Aller au contenu

L'Algérie : désormais terre d'immigration


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html

« Ici, la vie est moins chère »

« La présence de migrants n’est pas nouvelle mais elle est devenue visible après l’arrivée de Nigériens en 2014 », souligne Leïla Beratto, correspondante de RFI en Algérie, qui enquête sur le sujet depuis plus d’un an. A l’été 2014, des femmes et des enfants nigériens avaient fait leur apparition dans les grandes villes du pays. Ces scènes d’Africains noirs mendiant dans les centres-villes n’étaient pas passées inaperçues dans un pays traditionnellement fermé. La réaction des autorités algériennes ne s’était pas fait attendre. Un accord de rapatriement avait été signé avec le gouvernement nigérien, et des rafles menées notamment à Alger et Oran. « Aujourd’hui, précise la journaliste, à l’exception des Nigériens, il n’y a plus de reconduite à la frontière en raison du conflit au Mali. Lorsqu’on est arrêté pour immigration clandestine, on risque deux mois de prison. Il est difficile de donner des chiffres mais le nombre de migrants augmente. La durée moyenne du séjour en Algérie s’allonge. Elle serait aujourd’hui de trois ans. »

Au-delà de sa proximité avec l’Europe, l’Algérie est devenue depuis 2011 une destination attractive. La peur des violences en Libye, la dégradation de la situation économique en Tunisie où il est plus difficile de trouver du travail mais aussi la guerre au Mali ont attiré les candidats au départ. L’Algérie, qui a profité depuis quinze ans de la manne pétrogazière, fait aussi figure d’Etat riche dans la région. Grâce aux prix subventionnés de l’énergie et de certains produits alimentaires, on peut y vivre sans trop dépenser. On s’y installe pour se refaire une santé financière.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................'>http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................

Comme tous, il sait qu’il n’aura ni titre de séjour ni régularisation, qui n’existent tout simplement pas dans la loi algérienne. Une absence de papiers qui fait des individus sans droit. Début octobre, un fait divers a fait la « une » des journaux : Marie, migrante de 33 ans, a été victime d’un viol collectif à Oran mais a eu le plus grand mal à se faire soigner et à porter plainte. Dans le quartier d’Aïn Beïda, Diana, 27 ans, a connu une histoire un peu similaire. En Algérie depuis deux ans, elle cuisine et vend des plats traditionnels pour vivre. Elle s’est fait agresser un soir avec sa petite fille. Arrivée au commissariat, Diana a été mise en prison avec son bébé pour immigration clandestine. Elle aussi loue une petite baraque à 14 000 dinars par mois. « Les gens ici ne veulent pas trop de nous », explique-t-elle devant ses fourneaux.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..........................

« Des populations vulnérables »

Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort. Ils cumulent généralement le double inconvénient, dans un pays musulman, d’être Noirs et chrétiens. Alors le but est de se faire oublier, le plus possible. La plupart vivent dans les quartiers périphériques, pas dans les centres-villes. Dans les rues d’Oran, on peut voir les hommes travailler sur les chantiers de construction qui fleurissent dans la ville. Les femmes, contraintes de rester chez elles, sont celles qui souffrent le plus de cet isolement.

« Depuis 2012, le travail de sensibilisation commence toutefois à porter ses fruits, explique Charlotte de Bussy, responsable de Médecins du monde en Algérie. Les médias s’y intéressent davantage, les institutions publiques et la société civile changent de regard. » Lorsque l’ONG est arrivée fin 2010 pour améliorer l’accès aux soins, le sujet était tabou. A part l'Eglise et quelques associations, peu s’étaient penchés sur cette réalité. Des migrants étaient arrêtés dans les hôpitaux, des femmes accouchaient menottées. Un lent travail d’information a été mené. Récemment, le ministère de l’éducation a rappelé que tous les enfants ont accès à l’école. Une plate-forme migration, rassemblant une dizaine d’associations, est même née à la mi-décembre : elle salue les dernières avancées mais rappelle les discriminations et le besoin d’une loi sur l’asile. « Ce sont des populations vulnérables, qui subissent des violences y compris à l’intérieur de leurs communautés et vivent marginalisées », rappelle Charlotte de Bussy.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99==========================================

Article très complet ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Cruel Summer
Invités, Posté(e)
Invité Cruel Summer
Invité Cruel Summer Invités 0 message
Posté(e)

Mouai ils restent quand même très raciste envers les chinois et les noirs...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 69ans Posté(e)
matou-combo Membre 327 messages
Baby Forumeur‚ 69ans‚
Posté(e)

http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html

« Ici, la vie est moins chère »

« La présence de migrants n’est pas nouvelle mais elle est devenue visible après l’arrivée de Nigériens en 2014 », souligne Leïla Beratto, correspondante de RFI en Algérie, qui enquête sur le sujet depuis plus d’un an. A l’été 2014, des femmes et des enfants nigériens avaient fait leur apparition dans les grandes villes du pays. Ces scènes d’Africains noirs mendiant dans les centres-villes n’étaient pas passées inaperçues dans un pays traditionnellement fermé. La réaction des autorités algériennes ne s’était pas fait attendre. Un accord de rapatriement avait été signé avec le gouvernement nigérien, et des rafles menées notamment à Alger et Oran. « Aujourd’hui, précise la journaliste, à l’exception des Nigériens, il n’y a plus de reconduite à la frontière en raison du conflit au Mali. Lorsqu’on est arrêté pour immigration clandestine, on risque deux mois de prison. Il est difficile de donner des chiffres mais le nombre de migrants augmente. La durée moyenne du séjour en Algérie s’allonge. Elle serait aujourd’hui de trois ans. »

Au-delà de sa proximité avec l’Europe, l’Algérie est devenue depuis 2011 une destination attractive. La peur des violences en Libye, la dégradation de la situation économique en Tunisie où il est plus difficile de trouver du travail mais aussi la guerre au Mali ont attiré les candidats au départ. L’Algérie, qui a profité depuis quinze ans de la manne pétrogazière, fait aussi figure d’Etat riche dans la région. Grâce aux prix subventionnés de l’énergie et de certains produits alimentaires, on peut y vivre sans trop dépenser. On s’y installe pour se refaire une santé financière.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................'>http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................

Comme tous, il sait qu’il n’aura ni titre de séjour ni régularisation, qui n’existent tout simplement pas dans la loi algérienne. Une absence de papiers qui fait des individus sans droit. Début octobre, un fait divers a fait la « une » des journaux : Marie, migrante de 33 ans, a été victime d’un viol collectif à Oran mais a eu le plus grand mal à se faire soigner et à porter plainte. Dans le quartier d’Aïn Beïda, Diana, 27 ans, a connu une histoire un peu similaire. En Algérie depuis deux ans, elle cuisine et vend des plats traditionnels pour vivre. Elle s’est fait agresser un soir avec sa petite fille. Arrivée au commissariat, Diana a été mise en prison avec son bébé pour immigration clandestine. Elle aussi loue une petite baraque à 14 000 dinars par mois. « Les gens ici ne veulent pas trop de nous », explique-t-elle devant ses fourneaux.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..........................

« Des populations vulnérables »

Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort. Ils cumulent généralement le double inconvénient, dans un pays musulman, d’être Noirs et chrétiens. Alors le but est de se faire oublier, le plus possible. La plupart vivent dans les quartiers périphériques, pas dans les centres-villes. Dans les rues d’Oran, on peut voir les hommes travailler sur les chantiers de construction qui fleurissent dans la ville. Les femmes, contraintes de rester chez elles, sont celles qui souffrent le plus de cet isolement.

« Depuis 2012, le travail de sensibilisation commence toutefois à porter ses fruits, explique Charlotte de Bussy, responsable de Médecins du monde en Algérie. Les médias s’y intéressent davantage, les institutions publiques et la société civile changent de regard. » Lorsque l’ONG est arrivée fin 2010 pour améliorer l’accès aux soins, le sujet était tabou. A part l'Eglise et quelques associations, peu s’étaient penchés sur cette réalité. Des migrants étaient arrêtés dans les hôpitaux, des femmes accouchaient menottées. Un lent travail d’information a été mené. Récemment, le ministère de l’éducation a rappelé que tous les enfants ont accès à l’école. Une plate-forme migration, rassemblant une dizaine d’associations, est même née à la mi-décembre : elle salue les dernières avancées mais rappelle les discriminations et le besoin d’une loi sur l’asile. « Ce sont des populations vulnérables, qui subissent des violences y compris à l’intérieur de leurs communautés et vivent marginalisées », rappelle Charlotte de Bussy.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99==========================================

Article très complet ...

"Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort"

Et nous on nous traite de raciste ....Curieux non ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
christine974 Membre 1 577 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html

« Ici, la vie est moins chère »

« La présence de migrants n’est pas nouvelle mais elle est devenue visible après l’arrivée de Nigériens en 2014 », souligne Leïla Beratto, correspondante de RFI en Algérie, qui enquête sur le sujet depuis plus d’un an. A l’été 2014, des femmes et des enfants nigériens avaient fait leur apparition dans les grandes villes du pays. Ces scènes d’Africains noirs mendiant dans les centres-villes n’étaient pas passées inaperçues dans un pays traditionnellement fermé. La réaction des autorités algériennes ne s’était pas fait attendre. Un accord de rapatriement avait été signé avec le gouvernement nigérien, et des rafles menées notamment à Alger et Oran. « Aujourd’hui, précise la journaliste, à l’exception des Nigériens, il n’y a plus de reconduite à la frontière en raison du conflit au Mali. Lorsqu’on est arrêté pour immigration clandestine, on risque deux mois de prison. Il est difficile de donner des chiffres mais le nombre de migrants augmente. La durée moyenne du séjour en Algérie s’allonge. Elle serait aujourd’hui de trois ans. »

Au-delà de sa proximité avec l’Europe, l’Algérie est devenue depuis 2011 une destination attractive. La peur des violences en Libye, la dégradation de la situation économique en Tunisie où il est plus difficile de trouver du travail mais aussi la guerre au Mali ont attiré les candidats au départ. L’Algérie, qui a profité depuis quinze ans de la manne pétrogazière, fait aussi figure d’Etat riche dans la région. Grâce aux prix subventionnés de l’énergie et de certains produits alimentaires, on peut y vivre sans trop dépenser. On s’y installe pour se refaire une santé financière.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................'>http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................

Comme tous, il sait qu’il n’aura ni titre de séjour ni régularisation, qui n’existent tout simplement pas dans la loi algérienne. Une absence de papiers qui fait des individus sans droit. Début octobre, un fait divers a fait la « une » des journaux : Marie, migrante de 33 ans, a été victime d’un viol collectif à Oran mais a eu le plus grand mal à se faire soigner et à porter plainte. Dans le quartier d’Aïn Beïda, Diana, 27 ans, a connu une histoire un peu similaire. En Algérie depuis deux ans, elle cuisine et vend des plats traditionnels pour vivre. Elle s’est fait agresser un soir avec sa petite fille. Arrivée au commissariat, Diana a été mise en prison avec son bébé pour immigration clandestine. Elle aussi loue une petite baraque à 14 000 dinars par mois. « Les gens ici ne veulent pas trop de nous », explique-t-elle devant ses fourneaux.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..........................

« Des populations vulnérables »

Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort. Ils cumulent généralement le double inconvénient, dans un pays musulman, d’être Noirs et chrétiens. Alors le but est de se faire oublier, le plus possible. La plupart vivent dans les quartiers périphériques, pas dans les centres-villes. Dans les rues d’Oran, on peut voir les hommes travailler sur les chantiers de construction qui fleurissent dans la ville. Les femmes, contraintes de rester chez elles, sont celles qui souffrent le plus de cet isolement.

« Depuis 2012, le travail de sensibilisation commence toutefois à porter ses fruits, explique Charlotte de Bussy, responsable de Médecins du monde en Algérie. Les médias s’y intéressent davantage, les institutions publiques et la société civile changent de regard. » Lorsque l’ONG est arrivée fin 2010 pour améliorer l’accès aux soins, le sujet était tabou. A part l'Eglise et quelques associations, peu s’étaient penchés sur cette réalité. Des migrants étaient arrêtés dans les hôpitaux, des femmes accouchaient menottées. Un lent travail d’information a été mené. Récemment, le ministère de l’éducation a rappelé que tous les enfants ont accès à l’école. Une plate-forme migration, rassemblant une dizaine d’associations, est même née à la mi-décembre : elle salue les dernières avancées mais rappelle les discriminations et le besoin d’une loi sur l’asile. « Ce sont des populations vulnérables, qui subissent des violences y compris à l’intérieur de leurs communautés et vivent marginalisées », rappelle Charlotte de Bussy.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99==========================================

Article très complet ...

pourvu qu'ils s'arrêtent là et n'aient pas l'idée de traverser la mer

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
bena11 Membre 3 087 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

"Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort"

Et nous on nous traite de raciste ....Curieux non ?

:noel:

Les Algériens, c'était des FRançais !...pendant 132 ans du moins...

:bave:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

:noel:

Les Algériens, c'était des FRançais !...pendant 132 ans du moins...

:bave:

Je ne sais pas qui il faut admirer ..les Algériens qui ont supporté les Français pendant 132 ans ou les Français qui ont supporté les Algériens pendant ce même laps de temps ...

En tous cas tous les autres n'ont jamais tenu le coup ,Il faut qu'ils soient désespérés pour tenir ....qu'ils soient Russes ou Chinois ,il arrive un moment où ils plient bagage d'eux même ....

"L’Algérie est parmi l’un des rares pays, pour ne pas dire le seul, dans lequel les chinois n’arrivent pas à s’adapter.

L’ambassadeur de Chine à Alger confié à la presse que pas moins de 30 000 ouvriers chinois, sur les 40 0000 éparpillés dans divers chantiers, qui travaillent depuis des années en Algérie ont décidé de rentrer chez eux. La raison : le racisme outrancier des Algériens.

Les ouvriers chinois ne peuvent plus supporter les humiliations quotidiennes des Algérien. Les chinois sont considérés par certains comme des “cannibales”. « Un jour, on nous a demandés où se trouvent nos morts et si nous les avons mangés ?"

http://www.tamurt.info/les-travailleurs-chinois-quittent-lalgerie-a-cause-du-racisme/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
bena11 Membre 3 087 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je ne sais pas qui il faut admirer ..les Algériens qui ont supporté les Français pendant 132 ans ou les Français qui ont supporté les Algériens pendant ce même laps de temps ...

En tous cas tous les autres n'ont jamais tenu le coup ,Il faut qu'ils soient désespérés pour tenir ....qu'ils soient Russes ou Chinois ,il arrive un moment où ils plient bagage d'eux même ....

:gurp:

Noces à Tipaza :

Depuis 2007, nous organisons des mariages collectifs tous les 2 ans.

supp5_1800700.jpg

http://tipaza.typepad.fr/mon_weblog/2013/10/noces-chinoises-%C3%A0-tipasa.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
Pales Membre 18 745 messages
Forumeur vétéran‚ 72ans‚
Posté(e)

Les Chinois en Algérie,sont la main-d'oeuvre a bon marche que furent les Africains et Maghrébins utilisés en Europe en Générale et en France en Particulier après la Seconde GM,jusque les Années 70...................Sans rien en retour ,sauf Mépris et Racisme(encore de nos Jours)

Mais les Algériens vissent Ailleurs,sachant un Retour a l'envoyeur d'un "Pays Frère",mais surtout plus Prolifique

http://www.slateafrique.com/293887/immigration-france-nest-plus-eldorado-des-algeriens

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
christine974 Membre 1 577 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

:noel:

Les Algériens, c'était des FRançais !...pendant 132 ans du moins...

:bave:

assez de cette intox ! relisez votre petit de gaulle illustré sur l'huile et l'eau

:gurp:

Noces à Tipaza :

Depuis 2007, nous organisons des mariages collectifs tous les 2 ans.

supp5_1800700.jpg

http://tipaza.typepad.fr/mon_weblog/2013/10/noces-chinoises-%C3%A0-tipasa.html

en Palestine aussi !

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
essayeur Membre 3 422 messages
Baby Forumeur‚ 55ans‚
Posté(e)

:noel:

Les Algériens, c'était des FRançais !...pendant 132 ans du moins...

:bave:

Tu fais pitié quand tu dis ça, car nous on ne le sait même pas, tellement on s'en fout de ton pays, tellement c'est loin pour nous, qui sommes nés après...

Et donc ne le sachant pas, on voit un pauvre ex colonisé, qui tente de se sentir un lien avec l'ancien colonisateur, comme s'il lui restait des sentiments pour nous qui avons méprisé son peuple et le méprisons encore, c'est pathétique ! Jusqu'où vous rabaisserez-vous ? Vous allez bientôt lécher le sol pour qu'on vous aime ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

:gurp:

Noces à Tipaza :

Depuis 2007, nous organisons des mariages collectifs tous les 2 ans.

supp5_1800700.jpg

http://tipaza.typepa...%A0-tipasa.html

ça illustre bien le sujet ...des chinois travailleurs immigrés dans des ruines romaines qui leur rappellent la grande muraille de Chine ,et pas très loin du sanctuaire (qui était )dédié à sainte Salsa ....

