Que lisez-vous en ce moment ?

Jedino Membre 47 107 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 23ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
RainBows Membre 887 messages
Forumeur accro‚ 21ans
Posté(e)

516fBtFf81L._SL500_AA300_.jpg

Et attention, ma bible !

Une analyse philosophie d'Harry Potter ! C'est très intéressant !

5147Z7A94WL._SL500_AA300_.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
H25 Membre 1 722 messages
Mi-Ficus, Mi-santhrope‚ 40ans
Posté(e)

9782738127747.jpg

L’évolution des espèces vivantes repose sur un outil d’une extraordinaire efficacité : la sélection naturelle qui, à partir de diverses possibilités produites au hasard, « choisit » les meilleures et en assure la survie au fil des générations. L’oeil est l’exemple type d’un organe très complexe façonné par le hasard et la sélection. L’absence d’animaux dotés de roues en est un autre, comme le fait que le poisson volant, malgré un essai prometteur, ait finalement décidé de rester poisson plutôt que de devenir oiseau. Les ingénieurs adeptes du « biomimétisme » ne sont pas les derniers à admirer les produits de la sélection naturelle et à en imiter les stratégies. Les chercheurs en évolution humaine, eux, se demandent si l’homme, animal culturel par excellence, subit lui aussi les effets de la sélection. La politique, la morale, voire la religion, auraient-elles des racines biologiques ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 49ans
Posté(e)

"La mort est mon métier" de Robert Merle

Un roman sur la vie de Rudolf Hess responsable d'Auschwitz

Comment un être humain peut devenir le bourreau de millions d'autres.

9782070367894.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Luft Membre 1 185 messages
Assoiffée de lecture‚ 25ans
Posté(e)

Le Livre de l'intranquillité de Pessoa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animateur 20 211 messages
©‚ 99ans
Posté(e)

arton954.jpg

Il met en scène la rencontre de deux médecins : Jean Atwood, jeune et volontaire interne de chirurgie gynécologique qui se destine à la réparation des corps féminins, et Franz Karma, praticien d’une cinquantaine d’années qui s’est consacré depuis trente ans à la santé des femmes. Atwood doit passer six mois dans le service de Karma, mais n’a pas du tout envie d’y perdre son temps à "tenir les mains des patientes".

Des propos très durs parfois, bon livre.

Pour info, Jean Atwood, est une femme, c'est là que ça devient très intéressant :hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LILI75013 Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

En même temps que le tome 2 de Julie Vernet des Gens de Mogador, je vais commencer une comédie de De Buron, vous connaissez ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eveil Membre 2 364 messages
Brisons les murs à coup de mots....‚
Posté(e)

L'écriture ou la vie de Jorge Semprun...

l-ecriture-ou-la-vie-27665-120-200.jpg

" Jorge Semprun mêle un récit autobiographique sur la vie de l'auteur après sa sortie d'un camp de concentration, et une réflexion sur la difficulté de raconter directement l'expérience de la déportation. Bien qu'étant autobiographique, ce sont avant tout des mémoires, car il raconte son vécu et l'emprise de l'histoire sur sa vie selon l'afflux de ses souvenirs."

Modifié par Eveil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fichée
Invité Fichée Invités 0 message
Posté(e)

9782221114087.JPG

Tout le monde peut voir sa vie enrichie par la fréquentation de la beauté.

giftransparent.gifL'éclat d'un rayon de lumière se posant sur les flots à travers un ciel d'orage, les couleurs flamboyantes d'un tableau de Van Gogh, une mélodie de Michel Berger ou de David Bowie, les progressions vertigineuses d'une fugue de Bach, le profil d'un homme ou d'une femme, la majesté splendide d'une voûte gothique...

La beauté nous frappe (souvent à l'imprévu) et nous touche d'une façon qui peut nous paraître d'autant plus inexplicable qu'elle est forte. Or, si nous reconnaissons la sensation unique que la beauté nous procure, nous ne lui attribuons généralement pas un rôle central dans notre existence. Nous aurons plutôt tendance à mettre en avant la recherche du bonheur, du plaisir, ou encore l'amour, l'amitié, l'engagement pour une cause, la réussite, le pouvoir... Comme si la beauté était un agrément superficiel, secondaire, extérieur à ce qui fait le sens de notre vie. Pourquoi alors nous attire-t-elle, nous fascine-t-elle tant ? Pourquoi avons-nous tant besoin d'elle, du plaisir particulier qu'elle nous donne ? C'est que, sans que nous en ayons forcément conscience, la beauté nous fait du bien, affirme Charles Pépin. Plus encore, elle nous aide à nous réaliser, à vivre mieux. Pour nous démontrer cette conviction, il ne s'attache pas à définir les critères du beau, ce qui fait qu'une chose nous paraît belle, mais à décrire ce que la beauté nous fait. Il cerne ainsi ce qui est en jeu dans nos émotions esthétiques les plus quotidiennes, en s'appuyant non seulement sur la pensée de grands philosophes, Kant, Hegel, Freud, ou encore Platon ou Nietzsche, mais sur son itinéraire personnel, et sur un multitude de situations concrètes, puisant ses exemples aussi bien dans les arts classiques que dans les arts populaires et dans notre relation à la nature. Ce livre est un parcours en plusieurs étapes qui éclaire la façon dont la beauté 1) nous aide à retrouver notre liberté de juger, notre capacité à nous écouter, à nous faire confiance ; 2) ouvre grand notre rapport au monde, à d'autres façons de voir, à d'autres vies possibles ; 3) nous permet de nous affranchir de ce qui nous entrave, de nous dépasser et nous élever ; 4) nous apprend à nous réjouir de ce qui est, à porter un regard ébloui sur l'existence. Ainsi, la beauté nous guérit de nos doutes, de notre individualisme, de notre enfermement, de nos contradictions, de nos peurs, de notre malaise d'être humain. Bien plus qu'un divertissement, bien plus qu'un luxe gratuit pour gens cultivés, l'émotion esthétique nous offre à tous la promesse de vivre plus intensément.

giftransparent.gifgiftransparent.gif

Modifié par Fichée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JoGideon Membre 6 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Jussi Adler Olsen - Délivrance

delivrance-01.jpeg

La suite des aventures du département V ( après Miséricorde et Profanation ) commence par une bouteille à la mer...

Ou comment un flic relégué dans la cave de son commissariat, une secrétaire qui vient quand elle veut ( quand elle n'envoie pas sa soeur ) et un homme à tout faire se retrouvent lancés sur la piste d'un tueur qui ne laisse pas de cadavre et dont même les familles des victimes taisent l'existence..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
H25 Membre 1 722 messages
Mi-Ficus, Mi-santhrope‚ 40ans
Posté(e)

9782253115830-T.jpg

Après la grande guerre contre les nations musulmanes, l'Europe est dominée par les mouvements évangéliques venus des Etats-Unis. Délocalisations, prolifération des milices et des bandes, misère et corruption généralisées : le vieux continent s'enfonce dans la crise. Divorcée, Jemma vit dans une résidence protégée au cœur de Paris. Un jour, sa fille disparaît, comme des milliers d'autres enfants avant elle. Désemparée, la jeune femme part à sa recherche aux côtés de l'énigmatique Luc, vers ce Moyen-Orient diabolisé, impénétrable...

Solide roman d'anticipation, hélas un peu gâché par une réflexion un peu oiseuse et niaiseuse sur le thème religio/new-ageo/spiritualo/tenons-nous-tous-par-la-main-frérots

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LILI75013 Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je viens de commencer un livre de Nicole du Buron c'est marrant.

Bonne lecture

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

plus.gif

Nicole de Buron qu'est ce qu'on se marre avec ces bouquins!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
H25 Membre 1 722 messages
Mi-Ficus, Mi-santhrope‚ 40ans
Posté(e)

je-ne-suis-pas-un-serial-killer-180684-250-400.jpg

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bart_Sylvain Membre 1 570 messages
Serial profiler‚ 41ans
Posté(e)

"Fleur de tonnerre"

le dernier Jean Teulé mais pas son meilleur : le style si plaisant de l'auteur n'arrive pas à transcender l'histoire très répétitive et sans surprise d'une serial killeuse 100% pure bretonne.

"On/Off" d'Ollivier Pourriol

un énième bouquin sur les dessous malodorants de la télévision, pour les fans du Grand Journal de Canal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47 107 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 23ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rob Gordon Membre 4 731 messages
Too old to die young‚ 42ans
Posté(e)

La Franc-maçonnerie et la Révolution française

Maurice Talmeyr (introduit dans les milieux littéraires par Victor Hugo qui l'aida même à trouver son nom de plume)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gorf
Invité Gorf Invités 0 message
Posté(e)

Le Cycle de Mars. E.Rice Burroughs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
H25 Membre 1 722 messages
Mi-Ficus, Mi-santhrope‚ 40ans
Posté(e)

couv31032094.gif

Le dialogue de Jacques et de son maître, qui voyagent en devisant, ressemble à une causerie à bâtons rompus, à une joyeuse rhapsodie sur la marche du monde : les deux hommes laissent libre cours à leurs pensées et s'entretiennent avec ceux qu'ils croisent. Mais qu'en est-il des amours de Jacques, dont il était question au début de leur conversation ? On s'impatiente de connaître leur récit, sans cesse interrompu, dilaté, retardé. De parenthèses en digressions, de ruptures en rebondissements, Diderot bâtit une oeuvre romanesque à l'esthétique nouvelle, d'une prodigieuse modernité.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AuroreM10 Membre 63 messages
Forumeur en herbe‚ 34ans
Posté(e)

Pour moi en ce moment, c'est Guillaume Musso. J'adore cet auteur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant