Aller au contenu

Madame.

Membre
  • Contenus

    932
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de Madame.

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 04/15/1920

Informations Personnelles

  • Sexe
    Inconnu
  • Pays
  • Lieu
    Dans la place
  1. Cette photo a été recadrée afin que l'on ne voit pas le haut de la pancarte, qui indique que le promeneur qui la lit est sur le point de rentrer dans une piscine, et que pour des raisons sanitaires le port du burkini y est interdit. Les mecs font ces manipulations grotesques pour nourrir la peur généralisée de l'invasion barbare islamique... Ah et petite info, le commentaire qui accompagnait cette photo que j'ai vue indiquait que cette pancarte se situait dans je ne sais plus quel pays maghrébin. On ne peut même pas être sûr que ça vient d'Arabie Saoudite !
  2. Mais en fait si on y réfléchit bien, peut être que si les fonctionnaires qui se superposent mettent trois mois (vous êtes optimiste) à fournir un document, c'est qu'en fait ils sont overbookés..? Une idée juste comme ça... Enfin tout ça c'est théorie du complot et compagnie :bad:
  3. Une représentation mentale ce n'est pas une connaissance objective. D'autant plus que l'exemple utilisé dans la définition va plutôt dans mon sens : la conscience est née de l'expérience. En l'occurrence une expérience du danger c'est subjectif et en effet basé sur des sentiments tels que la peur. BREF. Essaye encore. La connaissance de la politique et l'analyse de ses enjeux, c'est de la science politique. En fait je crois que tu confonds ces deux mots ! Quant à la révolte, toute personne qui a une conscience politique ne passe pas par là. Ça dépend de ses intérêts, de la façon dont il perçoit sa place dans le système politique, de sa colère, etc. Au contraire, l'ambiance d'une manifestation prête souvent au débat puisqu'elle rassemble des individus sur la base d'une représentation d'une politique publique. Tu peux y trouver de nombreuses personnes qui ont une connaissance de la politique pour/contre laquelle ces gens se sont rassemblés, et qui ont donc la capacité de débattre.
  4. C'est leur droit, de même que tu es libre de faire chier le monde avec ta vulgarité Et puis au passage, les grévistes qui ne font chier personne n'obtiennent jamais rien.
  5. Hou... merci pour l'exercice ! Oui la conscience politique repose sur la capacité à se révolter. Une connaissance pure des mécanismes du système politique sans parti pris, sans identifier ses intérêts particuliers dans tout ce qui s'y joue, ne donne pas matière à défendre ses intérêts, à faire opposition. La connaissance pure, c'est de la science. La conscience politique, c'est la capacité à s'identifier comme faisant partie d'un système politique. Le système politique est fait de confrontations entre des intérêts divergents. Avoir une conscience politique, c'est donc avoir conscience de ses intérêts qui s'opposent à d'autres intérêts. Et la satisfaction de ces intérêts a un impact indéniable sur les sentiments, oui. En l'occurrence, des intérêts bafoués peuvent provoquer des sentiments tels que la colère. Et c'est grâce à cette colère que certains se révoltent, sans forcément avoir connaissance précisément des mécanismes qui les ont amenés à cette révolte. Totale improvisation.
  6. Mais tes critères d'éducation te poussent à approuver une insulte gratuite envers un jeune de 15 ans... Deux poids, deux mesures ? Attention à pas t'étouffer... Dans une intervention précédente sur ce sujet, j'expliquais déjà que pour moi la conscience politique ce n'est pas la culture politique, mais la capacité à se révolter. Et cette capacité à se révolter elle ne naît pas de connaissances théoriques mais de souffrances vécues sur le terrain.
  7. Pas forcément, ça peut être un adulte qui a eu 15 ans aussi, et une conscience politique à l'adolescence Sur ce lien, il y a d'autres vidéos sympa : http://rue89.nouvelobs.com/2016/03/30/violences-policieres-contre-lyceens-sans-les-videos-les-aurais-crus-a-moitie-263618?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1459356301 "« On a mis un moment à comprendre l’ampleur de ce qui s’était passé », relate Gwénaël Cau, élue FCPE au conseil d’administration du lycée Bergson. Quand ils ont reçu les SMS de leurs enfants, ils ont d’abord pensé que c’était la première fois que ceux-ci voyaient la police en action pendant une manif. « On a eu du mal à le croire. » Ce qu’ils décrivaient semblait exagéré. « Personnellement, s’il n’y avait pas eu les vidéos, je les aurais crus à moitié. » Depuis, la FCPE a recueilli plusieurs témoignages et d’autres vidéos. Gwénaël Cau : « Beaucoup nous disent “on ne pourrait pas en parler à nos propres parents”. Ils ne comprendraient pas : si leur enfant a pris un coup de matraque, c’est qu’il a sûrement fait une bêtise. » Les vidéos ont en tout cas appuyer les témoignages des lycéens. Comme dans d’autres cas de violences policières, elles ont aussi permis de déclencher rapidement l’ouverture d’une enquête."
  8. Oui, les gens violents ont très souvent souffert de violences durant leur enfance. Cela devient un mode de communication "normal" pour l'adulte qui n'a pas ou peu d'autres références pour apprendre à gérer les conflits. "T'es pas content ? BAM ! une baffe dans ta gueule !" La violence est aussi un mode d'expression de conflits internes aux personnes qui en usent, souvent l'expression d'une frustration, d'une colère enfouie et de difficultés à gérer ses émotions. Les personnes qui emploient ce mode de communication ne sont donc pas forcément "mauvaises", elles expriment une souffrance qu'il faut tout d'abord reconnaître et accueillir, car la pire des souffrances est bien celle qui n'est pas reconnue. Il est important d'accompagner ces personnes qui peuvent se sentir débordées par leurs émotions, et de ce fait passer à l'acte. Donc, je ne te juge pas. Mais si seulement le gouvernement pouvait mettre les moyens pour prévenir ces violences dès le plus jeune âge, ce serait merveilleux. Ben tiens, peut-être que les jeunes de 15 ans qui saccagent des commissariats sont pas dupes en fait, et savent que plus le temps passe, moins on a de chances de s'en sortir dans cette société. Peut-être qu'ils voient que les politiques gouvernementales ne servent pas les intérêts du peuple.* Ça peut expliquer ces débordements dans les manifs. Des "passages à l'acte" pas forcément toujours réfléchis et argumentés, mais sans aucun doute souvent l'expression d'une souffrance, là encore. Tout le monde souffre, en fait. C'est triste. * Ah oui parce que j'ai vu que certains trouvaient risible l'idée qu'un ado puisse avoir une conscience politique. Mais j'aimerais vous informer qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un master en sciences politiques pour avoir conscience qu'il y a des injustices dans ce monde, et que de nombreuses personnes en souffrent. Il y a des ado qui le constatent, et comme ils sont plus ou moins doués d'empathie, cela peut parfois les amener à se révolter.
  9. T'as l'air de bien le connaître le gamin. Et visiblement tu as assisté en direct à la scène puisque tu es au courant que ce garçon a blessé le policier. Comment veux-tu qu'on comprenne si tu ne nous dis pas tout ?
  10. Alors tu ne serais certainement pas apte à exercer le métier de policier. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bavure-policiere-a-bergson-il-m-a-mis-un-poing-je-l-ai-senti-passe_1776714.html "La violence policière n'est pas la meilleure façon d'éduquer à la citoyenneté et nous avons les plus grandes craintes sur ce que nos enfants pourront retenir des épisodes de la journée"
  11. Un gamin de 15 ans qui va dans une manif, c'est un gamin qui s'intéresse à la politique, un gamin conscient qu'il va être amené à être citoyen et qu'il aura son rôle à jouer dans cette société. Un vieux con qui trouve qu'un "gamin" de 15 ans n'a rien à faire dans une manif, c'est un réac anti démocrate. Entre les deux mon cœur balance. Finalement quand je lis des choses pareilles je deviens moi-même anti-démocrate, c'est fou. Tu respires encore mais on peut facilement deviner à ta façon d'écrire et d'approuver la violence policière gratuite que t'es pas très épanoui.
  12. Qu'est-ce que l'ordi portable vient faire dans l'histoire ?
  13. Y a des gens qui sont au courant qu'un homme alcoolisé peut tout de même être en bonne possession de ses moyens, être une brute et faire très mal ? Sinon, pourquoi la victime aurait-elle eu tant de mal à se défendre ? Les ivrognes ne gisent pas toujours bavant sur le carrelage, y en a qui font peur.
  14. Je te conseille de rouler avec des filtres, ça filtre une partie des cochonneries, d'où son nom, donc ça te salopera un peu moins la tuyauterie !
  15. Merci c'est gentil :)

      aa
×