C’était au temps où la domi­na­tion tyran­nique des Arabes avait dévasté par le feu la pro­vince d’Antioche et l’avait cou­verte de ruines. Mal­gré leur ori­gine bar­bare, mal­gré leurs mœurs gros­sières et cruelles, les enva­his­seurs pen­saient pou­voir s’emparer de l’empire romain. Ils vinrent atta­quer de vive force la ville de Tipasa, dont ils n’avaient pu s’emparer par la ruse. Ils entou­rèrent la ville et se répan­dirent dans les envi­rons, car ils étaient fort nom­breux. Pen­dant huit jours durant on se bat­tit, mais ils n’en purent venir à bout. Alors un impie ima­gina de s’affubler du masque de la dévo­tion et d’entrer dans le temple de la mar­tyre sous le pré­texte d’y accom­plir un vœu,.....................

ils auraient pu attendre d'avoir fini la construction du plus grand minaret d'Afrique pour se marier à la grande mosquée pieds nus en burqa blanche ....Tu nous enverras des photos le jour où ça arrivera ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 37 867 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Le Nigéria va quadrupler sa population avant 2050.Vous croyez que ces gens vont rester dans un pays qu'ils vont surpeupler et donc vider de leurs ressources,donc appauvrir? Non,ils vont forcément migrer quelque part.Et comme les écosystèmes méditerranéens sont déjà outre exploités,que croirez vous qu'il adviendra?

Education à la contraception devrait être une nécessité absolue car ces populations ne pourront pas croître indéfiniment sans troubler l'équilibre des peuples qui ont stabilisé leur population.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

je crois que tu fais erreur ...le Nigéria a des ressources naturelles énormes , la démographie est galopante ,il arrivera un jour ou ce pays sera administré de façon démocratique ...Les Nigériens n'ont pas besoin de migrer ,mais simplement de se structurer

"son PIB (en parité de pouvoir d'achat) est la troisième en Afrique derrière l'Afrique du Sud et l'Égypte"

maintenant que des citoyens d'autres pays d'Afrique migrent ,l'Algérie ne sera qu'un point de passage ....Les noirs y sont plutôt mal vus ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
christine974 Membre 1 577 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le Nigéria va quadrupler sa population avant 2050.Vous croyez que ces gens vont rester dans un pays qu'ils vont surpeupler et donc vider de leurs ressources,donc appauvrir? Non,ils vont forcément migrer quelque part.Et comme les écosystèmes méditerranéens sont déjà outre exploités,que croirez vous qu'il adviendra?

Education à la contraception devrait être une nécessité absolue car ces populations ne pourront pas croître indéfiniment sans troubler l'équilibre des peuples qui ont stabilisé leur population.

.

vous croyez que les populations musulmanes d'où qu'elles soient sont favorables à la contraception

vous êtes naïf

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

Les envahisseurs

EDITORIAL | 18. MARS 2016 - 5:44Par R. Mahmoudi – L’Algérie est-elle à la veille d’une grande capitulation ? Deux événements successifs incitent à sérieusement se poser la question : l’étrange patrouille d’extraterrestres salafistes qui sillonne le pays depuis quelques jours en toute impunité, suivi du retour imprévu de Chakib Khelil

pour l'instant c'est plutôt une migration des idées Wahhabites qui indisposent les Algériens ....Ils prennent mal les déclaration d'un Cheikh venus en opération de conversion en Algérie .....Avec des amis comme ça les Algériens n'ont pas besoin d'ennemis ...

j'imagine mal un occidental dire cela sans qu'il soit victime d'une fatwa smile.gif

Le cheikh s’appelle Ibrahim El Blihi. Il est philosophe, chercheur, et membre de la Choura en Arabie Saoudite (Conseil consultatif, chargé de donner son avis sur toutes les questions relatives au fonctionnement des institutions du pays). Autant dire un personnage important, qui n’a pas l’air de s’encombrer de précautions oratoires et qui est connu pour son courage et ses critiques sans concessions:

-“Les Arabes sont devenus la risée du monde entier. Nous prouvons à l’Occident que nous sommes virtuoses dans la décapitation et très imaginatifs dans les crimes et autres explosions”

“Nous sommes en train de contraindre l’Occident à régresser et à brider les libertés. Les queues dans les aéroports, la fouille des bagages et des passagers, les mesures de sécurité, la suspicion, les contrôles à l’embarquement. Toutes ces contraintes n’existaient pas. C’est à cause de nous. Nous sommes devenus non seulement un poids pour nous-mêmes mais surtout un poids pour les autres. Non seulement nous sommes décadents mais nous voulons entraîner les autres dans notre décadence”.

