Aller au contenu

Anatole1800

Membre
  • Compteur de contenus

    4 346
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    25
  • Points

    10 [ Donate ]

À propos de Anatole1800

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 16/07/1949

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. voilà qui est bien dit ! Et si un début de reprise se pointe à l'horizon, ça ne sera pas grâce à la CGT aux grévistes, ça c'est une certitude ! Encore heureux que dans ce pays il y a encore des personnes qui y croient et sont capables de prendre des risques pour ouvrir ou développer une entreprises, malgré tous ces grévistes, branleurs, casseurs, gémisseurs, assistés.
  2. Oui, mais il vaut mieux des mini jobs que pas de job du tout, comme dit l'autre on scie la brancce sur laquelle on est assis au profit de quelques privilégiés endoctrinés extrême gauche(car à Air France, à la SNCF, à la RATP, on n'est pas vraiment des défavorisés). On vit dans un monde, qu'on l'aime ou non c'est ainsi, pour notre économie, notre commerce, nos exportations et donc nos travailleurs, on dépend des autres pays, ils sont nos clients et si on n'est pas concurrentiel ce n'est pas 10% de chômeurs que l'on aura mais 20%, car ils se fourniront ailleurs car ils en n'ont rien à faire d
  3. Y en a qui n'ont pas besoin de fumette et autres substances pour s'envoyer en l'air, il suffit de prier, mais pas dans le vide...
  4. Un code du travail qui ne tient plus la route, tu vas le garder encore 3 siècles ? Hollande n'a pas été élus pour se soumettre à la gauche de la gauche qui ne représente RIEN et encore moins pour céder devant un syndicat qui ne représente moins que RIEN. Combien de syndiqués dans le pays ? Si on veut que les choses changent, il faut évoluer avec son temps sinon on se fait dépasser par tout le monde, parce que la concurrence n'a pas de scrupule... Vous parlez des fraudeurs et des voleurs, parce qu'à gauche ça n'existe sans doute pas, voyez ce qui se passe au Brésil, Grèce et Vénézuela, e
  5. T'énerve pas DDR, Louise et une endoctrinée pure et dure, comme peuvent l'être les gens qui sont aux extrêmes, qu'il s'agisse de l'islamisme, de l'extrême droite, de l'extrême gauche, du communiste, du fasciste, etc... Lobotomisation totale.
  6. La réforme c'est s'adapter aux réalité du monde de 2016, c'est aussi simple que ça. Ce n'est pas avec des idéologies remontant à je ne sais quand, qu'un pays peut lutter économiquement avec d'autres pays qui eux ont fait ce qu'il fallait et n'ont rien à fiche de la France. Tu parles comme si les salariés français étaient des esclaves, tu es déjà sorti de ton trou, tu as vu comment cela se passe ailleurs ? Il ne s'agit pas de se faire exploiter, mais d'être dans le coup afin de rattraper tout ce que la France a perdu comme marchés et donc emplois, la Grande-Bretagne et même la Corée du sud n
  7. On n'est plus en 1935 à l'époque du Front Populaire avec des grèves tous les 5 jours (ce qui nous a conduit à la défaite de 1940) C'est dépassé les mecs en rue, hurlant, agitant leurs drapeaux rouges et leurs "petits carton"... Réformer le pays veut dire aussi réformer les mentalités, on est au 21e siècle plus au 20e, les gauchistes feraient bien de le comprendre. Les 9/10e des manifestants ne savent même pas ce que l'on trouve dans cette fameuse loi, ils répètent en coeurs ce que les "commissaires politiques" de la CGT leur dictent. Quand aux casseurs, la CGT à son service d'ordre, il ser
  8. C'est bien ce que je dis, nos gouvernants ont peur... C'est ça version de la démocratie, bravo! Partout où il y a eu "lutte de classes" cela s'est transformé et dictature, tu as la mémoire courte. Tu nous pompes avec tes slogans/propagandes communistes d'un autre siècle !
  9. Pourquoi ? Parce que les gouvernants ont peur des réactions... Ils ne veulent pas agir contre les casseurs de peur d'un dérapage/bavure (ce qui est inévitable dans ce genre de confrontation) comme ils ne veulent pas agir contre l'islamisation de peur des émeutes. On referme le couvercle sur la casserole d'eau bouillante en espérant que celui-ci ne soit pas projeté au plafond et que l'eau éclabousse tout le monde.
  10. Ce que je ne comprends pas, c'est que l'on ne parvienne pas à coincer ces casseurs dans une rue, enfin quoi il est quand même possible que la police bloque les accès à une rue une fois que les casseurs se sont engouffrés dedans et sont occupés à tout saccager. Ensuite, arrestation un par un !
  11. Les casseurs se branlent des discutions, la CGT en perte de vitesse doit se refaire une santé, elle n'a rien à fiche des discussions, ce qu'elle veut se sont des nouveaux adhérents et pour ça il faut manifester, hurler, s'agiter, lever le poing, menacer, ça plait aux simples d'esprits... De toute façon même s'il y a discussions et une marche arrière du gouvernement (sur une loi que les 9/10 des manifestants n'ont même pas lue...), la droite au pouvoir remettra tout sur le tapis après mai 2017, car réformer ce pays est une obligation urgente. En plus ce n'est pas à un syndicat que ne représen
  12. Les casseurs et les connards de la CGT, tu en fais quoi ?
  13. Contesté par qui ? Toujours par les mêmes, la gauche de la gauche comme durant les années d'avant guerre !!!
  14. Le problème n'est pas de savoir s'ils doivent sortir de taule ou pas, encore faudrait-il qu'ils y soient... On ne peut pas tolérer que les ennemis déclarés (français en plus) de la République circulent librement dans le pays, alors qu'ils complotent contre celui-ci ou s'apprêtent à commettre des attentats meurtiers. Ca me semble évident ! De plus en prison le futur tueur faisait du prosélytisme pro islamiste, il était donc loin d'être "repenti" :smile2: On nous dit aujourd'hui que les écoutes n'ont rien données, comme si ce type allait se vanter de ses futurs exploits. On nous dit encore
  15. Ca c'est autre chose, en France comme en Belgique, on sait qui part faire un séjour dans les pays douteux (pour s'endoctriner, se former ou combattre), on sait quand ils reviennent (c'est le cas de notre tueur d'hier soir), alors pourquoi ce type est en liberté alors qu'on est en guerre ? Avant la guerre de 40, on arrêtait bien des types pro nazis et même le parti communiste à été mis hors la loi. Après la guerre les collabos et nombre de miliciens ou membres de la waffen SS français, ont été jugés, condamnés et même exécutés. Le droit ne dit pas qu'il faut servir le couvert à ceux qui trah
×