Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

le suicide en vente libre

Messages recommandés

femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

coucou tout le monde!

suite a une discussion que j'ai entame ailleurs, je me permets de faire une divergence ici pour vous proposer le sujet suivant (completement fictif)

Imaginer que dans un monde parrallele au notre, le suicide soit banalise et vulgarise a tel point qu'il soit en vente libre au coin de la rue.

Concretement il existerait par exemple des boites pillules lethales a dose unique afin d'abreger sa vie de facon expeditive ET sans douleur, ni drame.

(plus besoin de se pendre, se balancer d'un immeuble ou sous un train, ou ingurgiter une bouteille d'eau de javel)

bref, la mort vendue en pack, propre, net et efficace.

(mais irremediable bien evidemment)

quelles seraient les consequences?

comment pensez vous que cela serait utilise?

quels pourraient etre les abus et les derives?

l'utiliseriez vous?

:hu:

moi perso, a l'heure actuelle mon avis serait que ce serait vraiment une "bonne" chose.

je n'hesiterais pas en m'en procurer si cela existait.

par contre je ne ferais pas l'apologie du suicide et n'irait pas promouvoir ce genre de produits qui serait a classer au meme titre que la cigarrette ou l'alcool; c'est a dire reserve aux adultes a leur risques et perils en ame et conscience.

d'un point de vue plus globale, je pense que si cette fiction devenait realite, la population de la terre serait reduite de facon tres significative.

ce serait une sorte de "selection naturelle" version light.

seuls les plus heureux de vivre peuplerait la planete, mais comme ils seraient bien moins nombreux, il faudrait repenser toute l'organisation de societe.

(et oui, car il n'y aura plus personne qui se sentirait oblige d'accepter certains boulots de merde necessaire pour survivre)

enfin bref...

utopie, quand tu me tiens!

:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Ah Femzi j'adore tes sujets ! j'avoue que tu m'a fait bien rire comment tu as tourné certaines phrases. :smile2:

Bon, d'un côté ce sera bien, cela éviterait les gens qui se ratent, souffrent et se retrouvent défigurés, handicapés.

De l'autre, certains regrettent après avoir passé à l'acte leur geste, et sont contents d'être en vie.

Sérieusement, en tant que grave malade, je serais contente d'avoir à ma disposition, une pilule pouvant abréger ma vie/mes souffrances, sans souffrir et sans risque de retour. Bien sur si je veux réellement mourir. Avant j'habitais au 10ème étage, et j'avais la solution parfaite. Maintenant, je suis au rdc, :D suis dans la merde :lol:

Je parle dans l'optique où ma vie est arrivée à son terme, une euthanasie active.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)

Le magasin des suicides de Jean Teulé... :D

Il est certain que seuls les plus "costauds" mentalement tiendraient. Si tu le croises avec la sélection "physique" des individus, la population serait moindre..

Mais, n'oublie pas que la mentalité n'est pas affaire de tous les hommes. Il existe des populations au caractère plus optimiste et, disons, "simple", dans le sens où il ne se contente pas "que" d'une BMW et d'une villa pour être joyeux.

De là à voir ça comme une bonne chose... Je ne sais pas. La mort n'est pas une question de facilités, et n'as pas, en théorie, à être trop accessible. Sinon, le désespoir devient plutôt lâcheté, car trop "facile"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JayGreen
Invité JayGreen Invités 0 message
Posté(e)

plus rien ne me motive, ce serait peut-être une facilité qui me séduirait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cricket Membre 3815 messages
Ne se refuse rien‚ 32ans
Posté(e)

Pourquoi gratuit? Autant en profiter pour se faire de l'argent non? :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

Le magasin des suicides de Jean Teulé... :D

faut vraiment que je lise ce livre! (enfin, c'est surtout de savoir comment ca se finit qui m'interresse)

Il est certain que seuls les plus "costauds" mentalement tiendraient. Si tu le croises avec la sélection "physique" des individus, la population serait moindre..

Mais, n'oublie pas que la mentalité n'est pas affaire de tous les hommes. Il existe des populations au caractère plus optimiste et, disons, "simple", dans le sens où il ne se contente pas "que" d'une BMW et d'une villa pour être joyeux.

oui bien sur, enfin, quoique ce n'est pas parce que les criteres de bonheur ne sont pas les memes partout que ca veut dire que les gens seraient plus heureux ailleurs.

car je suis sur que meme au fin fond de la jungle de papouasie, un villageois qui n'a que connu la famine et la maladie autour de lui n'hesitera pas a avaler un des comprimes dont je parle.

De là à voir ça comme une bonne chose... Je ne sais pas. La mort n'est pas une question de facilités, et n'as pas, en théorie, à être trop accessible. Sinon, le désespoir devient plutôt lâcheté, car trop "facile"...

et pourquoi ne pourrait/devrait on pas aspirer a plus de facilite?

etant donne que l'etre humaine est un animal foncierement hedoniste j'irai meme jusqu'a dire que la facilite = le bonheur.

donc si c'est plus facile d'etre mort que vivant pourquoi s'en priver?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 35817 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 42ans
Posté(e)

Concretement il existerait par exemple des boites pillules lethales a dose unique afin d'abreger sa vie de facon expeditive ET sans douleur, ni drame.

Tu entends quoi par "ni drame" :hu:

Après je ne vois pas trop l'intérêt à partir du moment où le suicide est déjà accessible à tous d'une certaine manière .... :|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 49459 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

"car je suis sur que meme au fin fond de la jungle de papouasie, un villageois qui n'a que connu la famine et la maladie autour de lui n'hesitera pas a avaler un des comprimes dont je parle."

Et pourquoi ? Mai si mais si, il hésitera.

Pourquoi quelque chose à voir avec les évènements ? Je veux dire : j'ai vu des gens absolument désespérés après avoir perdu leur emploi et j'ai vu des gens tenir bon en face de la mort de leur enfant.

(Je précise : pas de moins grave ou de plus grave - l'exemple est là uniquement pour illustrer le papou qui se suicide parce qu'il ne voit que famine et maladie).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loobies Membre 2920 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

quelles seraient les consequences?

comment pensez vous que cela serait utilise?

quels pourraient etre les abus et les derives?

l'utiliseriez vous?

1/ Les conséquences seraient tout simplement dramatique, j'en suis certaines que le côté "utile" serait mis de côté par l'homme pour attirer profit et même pousser des gens au suicide.

2/ Ce sera en minorité mal utilisé, l'homme peut être vraiment ignoble dans son genre et je ne pense qu'à des mauvais côté. La mort est un fait naturel, pourquoi l'achever ? La vie est une expérience très dure pour certains c'est sûres, mais l'homme devraient être en mesure d'aider les personnes en difficultés que plutôt leurs donner un côté "débarras" > prend ton cachet, fais nous plus chier et barre toi.

3 / Trafic de "pilules", meutres "facilités" et masquée, enfin comme maintenant, mais avec la mort dedans, ça serait le chaos, je m'imagine pas marcher et voir les gens se tuer dans un coins de rue "normale peinture"..

4/ Non, en aucun cas. Vu mes convictions et mes croyances, je suis fidèles à la phrase "tant qu'il y a la vie, il y a l'espoir".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité catapulte
Invité catapulte Invités 0 message
Posté(e)

Sa serait bien pour certaines maladies grave comme les fin de vie , comme le cancer ou autres , on saurait pas obligé de resté vivre dans de telles conditions , pour ses proches qui eux doivent payer des sommes monstre aux hopitaux , parce que on a décidé qu'on a pas le droit de s'auto-détruire nous même et que la mort nous prenne naturellement .:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 15313 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 51ans
Posté(e)

Personnellement, je contracte une assurance vie sur ma femme et je change sa pillule anti - rhume par la pillule suicide express.

Ensuite, je file sous les cocotiers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 35817 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 42ans
Posté(e)

Elle doit être contente d'être avec toi ta femme :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 49459 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Pour toute forme de souffrance intolérable ce serait bien.

Mais qui déciderait de la forme intolérable de la souffrance ou non et surtout : de sa "pérennité" ?

Une ado de 14 ans se suiciderait parce qu'elle aurait perdu son premier amour

Une jeune femme se suiciderait parce que son mari la trompe

Un jeune homme parce qu'il a perdu l'usage d'un bras dans un accident

Un autre homme parce qu'il a perdu son emploi

Un autre parce qu'il a perdu son fils, etc etc etc etc

Pour tous ces gens : la souffrance est intolérable. Vous imaginez les dérapages ? :|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chauxneuve25 Membre 2387 messages
Forumeur alchimiste‚ 76ans
Posté(e)

J'imagine que certains médicaments , les somnifères, font déjà parfaitement l'affaire pour celui qui est bien décidé...

Mais, bon un peu de patience car de toute façon on n'en sortira pas vivant! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)
oui bien sur, enfin, quoique ce n'est pas parce que les criteres de bonheur ne sont pas les memes partout que ca veut dire que les gens seraient plus heureux ailleurs.

car je suis sur que meme au fin fond de la jungle de papouasie, un villageois qui n'a que connu la famine et la maladie autour de lui n'hesitera pas a avaler un des comprimes dont je parle.

De là à voir ça comme une bonne chose... Je ne sais pas. La mort n'est pas une question de facilités, et n'as pas, en théorie, à être trop accessible. Sinon, le désespoir devient plutôt lâcheté, car trop "facile"...

et pourquoi ne pourrait/devrait on pas aspirer a plus de facilite?

etant donne que l'etre humaine est un animal foncierement hedoniste j'irai meme jusqu'a dire que la facilite = le bonheur.

donc si c'est plus facile d'etre mort que vivant pourquoi s'en priver?

Le bonheur est un vaste sujet qu'il vaut mieux éviter d'aborder dans le fond.

Mais, si tu dis sincèrement à ce papouasie qu'en fait, cette pilule ne changera rien à sa vie, mis à part un état éphémère de "mieux", peut-être refusera-t-il? Je crois que je ne suis pas tout à fait pour sans raison vraiment grave. Même si là aussi, c'est très subjectif, et très discutable.

Le problème, avec la facilité, c'est qu'elle attire. Et en cela, c'est une mauvaise chose. Pas la peine d'aller plus loin pour moi. Nous ne sommes pas là pour siroter un cocktail tranquillou, mais bien pour en chier. Si tu souhaites l'éviter, soit. Tue-toi, mais dans la difficulté et la douleur. Mon raisonnement peut paraître bête. Mais je crois sincèrement, oui, qu'il préserverait notre lâcheté d'une décision idiote et pouvant être regrettée avant d'expirer tout à fait. Mourir facilement n'est pas une solution à notre misère. S'atteler à la solutionner en s'accrochant, ça oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

Pour toute forme de souffrance intolérable ce serait bien.

Mais qui déciderait de la forme intolérable de la souffrance ou non et surtout : de sa "pérennité" ?

Une ado de 14 ans se suiciderait parce qu'elle aurait perdu son premier amour

Une jeune femme se suiciderait parce que son mari la trompe

Un jeune homme parce qu'il a perdu l'usage d'un bras dans un accident

Un autre homme parce qu'il a perdu son emploi

Un autre parce qu'il a perdu son fils, etc etc etc etc

Pour tous ces gens : la souffrance est intolérable. Vous imaginez les dérapages ? :|

a l'exception de l'ado qui lui n'est pas encore adulte donc n'est pas conscient et responsable de ses actes, je pense perso que celui qui veut se donner la mort est libre de le faire.

ce mon sujet apporte de nouveau par rapport au suicide actuelle c'est sa dimension dedramatisee, vulgarisee (en effet si la mort est vendu en boite ca veut dire que la societe dans sa globalite et son inconscient collectif ne blame plus le suicidaire, on aide meme la personne a le faire en douceur).

donc l'idee de DERAPAGE n'a pas de sens pour moi.

on ne choisi pas de naitre, mais si on avait un VRAI et "meilleur" choix de mourir ca serait mieux je trouve. tant que ca reste un choix bien sur.

le fait de refiler la pilulle de force ou a l'insu d'autrui serait tout simplement un meurtre.

:sleep:

Le bonheur est un vaste sujet qu'il vaut mieux éviter d'aborder dans le fond.

Mais, si tu dis sincèrement à ce papouasie qu'en fait, cette pilule ne changera rien à sa vie, mis à part un état éphémère de "mieux", peut-être refusera-t-il? Je crois que je ne suis pas tout à fait pour sans raison vraiment grave. Même si là aussi, c'est très subjectif, et très discutable.

Le problème, avec la facilité, c'est qu'elle attire. Et en cela, c'est une mauvaise chose. Pas la peine d'aller plus loin pour moi. Nous ne sommes pas là pour siroter un cocktail tranquillou, mais bien pour en chier. Si tu souhaites l'éviter, soit. Tue-toi, mais dans la difficulté et la douleur. Mon raisonnement peut paraître bête. Mais je crois sincèrement, oui, qu'il préserverait notre lâcheté d'une décision idiote et pouvant être regrettée avant d'expirer tout à fait. Mourir facilement n'est pas une solution à notre misère. S'atteler à la solutionner en s'accrochant, ça oui.

et ben!

:|

en voila une vision bien sadique et masochiste de la vie.

se forcer et maintenir dans l'effort, la souffrance, l'endurance, la peine.

et l'assumer, voire pire! la preferer a la facilite et la legerete.

comme quoi il faut de tout pour faire un monde et nous n'avons clairement pas du tout les memes approches philosophiques!

mais bon!

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)

Je prône l'action à la lâcheté. Croupir dans son état... La facilité... Ce sont des notions que je connais trop personnellement et qui, doucement, m’écœure. Ma vision te paraît "sadique et masochiste". En ces termes, tu conclus, oui, que nous ne pouvons pas nous entendre sur son terme qui n'est, pour moi, de ne pas la fuir, mais bien, effectivement, de l'assumer et, s'il le faut, de la combattre pour y rester encore. Il est difficile de mourir. Il est plus difficile encore de vivre. Question de choix, mon ami ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le suicide n'est pas glorieux .!

Mais vivre malgré l'adversité et la souffrance extrême:

voila qui est grand .!

notre siècle est un siècle de jouisseur, de matérialiste et d'athée

il a perdu le sens de la vie !

Hélas!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Personnellement, je contracte une assurance vie sur ma femme et je change sa pillule anti - rhume par la pillule suicide express.

Ensuite, je file sous les cocotiers.

J'ai trouvé enfin l'homme de ma vie, enfin elle va être courte...

Le suicide n'est pas glorieux .!

Mais vivre malgré l'adversité et la souffrance extrême:

voila qui est grand .!

notre siècle est un siècle de jouisseur, de matérialiste et d'athée

il a perdu le sens de la vie !

Hélas!

Oh oui sur une croix en plein soleil avec les corbeaux qui te bouffent les yeux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

Je prône l'action à la lâcheté. Croupir dans son état... La facilité... Ce sont des notions que je connais trop personnellement et qui, doucement, m’écœure. Ma vision te paraît "sadique et masochiste". En ces termes, tu conclus, oui, que nous ne pouvons pas nous entendre sur son terme qui n'est, pour moi, de ne pas la fuir, mais bien, effectivement, de l'assumer et, s'il le faut, de la combattre pour y rester encore. Il est difficile de mourir. Il est plus difficile encore de vivre. Question de choix, mon ami ;)

non mais jedino, il faut replacer CE debat dans le contexte donné. (qui est different de la vie actuelle)

oui dans notre vraie vi a toi et moi il nous faut SURvivre, se battre puisque de toute facon, la facilite ne nous est pas accessible comme option.

si demain je ne veux plus aller travailler, je n'aurais plus de salaire et je vais me retrouver a la rue a creuver de faim. il n'y a aucune douceur la dedans, on est bien d'accord!

Par contre si je vivais dans l'utopie que je proprose, il me SUFFIRAIT d'avaler ma ptite pilule pour etre debarrasee de TOUS tracas. definitivement et irremediablement.

mais surtout ca aura ete fait doucement, proprement et expeditivement.

c'est pourquoi je repete que le fond de ce sujet c'est de souligner que la mort est une fin en soi.

n'es tu pas d'accord avec cela au moins?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×