<

">“Nous voulons régler nos problèmes par la force or la logique de la force est révolue. Du reste, nous sommes les moins qualifiés pour l’utiliser et nous voulons affronter la première puissance mondiale”.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Les Chinois en Algérie,sont la main-d'oeuvre a bon marche que furent les Africains et Maghrébins utilisés en Europe en Générale et en France en Particulier après la Seconde GM,jusque les Années 70...................Sans rien en retour ,sauf Mépris et Racisme(encore de nos Jours)

Mais les Algériens vissent Ailleurs,sachant un Retour a l'envoyeur d'un "Pays Frère",mais surtout plus Prolifique

http://www.slateafrique.com/293887/immigration-france-nest-plus-eldorado-des-algeriens

Non les Chinois ne sont pas des immigrés , ce sont des expats.

Les envahisseurs

EDITORIAL | 18. MARS 2016 - 5:44Par R. Mahmoudi – L’Algérie est-elle à la veille d’une grande capitulation ? Deux événements successifs incitent à sérieusement se poser la question : l’étrange patrouille d’extraterrestres salafistes qui sillonne le pays depuis quelques jours en toute impunité, suivi du retour imprévu de Chakib Khelil

pour l'instant c'est plutôt une migration des idées Wahhabites qui indisposent les Algériens ....Ils prennent mal les déclaration d'un Cheikh venus en opération de conversion en Algérie .....Avec des amis comme ça les Algériens n'ont pas besoin d'ennemis ...

j'imagine mal un occidental dire cela sans qu'il soit victime d'une fatwa smile.gif

Le cheikh s’appelle Ibrahim El Blihi. Il est philosophe, chercheur, et membre de la Choura en Arabie Saoudite (Conseil consultatif, chargé de donner son avis sur toutes les questions relatives au fonctionnement des institutions du pays). Autant dire un personnage important, qui n’a pas l’air de s’encombrer de précautions oratoires et qui est connu pour son courage et ses critiques sans concessions:

-“Les Arabes sont devenus la risée du monde entier. Nous prouvons à l’Occident que nous sommes virtuoses dans la décapitation et très imaginatifs dans les crimes et autres explosions”

“Nous sommes en train de contraindre l’Occident à régresser et à brider les libertés. Les queues dans les aéroports, la fouille des bagages et des passagers, les mesures de sécurité, la suspicion, les contrôles à l’embarquement. Toutes ces contraintes n’existaient pas. C’est à cause de nous. Nous sommes devenus non seulement un poids pour nous-mêmes mais surtout un poids pour les autres. Non seulement nous sommes décadents mais nous voulons entraîner les autres dans notre décadence”.

<

">“Nous voulons régler nos problèmes par la force or la logique de la force est révolue. Du reste, nous sommes les moins qualifiés pour l’utiliser et nous voulons affronter la première puissance mondiale”.

Il faudrait qu'il débatte avec onfray :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

Il faudrait qu'il débatte avec onfray :smile2:

là ou leurs points de vue divergent ,c'est que l'un parle d'arabes et l'autre de musulmans mellow9wl.gif .....

pour les mettre d'accord ,il faudrait qu'on invente la notion d'arabes musulmans ....Pour Onfrey ça va être trop restrictif ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

là ou leurs points de vue divergent ,c'est que l'un parle d'arabes et l'autre de musulmans mellow9wl.gif .....

pour les mettre d'accord ,il faudrait qu'on invente la notion d'arabes musulmans ....Pour Onfrey ça va être trop restrictif ....

:D

D'autant qu'ils ne sont pour la plupart pas arabes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Simplicius
Invités, Posté(e)
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

C'est intéressant de d'émigrer vers des pays où sévit un fort chômage structurel. On peut être sûr que ça facilitera grandement l'intégration dans la Société d'accueil. Non, non, ce n'est pas un délire du mondialisme actuel, c'est très sain. Et pas du tout constitutif d'amorces d'état insurrectionnel et de pogroms, comme c'est déjà le cas dans certains pays africains.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/17/des-violences-xenophobes-inquietent-l-afrique-du-sud_4617868_3212.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×