pourquoi l'église rend t-elle tabous les rapports sexuels ?

Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Toutafé Lobotomie_ :smile2:

Plus gros pavé que La Bible ?

A peu près équivalent... enfin, peut-être un peu moins vu que c'est sur papier normal et en caractères plus gros. ;)

Modifié par Feuille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

12ansdage Membre 1 221 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Parce qu'elle a été créée par un impuissant : Paul de Tarse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Non, elle a pas tort. Elle a eu tort.

Parce que maintenant, elle dit que c'est bien, que c'est normal, que c'est sain (et saint)...

L'Eglise dit que prendre du plaisir est sain ? En es-tu sûr ? Il me semble que c'est juste le point de vue de quelque courant minoritaire, et que ce n'est pas le point de vue officiel de l'Eglise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Si si, c'est le point de vue officiel. Et il date même d'avant 68.

Si ce n'était pas officiel, ça n'aurait pas sa place dans le catéchisme, tu ne crois pas ? ;)

Voir ma citation en page précédente (post du 14 août à 13h36).

"Evidemment", ce n'est bon que dans le cadre d'un couple marié et tout et tout. Mais le plaisir en lui-même n'est pas critiqué. Je concède qu'il est précisé qu'il faut rester dans les limites d'une juste modération (ou une autre expression du même acabit), mais ça, ça vaut pour tout... :smile2:

Si tu veux des citations plus exhaustives, je peux les recopier ici.

Modifié par Feuille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
raph et valerie Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Toutafé Lobotomie_ :smile2:

A peu près équivalent... enfin, peut-être un peu moins vu que c'est sur papier normal et en caractères plus gros. :bravo:

Si si, c'est le point de vue officiel. Et il date même d'avant 68.

Si ce n'était pas officiel, ça n'aurait pas sa place dans le catéchisme, tu ne crois pas ? ;)

Voir ma citation en page précédente (post du 14 août à 13h36).

"Evidemment", ce n'est bon que dans le cadre d'un couple marié et tout et tout. Mais le plaisir en lui-même n'est pas critiqué. Je concède qu'il est précisé qu'il faut rester dans les limites d'une juste modération (ou une autre expression du même acabit), mais ça, ça vaut pour tout... ;)

Si tu veux des citations plus exhaustives, je peux les recopier ici.

c'est bien joli tout ce que vous dites.vous parlez de ce que dit l'eglise.l'elise n'est pas dieu mais ce qu'il faut se demander 'est que pense dieu du sexe pour vous.votre volonte est la volonté d dieu dans le respect des los de l'univers ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Si si, c'est le point de vue officiel. Et il date même d'avant 68.

Si ce n'était pas officiel, ça n'aurait pas sa place dans le catéchisme, tu ne crois pas ? ;)

Voir ma citation en page précédente (post du 14 août à 13h36).

Je vais voir, et c'est pas convaincant :

@konviced : oui, on est d'accord.

Mais... on peut être pécheur "régulier" et quand même se dire catholique. Je ne pense pas que ce soit incompatible... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

@ Grenouille verte : Bin en même temps, si tu ne veux pas être convaincu, tu ne le seras jamais... ;)

L'idée est de tenter de ne plus pécher. Pas de ne plus pécher...

Voire, de se savoir pécheur, de savoir que c'est au-dessus de ses forces de vivre autrement, mais vivre quand même le plus possible en adéquation avec ce que dit l'Eglise malgré tout.

@ Ralph et Valérie : le sujet parle de ce que dit l'Eglise, je réponds donc sur ce que dit l'Eglise... et en prime, à titre personnel, je pense que ce que Dieu pense est pas mal retranscrit par l'Eglise catholique. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
@ Grenouille verte : Bin en même temps, si tu ne veux pas être convaincu, tu ne le seras jamais... :smile2:

C'est un faux argument. Si vraiment c'était la position officielle de l'Eglise, ce serait dans les textes officiels.

Or, force est de constater que tu prétends, sans preuves, que "jouir est sain" est la position de l'Eglise catholique.

A mon avis, tu as juste entendu le point de vue d'un prêtre, et tu l'as abusivement généralisé à l'Eglise toute entière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Attends... tu as LU mon post du 14 août ? Parce que je te cite un PAPE, quand même... pas un prêtre lambda... Je cite aussi le catéchisme - qui est un grand résumé des textes officiels.

Qu'est-ce que tu veux de plus comme preuves ?

Citation intégrale, donc...

"Les actes qui réalisent l'union intime et chaste* des époux sont des actes honnêtes et dignes. Vécus d'une manière vraiment humaine, ils signifient et favorisent le don réciproque par lequel les époux s'enrichissent tous les deux dans la joie et la reconnaissance(1)." La sexualité est source de joie et de plaisir :
Le Créateur lui-même (...) a établi que dans cette fonction [de génération] les époux éprouvent un plaisir et une satisfaction du corps et de l'esprit. Donc, les époux ne font rien de mal en recherchant ce plaisir et en en jouissant. Ils acceptent ce que le Créateur leur a destiné. Néanmoins les époux doivent savoir se maintenir dans les limites d'une juste modération.

Par l'union des époux se réalise la double fin du mariage : le bien des époux eux-mêmes et la transmission de la vie. On ne peut séparer ces deux significations ou valeurs du mariage sans altérer la vie spirituelle du couple ni compromettre les biens du mariage et l'avenir de la famille.

(1) Voir l'encyclique Gaudium et Spes

*la chasteté, pour des époux, c'est en résumé le respect de l'autre

En résumé : l'homme et la femme éprouvent du plaisir en faisant l'amour, et c'est bien.

Et même plus : le dernier paragraphe, je le comprends ainsi : si l'union des corps ne se fait que dans le but de concevoir et qu'on s'interdit d'avoir du plaisir, c'est pas bien du tout...

Modifié par Feuille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
@ Grenouille verte : Bin en même temps, si tu ne veux pas être convaincu, tu ne le seras jamais... :smile2:

Du peu que je connais Grenouille, je trouve l'argument tout à fait juste, moi. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nissard Membre 4 415 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

@ grenouille elle te fourni le cathé oficiel de l'eglise c'est pareille pour moi on ma jamais di que le plaisir était condamnable aprés si tu veux vraiment pensé que l'église condamne le plaisir rien de ce qu'on te dira ne te fera changé d'avi mais les faits sont la l'église ne condamne pas le plaisir sexuel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En résumé : l'homme et la femme éprouvent du plaisir en faisant l'amour, et c'est bien.

Ce qui est dit, c'est que prendre du plaisir n'est pas un péché, que ce n'est pas mal.

Il n'est jamais dit que c'est sain ni que c'est à rechercher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Et quand on dit que le plaisir ne peut pas être dissocié de l'union des corps ? Puisque son absence est mauvaise, est-ce que sa présence n'est pas bonne pour le couple, normale, saine ? C'est comme ça que je le comprends et je ne suis pas la seule... :smile2:

Je pense aussi que tu interprètes les textes à la lumière de tes préjugés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Si on peut être homosexuel et pratiquant alors que l'Eglise dit que l'homosexualité est un péché, on peut très bien coucher constamant à droite et à gauche et être pratiquant.

Puisque l'Eglise ne demande pas à être parfait, mais simplement de vivre du mieux que l'on peut en adéquation avec ce que dit l'Eglise.

On peut même être cleptoman et pratiquant, même si le fait de voler est péché.

Et pourquoi pas être tueur à gages et pratiquant.

En fait, on peut faire ce qu'on veut tant qu'on se rend compte que c'est péché et que l'on tente tout de même de vivre en adéquation avec ce que dit l'Eglise.

C'est à se demander où sont les dogmes de l'Eglise catholique. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Si on peut être homosexuel et pratiquant alors que l'Eglise dit que l'homosexualité est un péché, on peut très bien coucher constamant à droite et à gauche et être pratiquant.

Puisque l'Eglise ne demande pas à être parfait, mais simplement de vivre du mieux que l'on peut en adéquation avec ce que dit l'Eglise.

On peut même être cleptoman et pratiquant, même si le fait de voler est péché.

Et pourquoi pas être tueur à gages et pratiquant.

En fait, on peut faire ce qu'on veut tant qu'on se rend compte que c'est péché et que l'on tente tout de même de vivre en adéquation avec ce que dit l'Eglise.

C'est à se demander où sont les dogmes de l'Eglise catholique. ;)

C'est clair :bravo: contrairement à une "autre religion qui se veut "permissive :smile2: " ........Ils lapident seulement en cas de péché . ;) .................... que du bonheur ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Toute religion est dogmatique. Le dogmatisme est même l'une des caractéristiques principales des religions.

Cependant, le catholicisme tant à marquer une certaine rupture vis à vis du judaïsme très dogmatique, en donnant plus d'importance à l'amour et au pardon, mais sans faire disparaître le dogme pour autant, contrairement à ce que pourrait laisser penser certaines affirmations du topic.

Néanmoins, plus on avance dans le temps, et plus les croyants voudraient retirer du dogme, alors qu'en faisant celà, ils renient le catholicisme et tendent à un schisme, comme il y en eu un entre le christiannisme et le judaïsme qui ont pourtant la même origine.

Je n'ai rien contre ça, puisque ce qui me dérange le plus dans chaque religion, ce sont leur caractère dogmatiques.

Néanmoins, j'ai du mal à comprendre que l'on se dise d'une religion quand on cherche à la changer aussi profondément.

Le catholicisme est une religion dogmatique (pléonasme, je sais.) qui interdit certaines pratiques, et qui ne permet le pardon que par l'expiation des fautes et non simplement la confession.

Ainsi quand on va se confesser, le prêtre demande aux pécheurs de se racheter d'une certaine façon selon la nature du péché.

Mais si une personne ne réussit à vaincre "ses démons", rien ne dit que le pardon lui sera offert s'il ne fait rien pour se racheter, contrairement à ce que certains dires pouvaient laisser penser ici.

Sinon, rott, je me demandais, à quelle religion tu fais référence en parlant d'"une religion se voulant plus permissive." :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Sinon, rott, je me demandais, à quelle religion tu fais référence en parlant d'"une religion se voulant plus permissive." :smile2:

Ou tu débarque de la lune ............... ou tu offense plus d'un milliard de "permissiviste" et ne joue pas au con(ne) en ne comprenant pas l'absolution du péché d'adultère par la lapidation

Toute religion est dogmatique. Le dogmatisme est même l'une des caractéristiques principales des religions.

Cependant, le catholicisme tant à marquer une certaine rupture vis à vis du judaïsme très dogmatique, en donnant plus d'importance à l'amour et au pardon, mais sans faire disparaître le dogme pour autant, contrairement à ce que pourrait laisser penser certaines affirmations du topic.

Néanmoins, plus on avance dans le temps, et plus les croyants voudraient retirer du dogme, alors qu'en faisant celà, ils renient le catholicisme et tendent à un schisme, comme il y en eu un entre le christiannisme et le judaïsme qui ont pourtant la même origine.

Je n'ai rien contre ça, puisque ce qui me dérange le plus dans chaque religion, ce sont leur caractère dogmatiques.

Néanmoins, j'ai du mal à comprendre que l'on se dise d'une religion quand on cherche à la changer aussi profondément.

Le catholicisme est une religion dogmatique (pléonasme, je sais.) qui interdit certaines pratiques, et qui ne permet le pardon que par l'expiation des fautes et non simplement la confession.

Ainsi quand on va se confesser, le prêtre demande aux pécheurs de se racheter d'une certaine façon selon la nature du péché.

Mais si une personne ne réussit à vaincre "ses démons", rien ne dit que le pardon lui sera offert s'il ne fait rien pour se racheter, contrairement à ce que certains dires pouvaient laisser penser ici.

Effectivement avec quelques "je vous salut" et autres "notre père"

Sinon, rott, je me demandais, à quelle religion tu fais référence en parlant d'"une religion se voulant plus permissive." ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
Ou tu débarque de la lune ............... ou tu offense plus d'un milliard de "permissiviste" et ne joue pas au con(ne) en ne comprenant pas l'absolution du péché d'adultère par la lapidation

Théoriquement, le christiannisme est la religion la plus permissive des grands monothéismes. Alors, à moins que tu ne fasse référence au bahaïsme, qui est également plus permissif que les deux autres, je ne comprend pas la référence, surtout qu'en dehors des grands monothéismes, de nombreuses religions sont également plus permissives.

Quand à la lapidation, plusieurs cultures la défende, l'autorise et/ou la préconise, comme à Singapour ou Hong Kong si je ne me trompe pas, alors ça me semble trop vague pour déterminer une religion en particulier.

Perso, la première religion qui me vient à l'esprit en parlant de lapidation est le judaïsme à cause de la phrase de Jésus: Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre.

Sinon, pour l'expiation, le jeun, le pèlerinage, l'argent et bien d'autres choses sont également demandées parfois.

Modifié par Kégéruniku 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et quand on dit que le plaisir ne peut pas être dissocié de l'union des corps ?

Cela signifie qu'on n'a pas le choix, que le plaisir ne peut pas être évité.

Comme le fait remarquer le président du conseil pontifical pour la famille, la recherche du plaisir sexuel pour lui-même n'est pas souhaitable.

Ainsi, il condamne les relation avec préservatif car elle procurent du plaisir sans pouvoir donner la vie : "Les préservatifs changent le bel acte d'amour en une recherche égoïste du plaisir ¿ tout en rejetant la responsabilité"

Puisque son absence est mauvaise

Ce n'est pas vraiment ce que dit le texte. Le texte dit plutôt que sa présence n'est pas mauvaise, ce qui n'est pas la même chose. Je ne pense pas que l'Eglise ai jamais dit que les relations sexuelles sans plaisir étaient mauvaises.

est-ce que sa présence n'est pas bonne pour le couple, normale, saine ?
A ma connaissance, l'Eglise n'a jamais encouragé à la recherche du plaisir dans le couple. Ce point semble contredire ton "interprétation" de la position de l'Eglise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 420 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
@ Grenouille verte : Bin en même temps, si tu ne veux pas être convaincu, tu ne le seras jamais... ;)

L'idée est de tenter de ne plus pécher. Pas de ne plus pécher...

Voire, de se savoir pécheur, de savoir que c'est au-dessus de ses forces de vivre autrement, mais vivre quand même le plus possible en adéquation avec ce que dit l'Eglise malgré tout.

@ Ralph et Valérie : le sujet parle de ce que dit l'Eglise, je réponds donc sur ce que dit l'Eglise... et en prime, à titre personnel, je pense que ce que Dieu pense est pas mal retranscrit par l'Eglise catholique. :smile2:

Soit tu te trompes sur ce dernier point soit l'église catholique est hypocrite, car le point de vue de la Bible sur le péché est notamment donné - pour ne citer qu'un passage, tu n'as qu'à demander si tu en veux plus - en Romains 2:12,13 : "Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent pratique qui seront justifiés."

En clair, Dieu ne pardonne pas les croyants/pratiquants qui pèchent en connaissance de cause, sauf s'ils se repentent sincèrement - ce qui implique notamment de lutter contre le péché, par la confession, la prière, la méditation, etc..., de ne surtout pas le banaliser, voire de l'accepter, par exemple en se disant que c'est plus fort que nous et que par conséquent on ne peut rien y faire.

Puisqu'on parlait d'homosexualité il y a quelques pages et que tu semblais la cautionner au sein même des catholiques, je vais te citer deux autres passages, tout aussi éloquents et plus spécifiques, car, mis en relation, ils montrent non seulement que l'homosexualité - et toute autre forme de fornication - est un péché mais surtout un péché des plus graves :

Marc 3:28,29 : "Je vous le dis en vérité, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu'ils auront proférés ; mais quiconque blasphémera contre le Saint Esprit n'obtiendra jamais de pardon : il est coupable d'un péché éternel."

Ce passage est à mettre à relation avec 1 Corinthiens 6:18-20 : "Fuyez l'impudicité [fornication]. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix."

N.B. : Il n'y a pas de contradiction entre l'extrait en rouge et la position biblique que je défends sur le péché car pécher en connaissance de cause sans se repentir, c'est bel et bien "[blasphémer] contre le Saint Esprit".

édition² : Je suis peut-être allé trop loin. Pécher en connaissance n'est pas forcément un blasphème contre le Saint Esprit.

édition : J'ai oublié de conclure. La Bible ne dit pas que celui qui a des rapports homosexuels sera toujours considéré comme injuste aux yeux de Dieu mais qu'il doit mettre sa confiance en ce dernier afin de combattre le péché et de continuer à le combattre en cas de rechute. Ne pas combattre l'homosexualité vaut, au contraire, la désapprobation de Dieu.

Modifié par konvicted

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant