Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

L'homosexualité des parents ne détermine pas la sexualité future de...

Messages recommandés

Big-KAZ Membre 268 messages
Forumeur activiste‚ 42ans
Posté(e)

L'homosexualité des parents ne détermine pas la sexualité future de leur progéniture

En 1994, une étude britannique sur des jeunes adultes élevés par des mères hétérosexuelles et d'autres élevés par des mères homosexuelles démontre qu'il n'existe aucune différence de comportement entre les deux groupes. Cette étude souligne par ailleurs que 91 % de ceux qui avaient été élevés par des mères homosexuelles étaient hétérosexuels.

Plus récemment, en France, Stéphane Nadaud arrive aux mêmes conclusions dans sa thèse de doctorat de médecine sur les enfants élevés par des familles homoparentales (octobre 2000). Ses travaux, réalisés à partir de 58 jeunes âgés de 4 à 16 ans, révèlent que ces filles et ces garçons ne "vont pas plus mal que les autres", et ne "présentent pas de pathologie particulière" au motif qu'ils sont élevés par des parents homosexuels.

L'AAP s'est à nouveau prononcé en faveur des couples de même sexe en février 2002. Elle a en effet affirmé qu'il n'existe aucune raison légitime pour empêcher un individu ou un couple homosexuel de devenir parent. Bien au contraire, l'institution prône la stabilité et la sécurité des enfants élevés par des couples homosexuels, et recommande que ces derniers soient adoptés par le partenaire de leur parent. Selon elle, "l'adoption par le second parent protège le droit de l'enfant à garder des relations avec les deux parents", en cas de disparition du père ou de la mère, ou de séparation du couple. D'un point de vue juridique, un tel lien peut s'avérer crucial, selon l'Académie, en matière de droit de garde ou de visite, ou encore de sécurité financière pour l'enfant.

Prime à la stabilité de l'enfant donc, et à la qualité de la relation du couple de parents adoptant. Seul bémol peut-être, la plupart de ces études portent sur des échantillons de familles très peu nombreuses, aux caractéristiques assez semblables : des familles homoparentales constituées de personnes très bien équipées dans la vie, cumulant niveau d'études élevé, revenus supérieurs à la moyenne, homosexualité assumée, et vrai désir d'enfant. Bref, un environnement favorable pour l'éducation d'un enfant.

Et les enfants dans tout ça ?

Dans le cadre du débat sur la légalisation ou non du droit des couples homosexuels à adopter un enfant, l'un des principaux arguments avancés pour s'opposer à une telle loi reste les craintes quant au développement et au bien-être de l'enfant. Qu'en pense la communauté scientifique ?

Les études les plus récentes et les plus fouillées à ce sujet semblent relativement rassurantes : psychiatres, psychologues et autres spécialistes de l'enfance s'accordent à dire que les enfants élevés au sein d'une famille où les parents sont de même sexe ne développent pas plus de troubles psychologiques ou comportementaux que les autres.

En 1991 aux Etats-unis, une enquête de l'American Psychological Association (l'Académie américaine de pédiatrie (AAP), qui regroupe plus de 55 000 médecins) révèle qu'il est "évident que l'homosexualité est compatible avec un rôle efficace de parent". "Les lesbiennes et les gays qui sont parents sont aussi aptes dans leurs rôles que les hétérosexuels", et "la vie familiale qu'ils assurent est au moins d'aussi bonne qualité", ajoute cette étude. L'enquête souligne d'ailleurs que les critères déterminant pour le bien-être de l'enfant, au sein de la cellule familiale, restent les compétences éducatives des deux parents ainsi que la qualité de leur relation. Quelle que soit, en fin de compte, la sexualité des parents.

Quid des moqueries que peuvent subir les enfants de parents homosexuels ?

Qu'il s'agisse d'enfants adoptés, d'enfants nés d'une insémination artificielle, ou d'enfants issus d'une relation hétérosexuelle antérieure, l'enquête affirme qu'ils ne développent pas plus de problèmes psychologiques que les autres. Tout comme les enfants de familles issues des minorités raciales et ethniques, les enfants peuvent être confrontés à des discriminations, mais apprennent à les combattre, notamment avec l'aide de leurs parents.

En 1992, Charlotte Patterson, du Département de Psychologie de l'Université de Virginie, rapporte que les enfants issus de parents gays ou lesbiens ne diffèrent pas des enfants de parents hétérosexuels en terme de santé psychologique et de sociabilité. Elle tire ces conclusions de 12 études se basant sur plus de 300 enfants d'homosexuels.

http://www.francesoir.fr/divers/ladoption-...eret-de-lenfant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Il me vient une question : Il y avait des gens qui pensait qu'il y avait une corrélation entre la sexualité des parents et celle de leurs enfants ? :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Due les parents soient hétéros ou homo n'a pas d'importance.Ce qui est important, c'est que l'enfant soit éduqué et aimé. Et on ne devient pas homo ou hétéro, on nait homo ou hétéro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Je ne suis pas sur que se soit inné non plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Il me vient une question : Il y avait des gens qui pensait qu'il y avait une corrélation entre la sexualité des parents et celle de leurs enfants ? :rtfm:
Oui, ceux qui s'opposent à l'adoption par les couples homos, invoque, entre autre, le fait que l'enfant risque de devenir à son tour homo. Tu sais, comme une maladie horrible et transmissible qu'il faut absolument éradiquer.
Je ne suis pas sur que se soit inné non plus...
C'est ce que disent certains scientifiques. Je ne puis l'affirmer avec vigueur, mais ça me semble assez logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Big-KAZ Membre 268 messages
Forumeur activiste‚ 42ans
Posté(e)

Pour une psychanalyste, l'idée de " normalité " appliquée à la sexualité n'a aucun sens. Il y a en effet au départ, chez chaque être, une bisexualité psychique, c'est-à-dire la possibilité de pencher du côté du masculin ou du féminin quel que soit son sexe anatomique. Et le chemin qu'il prend dépend toujours de ce qu'il vit : de ses parents, de ses rencontres, des paroles qui lui sont (ou non) dites, etc. Aucun chemin n'est donc plus " normal " qu'un autre. Freud fut sur cette question on ne peut plus clair (in Trois essais sur la théorie sexuelle, Gallimard, 1989.). Partant de là, je considère que la reconnaissance, par la société, du couple homosexuel est normale et juste. Je déplore même, comme d'autres avant moi, que, par absence de courage politique, on ne l'ait pas, dans le cadre du Pacs, posée plus clairement comme telle.

http://www.psychologies.com/Planete/Societ...nt-dans-tout-ca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5855 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Il n'y a aucune corrélation entre l'homo ou l'hétérosexualité des parents et celle de leurs enfants. Logique.

C'est durant la gestation de l'enfant, à un stade précis, au moment de la dénition du sexe futur de l'enfant, qu'une modification de l'équilibre hormonal chez la mère déterminerait l'orientation sexuelle de l'enfant à sa puberté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nissard Membre 4415 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

l'opinion des parents joue quand même beaucoup sur l'orientation des parents que sa soi sur la sexualité la politique ou autre

apret je ne voie pas pourquoi sa serait une raison contre l'adoption

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)
C'est ce que disent certains scientifiques. Je ne puis l'affirmer avec vigueur, mais ça me semble assez logique.

Qui dit inné, dit "dans le gènes", attention... je répète : attention

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité carabistouille
Invité carabistouille Invités 0 message
Posté(e)

c'est l'acceptation de cette homosexualité qui est surement meilleurs pour des enfants de parent homo . combien de refoulé par peur des réactions ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité AxelLeBriac
Invité AxelLeBriac Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour,

On ne se pose pas autant de question sur l'usage de sa queue ou de son vagin, ni du pourquoi du comment de telles ou telles pratiques sexuelles.... chez la papous d'Amazonie.

Ils ne pondent des kilomètres de théorie pour savoir ce qui est bon ou pas de penser et ils ne sont pas moins intelligents.

Non, eux ils vivent et ils vivent bien tant que les blancs leur foutent la paix !!!

Les psychiatres et les psychologues sont des charlatans donc ils ne sont pas une référence.

Quant aux essais de l'abracadabrantesque Freud, ce n'est que supercherie. Freud se prenant pour Dieu le père à cru que tous les humains étaient fait à son image ! :rtfm:

Ce qui est extraordinaire c'est que les sociétés blanches occidentales décortiquent les espèces indéfiniment et pérorent durant des siècles au lieu de vivre sans trop se poser de question !

A force de faire travailler leur intellect ils se pensent plus intelligent que les autres et oublient le naturel et le respect !

Un jour viendra où des parents homosexuels souhaiteront que leurs enfants soient homos et rejeteront les hétéros ! :o°

C'est juste une question de temps.

Bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leodagan_
Invité Leodagan_ Invités 0 message
Posté(e)
Il me vient une question : Il y avait des gens qui pensait qu'il y avait une corrélation entre la sexualité des parents et celle de leurs enfants ? :rtfm:

Regarde l'affaire des lesbiennes agressées en pleine rue il y a quelques jours : http://www.forumfr.com/sujet380507-agressi...ontpellier.html

Il y a bien des tarés encore convaincus que dans un couple homo il y en a un qui fait l'homme et l'autre qui fait la femme. Faut pas trop en demander aux gens limités non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4891 messages
Forumeur tacheté ‚ 32ans
Posté(e)
Un jour viendra où des parents homosexuels souhaiteront que leurs enfants soient homos et rejeteront les hétéros ! :rtfm:

C'est juste une question de temps.

éa doit déjà exister, il suffit de lire les commentaires sur tétu pour tomber sur des hétérophobes.

Tout comme des parents hétéros sont déjà prêts à jeter leurs gosses à la rue s'il s'avèrent que ceux-ci ne soient pas comme eux.

La connerie est a peu prés en même proportion partout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 47ans
Posté(e)

Est ce que l'hétérosexualité des parents détermine celle des enfants ? Non plus.

La sexualité est un choix qui se construit avec les parents, certes, mais aussi avec la vie sociale.

Il n'y a pas de prédétermination la dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
La sexualité est un choix qui se construit avec les parents
On ne choisit pas d'être hétéro ou homo, on l'est, tout simplement. Ce n'est pas quelque chose qui se discute en famille. La sexualité des parents ne regardent pas plus les enfants que l'inverse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 47ans
Posté(e)

Ben si, je parle de ma sexualité avec ma famille. T'es pas obligé, mais je trouve ça plus cool. Et qui va expliquer ça à ma fille sinon moi ? Qui devra lui dire de faire attention, de mettre des capotes ? C'est quand même un peut le rôle des parents.

Après on se retrouve avec des gens qui ne connaisse du cul que ce qu'ils ont vu dans des pornos, super...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4891 messages
Forumeur tacheté ‚ 32ans
Posté(e)

Choix ou acquis ou inné de toutes façons ça ne devrait pas changer grand chose au débat tant qu'il n'y a pas moyen pour les parents de "forcer" leur gamin à être hétéro ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doh Membre 1141 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

On nous la ressort toujours celle-là. Si vraiment l'homosexualité se déterminerai par l'environnement social elle n'existerai même pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 47ans
Posté(e)

Pourquoi ? Tu crois que ton environnement fait loi ?

Si tu grandis dans un monde ou le libre choix est accepter par tous, tu as de fortes chances d'être pédé, ou bi. L'antiquité était plus ouverte à ce propos, et tous les érudits se devaient d'être un peut pédé.

Donc tu dis des conneries.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Ben si, je parle de ma sexualité avec ma famille. T'es pas obligé, mais je trouve ça plus cool. Et qui va expliquer ça à ma fille sinon moi ? Qui devra lui dire de faire attention, de mettre des capotes ? C'est quand même un peut le rôle des parents.

Après on se retrouve avec des gens qui ne connaisse du cul que ce qu'ils ont vu dans des pornos, super...

Ce n'est pas que tu n'es pas obligé, c'est que ça ne doit pas se faire. Tu peux parler de sexualité avec ta fille, quant elle en aura l'age, mais pas de ta sexualité, qui ne regarde que ton couple, et surtout pas une fillette.

Et quitte à te décevoir, ta fille n'aura pas besoin de toi pour apprendre ce qu'elle doit savoir et si elle veut regarder des films pornos, tu penses peut être qu'elle ira t'en parler ? :rtfm:

On nous la ressort toujours celle-là. Si vraiment l'homosexualité se déterminerai par l'environnement social elle n'existerai même pas
Tout à fait d'accord, ça va de soi.
et tous les érudits se devaient d'être un peut pédé.
Je trouve le terme PD péjoratif. Et sinon, comment on fait pour être un peu homo ? :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×