Aller au contenu

Le traumatisme de la Shoah se transmet génétiquement, selon une étude scientifique

Noter ce sujet


Savonarol

Messages recommandés

Membre, Esprit de contradiction, 45ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 346 messages
45ans‚ Esprit de contradiction,
Posté(e)

Le traumatisme de la Shoah se transmet génétiquement, selon une étude scientifique

SCIENCES - Beaucoup d'éléments se transmettent du parent à l'enfant. Mais autres que les aspects physiques et des traits de la personnalité, une étude vient de prouver - et c'est une grande première - qu'on pouvait transmettre un traumatisme à ses enfants.

Une expérience a été menée par les chercheurs du Mount Sinai Hospital de New-York sur des survivants de la Shoah. Les patrimoines génétiques de 32 hommes et femmes juifs ont été étudiés, tous ont été soit enfermés dans un camp nazi, témoins ou victimes de torture ou ont fuit les persécutions. Les résultats ont ensuite comparés à ceux de leurs enfants.

Dans l'étude publiée par la revue Biological Psychiatry et relayée par le journal The Guardian, vendredi 21 août, les scientifiques ont réussi à prouver la thèse de "l'hérédité épigénétique": l'idée que des éléments environnementaux comme le tabagisme, l'alimentation et le stress peuvent affecter les gènes de nos enfants.

Cette théorie très controversée indique que la transmission ne se fait plus uniquement par les gènes contenus dans l'ADN mais aussi grâce à des marqueurs chimiques qui se fixent dessus. Ces derniers vont opérer ou non une transformation sur les gènes.

http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/26/shoah-traumatisme-genetique_n_8041978.html

(et de leurs chats)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 115ans Posté(e)
nerelucia Membre 12 886 messages
Baby Forumeur‚ 115ans‚
Posté(e)

et je vais vous dire, les études des américains sont toutes controversées voire nulles après contrôle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Bon après quand on lit l'article, ça parait être réalisé dans les règles de l'art.

Maintenant ils disent que sur les souris l'odeur de cerise était associée à une décharge électrique donc faudrait peut être essayer avec l'odeur du zyklon B ici...

Bon désolé de la blague border line je m'excuse...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Piment doux, 101ans Posté(e)
Out of Paprika Membre 20 081 messages
101ans‚ Piment doux,
Posté(e)

Pas besoin de lire l'article pour comprendre le trauma.

Evidemment que ça se transmet, par devoir de mémoire et souci de prudence.

Les juifs sont de grands paranos, c'est bien connu!

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Les juifs sont de grands paranos, c'est bien connu!

On se demande pourquoi ?

Deux raisons :

  1. Ils ont effectivement été pourchassés et exterminés comme des animaux
  2. Certains nient cette réalité en prétendant qu'ils sont "parano"

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Name Membre 2 076 messages
Forumeur Débutant‚ 31ans‚
Posté(e)

On se demande pourquoi ?

Deux raisons :

  1. Ils ont effectivement été pourchassés et exterminés comme des animaux
  2. Certains nient cette réalité en prétendant qu'ils sont "parano"

Question à shoah multiple?

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

:caez:

Toi tu sors !

(Même si c'est assez rigolo)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Name Membre 2 076 messages
Forumeur Débutant‚ 31ans‚
Posté(e)

Je lève le camp.

(Pas taper)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
'moiselle jeanne Membre 4 675 messages
Forumeur Débutant‚
Posté(e)

Pas besoin de lire l'article pour comprendre le trauma.

Evidemment que ça se transmet, par devoir de mémoire et souci de prudence.

Les juifs sont de grands paranos, c'est bien connu!

Ce n'est pas vraiment de la transmission mémorielle consciente (que personne ne conteste ni dénigre), dont veut parler l'article.

Le stress se fixerait donc dans les gênes, et "hérité" par les descendants par le biais d'une hormone?

Après tout, ça n'aurait rien de si extraordinaire, le stress modifie bien la biologie du corps.

Mais est-on vraiment sûrs que cette carence de cortisol est bien héritée génétiquement des parents, et non créé par ceux-ci ?

Les descendants des survivants de la Shoah ont grandi dans un contexte bien plus sensibilisé et personnalisé à cette Shoah que ceux dont les parents ne l'ont vécu. Ça peut être tout aussi bien leur éducation, qui a créé cette carence de cortisol, qu'une hérédité "biologique".

Pour être sûrs que le traumatisme se transmet réellement génétiquement, il faudrait faire le test sur des descendants qui ignorent tout du passé de leur famille.

Sinon, ça va juste dire que des parents stressés et/ou traumatisés communiquent ce stress à leurs enfants.. tu parles d'une découverte..

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Le problème de ce genre d'étude statistique, c'est toujours de corréler les résultats à UN facteur plutôt que prendre en compte plusieurs.

Je suis très dubitatif.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Piment doux, 101ans Posté(e)
Out of Paprika Membre 20 081 messages
101ans‚ Piment doux,
Posté(e)

Ce n'est pas vraiment de la transmission mémorielle consciente (que personne ne conteste ni dénigre), dont veut parler l'article.

Le stress se fixerait donc dans les gênes, et "hérité" par les descendants par le biais d'une hormone?

Après tout, ça n'aurait rien de si extraordinaire, le stress modifie bien la biologie du corps.

Mais est-on vraiment sûrs que cette carence de cortisol est bien héritée génétiquement des parents, et non créé par ceux-ci ?

Les descendants des survivants de la Shoah ont grandi dans un contexte bien plus sensibilisé et personnalisé à cette Shoah que ceux dont les parents ne l'ont vécu. Ça peut être tout aussi bien leur éducation, qui a créé cette carence de cortisol, qu'une hérédité "biologique".

Pour être sûrs que le traumatisme se transmet réellement génétiquement, il faudrait faire le test sur des descendants qui ignorent tout du passé de leur famille.

Sinon, ça va juste dire que des parents stressés et/ou traumatisés communiquent ce stress à leurs enfants.. tu parles d'une découverte..

Je n'ai pas lu l'article, pour être honnête, je n'ai réagi qu'au titre.

Je ne crois pas trop au stress qui se fixe dans les gênes, d'ailleurs je ne crois pas que les parents cherchent à "stresser" leurs descendances, plutôt à les informer.

Un enfant à qui on n'en parlera pas du tout n'aura pas de raison de stresser à ce sujet ; à moins qu'on n'arrive à deviner l'origine d'un stress inexpliqué.

Les psy le font très bien, et sont souvent très affirmatifs dans leurs supputations, qui pourtant ne sont que ça.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Le problème de ce genre d'étude statistique, c'est toujours de corréler les résultats à UN facteur plutôt que prendre en compte plusieurs.

Je suis très dubitatif.

Corrélation n'indique pas causalité.

On peut imaginer sur la population étudiée un phénomène exogène indépendant de la shoah qui soit le véritable vecteur explicatif ou qui soit complémentaire à celui étudié

Peut être que les héritiers de la shoah mangent du chocolat Nesquik 50 fois plus que les autres et que le Nesquik développe le stress rapport au monstre dessiné sur la boite de chocolat.

peut être que les enfants de la shoah voient des monstres dans leur sommeil à force de leur parler de pappy qu'on a gazé.

Va savoir..

Néanmoins, un protocole sérieux doit mettre en évidence le lien de corrélation, évaluer cette force de relation selon un % de certitude statistique et proposer un modèle explicatif.

En théorie c'est ce protocole et son application qui nécessite d'être recroisé par d'autres équipes ou par d'autres études du même genre.

Suis pas généticien ça me parait très zarbi...

Suis statisticien et je dis qu'a priori, ça doit pas être des branleurs mais qu'il faut rester prudent tant que le 'comment' ce mécanisme est rendu possible par le jeu de causes à effet expliquées n'est pas mis en avant.

La suspiscion de causalité est forte en tout cas mais le mécanisme de transmission reste à démontrer.

Peut être qu'une population stressée pour les examens du bac donneraient le même résultat il faut entrer plus avant dans leur étude.

Modifié par zenalpha
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 115ans Posté(e)
nerelucia Membre 12 886 messages
Baby Forumeur‚ 115ans‚
Posté(e)

alors, pourquoi pas pour les réfugiés de tous pays ? les enfants du génocide kmer ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Ce que je comprends de leur étude c'est que le fait marquant qu'elle met en évidence est l'hérédité épigénétique et la population juive distinguée en deux échantillons "ayant vécu la shoah" et "n'ayant pas vécu la shoah" en deux sous populations était donc "idéale" pour mener à bien leurs travaux.

Mais peu importe que ce soit des juifs ou pas et bien entendu cette hérédité épigénétique qui semble avoir été démontrée concernerait non seulement n'importe quel peuple mais aussi n'importe quelle espèce (ils faisaient allusion aux souris)

Donc le fait marquant ne concerne pas les juifs (ils sont ici de simples "cobayes" eu égard à leur histoire) mais concerne le fait qu'une transmission de la génération A à la génération A+1 aurait été démontrée non pas par la transmission des gênes de l'ADN mais aussi grace à des marqueurs chimiques qui sont dessus.

Ce qu'ils ont cherché avec les juifs, c'est un marqueur "de stress" qui est le taux de cortisol qui est un marqueur caractéristique et donc qu'ils ont focalisé sur un gêne bien précis qui a une action connue sur ce point.

Bon bref... la transmission du stress chez les humains de manière génétique aurait été mise en évidence empiriquement

En labo pour la souris, la seconde génération de souris se méfiait de l'odeur de cerise sans avoir "apris" que cette odeur serait associée à une décharge électrique alors que la génération précédente le savait.

Il y aurait donc une transmission génétique du stress.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 522 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)

Si ces études étaient sérieuses alors je porte en moi:

- le défaite d'Alésia

- l'invasion romaine

- la chute de l'empire romain

- la montée et les abus du christianisme

- la guerre de 100 ans

- les grandes épidémies

- 2 guerres mondiales...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Si ces études étaient sérieuses alors je porte en moi:

- le défaite d'Alésia

- l'invasion romaine

- la chute de l'empire romain

- la montée et les abus du christianisme

- la guerre de 100 ans

- les grandes épidémies

- 2 guerres mondiales...

Ils ont identifié le gêne du stress mais le gêne du râleur, faudrait 50% de la population française à ne pas l'être et c'est donc scientifiquement impossible de le mettre en évidence même si ils le trouvent

(humour)

Modifié par zenalpha
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 522 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)

Ils ont identifié le gêne du stress mais le gêne du râleur, faudrait 50% de la population française à ne pas l'être et c'est donc scientifiquement impossible de le mettre en évidence même si ils le trouvent

(humour)

Il faudra un peu de temps parce que râler permet d'évacuer le mauvais stress... on gardera le bon stress pour en faire le super héros Marvel de demain: StressMan!!! Il sue des mains et peut noyer ses ennemis !!! En se rongeant les ongles ses adversaires peuvent glisser sur les rognures... et avec son bégaiement, il peut faire perdre patience très rapidement... StressMan... Coming soon...

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Esprit de contradiction, 45ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 346 messages
45ans‚ Esprit de contradiction,
Posté(e)

C'est pas neuf en fait, on sait depuis longtemps que les descendants d'esclaves noirs présentent des particularités héréditaires dûes à leur traitement dans l'histoire.

http://www.luc-bodin...-sur-nos-genes/

Notamment en matière de santé.

Dans le même ordre d'idée des réponses somatiques à la discrimination, Kennedy etc. trouvent que les mesures d'irrespect collectif respectives sont fortement corrélées à la mortalité noire (r = 0,53 à 0,56) ainsi qu'à la mortalité blanc (r = 0,48 à 0,54). Ces données suggèrent que le racisme, mesuré comme caractéristique écologique, est associé à une mortalité plus élevée tant chez les Noirs que chez les Blancs121. Certains chercheurs suggèrent également que la ségrégation raciale peut conduire à des disparités en matière de santé et de mortalité. Thomas LaVeist (1989; 1993) a testé l'hypothèse que la ségrégation aiderait à expliquer les différences raciales dans les taux de mortalité infantile entre villes. Les données qu'a trouvées LaVeist en analysant 176 grandes et moyennes villes, soutiennent cette hypothèse. Depuis les études de LaVeist, la ségrégation a reçu une attention accrue en tant que déterminant des disparités raciales dans la mortalité. Des études ont montré que les taux de mortalité des hommes et des femmes Afro-Américains sont plus faibles dans les zones ayant des niveaux inférieurs de ségrégation résidentielle. Les taux de mortalité masculins et féminins des Blancs n'a pas été associée ni dans un sens ni dans l'autre à la ségrégation résidentielle122.

https://fr.wikipedia...%C3%89tats-Unis

Ce qu'on peut se demander ici, c'est combien de temps vont mettre les associations professionnelles de la mémoire et du procès pour faire du fric avec cette nouvelle découverte scientifique.

Si ces études étaient sérieuses alors je porte en moi:

- le défaite d'Alésia

- l'invasion romaine

- la chute de l'empire romain

- la montée et les abus du christianisme

- la guerre de 100 ans

- les grandes épidémies

- 2 guerres mondiales...

Ahem, pour ça il faudrait que tu te sentes chevillé à l'identité française, je crois pas que ça soit le cas.

Modifié par Savonarol
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×