Aller au contenu

Mort d'André Glucksmann


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/11/10/mort-d-andre-glucksmann-le-philosophe-en-colere_4806244_3382.html

Classé parmi les « maos », figures de la Cause du peuple faisant l’intermédiaire entre les intellectuels de renom et la base militante, il va se faire l’un des thuriféraires de la révolution culturelle chinoise avant de rompre spectaculairement avec le marxisme en publiant La Cuisinière et le Mangeur d’hommes (Seuil, 1975), qui se vendra à des dizaines de milliers d’exemplaires.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/11/10/mort-d-andre-glucksmann-le-philosophe-en-colere_4806244_3382.html#0PXcPjvyZAImo6d8.99

--------

Prompt à diffuser ses indignations, il sera l’une des voix qui, lors des guerres yougoslaves des années 1990, se feront entendre pour soutenir l’intervention contre la Serbie en 1999. Quoique se revendiquant toujours de gauche, il se convertit de plus en plus ouvertement à l’atlantisme et à des positions proaméricaine, fustigeant le « pacifisme ». Il est l’un des avocats constants de l’interventionnisme au nom des droits de l’homme, que ce soit en Libye ou, plus récemment, en Syrie. Vieil adversaire du président Vladimir Poutine, il prend également la parole en faveur des indépendantistes tchétchènes.

Par l’intermédiaire d’une tribune dans Le Monde du 29 janvier 2007, il annoncera son soutien à Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle. « Il a posé le bon diagnostic sur le chômage, c’est le candidat le plus à gauche », dit-il alors. Il lui conseille même un ticket avec son ami Bernard Kouchner, futur ministre des affaires étrangères. Il s’éloignera ensuite du président, du fait du rapprochement de ce dernier avec M. Poutine.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/11/10/mort-d-andre-glucksmann-le-philosophe-en-colere_4806244_3382.html#0PXcPjvyZAImo6d8.99

--------------------------------------------------

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/10/26/c-est-l-enfermement-national-qui-est-suicidaire_4512695_3232.html

Toujours mû par cette « rage d’enfant » qui ne l’a jamais quitté, le philosophe André Glucksmann vient de publier Voltaire contre-attaque (Robert Laffont, 216 pages, 21 euros). Un plaidoyer pour réactiver l’universalisme des Lumières contre « la fièvre identitaire » européenne et la politique transformée en un « art réactionnaire ». Une invitation à lever les « clôtures » géographiques ou culturelles d’un Vieux Continent qui peine encore à reconnaître comme un progrès la libre circulation des hommes et des idées. Entretien avec un intempestif « droit-de-l’hommiste ».

Deux cent cinquante ans après Voltaire, faut-il à nouveau « écraser l’infâme » ?

Il a toujours fallu résister à l’infamie. Preuve par le XXe siècle, Auschwitz, Hiroshima, le Goulag et le génocide des Tutsi. Le XXIe ne s’annonce pas joyeux. La barbarie, comme le bon sens chez Descartes, est la chose du monde la mieux partagée. Rien de ce qui est inhumain ne nous est étranger. Les tyrans laïques sont aussi redoutables que les religieux. Ils ne font que troquer..

http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1538

Deux cent cinquante ans après Voltaire, faut-il à nouveau « écraser l’infâme » ?

Il a toujours fallu résister à l’infamie. Preuve par le XXe siècle, Auschwitz, Hiroshima, le Goulag et le génocide des Tutsi. Le XXIe ne s’annonce pas joyeux. La barbarie, comme le bon sens chez Descartes, est la chose du monde la mieux partagée. Rien de ce qui est inhumain ne nous est étranger. Les tyrans laïques sont aussi redoutables que les religieux. Ils ne font que troquer « Dieu » par d’autres idoles, le « prolétariat », la « race », la « nation ». Voltaire souligne : ce sont les noces du pouvoir des armes et du pouvoir sur les âmes qui définissent l’infamie. Derrière son « Mahomet » et l’inquisiteur, il y a foule. Il doute de la primauté d’un « bien commun » et d’une « volonté générale », qui peuvent conduire à la terreur.

Vos convictions interventionnistes ne sont-elles pas ébranlées par le chaos géopolitique du Proche et du Moyen-Orient ? La guerre n’a-t-elle pas fabriqué des terroristes en série ?

Qui a fabriqué quoi ? La tyrannie est mère du terrorisme. Prenons la Syrie, l’attentisme des démocraties face à la cruauté de Bachar Al-Assad, et à celle de son parrain Vladimir Poutine, a permis l’« Etat Islamique » et l’annexion de la Crimée, puis la guerre en Ukraine. La cécité face au mal, ce que l’écrivain autrichien Hermann Broch [1886-1951] nomme « le crime d’indifférence », est La condition suffisante et nécessaire pour que le crime prospère. Candide ou (entendez contre) l’optimisme, ouvrage proscrit du panthéon de la grande philosophie pour cause de légèreté, nous ouvre un chemin de lucidité face aux dangers présents.

C’est à l’aune de la façon dont on traite les populations les plus faibles que l’on mesure le niveau de civilisation. Est-ce le sens de votre « éloge du mendiant » face à la « fièvre identitaire » ?

Oui. Quelque 20 000 Roms empêcheraient 60 millions de Français de respirer ! Beau symptôme de neurasthénie. La France vit son identité comme malheureuse, elle choisit la fermeture. Les intellectuels des Lumières tablaient sur l’ouverture, parcouraient l’Europe et le monde, inventaient le cosmopolitisme, comme le fit Emmanuel Kant. C’est le recroquevillement sur soi qui est suicidaire. Rien ne sert de retourner à un passé qui n’a du reste jamais existé. La France a toujours été une terre d’immigration, de mélanges et sa culture ouverte sur l’Europe. La recherche éperdue de racines brouillées est une maladie du XIXe siècle, elle a conduit aux pires catastrophes. Les philosophes d’alors (Hegel, Fichte, Marx...), qui restent les inspirateurs du mood dominant, construisaient de beaux systèmes hors réalité, Pangloss était roi. La grande littérature — française, russe, Pouchkine n’est pas Poutine — échappait à l’enfermement national. Optimisme et pessimisme sont les deux faces infertiles du désarroi européen actuel, auquel s’opposent la liberté, l’énergie et le rire de Candide.

Ukraine et Géorgie :

=================

http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/04/01/accueillez-l-ukraine-et-la-georgie-par-andre-glucksmann-et-bernard-henri-levy_1029673_3232.html

Prenons la Géorgie : ce petit pays du Caucase est sous embargo russe depuis de longues années. Son territoire a été bombardé à plusieurs reprises par des avions de l'ex-armée rouge. Deux de ses régions (l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud) y sont gouvernées par des séparatistes stipendiés et encadrés par Moscou. "Une bonne raison pour ne rien faire" soufflent, mi-honteux, mi-enivrés par leur propre subtilité, nos stratèges ès realpolitik. Oublient-ils la Tchécoslovaquie et les Sudètes, la capitulation et les sacrifices de Munich ? Ne se souviennent-ils pas de l'intégration de la RFA dans l'OTAN, malgré le blocus de Berlin, malgré la division du pays, malgré les menaces soviétiques ? De la stratégie du renoncement et de celle du courage, laquelle a le mieux fait progresser, sur le continent européen, paix, prospérité et démocratie ?

Prenons le cas de l'Ukraine. "Kiev est le berceau symbolique de l'empire russe, l'Histoire parle d'elle-même", assurent, péremptoires, des diplomates prompts à se référer au passé pour ne pas avoir à agir dans le présent. Mais que savent-ils, ceux-là, de l'histoire du XXe siècle ? Ne voient-ils pas que les six millions de morts ukrainiens de la grande famine et des répressions staliniennes ont cassé l'empire dont les leaders russes prétendent entretenir la sanglante nostalgie ? Ont-ils déjà oublié les slogans des manifestants de 2004 proclamant, scandant : "Nous sommes libres et indépendants ; nous sommes Européens !" ?

Les signataires de cette lettre n'ont ni fonction ni mandat. Ils s'efforcent juste de penser le monde tel qu'il est, en ne renonçant à rien de ce qui fit, et fait encore, la grandeur de la civilisation européenne. Et ils se refusent à l'idée de voir l'Occident sacrifier, à nouveau, sur l'autel d'intérêts mal compris, ses amis en démocratie et frères en liberté. Ne laissons pas au Kremlin un droit de veto sur les relations que l'Europe et l'Amérique entendent nouer avec leurs alliés naturels. Ouvrons les portes de l'OTAN à l'Ukraine et à la Géorgie.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/04/01/accueillez-l-ukraine-et-la-georgie-par-andre-glucksmann-et-bernard-henri-levy_1029673_3232.html#WMEXwiVyT2ItLb1L.99

===================================================================

Glucksmann et la Tchétchénie :

--------------------------------------------

====================================================================

Les anciens fumeurs sont souvent les plus intolérants à la fumée ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
fanfreluche Membre 821 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

C'est lui qui a dit "la grandeur de l'homme est de lutter contre la part d'inhumanité qu'il porte en lui"........

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

Une conscience est partie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 26 818 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Un ancien maoïste devenu bushiste sur le tard...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 77 334 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Faut bien s'adapter!:noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Émission spéciale jeudi 21:40 sur la 5

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/11/10/03004-20151110ARTFIG00098-finkielkraut-pivot-d-ormesson-reagissent-a-la-mort-d-andre-glucksmann.php

«Un des grands penseurs de notre époque»

Souvent en désaccord avec Glucksmann, Alain Finkielkraut a témoigné de sa sympathie pour le personnage dans les colonnes du Point. «André Glucksmann a rendu possible l'émergence d'une gauche antitotalitaire en face d'une gauche purement idéologique qui jusqu'ici régnait en maître. Pendant la guerre en ex-Yougoslavie, avec Bernard-Henri Lévy et lui, nous soutenions la même cause mais pas avec les mêmes principes. J'ai essayé d'introduire une notion civilisationnelle quand eux restaient sur les principes de lutte contre le totalitarisme», rappelle l'auteur de L'Identité malheureuse.

«Même si à de nombreuses reprises nos chemins intellectuels ont divergé, je considère André Glucksmann comme un des grands penseurs de notre époque. Je ne faisais pas partie de cette école des Nouveaux Philosophes qu'il a animée avec Bernard-Henri Lévy dans les années 70. Il a été victime d'une chasse à l'homme indigne lorsque, en 2007, il a pris position en faveur de Nicolas Sarkozy», a notamment expliqué Alain Finkielkraut.

«Défenseur des plus faibles»

Toujours sur RTL, Jean d'Ormesson a partagé sa «grande peine» et son «chagrin». «Il y a beaucoup d'intellectuels que je ne connais guère ou pas du tout, mais j'étais lié avec Glucksmann, j'avais pour lui beaucoup d'affection, beaucoup d'admiration», a confié l'académicien. Et d'ajouter: «Glucksmann était déjà le défenseur des plus faibles, le défenseur des minorités, un homme d'une grande intelligence et d'une grande rigueur morale».

Bernard Pivot se souvient d'un homme «très combatif, coléreux même». «C'est un philosophe engagé qui défend les humbles et les opprimés bien entendus, et qui ne veut pas se laisser faire, qui demande toujours à l'État de réagir. Par exemple, les «boat people», c'est vrai que c'était formidable quand il a réuni Raymond Aron et Jean-Paul Sartre et qu'il les a fait venir à l'Elysée», a précisé l'homme de lettres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité X....
Invités, Posté(e)
Invité X....
Invité X.... Invités 0 message
Posté(e)

Philosophe... et engagé.... bof.. :|

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
castet-barou Membre 1 328 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)

Fin des intellos humanistes du vingtieme siecle , reste un grand vide actuellement !.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Fin des intellos humanistes du vingtieme siecle , reste un grand vide actuellement !.

Debray n'est pas encore mort :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

Fin des intellos humanistes du vingtieme siecle , reste un grand vide actuellement !.

ce que tu appelles le grand vide actuel n'est pas une désertion des intellectuels de gauche ,mais de la perte de repères de la gauche qui ne représente plus grand monde ....

il reste qui ?

julien Coupat , mis en examen pour tentative de sabotage d'une ligne TGV ?

Raphaël Liogier , qui dépense son énergie pour imposer une culture Islamique en France en parlant de "racisme culturel" lorsqu'on évoque la culture judéo chrétienne ?

Pascal Blanchard ,..qui a trouvé la raison du mal Français à travers son passé colonial ?

Esther Duflot ,qui développe des idées intéressantes ...mais depuis les USA ....?

Thomas Piketty ,qui conseille un parlementaire Anglais ?

on pourrait continuer la liste de ces gauchistes du vivier normalien en citant des noms sans personnalité ,mais à part un Piketty ,qui mettre en face d'un Régis Debré ,d'un Michel Onfrey ,d'un Alain Finkelkraut tous issus de la gauche mais avec des idées que la gauche actuelle (sauf libérale) ne supporte pas ? .....

les intellectuels de gauche actuels ,ne représentent pas la gauche mais l'extrême gauche et c'est pour cette raison qu'on a l'impression qu'ils n'existent pas ,car effectivement ,intellectuellement ,ils n'existent pas ...

Non seulement ils se sont radicalisés ,mais ils ont décrétés que ceux qui ne parlaient pas comme eux étaient indigne d'être de gauche ,créant ainsi un vide artificiel ......

le grand vide que tu évoques est le reflet de la gauche dans son ensemble ...Melanchon et les " protestataires" peuvent être fiers d'eux ils ont fait plus pour détruire la gauche ,que tous les partis de droite réunis .....angry.gif

je suis plus enclin à suivre les idées d'un Onfrey ou d'un Debré que d'un Coupat ou que d'un Liogier....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

ce que tu appelles le grand vide actuel n'est pas une désertion des intellectuels de gauche ,mais de la perte de repères de la gauche qui ne représente plus grand monde ....

il reste qui ?

julien Coupat , mis en examen pour tentative de sabotage d'une ligne TGV ?

Raphaël Liogier , qui dépense son énergie pour imposer une culture Islamique en France en parlant de "racisme culturel" lorsqu'on évoque la culture judéo chrétienne ?

Pascal Blanchard ,..qui a trouvé la raison du mal Français à travers son passé colonial ?

Esther Duflot ,qui développe des idées intéressantes ...mais depuis les USA ....?

Thomas Piketty ,qui conseille un parlementaire Anglais ?

on pourrait continuer la liste de ces gauchistes du vivier normalien en citant des noms sans personnalité ,mais à part un Piketty ,qui mettre en face d'un Régis Debré ,d'un Michel Onfrey ,d'un Alain Finkelkraut tous issus de la gauche mais avec des idées que la gauche actuelle (sauf libérale) ne supporte pas ? .....

les intellectuels de gauche actuels ,ne représentent pas la gauche mais l'extrême gauche et c'est pour cette raison qu'on a l'impression qu'ils n'existent pas ,car effectivement ,intellectuellement ,ils n'existent pas ...

Non seulement ils se sont radicalisés ,mais ils ont décrétés que ceux qui ne parlaient pas comme eux étaient indigne d'être de gauche ,créant ainsi un vide artificiel ......

le grand vide que tu évoques est le reflet de la gauche dans son ensemble ...Melanchon et les " protestataires" peuvent être fiers d'eux ils ont fait plus pour détruire la gauche ,que tous les partis de droite réunis .....angry.gif

je suis plus enclin à suivre les idées d'un Onfrey ou d'un Debré que d'un Coupat ou que d'un Liogier....

Vous avez oublié Alain Badiou :D

Il pourrait en prendre ombrage .

Bon sinon j'avais cite debray mais Edgar est encore en vie lui aussi ;)

Et comte-sponsville est encore jeune .

Gauchet tient debout .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

j'avais oublié ' l'enfant du monde ' ....ça n'enlève rien à mon raisonnement,au contraire ça le conforte ....et Debré/Debray non plus ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 56ans Posté(e)
essayeur Membre 3 422 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

M'ouais, il na m'a jamais convaincu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Je ne l'ai pas lu , vous auriez un titre que vous me conseilleriez ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

si j'oublie son existence c'est que je ne l'ai pas lu ... c'est évident ,chacun a du mal à lire ceux avec qui on ne partage aucune idée ..moi, je vais plus loin dès qu'un auteur a, ne serait ce qu'une idée différente de la mienne ,je ne le lis pas ,tu devrais faire pareil ,ça te dégagerait du temps pour faire autre chose wink1.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

j'avais oublié ' l'enfant du monde ' ....ça n'enlève rien à mon raisonnement,au contraire ça le conforte ....et Debré/Debray non plus ...

Axel Kahn

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Pascal bruckner raconte leurs engagements commun ( sans oublier finkielkraut )

http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/11/10/31006-20151110ARTFIG00183-pascal-bruckner-glucksmann-reconstruisait-sans-cesse-une-nouvelle-figure-de-l-ennemi.php

De fait se pose une question pourquoi classer glucksmann chez les humanistes et pas bruckner et finkielkraut ?

si j'oublie son existence c'est que je ne l'ai pas lu ... c'est évident ,chacun a du mal à lire ceux avec qui on ne partage aucune idée ..moi, je vais plus loin dès qu'un auteur a, ne serait ce qu'une idée différente de la mienne ,je ne le lis pas ,tu devrais faire pareil ,ça te dégagerait du temps pour faire autre chose wink1.gif

Beaucoup parlent de pensée unique et de communautarisme, c'est sans doute par de tels raisonnements qu'on y arrive.

Glucksmann a été dans la mouvance bruckner , fienkielkraut .

Il est passe de maoïste à atlantiste , il est donc certainement à la croisée des chemins intellectuels, il y a fort à parier que j'y trouve de quoi me nourrir .

Onfray a raison , on ne parle pas de ce que l'on a pas lu ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

.......................................

Beaucoup parlent de pensée unique et de communautarisme, c'est sans doute par de tels raisonnements qu'on y arrive.

Glucksmann a été dans la mouvance bruckner , fienkielkraut .

Il est passe de maoïste à atlantiste , il est donc certainement à la croisée des chemins intellectuels, il y a fort à parier que j'y trouve de quoi me nourrir .

Onfray a raison , on ne parle pas de ce que l'on a pas lu ...

pourquoi ? refuser de lire un type qui qualifie Nietzsche de prince pauvre et définitif de l'antiphilosophie ((le séminaire ) ....serait faire preuve de communautarisme ?

je ne lis pas pour absorber les idées d'un auteur ,pour ça il y a les classiques qui ont formé mon éducation morale et/ou philosophique ...je n'ai plus besoin d'autre chose que confronter mes acquis avec mon expérience ....

on peut évoluer ,mais il ne faut pas devenir une girouette permanente passant des idées de Liogier à celles de Zemmour ....

ne pas parler d'un ouvrage que l'on n'a pas lu ,n'interdit pas de parler des idées contenues dans un bouquin ...

J'ai toujours Onfrey ,Piketty à portée de main ....pour quelques euros sur ma kindle....( sacrilège smile.gif)

donc pour toi (et pour Onfrey) j'ai le droit d'en parler ...

c'est un peu réducteur ...si chacun sur ce forum devait l'ouvrir que lorsqu'il a quelque chose d'intéressant à dire ,il n'y aurait plus grand monde .....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 933 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

pourquoi ? refuser de lire un type qui qualifie Nietzsche de prince pauvre et définitif de l'antiphilosophie ((le séminaire ) ....serait faire preuve de communautarisme ?

je ne lis pas pour absorber les idées d'un auteur ,pour ça il y a les classiques qui ont formé mon éducation morale et/ou philosophique ...je n'ai plus besoin d'autre chose que confronter mes acquis avec mon expérience ....

on peut évoluer ,mais il ne faut pas devenir une girouette permanente passant des idées de Liogier à celles de Zemmour ....

ne pas parler d'un ouvrage que l'on n'a pas lu ,n'interdit pas de parler des idées contenues dans un bouquin ...

J'ai toujours Onfrey ,Piketty à portée de main ....pour quelques euros sur ma kindle....( sacrilège smile.gif)

donc pour toi (et pour Onfrey) j'ai le droit d'en parler ...

c'est un peu réducteur ...si chacun sur ce forum devait l'ouvrir que lorsqu'il a quelque chose d'intéressant à dire ,il n'y aurait plus grand monde .....

Qui parle d'absorber les idées d'un auteur ?

Mais pour se faire une opinion sur un auteur je ne vois pas comment on peut se passer de le lire . Par ailleurs c'est souvent en lisant des auteurs n'ayant pas A PRIORI nos idées qu'on peut avoir un nouveau point de vue et accroître ses connaissances, en affermissant ses propres convictions ou en les modifiant .

Parler de Piketty sans l'avoir lu , je ne vois pas ...

Maintenant on peut toujours réagir à l'écrit d'un auteur , mais du coup on l'a lu :)

Sinon ben on arrive à des bêtises du type Charlie Hebdo est un journal islamophobe et raciste , machin est un facho etc ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×