Aller au contenu

Romantisme, signifierait souffrance ?


pep-psy

Messages recommandés

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Hello tout le monde...

J'ai fait une rencontre fort sympathique, avec une révélation qui va me rester...

Cette personne m'a dit, venant d'une autre culture que la mienne, que le romantisme ne pouvait que signifier la souffrance... :mouai:

Pensez-vous qu'elle ait raison ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Raven, 40ans Posté(e)
Mak Marceau Membre 5 456 messages
40ans‚ Raven,
Posté(e)

Du moins en lisant ce que c'est sur le wiki, je peux dire que c'est plustot bizarre comme vie. Sans dire par contre que de nombreux artistes célèbres n'ont pas réussi avec ce mode de vie.

Edit: Après mon message je me rend compte que ce fils est dans la section Amour et séduction et que alors je me dis que je me suis fait désinformer et que romantisme veux vraiment dire ce que je me suis dis que ça voulait dire en premier lieu l'hors de la lecture du premier message du fils. Et en passant, je me rend compte que si me disait romantique, je ne sais pas trop pourquoi sauf donner des fleurs à sa femme et des chandelles au souper et dans le bain.

Alors je me dis intéresser par le romantisme mais je ne connais pas trop de technique autre que celle que je viens de dire dans le paragraphe précédent. Peut être que le wiki cache les autres belles choses que nous pouvons faire à ce niveau.

Donc pour la question du fils, je dirais que peut être souffrance pour ceux qui ne sont vraiment pas intéresser naturellement et qui sont forcer?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Hello tout le monde...

J'ai fait une rencontre fort sympathique, avec une révélation qui va me rester...

Cette personne m'a dit, venant d'une autre culture que la mienne, que le romantisme ne pouvait que signifier la souffrance... :mouai:

Pensez-vous qu'elle ait raison ?

En voici ma vision personnelle ... :

selon moi le sentiment précédemment évoqué, cette disposition de l'esprit, relève de la recherche d'une forme d'idéal. Mais en même temps, telle une fuite éperdue cette quête d'un absolu amour, difficile à atteindre et à approcher, qui semble glisser et se dérober à soi est à la fois voulue ou recherchée et désespérément déplorée. Autrement dit, le romantisme ne peut être sans l'absence, sans la souffrance inhérente au manque, au désir inassouvi, il se nourrit de cela, c'est son essence même.

Cela revient un peu à dire qu'il ne saurait être de romantisme heureux ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Posté(e)
Doïna Membre+ 14 147 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Le romantisme, c'est les passions, et les passions sont rejetées par la société qui ne supportent pas ce qu'elle ne peut ranger, classer, maîtriser, tailler au carré telle une haie de jardin... D'où cette souffrance qui va en général de pair avec le romantisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

En fait la différence, c'est ma façon de penser le mot "romantisme" et sa façon de l'avoir lu...

Pour moi, être romantique c'est plus une attitude, une envie de faire plaisir, d'avoir des gestes tendres, des attentions pour l'autre, désireux de le ou la faire réagir...

La où le romantisme pourrait faire souffrir c'est quand les actes sont désespérés, que la fin est proche dans la relation avec cette personne pour laquelle on ressent ces envies d'actes si tendres et particuliers...

Je ne pense pas qu'il faille être amoureux pour agir avec romantisme, le romantisme peut déjà être une façon de vouloir, simplement, faire plaisir !

Pour l'instant, dans ma vie personnelle, lorsque je me mets naturellement en mode romantique, cela m'apporte, avant tout, du plaisir !

Voilà pourquoi mon interrogation sur cette phrase

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, claniste, 104ans Posté(e)
cry baby Membre 43 179 messages
104ans‚ claniste,
Posté(e)

bien sur qu'elle a raison

le couple est un remède a la solitude,les sentiments te font vivre pour l'autre et dès qu'il te déçoit ça te mine et vice versa

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

bien sur qu'elle a raison

le couple est un remède a la solitude,les sentiments te font vivre pour l'autre et dès qu'il te déçoit ça te mine et vice versa

Tout le monde veut prôner la liberté et le droit à l'indépendance, et quelques mots plus tard, on voit rapidement arriver le mot solitude ?

Pourquoi solitude ? Pourquoi être seul signifie quelque chose de négatif ?

Être seul, c'est surtout la possibilité d'être disponible aux rencontres, de ne pas avoir qui que ce soit à faire souffrir et donc de pouvoir vivre librement les instants que la vie nous offre sans contrainte et pensées pour l'autre ou les autres ... (couple ou famille)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

En fait la différence, c'est ma façon de penser le mot "romantisme" et sa façon de l'avoir lu...

Pour moi, être romantique c'est plus une attitude, une envie de faire plaisir, d'avoir des gestes tendres, des attentions pour l'autre, désireux de le ou la faire réagir...

La où le romantisme pourrait faire souffrir c'est quand les actes sont désespérés, que la fin est proche dans la relation avec cette personne pour laquelle on ressent ces envies d'actes si tendres et particuliers...

Je ne pense pas qu'il faille être amoureux pour agir avec romantisme, le romantisme peut déjà être une façon de vouloir, simplement, faire plaisir !

Pour l'instant, dans ma vie personnelle, lorsque je me mets naturellement en mode romantique, cela m'apporte, avant tout, du plaisir !

Voilà pourquoi mon interrogation sur cette phrase

Il faut lire Flaubert, lui qui parle si bien de l'horreur du romantisme utopique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, claniste, 104ans Posté(e)
cry baby Membre 43 179 messages
104ans‚ claniste,
Posté(e)

Tout le monde veut prôner la liberté et le droit à l'indépendance, et quelques mots plus tard, on voit rapidement arriver le mot solitude ?

Pourquoi solitude ? Pourquoi être seul signifie quelque chose de négatif ?

Être seul, c'est surtout la possibilité d'être disponible aux rencontres, de ne pas avoir qui que ce soit à faire souffrir et donc de pouvoir vivre librement les instants que la vie nous offre sans contrainte et pensées pour l'autre ou les autres ... (couple ou famille)

tout a fait :bo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 17 812 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

En fait la différence, c'est ma façon de penser le mot "romantisme" et sa façon de l'avoir lu...

Pour moi, être romantique c'est plus une attitude, une envie de faire plaisir, d'avoir des gestes tendres, des attentions pour l'autre, désireux de le ou la faire réagir...

C'est davantage être prévenant ou attentionné ça ...

Mais c'est vrai, que c'est difficile de définir ce qu'est le romantisme : j'ai l'impression que pour beaucoup il représente peu ou prou le même type de définition que celle que tu donnes, s'intéressant à des sortes de clichés ou d'apparats romantiques ; dîner aux chandelles et compagnie.

Cependant, le romantisme ce n'est pas tout à fait ça : c'est une mise en exergue de ses sentiments, à l'introspection de ceux-ci, une tendance à la rêverie, à l'idéalisme amoureux. Avec peut-être une forme de mélancolie et de désespoir, de souffrance inhérente, à mettre en miroir, en echo de la passion.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Raven, 40ans Posté(e)
Mak Marceau Membre 5 456 messages
40ans‚ Raven,
Posté(e)

Je ne pense pas qu'il faille être amoureux pour agir avec romantisme, le romantisme peut déjà être une façon de vouloir, simplement, faire plaisir !

En tout cas dans mon cas, je ne vois pas en quoi le romantisme pourrait être sans l'amour. Faut noter que je ne sais si je suis un adepte du romantisme ou bien que un peu romantique?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Ar mab-laer Membre 125 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Hello tout le monde...

J'ai fait une rencontre fort sympathique, avec une révélation qui va me rester...

Cette personne m'a dit, venant d'une autre culture que la mienne, que le romantisme ne pouvait que signifier la souffrance... :mouai:

Pensez-vous qu'elle ait raison ?

Pour être romantique ou dans le romantisme , il faut être "dégagé" de tout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Pour être romantique ou dans le romantisme , il faut être "dégagé" de tout./quote]

Mmmmmmm-oui ? Mais encore ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité punchcoco
Invités, Posté(e)
Invité punchcoco
Invité punchcoco Invités 0 message
Posté(e)

Hello tout le monde...

J'ai fait une rencontre fort sympathique, avec une révélation qui va me rester...

Cette personne m'a dit, venant d'une autre culture que la mienne, que le romantisme ne pouvait que signifier la souffrance... :mouai:

Pensez-vous qu'elle ait raison ?

Bonjour,

Disons que sans la faculté de souffrir ( sensibilité ) il ne pourrait pas y avoir de romantisme.

Le romantisme prend sa source des profondeurs de l'ame, c'est un élan, non pas vers la souffrance, mais vers ce qui pourrait nous libérer de la souffrance, a savoir l'Amour.

Une quete impossible selon beaucoup, d'ou le qualificatif d'utopique qu'on lui impose souvent aujourdhui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Bonjour,

Disons que sans la faculté de souffrir ( sensibilité ) il ne pourrait pas y avoir de romantisme.

Le romantisme prend sa source des profondeurs de l'ame, c'est un élan, non pas vers la souffrance,

mais vers ce qui pourrait nous libérer de la souffrance, a savoir l'Amour.

Une quete impossible selon beaucoup, d'ou le qualificatif d'utopique qu'on lui impose souvent aujourdhui.

Je pense que le romantisme demande une sensibilité sincère pour pouvoir s'intéresser à l'autre et lui faire plaisir,

ce qui donc, ouvre une, possible, faiblesse en chacun de nous qui peut ensuite générer des souffrances si l'autre ne réagit pas comme on l'imaginait,

s'il n'est pas comme le pensait, s'il s'en va, etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité punchcoco
Invités, Posté(e)
Invité punchcoco
Invité punchcoco Invités 0 message
Posté(e)

Je pense que le romantisme demande une sensibilité sincère pour pouvoir s'intéresser à l'autre et lui faire plaisir,

ce qui donc, ouvre une, possible, faiblesse en chacun de nous qui peut ensuite générer des souffrances si l'autre ne réagit pas comme on l'imaginait,

s'il n'est pas comme le pensait, s'il s'en va, etc...

Oui, le romantique attend plus, il s'investit davantage, donc il est est plus vulnérable a la souffrance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Mais il grandi et s'il est resté le même dans ses intentions, il sait se retirer sans, trop, souffrir, parce qu'il se connaît et connaît surtout les gens...

Il y a des personnes qui motivent au romantisme, qui le déclenchent, mais elles, ne sont pas prêtes, ne comprennent pas et s'inquiètent même d'être tombé sur quelqu'un de dangereux, fou, etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité punchcoco
Invités, Posté(e)
Invité punchcoco
Invité punchcoco Invités 0 message
Posté(e)

Mais il grandi et s'il est resté le même dans ses intentions, il sait se retirer sans, trop, souffrir, parce qu'il se connaît et connaît surtout les gens...

Il y a des personnes qui motivent au romantisme, qui le déclenchent, mais elles, ne sont pas prêtes, ne comprennent pas et s'inquiètent même d'être tombé sur quelqu'un de dangereux, fou, etc...

Oui, tout a fait !

Le romantique apprend la psychologie, c'est vital pour lui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Oui, tout a fait !

Le romantique apprend la psychologie, c'est vital pour lui.

Je pense que "apprend" voulait dire "enseigne", non ?

Disons que si on s'ouvre aux autres, on apprendre forcément plus des gens, de la vie, de l'amour, et on en apprend aussi, beaucoup plus sur soi-même !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité punchcoco
Invités, Posté(e)
Invité punchcoco
Invité punchcoco Invités 0 message
Posté(e)

Je pense que "apprend" voulait dire "enseigne", non ?

Disons que si on s'ouvre aux autres, on apprendre forcément plus des gens, de la vie, de l'amour, et on en apprend aussi, beaucoup plus sur soi-même !

Non je voulais dire "apprend" pour lui-meme.

Il est tres prétentieux de vouloir enseigner.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×