Aller au contenu

Porter un signe distinctif religieux, du communautarisme?


Invité 187

Messages recommandés

Invité 187
Invités, Posté(e)
Invité 187
Invité 187 Invités 0 message
Posté(e)

Porter un signe distinctif religieux, du communautarisme?

Dans sa chronique donnée jeudi 14 janvier à RTL, Éric Zemmour réagissait au sujet de l’agression scandaleuse d’un enseignant juif portant la kippa, par un adolescent fanatique se revendiquant de l’État islamique, et appelait de ses vœux un monde où tous les hommes se dépouilleraient de leur identité religieuse dans l’espace public : « La liberté, c’est l’indifférenciation. La laïcité, c’est la séparation… du privé et du public. Porter une kippa dans la rue, c’est afficher sa religion, l’imposer au regard des autres. » Et de conclure : « l’appartenance religieuse ne concerne que la conscience », sans quoi l’on verserait dans le communautarisme.

Le propos a de quoi surprendre. En quoi l’affirmation publique d’une identité religieuse relèverait-elle du communautarisme ? En quoi le port de signes distinctifs religieux serait-il une atteinte à l’unité de la nation ?

Rappelons ce qu’est le communautarisme : une partition de la nation en plusieurs communautés qui ont pris le pas sur le sentiment national. Le communautarisme, c’est lorsque les communautés (ethniques, sociales ou religieuses) deviennent l’unique critère d’identification des personnes dans l’espace public, au détriment de la nation. Il signe en général la mort de celle-ci, comme ce fut le cas lorsque Serbes, Croates, Kosovars et Slovènes cessèrent de se revendiquer de la Yougoslavie. Autrement dit, est communautariste une identité qui tend à devenir exclusive de tout autre pour constituer l’unique moyen par lequel se définit une personne.

Tel n’est pas le cas de l’identité religieuse des Juifs, issus d’une diaspora qui a essaimé aux quatre coins du monde il y a 2000 ans. Dans un discours resté célèbre à l’Assemblée constituante, le comte de Clermont-Tonnerre prônait en ces termes l’émancipation des Juifs de France : « Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » La proposition, pour radicale qu’elle soit, eut le mérite d’accélérer l’assimilation des Juifs qui donnèrent à la France de grands patriotes, parmi lesquelles il est impossible de ne pas citer Moïse de Camondo – dont le fils devait tragiquement mourir au combat en 1917 et qui légua toutes ses collections d’art à la France –, ainsi que Marc Bloch, qui, malgré ses 53 ans et une santé défaillante, demanda à servir dans l’armée française en 1940 et se surnommait lui-même « le plus vieux capitaine de l’armée française ».

Dans ces conditions, il n’est pas pertinent de soutenir que le port de signes distinctifs religieux par un enseignant juif le marginaliserait d’une nation à laquelle ses coreligionnaires adhèrent sans aucune forme de retenue depuis déjà bien longtemps. Le sentiment national auquel est attaché à juste titre Éric Zemmour ne postule pas la disparition des communautés au bénéfice d’un moule indifférencié d’individus sous la coupe d’un État jacobin, mais exige que leur développement s’effectue en harmonie avec les autres composantes de la société française, sans exclusive aucune et dans la continuité de nos traditions. Or, le Judaïsme, dont est issu le Christianisme, occupe une place de choix dans l’histoire de notre pays qu’il a contribué à forger.

La nation ne peut jamais être, sous peine de mourir, cet appauvrissement collectif qui consisterait à se dépouiller dans l’espace public de ce qui nous constitue au plus intime de lui-même. C’est vrai pour l’identité religieuse mais c’est aussi vrai pour l’identité régionale ou toute autre forme d’identification à une communauté ou un milieu social. Car, au fond, une nation n’est pas un ensemble atomisé d’individus isolés sous la férule omnipotente d’un État pouvant mieux contrôler des masses anonymes. Elle n’est pas un alignement indifférencié d’individus qui ont renoncé à faire valoir leur identité.

...

kippa-communautarisme-identite.jpg

LIEN

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 75
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 20 014 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)

Il y a le relatif, et il y a l'absolu. L'absolu, c'est ne plus entendre les cloches, plus de croix dans le cimetière communal, plus de fêtes religieuses dans le calendrier, etc...C'est aussi renoncer un peu à notre histoire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 56ans Posté(e)
essayeur Membre 3 422 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Nous n'éviterons pas le communautarisme dans une société multiculturelle, c'est un passage obligé, ce que Zemmour et les politiciens français n'ont pas compris et ne veulent pas accepter.

Après il y aura des communications transversales, mais au départ le communautarisme est logique : il commence avec la famille, si on veut détruire le communautarisme il faut détruire toutes les familles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 40 640 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Dans l'espace anonyme et public d'une grande ville tout le monde se fiche bien de ton identité.

Dans un pays dont les citoyens se sentent envahis par les étrangers et qui votent pour un parti prônant la préférence nationale,où augmentent les actes anti "orientaux" (va t'on dire),il faudrait ne pas multiplier les signes d'appartenance,afin de brouiller les pistes et de ne pas donner aux nostalgiques du nazisme ou d'une autre cause une autre forme d'étoile jaune appelée kippa,qui vous désignera à la vindicte des agresseurs.

C'est juste une question de bon sens,du camouflage,bien utile en temps de guerre!

Justement,le communautarisme ne doit pas prévaloir,dans nos sociétés ça ferait le jeu de beaucoup qui souhaiteraient diviser les Français pour mieux régner sur eux et sur leurs âmesou se tailler la part du lion sur le territoire commun comme en ex-Yougoslavie!Ou dans l'ex empire romain!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
WEAPON Membre 6 171 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Porter un signe distinctif religieux, du communautarisme?

La réponse est non

le communautarisme est logique : il commence avec la famille ----> oui et non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
okman38 Membre 2 891 messages
Baby Forumeur‚ 72ans‚
Posté(e)

Nous n'éviterons pas le communautarisme dans une société multiculturelle, c'est un passage obligé, ce que Zemmour et les politiciens français n'ont pas compris et ne veulent pas accepter.

Après il y aura des communications transversales, mais au départ le communautarisme est logique : il commence avec la famille, si on veut détruire le communautarisme il faut détruire toutes les familles.

Bien sûr qu'on ne peut pas éviter le communautarisme mais on peut en diminuer les effets pervers en interdisant le port de signes distinctifs religieux : ça s'appelle juste la discrétion.

Alors pourquoi la discrétion ? Pourquoi ne pas assumer au grand jour nos convictions, religieuses ou autres ?

Tout simplement pour ne pas s'exposer à la jalousie,la perversité, la connerie humaine.

Les juifs ont été montrés du doigt pendant la guerre et on leur a fait porter l'étoile jaune pour les stigmatiser : le monde n'a pas tellement changé aujourd'hui et les humains sont toujours plein de haine pour telle ou telle communauté parce qu'elle représente ce qu'ils n'aiment pas ou X autres raisons.

Quand on va voter, on est bien obligé de passer par l'isoloir pour cacher notre opinion politique, et on ne sort pas dans la rue avec une étiquette ou une casquette PS ou FN, alors pourquoi ne pas faire de même pour les religions ?

A quoi sert d'exacerber les haines des imbéciles quand on peut faire autrement ? Il y a des moments où la raison doit prendre le pas sur le coeur parce que notre intégrité physique en dépend.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 230 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour

il fut un temps ou , porter un signe distinctif religieux ne posait aucun problème pourquoi ?

et bien ,les religions étaient calmes et sages et personnes ne s'occupait de savoir qui était qui et cela était bien normal .

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
-Gigi- Membre 872 messages
Baby Forumeur‚ 68ans‚
Posté(e)

Cet incident très grave ne doit pas faire tomber dans la bêtise par une réponse qui à mon sens serait sotte, jusqu’à présent la religion juive malgré les différents attentas contre cette foi n'avait pas soulevé le problème d'aujourd'hui.

A savoir le port de la Kippa, dans beaucoup de Synagogues sur le territoire France qui est un pays avec son histoire et sa culture qui se doit être respecté, la Kippa est sur la tête juste avant d'entrée ou elle est couverte par une casquette.

Alors pourquoi créer une polémique qui se dirige droit dans le mur, porter la Kippa en publique cela entraînera plus de voiles, plus de burqa.....et nous irions à l'encontre de la loi de 2004, loi interdisant le port des signes religieux ostentatoires, ok dans le secteur éducatif mais la kippa le voile dans le cartable est à la sortie le signe est affiché.

Et surtout nous allons avec cette enchère d'affichage de sa croyance contre un ras le bol des religions par une exaspération légitime des non croyants ou croyants respectueux, déjà qu'une croyance n'est pas en odeur de sainteté si je peux dire, cela ne fera qu'amplifier le malaise.

Putain mais imaginons une religion qui prenne pignon sur rue et ou le signe d'appartenance à cette foi soit la plume dans le fion.!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
okman38 Membre 2 891 messages
Baby Forumeur‚ 72ans‚
Posté(e)

bonjour

il fut un temps ou , porter un signe distinctif religieux ne posait aucun problème pourquoi ?

et bien ,les religions étaient calmes et sages et personnes ne s'occupait de savoir qui était qui et cela était bien normal .

bonne journée

Tu n'as pas du être très assidu aux cours d'histoire dans ta jeunesse whistling1.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 73ans Posté(e)
Anatole1800 Membre 4 346 messages
Baby Forumeur‚ 73ans‚
Posté(e)

Bien sûr qu'on ne peut pas éviter le communautarisme mais on peut en diminuer les effets pervers en interdisant le port de signes distinctifs religieux : ça s'appelle juste la discrétion.

Alors pourquoi la discrétion ? Pourquoi ne pas assumer au grand jour nos convictions, religieuses ou autres ?

Tout simplement pour ne pas s'exposer à la jalousie,la perversité, la connerie humaine.

Les juifs ont été montrés du doigt pendant la guerre et on leur a fait porter l'étoile jaune pour les stigmatiser : le monde n'a pas tellement changé aujourd'hui et les humains sont toujours plein de haine pour telle ou telle communauté parce qu'elle représente ce qu'ils n'aiment pas ou X autres raisons.

Quand on va voter, on est bien obligé de passer par l'isoloir pour cacher notre opinion politique, et on ne sort pas dans la rue avec une étiquette ou une casquette PS ou FN, alors pourquoi ne pas faire de même pour les religions ?

A quoi sert d'exacerber les haines des imbéciles quand on peut faire autrement ? Il y a des moments où la raison doit prendre le pas sur le coeur parce que notre intégrité physique en dépend.

Sans oublier que certains signes religieux ne sont pas que religieux, mais sont aussi revendicatifs, prosélytiques et surtout politiques.

Aujourd'hui le port du voile, du fait des problème avec les islamistes (donc des musulmans...eh oui !) a une connotation négative que la kippa ou la croix n'ont pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
regardpersant Membre 618 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pour moi, c'est oui.

A tort ou à raison... car je n'est pas la prétention d'avoir raison... mais, j'ai mes raisons de penser que...

Je viens d'une région, la Lorraine, qui longtemps fut la proie de querelles entre chrétiens protestants et chrétiens catholiques...

Alors, qu'il n'y a qu'un seul Christ !!!

Chacun avait sa croix.

Pour les catholiques, c'était un crucifix sur lequel, parfois, il y avait un Jésus.

Pour les protestants, un croix plus carrée à laquelle et accrochée une colombe, symbole de paix.

La loi de 1905, à mis fin au port de ces symboles et... fins aux querelles entre chrétiens.

Donc, oui, pour moi, porter un signe religieux de manière ostentatoire est une forme de communautarisme, car la communauté est religieuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité vieilledame
Invités, Posté(e)
Invité vieilledame
Invité vieilledame Invités 0 message
Posté(e)

Il y a le relatif, et il y a l'absolu. L'absolu, c'est ne plus entendre les cloches, plus de croix dans le cimetière communal, plus de fêtes religieuses dans le calendrier, etc...C'est aussi renoncer un peu à notre histoire.

Je regrette les processions de la fête Dieu, jour qui était aussi celui des communions solennelles. Je regrette les bonnes soeurs en habit et les prêtes en soutane.

De Gaulle allait à la messe le dimanche... et ce n'était pas de la démagogie.

Ah! La messe du dimanche, obligatoire! Qu'est-ce qu'on s'y ennuyait!! En plus, elle était en latin!

Mais maintenant, elle me manque.

Les sermons du curé se retrouvent dans de nombreux vieux films, parce que la France était comme ca. Maintenant on parle de l'Eglise surtout quand on peut en dire du mal.

L'Eglise s'est faite si discrète qu'on pourrait la croire disparue.

Par contre, les autres, on les entend!

C'était mon enfance. Et je suis nostalgique. C'est comme si un morceau de moi-même était mort pour toujours.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 10 000 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

Je regrette les processions de la fête Dieu, jour qui était aussi celui des communions solennelles. Je regrette les bonnes soeurs en habit et les prêtes en soutane.

De Gaulle allait à la messe le dimanche... et ce n'était pas de la démagogie.

Ah! La messe du dimanche, obligatoire! Qu'est-ce qu'on s'y ennuyait!! En plus, elle était en latin!

Mais maintenant, elle me manque.

Les sermons du curé se retrouvent dans de nombreux vieux films, parce que la France était comme ca. Maintenant on parle de l'Eglise surtout quand on peut en dire du mal.

L'Eglise s'est faite si discrète qu'on pourrait la croire disparue.

Par contre, les autres, on les entend!

C'était mon enfance. Et je suis nostalgique. C'est comme si un morceau de moi-même était mort pour toujours.

Nous sommes au moins deux vieille dame ....

Quant au communautarisme , nul ne pourra empêcher que s'assemblent qui se ressemblent ... Ce qui est dans la nature humaine ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité 187
Invités, Posté(e)
Invité 187
Invité 187 Invités 0 message
Posté(e)

Maintenant Vieille Dame tu devras aller à la mosquée pour la prière du Vendredi ! :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, D'origine Algérienne Kabyle, 40ans Posté(e)
Lyza Membre 7 160 messages
40ans‚ D'origine Algérienne Kabyle,
Posté(e)

liberte de s afficher comme on le souhaite devrait être la réglé....on est si encadre et fiche.. une conviction religieuse doit se manifester de l'intérieur !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité vieilledame
Invités, Posté(e)
Invité vieilledame
Invité vieilledame Invités 0 message
Posté(e)

Maintenant Vieille Dame tu devras aller à la mosquée pour la prière du Vendredi ! :)

Je ne peux pas me prosterner. J'ai trop de mal à me relever. Au moins, chez les cathos, on a une chaise. :)

J'ai connu des jeunes filles ordinaires, d'origine turque, qui se sont mises un beau jour à porter le foulard, puis à remplacer leur jean par une jupe longue, puis par porter le niqab.

Quand on ne peut pas se faire remaquer par sa culture, ou son intelligence, ou un talent, on se fait remarquer par sa tenue. :)

Avez-vous pensé que si ces filles se cachent ainsi, c'est peut-être qu'elles sont trop laides pour montrer leur visage? C'est aussi une possibilité. :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, D'origine Algérienne Kabyle, 40ans Posté(e)
Lyza Membre 7 160 messages
40ans‚ D'origine Algérienne Kabyle,
Posté(e)

Avez-vous pensé que si ces filles se cachent ainsi, c'est peut-être qu'elles sont trop laides pour montrer leur visage? C'est aussi une possibilité. :smile2:

Généralement elles se cachent pour cacher leur beauté laugh.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité vieilledame
Invités, Posté(e)
Invité vieilledame
Invité vieilledame Invités 0 message
Posté(e)

Généralement elles se cachent pour cacher leur beauté laugh.gif

Parce que les mâles de chez elles sont si évolués qu'ils vont leur sauter dessus ?

Avez-vous pensé que les casernes regorgent de jeunes mâles en manque de filles et que, malgré quelques dérapages, on recense peu de viols dans les villes qui les abritent?

Ces jeunes idiots (J'ai vécu dans une de ces villes, avec une immense caserne de jeunes appelés qui faisaient leur service dans un régiment d'infanterie de marine) se contentaient de ricaner bêtement quand nous longions leur grillage en short et T-shirt pour aller faire du footing en forêt pendant le cours de gymnastique. Sinon, rien.

Différence d'éducation? Ou bien on leur mettait en douce dans leur nourriture des médicaments destinés à faire baisser leur libido? Si cette dernière solution est la bonne... :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Objection
Invités, Posté(e)
Invité Objection
Invité Objection Invités 0 message
Posté(e)

Nous n'éviterons pas le communautarisme dans une société multiculturelle, c'est un passage obligé, ce que Zemmour et les politiciens français n'ont pas compris et ne veulent pas accepter.

Après il y aura des communications transversales, mais au départ le communautarisme est logique : il commence avec la famille, si on veut détruire le communautarisme il faut détruire toutes les familles.

Correction : le communautarisme est le propre de toute société hétérogène ayant différentes cultures (et subcultures), religions, catégories socioprofessionnelles, un territoire aux climats variés, différents niveaux d'urbanisation, etc.

Et les politiciens l'ont parfaitement compris (sinon, ils ne tiendraient pas des discours adaptés à chaque catégorie d'électeurs). C'est juste qu'admettre cet état de fait, avec toute la charge négative que porte le mot "communautarisme" passerait pour un échec politiquement. Ce qui signifie que c'est plutôt une partie de la population qui est dans le déni en souhaitant une société débarrassé de tout communautarisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×