Pensez-vous que les homosexuel(le)s peuvent adopter un enfant?

Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Quote de maaaaaarde ;) mais pourquoi ça déconne?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

*°°Marine°°* Membre 358 messages
Forumeur survitaminé‚ 26ans
Posté(e)

Ca fait plaisir d'être soutenue ;) , ça m'émeut!!

Usagi ;) , j'ai adoré ton intervention, exellente ma foa

moaencoremoa.... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Quote de maaaaaarde ;) mais pourquoi ça déconne?
Il suffit de réfléchir pour trouver la solution.
il faut interdire aux couples mariés d'avoir des enfants
Qu'est ce qui te dit que le taux de criminalité des enfants élevés par des hétéros est plus élevé que celui des enfant élevé par des homo ou des parents isolés, ou séparé ?
la moitier des affaires jugées au Assises sont des cas de viols et d'attouchements sur mineur de moins de 15 ans , la grande majorité de ces cas sont des incestes , commis generalement par le pere ou le beau-pere
Il semble également que beaucoup de pédophiles aient eux aussi été victimes de ce genre de chose, ils ne font que reproduire le comportement de leur parent, ou de ce qu'ils ont vécu.
De plus si cela est vrai, il y aura de forte chance que le fait d'être philatéphile soit aussi une question de génétique.

Pire encore ... les fan de junk food auraient tous un gene commun.

Contrairement à la sexualité, il n'y a pas de gènes qui contrôlent ça directement, mais certains gènes peuvent prédisposer à ça.
A t'entendre il faudrait soigner les homosexuels
Quand c'est possible et ceux qui le souhaite oui. On ne va pas forcer un miope à se faire opérer ni à porter des lunettes.
d'ailleurs il reconnu qu'il y a peu de chances, très peu de chances, que l'homosexualité ai une cause génétique.
J'ai dit que la part de programmation liée à l'environnement et particulièrement à l'enfance jouaient aussi un grand rôle.
Tu lui fais dire ce qu'elle n'a pas dit.
Non, je lui ait répondu que ce n'était pas la même chose.
a depuis bien longtemps dépassé le stade du "sexe pour s'accoupler"
En quoi ce serait mieux ? Et je te signale que les annimaux y prennent certainement autant de plaisir que les êtres humains, qui ne sont pas les seuls à pratiquer l'homosexualité.
Mais oui, on ne demandera qu'à ceux qui sont contre cette idée
Ca ne serait pas objectif non plus. Il faut demander aux enfants, même quand ils seront adolescent et adultes, je l'ai déjà dit.
En toute objectivité, si on me prouve que l'enfant aura une dévellopement normal et que ça n'influera pas sur son orientation sexuelle, je n'aurais absolument rien contre.
Là voilà ton étude sérieuse
Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
$ilver Membre 181 messages
Forumeur inspiré‚ 31ans
Posté(e)

Pour l'enfant et dans l'état actuel des mentalités (en France) il ne serait pas bon qu'un couple homosexuel (feminin ou masculin) puisse adopter un enfant car il n'aura pas forcement un manque affectif paternel ou maternel (mais ça peut jouer quand même), mais il est susceptible d'être la cible d'attaques qui auraient pu être évités. D'un autre côté l'autoriser obligerait les gens à adopter cette différence ce qui ne serait pas une mauvaise chose mais beaucoup y seront radicalement opposé, ce qui par la suite peut engendrer des problèmes. J'prend exemple de ma mère que ça ne gène pas de voir des homosexuels mais qui ne trouve pas ça naturel (je ne suis pas daccord avec elle mais son opinion est respectable je pense), j'imagine que c'est la mentalité de beaucoup de personnes helas beaucoup ne sont pas aussi laxistes.

Modifié par $ilver

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scopisky8 Membre 88 messages
Forumeur en herbe‚ 64ans
Posté(e)

Effectivement c'est le regard des autres qui posera des difficultés, mais je crois que l'opinion générale sera favorablement grandissante, il faut laisser le temps au temps...

Il n'y a aucune raison d'empêcher deux êtres qui s'aiment d'élever un enfant. ;)

l'éducation que donneront les parents homosexuels ne fera pas changer l'orientation sexuel de l'enfant. à l'adolescence, celui-ci sera destiné à ce qu'il devait-être, en d'autres termes, il n'y a pas de propagation ni d'influence.

Pour la notoriété, les précurseurs que sont les couples d'homos redoubleront d'efforts et seront certainement très attentifs à leur projet d'éducation de l'enfant.Ils savent à l'avance qu'ils n'auront pas le droit à l'erreur.

L'homosexualité n'est pas une maladie, et encore moins une malformation comme j'ai pu le lire... ;)

Quand à ce qui à pu être écrit dans la bible où autre documents religieux je m'en contre-fou. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Quel mal vous avez à admettre que vous n'êtes pas parfaites ! En tout cas, niveau intellectuel vous ne l'etes pas non plus toutes les deux, vous en êtes même très loin.

;);)

oh s'teplait arrête johnd'oeuf... je crois que je vais me faire pipi dessus tellement je me marre...

c'ets fou, sur ce forum, quand un naze s'en va, yen a toujours un autre qui arrive pour le remplacer :D

je t'en pris continue... je suis juste un peu navrée... surtout aux vues des argument indiscutables que t'apportent les autres forumeurs, mais que ton petit cerveau étriqué refuse de reçevoir ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Eh bé !

j'ai bien assayé de remonter quelques posts pour savoir qui dit quoi...c'est un véritable entrelacs, une truie n'y retrouverait pas son verrat !

Mais j'ai encore l'impresion que l'on retombe dans le débat "pour ou contre" sans nuance. On peut très bien désapprouver certains aspects relatifs aux homosexuels sans être homophobe, mais certains ne comprennent pas cela.

Pourtant, de nos jours, les homosexuels ne se cachent plus et nous vivons dans une société où l'on rejète moins et l'on accepte davantage, quoiqu'on en dise, ce qui nous permet d'avoir une opinion plus affinée sur le sujet et les débats qui en découlent.

Nous connaissons et cotoyons tous des couples homosexuels, hommes ou femmes, qui sont tout aussi respectables que tout un chacun et qui ne donnent pas dans l'excentricité que veulent leur donner certaines personnes et certains clichés. Ce fait de cotoyer tous les jours des couples homos nous permet d'avoir des opinions sans à priori sur l'adoption ou autre sujet.

Pour ma part, j'estime que les couples homosexuels, qu'ils soient hommes ou femmes n'ont pas à avoir recours à l'adoption d'enfant. Un couple homosexuel ne pourra jamais reproduire le schéma familial, père et mère, nécessaire à l'enfant dès son plus jeune âge. Cela ne veut pas dire qu'il doit être écarté pour autant, au contraire, les liens de parenté peuvent s'exprimer à tous les dégrés, avec les rapprochements affectifs qui les accompagnent. Gardons au couple conventionnel ce qui lui revient de nature : parenté (paternité-maternité) et mariage.

La condition homosexuelle doit encore faire face, de nos jours, à des à priori très pesants chez bon nombre d'individus, pour ne pas dire des rejets violents chez certains ou certaines, et le fait, pour les homos, de vouloir s'identifier en exigeant ce qui revient par nature, aux couples conventionels, n'arrange rien à rien.

Il faudra des générations encore avant qu'un individu n'ait plus cette appréhension ou cette sensation de rejet parce qu'il est homo. Même si les choses ont évolué depuis quelques décénies. Beaucoup d'homos que je connais n'arrivent pas à trouver l'épanouissement qu'ils recherchent car ils se mettent des barrières factices entre eux et trop d'individus, j'ai fort à faire à essayer de leur faire baisser ses barrières, alors le débat sur l'adoption ou le mariage homo n'apporte rien de positif, au contraire, il ne fait qu'engendrer davantage de réticence et aggrandir un fracture dont on se demande si un jour on pourra s'en défaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loom Membre 404 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Je ne considère pas que les couples qui adoptent un enfant le font en pensant qu'ils détiennent qu'un objet entre leurs mains. Ils font tacitement un bout de chemin ensemble. (Certains vivent encore en vase clos et c'est trés inquiétant pour leur équilibre et celui de leurs enfants dit hétéros ou homos : on ne sait rien de ceux qui post!)

En ce qui concerne les dérives qui sont évidences même de la part de certains qui préfèrent faire honneur à leur bon maître de pâturage plutôt que de vivre leur vie par eux même et sortir de leur sclérose.

Comme pour Johndoe tout ce soigne sois disant alors ils va avoir du pain sur la planche comme hitler et ses compairs.

Et quant à la zoophile elle est déjà institutionalisée dans nos propres foyers. Certains ont plus d'affections que d'autres personnes, c'est là la dérive. Que faut il faire pour que cela change? Supplier? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loom Membre 404 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Quant à Hanoye je ne vois pas le rapport avec l'eau du vase.

Elle ne met rien dans son vase et les fleurs? C'est chacun chez soit? Pour moi son allusion ne peut que déclarer son eugénisme lattant ;) Aie pauvre monde! Sick sad World!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loom Membre 404 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Depuis quelques années, l'homosexualité a été un peu plus tolérente de la part des gens dits normaux et imbus de leur personne seulon moi dû forcément à un trop plein d'émulation, même si au fond rien à changé: Le pacs n'est qu'un bout carton, un petit geste pour dire qu'on fait quelque chose. Après que le sang est coulée et( continue de couler) comment arrivez vous à continuer à vivre avec tout ce sang sur les mains? sans rien faire pour réparer. Ne resentez vous pas un peu toutes ces atrocités qui font partie de la boîte de pandor et qui génétiquement nous sont transmisent aussi. Etes vous insensibles à tout au point de vous désensibiliser par le mensonge et votre confort d'égoiste. Ecoutez un peu votre sang au lieu d'écoutez que votre sâle tête? Bien sûr qu'elle a raison elle est faîte de raison et quelle raison tête de cochon Vous vous dites policés civilisés cointrairement à vos aileuls qui étaient, comme l'a trés bien décrit Darwin, plus proche du singe que jamais. Même lui a du combattre la science pour se faire autorité par la suite lui seul contre tous! Avait il tord de croire en l'évolution et à son humanité ou la science avait elle raison que la terre était plate? Mais de qoi estes vous faits donc de sang artificiel?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanoye Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

pour toi LOOM !! Je crois que tu ne m'as pas bien cerné bon voilà afin de mieux me comprendre, de nouveaux arguments @+

Les homosexuels et le « droit à l'enfant »

La situation juridique et sociale :

Plusieurs voies s'offrent aux couples homosexuels, pour qui la filiation charnelle est impossible, afin de créer un lien de filiation :

Le recours à la procréation médicalement assistée avec tiers donneur pour les femmes, mais cette pratique n'est pas autorisée par les lois françaises en l'état actuel du droit (Loi bioéthique de juillet 94 qui ne donne accès à ces techniques qu'aux couples hétérosexuels). Cependant, les lois hollandaises et belges permet aux femmes seules de recourir aux PMA, certaines femmes françaises vont donc se faire inséminer aux Pays-Bas ou en Belgique, ce qui a donné l'appellation « enfants du Thalys » pour ces enfants. :coeur:

Les conventions de mère porteuse sont interdites en France (Arrêt de la Cour de Cassation, 1995), cependant certains cas assimilables se sont présentés : :bad:

un homme engagé dans une relation homosexuelle a un enfant avec une femme qui ne reconnaissait pas celui-ci à la naissance, l'enfant est donc élevé par son père biologique et le compagnon de celui-ci. :coeur:

deux membres de deux couples homosexuels (un couple masculin et un couple féminin) ont un bébé reconnu par son père et sa mère et élevé par eux dans les deux relations distinctes. :p

L'adoption dont la finalité est d'offrir à un enfant sans famille un cadre familial jugé plus favorable à son développement que les institutions d'accueil. ;)

En France on estime à 100 000 le nombre de familles homosexuelles dont une centaine par an résulte de l'adoption par un homosexuel célibataire. ;)

L'adoption est plus qu'une simple prise en charge, elle désigne des parents adoptifs, les termes père et mère étant réservés aux parents biologiques. Dès lors qu'elle est détachée de toute considération biologique, l'adoption peut sans restriction être prononcée en faveur d'une seule personne, disposition codifiée à l'art. 343 du Code Civil :D

Art.343 ¿ L'adoption peut être demandée par deux époux non séparés de corps, mariés depuis plus de deux ans ou âgés l'un et l'autre de plus de 28 ans. :D

Art 343-1 (issu de la loi du 22 déc. 1976, modifié par la loi du 5 juill. 1996 sur âge) ¿ l'adoption peut aussi être demandée par toute personne âgée de plus de 28 ans. :D

Pour voir aboutir la demande d'adoption, une procédure d'agrément est entamée par les services de la DDASS qui apprécient l'aptitude du candidat à offrir à l'enfant de bonnes conditions d'accueil sur le plan familial, éducatif, psychologique et matériel. :p

Or il apparaît que les services refusent quasi systématiquement cet agrément si les célibataires se sont déclarés homosexuels au motif que leur « choix de vie » est contraire à l'intérêt de l'enfant. En cas de recours contre cette décision, ce refus est fréquemment confirmé par les tribunaux administratifs. :bad:

La loi sur le PACS consacre une reconnaissance civile du couple homosexuel mais ne dit rien sur la famille homosexuelle. Au moment des débats, les députés s'étaient engagés à ne pas ouvrir l'adoption aux couples homosexuels et Mme Guigou avait repoussé tous les amendements visant à inscrire formellement dans la loi une interdiction. La possibilité d'une adoption homoparentale ne semble pas près d'être reconnue comme en témoigne le succès rencontré par la pétition lancée par le député Renaud Muselier contre l'adoption par un couple homosexuel. L'opinion publique française serait, selon un sondage IFOP de juin 2000, est largement hostile à une telle possibilité (2/3 des personnes interrogées). :D

Si en France les homosexuels ont fait porter le débat sur la question de l'application de la loi sans discrimination, ce qu'ils désirent essentiellement c'est que soit reconnu juridiquement le lien affectif de celui qui élève l'enfant sans être son parent adoptif ou biologique. En cela, leur situation est semblable à celle des beaux-parents dans les familles recomposées. :D

Les législations à l'échelle européenne sont très différentes :

aux Pays-Bas l'adoption conjointe par un couple homosexuel est autorisée depuis avril 2001 ; :bad:

en Grande Bretagne, le 16 mai 2002, les députés britanniques ont approuvé un amendement qui permettra aux couples non mariés et homosexuels d'adopter un ou plusieurs enfants, la chambre des Lords a voté en ce sens mardi 5 novembre. :coeur:

Trois autres pays d'Europe autorisent l'adoption par les homosexuels : le Danemark, l'Islande et la Suède.

« Droit à l'enfant » et « intérêt de l'enfant » :

ð Le refus d'agrément constitue-t-il une discrimination ? La décision de la CEDH. :bad:

Selon la loi la procédure d'agrément doit s'attacher aux seules qualités éducatives et à l'environnement familial présentés par le candidat à l'adoption. Le problème est donc de savoir si l'orientation sexuelle est un critère pertinent de ce point de vue, c'est-à-dire si l'homosexualité du parent constitue un danger pour l'évolution de l'enfant. ;)

La Cour Européenne des Droits de l'Homme vient de se prononcer sur cette question. Philippe Fretté, instituteur candidat à l'adoption d'un enfant s'est vu refusé l'agrément par les services sociaux en raison de son « choix de vie » alors même que sont reconnues des « qualités humaines et éducatives certaines ». Cette décision a été annulée par le tribunal administratif de Paris en janvier 1995, jugement annulé en appel en octobre 1996 par le Conseil d'Etat. P. Fretté a présenté un recours devant la CEDH fondé sur l'art. 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) et l'art.14 (les droits reconnus par la convention doivent être assurés sans discrimination) de la Convention européenne des droits de l'homme. Les juges européens, par 4 voix contre 3, ont choisi de ne pas trancher, comme le leur demandait le représentant de l'Etat français, rappelant que la question divisait fortement les spécialistes de l'enfance et que ce n'était pas à la Cour de se substituer aux Etats et d'imposer une solution unique en Europe. L'arrêt de la CEDH répond sur deux points : ;)

elle ne reconnaît pas un « droit à l'adoption » pour les homosexuels.

elle déclare en revanche que le refus de l'agrément était fondé « implicitement et certainement sur la seule orientation sexuelle » du demandeur. :D

La France n'a donc pas été condamnée .

ð L'homosexualité du parent et l'appréciation de l'intérêt de l'enfant ? :coeur:

En France le juge judiciaire apprécie in concreto la situation quand il a à statuer sur la dévolution de l'autorité parentale au moment de divorce dû à l'homosexualité d'un des conjoints. La jurisprudence montre que le plus souvent l'autorité parentale conjointe est maintenue et que la résidence habituelle de l'enfant est parfois fixée au domicile du parent homosexuel. Cette jurisprudence montre que le juge judiciaire ne conçoit pas l'homosexualité du parent comme constitutive a priori d'un danger pour l'enfant. Certes il s'agit ici du parent biologique et la différence des sexes reste marquée, l'enfant ayant toujours un père et une mère, cependant, dans les faits, il sera amené à vivre avec un couple homosexuel. :o°

. [/font]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanoye Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

Les parents homosexuels se comptent par centaines de milliers, voire par millions. Il peut s'agir de personnes qui ont eu des enfants alors qu'elles appartenaient à un couple hétérosexuel. Il peut s'agir aussi de personnes ayant formé des familles homoparentales, c'est-à-dire des familles dont le ou les parents sont des personnes homosexuelles, et qui ont des enfants grâce à l'adoption ou à l'insémination ou encore à la coparentalité (un gay et une lesbienne ont un enfant ensemble).

Les possibilités d'adoption par les personnes homosexuelles

L'adoption homoparentale au Québec

« Les résultats de la recherche comparant les parents gays et lesbiennes aux parents hétérosexuels et les enfants des parents gays et lesbiennes aux enfants des parents hétérosexuels sont assez uniformes: les stéréotypes courants ne sont pas confirmés par les données. »

American Psychological Association

Au Québec, les Chartes des droits et libertés de la personne protègent contre la discrimination. Les gays et les lesbiennes ont donc officiellement le droit d'adopter, au Québec ou à l'étranger, des enfants comme n'importe qui. En fait, ils peuvent obtenir une évaluation psychosociale en vue d'adoption comme toute autre personne. Cette évaluation devrait mentionner l'orientation sexuelle mais ne devrait pas nécessairement conclure à une incapacité parentale uniquement en raison de cette orientation.

En pratique, il est possible qu'un évaluateur, travailleur(se) social(e) ou psychologue, refuse de faire l'évaluation lorsqu'il apprend l'orientation sexuelle, avant ou durant l'évaluation. Il peut aussi avancer toutes sortes de raisons autres que l'orientation sexuelle pour conclure négativement, alors c'est sa conscience professionnelle qui est en cause.

Ensuite, même si l'évaluation psychosociale est positive et neutre sur la question de l'homosexualité, il n'est pas acquis qu'un enfant sera confié en adoption à ces personnes.

En autant que nous ayons pu savoir, il n'existe pas de document qui précise le traitement des personnes ou des couples homosexuels en matière d'adoption interne au Québec. Cependant, la loi sur l'Union civile, adopté en juin 2002, a grandement modifié la situation. Le Gouvernement du Québec a en effet créé un nouveau statut pour les couples homosexuels, l'Union civile, et il leur a officiellement reconnu le droit à l'adoption. Sur l'Union civile, vous pouvez liure cette page du site du ministère de la Justice. Sur l'adoption, cette page indique ceci:

«Lorsqu'un couple marié, en union civile ou en union de fait adopte un enfant, la filiation de ce dernier s'établit avec les deux conjoints. L'inscription à l'acte de naissance par le Directeur de l'état civil se fait sur réception du jugement d'adoption.

Lorsque les parents de l'enfant adopté sont de même sexe, ils sont désignés, au registre de l'état civil, comme les pères ou les mères de l'enfant, selon le cas. Dans le cas où la loi attribue à chaque parent des droits et des obligations distincts, celui qui a un lien biologique avec l'enfant se voit accorder ceux du père s'il s'agit d'un couple d'hommes et ceux de la mère s'il s'agit d'un couple de femmes. Le conjoint adoptant a, quant à lui, les droits et les obligations que la loi attribue à l'autre parent. Lorsque aucun des parents n'a de lien biologique avec l'enfant, c'est le jugement d'adoption qui détermine les droits et les obligations de chacun. »

Cependant, malgré ce grand pas, il faudra encore du temps pour changer les mentalités. En pratique, l'adoption d'enfant québécois demeure difficile pour deux raisons:

les intervenants sociaux de l'état peuvent avoir des préjugés et ils ont le pouvoir bureaucratique de ralentir les adoptions,

d'autre part les parents de naissance (souvent la mère seule) s'opposent encore souvent à ce que leur enfant soit adopté par un couple de même sexe. Ces parents n'ont pas toujours le droit de choisir, mais dans certaines formes d'adoption comme les programmes de banque mixte (voir Adoption interne au Québec), cela joue un rôle important.

Malgré tout, la loi sur l'Union civile est un grand progrès et il est certain que les adoptions homoparentales deviendront plus fréquentes dans les années à venir.

Nous n'avons pas encore trouvé de statistiques à ce sujet, si elles existent. L'adoption interne au Québec relève de Services d'adoption de chacun de 17 Centres Jeunesse régionaux. Il est possible que l'une ou l'autre région du Québec soit plus ou moins ouverte à l'adoption homoparentale, dans la plus grande discrétion possible.

En adoption internationale, le SAI (Secrétariat à l'adoption internationale) a émis une note ou directive à l'intention des psychologues et travailleurs sociaux portant sur l'adoption par les personnes homosexuelles. Essentiellement, cette directive indique que l'évaluation psychosociale doit aborder la question de l'orientation sexuelle d'une façon objective. Elle explique aussi qu'aucun pays au monde n'accepte ouvertement de confier en adoption ses enfants à des personnes homosexuelles. Vous pouvez consulter ici même le texte complet de cette directive «Procédures relatives à l'orientation sexuelle». On notera en particulier le 3e paragraphe du texte qui, dans le contexte, semble sous-entendre que l'adoption homparentale ne serait pas dans l'intérêt des enfants.

Pourtant, malgré tout cela, nous connaissons plusieurs familles homoparentales issues de l'adoption internationale. Comment cela est-il possible? Les personnes célibataires peuvent adopter dans certains pays (en fait l'adoption par les hommes célibataires est très rare). Il faut bien en conclure que l'évaluation psychosociale de certains cas d'adoption monoparentale était erronée ou incomplète, sciemment ou non.

L'adoption homoparentale en France

En France, l'adoption est autorisée aux couples mariés depuis plus de 2 ans et aux personnes seules de plus de 28 ans. Les concubins ne peuvent pas adopter ensemble.

A priori, rien n'interdit à un(e) homosexuel(le) d'adopter puisque la loi ne précise pas l'orientation sexuelle du ou de la candidate. Pour pouvoir adopter, il faut obtenir un agrément délivré par les services sociaux après des investigations permettant de s'assurer que le ou les candidats présentent les conditions pour accueillir un enfant aussi bien du point de vue psychologique, éducatif, etc.

Le refus d'agrément doit être motivé. Dans les faits, si un(e) célibataire ne tait pas son homosexualité, l'agrément lui est refusé au motif que son mode de vie est menaçant pour l'équilibre de l'enfant. Le mot "homosexualité" n'est pas prononcé probablement pour ne pas être accusé de discrimination! Lorsque l'homosexualité est tue, les candidats obtiennent l'agrément dans les mêmes proportions que les autres célibataires.

En 1999, nous avons eu connaissance cependant d'un cas où l'agrément a été délivré à une lesbienne qui n'a pas caché sa vie de couple. C'est le début d'un changement de mentalité dans les services sociaux...

Une fois l'agrément obtenu, les services sociaux ne confieront que très rarement un enfant pupille de l'état français à un(e) célibataire et encore moins à une personne dont l'enquête sociale ou le rapport psychologique dit qu'elle est homosexuelle. Il faut se tourner vers l'adoption internationale où peu de pays verront avec bienveillance un tel dossier.

Enfin, il faut obtenir le jugement français d'adoption lorsque vous avez adopté un enfant à l'étranger. Le juge peut estimer qu'il n'est pas dans l'intérêt de l'enfant qu'il soit adopté dans une famille homoparentale même si le(la) candidat(e) avait obtenu un agrément.

Le sujet de l'adoption par des homosexuels a été largement évoqué pendant les débats parlementaires sur le PACS (1) (Pacte civil de solidarité, lequel permet d'unir des concubins de même sexe ou de sexes différents). La loi a été votée le 15 novembre 1999 et donne une reconnaissance légale au couple homosexuel. L'adoption homoparentale a était brandie par ses adversaires comme une menace de ce qui ne manquerait pas de suivre si la loi sur le PACS était adoptée.

Cette loi ne confère pas le droit à l'adoption homoparentale. L'avenir seul dira si la société française évoluera dans un sens favorable ou non à l'adoption par les personnes homosexuelles.

Le débat sur l'homoparenté

Si on se donne la peine de chercher un peu, on trouve des centaines d'études sur les parents homosexuels (2). Ces travaux de recherche ont porté d'une part, sur les gays et les lesbiennes : leur santé mentale et leur compétences parentales et, d'autre part, sur les enfants élevés par des gays ou des lesbiennes. Les sujets abordés dans ces études sont les sujets d'inquiétudes habituellement exprimées : l'identité sexuelle, le développement personnel et les relations sociales des enfants avec leurs camarades et avec les adultes.

La conclusion qu'il convient pour l'instant de tirer de ces études est la suivante: quelque soit l'argument que vous puissiez imaginer pour vous opposer à l'homoparenté, les études ne sont pas parvenues à le prouver; ce serait plutôt le contraire. Autrement dit, les personnes homosexuelles soumises aux mêmes critères d'évaluation psychosociale que quiconque, hormis l'orientation sexuelle, font d'excellents parents avec ni plus ni moins d'échecs familiaux ou personnels, en autant qu'on puisse mesurer ceux-ci.

Ces thèmes sont abordés plus à fond dans cette autre page: le débat sur l'homoparenté.

NOTES:

Le PACS est un contrat conclu entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune. Cependant, le PACS est sans effet sur les règles de la filiation et de l'autorité parentale. Il ne confère pas le droit d'adopter ensemble un enfant ou, si vous vivez avec un partenaire de même sexe, de recourir à une procréation médicalement assistée. On peut consulter au sujet du PACS le site du ministère de la Justice de France: Pacte Civil de Solidarité (PACS)

Dossier préparé par:

Martine Gross

Gilles Breton

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loom Membre 404 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Hanoyé toutes mes excuses. Je n'ai pas vu l'ironie de ton propos. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Les parents homosexuels se comptent par centaines de milliers, voire par millions. Il peut s'agir de personnes qui ont eu des enfants alors qu'elles appartenaient à un couple hétérosexuel. Il peut s'agir aussi de personnes ayant formé des familles homoparentales, c'est-à-dire des familles dont le ou les parents sont des personnes homosexuelles, et qui ont des enfants grâce à l'adoption ou à l'insémination ou encore à la coparentalité (un gay et une lesbienne ont un enfant ensemble).

Les possibilités d'adoption par les personnes homosexuelles

L'adoption homoparentale au Québec

« Les résultats de la recherche comparant les parents gays et lesbiennes aux parents hétérosexuels et les enfants des parents gays et lesbiennes aux enfants des parents hétérosexuels sont assez uniformes: les stéréotypes courants ne sont pas confirmés par les données. »

American Psychological Association

Au Québec, les Chartes des droits et libertés de la personne protègent contre la discrimination. Les gays et les lesbiennes ont donc officiellement le droit d'adopter, au Québec ou à l'étranger, des enfants comme n'importe qui. En fait, ils peuvent obtenir une évaluation psychosociale en vue d'adoption comme toute autre personne. Cette évaluation devrait mentionner l'orientation sexuelle mais ne devrait pas nécessairement conclure à une incapacité parentale uniquement en raison de cette orientation.

En pratique, il est possible qu'un évaluateur, travailleur(se) social(e) ou psychologue, refuse de faire l'évaluation lorsqu'il apprend l'orientation sexuelle, avant ou durant l'évaluation. Il peut aussi avancer toutes sortes de raisons autres que l'orientation sexuelle pour conclure négativement, alors c'est sa conscience professionnelle qui est en cause.

Ensuite, même si l'évaluation psychosociale est positive et neutre sur la question de l'homosexualité, il n'est pas acquis qu'un enfant sera confié en adoption à ces personnes.

En autant que nous ayons pu savoir, il n'existe pas de document qui précise le traitement des personnes ou des couples homosexuels en matière d'adoption interne au Québec. Cependant, la loi sur l'Union civile, adopté en juin 2002, a grandement modifié la situation. Le Gouvernement du Québec a en effet créé un nouveau statut pour les couples homosexuels, l'Union civile, et il leur a officiellement reconnu le droit à l'adoption. Sur l'Union civile, vous pouvez liure cette page du site du ministère de la Justice. Sur l'adoption, cette page indique ceci:

«Lorsqu'un couple marié, en union civile ou en union de fait adopte un enfant, la filiation de ce dernier s'établit avec les deux conjoints. L'inscription à l'acte de naissance par le Directeur de l'état civil se fait sur réception du jugement d'adoption.

Lorsque les parents de l'enfant adopté sont de même sexe, ils sont désignés, au registre de l'état civil, comme les pères ou les mères de l'enfant, selon le cas. Dans le cas où la loi attribue à chaque parent des droits et des obligations distincts, celui qui a un lien biologique avec l'enfant se voit accorder ceux du père s'il s'agit d'un couple d'hommes et ceux de la mère s'il s'agit d'un couple de femmes. Le conjoint adoptant a, quant à lui, les droits et les obligations que la loi attribue à l'autre parent. Lorsque aucun des parents n'a de lien biologique avec l'enfant, c'est le jugement d'adoption qui détermine les droits et les obligations de chacun. »

Cependant, malgré ce grand pas, il faudra encore du temps pour changer les mentalités. En pratique, l'adoption d'enfant québécois demeure difficile pour deux raisons:

les intervenants sociaux de l'état peuvent avoir des préjugés et ils ont le pouvoir bureaucratique de ralentir les adoptions,

d'autre part les parents de naissance (souvent la mère seule) s'opposent encore souvent à ce que leur enfant soit adopté par un couple de même sexe. Ces parents n'ont pas toujours le droit de choisir, mais dans certaines formes d'adoption comme les programmes de banque mixte (voir Adoption interne au Québec), cela joue un rôle important.

Malgré tout, la loi sur l'Union civile est un grand progrès et il est certain que les adoptions homoparentales deviendront plus fréquentes dans les années à venir.

Nous n'avons pas encore trouvé de statistiques à ce sujet, si elles existent. L'adoption interne au Québec relève de Services d'adoption de chacun de 17 Centres Jeunesse régionaux. Il est possible que l'une ou l'autre région du Québec soit plus ou moins ouverte à l'adoption homoparentale, dans la plus grande discrétion possible.

En adoption internationale, le SAI (Secrétariat à l'adoption internationale) a émis une note ou directive à l'intention des psychologues et travailleurs sociaux portant sur l'adoption par les personnes homosexuelles. Essentiellement, cette directive indique que l'évaluation psychosociale doit aborder la question de l'orientation sexuelle d'une façon objective. Elle explique aussi qu'aucun pays au monde n'accepte ouvertement de confier en adoption ses enfants à des personnes homosexuelles. Vous pouvez consulter ici même le texte complet de cette directive «Procédures relatives à l'orientation sexuelle». On notera en particulier le 3e paragraphe du texte qui, dans le contexte, semble sous-entendre que l'adoption homparentale ne serait pas dans l'intérêt des enfants.

Pourtant, malgré tout cela, nous connaissons plusieurs familles homoparentales issues de l'adoption internationale. Comment cela est-il possible? Les personnes célibataires peuvent adopter dans certains pays (en fait l'adoption par les hommes célibataires est très rare). Il faut bien en conclure que l'évaluation psychosociale de certains cas d'adoption monoparentale était erronée ou incomplète, sciemment ou non.

L'adoption homoparentale en France

En France, l'adoption est autorisée aux couples mariés depuis plus de 2 ans et aux personnes seules de plus de 28 ans. Les concubins ne peuvent pas adopter ensemble.

A priori, rien n'interdit à un(e) homosexuel(le) d'adopter puisque la loi ne précise pas l'orientation sexuelle du ou de la candidate. Pour pouvoir adopter, il faut obtenir un agrément délivré par les services sociaux après des investigations permettant de s'assurer que le ou les candidats présentent les conditions pour accueillir un enfant aussi bien du point de vue psychologique, éducatif, etc.

Le refus d'agrément doit être motivé. Dans les faits, si un(e) célibataire ne tait pas son homosexualité, l'agrément lui est refusé au motif que son mode de vie est menaçant pour l'équilibre de l'enfant. Le mot "homosexualité" n'est pas prononcé probablement pour ne pas être accusé de discrimination! Lorsque l'homosexualité est tue, les candidats obtiennent l'agrément dans les mêmes proportions que les autres célibataires.

En 1999, nous avons eu connaissance cependant d'un cas où l'agrément a été délivré à une lesbienne qui n'a pas caché sa vie de couple. C'est le début d'un changement de mentalité dans les services sociaux...

Une fois l'agrément obtenu, les services sociaux ne confieront que très rarement un enfant pupille de l'état français à un(e) célibataire et encore moins à une personne dont l'enquête sociale ou le rapport psychologique dit qu'elle est homosexuelle. Il faut se tourner vers l'adoption internationale où peu de pays verront avec bienveillance un tel dossier.

Enfin, il faut obtenir le jugement français d'adoption lorsque vous avez adopté un enfant à l'étranger. Le juge peut estimer qu'il n'est pas dans l'intérêt de l'enfant qu'il soit adopté dans une famille homoparentale même si le(la) candidat(e) avait obtenu un agrément.

Le sujet de l'adoption par des homosexuels a été largement évoqué pendant les débats parlementaires sur le PACS (1) (Pacte civil de solidarité, lequel permet d'unir des concubins de même sexe ou de sexes différents). La loi a été votée le 15 novembre 1999 et donne une reconnaissance légale au couple homosexuel. L'adoption homoparentale a était brandie par ses adversaires comme une menace de ce qui ne manquerait pas de suivre si la loi sur le PACS était adoptée.

Cette loi ne confère pas le droit à l'adoption homoparentale. L'avenir seul dira si la société française évoluera dans un sens favorable ou non à l'adoption par les personnes homosexuelles.

Le débat sur l'homoparenté

Si on se donne la peine de chercher un peu, on trouve des centaines d'études sur les parents homosexuels (2). Ces travaux de recherche ont porté d'une part, sur les gays et les lesbiennes : leur santé mentale et leur compétences parentales et, d'autre part, sur les enfants élevés par des gays ou des lesbiennes. Les sujets abordés dans ces études sont les sujets d'inquiétudes habituellement exprimées : l'identité sexuelle, le développement personnel et les relations sociales des enfants avec leurs camarades et avec les adultes.

La conclusion qu'il convient pour l'instant de tirer de ces études est la suivante: quelque soit l'argument que vous puissiez imaginer pour vous opposer à l'homoparenté, les études ne sont pas parvenues à le prouver; ce serait plutôt le contraire. Autrement dit, les personnes homosexuelles soumises aux mêmes critères d'évaluation psychosociale que quiconque, hormis l'orientation sexuelle, font d'excellents parents avec ni plus ni moins d'échecs familiaux ou personnels, en autant qu'on puisse mesurer ceux-ci.

Ces thèmes sont abordés plus à fond dans cette autre page: le débat sur l'homoparenté.

NOTES:

Le PACS est un contrat conclu entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune. Cependant, le PACS est sans effet sur les règles de la filiation et de l'autorité parentale. Il ne confère pas le droit d'adopter ensemble un enfant ou, si vous vivez avec un partenaire de même sexe, de recourir à une procréation médicalement assistée. On peut consulter au sujet du PACS le site du ministère de la Justice de France: Pacte Civil de Solidarité (PACS)

Dossier préparé par:

Martine Gross

Gilles Breton

ça casse les yeux ton écriture,

tu pourrais pas choisir une police de caractère commune ................et être plus

bref ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)
Il suffit de réfléchir pour trouver la solution.

Komenkilmakassé ;)

Plus sérieusement tu vois bien que les Tags sont fermés mais que les quotes n'apparaissent pas, au lieu de venir feinter un pseudo génie du bas de ta crasse bêtise, remet toi en question ça nous fera du bien (toi y compris).

(Et puis toi qui a du reflechir pendant de longues nuits de méditations, quel est donc le problème?)

Qu'est ce qui te dit que le taux de criminalité des enfants élevés par des hétéros est plus élevé que celui des enfant élevé par des homo ou des parents isolés, ou séparé ?

Et vice versa. ;)

Il semble également que beaucoup de pédophiles aient eux aussi été victimes de ce genre de chose, ils ne font que reproduire le comportement de leur parent, ou de ce qu'ils ont vécu.

Alors castrons les enfants victimes de pédophilies ou d'inceste, c'est ça?

Remarque c'est ta logique que je suis.

Contrairement à la sexualité, il n'y a pas de gènes qui contrôlent ça directement, mais certains gènes peuvent prédisposer à ça.

Peuvent, pourraient etc etc ... que du conditionnel, des verbes pour soutenir de fragiles hypothéses.

Aucun gène ne controle l'orientation sexuelle,

Quand c'est possible et ceux qui le souhaite oui. On ne va pas forcer un miope à se faire opérer ni à porter des lunettes.

L'homosexualité n'est pas une maladie pour qu'on la soigne =)

J'ai dit que la part de programmation liée à l'environnement et particulièrement à l'enfance jouaient aussi un grand rôle.

Tu jouais la carte de la génétique au début ...

Toujours à se refaire une virginité?

Non, je lui ait répondu que ce n'était pas la même chose.

En lui faisant dire ce qu'elle n'a pas dit, ça ne change rien.

En quoi ce serait mieux ? Et je te signale que les annimaux y prennent certainement autant de plaisir que les êtres humains, qui ne sont pas les seuls à pratiquer l'homosexualité.

En quoi ce serait mieux qu'on dépasse le stade du sexe pour procréer? Dieu mon Dieu ...

Non les dauphins et les êtres humains sont les seuls à avoir du plaisir qui découle de la sexualité.

Chez les autres le sexe est instinctif, la femelle dégage des signaux pour que le male vienne la féconder, et ainsi pérpétuer l'espece.

Alors que chez nous le sexe a une tout autre symbolique et une multitudes de finalités.

Mais je ne comprends pas ton point de vue, un coup l'homosexualité est une tarre un autre coup elle est normale car certains animaux la pratiquent.

Ca ne serait pas objectif non plus. Il faut demander aux enfants, même quand ils seront adolescent et adultes, je l'ai déjà dit.

Et pourquoi ne pas demander à tout le monde?

Ce que tu ne comprends pas c'est que cette question ne regarde pas que les enfants et les homosexuels, mais aussi toute la société.

Il faudrait savoir ce que la société, avec tout ce qu'elle contient de courants, pense de cette question.

En toute objectivité, si on me prouve que l'enfant aura une dévellopement normal et que ça n'influera pas sur son orientation sexuelle, je n'aurais absolument rien contre.
Là voilà ton étude sérieuse

Gnah? tu veux dire quoi par ces quotes?

Modifié par Bougnoule lover

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Tu jouais la carte de la génétique au début ...

Toujours à se refaire une virginité?

Faux, tu n'a qu'a relire les posts du début, arrêter de troller !
quel est donc le problème?
Vu ton attitude haineuse, ta mauvaise foi, tes trolleries, et tes insultes à mon égart, ne t'attend pas à ce que je te la dise. Tes problèmes de quote sont une punition envoyée par dieu à cause de ton attitude. En plus de ça, ce problème prouve que tu n'est pas doué pour la réflexion et le raisonnement logique. Et c'est toi qui me traitais d'idiot !!
Gnah? tu veux dire quoi par ces quotes?
Que tu réponds à tes propres posts, tu demandait une étude sérieuse, et après tu dis "la voilà ton étude sérieuse !".
Aucun gène ne controle l'orientation sexuelle,
Renseigne toi sur les phéromones, ce sont les gènes qui codent leur construction.
Il semble également que beaucoup de pédophiles aient eux aussi été victimes de ce genre de chose, ils ne font que reproduire le comportement de leur parent, ou de ce qu'ils ont vécu.
Alors castrons les enfants victimes de pédophilies ou d'inceste, c'est ça?

Remarque c'est ta logique que je suis.

Non, c'est ta logique que tu suis, ta logique de haine, qui vise uniquement à troller le forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Tes problèmes de quote sont une punition envoyée par dieu à cause de ton attitude.

:D :D ;) :D :D ;);)

ah non excuse moi de ne relever que ça mais là franchement c'est énorme... ça résume bien la totalité de tes posts sur ce sujet :D

(PS: il doit bien s'emmerder, dieu alors, non ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Tend un truc tout ramolli à JohnDoe: Tiens t'as oublié ton argumentation ;)

Vu ton attitude haineuse, ta mauvaise foi, tes trolleries, et tes insultes à mon égart, ne t'attend pas à ce que je te la dise. Tes problèmes de quote sont une punition envoyée par dieu à cause de ton attitude. En plus de ça, ce problème prouve que tu n'est pas doué pour la réflexion et le raisonnement logique. Et c'est toi qui me traitais d'idiot !!

Après ce magnifique speech basé sur une argumentation des plus solides, il ne me reste plus qu'à me trouver une croix à trainer. punition divine oblige

Renseigne toi sur les phéromones, ce sont les gènes qui codent leur construction.

L'homme est un animal certes, mais de là à transposer les instincs sexuels animals vers l'homme ...

Renseigne toi aussi ... et tu saura que les phéromones ont une faible influence physique chez l'homme, l'influence est surtout psychologique.

Non, c'est ta logique que tu suis, ta logique de haine, qui vise uniquement à troller le forum.

^^ chui méchant hein?

Etonnant comment tu arrives à faire abstraction de toutes les remarques qui t'ont été faites par d'autres membres.

Faux, tu n'a qu'a relire les posts du début, arrêter de troller !

Le rapprochement entre l'homosexualité est les malformations génétiques, c'était quoi? Des blagues Carambars? ;)

Que tu réponds à tes propres posts, tu demandait une étude sérieuse, et après tu dis "la voilà ton étude sérieuse !".

T'as pensé à voir la date des quotes? ^^ Arf

Je tiens à remercier John pour ses posts qui ont le mérite de nous faire rire. ^^

Edit: DIEU M'AAAAAIIIIIIIIME! Les quotes remarchent! Bon maintenant tu vas punir Johndoe aussi ...

Modifié par Bougnoule lover

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le rapprochement entre l'homosexualité est les malformations génétiques, c'était quoi?
Ce n'est pas parceque j'en ait parlé, que je n'ai dit que ça ! je vais pas répéter à chaque fois.
T'as pensé à voir la date des quotes?
Oui, un jour d'écart... Et puis qu'est ce que ça fait, maintenant tu l'a ta réponse à ton post de mardi.
DIEU M'AAAAAIIIIIIIIME! Les quotes remarchent! Bon maintenant tu vas punir Johndoe aussi ...
Je ne suis pas aussi méchant que toi !
Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*°°Marine°°* Membre 358 messages
Forumeur survitaminé‚ 26ans
Posté(e)

D'après ce que j'ai lu il y a des gens censé ;) dans ce bas monde ça fait plaisir ;)

moaencoremoa....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant