Aller au contenu

Prédispositions génétiques dans le caractère?


femzi

Messages recommandés

Membre+, débatteur invétéré, 36ans Posté(e)
femzi Membre+ 5 626 messages
36ans‚ débatteur invétéré,
Posté(e)

Salu les gens!

j'aimerais avoir votre avis personnel sur le sujet suivant..

pensez vous que certaines personnes naissent avec des prédispositions naturelles a avoir un certain caractère donné?

J'entends par "carractère" le fait d'avoir des défauts ou des qualités.

La paresse, La maladresse, La violence ou la jalousie

est ce que vous pensez qu'on nait avec un potentiel a dévelloper ses defauts plus élévé les uns par rapport aux autres.

Comme dirait l'astrologie, certaines enfants nés en aout auraient "naturellement" certaines qualités de plus que d'autres nés en janvier. et vice versa pour les défauts.

bien sur on ne parle là que de potentiel, de propension à develloper ou non des traits psychiques. je ne nie pas que l'environnement jouera ensuite un role phare dans la sublimation ou au contraire le refoulement de ces "prédispositions".

alors quel est votre avis la?

c'est absurde ou non comme théories?

:mouai:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, la blonde chocolatée, 35ans Posté(e)
tihaa Membre 3 766 messages
35ans‚ la blonde chocolatée,
Posté(e)

non je pense que tout vient de notre education, on est elevé de telle manière a reproduire tout naturellement ce qu'on a vécu/apprit/vu comme si cela etait "normal" pour nous.. quand on dit souvent tel pere tel fils ou telle mere telle fille niveau caractere je pense que ca vient de la , on prend exemple on reproduit inconsciemment jusqu'a ce que l'on nous le fasse remarquer si c'est plutot negatif et c'est une façon affective de se rassurer? ou non. bref jsais pas si jme fais bien comprendre :p

Enfin c'est mon avis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Fuel4Life Membre 10 926 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonsoir Femzi :)

Difficile à dire. Ma première réponse serait non, on ne nait pas avec un caractère défini. Mais à une époque on pensait que l'alcoolisme était environnement. Aujourd'hui on sait qu'il y a un gène qui prédispose à l'addiction...

Donc je pense aussi qu'il ne serait pas étonnant qu'un jour les recherches trouvent les gènes qui code le caractère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
Zohera Membre 362 messages
Baby Forumeur‚ 55ans‚
Posté(e)

En ce qui me concerne, je pense que le caractère se forge à partir de ce que l'on vit dès l'état de fœtus....

Que l'on puise dans son environnement familial, de vie, ainsi qu' à travers les différentes expériences, rencontres, découvertes de la life.

Que la génétique,l'hérédité en sont les fondements.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 355 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

Ben évidemment qu'il y a une part de génétique dans ce qui deviendra "notre caractère" ... (et bien évidemment, pas uniquement)

Déjà, la nervosité, le calme, etc ... sont des phénomènes qui modèlent fortement le caractère et qui ont des corrélations directe avec la physiologie de chacun.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 55ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
55ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

Il semblerait que le déroulement des trois premières années de la vie détermineraient l'évolution de la personnalité de l'individu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 43ans Posté(e)
Gardiane Membre 1 068 messages
Baby Forumeur‚ 43ans‚
Posté(e)

Je crois qu'il y a une part d'innée et une part d'acquis ... mais la proportion exacte, je ne saurais pas dire.

J'ai beaucoup de traits de caractère de ma grand mère maternelle, en plus d'une certaine ressemblance physique. Pourtant, je n'ai pas été beaucoup à son contact et ça n'était pas forcément le grand amour entre nous. D'ailleurs, mes ressemblances avec elle ont tendance à m'agacer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, la blonde chocolatée, 35ans Posté(e)
tihaa Membre 3 766 messages
35ans‚ la blonde chocolatée,
Posté(e)

tout a fait! bran ruz*

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 355 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

Il semblerait que le déroulement des trois premières années de la vie détermineraient l'évolution de la personnalité de l'individu.

Détermineraient ou orienteraient ? wink1.gif

Je joues sur les mots, mais j'ai souvent l'impression que telle ou telle étude ou théorie scientifique cherche toujours à présenter une mécanique simpliste, à trouver une explication exhaustive et unique sans aucune nuance ou complexité. A la recherche de la règle perdue expliquant tout.

C'est comme le "tout se joue avant ..." l'âge que vous voulez selon les théories. Comme si l'âge était par exemple une donnée fixe et universelle dans l'évolution des individus, et comme si les circonstances n'avaient pas d'importance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 55ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
55ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

Bien vu, je me méfie d'habitude du déterminisme.

J'ai usé d'un vocabulaire inaproprié.

Mais, bon, j'ai sauvé l'essentiel en utilisant le conditionnel :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, la blonde chocolatée, 35ans Posté(e)
tihaa Membre 3 766 messages
35ans‚ la blonde chocolatée,
Posté(e)

determinerait via notre education du fait que c'est la le seul modèle que l'on a, et forcement ca nous influence ou nous oriente

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 355 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

Oui, mais l'éducation n'est pas nous plus quelque chose de réellement défini ... elle dépend déjà des individus, encore une fois des circonstances, et surtout, déjà, du "caractère" du bambin en face.

Bref, proposer que quelque chose de subjectif et d'assez complexe en somme (l'éducation) détermine un autre aspect lui aussi assez complexe (le caractère), c'est un peu filer un miroir à une girafe aveugle pour connaître sa pointure.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, la blonde chocolatée, 35ans Posté(e)
tihaa Membre 3 766 messages
35ans‚ la blonde chocolatée,
Posté(e)

un enfant estime "normal" ce qu'on lui montre apprend ... TOUT ce que l'on est depend de notre éducation, ca influ sur nos choix, pro, sentimentaux, moraux... je pense qu'au contraire les gens imaginent pas a quel point ca influ sur la vie de leurs enfants

le "j'ai pas etait élevé comme ca" pour reproduire etc..

c'est mon avis apres on est pas d'accord c'est un fait.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 355 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

Que l'éducation ait une importance capitale sur notre caractère, je le pense également ...

... mais ce que je voulais dire, c'est que l'éducation elle-même n'est pas indépendante ou autonome du caractère : le caractère de l'enfant va lui même donner une orientation à l'éducation.

L'autre point que je voulais mettre en avant, c'est que "éducation" est un peu fourre-tout à ce compte : on ne parle que de la volonté des parents, et uniquement d'eux, d'élever leur enfant suivant des règles ou une philosophie particulière ?

Mais ce n'est que théorique, car l' "éducation" que reçoit l'enfant provient également du comportement des autres adultes (ou des autres enfants d'ailleurs) qu'il va côtoyer, et de la réactions de ces derniers face aux circonstances ... et face aux réactions de l'enfant (mais là on rejoint le premier point).

Bref, l'éducation est l'une des mains qui va pétrir l'argile : mais ce n'est pas la seule, et de plus le toucher de cette main va s'adapter à la consistance qu'elle ressent de cet argile (bon, et je pourrais encore filer la métaphore pour évoquer les à coups du tour de potier).

Au final, le pot aura une certaine forme (suivant le nombre de mains qui l'auront modelé), mais qu'en sera t'il de sa constitution, de sa matière, de sa fragilité, de ses veines et de ce qu'il contiendra ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 55ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
55ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

Et le cas des enfants "sauvages" ?

Je me permet pour une fois de faire un copier coller d'un texte relatif à un point de vue qui ne manque pas d'intérêt.

Référence au livre de Lucien MASLON : "Les enfants sauvages" 10/18

[L’humanité est conçue par MALSON comme une « structure de possibilités, voire de probabilités qui ne peut passer à l’être sans contexte social, quel qu’il soit« . Autrement dit, l’homme est un animal politique (Aristote). En dehors de la cité, l’homme n’est plus vraiment homme, en dehors de la cité, l’homme reste un animal. L’hérédité n’est pas d’ordre psychologique : les caractéristiques et compétences psychologiques se transmettent grâce à l’éducation. MALSON distingue d’ailleurs ici l’hérédité (physique, biologique) et l’héritage (psychologique) : « La nature, en l’homme, c’est ce qui tient à l’hérédité, le culturel c’est ce qui tient à l’héritage« . Bref, pas d’hérédité psychologique, ni au niveau de l’individu, ni au niveau de l’espèce : on ne nait pas homme, on le devient.]

Ce n'est pas ininteressant. Non ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 355 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

[L’humanité est conçue par MALSON comme une « structure de possibilités, voire de probabilités qui ne peut passer à l’être sans contexte social, quel qu’il soit« .

Un "contexte social, quel qu'il soit', ça peut commencer par deux individus, l'un face à l'autre.

MALSON distingue d’ailleurs ici l’hérédité (physique, biologique) et l’héritage (psychologique)

L'héritage n'est qu'une somme de données culturelles, de connaissances indépendantes en effet de l'individu, quelle que soit son hérédité.

Mais la transmission de cet héritage, elle, est conditionnée par plusieurs paramètres ; dont la nature physique et biologique de celui qui reçoit cet héritage.

Par exemple, un individu ayant l'oreille absolue (reste à déterminer la part d'inné et d'acquis en ce cas, c'est vrai), sera peut-être davantage réceptif à ce qui attrait à une certaine musicalité dans l'héritage. Le calme ou la nervosité seront eux aussi d'autres filtres manifestes, comme je l'ai déjà évoqué/

Et puis, enfin, la transmission de l'héritage dépend de celui qui transmet (ou de la société qui transmet), de son caractère, et de sa façon de présenter cet héritage au nouvel individu ... et la façon de percevoir cet individu, de même que l'environnement, les circonstances extérieures, sont autant de parasitages, de remodelage, de modification du bagage transmis.

Au final, l'héritage reçu reste tout de même fonction de la somme de la nature de l'individu qui reçoit, de la perception de cette nature par les autres, et de facteurs extérieurs indépendants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 55ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
55ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

Certes, l'héritage sera reçu différement en fonction de la nature de celui qui le reçoit.

Ainsi, un enfant physiquement prédisposé à la course sera un bon chasseur pour les loups qui l'éleveront.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

Oui, je pense qu'en effet le facteur génétique n'est pas à négliger.

Je pense que l'obésité (contrairement à un ducon annonyme) n'est pas qu'une histoire d'alimentation.

Nous avons, dans tous les domaines, des codes génétiques favorisant ou pas la prédisposition dans certains domaines, certaines références ou même certains comportement.

Il y a de multiples facteurs qui viennent se confronter à celui-ci sans pour autant que l'on puisse en faire abstraction totale.

En effet, deux génies s'accouplant peuvent donner un abruti... Tout comme deux abrutis peuvent donner un génie.

Je vais prendre un exemple dans l'information érronnée:

Quand on dit "fumer tue" ou "fumer provoque le cancer", c'est totalement faux exprimé ainsi car la génétique contredit ces expressions.

Le cancer, c'est génétique! On a, au départ, une variante génétique favorisant ou non certaines défenses contres les divers aléas de la vie.

Je ne dis pas que fumer ne favorise pas le cancer mais si tu l'as, tu l'as...

En fait, on en vient à la désinformation que l'on qualifirait d'utile si l'on prend x= l'individu et y =les problématiques et que l'on se résume en Y puissance X = la solution...

Oui, le gars qui fume pas peut mourrir d'un cancer du poumon ou d'un AVC!

Finit la préface, parlons du caractère:

L'éducation est je pense trés important dans le domaine comportemental mais qu'est-ce que l'éducation moyenne aujourd'hui?

Télé/école/parents?

Pour répondre à cette question, il faut faire des expériences déantologiquement innacceptables à mes yeux mais que les gens seraient friands en temps que spectateurs ou figurants:

Tu pioche un humain dans le tas et t'en fait un cobaye, tu le réduit à l'état d'animal de zoo, une distraction malgrés lui... Mais le problème, c'est que les gens autours ruineraient forcément l'expérence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 55ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
55ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

C'est pas bête, c'est un peu l'idée du Truman Show.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité s
Invités, Posté(e)
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Salu les gens!

j'aimerais avoir votre avis personnel sur le sujet suivant..

pensez vous que certaines personnes naissent avec des prédispositions naturelles a avoir un certain caractère donné?

J'entends par "carractère" le fait d'avoir des défauts ou des qualités.

La paresse, La maladresse, La violence ou la jalousie

est ce que vous pensez qu'on nait avec un potentiel a dévelloper ses defauts plus élévé les uns par rapport aux autres.

Comme dirait l'astrologie, certaines enfants nés en aout auraient "naturellement" certaines qualités de plus que d'autres nés en janvier. et vice versa pour les défauts.

bien sur on ne parle là que de potentiel, de propension à develloper ou non des traits psychiques. je ne nie pas que l'environnement jouera ensuite un role phare dans la sublimation ou au contraire le refoulement de ces "prédispositions".

alors quel est votre avis la?

c'est absurde ou non comme théories?

:mouai:

Bonsoir, je pense qu'il y a une part d'innée et d'acquis dans le caractère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×