Aller au contenu

Athéisme, religion, et altruisme

Messages recommandés

Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Les enfants d’athées sont plus altruistes que ceux élevés dans une famille religieuse

Edit : modification du titre par LeMonde.fr le 05/11 : Les enfants non religieux sont plus altruistes que ceux élevés dans une famille de croyants

Certains observateurs attentifs de l’actualité des derniers millénaires l’avaient déjà noté : la religion n’est pas toujours un gage de concorde et de fraternité. Une étude publiée jeudi 5 novembre dans la revue Current Biology suggère que le mode de transmission des valeurs et des pratiques religieuses d’une génération à l’autre risque de faire perdurer cette situation. Menée dans six pays auprès de 1 170 enfants de cinq à douze ans, elle montre que l’altruisme n’est pas la chose la mieux partagée chez ceux issus de familles pratiquant une religion. Ils présenteraient aussi une prédilection pour l’application de châtiments plus sévères que les rejetons de familles athées.

Conduite au Canada, en Chine, en Jordanie, en Turquie, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, cette étude avait pour objectif de mesurer si la religion, ainsi qu’on le croit fréquemment, renforce les comportements dits « prosociaux ».

Suite de l'article : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/11/05/les-enfants-d-athees-sont-plus-altruistes-que-ceux-eleves-dans-une-famille-religieuse_4804217_1650684.html#zsDkKLVycf2Hgp2L.99

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Personnellement je ne crois pas à cette étude. J'ai été élevée dans une famille où il y avait des catholiques, des athées, des musulmans, des boudhistes, et je crois que c'est en partie ce qui m'a permise de m'enrichir de nombreux points de vue différents sans en rejeter totalement aucun. Et je crois que c'est aussi ce qui a contribué à mon respect vis-à-vis des autres. Et j'ai d'ailleurs souvent constaté ici que les athées étaient loin d'être toujours les plus doux et socialement adaptés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Sauf que l'expérience personnelle n'est jamais un moyen de mesure fiable permettant une déduction généraliste.

Donc votre vécu n'a aucun intérêt à ce sujet. Désolé.

Modifié par The Black Cat
  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

C'est mon opinion, et si elle ne vous intéresse pas, contentez vous de donner la votre, ça me parait plus logique et probablement plus "intéressant" que de mépriser la mienne et ce que je peux comprendre de mon expérience personnelle.

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

C'est mon opinion, et si elle ne vous intéresse pas, contentez vous de répondre au sujet, ça me parait plus logique et probablement plus "intéressant".

Que ce soit votre opinion, c't'une chose, mais on ne peut pas opposer une analyse faite sur plus d'un millier de gens associé à d'autres précédentes études sur des sujets proches avec un contre-exemple personnel et donc subjectif.

Démonstration : c'est pas parce que j'aime pas les choux de Bruxelles que ça m'autorise à penser que c'est un légume dégueulasse et que ceux qui en mangent ont des goûts culinaires douteux. Vous comprenez le principe ? Autre exemple : je connais un mec moustachu est c'est un vrai connard. Dois-je en conclure que tout les moustachus sont des connards ?

Voilà pourquoi le vécu personnel impliquant une subjectivité est certainement la dernière chose à exploiter quand il s'agit d'analyser un ensemble.

Modifié par The Black Cat
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Que ce soit votre opinion, c't'une chose, mais on ne peut pas opposer une analyse faite sur plus d'un millier de gens associé à d'autres précédentes études sur des sujets proches avec un contre-exemple personnel et donc subjectif.

Démonstration : c'est pas parce que j'aime pas les choux de Bruxelles que ça m'autorise à penser que c'est un légume dégueulasse et que ceux qui en mangent ont des goûts culinaires douteux. Vous comprenez le principe ?

Si vous n'avez pas compris mon explication et ce que j'en pense, tant pis. Moi je crois que mon point de vue pouvait être utile. Que vous jugiez le contraire a peu d'importance. Tout ce que je pense n'est pas forcément que subjectif et il peut m'arriver d'être objective. D'ailleurs je sais que je ne suis pas la seule à avoir ce point de vue. Mais vous n'avez toujours pas donné le votre.

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J-Moriarty Membre 3640 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Personnellement je ne crois pas à cette étude. J'ai été élevée dans une famille où il y avait des catholiques, des athées, des musulmans, des boudhistes, et je crois que c'est en partie ce qui m'a permise de m'enrichir de nombreux points de vue différents sans en rejeter totalement aucun. Et je crois que c'est aussi ce qui a contribué à mon respect vis-à-vis des autres. Et j'ai d'ailleurs souvent constaté ici que les athées étaient loin d'être toujours les plus doux et socialement adaptés.

Il ne s'agit pas de croire, quand bien même on aborderait le thème de la religion.

Je cite un passage du lien présenté en introduction;

"Les chercheurs réunis par Jean Decety concluent en effet que leurs observations « remettent en question le fait que la religion serait vitale pour le développement moral, et appuient l’idée que la sécularisation du discours moral ne va pas diminuer la bonté humaine – en fait, elle fera tout le contraire ». Un manifeste politique, inhabituel dans une revue de biologie. Jean Decety y tient, notamment du fait qu’aux Etats-Unis, où ce Français naturalisé américain est installé depuis 14 ans, il est impossible à quiconque se déclarant non croyant d’espérer accéder à de hautes fonctions, notamment électives, « car il serait suspecté d’être immoral, voire amoral »."

Le président des states prête serment sur la bible en effet; le religieux pénètre même les programmes scolaires américains de certains états, pour remettre en question l'enseignement des sciences de la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Si vous n'avez pas compris mon explication et ce que j'en pense, tant pis. Moi je crois que mon point de vue pouvait être utile. Que vous jugiez le contraire a peu d'importance. Tout ce que je pense n'est pas forcément que subjectif, il peut m'arriver d'être objective. Et je sais que je ne suis pas la seule à avoir ce point de vue. Mais vous n'avez toujours pas donné le votre.

Votre point de vue concerne votre vécu et donc vous seule. Il ne peut donc pas faire office d'exemple ayant une portée générale, applicable aux autres. C'est pour ça que des études de ce goût là, ayant pour critère de prendre plusieurs centaines de personnes en plus de d'autres paramètres, est de loin plus fiable que votre vécu pour tirer des conclusions.

C'est une question de méthode. Vous comprenez l'idée ? Que vous ayez vécu dans une famille ou des croyances différentes ont su vivre paisiblement, c'est fort tant mieux pour vous, mais ça n'a aucune utilité malheureusement pour déduire ce que le présent article expose : l'altruisme, la tolérance, etc. sont-ils plus développés chez les non-croyants ou les croyants ? On analyse donc des ensembles, des regroupements d'individus. Et la réponse est "Oui, chez les athées, la propension à l'altruisme et à l'empathie est plus importante que chez les croyants." Cela ne signifie pas que les croyants sont tous des connards intolérants et égoïstes, mais qu'il est juste plus probable de croiser chez des non-croyants ces attributs qu'ailleurs.

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Il ne s'agit pas de croire, quand bien même on aborderait le thème de la religion.

Je cite un passage du lien présenté en introduction;

"Les chercheurs réunis par Jean Decety concluent en effet que leurs observations « remettent en question le fait que la religion serait vitale pour le développement moral, et appuient l’idée que la sécularisation du discours moral ne va pas diminuer la bonté humaine – en fait, elle fera tout le contraire ». Un manifeste politique, inhabituel dans une revue de biologie. Jean Decety y tient, notamment du fait qu’aux Etats-Unis, où ce Français naturalisé américain est installé depuis 14 ans, il est impossible à quiconque se déclarant non croyant d’espérer accéder à de hautes fonctions, notamment électives, « car il serait suspecté d’être immoral, voire amoral »."

Le président des states prête serment sur la bible en effet; le religieux pénètre même les programmes scolaires américains de certains états, pour remettre en question l'enseignement des sciences de la vie.

Les religions peuvent se pratiquer de nombreuses manières différentes, et elles ne sont pas forcément envahissantes. Dans ma réponse il ne s'agissait pas de juger si les religions étaient vitales ou pas, ni mal pratiquées ou pas, mais si les athées pouvaient être considérés objectivement et sans conteste comme plus altruistes que tous ceux pratiquant une ou des religions.

Votre point de vue concerne votre vécu et donc vous seule. Il ne peut donc pas faire office d'exemple ayant une portée générale, applicable aux autres. C'est pour ça que des études de ce goût là, ayant pour critère de prendre plusieurs centaines de personnes en plus de d'autres paramètres, est de loin plus fiable que votre vécu pour tirer des conclusions.

C'est une question de méthode.

Dans ce cas ne vous intéressez pas à mon opinion mais plutôt à ce qu'a écrit Théia, parce que le sujet n'est pas de savoir si les opinions personnelles peuvent être intéressantes ou pas.

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Dans ce cas ne vous intéressez pas à mon opinion, parce que le sujet n'est pas de savoir si les opinions personnelles peuvent être intéressantes ou pas.

Oh que si, votre affirmation est intéressante, car elle est très fréquente chez beaucoup de commentateurs sur les forums, etc. Qui est de prendre son vécu pour critiquer une étude souvent lue à la va-vite. Sauf que c'est pas utile et que ça n'a pas vraiment d'intérêt.

Donc maintenant, pourquoi ne pas tentez d'émettre une critique autrement que sur la base de votre vécu ? Concernant la méthodologie, les déductions qu'on peut faire ou non, etc.

Modifié par The Black Cat
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Sauf que l'expérience personnelle n'est jamais un moyen de mesure fiable permettant une déduction généraliste.

Donc votre vécu n'a aucun intérêt à ce sujet. Désolé.

mdr :smile2: Il me semble qu'elle est bien placée pour en parler. Pourquoi son témoignage n'aurait aucun intérêt ?

Belle preuve d'altruisme, tu discrédites les athées, heureusement que j'en connais qui sont très bien, tolérants et altruistes.

Détail de taille, l'étude porte sur des enfants de 5 à 12 ans, je doute donc qu'à cet âge on soit suffisamment imprégné des valeurs transmises par la religion pour occulter ce qu'on est, c'est à dire un gosse de 5 à 12 ans comme les autres.

Modifié par art-chibald
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Oh que si, votre affirmation est intéressante, car elle est très fréquente chez beaucoup de commentateurs sur les forums, etc. Qui est de prendre son vécu pour critiquer une étude souvent lue à la va-vite. Sauf que c'est pas utile et que ça n'a pas vraiment d'intérêt.

Donc maintenant, pourquoi ne pas tentez d'émettre une critique autrement que sur la base de votre vécu ? Concernant la méthodologie, les déductions qu'on peut faire ou non, etc.

Les statistiques faites sur une petite partie de la population ne sont pas toujours fiables et il y a une différence entre être athée, être croyant, et l'athéisme et les religions. Nombreux sont les athées ayant conservé une part d'éducation religieuse. Et nombreux sont les religieux pratiquant leurs religions sans fanatisme.

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

mdr :smile2: Il me semble qu'elle est bien placée pour en parler. Pourquoi son témoignage n'aurait aucun intérêt ?

Belle preuve d'altruisme, tu discrédites les athées, heureusement que j'en connais qui sont très bien, tolérants et altruistes.

Parce que, je l'ai déjà dit, le vécu n'a pas de force d'explication pour l'ensemble. Dans ma famille, il y a aussi des croyants en tout genre (musulmans, juifs, chrétiens, etc.). J'suis donc théoriquement selon vous aussi bien placé qu'êzia pour en parler ? Sauf que non : mon exemple ne peut pas être suffisant pour confirmer ou infirmer l'étude.

Les statistiques faites sur une petite partie de la population ne sont pas toujours fiables et il y a une différence entre être athée, être croyant, et l'athéisme et les religions.

Vous avez d'autres lapalissades à dire en plus qu'athées et croyants sont différents ? L'étude n'a jamais prétendu le contraire, loin de là. Sinon, elle se casserait justement pas le cul à comparer ces deux groupes dans une étude. C'est justement parce que ces deux groupes sont différents que l'étude fait une comparaison sur des notions comme l'altruisme, etc. Pour essayer de mesurer avec précision ces différences.

Nombreux sont les athées ayant conservé une part d'éducation religieuse. Et nombreux sont les religieux pratiquant leurs religions sans fanatisme.

Là encore, l'étude ne se préoccupe pas de ces questions et ne cherche pas à dire que les religieux sont fanatiques, etc.

L'étude se préoccupe surtout de savoir si, comme il est fréquemment dit ici ou là, les religieux ont de plus grandes vertus morales que les athées. On présente souvent la religion ayant pour vertu d'enseigner des principes moraux plus grands et que les athées sont finalement dépourvus de moralité, ou du moins qu'ils soient moins moraux. Or, est-ce réellement le cas ? Pas sûr !

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Vous avez d'autres lapalissades à dire en plus qu'athées et croyants sont différents ? L'étude n'a jamais prétendu le contraire, loin de là. Sinon, elle se casserait justement pas le cul à comparer ces deux groupes dans une étude !

Là encore, l'étude ne se préoccupe pas de ces questions et ne cherche pas à dire que les religieux sont fanatiques, etc.

Vous ne m'avez pas comprise. Je voulais dire qu'être athée n'était pas forcément toujours pouvoir représenter l'athéisme, et pareil concernant les religieux et leurs religions.

L'étude a été faite sur un peu plus de mille enfants. Quand on sait le nombre de religions différentes et les différences aussi de pratiques, il n'est pas d'après moi possible de tirer de telles conclusions "généralistes" avec si peu d'enfants.

Et il me parait bien plus altruiste de pouvoir comprendre l'intérêt que peuvent avoir parfois l'athéisme et les religions sans forcément prendre parti pour le groupe "athée" ou "religieux" qui ne sont pas toujours aussi dissociables qu'on pourrait le croire.

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Vous ne m'avez pas comprise. Je voulais dire qu'être athée n'était pas forcément toujours pouvoir représenter l'athéisme, et pareil concernant les religieux et leurs religions.

L'étude a été faite sur un peu plus de mille enfants. Quand on sait le nombre de religions différentes et les différences aussi de pratiques, il n'est pas d'après moi possible de tirer de telles conclusions "généralistes" avec si peu d'enfants.

Dans la mesure ou l'étude se porte surtout sur le christianisme et l'Islam dans le groupe croyant, soit deux religions constituant à elles seules une très large majorité de croyants dans le monde, on peut malgré tout attribuer à cette étude une vertu généralisatrice, au contraire.

On peut toujours chipoter sur les courants qui traversent ses religions, mais cela ne change pas grand chose puisque l'étude révèle des mécanismes déjà forts connus comme les choix préférentiels en matière de solidarité vers son groupe d'appartenance. Un chrétien sera plus généreux avec un autre chrétien, un musulman vers un musulman, etc. Mais les athées, bizarrement, ne font pas la distinction. C'est ça qui est intéressant.

Modifié par The Black Cat
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Dans la mesure ou l'étude se porte surtout sur le christianisme et l'Islam dans le groupe croyant, soit deux religions constituant à elles seules une très large majorité de croyants dans le monde, on peut malgré tout attribuer à cette étude une vertu généralisatrice, au contraire.

C'est votre point de vue, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J-Moriarty Membre 3640 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous ne m'avez pas comprise. Je voulais dire qu'être athée n'était pas forcément toujours pouvoir représenter l'athéisme, et pareil concernant les religieux et leurs religions.

L'étude a été faite sur un peu plus de mille enfants. Quand on sait le nombre de religions différentes et les différences aussi de pratiques, il n'est pas d'après moi possible de tirer de telles conclusions "généralistes" avec si peu d'enfants.

Et il me parait bien plus altruiste de pouvoir comprendre l'intérêt que peuvent avoir parfois l'athéisme et les religions sans forcément prendre parti pour le groupe "athée" ou "religieux" qui ne sont pas toujours aussi dissociables qu'on pourrait le croire.

Alors, l'étude se porte sur des ex pas assez nombreux (1000 contre le votre?), des enfants pas crédibles à cet âge(pas dit par vous, ok) ....

heu????? pour qui se prend-on pour dire qu'une étude n'est pas recevable? au contraire, 1000 cas pris dans plusieurs religions et plusieurs pays, ça ressemble à du sérieux en matière de stat.

L'étude ne dit pas que sa conclusion s'applique à tout le monde. C'est une généralité.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

Alors, l'étude se porte sur des ex pas assez nombreux (1000 contre le votre?), des enfants pas crédibles à cet âge(pas dit par vous, ok) ....

heu????? pour qui se prend-on pour dire qu'une étude n'est pas recevable? au contraire, 1000 cas pris dans plusieurs religions et plusieurs pays, ça ressemble à du sérieux en matière de stat.

L'étude ne dit pas que sa conclusion s'applique à tout le monde. C'est une généralité.

Me concernant il ne s'agit pas de statistiques, ni de conclusions à propos de mon cas de figure seul, mais tout simplement de ce que je sais de l'athéisme et des religions.

Mais libre à vous de croire aux conclusions de ces statistiques. Seulement je crois que j'ai le droit personnellement de penser qu'elles ne sont pas fiables, (Il y a d'ailleurs peu de différence entre chaque groupe au final.) mais on sait effectivement qui a donné le plus d'autocollants à ses petits camarades parmi les groupes d'enfants par exemple, delà on peut donc, selon vous, juger de la générosité de l'athéisme, de la chrétienneté et de l'islamisme. :hu:

Modifié par ézîa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 5193 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)

Je pense aussi que cette étude est orienté et n'a pas grand chose à voir avec la réalité ...

Tout d'abord , il y a très peu de véritables athées de par le monde . Sauf en France qui pour une fois se trouve être la championne du monde en la matière .

Et si il y a un truc dont je me méfie comme de la peste se sont ces études et les moyennes qui en ressortent .

J'ai aussi un vécu un peu plus ancien que la dernière couvée de perdreaux et je suis sur que l'altruisme est distribué d'égale façon chez les religieux que chez les athées , de même que la proportion de tordus d'ailleurs .

Ce qui peut les différencier les uns des autres , c'est qu'il y a une discipline de vie plus ferme chez les religieux , ce qui n'enlève absolument rien à l'altruisme .

Mais c'est bien aussi une bonne discipline de vie ....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J-Moriarty Membre 3640 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je pense aussi que cette étude est orienté et n'a pas grand chose à voir avec la réalité ...

Tout d'abord , il y a très peu de véritables athées de par le monde . Sauf en France qui pour une fois se trouve être la championne du monde en la matière .

Et si il y a un truc dont je me méfie comme de la peste se sont ces études et les moyennes qui en ressortent .

J'ai aussi un vécu un peu plus ancien que la dernière couvée de perdreaux et je suis sur que l'altruisme est distribué d'égale façon chez les religieux que chez les athées , de même que la proportion de tordus d'ailleurs .

Ce qui peut les différencier les uns des autres , c'est qu'il y a une discipline de vie plus ferme chez les religieux , ce qui n'enlève absolument rien à l'altruisme .

Mais c'est bien aussi une bonne discipline de vie ....

Vous êtes sûr.....si vous le dites..... vous avez tout dit.

Me concernant il ne s'agit pas de statistiques, ni de conclusions à propos de mon cas de figure seul, mais tout simplement de ce que je sais de l'athéisme et des religions.

Mais libre à vous de croire aux conclusions de ces statistiques. Seulement je crois que j'ai le droit personnellement de penser qu'elles ne sont pas fiables, (Il y a d'ailleurs peu de différence entre chaque groupe au final.) mais on sait effectivement qui a donné le plus d'autocollants à ses petits camarades parmi les groupes par exemple.

Vous avez le droit de croire oui.

De là à dire que ces stats ne sont pas fiables; c'est un autre problème. Quel est la biais que vous lui reprochez?

Renseignez vous avant quant à l'échantillon stat exigée dans une étude, et son seuil d'exactitude.....

Pour 1000 personnes, on est à 95% de chances de bonne réponse....

Vous savez que cette étude est publiée dans un journal avec comité de lecture? vous pensez qu'ils n'ont pas vérifié ça?

Bon....on en revient à; vous avez le droit de croire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité