Aller au contenu

Les «détecteurs de faux pas littéraires» vont-ils tuer la littérature?


Messages recommandés

Savonarol Membre 10 098 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

Aux Etats-Unis, des «détecteurs de faux pas littéraires» sont en train de modifier l’écosystème de l’édition—et de soulever de nouvelles questions sur les ingrédients d’un bon livre.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Lorsque Becky Albertalli publia son premier roman pour jeunes adultes, Simon vs. the Homo Sapiens Agenda, dans la collection Balzer and Bray chez HarperCollins en 2015, elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il fasse l’objet de la moindre polémique. Elle avait plusieurs années d’expérience de psychologue clinicienne spécialiste des enfants de genre non-conformes et des adolescents et adultes LGBTQ derrière elle.

Pourtant, son livre—qui raconte l’histoire d’un garçon secrètement gay dont les lettres d’amour à un camarade de classe tombent entre les mauvaises mains—s’avéra contenir un passage qui heurta la sensibilité de certains lecteurs: Simon, le personnage principal, adorable mais paumé, se dit que les filles doivent avoir moins de mal à faire leur coming out que les garçons, parce que leurs lesbianisme a quelque chose de séduisant dans l’inconscient collectif.

Lors d’une signature de son livre, plusieurs personnes abordèrent Becky Albertalli pour se plaindre que cette scène abondait trop facilement dans le sens d’une représentation bien trop répandue. En ligne, des commentateurs qualifièrent de «blessante» la «fétichisation des filles queer» dans son livre. Becky Albertalli avait écrit ce passage sans se poser de question. Le personnage y est ostensiblement naïf: ailleurs dans le livre, il affirme que tous les Juifs viennent d’Israël. Mais dans ce dernier cas, soulignèrent les lecteurs, l’ami juif de Simon le corrige immédiatement. La réflexion sur les lesbiennes, extraite d’un monologue intérieur du narrateur, n’a pas droit au même genre de réfutation.

http://m.slate.fr/story/143567/pardon-pour-mon-roman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Crabe_fantome Membre 28 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

En contre courant, il va y avoir tout un mouvement de population qui venir se plaindre parce que les livres sont devenus plats essayant vainement de plaire à tous. Que la télévision aille dans le sens de l'arrondi me semble être une bonne chose parce que c'est un média accessible à tous et qu'il n'a pas vocation à froisser et que n'importe qui peut tomber sur quelque chose de blessant. En revanche acheter un livre c'est une démarche personnelle.

 

Métaphoriquement parlant c'est comme si on remplaçait les pornos par la série Sissi au cas où quelqu'un soit blessé par une scène olé olé. Un porno comme un livre c'est une vision d'un créateur/ d'une créatrice qu'on achète tel quel. Si on veut modifier les choses on écrit son propre livre ou on tourne son propre film. 

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 737 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Ca va faire un sacré nombre de bouquins à sortir de ses étagères ça, et pas des moins célèbres !

Tous ces flics littéraires là, je leur conseille d'écrire un bouquin : "Comment tuer la créativité ?"  ils devraient l'écrire correctement je crois.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 519 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, Savonarol a dit :

Aux Etats-Unis, des «détecteurs de faux pas littéraires» sont en train de modifier l’écosystème de l’édition—et de soulever de nouvelles questions sur les ingrédients d’un bon livre.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Lorsque Becky Albertalli publia son premier roman pour jeunes adultes, Simon vs. the Homo Sapiens Agenda, dans la collection Balzer and Bray chez HarperCollins en 2015, elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il fasse l’objet de la moindre polémique. Elle avait plusieurs années d’expérience de psychologue clinicienne spécialiste des enfants de genre non-conformes et des adolescents et adultes LGBTQ derrière elle.

Pourtant, son livre—qui raconte l’histoire d’un garçon secrètement gay dont les lettres d’amour à un camarade de classe tombent entre les mauvaises mains—s’avéra contenir un passage qui heurta la sensibilité de certains lecteurs: Simon, le personnage principal, adorable mais paumé, se dit que les filles doivent avoir moins de mal à faire leur coming out que les garçons, parce que leurs lesbianisme a quelque chose de séduisant dans l’inconscient collectif.

Lors d’une signature de son livre, plusieurs personnes abordèrent Becky Albertalli pour se plaindre que cette scène abondait trop facilement dans le sens d’une représentation bien trop répandue. En ligne, des commentateurs qualifièrent de «blessante» la «fétichisation des filles queer» dans son livre. Becky Albertalli avait écrit ce passage sans se poser de question. Le personnage y est ostensiblement naïf: ailleurs dans le livre, il affirme que tous les Juifs viennent d’Israël. Mais dans ce dernier cas, soulignèrent les lecteurs, l’ami juif de Simon le corrige immédiatement. La réflexion sur les lesbiennes, extraite d’un monologue intérieur du narrateur, n’a pas droit au même genre de réfutation.

http://m.slate.fr/story/143567/pardon-pour-mon-roman

bonjour

cela me rappel le livre de Roger Peyrefitte dont le titre est : les amitiés Particulières . il fut adapté au cinéma en 1964 . mais , à l'époque ,cela risquai de faire un scandale .

j'ai écrit et publié , il y à longtemps un genre d'amitiés Particulières  dont le titre était : les évadés du coeur .

le sujet : dans une colonie de vacances religieuse , deux garçons tombent amoureux l'un de l'autre . mais dans cet internat très stricte ,ils son dénoncés par un autre garçon de leurs âges jaloux de les voir heureux et pas lui . à partir de là , les religieux vont les accablés et provoquerons  leurs évasion . l'histoire finira très mal pour les deux fugitifs .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 22 946 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Voilà qui va nuire à la liberté d'expression...écrite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 7 333 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)

On reste dans le nouveau paradigme ou tout ce qui ne plait pas à tout le monde est illégal, et donc ou rien n'est possible.

L'art explicite est fatalement la première cible du concept, toutefois nous sommes sur la bonne pente et bientôt on pourra incarcérer les musiciens, sculpteurs et illustrateurs dont les œuvres en plaisent pas à la totalité des lobbies minoritaires.

Et ça c'est cool. Je pense qu'une société aussi débile mérite ce qui lui arrive : la disparition.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Darwin_Awards

 

Modifié par Roger_Lococo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité