Aller au contenu

Italie et Gréce : la démocratie en danger


saint thomas

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

"il y a quand même un souci

On ne voit plus trés bien quelle est la légitimité de ces gouvernements

Ce sera leur probléme d'ailleurs vis à vis des peuples"

explique René Defossez , stratégiste obligataire chez Natixis

Source mon quotidien "la montagne"

Je vois pas trés bien comment super Mario , non élu (les élections seraient pour 2013! ), avec une gouv de coalition qui ne s'entendra pas, va faire (la droite demande déjà des elections anticipées d'entrée, elections qui lui seront refusées)

Il n'a aucun levier pour prendre seul des décisions , il ne peut pas jouer sur la monnaie , ni prendre des décisions rapides et indépendantes , son rôle va se borner à essayer de faire accepter le diktat de Bruxelles par tous les partis italiens

En Gréce , c'est Samaras (aile libérale) qui demande des elections pour bientôt juste au moment où l'UE vient de placer son pion , il est pas prêt d'avoir des elections

Les peuples vont se payer une cacophonie politique au sein même de leur gouvernement fait de toutes les tendances aussi diverses que variées , les 2 gourous placés par Bruxelles ont un rôle de maître d'école auprés d'eux pour les convaincre de rester bien sages et obeissants

Je crois que les grecs et les italiens n'avaient pas besoin de cette louchette de plus dans le plombage de leur pays respectif , ça allait bien assez vite comme ça

Ca devient de plus en plus dingue

18 mois d'austérité déjà pour les grecs et une aggravation du chômage et de la recession

Super Mario et super Papademos , ne feront que du chômage et de la recession sur fond d'austérité toujours plus dure : on ne peut pas faire autre chose en zappant toutes les régles économiques de base qui devraient accompagner cette austérité

A part ça des nouvelles de la GB: Pour lutter contre la croissance très rapide de l'endettement, le Royaume Uni semble avoir choisi une politique de monétisation de la dette. Ainsi le records d'encours de dette publique détenue par la banque centrale est au Royaume uni de 15%, fin 2011[38]. Corrélativement l'inflation est à son plus haut niveau 4,5%, fin 2011.[39] Cette politique serait impossible dans la zone Euro, car l'article 123 du traité de Lisbonne interdit l'achat de dette publique par la Banque centrale européenne ou une banque centrale de la zone.

Le Chancelier de l'Echiquier britannique George Osborne a réduit la prévision de croissance du Royaume-Uni à 1,7% pour l'année 2011, contre 2,1% précédemment escomptés, tandis que l'objectif 2012 a été ramené de 2,6 à 2,5%. L'équivalent du ministre des finances outre-Manche a estimé que son pays serait en mesure d'accélérer à 2,9% en 2013.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?action=like&channel_url=https%3A%2F%2Fs-static.ak.fbcdn.net%2Fconnect%2Fxd_proxy.php%3Fversion%3D3%23cb%3Df293f60d7b2befc%26origin%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.boursier.com%252Ff3f148976648284%26relation%3Dparent.parent%26transport%3Dpostmessage&extended_social_context=false&font=arial&href=http%3A%2F%2Fwww.boursier.com%2Factualites%2Fmacroeconomie%2Froyaume-uni-eco-le-gouvernement-reduit-ses-previsions-de-croissance-2011-et-2012-426595.html%3Frss&layout=button_count&locale=fr_FR&node_type=link&sdk=joey&send=true&show_

faces=false&width=250

On s'en sort mieux en étant hors zone euro parce qu'on a tous les leviers à sa disposition et un peuple souverain (c'est hyper important pour plusieurs raisons : être responsable de ses actes sous peine de sauter , éviter de graves troubles sociaux paralysant le pays pouvant aller jusqu'à une révolution quand les peuples sont museler et que leur hostilité atteint un certain niveau d'exaspération )

Tout s'accélére quand l'UE marche en accumulant les conneries à un rythme de plus en plus soutenu

L'avenir dira ce qu'il adviendra mais je mise sur le fait que tous les peuples occidentaux aspirent à la démocratie et à leur liberté , c'est dans leur histoire , z'ont oublié ça à l'UE , c'est ballot

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 33ans Posté(e)
-stephanie- Membre 60 messages
Baby Forumeur‚ 33ans‚
Posté(e)

Salut, juste un petit article que je viens de lire

Draghi, Papadimos, Monti : le putsch de Goldman Sachs sur l’Europe

Mario Draghi est le nouveau patron de la Banque centrale européenne (BCE). Loukas Papadimos vient d’être désigné comme premier ministre grec. Mario Monti est pressenti comme président du conseil italien. Ce sont trois financiers formés aux Etats-Unis, dont deux anciens responsables de la sulfureuse banque Goldman Sachs. Est-il bien raisonnable de recruter les incendiaires comme pompiers ? Explications.

Mon premier s’appelle Mario Draghi. Il est diplômé d’économie du Massachussetts Institute of Technology (MIT). Il a été chargé des privatisations italiennes de 1993 à 2001. Il est devenu gouverneur de la Banque d’Italie en 2006. De 1993 à 2006, il a siégé dans divers conseils d’administration de banques. De 2002 à 2006 il a été vice-président pour l’Europe de Goldman Sachs, la sulfureuse banque d’affaires américaine. Il vient d’être nommé président de la Banque centrale européenne (BCE).

Mon second s’appelle Loukas Papadimos. Lui aussi est diplômé du Massachussetts Institute of Technology (MIT). Il a été professeur à l’Université américaine de Columbia avant de devenir conseiller économique de la Banque de réserve fédérale de Boston. De 1994 à 2002, il a été gouverneur de la Banque de Grèce : poste qu’il occupait quand la Grèce s’est « qualifiée » pour l’euro, grâce à des comptes falsifiés par Goldman Sachs. Puis, il a été vice-président de la Banque centrale européenne (BCE). Il vient d’être nommé, sur pression de l’Union européenne et du G20, premier ministre de Grèce avec le soutien des deux partis dominants.

Mon troisième s’appelle Mario Monti. Il est diplôme de l’Université de Yale. Il a étudié le comportement des banques en régime de monopole. Puis il a été durant dix ans commissaire européen, de 1994 à 2004. D’abord « au marché intérieur et aux droits de douane » (ou plutôt à leur suppression) puis à la concurrence. Membre de la Trilatérale et du groupe de Bilderberg – selon Wikipédia – il a été nommé conseiller international de Goldman Sachs en 2005. Il vient d’être nommé sénateur à vie et l’Union européenne et le G20 tentent de l’imposer comme président du conseil italien.

Mon tout c’est trois financiers européens (?), trois hommes de la superclasse mondiale, formés dans les universités américaines et étroitement liés à Goldman Sachs.

« Government Sachs » : aux commandes de l’Europe ?

La banque Goldman Sachs est surnommée aux Etats-Unis « government Sachs » tant elle est influente sur le gouvernement américain. Le secrétaire au Trésor de Clinton, Robert Rubin, qui procéda à la dérégulation financière, venait de Goldman Sachs. Tout comme le secrétaire au Trésor de Bush, Hank Paulson, qui transféra aux Etats les dettes pourries des banques, lors de la crise financière. L’actuel président de Goldman Sachs, Llyod Blankfein, aime à dire qu’il « fait le métier de dieu ». En fait, Goldman Sachs est au cœur de la prédation financière et elle est impliquée dans de nombreux scandales financiers : celui des « subprimes », celui de la tromperie de ses clients (à qui elle recommandait d’acheter des produits financiers sur lesquels elle spéculait à la baisse), celui du maquillage des comptes grecs.

Ce sont les hommes de Goldman Sachs qui sont aujourd’hui poussés aux commandes. Par quels moyens ? Et pour quelles fins ? Faire prendre en charge par les peuples les fautes des banques ? Faire sauver l’Amérique par les Européens ?

Dans six mois – et sauf imprévu – les Français vont élire un nouveau président de la République : il serait prudent de leur part de demander aux trois principaux candidats (en l’état, François Hollande, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy) de s’engager à ne pas se faire imposer comme premier ministre un… ancien de chez Goldman Sachs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 29ans Posté(e)
economic dream Membre 3 028 messages
Baby Forumeur‚ 29ans‚
Posté(e)

la démocratie en danger à cause des marchés et les technocrates proviennent de la meme banque.

Tout va bien!

Et dire qu'il y en a encore qui défendent le fait que des dirigeants non élus, que personne ne connait décident d'un coup du destin du pays.

Et sans surprise, des technocrates ex-banquiers qui veulent plus d'austérité.

Je suis sur qu'en Europe, il y aurait une forte poussée des partis anti-marchés si on aurait des élections bientot.

Et ça, l'UE s'en inquiète. La solution pour eux? Ne pas organiser d'élections et mettre des néolibéraux au pouvoir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Imanouèl
Invités, Posté(e)
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

Pourquoi les grecs ne seraient pas prêts d'avoir des élections ?

Je pense que les grecs, qui ont été assez présents dans la rue, n'accepteront pas une longue confiscation de pouvoir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 52ans Posté(e)
vagary Membre 1 826 messages
Baby Forumeur‚ 52ans‚
Posté(e)

Pcensored.gif je suis choquée! Vraiment choquée de voir que des types appartenant à l'établissement bancaire à l'origine de la crise de 2009 se retrouvent à la tête de pays en faillite!

Et cette information qui passe comme une lettre à la poste, aucune réaction nulle part! Personne pour montrer son désaccord!

Le système financier est en train d'imploser et pour remédier au problème on nous met des pions de ce système financier. Mais quand est-ce que les peuples du monde vont-ils se décider à se mettre ensemble pour bloquer ce qui fait que ces connards se remplissent les poches!!!

Et en même temps aux USA les indignés sont délogés et ailleurs aussi, tout cela dans l'indifférence générale.

Je suis furax! Je suis furax parce que je voudrais foutre un coup de pied dans tout ce bordel mais ils nous tiennent. Individuellement ils nous tiennent mais ensemble, TOUS ENSEMBLE, c'est nous qui les tenons!

Il faudrait juste que les gens en aient vraiment conscience!

Merde! Vous voyez bien que tous ces artifices ne sont que poudre aux yeux, la démocratie, les élections, qui dirige le monde déjà?

Bande d'censored.gif!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
inadvertance Membre 534 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je suis assez d'accord avec vous. Mais le plus rigolo c'est le tôlé que l'on a eu droit quand Papaendréou à voulu consulter son peuple : Article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 53ans Posté(e)
tricephale Membre 1 650 messages
Baby Forumeur‚ 53ans‚
Posté(e)

franchement on est pris pour des cons

où étaient-ils ces escronomistes pour dénoncer la dette des états pendant des années ?

de super gros cerveaux pourris par le fric qui n'ont pas vu l'endettement mortifère des peuples !

des sortes pyromanes-pompiers

on voit là les limittes du système démocratique : ils ne suffit pas de voter pour être démocrates

la démocratie = le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple

ratage complet : les politiques nous ont endetté en nous bassinant qu'ils géraient ( rassurez-vous )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, plus de détails sur les ex-salariés de Goldman Sachs !

Goldman Sachs, la banque qui nous veut du bien

Ex-commissaires et responsables de banques centrales

Mario Dragi fut vice-président de Goldman Sachs International pour l'Europe entre 2002 et 2005. Il était "associé" en charge des "entreprises et pays souverains", le département qui avait, peu avant son arrivée, aidé la Grèce à maquiller ses comptes grâce au produit financier " swap " sur de la dette souveraine.

Mario Monti a été conseiller international de Goldman Sachs de 2005 à sa nomination à la tête du gouvernement italien. Selon la banque, sa mission a consisté à la conseiller" sur les affaires européennes et les grands dossiers de politiques publiques mondiaux". Mario Monti a été un "ouvreur de portes" dont la tâche consistait à pénétrer au coeur du pouvoir européen pour défendre les intérêts de GS.

Lucas Papademos fut gouverneur de la Banque centrale hellène entre 1994 et 2002. A ce titre, il a joué un rôle non élucidé dans l'opération de maquillage des comptes publics perpétré avec l'aide de Goldman Sachs. Le gestionnaire de la dette grecque est au demeurant Petros Christodoulos, ex-trader de la banque américaine à Londres.

Deux autres poids lourds du réseau Goldman en Europe ont également été à l'affiche dans la crise de l'euro :

Otmar Issing, ex-membre du directoire de la Bundesbank et ancien économiste en chef de la Banque centrale européenne ;

l'Irlandais Peter Sutherland, un administrateur de Goldman Sachs International, qui a participé en coulisses au sauvetage de l'Irlande.

pyromanes-pompiers

Tricephale, oui, c'est exactement ça, c'est un jeu pour eux, ils jouent à la roulette russe avec les peuples !

Avec beaucoup plus d'arrogance que jamais, ne s'en cachant plus !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 36ans Posté(e)
chimeria Membre 2 273 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

Bah que ce soit en Grece ou en Italie,Goldman sachs à mis des hommes à eux au pouvoir ,échec ? oui,bientôt mat? sans doute puisque nous sommes con comme des ânes ..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pourquoi les grecs ne seraient pas prêts d'avoir des élections ?

Je pense que les grecs, qui ont été assez présents dans la rue, n'accepteront pas une longue confiscation de pouvoir.

c'est un fait ,les grecs doivent voter en février mais cette date a été déclarrée provisoire , ce qui veut dire peut-être que oui , peut-être que non

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

moi je veux bien que l'on crie aujourd'hui au "fascisme" face aux coups d'Etat de Goldman Sachs en Europe ... mais une bonne partie de ces peuples européens qui se lamentent aujourd'hui sur la démocratie confisquée n'hésitait pas encore hier à demander dans la rue et parfois violemment le départ de Berlusconi ou Papandréou alors que ceci étaient démocratiquement élu ...

En s'asseyant sur les valeurs démocratiques les plus élémentaires le pouvoir de la rue a largement facilité les turpitudes de Goldman Sachs ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

moi je veux bien que l'on crie aujourd'hui au "fascisme" face aux coups d'Etat de Goldman Sachs en Europe ... mais une bonne partie de ces peuples européens qui se lamentent aujourd'hui sur la démocratie confisquée n'hésitait pas encore hier à demander dans la rue et parfois violemment le départ de Berlusconi ou Papandréou alors que ceci étaient démocratiquement élu ...

En s'asseyant sur les valeurs démocratiques les plus élémentaires le pouvoir de la rue a largement facilité les turpitudes de Goldman Sachs ...

Golgman Sach n'a jamais eut besoin de qui que se soit pour s'imposer et certainement pas du peuple.

Comme en Lybie, la protestation du peuple n'est qu'un prétexte, on ne lui demande pas son avis et quand il le donne les gouvernants font fit de ne pas les entendre.

Combien de fois les peuples Européens ont -ils dit NON à l'Union Européenne, combien de fois n'ont-ils pas été écouté ? !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

Tunisiens, Egyptiens, Lybiens, Somaliens continuent de fuir la crise, la famine et la guerre et rejoignent le territoire Européen,

entre autres via la Grèce et l'Italie : Nouvelle arrivée de migrants sur les côtes italiennes

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 47ans Posté(e)
belzebut Membre 1 585 messages
Baby Forumeur‚ 47ans‚
Posté(e)

et je ne pense pas que ça s'arretera là.

sous pretexte de la crise,on va nous faire avaler la douloureuse

des réformes pures et dures sous la pression des financiers.

les chefs d'états ne sont plus que des marionnettes,et nous des pions

voici la mise en place du nouvelle ordre mondiale :snif: ,on y vera que du feu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, justement l'ordre mondiale n'existe t-il pas depuis toujours ?

Une élite dirigeante au dessus des lois, qui n'écoute pas le peuple, qui s'en met plein les poches ?

Les dirigeants sont des orateurs plus ou moins bons travaillant pour leur gloire futile.

Les générations suivantes les auront déjà oublié qu'ils commenceront à voter pour la même caste et les mêmes discours.

Rien ne change, c'est toujours les mêmes problèmes revus et corrigés et remis sur le tapis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
kevinklein Membre 827 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

T'as toujours pas compris que le problème c'est les déficits abyssaux des nations qui sont en cause et non pas l'euro.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

laugh.gif Sans blague vous vous adressez à qui ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité caminde
Invités, Posté(e)
Invité caminde
Invité caminde Invités 0 message
Posté(e)

Le scandale de la participation de l''extrême-droite au nouveau gouvernement grec. Les puissances d'argent et leurs soutiens gouvernementaux en Europe n'hésitent plus ,face à la crise, à faire appel à l'extrême-droite.

Ce fait majeur rencontre encore très peu d'écho, pourtant il illustre une évolution politique majeure.

Sur pression de l'UE, de la BCE du FMI de Merkel-Sarkozy le peuple grec se voit appliquer un plan de rigueur sans précédent. Pour mettre en œuvre ce plan, un nouveau gouvernement a été désigné qui a reçu le soutien de l'UE.

Dans ce nouveau gouvernement un parti d'extrême-droite : le LAOS

Le LAOS alerte populaire orthodoxe est un parti d'extrême-droite grecque qui a réalisé 5,63% des suffrages lors des élections législatives de 2009 soit 15 députés. Il est dirigé par Georgios Karatzaferis.

Nostalgique de la Grèce des colonels ce parti a été créé en 2000 .

Les socialistes du PASOK, (membres de l'internationale socialiste) sont donc associés à l'extrême-droite au sein de gouvernement grec. (C'est la deuxième fois ces dernières années qu'un parti membre de l'internationale socialiste participe à un gouvernement de coalition avec l'extrême-droite puisque ce fut déjà le cas en Slovaquie avec l'aliance SMER SNS)

Ci-dessous quelques documents intéressants.

http://www.humanite....du-pasok-483864

http://fr.myeurop.in...es-marches-3900

http://www.lemonde.f...04447_3214.html

http://www.liberatio...nvahit-la-grece

http://www.courrieri...-extreme-droite

www.espaces-marx.net/IMG/pdf/T_N8_Papadatos.pdf

http://www.conspirac...-juif_a746.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois après...
Invité System
Invités, Posté(e)
Invité System
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, justement la Grèce de 2012 c'est 30% de la population qui vote et 70 % qui ne fait plus confiance à personne.

La majorité silencieuse pourtant est attendue, en partie, à rejoindre le KKE, le parti communiste grec, ou les minorités gauchistes, pour faire front à l'extrême droite.

Mais elle est surtout prête à rester sur sa position de ne pas voter et à descendre dans la rue.

En attendant, pour le journal allemand DIE ZEIT, paru le 11 janvier 2012, il n'y a "pas d'austérité pour l'armée" :

Frégates, blindés, chasseurs-bombardiers et sous-marins… Alors que les citoyens se serrent la ceinture, la Défense échappe aux coupes budgétaires. A la grande satisfaction des Etats fournisseurs — Allemagne et France en tête.

L’homme a en tête la liste des courses du ministère grec de la Défense : près de 60 avions de combat de type Eurofighter, pour peut-être 3,9 milliards d’euros. Des frégates françaises pour plus de 4 milliards, des patrouilleurs pour 400 millions ; et la modernisation nécessaire de la flotte hellène existante coûterait à peu près autant.

A cela s’ajoutent les munitions pour les chars lourds Leopard, et il faut aussi remplacer deux hélicoptères Apache de fabrication américaine. Ah oui, et ça serait bien aussi de s’acheter des sous-marins allemands, pour un montant total de 2 milliards d’euros.

Ce que débite notre homme dans un café d’Athènes a l’air absurde, mais il a ses entrées au ministère grec de la Défense. Un Etat au bord de la faillite, qui ne tient que parce qu’il est soutenu à coups de milliards par l’Union Européenne, veut procéder à un achat massif d’armements ?

Ca sa sent la guerre à plein nez !

Quand je pense que des français veulent venir en Grèce pour soutenir le peuple ...

Dans quel sens ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×