La religion rend-elle plus heureux ?

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
DONC OUI LES CROYANTS SONT PLUS HEUREUX QUE LES NON CROYANTS PUISQUE EUX ILS METTENT LEUR CONFIANCE EN CE QUI LES DEPASSENT.

Et mettre aveuglément sa confiance dans quelque chose qu'on est incapable de définir et dont on ignore tout, ça rend particulièrement heureux ?

Je postulerais plutôt que s'il existe non seulement un dieu mais qui encore s'intéresse aux hommes, son absence totale de communication et l'existence de calamités qu'il autorise le rendent hautement suspect quant à ses intentions.

Dieu, un gamin sadique ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
Dieu, un gamin sadique ? :smile2:

as flies to wanton boys are we to the gods

they kill us for their sport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Shakespeare, la classe! Pour ceux qui lisent pas trop l'anglais ça veut dire : "un cheval, un cheval pour mon royaume, là est la question". Et je ne vois pas trop ce que cela vient faire là.

Certes, les dieux peuvent être cruels et y croire peut rendre malheureux. Mais parfois, il sont encore plus cruels et plutôt que d'infliger la mort, pensez aux parents d'Andho par exemple :smile2:

Modifié par Chi-miss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

:smile2: t'es con

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

dans une pièce noire, le religieux priera le bon dieu pour que cela s'allume

le non croyant allumera son briquet, c'est beau la science.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Si la science, pour être défendu, a besoin de passer par de telles bêtises, ça l'embellis pas.

J'aurai dis plutôt :

Le religieux essayera d'apprécier la beauté, la sérénité et l'impression de sacrée qui se dégage de l'obscurité. Peut être en y plaçant la flamme d'une bougie pour améliorer l'ambiance.

Le non croyant allumera sa lampe torche sans réflechir pour montrer qu'il en a une plus grosse ! (lampe torche) Et crira à tue tête ! "houé, je suis le plus fort !! Qu'est-ce qu'il a l'air con l'autre avec sa bougie !"

Je crois que ça illustrera un peu mieux les luttes entre croyant et religieux :smile2:

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

:smile2:

En tout cas, on peut dire que d'une manière ou d'une autre, la beauté rend plus heureux.

La version de Titsta est plutôt élégante.

Modifié par Chi-miss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
Si la science, pour être défendu, a besoin de passer par de telles bêtises, ça l'embellis pas.

J'aurai dis plutôt :

Le religieux essayera d'apprécier la beauté, la sérénité et l'impression de sacrée qui se dégage de l'obscurité. Peut être en y plaçant la flamme d'une bougie pour améliorer l'ambiance.

Le non croyant allumera sa lampe torche sans réflechir pour montrer qu'il en a une plus grosse ! (lampe torche) Et crira à tue tête ! "houé, je suis le plus fort !! Qu'est-ce qu'il a l'air con l'autre avec sa bougie !"

Je crois que ça illustrera un peu mieux les luttes entre croyant et religieux :smile2:

c'est pas faux même si je n'aime pas trop le portrait du non croyant.

ils ne se sentent pas tous supérieurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Farpaitement, mais je crois que le propos de Titsta consistait à reprendre de volée la naïveté caricaturale de Tiwi. Et puis, au delà des mots et du fond, faut reconnaitre qu'un post qui ressemble à une fleur parrait plus crédible que celui qui ressemble à un glaviot :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Il n'y a pas besoin d'être religieux pour apprecier la beauté.

La science répond aux besoins de nos peurs (noir->éclairage)

La religion est un paliatif à la peur, la comprendre et l'accepter c'est mieux.

Je n'ai rien contre la religion mais je dis que c'est un outil pour fabriquer des chiens.

Si certains sont capables de le comprendre et de prendre cela comme une philosophie, tant mieux, d'autres sont à dresser car ils ne prennent plus foi qu'en cela et suivent leur maître sans réflechir. D'ou les guerres de religion.

La religion en philosophie:oui, en dictat:non.

L'égalité c'est de ne pas se chercher un maître et ne pas en être un.

J'ai connu un excellent curé quand j'étais en terminal, j'allais le voir entre midi et deux, nous faisions des parties d'awélé, d'echec et même de pugila (séance de défoulement). Tres sympas, il n'a jamais souhaité m'entrainer dans sa religion.

Ca pouvait être un bordel phénoménal chez lui, il m'a appris que plus quelqu'un était ordonné à l'exterieur, plus c'était le souk à l'interieur. Je l'ai constaté plusieurs fois.

La beauté ne rend pas plus heureux, l'acceptation de ce que nous sommes rend plus heureux, d'ailleurs, ce sont souvent les plus beaux qui vont en chirurgie et les plus maigres qui font des régimes.

La science permet de maitriser son environnement, nos ancêtres ont fait des armes en pierre puis des arcs puis des fusils puis... pour se proteger des agressions exterieures. Si dans ta piece noire tu y met un prédateur, tu verra le religieux courrir dans tout les sens, le non religieux utilisera une arme. Cela ne veut pas dire qu'il aura maitrisé sa peur. exemple:une abeille ne te piquera jamais si tu n'en as pas peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

C'est déjà plus malin comme réflexion tiwi :smile2:

Mais si la religion peut transformer en chien, la science transforme en machine, je suis pas sur qu'on ai vraiment progressé sur le plan de la libération des êtres humains.

Sinon, je suis d'accord. La science est un outils qui nous sert à maitriser notre environnement. (Le comprendre plutôt, la maîtrise vient de la technique, qui applique la science). En particulier sur le plan "objectif". Et elle y excelle, heureusement pour nous ^^

La religion est un outils qui nous sert à mieux percevoir et entrer en symbiose avec notre environnement. En particulier sur le plan humain, sensible.

La religion n'aide pas systématiquement à effacer nos peur, notre stress, nos angoisses sur le but de nos vies, notre impression d'être écrasé par fonctionnement imécile du monde (et de nos semblables) etc... mais c'est une partie de son travail. La science ne s'occupe jamais de ces choses là.

Je pense que le principal rejet viens de là. La religion est une quête de la vérité sensible du monde, alors que la science est une quête de la vérité objective du monde.

Les humains sont un peu des deux. Ils ont donc besoin des deux.

Ce sont deux recherches de vérités, mais pas deux recherches de même nature. Elles ne s'opposent jamais.

Ceux qui croient que science et religion s'opposent placent toujours l'autre camps sur le mauvais plan.

Par exemple, les anti-religieux débiles qui ne cessent de croire que les religieux croient que la bible est une description objective de la réalité... Et qu'il devraient abandonner leur texte sacrée parce qu'il est évident que la description objective qu'il fait du monde est fausse.

Raté ! C'est une description sensible, qui amène à une perception d'une vérité sensible du monde.

Mais à moins d'être totalement con, les religieux d'aujourd'hui (depuis la fin du moyen âge quand même, ça date pas d'hier) savent pour la plupart que ce sont des histoires, des paraboles, contenant des sagesses, (comme les contes de grands-mère, qui, si on écoutait ces pseudo-scientifiques idiots devraient tous être brulé tellement ils est évident qu'ils racontent des trucs faux).

Alors bien sûr, ceux qui perdent de vu que ces domaines sont des outils se font souvent avoir.

Les religions ne sont pas les choses sacrées mais des outils qui nous aide à les percevoir (les choses sacrées).

La recherche objective de la vérité peut sembler une bonne chose, mais il y a un moment où, si un scientifique se demande s'il ne va pas faire sauter la planète à la bombe H, ou créer une maladie mortelle radicale et inguérissable, pour savoir ce que ça fait objectivement, et faire avancer la science, il faut l'arrêter.

(Par ailleurs, sans vouloir réduire la connerie des guerres de religion, la science et la technologie ont fait bien plus de mort que la religion et la théologie.)

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. (La conscience n'est pas la religion ;) )

Religion sans conscience n'est que ruine de l'âme. (La conscience n'est pas la science ;) )

Notre conscience, c'est la perception et le respect de nos deux parties, objectives et subjectives, qui nous l'apporte.

Si on reste enfermé dans l'un, ou dans l'autre, on est rien d'autre qu'un fanatique.

c'est pas faux même si je n'aime pas trop le portrait du non croyant.

ils ne se sentent pas tous supérieurs

Non, bien sûr ;) Certains, d'un côté comme de l'autre, ne participent pas à la "lutte", et la trouve inutile, voir immature.

Mais c'est quand même assez courant ce besoin presque compulsif de vouloir à tout prix montrer que leur science est "supérieure" à la religion.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Il nous reste encore le droit de rigoler et de boutader dans ce pays ;-)

Je pense qu'il faut quand même passer au dessus de la religion fermée pour passer à une philosophie ouverte. Adios le pape et tout pour une éducation philosophique des enfants. Tout conte dans le même esprit peut remplacer la bible qui se dit vraie et génère des loups. La religion fait tout pour empêcher de comprendre que c'est une philosophie afin d'entraîner la soumission à un maître absolu.

Par contre, la science devrait elle aussi s'éduquer par de la philosophie. Rechercher pour détruire, je ne vois pas trop le progrès mais plutôt une régression. Comme quoi on peut être très intelligent et très con en même temps. Les scientifiques te diront qu'ils ne sont pas responssable des recherches qu'ils font. En attendant, l'Homme n'avance pas et beaucoup ne doivent voir que l'argent ou le bonheur d'être reconnus dans leurs travaux qui ne servent que le profit.

L'humaniste n'est-il pas un ensemble des deux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GOZLEINE Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 35ans
Posté(e)

j ai pas le courage de tout lire alors je sais pas si s a était dit mais j y vais quand meme .

il y a des siècles de ça un certain KARL MARX a dit : « La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans c¿ur, comme elle est l'esprit de conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple ».

Modifié par GOZLEINE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

(D'un autre côté, question drogue, je sais pas si la science à meilleur dos. Là non plus je suis pas sûr qu'on ai vraiment progressé sur ce plan ^^ )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Je pense que le principal rejet viens de là. La religion est une quête de la vérité sensible du monde, alors que la science est une quête de la vérité objective du monde.

Les humains sont un peu des deux. Ils ont donc besoin des deux.

Tu prétends que la religion est une recherche de la vérité sensible.

Cela pose deux questions :

  • Qu'est-ce que la "vérité sensible" ?
  • Comment se passe cette recherche (quelles découvertes ont été faites ?) ?

Concernant la seconde question, je n'ai pas l'impression qu'il y ai eu une vraie recherche dans certaines religions "mainstream".

Par exemple, dans l'Eglise catholique ou l'Islam chiite, on n'a pas vraiment observé de recherche de la "vérité sensible".

Pire, si on regarde le Vatican, on s'aperçoit que le but de la religion n'est pas la vérité sensible, que le sensible, au contraire, est en dehors du champ d'étude de la religion.

Voici un discours de Jean-Paul II sur le sensible : Aux Membres de l'Académie pontificale des Sciences, Jean-Paul II, 31 octobre 1988

5. La science expérimentale suscite une légitime admiration, et l'Eglise encourage volontiers les recherches des savants qui nous aident à comprendre les énigmes de l'univers physique et biologique. Mais la science expérimentale n'épuise pas toute la connaissance de la réalité. Au-delà du visible et du sensible, il existe une autre dimension du réel, attestée par notre expérience la plus profonde: c'est le monde de l'esprit, des valeurs morales et spirituelles.
Dans le monde sensible, ces richesses semblent dispersées et amoindries, mais elles n'en rappellent pas moins, particulièrement en l'homme, l'image de l'unité véritable du Créateur.

Dans le catholicisme, il semblerait donc qu'on oppose le sensible au religieux : on a donc trouvé un contre-exemple conséquent à l'affirmation "La religion est une quête de la vérité sensible du monde".

Le Vatican ne fait que reprendre la distinction platonicienne entre monde sensible et monde des idées, sauf que, bien entendu, le monde des idées est remplacée par le monde spirituel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Attention Grenouille. Le mot sensible change radicalement de sens dans le contexte de ta citation.

Dans les citations que tu as trouvé, il s'agit de sensible par : la perception des sens. Donc justement la perception du monde froid, matériel et mesurable. C'est à dire le contraire du "sensible" que j'employais.

Moi, j'employais le mot recherche d'une vérité sensible en associant le mot sensible à la subjectivité. Aux sentiments et sensations intérieures. Et non pas aux perceptions externes "mesurables" très objectivement.

C'est à dire exactement ce que dis le pape quand il parle de "l'autre dimension du réel, attestée par notre expérience la plus profonde". (et c'est très loin d'être le seul "monde des idées" froid de Platon :smile2: )

Si tu veux des résultats de cette recherche sensible, ils pullulent.

La musique par exemple.

La peinture.

L'architecture.

La poésie, ou les mosaïques (pour l'islam par exemple.)

La Sculpture. (dont les grecs ont raffolé pour leurs temples)

Il y a un nombre considérable de domaines artistiques qui ont été développé par les religions. (Même si ces résultats peuvent être utilisé ailleurs. tout comme les résultats de la science peuvent être utilisés pour autre chose que pour la science.)

Et je parle là des techniques elles même. Mais on peut bien sûr aussi y ajouter beaucoup des œuvres particulières qu'elles ont générée.

La plupart des cérémonies recherchent à atteindre cette sensibilité. Même dans les plus anciennes religion.

Les sacrifices humains des incas... l'auto-flagellation (complètement masochiste par ailleurs) pour les premier catholiques...

Des connaissances incroyable sur les plantes/racines et leurs effets hallucinogènes ont été accumulés par les recherches des chamans.

Les outils, procédures ou techniques utilisés encore actuellement par les chimistes, et quelques matières ont été découverts par les alchimistes dans leur quêtes de la vérité divine. (la différence entre l'alchimie et la chimie porte justement sur cette recherche sensible, qui est omniprésente en alchimie, et totalement absente de la chimie)

Autre exemple, parmi la multitude : Les religions prônent l'extase par la prière. Qui est une forme de cette recherche sensible.

La méditation en est une autre forme.

Chacune y a développé des techniques (donc tout un savoir) qu'il est facile d'utiliser et de pratiquer, même sans croire dans les religions qui les ont développés, pour en voir les effets bien réels.

Les quêtes des bouddhistes, comme celles de ceux qui faisaient des vœux de pauvreté, ou de silence, était cette quête sensible sensé les approcher de la vérité divine. (Plus de la vérité sensible pour les premiers, qui n'ont pas de Dieu dans leur religions, mais ont tout de même cette recherche sensible.)

En fait, la moindre chose créé ou faite par les religions correspond à cette recherche sensible pour s'approcher de la vérité divine.

Même les guerres et combats des paladins pendant les croisades... Chacun de leur geste était dirigé (en théorie) par la recherche de l'illumination divine en massacrant les troupes impies.

(Je n'ai pas dis que les gens ne pouvaient pas être utilisé et orientés en empruntant le chemin de cette recherche. Tout comme les scientifiques sont utilisés et orienté par les industriels, politiques et militaires dans leurs recherches de la vérité objective)

Et c'est en cherchant la nature et les techniques développés par les différentes religions pour cette quête, ainsi que les orientations qu'ils donnent pour atteindre cette vérité sensible qu'on peut facilement les différentier les unes des autres, ou voir leur évolution. (quête à travers la sobriété, la pureté, la simplicité pour l'église catholique romane, dans la fioriture et la "perfection" du détail pour l'église de la renaissance)

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
arwena Membre 8 443 messages
aventurière petit format‚ 39ans
Posté(e)

Pour avoir vécu plus jeune dans une communauté catholique (que j aurai tendance à appeller secte), et avoir eu des grands parents catho, je dirais que non la religion ne rend pas forcément heureux!

en effet j ai rarement eu affaire à des personnes aussi fermée et figée dans leurs principes, s offusquant dés qu un autre avait une maniére de voir un peu différente...et dans mes souvenirs aucuns ne semblait rayonner de bonheur!

Cependant je pense qu on peut trouver une certaine forme de serenité dans la religion à partir du moment ou ne se laisse pas emprisonner par ses dogmes et que celle ci nous laisse libre de penser et d agir selon notre libre aritre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je suis d'accord avec toi Arwena.

La religion n'est efficace que si ont reste libre. Si elle consiste moins en des comportements "sociaux" qu'en des comportements de recherche de notre propre voie (voix... je sais pas lequel choisir)

PS : pour tiwi.

Je suis d'accord, la philosophie pourrait être un bon moyen de forcer ces deux là (science et religion) à ne pas déborder en dehors de leurs limites respectives.

Bonne idée ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Ecoute ma voix et vois la bonne voie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant