Aller au contenu

Les cerveaux et leurs applications intégrées...

Messages recommandés

pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)

Hello tout le monde...

Depuis quelques mois, j'en suis arrivé à séparer la personne de son cerveau en m'intéressant bien plus à celui-ci.

Et depuis que j'observe les gens par le fonctionnement unique de leur cerveau, je commence à constater et presque à comprendre pourquoi en étant pareils, nous pouvons êtes si différents !

Désormais, la dernière évolution de mes pensées à ce sujet consiste à voir les cerveaux comme des machines équipées d'applications.

Imaginez une machine dans laquelle on installerait des modules permettant des possibilités qui devraient finalement, rendre ces machines, au départ, identiques, bien différentes en fonction des modules installés ....

Est-ce qu'au départ, ces machines (cerveaux) sont toutes équipées des mêmes modules et avec le temps et l'usage que l'on ferait de ces machines, certains modules seraient simplement mis de côté, oubliés ou même perdus ?

Ou au contraire, que des modules pourraient être ajouté tout au long de la vie de ces machines ?

 

Pourquoi me suis-je mis à penser à ces modules ?:

J'avais une discussions téléphonique avec un ami qui me décrivait une situation et surtout une personne que je connais et avec laquelle il n'est pas en accord au niveau de son comportement vis à vis de ces clients.

Il se trouve que j'ai moi aussi, les mêmes attitudes que mon ami en connaissant une personne avec qui j'ai les mêmes désaccords !

C'est ainsi que je me suis rendu compte que certains humains pensaient bien plus loin, voyaient les choses avec plus de détails que d'autres qui, à nos yeux, sont froids et sans remord, alors que nous, nous sommes inquiets et que nous nous soucions toujours de faire les choses justes et correctement !

Serait-il, donc, possible que des humains possèdent des modules, en plus ou en moins, influençant à ce point leur conscience et donc leur vie ?

Ces personnes froides, calculatrices, qui veulent faire de l'argent et qui ne sont motivées que par cela, ne serait en rien mauvaises, mais juste dépourvues, naturellement, de module leur imposant la compassion et la sympathie vis à vis des gens qui pourraient souffrir de leurs actes et actions ?

Dans ce cas, il est tout à fait normal que nous ne puissions nous comprendre, surtout si certains sont capables de s'en rendre compte et d'en faire l'effort, alors que d'autres ne le pourraient, tout simplement, pas !?

Les recherches continuent...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
cheuwing Membre 9 347 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

c'est juste l'environnement social qui fait qu'on soit tous différents

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, cheuwing a dit :

c'est juste l'environnement social qui fait qu'on soit tous différents

Je ne vois pas le rapport... Parce que quel que soit l'environnement social, les gens en ont des observations très différentes les uns des autres !

C'est qu'il y a bien des différences dans la façon de penser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
il y a 1 minute, ping a dit :

Tentative d'explication mécaniste des êtres. Comme si le siège de l'être, son âme et sa conscience  se trouvaient enfermé dans le cerveau. Comment il ferait celui-là par exemple? http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2012/07/lhomme-sans-cerveau-la-theorie-du.html

Imaginons que l'un des modules, servent justement à transformer les signaux perçus en rapporte avec les émotions, les sentiments, la tristesse, etc... ?

Il y a des gens qui n'arrivent pas à rester calme vis à vis d'une personne en souffrance, alors que d'autres le font sans problème !

D'où viendrait cette différence si ce n'est dans la perception et la transmission de celle-ci ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 14 733 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

Eternel débat entre l'inné et l'acquis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 738 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Imaginons oui, des modules imaginaires. En fait il y a des choses qui sont telles qu'elles sont, et qui n'obeissent pas à la mécanique newtonienne. Cette tendance à vouloir expliquer l'être humain comme s'il s'agissait d'une mécanique est toujours forcement réductrice, et par consequent fausse.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 094 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

cela doit-être très compliqué . il y à l'hérédité en premier qui joue un très grand rôle et aussi l'évolution dans le milieu , ensuite les circonstances et l'adaptation et bien d'autres choses interviennent surement .

si nous étions tous pareil et réagissions de même , nous serions une sorte de robot biologique . c'est grasse à nos différences que nous somme des humains ... peut-être ?

bonne journée

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 9 347 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
il y a une heure, pep-psy a dit :

Je ne vois pas le rapport... Parce que quel que soit l'environnement social, les gens en ont des observations très différentes les uns des autres !

C'est qu'il y a bien des différences dans la façon de penser.

et justement c'est cet environnement social qui nous façonne depuis l'enfance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, ping a dit :

Imaginons oui, des modules imaginaires. En fait il y a des choses qui sont telles qu'elles sont, et qui n'obeissent pas à la mécanique newtonienne. Cette tendance à vouloir expliquer l'être humain comme s'il s'agissait d'une mécanique est toujours forcement réductrice, et par consequent fausse.

Et pourtant, on parle de bien de mécanisme, de fonctionnement, de réaction, d'action, etc...

Tu as peur qu'en faisant cela, on dénature le côté émotionnel qui pour toi est la signature de l'être humain ?

Mais lorsque tu éprouves, tu réagis et tes réagis viennent bien de ton cerveau !

Quand un cerveau analyse et apporte des réponses, l'humain est bien plus calme que lorsqu'il est guidé par des émotions que son cerveau est incapable d'analyser et de comprendre !

Ce n'est pas parce que le premier est plus posé, qu'il est dénué d'émotion ni de sentiment !

Il y a 2 heures, le merle a dit :

bonjour

cela doit-être très compliqué . il y à l'hérédité en premier qui joue un très grand rôle et aussi l'évolution dans le milieu , ensuite les circonstances et l'adaptation et bien d'autres choses interviennent surement .

si nous étions tous pareil et réagissions de même , nous serions une sorte de robot biologique . c'est grasse à nos différences que nous somme des humains ... peut-être ?

bonne journée

hérédité, effectivement, mais visiblement, lorsqu'il y a création d'une vie, elle est le cumule de plusieurs ADN différents provenant, en plus, de plusieurs générations !

Ce qui ne permet pas de prévoir quoi que ce soit dans les capacités cérébrales de plusieurs enfants nés des mêmes parents.

Ce que je me demande, c'est si les humains naissent égaux mentalement et que c'est en fonction de leurs évolutions, éducations et expériences que les "applications" s'ajoutent ou sont supprimées ?

il y a une heure, cheuwing a dit :

et justement c'est cet environnement social qui nous façonne depuis l'enfance

Je ne pense pas que l'environnement social ajoute ou retire des modules à un cerveau humain !

Par contre, il est possible que ceux qui sont équipés de certains modules vivent mieux ou moins bien dans cette société ?!

Il y a 2 heures, Mite_Railleuse a dit :

Eternel débat entre l'inné et l'acquis...

Mais avant de se préoccuper de cela, l'intérêt est déjà de pouvoir constater ces différences !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Salut.

Si je t’ai bien suivi, tu évoques deux possibilités.

1- Il est possible que tout le monde possède « au départ » le même nombre de « modules »

2- Le nombre de ces « modules » pourrait au contraire varier d’un individu à l’autre et même être augmenté.

La possibilité 1 laisse penser, si l’on te suit, que l’acquis peut être productif à tous et que s’il ne l’est pas, c’est qu’il y a une déficience dans l’emploi des possibilités dont nous disposons. Si cela est, ce ne peux qu’être dû au milieu social qui serait le ferment permettant d’exploiter au mieux les ressources dont on disposerait de facto, à la naissance. C’est l’avis qui ressort des post que tu as eu en réponse à ton idée.

La possibilité 2, conduit au même résultat. Comment acquérir de nouvelles « applications » sans être issu d’un milieu permettant cette acquisition ? On peut bien sûr être abonné à un réseau Peer to Peer, télécharger de façon illégale et enrichir de façon malhonnête ses possibilités, mais cela implique l’emploi du « module » pirate dont serait doté tout un chacun à la naissance, mais que certains répugnent à utiliser, alors que d’autres s’en servent sans état d’âme.

Notes, toutefois que je passe sous silence la possibilité d’existence d’individus « supérieurs » à d’autres. Et si j’exclu cette possibilité, c’est pour rester cohérent avec ta théorie qui laisse à penser que tous les cerveaux se valent et qu’aucun ne surpasse par construction celui des autres.

Bref, ton idée est jolie, je dirais même très rafraîchissante. Mais si loin de la réalité, hélas.

J’aime bien ton post.

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, azad2B a dit :

Salut.

Si je t’ai bien suivi, tu évoques deux possibilités.

1- Il est possible que tout le monde possède « au départ » le même nombre de « modules »

2- Le nombre de ces « modules » pourrait au contraire varier d’un individu à l’autre et même être augmenté.

La possibilité 1 laisse penser, si l’on te suit, que l’acquis peut être productif à tous et que s’il ne l’est pas, c’est qu’il y a une défficience dans l’emploi des possibilités dont nous disposons. Si cela est, ce ne peux qu’être dû au milieu social qui serait le ferment permettant d’exploiter au mieux les ressources dont on disposerait de facto, à la naissance. C’est l’avis qui ressort des post que tu as eu en réponse à ton idée.

La possibilité 2, conduit au même résultat. Comment acquérir de nouvelles « applications » sans être issu d’un milieu permettant cette acquisition ? On peut bien sûr être abonné à un réseau Peer to Peer, télécharger de façon illégale et enrichir de façon malhonnête ses possibilités, mais cela implique l’emploi du « module » pirate dont serait doté tout un chacun à la naissance, mais que certains répugnent à utiliser, alors que d’autres s’en servent sans état d’âme.

Notes, toutefois que je passe sous silence la possibilité d’existence d’individus « supérieurs » à d’autres. Et si j’exclu cette possibilité, c’est pour rester cohérent avec ta théorie qui laisse à penser que tous les cerveaux se valent et qu’aucun ne surpasse par construction celui des autres.

Bref, ton idée est jolie, je dirais même très rafraîchissante. Mais si loin de la réalité, hélas.

Bref, j’aime bien ton post.

Très condensé tout ça !

Tu sais que l'on dit des enfants qu'ils agissent exactement comme des éponges et qu'ils absorbent et enregistrent les différentes émotions qu'ils vivent, cela même en étant encore dans le ventre de leur mère !

Peu à peu, pour cause d'éducation et de conditionnement sociétale, cette capacité disparaît, mais pas chez tout le monde !

Les enfants peuvent se développer extrêmement rapidement ou, au contraire, être freiné pour toujours, dans leur évolution !

Donc, je dirais que, dans une première approche, que les humains naissent avec tous les modules, mais que très très rapidement, ils se séparent d'une partie !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

OK, tu pars donc du principe de l’égalité des chances pour tout le monde. Je parle là de cette égalité prônée et suggérée par les grandes théories sociales, morales et surtout religieuses qui toutes ont pour effet de faire croire à ceux qui en sont habités, que le Ciel et la Justice devraient suffire à les conduire à la vie à laquelle ils ont droit. Et ces adeptes, ces doux rêveurs que font-ils en général ? Hé bien comme tu le dis ils se séparent d’une partie de leur capital, et si comme toi, ces gens sont de tendres poètes (je dis cela, comme un compliment, ne vas pas te fâcher) hé bien ils se séparent des modules qu’ils considèrent comme nocifs à une bonne entente entre humains. Ils ne font rien, persuadés qu’ils sont que le ciel les aidera, et ils deviennent la proie de ceux qui, ignorants délibérément morales et probité, se serviront d’eux pour mieux les exploiter. Tu aimes, semble-t-il l’informatique, alors, je vais parler ton langage : ils sont les victimes de virus qui prennent le contrôle de leur UC et les transforment en simples interfaces de sortie.

J’aimerais bien me tromper, mais il n’est que de voir l’état de nos politiques, de nos financiers, patrons, prêtres ou autres parasites qui polluent nos sociétés pour se convaincre que décidément, non, nous ne naissons pas libres et égaux. C’est pourquoi on trouve dans les déchèteries tant d’ordinateurs qui jeunes encore semblaient plein de promesses et qu’on a mis au rebut par manque d’antivirus efficace. A qui la faute ? Mais au formatage, bien sûr. Autrement dit, à l’éducation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, azad2B a dit :

OK, tu pars donc du principe de l’égalité des chances pour tout le monde. Je parle là de cette égalité prônée et suggérée par les grandes théories sociales, morales et surtout religieuses qui toutes ont pour effet de faire croire à ceux qui en sont habités, que le Ciel et la Justice devraient suffire à les conduire à la vie à laquelle ils ont droit. Et ces adeptes, ces doux rêveurs que font-ils en général ? Hé bien comme tu le dis ils se séparent d’une partie de leur capital, et si comme toi, ces gens sont de tendres poètes (je dis cela, comme un compliment, ne vas pas te fâcher) hé bien ils se séparent des modules qu’ils considèrent comme nocifs à une bonne entente entre humains. Ils ne font rien, persuadés qu’ils sont que le ciel les aidera, et ils deviennent la proie de ceux qui, ignorants délibérément morales et probité, se serviront d’eux pour mieux les exploiter. Tu aimes, semble-t-il l’informatique, alors, je vais parler ton langage : ils sont les victimes de virus qui prennent le contrôle de leur UC et les transforment en simples interfaces de sortie.

J’aimerais bien me tromper, mais il n’est que de voir l’état de nos politiques, de nos financiers, patrons, prêtres ou autres parasites qui polluent nos sociétés pour se convaincre que décidément, non, nous ne naissons pas libres et égaux. C’est pourquoi on trouve dans les déchèteries tant d’ordinateurs qui jeunes encore semblaient plein de promesses et qu’on a mis au rebut par manque d’antivirus efficace. A qui la faute ? Mais au formatage, bien sûr. Autrement dit, à l’éducation.

C'est plutôt drôle ce que tu dis...

Mais là, il y a ni morale ou théorie sociale et religieuse !

On ne parle que de fonctionnement mécanique du cerveau, avoir ou non de quoi réfléchir, analyser, observer, etc...

Si je devais faire une comparaison informatique, je dirais que c'est comme-ci des machines étaient interconnectées via le même logiciel, mais que certaines machines avec des multicœurs alors que d'autres n'en avaient qu'un seul !

Ou que des ordinateurs identiques, travaillaient au travers d'un même logiciel, mais n'utilisant pas la même version !

Donc en lançant une opération, certaines machines pour traiter l'intégralité alors que d'autre n'en verront et n'en traiteront qu'une partie !

Je suis malheureux =

- Je m'en cogne, tu n'est qu'un faible !

- Et alors ?! C'est quoi être malheureux ?

- C'est triste ce que tu dis, mais je peux te comprendre !

- Quel est ton malheur, sur quoi repose-t-il, comment pourrais-je t'aider ?

Les humains entendant la même information, vont, au travers des modules dont ils sont équipés, réagir de manière très différente !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Sans doute que jadis, quand Dame Nature entreprit la tâche de modeler les cerveaux de ces gros lézards qui devaient finalement engendrer la race humaine, elle y aurait inclus, selon toi, une multitude de logiciels propres à apporter des réponses aux questions que devraient se poser ceux qui en serait dotés. Et toutes ces applications devaient stocker dans une base de donnée les résultats pouvant servir à résoudre les problèmes qui pourraient survenir. Certains de ces logiciels faute de mises-à-jour, ont dû devenir obsolètes au point de continuer à enrichir cette base de données d’informations devenues inutiles du genre

- A quoi ça sert de regarder le ciel pour prévoir le temps demain, puisqu’on a Météo-France qui s’en charge très bien.

Bref, il reste que cette base de donnée, notre référence, est appelée à évoluer constamment, c’est plus une base de donnée, c’est une auberge Espagnole, chacun y trouve ce qu’il veut et c’est justement ce qui cloche dans le système. Perce que, ce qui ne va pas, c’est la méthode qui permettrait, devant chaque décision à prendre, de choisir de façon unique et sans erreur, toujours le meilleur choix possible. Mais on est bien obligé de constater que ce n’est pas le cas. Pourquoi ? Mais voyons, à cause des virus justement. Ces virus portent les doux noms de sociologie, philosophie, éducation, coutumes ou je ne sais quoi d’autre.

A mon avis ces sociologues, philosophes, éducateurs, devaient être les ancêtres éloignés des créateurs de ce qui allait devenir MicroSoft. Cette idée, ne vaut ce qu’elle vaut bien sûr mais comment expliquer autrement le désarroi de l’utilisateur qui après avoir cherché une solution à un problème donné, se voit obligé de presser le bouton démarrer, pour justement arrêter sa recherche ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
Il y a 16 heures, azad2B a dit :

Sans doute que jadis, quand Dame Nature entreprit la tâche de modeler les cerveaux de ces gros lézards qui devaient finalement engendrer la race humaine, elle y aurait inclus, selon toi, une multitude de logiciels propres à apporter des réponses aux questions que devraient se poser ceux qui en serait dotés. Et toutes ces applications devaient stocker dans une base de donnée les résultats pouvant servir à résoudre les problèmes qui pourraient survenir. Certains de ces logiciels faute de mises-à-jour, ont dû devenir obsolètes au point de continuer à enrichir cette base de données d’informations devenues inutiles du genre

- A quoi ça sert de regarder le ciel pour prévoir le temps demain, puisqu’on a Météo-France qui s’en charge très bien.

Bref, il reste que cette base de donnée, notre référence, est appelée à évoluer constamment, c’est plus une base de donnée, c’est une auberge Espagnole, chacun y trouve ce qu’il veut et c’est justement ce qui cloche dans le système. Perce que, ce qui ne va pas, c’est la méthode qui permettrait, devant chaque décision à prendre, de choisir de façon unique et sans erreur, toujours le meilleur choix possible. Mais on est bien obligé de constater que ce n’est pas le cas. Pourquoi ? Mais voyons, à cause des virus justement. Ces virus portent les doux noms de sociologie, philosophie, éducation, coutumes ou je ne sais quoi d’autre.

A mon avis ces sociologues, philosophes, éducateurs, devaient être les ancêtres éloignés des créateurs de ce qui allait devenir MicroSoft. Cette idée, ne vaut ce qu’elle vaut bien sûr mais comment expliquer autrement le désarroi de l’utilisateur qui après avoir cherché une solution à un problème donné, se voit obligé de presser le bouton démarrer, pour justement arrêter sa recherche ?

Pour le lendemain, peut-être, mais jamais sur plusieurs jours !

Sinon, tu t'éloignes un peu...

Ce qui est intéressant (pensée d'hier soir), c'est de pouvoir discerner les modules qu'ont ou n'ont pas les personnes, pour les aider à fixer certains de leurs problèmes de compréhension par exemple !

Rien que dans un couple, l'un pense d'une manière différente que le premier, mais aucun des deux ne peut le savoir ni le comparer !

Ils ne vont ni à la même vitesse, et n'utilise pas les mêmes algorithmes, ce qui va les amener très rapidement à des résultats différents !

Par exemple, l'idée que se font les gens d'un couple, de ce que représente l'amour, les attentes qu'ils en ont, la manière dont ils réagissent vis à vis des situations, etc...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Bonjour pep-psy…

bien sûr que je m’éloigne, mais ne suis-je pas forcé de le faire ?

Te rends-tu compte que ce que tu nous décrit, à savoir la foule de logiciels dont nous pourrions disposer à la naissance, ne fait qu’énumérer la somme des possibilités de l’être humain. Admettons un instant que tous les humains ce valent, que nul n’est en quoi que ce soit supérieur à l’autre, admettons cela bien qu’hélas la vérité soit tout autre.

Donc le problème que tu soulève est celui de savoir pourquoi deux individus, même vivants ensemble et ayant donc à priori des possibilités d’entente mutuelles plus grandes, en arrivent à diverger sur les solutions à apporter à un problème qu’ils ont en commun. Pour expliquer cette divergence tu évoques la possibilité que chaque individu opte pour l’usage plus fréquent d’un de ses « modules » plutôt que d’autres et même qu’à force de ne plus les utiliser, il finit par en oublier l’existence. Ainsi, la merveilleuse égalité de compréhension mutuelle que nous aurions tous à l’origine, fini par s’étioler et disparaît progressivement avec le temps.

C’est un constat que tu fais et qui semble-t-il est hélas constaté par tout le monde.

Alors, pourquoi cela ?

Une seule explication émerge, et malheureusement elle oblige à utiliser les gros mots. Et parmi ces gros mots, il en est un qui, bien plus que tous les autres, divise encore plus les hommes. Tu l’as deviné, même si tu ne souhaites pas l’utiliser : ce gros mot c’est ce que l’on appelle l’ âme.

On peut lui accoler la définition que l’on veut. Pour rester dans le cadre de l’idée que tu développes disons que l’âme est l’ensemble des facultés (la somme des modules encore actifs chez toi) dont tu disposes. Comme cet ensemble évolue avec le temps et cela de façon différente avec chaque individu, il est évident que la divergence entre individus ne peut qu’augmenter. Tout comme, par ailleurs, le prévoit la théorie de la thermo dynamique.

L’âme n’est donc, peut-être, que le fruit de l’évolution de notre esprit, résultat qui dépend essentiellement de l’ensemble des expériences que notre vécu nous a fait connaître. Ce résultat, perte ou amélioration des différents modules initiaux, fait de deux individus initialement identiques en pouvoir, deux êtres totalement différentiés.

Et si l’on devait revenir à notre chouchou, l’informatique, je dirais que l’on pourrait parfaitement prévoir, à l’avance, si deux individus vont pouvoir se comprendre sans trop d’efforts et vivre ensemble harmonieusement. Il suffirait pour cela de rechercher chez l’un et chez l’autre, quels sont les modules rescapés en commun, à quelle fréquence ils sont utilisés et faire quelques test vérifiants qu’ils produisent tous chez l’un et chez l’autre, les mêmes résultats.

Après, il reste à trancher entre deux choix : analyser le contenu d’un disque dur est-il plus agréable que se consumer sous l’éclair d’un coup de foudre,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)

L'âme pour moi n'est pas un gros mot... L'âme, de mon observation est un fichier journal, une tenue de compte, un fichier Excel que l'on utilisera à la fin pour faire le bilan !

Est-ce que l'âme influence l'humain de son vivant ? = Je ne sais pas !

Est-ce que la petite voix que l'on entend parfois, serait l'âme ? = Possible !

Mais là je compare surtout le fonctionnement cérébral, penser, lorsqu'on a un seul module, on va avoir une activité plus ou moins longue, mais si on en a 3-4 en activité, ça change totalement les choses !

Prenons l'exemple avec les personnes bileuses, ces personnes qui souffrent physiquement de maux d'estomac par stress et inquiétude quasi permanents !

Il y a un module qui tourne quasi sans arrêt et qui à besoin de réponse, qui a besoin d'image, pour pouvoir terminer son activité.

Alors qu'il existe à l'autre extrémité des gens qui se foutent de tout, que quasi rien n'atteint !

On ne parle pas là, d'intelligence, mais juste de capacité à prendre en compte les choses ou à les ignorer quasi totalement.

Lorsque je vois ou entends des gens, je me demande de quel module il s'agit, comment ils en arrivent à telle ou telle réflexion, etc...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Hé bien, si c'est cela l'objet de ton questionnement, soit rassuré de ne pas pouvoir apporter de réponse... cela fait un paquet de siècles, voire de millénaires, que d'autres s'y sont cassé les dents.

Ce que tu cherches, c'est le super débogueur, celui qui tracerait chacune des instructions en cours d' exécution, qui te permettrait de savoir, pourquoi ici, on saute à un des modules disponible et pourquoi là on saute ailleurs. Pourquoi tel critère, ici, a plus d'importance qu'il en avait 5 lignes plus haut, Pourquoi tel branchement s'opère si on a l'estomac plein et pas si on l' a vide ? Bref tu cherche le désassembleur idéal, qui non seulement te donnerait l'ensemble des codes sources, mais qui en plus aurait la bonté de te les commenter de façon à ce que tu puisse tout comprendre.

Et bien, je vais te faire beaucoup de peine : ce super débogueur que toi et moi aimerions avoir, d'autres l'ont. Et tant bien que mal, ils s'en servent et s'extasient devant les subtils branchements du programme face aux conditions du moment. Mais, tout de même, ne vas pas les jalouser, même s'ils ont la certitude de voir se dérouler sous leurs yeux le programme initial tel qu'il fut écrit par son génial auteur, ils n'y comprennent rien et des gens comme toi, sans le moindre outil de débogage leurs sont infiniment supérieurs parce qu'ils cherchent encore à comprendre.

Et qui sont ces (bien)heureux qui s'imaginent pouvoir entrer dans le Temple de la Programmation ? Tu l'as sans doute compris : ce sont ceux qui fréquentent les sections dédiées à la Religion pour les plus simplistes d'entre-eux ou à la Psychologie pour les autres qui se croient plus intelligents mais qui tout comme les premiers cités, se foutent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, quand ils croient enfin détenir une part de vérité..

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 396 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Tiens je conclurais, provisoirement, par : circulez, il n'y a rien à comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité