Aller au contenu

De la décrédibilisation de l'amour


Messages recommandés

Savonarol Membre 10 024 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

Si l'humanité est couplée à la notion d'amour qui la sépare et la différencie de l'animal, la moindre des choses que l'on puisse remarquer est que cette notion, la notion d'amour, est absente du débat sérieux, cantonné finalement à la production artistique médiocre (genre Cali) , et que ce cantonnement a pour action de décrédibiliser l'amour en soit. (en gros, comment parler d'amour sérieusement si ceux qui en font leur business sont aussi crédibles qu'une omelette sans oeufs ? Comment assoir le sujet avec force?)

Il y a quelques années, à l'époque où Zemmour était encore chroniqueur chez Ruquier le samedi soir, une écrivain(e) invitée avait lâché "Il n y a rien de plus vulgaire que les bons sentiments".

Cette phrase fait sens, mais elle fait malheureusement sens car elle est le curseur du siècle où "l'amour de notre prochain" est devenu "le bon sentiment", c'est à dire où l'amour sincère et désintéressé est devenu un mode (ou une modalité?) de comportement social pour une certaine classe ( la bourgeoisie artistique ) par rapport aux autres.

Quelle est la place de l'amour aujourd'hui ? Comment l'enseigner?

Modifié par Savonarol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Enchantant Membre 6 382 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Je trouve que la description de Luc FERRY répond à la question...

Le projet philosophique de Luc Ferry peut être simplement résumé. L'univers démocratique, qui voit disparaître toutes les transcendances, qu'elles soient religieuses, idéologiques ou éthiques, n'est pourtant pas dépourvu de ressources spirituelles. C'est là une énigme passionnante : comment l'individu contemporain, plus petit, désenchanté et isolé que jamais, parvient-il non seulement à conserver, mais à produire du sens, du lien et des valeurs ? Dans les sociétés traditionnelles, c'était le passé ancestral qui fournissait un modèle à imiter et à répéter ; pour les sagesses antiques, c'était le cosmos, l'idée d'une nature harmonieuse et juste servant d'étalon à la conduite de vie ; pour les monothéismes, c'est le divin, comme intelligence suprême d'un Créateur guidant les existences. Lorsque l'évidence de ces trois sources se tarit, la question se pose : comment bien remplir et guider la vie humaine, si brève et si vaine, quand le passé se perd et que le ciel se vide, quand il n'y a plus que l'homme qui puisse consoler l'homme ? L'originalité de Luc Ferry est d'envisager la constitution sous nos yeux encore un peu myopes d'un dispositif de sagesse inédit qu'il appelle le second humanisme et dont le pilier est " la révolution de l'amour ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

L'amour ne s'enseigne pas, il s'éprouve. Les présupposés du sujet me semblent caricaturaux et étroits, au sens où ce sentiment est une puissante thématique dans bien des domaines encore très actuels : peinture (Philippe de La Genardière serait à feuilleter : très bel ouvrage), la littérature, le cinéma et, surtout, dans cette liste non exhaustive, la correspondance...

Au risque de ne pas me mouiller dans un relativisme prudent, la place accordée à l'amour dépend des sensibilités de chacun. Exalté, fleur bleu, pudique... Nous appréhendons et exprimons tous ce sentiment de façon différente. La preuve, ton rejet du côté le plus sirupeux dans la façon de l'envisager, ou plutôt de l'exprimer, tandis que d'autres seront plus sensibles à cette composante.

Quant à E. Zemmour, je doute qu'il se maria en jouant les machos insensibles. Il y a ce qu'il profère, ses postures, mais nul n'est dans les secrets de sa chambrée ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

" l amour , la mort " avec ou sans virgule ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 30ans
Posté(e)

À une époque où le concept de mariage d'amour est extrêmement récent (rappelons quand même que l'idée du mariage d'amour est extrêmement récente, auparavant, le mariage était un arrangement contractuel entre deux familles chez les riches, et la simple conséquence d'une nuit de folie chez les pauvres) je pense que l'amour ne se décrédibilise pas le moins du monde, mais gagne constamment en importance. Là où il était restreint auparavant, engoncé dans des cadres qui, au final, le brisait, l'amour aujourd'hui est plus large, car il peut dépendre, enfin, de la sensibilité de l'individu qui l'éprouve.

À l'heure actuelle, l'amour prend même, à mon sens, trop de place. On en fait quasiment une nécessité dans la vie d'un individu, comme si, sans amour, celle-ci était définitivement gâchée. Jamais capable de faire le métier que tu veux ? Oh, c'est dur. Jamais pu aller visiter le pays qui te fait rêver ? Arf, dommage. Jamais été amoureux ? Oh mon dieu, attends je te présente ma soeur des copines (parce que ouais, nan il paraît qu'on ne présente pas sa soeur pour une raison probablement de fantasme incestueux qui m'échappe).

L'amour s'enseigne-t-il ? Je ne sais pas. Bonne question. Je serais incapable d'y répondre en cet instant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

l amour et l amitié sont complémentaire , faite disparaitre l amour vous ferez disparaitre l amitié ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonkori Membre 1 419 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Si on lit entre les lignes, on se rend compte que l'amour n'est pas réellement absent du débat publique. Il s'y inscrit seulement en creux.

Quand on évoque la question des droits des homosexuelles, on n'évoque pas uniquement la question des rapports sexuels, mais celle du droit a exprimer et a vivre l'amour.

HS

(parce que ouais, nan il paraît qu'on ne présente pas sa soeur pour une raison probablement de fantasme incestueux qui m'échappe).

Il y a de ça, mais je présume qu'on peut voir un autre problème.

Un homme qui ne respecte pas les femmes imagine que tous les hommes sont comme lui, et ne présentera donc pas sa sœur, pour la préserver.

Par contre, un homme qui respecte les femmes sera sans doute plus enclin à ne pas fliquer sa sœur.

/HS

Modifié par lonkori

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 382 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Curieux?

Tous les intervenants sur ce sujet depuis le début sont des hommes.

Alors que les femmes ont sans doute autant, sinon plus que nous à écrire sur le sujet ?smile.gif

Modifié par Enchantant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité yakiba
Invité yakiba Invités 0 message
Posté(e)

expliquer l'amour à quelqu'un qui l'a jamais connu(le vrai) autant essayé d'évoquer les couleurs à un aveuglesleep8ge.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Madame. Membre 932 messages
Forumeur accro‚ 98ans
Posté(e)

Curieux?

Tous les intervenants sur ce sujet depuis le début sont des hommes.

Alors que les femmes ont sans doute autant, sinon plus que nous à écrire sur le sujet ?smile.gif

1) Non, il y a au moins une femme qui a posté des messages plus haut.

2) Pourquoi les femmes devraient-elles se sentir plus concernées ? Je ne crois pas qu'il soit bon de faire perdurer le préjugé selon lequel les hommes auraient des cœurs de pierre...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité