Aller au contenu

Se mettre en couple c'est faire corps/qu'un? Ou au contraire se retrouver avec 3 entités


Messages recommandés

deja-utilise Membre 4 560 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Si le paradigme de l'union qui fait qu'un était archi-faux, un archétype transmis inconsciemment, promu par les romans, la publicité et la cinématographie et autres contes et légendes, pour ne pas dire sciemment par la religion également.

Et si au lieu d'avoir l'équation 1+1=1, nous avions 1+1=3, c'est à dire chaque individu et la réunion de ceux-ci, et qu'il faille composer avec ces 3 éléments, et non 1 seul, le couple? N'aurions nous pas la clef, un élément important, ou un levier pour expliquer/remédier à l'hécatombe du taux de divorces, ou des séparations consuméristes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Splanchnopleure Membre 288 messages
Forumeur activiste‚ 22ans
Posté(e)

Si, bien sur. Mais depuis trop longtemps on nous balance des romances comme si la "fusion" était le rêve de chacun d'entre nous.Et quand on envoie des idées comme ça, malheureusement, elles ne reviennent pas en courant.. Et voilà, on ne veut faire qu'un, sauf que pouf pouf, on est deux, dommage.

(Je m'excuse pour cette réponse peu fleurie, mais le sujet n'est pas nouveau dans ma tête, et ce sujet..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Evasive Membre 19 606 messages
Dingotte à plein temps !‚ 87ans
Posté(e)

oh ! je pensais et puis non, encore une philo donc je sors avant que mon neurone explose. bonjour :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 30ans
Posté(e)

Me paraît assez évident que le couple est une entité différente des deux individus. Seules les relations ultra-fusionnels nient les individualités, ça ne marche jamais bien longtemps.

Mais parallèlement, je ne pense pas que ça ait le moindre rapport avec l'augmentation des divorces que j'attribue plus à la fin de la violence envers ceux-ci et l'augmentation de l'espérance de vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 5 854 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Bonjour déja-utilise,

Nos comportements sociaux sont soumis constamment à des forces contraires, en fonction de facteurs qui changent, d’un environnement rural, urbain, d’une époque, d’une histoire, les progrès matériel, la révolution de l’amour.

L’époque,

Dans un passé récent chez nous, mais aujourd’hui encore dans beaucoup de pays, le mariage entre un homme et une femme était le fruit d’un accord préalable entre les familles.

Cet arrangement économique avait pour vertu d'assurer l'intérêt financier du couple, comme celui des familles. Ce contrat devenait celui d'un engagement symbolique et moral entre époux, dès l'annonce des bancs et de la cérémonie de mariage. Ce contrat, soumis au contrôle et à la sanction du regard populaire du quand dira t on local.

Cela ne signifiait pas que les époux de l’époque n’aient pas eut l’intention de donner des coups de canif au contrat, mais la puissance du regard collectif local sur les individus mariés, les intérêts financiers bien compris pour chacun, incitant les époux à ne pas rompre, du moins tout faire pour sauver les apparences, le cas échéant.

L’histoire,

Au cours du 18/19 siècle, le monde rural, sous l’effet de l’industrialisation naissante, voit l’émergence d’un monde ouvrier, logé très souvent par l’employeur,avec tout le paternalisme d’entreprise que cela suggère, prolongeant ainsi l’intérêt économique de l’association du couple.

La première guerre mondiale du XXe siècle fut une expérience sans égal, dans cette capacité et la prise de conscience collective, notamment des femmes, contraintes de remplacer et d’assumer avec réussite et brio, l’absence des hommes au combat.

Le progrès matériel,

Dès les années 1950, le surgissement des robots ménagers, de la machine à laver le linge, libérant grandement le temps des femmes consacrés précédemment aux tâches ménagères.

Temps libre nouveau pour les femmes, les incitants à intégrer le monde du travail, au prétexte bien compris et réel d’une augmentation des revenus de la famille.

Femmes, dès lors, assumant leur indépendance financière comme les hommes, modifiant l'équilibre des liens économiques au sein du couple, avec pour corollaire l'augmentation des divorces.

La révolution de l’amour,

Les hommes ont une sainte horreur du vide de sens, l’amour devenant le maître mot et la colonne vertébrale de la relation de couple.

C’est Luc Ferry qui décrit le mieux, l’évolution de la relation du couple aujourd’hui.

Le projet philosophique de Luc Ferry peut être simplement résumé. L'univers démocratique, qui voit disparaître toutes les transcendances, qu'elles soient religieuses,idéologiques ou éthiques, n'est pourtant pas dépourvu de ressources spirituelles. C'est là une énigme passionnante : comment l'individu contemporain, plus petit, désenchanté et isolé que jamais, parvient-il non seulement à conserver, mais à produire du sens, du lieu et des valeurs ? Dans les sociétés traditionnelles, c'était le passé ancestral qui fournissait un modèle à imiter et à répéter ; pour les sagesses antiques, c'était le cosmos,l'idée d'une nature harmonieuse et juste servant d'étalon à la conduite de vie; pour les monothéismes, c'est le divin, comme intelligence suprême d'un Créateur guidant les existences. Lorsque l'évidence de ces trois sources se tarit, la question se pose : comment bien remplir et guider la vie humaine, si brève et si vaine, quand le passé se perd et que le ciel se vide, quand il n'y a plus que l'homme qui puisse consoler l'homme ? L'originalité de Luc Ferry est d'envisager la constitution sous nos yeux encore un peu myopes d'un dispositif de sagesse inédit qu'il appelle le second humanisme et dont le pilier est " la révolution de l'amour ".

Conclusion,

A toute révolution et ses excès, répond une contre révolution, ou l’amour entre deux êtres, ne soit peut- être pas demain, considéré comme suffisant et durable pour symboliser les liens de la famille du 21ème siècle .

L’avenir nous le dira?

Modifié par Enchantant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon Membre 1 722 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)

Montaigne dit que l'amitié est une même âme dans deux corps différents. On peut donc déduire que l'amour est un corps dans deux âmes différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
'moiselle jeanne Membre 3 790 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

nous avions 1+1=3, c'est à dire chaque individu et la réunion de ceux-ci

Où le 3 est : le regard dans la même horizon

artwork_images_119012_96541_george-hoyningen-huene.jpg

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

(Antoine de Saint-Exupéry)/quote]

Modifié par 'moiselle jeanne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Dompteur de mots
Invité Dompteur de mots Invités 0 message
Posté(e)

Montaigne dit que l'amitié est une même âme dans deux corps différents. On peut donc déduire que l'amour est un corps dans deux âmes différentes.

Peu importe ce qu'est vraiment l'amour. L'essentiel est de trouver ce que nous avons besoin de penser.

Et ma foi, à une époque ou le souci de liberté individuelle devient aussi aigu, et où, de manière générale, la sensibilité individuelle est si prégnante, ça semble être une bonne idée de distinguer clairement chacune des deux individualités du couple de l'union elle-même. Mais ce sont des notions qui ont déjà cours dans la psychologie de masse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ram*ou Membre 126 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

il ya aussi 1+1=18

cas d'une famille nombreuse

chacun et ses moyens

on ne peut pas assimiler les gens a des entités simples. la complexité et la particularité de chacun n'est pas fusionnelle donc 1+1=1+1+(1 inter 1) avec (1 inter 1) différent de 1

Modifié par ram*ou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×