Aller au contenu

Déception de son métier


STILLHOLLYWOOD

Messages recommandés

Membre, 36ans Posté(e)
STILLHOLLYWOOD Membre 14 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

Petite curiosité en passant, qui a idéalisé son métier pour être finalement déçu sur le terrain ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 104ans Posté(e)
bondgers Membre 1 508 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)

J'ai été assistant géologue, pensant que j'allais bosser sur le terrain, hors je ne restais qu'en bureau pour analyser les rapports des géologues de terrains. De plus je pensais que la géologie c'était la nature, la vie, hors je n'y ai découvert que la froideur de l'exploration pétrolière. Bon ça gagnait pas mal et ça m'a permis de me payer un appart, mais c'était pas trop pour moi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

sans précipitation ,il faut rechercher un autre job ,un emploi qui cesse de passionner ou d'amuser est un emploi perdu ...si on ne part pas c'est l'employeur ressentant le désintérêt qui va se charger de l'éjection ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Seyar Membre 3 468 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

C'est peut-être là le souci du système : seul l'employé est remis en question, jamais l'employeur vu qu'il a la "supériorité".

L'employeur peut donc essorer, lessiver plusieurs employés sur un même poste, pas grave, y'aura toujours une personne qui prendra ce poste et l'employeur ne sera pas remis en question même s'il ne fait rien pour améliorer le poste en question.

Par contre qu'un employé se lasse d'un poste mal adapté, mal organisé, ben qu'il dégage, de toute façon c'est un fainéant.

Ca sera donc à l'employé de devoir tout changer, alors que par ailleurs, sa vie était peut-être idyllique.

C'est quand même assez malsain comme système quand on y réfléchit de se dire que l'employé peut se sentir partout bien dans sa vie sauf au travail et qu'il soit obligé de tout quitter juste à cause de ça, au risque de ne même plus retrouver le même bonheur dans sa vie hors taf. :gurp:

Tu m'étonnes qu'il y ait autant de détraqués et de suicides à travers le monde! :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 36ans Posté(e)
STILLHOLLYWOOD Membre 14 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

J ai travaillé en tant qu'infirmière dans un EHPAD, de nature timide, j'avais beaucoup de difficultés à coacher les équipes. Un matin, alors que je travaillais, je reçois un sms de mon père m'annonçant que la directrice allait interrompre mon contrat(promesse de cdi, j étais en période d essai) alors que je l'avais vue le matin même, je n'ai jamais été convoquée de son propre chef, je demande à la voir pour des explications complémentaires( je précise que trois jours avant j avais suivi une formation à 4 heures de chez moi et que les démarches de rupture de contrat avaient été mises en route une semaine avant), elle ma donné comme explications que j avais fais des erreurs, je n ai jamais su lesquelles.... Le lendemain, ma remplaçante était déjà là, et on m a demandé de la former avant mon départ Voilà mon métier qui prône la communication entre le personnel

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

C'est peut-être là le souci du système : seul l'employé est remis en question, jamais l'employeur vu qu'il a la "supériorité".

................

l'employeur n'est pas une assistante sociale ...il propose un emploi ,il y a une période d'essai pendant laquelle aussi bien le salarié que lui même peuvent mettre fin au contrat ...s'ils continuent ensemble ,il n'y a pas tromperie sur la marchandise ...

c'est sûr qu'on peut toujours améliorer un poste de travail ,surtout lorsque les deux y mettent du leur ...

là où le topic met le doigt c'est sur un désintérêt progressif ..ça ne sert à rien d'aller bosser si on a l'impression d'attraper des boutons chaque matin ,surtout si on a une spécialité demandée ...Le saut dans l'inconnu fait toujours peur ,mais il y a moyen d'avoir des sécurités comme en rappel ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)
1467996546[/url]' post='10313176']

C'est peut-être là le souci du système : seul l'employé est remis en question, jamais l'employeur vu qu'il a la "supériorité".

L'employeur peut donc essorer, lessiver plusieurs employés sur un même poste, pas grave, y'aura toujours une personne qui prendra ce poste et l'employeur ne sera pas remis en question même s'il ne fait rien pour améliorer le poste en question.

Par contre qu'un employé se lasse d'un poste mal adapté, mal organisé, ben qu'il dégage, de toute façon c'est un fainéant.

Ca sera donc à l'employé de devoir tout changer, alors que par ailleurs, sa vie était peut-être idyllique.

C'est quand même assez malsain comme système quand on y réfléchit de se dire que l'employé peut se sentir partout bien dans sa vie sauf au travail et qu'il soit obligé de tout quitter juste à cause de ça, au risque de ne même plus retrouver le même bonheur dans sa vie hors taf. :gurp:

Tu m'étonnes qu'il y ait autant de détraqués et de suicides à travers le monde! :smile2:

Rendre responsable un patron du mal être d'un employé, faut oser le faire et surtout en faire une généralité, si vous n'êtes pas apte à une vie professionnelle, allez donc dans le Larzac avec votre RSA...Si votre job ne vous rend pas heureux, laissez donc votre place à ceux qui rêvent d'avoir un boulot. Et puis, comme vous avez l'air si doué, devenez donc patron à votre tour et choyez bien votre personnel, on en reparle...?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Seyar Membre 3 468 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

J ai travaillé en tant qu'infirmière dans un EHPAD, de nature timide, j'avais beaucoup de difficultés à coacher les équipes. Un matin, alors que je travaillais, je reçois un sms de mon père m'annonçant que la directrice allait interrompre mon contrat(promesse de cdi, j étais en période d essai) alors que je l'avais vue le matin même, je n'ai jamais été convoquée de son propre chef, je demande à la voir pour des explications complémentaires( je précise que trois jours avant j avais suivi une formation à 4 heures de chez moi et que les démarches de rupture de contrat avaient été mises en route une semaine avant), elle ma donné comme explications que j avais fais des erreurs, je n ai jamais su lesquelles.... Le lendemain, ma remplaçante était déjà là, et on m a demandé de la former avant mon départ Voilà mon métier qui prône la communication entre le personnel

Ben c'est ça le monde du travail aussi : il y a tellement de demandeurs d'emploi qu'il n'y a pas besoin pour un employeur de se tracasser à respecter l'employé. S'il n'est pas content, comme le dit l'abbe resina eh ben il a qu'à partir et laisser la place à un autre qui saura être plus docile, plus intégré au système.

Je pense que la déception des métiers vient de là : avant de commencer, on est content du domaine, on se dit "chouette ça va être génial, exactement ce que je veux" mais ça c'est idéalisé, théorique. Une fois que t'es "dans la place", ce n'est pas du tout comme dans la théorie :o°

l'employeur n'est pas une assistante sociale ...il propose un emploi ,il y a une période d'essai pendant laquelle aussi bien le salarié que lui même peuvent mettre fin au contrat ...s'ils continuent ensemble ,il n'y a pas tromperie sur la marchandise ...c'est sûr qu'on peut toujours améliorer un poste de travail ,surtout lorsque les deux y mettent du leur ...là où le topic met le doigt c'est sur un désintérêt progressif ..ça ne sert à rien d'aller bosser si on a l'impression d'attraper des boutons chaque matin ,surtout si on a une spécialité demandée ...Le saut dans l'inconnu fait toujours peur ,mais il y a moyen d'avoir des sécurités comme en rappel ...

Ah mais je suis d'accord avec ça. L'ennui, comme tu le précises, c'est qu'il faut que les 2 y mettent du leur. Et s'il y a des employés fainéants, le système favorise bien plus la fainéantise de l'employeur quand même hein :p

Mais attention, je ne tape pas sur l'employeur comme semble le penser l'abbe resina, simplement sur le système : l'être humain est plutôt fainéant de nature et n'a pas envie de se prendre la tête. Si le système dans lequel il évolue lui permet d'agir ainsi, il ne va pas s'en priver, quelqu'il soit :)

Rendre responsable un patron du mal être d'un employé, faut oser le faire et surtout en faire une généralité, si vous n'êtes pas apte à une vie professionnelle, allez donc dans le Larzac avec votre RSA...Si votre job ne vous rend pas heureux, laissez donc votre place à ceux qui rêvent d'avoir un boulot. Et puis, comme vous avez l'air si doué, devenez donc patron à votre tour et choyez bien votre personnel, on en reparle...?

Et c'est moi qui généralise! :smile2: COmme je le dis plus haut, je ne tape pas sur les employeurs, mais bien sur le système qui donne la possibilité aux employeurs de ne pas s'occuper de la santé physique et moral de ses employés : la médecine du travail, c'est du vent tout comme l'inspection du travail.

Franchement les entreprises qui se font prendre par ça y mettent vraiment du leur ou alors pas de chance, elles servent "d'exemple" car faut bien que ces organismes expliquent leur existence quand même ^^

Mais en étant objectif et en étudiant les conditions de travail dans les entreprises, ce n'est pas très folichon. Après comme il est souvent dit, "ya pire ailleurs". C'est vrai, alors contentons-nous de ça pour ne pas évoluer et changer ce qui ne va pas ;)

Mais n'oublions pas de rester zen quand même hein, on parle que du "travail" là... :zen:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 19 198 messages
scientifique,
Posté(e)

J'ai eu une vie professionnelle très valorisante.

Entré chez (?) pour faire de la physique quantique des molécules biologiques, j'y ai gravi tous les échelons internes pour finir comme directeur de recherches et de labo sur de molécules fondamentales de la chimiothérapie anti-cancer.

Heureux !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 76ans Posté(e)
bibifricotin Membre 12 677 messages
Mentor‚ 76ans‚
Posté(e)

Rendre responsable un patron du mal être d'un employé, faut oser le faire et surtout en faire une généralité, si vous n'êtes pas apte à une vie professionnelle, allez donc dans le Larzac avec votre RSA...Si votre job ne vous rend pas heureux, laissez donc votre place à ceux qui rêvent d'avoir un boulot. Et puis, comme vous avez l'air si doué, devenez donc patron à votre tour et choyez bien votre personnel, on en reparle...?

Vous avez entendu parler des suicides chez Orange ? Il y en a eu 60 ! Je suppose qu'ils n'étaient pas aptes à la vie professionnelle laugh.gif

En tout cas les patrons n'étaient pas aptes non plus car ils vont passer en justice.thumbdown.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 90ans Posté(e)
Lovery Membre 16 719 messages
Forumeur alchimiste ‚ 90ans‚
Posté(e)

Vous avez entendu parler des suicides chez Orange ? Il y en a eu 60 ! Je suppose qu'ils n'étaient pas aptes à la vie professionnelle laugh.gif

En tout cas les patrons n'étaient pas aptes non plus car ils vont passer en justice.thumbdown.gif

Oui, mais avec la nouvelle loi "connerie" dégainée au 49.3? Ils risquent quoi, ces patrons ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
coucoucou Membre 6 507 messages
Mentor‚
Posté(e)

J ai travaillé en tant qu'infirmière dans un EHPAD, de nature timide, j'avais beaucoup de difficultés à coacher les équipes. Un matin, alors que je travaillais, je reçois un sms de mon père m'annonçant que la directrice allait interrompre mon contrat(promesse de cdi, j étais en période d essai) alors que je l'avais vue le matin même, je n'ai jamais été convoquée de son propre chef, je demande à la voir pour des explications complémentaires( je précise que trois jours avant j avais suivi une formation à 4 heures de chez moi et que les démarches de rupture de contrat avaient été mises en route une semaine avant), elle ma donné comme explications que j avais fais des erreurs, je n ai jamais su lesquelles.... Le lendemain, ma remplaçante était déjà là, et on m a demandé de la former avant mon départ Voilà mon métier qui prône la communication entre le personnel

Non, c'est pas ça le métier.

Seulement, l'EHPAD est un endroit où les responsabilités sont énormes car souvent les gens sont seuls.Les médecins absents, le travail énorme etc....

Ca ne devrait étre réservé qu'à des gens expériméntés.

pars sans regret, et cherche un truc plus dur qui fait peur style urgence, réa etc....ca t'obligera à parler aux gens, tu verras que rien n'est impossible......si tes formatrices de l"IFSI t'ont laissé avoir ton diplome c'est que tu le mérites.

Deviens l'infirmiére qui est en toi..............les garces et les salopes....c'est inévitables...c'est des frustrés!! Pense au patient ma poule!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 51ans Posté(e)
Foraveur Membre 6 426 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)

Moi...c'est pourquoi je prépare ma reconversion....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
Membre, 51ans Posté(e)
Foraveur Membre 6 426 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)

Après mes études je suis entré dans un "système" méritocratique, hiérarchisé, extrêmement compétitif.Ca me convenait parfaitement, j'ai ajouté des diplômes encore , des qualifications, des spécialisations,j'ai conduit des gens sur le terrain avec un taux de succès pas trop dégeulasse...

j'avais des objectifs, que j'ai atteint pour la pluspart, maintenant je suis en fin de carriere, j'ai complété mon plan de carrière je viens d'atteindre mon ultime objectif et je me rend compte que ces dernieres années,depuis que j'ai accepté ce poste en Europe, j'ai utilisé un système plus pour atteindre mes propres buts que pour vraiment le servir...c'est le moment de poser les armes au ratelier et de tourner la page...

L'impression de ne plus avoir rien a donner ...de pouvoir être plus utile ailleurs...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kutta
Invités, Posté(e)
Invité Kutta
Invité Kutta Invités 0 message
Posté(e)

J'ai eu une vie professionnelle très valorisante.

Entré chez (?) pour faire de la physique quantique des molécules biologiques, j'y ai gravi tous les échelons internes pour finir comme directeur de recherches et de labo sur de molécules fondamentales de la chimiothérapie anti-cancer.

Heureux !

Et tu finis ta "carrière" sur un forum. Wouaw :gurp:

Après mes études je suis entré dans un "système" méritocratique, hiérarchisé, extrêmement compétitif.Ca me convenait parfaitement, j'ai ajouté des diplômes encore , des qualifications, des spécialisations,j'ai conduit des gens sur le terrain avec un taux de succès pas trop dégeulasse...

j'avais des objectifs, que j'ai atteint pour la pluspart, maintenant je suis en fin de carriere, j'ai complété mon plan de carrière je viens d'atteindre mon ultime objectif et je me rend compte que ces dernieres années,depuis que j'ai accepté ce poste en Europe, j'ai utilisé un système plus pour atteindre mes propres buts que pour vraiment le servir...c'est le moment de poser les armes au ratelier et de tourner la page...

L'impression de ne plus avoir rien a donner ...de pouvoir être plus utile ailleurs...

Oui, à ton âge, on rentre dans la catégorie des gens "finis"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×