la politique américaine, pas à l'Europe, elle lui permet "d'interdire" à ses vassaux européens les conditions de l'indépendance, d'une véritable construction de l'Europe. La politique américaine n'a pas changé depuis 1945. 

Moi je pense que la France est un peu à l'Amérique ce qu'a longtemps été l'Ukraine dans l'Union soviétique, une portion négligeable de l'immense maillage territorial planétaire de l'Empire.

"L'échec est patent et désormais largement contre-productif: et ce sont les médias occidentaux qui le détruiront en forçant le congrès républicain et D. Trump à poursuivre une politique étrangère antirusse, juste pour ne pas se décrédibiliser aux yeux de leurs propres opinions publiques."

La politique américaine a toujours été antirusse, renseigne toi bien. La grande crainte des Etats-Unis, depuis la chute d'Hitler, a toujours été de faire face à une alliance Russo-européenne (surtout russe et allemande au depart) qui remette en cause sa domination planétaire.

"Dès le début de l'affaire ukrainienne, en mars 2014, c'était couru d'avance: la Russie poutinienne, corrompue et incapable de s'intégrer globalement à l'économie de marché mondialisée n'a tout simplement pas les moyens de ses ambitions."

Ce que tu dis.

"Nul besoin d'armes sophistiquées pour mettre à genoux le système mafieux poutinien défendu par les sympathisants d'extrême-droite et d'extrême-gauche français:"

Bon, à partir de là tes divagations ne m'intéressent plus. Tu as le droit de vomir ta haine sur Poutine, l'extrême droite et gauche françaises, et vomir tout autre chose que tu le souhaites, mais là tu n'es absolument pas objectif, ce n'est plus une discussion, ça ressemble plus à l'un de ces fameux procès de Moscou, de la belle époque du stalinisme.

 

 

 

Mes propos sont largement démontrables, solides et dûment vérifiables. Il suffit juste d'être en mesure d'en vérifier l'exactitude dans la presse spécialisée et les analyses des meilleurs géopolitologues et analystes français et occidentaux qui se sont penchés sur la question.

Que tu te refuses à les prendre en compte en dit effectivement très long sur ton niveau d'acceptation des règles les plus élémentaires du débat argumenté.

Dans ces conditions, il vaut effectivement mieux que tu quittes ce fil de discussion pour laisser place à un débatteur autrement plus sérieux et objectif.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Soixante-Treize
Invités, Posté(e)
Invité Soixante-Treize
Invité Soixante-Treize Invités 0 message
Posté(e)
il y a 6 minutes, lycan77 a dit :

 

Mes propos sont largement démontrables, solides et dûment vérifiables. Il suffit juste d'être en mesure d'en vérifier l'exactitude dans la presse spécialisée et les analyses des meilleurs géopolitologues

Quelle blague, tes spécialistes sont ceux de BFM TV et CNEWS, c'est en tout cas la même conception politique que tu étales vaillamment sur le sujet. Des bêtises, rien de mieux, ce n'est pas à la tv que tu trouveras les véritables informations, ce qui compte. A la rigueur quelques bribes d'information.

Si tu connaissais comme je connais, pas nécessairement en véritable spécialiste, les ouvrages qui comptent en matière de politique internationale et de géopolitique tu ne me contredirais pas, bien au contraire.

T'es peut-être pas au courant, ou alors c'est trop difficile de l'admettre, il n'y a jamais eu de Victoire et Libération françaises, juste une libération en 1945, la France a seulement changé de harnais et de laisse, de maîtres quoi, et les français ne veulent pas le reconnaître, s'ils l'avaient reconnu dès le départ ils auraient peut-être eu le courage d'aider de Gaulle à reconquérir notre souveraineté, parce qu'en le reconnaissant ils n'auraient certainement pas accepté que la France devienne le trou du cul dans lequel l'Amérique se fourre de temps en temps un doigt quand ça la démange, avant de servir à expulser un pet de contentement, non, les français auraient préféré rester un peuple libre et indépendant.

Tes propos sont démontrables du point de vue de la propagande d'Etat, c'est tout. Il sont très facilement démontables du point de vue de la réalité politique et géopolitique.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 33ans Posté(e)
Scipion0610 Membre 2 083 messages
Forumeur inspiré‚ 33ans‚
Posté(e)
Il y a 17 heures, lycan77 a dit :

 

Intelligent, je ne pense pas: fourbe et manipulateur, c'est une évidence. Mais, de là à ne pas comprendre que sa décision de s'ingérer dans le processus électoral américain le condamne désormais au rôle de nouvelle bête noire des américains, ce n'est pas vraiment ce que j'appelle une attitude intelligente.

Encore une fois, essayez juste d'intégrer que c'est le 4e pouvoir aux états-unis qui tient réellement ce pays. Et, il est clair que ce sont les médias américains qui orienteront la politique étrangère des états-unis vers le maintien d'une position antirusse crescendo, à mesure que seront dévoilées les petites magouilles du père Putler lors de l'élection présidentielle de 2016.

Encore désolé, mais pour réussir à manipuler les élections présidentielles de la première puissance mondiale, il faut être sacrement malin. Par ailleurs, le gouvernement américain n'a pas franchement grand intérêt à ce que toutes ces petites magouilles soient dévoilées. Cela rendrait Trump totalement illégitime... Donc oui il est intelligent et c'est là le problème. Les salauds intelligents sont les plus dangereux. S'attaquer à Poutine et à la Russie, ça n'est pas s'attaquer à Saddam Hussein ou à Kadafi. Il faut donc réfléchir à d'autres stratégies.

Maintenant on a peut-être pas la même définition de l’intelligence... Pour moi un grand manipulateur (si on peut parler de "grandeur" dans ce domaine) est forcement intelligent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×