Aller au contenu

Gardiane

Membre
  • Contenus

    1068
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de Gardiane

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 08/27/1979

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Lille
  • Intérêts
    Comics, Cinéma, Cuisine, Internet, Média, Musique, People

Visiteurs récents du profil

10297 visualisations du profil
  1. Quand le sujet m'intéresse, je lis toujours l'article en lien.
  2. Joyeux anniversaire.

      aa
  3. Ah parce que ton prof il y a connu Olympe de Gouges et l'avant combat des suffragettes dans le monde , il bat des records de longévité non ? On parle d'un mouvement mondial qui a pris de l'essor à une certaine époque. Qu'il ait été repris par intérêt par des groupes politiques à tel moment de l'histoire contemporaine ne signifie pas qu'il n'existait pas au delà.
  4. Il n'y a pas un féminisme mais des féminismes , parler "du féminisme" est déjà en soit une méconnaissance du sujet. La "guerre contre les hommes" , je ne l'ai jamais vu idéologiquement nulle part. Même les représentantes médiatiques des chiennes de garde se sentent obligées d'affirmer une hétérosexualité heureuse pour arriver à placer leur discours. Quelques groupuscules minoritaires et extrêmes ( que je ne connais pas plus que ça d'ailleurs, je serais bien incapable d'en citer un seul ) servent souvent d'alibi aux contradicteurs pour élaborer une offensive anti féminisme quasi permanente. Parler de l'"anti homme" à une féministe , ça équivaut généralement à lui dire de la fermer sans jamais se donner la peine d'écouter ce qu'elle a à dire... Le féminisme aujourd'hui , c'est simplement dire qu'il y a encore du boulot et qu'après avoir obtenu gain de cause sur les questions les plus essentielles ( mais toujours sujettes à débats, toujours fragiles ) tout simplement parce que ça coince quelque part malgré tout ... parce que les femmes ont toujours des revenus moins importants, parce que la précarité est très féminine , parce qu'au quotidien , une femme sera toujours sujette à des remarques physiques quelque soit sa tenue vestimentaire , parce que culturellement un homme à le droit d'exister seul mais qu'une femme n'existe jamais que par rapport au regard de l'homme , parce qu'on continue de dire que "les femmes entre elles sont terribles" alors que si je regarde autour de moi, les hommes participent autant aux ragots , se tirent tout autant entre les pattes ... mais on ne dira jamais qu'ils bavassent, alors que les femmes, si. Et ce problème n'est pas un problème "masculin" ou "féminin" mais un problème universel. Parce qu'un homme qui reste à la maison pour s'occuper des enfants est perçu comme un fainéant , parce qu'un homme qui a des passions ou des centres d’intérêts culturellement plutôt attribués à la gent féminine est toujours "rabaissé" ( avec tous les quolibets en rapport au sexe féminin, parce qu'être une femme , c'est insultant ) Parce qu'on trouve ça trop choupinou une fille qui veut une chambre de princesse, avec des robes de princesses et des rêves de princesse...et qu'une mère qui dit qu'elle aimerait que sa fille voit un peu plus loin et ait accès à d'autres rêves sera regardée comme une extraterrestre ou une casse c***** bobo. Et ce qui est pernicieux et dangereux, c'est de dire aux femmes que si elles veulent exister à part égale et se faire respecter en tant que personne...elles sont contre les hommes. Dans un monde où toutes les femmes ont des amis, des frères, des petits amis, des maris , des fils ... c'est dire "attention, si tu veux exister tu seras contre ceux que tu aimes" . Voilà la difficulté : pouvoir avancer avec la complicité des hommes. Cette partie d'homme qui ne se sentent pas en danger facilement , qui assument leurs envies , qui veulent être accompagnés par des égales et non des soumises ou des femmes qui valorisent avant tout leur ego par de la faiblesse ou une fausse fragilité.
  5. Ben je pense que c'est aussi relatif à ce que l'on estime être esthétique ou non. Retirer les poils au niveau des aisselles ou des jambes déjà, c'est contraignant mais si on pense à la notion de "séduction" ( et se séduire soi même en premier lieu ) , on le fait pour se sentir "bien".
  6. Ce qui me gêne dans cette histoire, c'est l'idée du "passage obligé" . On ne devrait pas se sentir "obligé" pour plaire. Entretenir cette zone si on craint la forêt amazonienne je comprends, mais s'épiler intégralement c'est une mode avant tout. Je trouve que ce fameux triangle fait partie des éléments visuels hautement érotisants Et ils ne gênent en rien la pratique du cunnilingus. C'est vrai que j'ai moins d'attrait pour les poils sous les bras ou sur les jambes ( les ravages de l'influence culturelle ) mais, à moins de faire face à des écureuils, je ne pense pas que ça me rebuterait pour autant.
  7. Il y a toujours un président au pouvoir et ce président a toujours une couleur politique. Et là , je ne vois pas en quoi le Président , de quelque couleur soit il, serait responsable des actes barbares, de l'intolérance et de l'incapacité à vivre ensemble que peuvent avoir certaines parties de la population. On parle bien de gens qui se mettent dans tous leurs états alors qu'ils n'ont rien perdu ni gagné dans l'affaire. D'ailleurs, ils ne sont même pas concernés à la base.
  8. Ce n'est pas un sketch, c'est une publicité. Une publicité venant d'un groupe qui a toujours pratiqué l'over premier degrés jusqu'à présent. Et je pense qu'ici aussi c'était leur volonté, mais sans penser à mal. A partir du moment où ce qu'elle suggère peut faire grincer des dents, mettre les gens mal à l'aise ... c'est que la pub tape à côté et qu'elle n'a pas forcément sa place à l'antenne. Tout simplement. Je ne crois pas non plus au buzz car Ferrero n'a aucun intérêt à faire un buzz aussi négatif pour son image. Aucun groupe ne souhaiterait avoir une connotation "white power" . Surtout pas un groupe qui s'adresse principalement à un public populaire et familial ( qui vous achète une boîte de Ferrero à Noël ou vous en propose chez lui ? Moi c'est ma vieille tante de 80 ans ... qui ne sait toujours pas que je déteste les ferreros ) Les pubs qui ont été censurées jusqu'à présent étaient des pubs qui flirtaient avec une provocation assumée... soit la volonté de faire parler était là, soit cela ne posait pas de problème en terme d'image, soit la volonté de marquer les esprits. Ce n'est pas le cas ici. Je pense que l'agence de pub s'est lourdement plantée.
  9. L’intérêt des homosexuels, c'est d'obtenir les mêmes droits et devoirs au regard de la société. On ne peut pas accuser une démarche progressiste d'être responsable des dérives barbares de personnes manifestement en marge. Rien ne peut justifier les insultes ou les passages à tabac, dans quelle configuration que ce soit. Ce sont eux qui doivent être punis et condamnés.
  10. La pub est plus que limite dans ce qu'elle dégage. Un pub sur "blanc c'est bien" , le tout en allemand .... ça craint un peu quand même. En prime, je ne suis pas certaine que ça ait été fait au second degrés. Les pubs Ferrero ne sont pas réputées pour être originales ou recherchées, ni corrosives ( rappelez vous des soirées de l'ambassadeur qui sont toujours un succès...ou les pubs kitschissimes à Noël. ) A mon avis , c'est un gros impair qu'ils n'ont pas calculé.
  11. Oui, c'est sûr, l'homophobie c'est à cause des lois égalitaires. D'ailleurs la guerre Nord / Sud aux Etats Unis, c'était à cause des abolitionnistes. Ils auraient gardé l'esclavage, y'aurait pas eu autant de morts
  12. Le mariage gay et l'homoparentalité ont déjà été discuté ailleurs. Il me semble que le sujet portait sur la loi russe récemment mise en application.
  13. C'est une réponse très claire il me semble. Un couple, qu'il soit composé d'un homme et d'une femme, de deux hommes ou de deux femmes, est un couple disposant des mêmes droits au regard de la loi. L'égalité est là. Ce qu'ils font de leurs spermatozoïdes et de leurs ovaires leur appartient tant que cela reste dans le cadre de la loi. Les individus sont également libres de composer ou non une famille à partir de leur couple en fonction de leurs possibilités physiques ou des moyens légaux mis à leur disposition. Un être humain est egal à un autre de part ses droits et devoirs, de part le respect de sa condition humaine, de part le respect de ses ressemblances et différences.
×