Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

devoir de réserve de l'enseignant


Messages recommandés

tricephale Membre 1650 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Bonjour

j'ai une fille en seconde qui a eu un cours de SES avec un professeur qui au cours d'un débat ( dans lequel il parlait de sa vie, étrange ! ) a dit qu'il était dixit, contre l'ump

a-t-il le droit d'exprimer cette idée politique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Non. Mais j'en ai eu un qui essayait de nous convertir à la saint parole de Marx donc bon te plains pas.

D'ailleurs si t'es en Essone je crois connaitre ton professeur biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9885 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 36ans
Posté(e)

Normalement, un prof ne doit pas dire de quel bord politique il est. Mais selon la façon dont il enseigne, les élèves peuvent le deviner. En 1ère, on avait un prof de d'histoire-géographie qui était enraciné à gauche car ses cours nous en donnait cette impression, qui c'est confirmer pour la sympathie qu'il éprouvait pour la Commune. Mais jamais il nous a dit qu'il était de gauche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Bah c'est pas très objectif mais bon ....... voilà quoi .....

J'ai certains de mes profs, ils taclent l'Union Européenne .... on va leur dire devoir de réserve aussi ??

Eric Brunet racontait que quand il était môme l'instituteur incitait les écoliers à crier "Debré t'es mort"

Bon ça aussi les gauchistes au sein de l'Education c'est un fait .... mais bon on ne peut pas y faire grand chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

Il n'existe pas de "devoir de réserve" propre à l'enseignant.

Mais tous les fonctionnaires sont soumis à une "obligation de réserve" :

Tout agent public, quel que soit son rang dans la hiérarchie, doit faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles à l'égard des administrés et des autres agents publics.

La liberté d'opinion est reconnue aux agents publics ; cette obligation ne concerne donc pas le contenu des opinions, mais leur mode d'expression.

L'obligation de réserve s'applique à tous les agents durant leur temps de service mais aussi hors de leur temps de service.

(Source : http://vosdroits.service-public.fr/F536.xhtml)

A noter que cette notion n'existe pas dans les textes de Loi et semble être uniquement jurisprudentielle.

Bon ça aussi les gauchistes au sein de l'Education c'est un fait .... mais bon on ne peut pas y faire grand chose.

J'ai gagné mon pari : moins de 15 minutes pour que sorte ce vieux poncif...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9707 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

tricephale,

Qu’un professeur affirme être de gauche, s’inscrit dans la sensibilité politique des fonctionnaires en général, cela ne surprend donc personne.

Que ce professeur clame haut et fort ses convictions n'a pas beaucoup d'importance non plus, tous les jours sur nos petits écrans des personnes lambda, inconnus,ou journalistes connus, clament haut et fort leur conviction ou leur couleur politique, pourquoi l'interdire à une profession quelconque ?

Par ailleurs, les convictions politiques des uns et des autres s’acquièrent en priorité au sein des familles.

En général le parcours de la sensibilité politique est un curseur qui se déplace de gauche à droite au cours de l’existence.

Quand on est jeune et que l’on possède matériellement peu de chose, la notion du partage semble la solution idéologique la plus crédible (alors que l’on est encore chez papa et maman), puis le temps, l'expérience et la réflexion de chacun s’affine,qui font que les politiciens qui étaient marxistes hier sont à droite aujourd’hui

Pour conclure, chacun est libre de dire ou pas de quelle famille politique il se sent le plus proche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
VO2max Membre 2513 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Les enseignants ne sont pas des robots, ils ont forcément un avis sur ce qu'ils enseignent, surtout en Histoire! D'ailleurs, les profs ayant un air constamment détaché, voire désabusé, sont d'un chiant en général!:mouai: Bon, après, je suis pas forcément d'accord avec leurs idées, mais au moins, on a l'impression qu'ils se sentent vraiment concernés par ce qu'ils enseignent, alors que d'autres...:sleep:

Disons que le cliché du professeur de gauche qui fustige l'UMP, on l'a vu des milliards de fois dans les classes! Ce serait bien qu'ils ne soient pas tous en train de crier après les mêmes, ça en devient ridicule!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dihyia Membre 9023 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

en tant que fonctionnaires, les profs ont un devoir de neutralité, c'est à dire qu'ils doivent s'abstenir de montrer leurs opinions politiques ou religieuses en classe !

Malheureusement, beaucoup d'enseignants ne respectent pas leurs obligations, certains essaient même d'influencer des élèves en profitant de l'esprit malléable et de l'autorité qu'ils exercent sur les élèves pour essayer de les manipuler, ce que je trouve très grave . et ils le font très souvent.

((les journalistes qui ne sont pas des fonctionnaires, doivent relater les informations mais ne doivent pas faire part de leurs opinions)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Je me souviens de prof d’histoire essayant de nous faire croire que les trente glorieuses n’avaient vraiment commencé que sous De Gaulle, grâce à Pinay et Rueff.

D’un autre me demandant, tout étonné, comment je pouvais suggérer qu’une autre politique fut possible en 1983.

D’une autre nous expliquant que l’extrême droite et l’extrême gauche, c’est la même chose.

Bref, pour ma part, je me souviens surtout de prof d’histoire droitier (ou au mieux centriste) et toujours anticommunistes.

Mais bon, je ne prétendrais pas faire de généralisation, faute d’un substrat statistiquement viable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Il n'existe pas de "devoir de réserve" propre à l'enseignant.

Mais tous les fonctionnaires sont soumis à une "obligation de réserve" :

Tout agent public, quel que soit son rang dans la hiérarchie, doit faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles à l'égard des administrés et des autres agents publics.

La liberté d'opinion est reconnue aux agents publics ; cette obligation ne concerne donc pas le contenu des opinions, mais leur mode d'expression.

L'obligation de réserve s'applique à tous les agents durant leur temps de service mais aussi hors de leur temps de service.

(Source : http://vosdroits.ser...c.fr/F536.xhtml)

A noter que cette notion n'existe pas dans les textes de Loi et semble être uniquement jurisprudentielle.

Bon ça aussi les gauchistes au sein de l'Education c'est un fait .... mais bon on ne peut pas y faire grand chose.

J'ai gagné mon pari : moins de 15 minutes pour que sorte ce vieux poncif...

En tous cas, les professeurs sont censés ne pas exprimer haut et fort leurs opinions politiques. Et encore moins critiquer ouvertement un courant qui diverge de leurs pensées.

Surtout qu'au collège, ça tombe presque dans la manipulation.Au lycée, un peu moins.

Quand à dire que l'Education Nationale est à Gauche, ce n'est pas un vieux poncif. Il est facile de trouver des myriades de témoignages de professeurs orientant clairement leurs cours dans une tendance gauchiste.

Dans mon lycée, nous savions tous que les professeurs votaient majoritairement à gauche voir à l'extrême-gauche. Il suffisait de suivre les cours pour le savoir (quand un professeur apprend à ses élèves que le FLN était un mouvement de résistants comme le fut la Résistance française, on se pose quelques questions... Ou alors quand les professeurs applaudissent quand les élèves sèchent les cours pour faire grève et aller manifester, les montrant en exemple...).

Au lycée, il y a eu un seul professeur dont personne n'as jamais su les opinions politiques. Il est toujours resté neutre. Et captivant, au demeurant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité som28
Invité som28 Invités 0 message
Posté(e)

bof, moi j'ai fais mes études dans le privé, avec prières, bourrage de cranes cathos et tout l e toutim..... et pas l'ombre d'un gauchiste !;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

quand un professeur apprend à ses élèves que le FLN était un mouvement de résistants comme le fut la Résistance française, on se pose quelques questions...

Pour les colonialistes, ils étaient des terroristes.

De leur point de vue, ils étaient des résistants.

L’histoire leur a donné raison, tout de même, il me semble.

Vous défendez la reprise de la guerre pour récupérer les « départements perdus » d’Algérie, peut-être ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

La résistance ou le terrorisme dépend du coté duquel on regarde les fait.

La résistance en France a perpétré des actes qu'on qualifie de terrorisme maintenant (faire sauter des rails par exemple).

S'il fallait présenter les choses de manière plutôt objective, on pourrait dire que ces deux mouvements étaient du terrorisme qui ont fini par l'emporter.

Les mouvements nationalistes basque ou irlandais sont par exemple des terroristes ayant échoués, n'ayant pas gagné leur légitimité, ils ont gardés leur qualificatif de terroriste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ernesto12 Membre 1087 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

A noter que cette notion n'existe pas dans les textes de Loi et semble être uniquement jurisprudentielle.

C'est le problème : pas de texte clair qui fixe la limite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

D’une autre nous expliquant que l’extrême droite et l’extrême gauche, c’est la même chose.

Ça, c'est compatible avec le devoir de réserve. C'est plutôt objectif si l'on parle de l'intensité des idées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ernesto12 Membre 1087 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Non, c'est une prise de position centriste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Un sympathisant PS ou UMP pourrait dire la même chose .... :dort:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ernesto12 Membre 1087 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Uniquement s'il est proche du centre.

Et sinon, ce n'est pas parce que les partis qui aimeraient garder le pouvoir que pour eux racontent n'importe quoi sur les extrêmes qu'il faut les écouter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×