Aller au contenu

Fuel4Life

Membre
  • Contenus

    10926
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Fuel4Life

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Inconnu
  • Pays

Visiteurs récents du profil

23214 visualisations du profil
  1. Tu penses. ce n'est pas forcément la réalité, ce sont tes hypothèses, pas des faits, ça fait une différence. Et bien moi, je pense que EUX et ELLES, font partis de notre société, ce ne sont pas des extraterrestres ou des êtres anormaux ou je ne sais quoi d'autres, qu'il faut tolérer, accepter ou comprendre et qu'on doit être déjà bien gentil de les laisser s’asseoir dans les mêmes lieux publics que nous et pas dans des zones réservées "aux pd et aux gouines" ......ah merde, autant pour moi je me trompe d'histoire, c'est parce que j'ai vu le majordome l'autre jour et que je trouve qu'il y a des discours qui ne prennent pas une ride et que ça c'est vraiment triste en 2014. En attendant pour moi et heureusement pour une majorité d'êtres humains et de français, l'homosexualité n'est rien de plus qu'une orientation sexuelle et qu'on continuera de dire que l'égalité des droits ça existe et que ça existe pour tout le monde sans discrimination d'aucune sorte. Et un jour j'en suis convaincue ce sera une réalité et nos descendants regarderont cette page de l'histoire un peu mal à l'aise devant l'ignorance et la haine d'une partie de notre société. J'espère que je verrais ce jour.
  2. à part leur pratique sexuelle je vois pas. tu doutes... peut être mais dis toi aussi que si leur parent n'étaient pas pointés du doigt ou insultés, ils ne souffriraient pas. En plus à cet âge, beaucoup d'ados n'aiment pas s'afficher avec leur parents (trop gros, trop petit, handicapés, trop pauvre....) bref, y'a pas de différence oui, et bien les gosses ils n'ont pas attendus l'homosexualité pour s'en prendre aux autres, ton père est pauvre, ta mère est grosse, t'as pas de père, t'as mère est une pute....Là non plus rien de différent Et là tu me dresses le portrait de bons nombres d'enfants.... Bref, je vois toujours pas où est la différence et où est le problème C'est vu par certaines personnes. Merci pour moi et beaucoup d'autres, ce n'est pas marginal du tout
  3. Un couple marginal ? dans certaines régions, les couples mixtes de couleurs, de religions.... sont marginaux. Là aussi ce n'est pas sain pour l'enfant d'y être élevés ? En plus des enfants de couples homosexuels il en existe déjà, heureusement les couples homosexuels n'ont pas attendu le bon vouloir de la société pour avoir des enfants. Maintenant, j'ai pas eu connaissance de troubles psy particuliers aux enfants élevés par des couples homosexuels.
  4. C'est une évidence pour moi et pour énormément de personnes. Mais la France n'aime pas le changement et les mentalités arriérées sont tenaces. On est juste un pays arriéré dont les pays voisins commencent à se moquer royalement et combien je les comprends.
  5. La seule urgence, c'est qu'on arrête de les pointer comme différents. Les tolérés ? mais ils font partis de notre société, ils sont comme nous, il n'y a pas à les tolérés, il y a un rétablir leur droit et à leur foutre la paix.
  6. en utilisant des vaches ailées ? ah oui c'est plus clair, passons si ça te fait plaisir. Pour moi un maximum de chance pour un enfant c'est d'être aimé et qu'on s'occupe de lui. ça élargit les possibilités non ? Mais tu as modifié ton argument, il est passé de "le modèle idéal" c'est la famille hétéro, à "la famille parfaite" est celle où l'enfant à le plus de chance. ce n'est pas tout à fait la même chose, moi je m'adapte, je fais pas dans la devinette. Maintenant expliques moi en quoi un papa/une maman (d'ailleurs on n'a toujours pas défini desquels on parle géniteurs, affectifs, légaux?) ça donne toutes les chances à un enfant. (des chances de quoi d'ailleurs ?) Et pour répondre à ton comprends-tu ? (regardes ma signature tu auras une petite idée de la réponse) Euh c'est quoi le rapport avec mon pouvoir d'achat encore une image mais là j'ai pas compris
  7. Arrêtes tes comparaisons animalières ou architecturales. Perso, je trouve ça inutile. Toutes les familles hétéro, homo, mono parentales peuvent s'effondrer et ? Cites moi un modèle parfait et infaillible Ah ben alors tout va bien..... ah donc ils sont heureux...ah j'oubliais la réforme sur la famille est pas passé, le droit à l'aide médicale pour la procréation non plus.. un détail. ça veut juste dire que le combat n'est pas fini pour qu'il y ait égalité des droits. Alors réponds déjà à mes questions et je répondrais à ton dernier argument oui, deux femmes homosexuelles n'utilisent pas forcément des sextoys et les hommes homosexuels ne pratiquent pas tous la sodomie.... Après si tu veux limiter la sexualité à la pénétration du pénis dans le vagin et rien que ça, tu connais beaucoup de couples qui vivent leur sexualité comme ça ?
  8. Ah moi je ne fais que répondre à l'argument : la famille qu'il faut à un enfant, c'est un papa, une maman et des enfants. C'est pour prouver que c'est faux, car dans ces familles citées comme modèles, il y a la maltraitance et donc le bien être de l'enfant n'existe plus. Donc ce modèle familial n'est pas parfait, pas plus que le modèle monoparentale ou homoparentale. Une famille c'est effectivement plus complexe. Et tu extrapoles je n'ai pas mis en opposition famille hété maltraitante et famille homo bientraitante ou cites moi Euh excuses moi j'ai pas compris ta question, est-ce de sodomie dont tu parles ? parce que la sodomie est possible pour tout le monde homme femme...D'autre part si c'est cela, cela veut dire comme souligné plus haut que seul l'homosexualité masculine est questionnée non ?
  9. @Savonarol Heu, je suis contre. Pourquoi, tu as l'impression du contraire ? Et bien tu dis que "le haut", le top de la famille c'est papa/maman/enfant. Et bien je t'annonce que les familles maltraitances pour beaucoup c'est papa/maman et enfant. Donc le top de ton classement. Parce que c'est le premier exemple d'oppression de masse qui m'est venu en tête, c'est la dernière guerre occidentale sur le sol français, ça parle aux gens, comme exemple. J'aurais pu parler des Tutsis ou des tibétains, ou des noirs du temps de la ségrégations, ou même des koulaks sous l'URSS, mais je crois que cet exemple parle à tout le monde pour illustrer ce qu'est l'oppression et nous aide à repositionner notre démesure. Ah donc je suppose que les combats des femmes pour l'égalité ça fait partie des petits trucs non ? Mais c'est vrai que la mort de quelques homosexuels c'est pas très important. Toi tu classes les choses.... Je ne te connais pas encore assez, mais qu'est ce que ça peut faire ? L'égalité des droits, c'est un concept creux pour gens creux. Ca ne veut strictement rien dire, l'égalité se situe par rapport à quelque chose. L'égalité des poissons et des oiseaux à respirer de l'air et à manger du plancton ne fonctionne pas. L'égalité des vieux et des jeunes à avoir la même tête non plus, l'égalité des riches et des pauvres en droit ? Là ça m'intéresse, ça commence à sentir la politique plutôt que l'hystérie. On a tous l'univers relatif à ce qu'on est, ça n'est pas une question d"'inégalité", c'est une question de structure (ou de déconstruction) Et bien l'égalité d'êtres humains par rapport à d'autres êtres humains. Je crois comprendre que tu classes aussi les êtres humains par groupe et que les homosexuels ne font pas partie du tien, donc on ne peut pas les comparer à toi. si je suis ton exemple très étrange avec des animaux. Par contre je préfère les vieux et les jeunes. Si on décidait que les vieux n'ont plus le droit de vote. Ben oui après tout, ça n'a plus toute sa tête. Tu trouverais que c'est une inégalité ? Si on décidait que les gens de plus de 50 ans n'ont plus le droit de se marier, ce serait une inégalité non ? Deux êtres humains qui n'ont pas les mêmes droits légaux, ça s'appelle une inégalité.
  10. Tu disais que la sexualité a pour fonction première la reproduction. Moi je pense que non, la sexualité a de nombreuses fonctions dont la plus consciente et la plus recherchée est celle du plaisir.
  11. Je ne résiste pas à cette pointe d'humour (puisque j'ai appris sur un autre topic qu'on peut rire de tout tant pis si ça blesse quelqu'un au passage) Cela illustrera la famille d'origine
  12. Et bien avec de telles considérations effectivement, on va avoir du mal à discuter. Et que penses-tu des familles hétérosexuelles maltraitantes ? Les homosexuels apprécieront Ton exemple est mauvais POurquoi ramener sans cesse au nazisme (qui cela a dit a fait dans la monstruosité) Si tu n'as plus d'argument, et bien tu n'en as plus, pas besoin d'aller chercher hitler. Je suis pour l'égalité des droits, fais-je partie des hystériques ? Où ai-je comparé le refuge à de gaulle ? bon vu que cette discussion part en couilles, je vais attendre d'autres intervenants moins hystériques pour discuter.
  13. Et moi je te trouve gonflé de nier toutes les familles qui ne suivent pas le modèle par défaut père/mère, et elles sont nombreuses (encore faut-il définir de quels pères/mères ont parlent, géniteurs, affectifs, légaux ? ) Je te trouve également gonflé qu'en te basant sur le simple postulat que le modèle par défaut est le bon (et lorsqu'on voit le nombre de maltraitance dans les familles hétéro) j'ai des doutes raisonnables sur le bien fondé du modèle par défaut, bref je te trouve gonflé d'affirmer que les enfants issus de familles homoparentales seraient malheureux. POur les témoignages que j'ai lu rédigé par ces enfants, ils ne me semblaient pas plus malheureux que ça. Certains ont même défilé près de leurs parents, ils n'avaient pas l'air malheureux non plus. Dans ce paragraphe je ne parlais pas des enfants mais bon. Non l'enfant voit le modèle qui est le sien. Donc les homosexuels qui sont insultés, qui sont agressés physiquement, jetés à la rue....ça n'existe pas vraiment.... ? c'est juste politique ? Et on en revient à ce joli mot.... perverti. Qu'estce qui va pervertir la société au juste ?
  14. @Capitan La sexualité a pour but premier la reproduction. Nous sommes humains donc nous l'avons en quelque sorte "détournée" de son usage primaire, en l'associant comme certains mammifères à un jeu ludique, une composante fondamentale de la vie d'un couple. Il n'en demeure pas moins que du simple point de vue de la reproduction, l'homosexualité peut sembler étrange. C'est certes réducteur, pour les raisons que je viens d'énoncer, mais pas moralisateur. Cela le deviendrait si l'un(e) est amené(e) à effectuer un jugement et à considérer que l'homosexualité est mauvaise. Il n'en est rien. Je ne suis pas d'accord, la science a démontré que la sexualité est bénéfique au fonctionnement de notre corps parce que régulateur d'un certain nombre d'hormones.... D'ailleurs les médecins recommandent le sexe aux personnes agées, c'est bon pour la santé (là c'est inscrit dans le fonctionnement de lêtre humain, ce n'est pas nous qui l'avons détourné) Ensuite la sexualité est régulatrice des relations sociales, c'est le cas chez les bonobos, nos plus proches cousins, et c'est le cas chez nous. La reproduction n'est qu'une des fonctions naturelles de la sexualtié. Cela semble de prime abord binaire, mais j'insiste sur ce fait : Un pourcentage non négligeable d'entre eux (comme Portnawak ou bien Cléanthe) se posent des questions et bien qu'ils cherchent à comprendre pourquoi l'homosexualité, ne la rejettent pas. Ils essaient même d'une certaine manière de l'accepter, bien que cela soit difficile. Ils ne se trouvent donc pas dans un déni de l'homosexualité mais plutôt dans une posture d'intérêt, de recherche. Et cela fait toute la différence. Ces personnes ne sont pas binaires (comme le reste de la population qui trouve l'homosexualité anormale), c'est plus compliqué que ça. Non, ils sont dans une recherche d'acceptation, et c'est très bien. Mais s'ils cherchent à l'accepter c'est qu'avant ce n'était pas le cas....ET avant que portnawak n'apprenne l'homosexualité de son fils, quelle était son opinion sur le sujet ? Quand à Cléanthe qui poursuit des mêmes questions son collègue ou ami homosexuel comme pour tenter de le convaincre qu'il est dans l'erreur, je reste septique sur ces intentions.... Je pense que leur mentalité changera. C'est en ne se posant pas de questions et en ne réfléchissant pas qu'un esprit reste au même point. Le dynamisme d'une pensée engendre des changements dans la façon que tout un chacun a de percevoir son monde, de le penser, et ce en bien ou en mal. Quoiqu'il en soit, le seul fait pour beaucoup de participer au débat du mariage pour tous est un début dans le bouleversement de l'image qu'ils avaient des gays. Ce peut être un élément déclencheur primordial pour la plupart d'entre eux. Ces gens changent s'ils le veulent. A eux de prouver qu'ils sont capable de faire mouvoir leur esprit. Je ne suis là que pour débattre. Je ne parle pas de l'étrangeté de leurs pratiques sexuelles, je parle du simple fait (qui peut géner) qu'un homme ait des relations sexuelles avec un homme (resp. une femme et une femme). Et moi je ne comprends pas pourquoi. Je l'ai déjà demandée cette phrase. A moi-même. Pourquoi est-ce que j'aime le sexe opposé ? Je ne connais toujours pas la réponse, s'il y en a une. Tu fais partie de ces personnes qui ne peuvent pas remettre en question le dynamisme de la pensée humaine. Pourquoi ne te poses-tu pas la question ? Tu es "libre" (c'est une autre question) d'amener ce questionnement en toi, ou avec d'autres personnes. Mais tu ne le fais pas parce que tu penses que tu n'en as pas besoin, que cette question est inutile. Pour moi, elle est essentielle. A parce que moi j'ai une vision très simple de la sexualité humaine qui me convient, j'ai pas besoin de me poser de question parce que j'ai déjà mes réponses. Mais après que les gens se questionnent ça ne me gène en rien, je trouve ça très bien.... Par contre, c'est lorsque leur interrogation vient perturber la vie des autres que ça ne me convient plus. Qu'une personne se questionne sur son orientation sexuelle, soit c'est très bien, qu'elle projette ses doutes sur les autres, ça ça coince plus.
×