Aller au contenu

Delenda Carthago est

Banni
  • Contenus

    4165
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de Delenda Carthago est

  • Rang
    Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge
  • Date de naissance 04/16/1992

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    La Roche sur Yon
  • Intérêts
    L'Histoire.
    La réflexion.
    La Russie.
    La lecture.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je crois surtout qu'il était au PS parce que ça le servait, et qu'il en est parti pour suivre ses ambitions personnelles. Je n'ai dis nul part que j'y croyais, juste que je les lisais. Mélenchon a déjà été au pouvoir. Pas comme président, mais autour. Et la gauche extrême a déjà été au pouvoir aussi, en alliance avec le PS.
  2. Le terme xénophobie renvoie à une peur irraisonnée de l'étranger. Ce qui n'est pas mon cas: l'emploi de ces mots ne relève pas chez moi de la peur qe j'éprouverais à leur égard, d'autant que j'ai aussi utilisé le terme de "blancos", mais d'une volonté assumée d'ironiser. Me dédouanner? J'assume entièrement ce que j'écris. J'emploie ces termes par ironie, comme j'appelle les allemands boches ou doryphores, les anglais des rosbifs et les français des "damned froggies".
  3. On appelle cela de la froide logique. On ne fait pas des études d'Histoire avec des sentiments. La Shoah fut quelque chose d'horrible, je suis d'accord. Mais la Seconde Guerre Mondiale fut un conflit horrible, de bout en bout. Donc, je réitère: dans le contexte de la Seconde Guerre Mondiale, la Shoah n'est qu'un détail. La guerre ne tournait pas principalement autour de l'extermination des juifs.
  4. Je crois que grandfred le gueule assez pour ne pas avoir, en effet, à le proclamer plus que cela. Désolé, mais la sociologie n'entrait pas dans le cadre de mes études. Je pense, moi, qu'il existe une opinion publique. Qui ne serait pas une synthèse de toutes les opinions privées. Mais qui serait une opinion, à laquelle on ferait adhérer le public. Dans laquelle on ferait se fondre les masses en évacuant leur individualité propre et leurs capacités de raisonnement.
  5. Faux, je les ai énuméré juste au dessus.
  6. Désolé, mais j'ai tendance à me méfier des laquets au service de l'Oncle Sam.
  7. Je n'y suis pas encarté, vous savez. Mélenchon était socialiste libéral, il n'y a pas si longtemps. Moi aussi. Sauf que les programmes n'engagent que ceux qui y croient. Je ne crois pas dans la classe politique française. Marine le Pen se situe juste un peu plus haut en raison de l'estime que j'ai pour son père et parce que le FN n'a jamais été au pouvoir. Je croyais pourtant que vous aviez lu son programme...
  8. Mélenchon n'est pas humaniste, il en a juste la parure. Par ailleurs, je ne suis pas libéral. Par contre, je suis nationaliste. Je ne dis pas que les slogans du FN sont meilleurs que les vôtres (quoique...). Je dis juste que moi, je préfère être cynique. Les slogans et propositions de Merluchon, c'est pour les crétins qui y croient. L'humain d'abord... Mais qu'est-ce qu'il faut pas entendre... Dans le contexte de la Seconde Guerre Mondiale, si. Pertes de la Russie durant le conflit: plus de 20 millions de morts. La Shoah, à côté, c'est peau de chagrin.
  9. Lire entre les lignes, c'est bon pour les cartomanciennes.
  10. Oui, la façon dont Poutine dirige la Russie est pour moi bien meilleure que la gouvernance de François Hollande, prétendu président de la République Française. Poutine, lui, travaille dans l'intérêt de la Russie. Je ne suis pas démocrate. La répression politique que vous décrivez n'existe pas en Russie. Il y a une certaine répression de l'opposition en Russie. Cependant, je n'ai pas dis que le régime de Poutine était parfait. Par ailleurs, vu le peu de crédit que j'accorde aux opposants "russes" (tous piloté par l'Occident)... Sur l'affaire syrienne, je me suis exprimé longuement dans les sujets adéquats. Je préfère encore Bachar el Assad au pouvoir qu'un nouvel Irak. Pas question. Je veux, moi, travailler à installer un dirigeant similaire en France. Très mal menée, j'ai dis pourquoi plus haut. Il ne s'agit pas de compétences militaires mais de connaissances géopolitiques. L'affaire malienne ne s'arrête pas aux combats. Mais à ce qui en résultera. Et dès que nous seront repartis, ils recommenceront à s'étripper. Wouhou! Vive la France! On a réussi à leur faire faire une pause de 6 mois! Je soutien pleinement l'Armée Française dans ses opérations. Mais la gestion de la crise malienne par la France est catastrophique. On est en train de faire revenir le Mali à la situation post-intervention. Vous feriez bien d'apprendre ce qu'est une dictature. Et aussi d'apprendre qui était Staline. François Hollande est un guignol. Les Droits de l'Homme, c'est une vaste fumisterie. Une gigantesque bouffonnerie. On ne fait pas de politique internationales avec des sentiments.
  11. Non. Mais il aurait fallu intervenir plus tôt. Ne pas couper dans le budget de l'armée (ce que Hollande fait, avec encore plus de hargne que Sarkozy). Négocier avec les Touaregs, qui sont la seule porte de sortie satisfaisante. Hollande à fait l'inverse. Hollande applique son programme? Vous vivez sur quelle planète? Il n'applique que ses promesses électoralistes. Toutes ses grosses réformes économiques, ses belles promesses, passent à la trappe. Hollande ne fait rien pour rétablir la situation. Pire, il nous y enfonce. Je ne pense pas, non.
  12. En fait, je crains que personne ne vous ai jamais appris à lire. Citons votre lien: Ce qui est exactement ce que je disais plus haut. Ce qui est l'exact contraire d'une position négationniste. Qui consiste à nier l'existence de ces chambres. Bref, vous venez de fournir de l'eau à mon moulin.
  13. Une réponse sur le fond, peut-être? A moins, bien sûr, que cela n soit au dessus de vos moyens. Je m'en voudrais de griller ce qui vous sert de matière grise. Je ne sais pas que vous as appris à lire, mais il ne doit pas employer la meilleur des méthodes existantes. Jean-Marie le Pen n'a pas dit "la Shoah est un mythe". Il a dit "dans le contexte de la Seconde Guerre Mondiale, la Shoah est un détail". Je vous invite à pointer les propos où j'aurais affirmé que Marine le Pen serait ce leader. Au contraire, je trouve qu'elle se normalise trop. Son père, par contre, était un véritable tribun. Avec du Verbe et de la culture. Lui avait de vraies capacitées de chef. Sa fille, je ne sais trop. Moi je préfère être cynique et choisir un parti en sachant que de toute façon il y aura des compromissions et des erreurs mais que globalement on bossera pour la France que de gober un slogan débile "l'humain d'abord". Venant de tout le monde sauf de Marine le Pen. Vous êtes une véritable anguille, malgré votre pseudo. Navré, mais je n'en pas vu le quart d'une seule, de ces captures.
×