Une nouvelle etude montre l'importance des peres

Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

J'ai rien trouver concernant l'intelligence des orphelins.

Mais j'aurai du mal à croire que ce sont des sous doués.

Tout comme j'ai beaucoup de mal à concevoir qu'un gamin de famille monoparentale (que ce soit avec le père ou la mère) ai moins de chance de réussite qu'un gamin ayant père et mère.

bon, après j'ai aucun chiffre à l'appui donc c'est simplement personnel.

Mais je pense que c'est un très gros raccourci que de dire qu'un gamin réussira plus facilement s'il a son père ou pas.

Concernant le QI, les psychologues s'accordent à dire que ça ne signifie pas grand chose. C'est une forme d'intelligence comme il en existe plusieurs autres et, sauf pour des résultats hors normes, ça ne rentre que très peu en considération dans la vie de la personne.

Et pour avoir passé pleins de tests de QI quand j'étais gamin, je dirai que c'est vraiment de la daube.

J'ai jamais eu deux fois le même résultat, et la différence ne se faisait pas en demi points mais en dizaines de points.

Et je pense pas que d'une heure à l'autre je sois devenu beaucoup plus intelligent subitement, ni même d'une année à l'autre en fait.

Non parce que la première fois j'avais 115, je sais pas pourquoi, on m'a fait refaire le test juste après les résultats et ensuite j'ai eu 133.

Un an plus tard j'avais 141 et la dernière fois j'avais 159.

Et le pire dans tout ça que je me sens de plus en plus con. :smile2:

Modifié par Kégéruniku 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
J'ai rien trouver concernant l'intelligence des orphelins.

Mais j'aurai du mal à croire que ce sont des sous doués.

Tout comme j'ai beaucoup de mal à concevoir qu'un gamin de famille monoparentale (que ce soit avec le père ou la mère) ai moins de chance de réussite qu'un gamin ayant père et mère.

bon, après j'ai aucun chiffre à l'appui donc c'est simplement personnel.

Mais je pense que c'est un très gros raccourci que de dire qu'un gamin réussira plus facilement s'il a son père ou pas.

J'ai trouve cette etude sur la difference de QI entre les enfants en orphelinat et ceux adoptees.

The New York Times

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Naphtaline
Invité Naphtaline Invités 0 message
Posté(e)

¿Most of us take it as almost intuitive that being in a family is better for humans than being in an orphanage,¿

Je crois qu'il n'y avait pas nécessairement besoin de faire une étude pour en arriver à cette conclusion...Pour en revenir au topic, le développement cognitif de l'enfant est complètement lié à son développement affectif, un enfant avec un père (puisqu'ici il s'agit du père) présent et impliqué sera évidemment plus épanoui et donc plus réceptif au monde qui l'entoure qu'avec un père absent.

Maintenant je ne crois qu'il y ait de relation de cause à effet entre le QI, la réussite scolaire et a fortiori la réussite sociale, qui reste en plus à définir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
En quoi c'est pernicieux? :smile2:

Si demain tu as des momes et que l'etat decide que finalement le role du pere est negligeable (comme c'est aujourdhui le cas en Angleterre) tu risques de te retrouver sans droit si ta femme decide de divorcer et de partir avec les momes.

Donc si ce genre d'etudes sont importante. Et tant pis si ca ne fais pas plaisir a certains qui aimeraient etre confortee dans leur prejuges.

je te rassures, en Fance aussi la place du père est quantité négligeable ;)

Ce n'est effectivement pas toujours le cas.

C'est faux. Le QI, et cela est reconnus par tous les scientifiques travaillant en neuroscience ou meme en psychologie educative, que le QI est au contraire un bon predicteurs pour ce qui est des resultats scolaire et de la reussite professionel. Il y a aussi une forte correlation entre le QI et la sante.

Maintenant, je me permet de le rappeller pour la seconde fois, on parle de moyenne.

C'est la encore une mauvaise conception du QI. Meme un demi point de QI est considerer comme significant lorsqu'il s'agit du devenir d'un enfant.

bah avec 140 du QI je gagne pas plus que le pékin moyen. :mur:

même que j'ai foiré mes études

La mauvaise conception, c'est de mélanger QI et intelligence. Le QI est une forme d'intelligence, qui peut tres bien ne pas être "cultivée".

Un enfant doté d'un QI nettement au dessus de la moyenne peut être totalement ejecté du système scolaire, simplement parce que le système est fait pour la norme. Il en va de même pour la vie professionnelle.

Si j'avais un gosse , je n'irais certainement pas l'emmerder avec des tests de QI , sauf si cela se revele necessaire ( si l'enfant a des difficultés d'adaptation par exemple ).

Il y a une multitude d'armes pour affronter la vie, je pense que se focaliser sur ce truc, c'est passer à côté de l'essentiel.

Et puis à mon avis, y'a quand même mieux comme argument pour permettre à un enfant de voir son père apres un divorce ou une séparation que "c'est pour lui faire gagner trois points de QI"

:mur:

Modifié par goldored

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean Bambois Membre 661 messages
Forumeur forcené‚ 53ans
Posté(e)
C'est faux. Le QI, et cela est reconnus par tous les scientifiques travaillant en neuroscience ou meme en psychologie educative, que le QI est au contraire un bon predicteurs pour ce qui est des resultats scolaire et de la reussite professionel.

Kyrilluk, j'aimerais lire tes sources en ce qui concerne cette affirmation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
:smile2: De quoi tu parles??

Cette etude a ete validee deux fois: tout d'abord dans un journal scientifique (Journal reference: Evolution and Human Behavior(DOI: 10.1016/j.evolhumbehav.2008.06.002))

et dans le New Scientist.

Je te parle de comité de lecture scientifique, pas d'un comité de redac chef.

Si tu avais lu l'article

Je l'ai lu.

Et je me dis que c'etait pas la peine de faire une etude pour en arriver a conclure qu'avoir un parent attentionné est mieux qu'être elevé en foyer.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anksunamun Membre 1 572 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Prendre qu'un seul paramètre n'est pas valable: il faut plutôt tout prendre en compte.

-Le lieu. Banlieu, "genre Neuilly", campagne...

-L'éducation. ZEP, publique, privé...

-Niveau social des parents. Patron, cadre, ouvrier, artisan...

-Quotient Intellectuel "de base" de l'enfant.

etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je te parle de comité de lecture scientifique, pas d'un comité de redac chef.

:smile2:

Avant de pouvoir etre accepter dans un journal scientifique, un article doit passer par un comite d'expert "peer review", ce qui est manifestement le cas de cet article.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean Bambois Membre 661 messages
Forumeur forcené‚ 53ans
Posté(e)

Un journal scientifique reste un journal, qui n'a que sa bonne foi comme garantie de probité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)
Non. Ca veut simplement dire que pour eux les choses sont plus difficiles. Mais bon, c'est pas franchement un scoop. Sauf peut etre pour ceux ou celles qui continuent de croire que les peres n'ont plus leur utilite dans une famille "post-moderne".

Ils ont leur utilité, autant que la mère, mais tout comme elle ils peuvent être remplacés oO

A vrai dire la bible dit la meme chose. Dieu est le pere des orphelins.

C'est une question de moyenne. Et sinon tu travailles dans quoi? (je n'attend pas de reponse rassure toi :mur: ). L'etude parle non seulement du QI mais aussi de la reussite sociale.

En Angleterre, meme si cette etude n'en parle pas, il est neamoins troublant de constater que l'echec scolaire est tres prononcee parmi les garcons jamaicains. Et il se trouve qu'un enfant jamaicain sur deux vis sans son pere (par comparaison, la proportion est de 16% pour les enfants d'origine indiene, 22% pour les enfants d'origine anglaise).

j'ai grandi avec mes deux parents (et je vis encore avec eux à l'heure actuelle xD), et ils se sont tout les deux autant impliqués dans ma croissance et mon éducation qu'il était bon de le faire. Mais ma vie sociale et ma réussite sociale donc sont ... pathétiques xD

Bon derrière il est vrai que je suis remarquablement intelligente comme on aime à me le faire remarquer :smile2: ;)

Les études, on leur fait dire ce que l'on veut.

Il me semble assez évident que plus on s'occupe d'un enfant, plus il peut développer son potentiel. Un enfant qui a deux parents ou plus a déjà plus de temps qui lui est consacré ( normalement parce que ça n'est pas nécessairement le cas ).

Après, le QI ne signifie pas grand chose quant à la réussite future de l'enfant, ni ses résultats scolaires. Ca ne sert à rien d'avoir des matières premières si on a pas les outils ou machines pour les transformer.

Et en prime, on constate "quelques points de QI" en plus ... donc peanuts en terme de résultat au final.

Je ne vois pas l'interêt , à part s'il s'agit d'appuyer un message moral et social.

Surtout que le QI, quoi ... ça ne sert vraiment à rien xD Et en plus c'est pas un indicateur d'intelligence à proprement parler, mais de ta capacité à te servir de ta logique et d'autre critères bizarres dont je n'ai pas retenu le nom ^^

Ce n'est effectivement pas toujours le cas.

C'est faux. Le QI, et cela est reconnus par tous les scientifiques travaillant en neuroscience ou meme en psychologie educative, que le QI est au contraire un bon predicteurs pour ce qui est des resultats scolaire et de la reussite professionel. Il y a aussi une forte correlation entre le QI et la sante.

Maintenant, je me permet de le rappeller pour la seconde fois, on parle de moyenne.

C'est la encore une mauvaise conception du QI. Meme un demi point de QI est considerer comme significant lorsqu'il s'agit du devenir d'un enfant.

ALors si tu fais passer un test à un enfant et qu'il a un résultat un peu faible, tu peux dors et déja lui annoncé qu'il va rater sa vie ? sympaaaaaa xD

Le QI indicateur de santé ? oO Non je ne crois pas xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
:smile2:

Avant de pouvoir etre accepter dans un journal scientifique, un article doit passer par un comite d'expert "peer review", ce qui est manifestement le cas de cet article.

Non ce n'est pas manifestement le cas de cet article ;) Le New Scientist n'utilise pas de comité de lecture, donc de peer review.

De plus, l'"étude" menee n'a aucun caractere d'universalité puisqu'elle n'est fait que sur un échantillon restreint d'individus.

Quant a tes propos sur l'importance accordée per les scientifiques au QI sont largement à relativiser, je dirai même qu'au contraire, ce sont les scientifiques eux même qui on désacralisé son importance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Pour la prochaine faite des peres, avant de choisir votre cadeau, reflechir a ce que vous avez reussi a accomplire dans votre vie pourrait vous aider a choisir entre une cravate en polystirene ou un nouveau set de clubs de golf :mur:

Une nouvelle etude, citee dans le New Scientist, revelle que plus un pere s'investit dans l'education de ses enfants et plus ceux-ci sont susceptible de devenir plus intelligent et reussir leur vie d'adulte.

Le temps que le pere passe avec son enfant semble le facteur determinant pour ce qui est de "booster" son QI. A 11 ans, il n'est pas question de seulement un demi points mais de quelques points de QI.

La suite de l'article, en anglais (desole mais je n'ai pas trouver l'article encore traduit dans les medias francophone):

Source: New Scientist

Pourquoi cibler spécialement le père ? :mur:

Il est évident que n'importe quel adulte s'impliquant dans l'éducation d'un enfant et le stimulant va forcément être favorable. Sociabilisation, augmentation des compétences, valorisation, assurance. L'adulte peut être le père, certes, mais aussi la mère, le frère, le prof, le tuteur, etc...

Le père et la mère restent à priori les plus importants car les plus écoutés (et aussi parce qu'ils ont le devoir de s'occuper de l'enfant), mais pas forcément.

Bref, quand un adulte s'investit dans l'éducation d'un enfant, dans son avenir, dans son parcours, c'est sûr que ça donne des résultats.

bah avec 140 du QI je gagne pas plus que le pékin moyen. ;)

même que j'ai foiré mes études

:smile2:

Pareil. J'ai un QI qui ne reflète pas du tout mon niveau social, ni ma paye ridicule. :mur: Le QI est une échelle théorique potentielle à prendre avec beaucoup de pincettes.

Pour ce qui est des différences entre orphelin et enfants en famille, c'est la stabilité émotionelle qui va primer. Et le fait d'être au sein d'un famille permet en général de meilleures condition d'étude, de sociabilisation ou encore d'épanouissement personnel.

Encore faut-il avoir une famille compétente...

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Non ce n'est pas manifestement le cas de cet article :smile2: Le New Scientist n'utilise pas de comité de lecture, donc de peer review.

Qui a fait cette etude? Ou a-t-elle ete d'abord publiees avant que les journalistes scientifiques du New Scientist en fasse un resume?

Comme je l'ai ecrit page 2, cette etude a ete publiee dans le peer-reviewed medical journal Evolution and Human Behavior et je t'ai meme donner la reference: (DOI: 10.1016/j.evolhumbehav.2008.06.002))

http://www.ehbonline.org/article/S1090-513...0063-9/abstract

De plus, l'"étude" menee n'a aucun caractere d'universalité puisqu'elle n'est fait que sur un échantillon restreint d'individus.

L'etude a ete menee sur 17,146 enfants sur une periode de 30 ans. Une etude bien plus representative que la plupart des etudes sur ce sujet. Ceci dit, si tu as mieux en terme de representativite, je suis preneur. ;)

Quant a tes propos sur l'importance accordée per les scientifiques au QI sont largement à relativiser, je dirai même qu'au contraire, ce sont les scientifiques eux même qui on désacralisé son importance.

Hum.. c'est d'ailleur la raison pour laquel les etudes menees sur l'intelligence implique toute a un moment ou a un autre, un test de QI?

http://www.sciencedaily.com/releases/2008/...80605163804.htm

http://www.sciencedaily.com/releases/2008/...80909111022.htm

http://www.sciencedaily.com/releases/2007/...71105171949.htm

Etc, etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mr C Membre 602 messages
Forumeur forcené‚ 26ans
Posté(e)

bonjour kyrilulluk, je pense que ton article c'est de la merde.

J'ai grandi sans connaitre mon père et je n'ai appris son prénom qu'à l'^âge de 10 ans . Je l'ai jamais vu.

ET JE NE SUIS PAS UN ATTARDé MENTAL! je suis en terminale S, après une 1e S où j'ai été premier de ma classe toute l'année, et ça continu ( j'ai 18 de moyenne en math au premier trimestre de cette année ) pour le moment, et je ne suis pas dans un lycée pourri, ni dans une classe pour attardé...

et mon QI est supérieur à la moyenne

je crois que ton journal a pas fais son enquète de manière très scientifique...

quand au fait que les études sur l'intelligence implique un test de QI c'est parce que c'est le seul test d'"intelligence" qui existe. Et il est vrai que les scientifique et les pédiatre et bien d'autre encore s'entende sur la connerie de la chose ( c'est sur que si qqun à en dessous de 50, ça veut dire qqchose, s'il a audessus de 150 aussi, mais c'est pas représentatif au point près )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Je ne remets pas en question la validité de cette étude mais par contre je me demande bien à quoi elle sert.

Les anglais en sont-il au point de croire que les pères ne servent à rien ? ;)

Le QI, et cela est reconnus par tous les scientifiques travaillant en neuroscience ou meme en psychologie educative, que le QI est au contraire un bon predicteurs pour ce qui est des resultats scolaire et de la reussite professionel.

c'est juste. Mais tu trouveras toujours les exceptions qui confirmeront la règle.

C'est d'ailleurs ce qui se passe ici. Tous ces témoignages qui viennent contredire cette étude en réalité n'infirment pas grand chose :smile2: . L'étude ne dit pas que TOUS les enfants sans père ne réussissent pas professionnellement.

Une étude statistique donne des résultats dont la tendance est significative, ou non. Donc, tout n'est jamais foutu pour tous ceux qui se trouvent dans la partie "défavorisée" de l'étude ;) (et pour ma part, c'est ce que je retiens de ce genre d'étude)

C'est la encore une mauvaise conception du QI. Meme un demi point de QI est considerer comme significant lorsqu'il s'agit du devenir d'un enfant.

:mur: euh là par contre j'en doute fort. Un demi-point de QI n'a strictement aucune importance. D'ailleurs le QI lui-même est si peu fiable qu'en général on ne parle pas d'indice fixe mais "d'intervalle de confiance". On ne dira pas "tel enfant a obtenu tel QI à tel test" , on dira "ses résultats se situent dans la zone : 91 - 105 à 95% d'intervalle de confiance" (je dis des chiffres au pif hein !) Cette zone comprend plusieurs points de QI.

Si tu as des liens sur le niveau d'intelligence des enfants dans les orphelinats, je suis preneur. J'ai participe a la creation d'une association humanitaire qui s'occupait d'enfants abandonne en Roumanie et ce que j'y ai vu m'a convaincu qu'un enfant sans l'amour et la stimulation intellectuelle de ses deux parents a peu de chance de se developper harmonieusement du point de vue affectif et intellectuel.

Voilà. Et ça tout le monde le sait je crois. Mais en réalité, il ne s'agit pas de "l'amour et la stimulation intellectuelle de ses deux parents" mais plutôt des adultes nourriciers en charge de l'éducation de l'enfant. Le problème de ces orphelinats, c'est davantage l'absence d'un adulte référent et suffisamment disponible pour répondre aux besoins vitaux et affectifs de l'enfant.

Evidemment, pour tout enfant il vaut mieux évoluer dans une "famille idéale" mais existe-t-elle seulement ?

Le garçon a besoin d'un père pour s'identifier à lui, la fille à besoin d'une mère pour les mêmes raisons, mais on sait aussi qu'en l'absence de l'un ou de l'autre, l'enfant trouvera autour de lui un modèle auquel il pourra s'identifier pour se construire.

Et puis quoi, comme l'indique cette étude, ce n'est pas tant la présence effective du père qui compte mais plutôt "what kind of father he is". Ce qui tombe sous le sens.

En fait je trouve que l'étude elle-même est déjà dirigée de par sa problématique de base.

Fais donc une étude sur le QI des enfants dont le père est présent mais maltraitant et je suis sûre que les résultats montreront une influence sur le développement intellectuel des enfants. :mur:

le développement cognitif de l'enfant est complètement lié à son développement affectif, un enfant avec un père (puisqu'ici il s'agit du père) présent et impliqué sera évidemment plus épanoui et donc plus réceptif au monde qui l'entoure qu'avec un père absent.

voilà :mur:

Maintenant je ne crois qu'il y ait de relation de cause à effet entre le QI, la réussite scolaire et a fortiori la réussite sociale, qui reste en plus à définir.

Avec la réussite scolaire, si il y a une relation directe, mais certainement pas à quelques points près.

Quant à la réussite sociale, elle dépend bien plus de l'environnement social lui-même.

bonjour kyrilulluk, je pense que ton article c'est de la merde.

J'ai grandi sans connaitre mon père et je n'ai appris son prénom qu'à l'^âge de 10 ans . Je l'ai jamais vu.

ET JE NE SUIS PAS UN ATTARDé MENTAL! je suis en terminale S, après une 1e S où j'ai été premier de ma classe toute l'année, et ça continu ( j'ai 18 de moyenne en math au premier trimestre de cette année ) pour le moment, et je ne suis pas dans un lycée pourri, ni dans une classe pour attardé...

et mon QI est supérieur à la moyenne

je crois que ton journal a pas fais son enquète de manière très scientifique...

quand au fait que les études sur l'intelligence implique un test de QI c'est parce que c'est le seul test d'"intelligence" qui existe. Et il est vrai que les scientifique et les pédiatre et bien d'autre encore s'entende sur la connerie de la chose ( c'est sur que si qqun à en dessous de 50, ça veut dire qqchose, s'il a audessus de 150 aussi, mais c'est pas représentatif au point près )

bein... je crois pas que cette étude soit "de la merde". En fait j'en sais rien mais je trouve qu'il n'y a pas vraiment de raisons de douter de sa validité.

Encore une fois, les résultats d'une étude donnent une tendance significative et rien de plus. Elle n'exclut pas les milliers de personnes qui ne se retrouvent pas dans cette tendance majoritaire !

Il faut la considérer à grande échelle. Et peut-être bien plus s'attacher à tous ceux qui n'entrent pas dans cette fameuse majorité pour mieux en comprendre les raisons et en tirer un enseignement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Les études, on leur fait dire ce que l'on veut.

Il me semble assez évident que plus on s'occupe d'un enfant, plus il peut développer son potentiel. Un enfant qui a deux parents ou plus a déjà plus de temps qui lui est consacré ( normalement parce que ça n'est pas nécessairement le cas ).

+1

Un enfant se développe d'autant plus qu'il communique avec des adultes savants.

Ces adultes savants peuvent être le père, la mère, un père adoptif, un prof ...

Le fait que l'adulte en question soit de sexe masculin, et le père biologique, ne lui donne aucune supériorité en la matière.

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
piploutt^^ Membre 50 messages
Forumeur en herbe‚ 25ans
Posté(e)

oula, l'influence des pères.. il est sure que la présence des deux parents est importante pour l'éducation et l'évolution de l'enfant.

un enfant auquel il manque un parent est en général:

-renfermer sur lui-même

-ou au contraire, à peur de la solitude (mon cas)

-il peux avoir le besoin de donner beaucoup plus d'amour pour se sentir aimé

-ou alors n'en donne pas car il a l'impression de ne pas en avoir reçus

une personne qui se considère "sans père" parce que celui-ci est partit après sa naissance, ou à été violents (envers sa mère par exemple, ou lui-même) peut également donner énormément d'amour puis avoir peur d'être abandonner et donc: se forcer à détester la personne.

Certains dirons qu'il ne veulent pas se faire subir parce qu'ils tiennent de leurs père: c'est faut!

pour moi le caractère de chacun se forge par l'éducation avant tout, les gène y sont pour quelques chose bien sur mais l'éducation prend le dessus. par conséquent, une personne qui aurais vue sa mère se faire battre par son géniteur, aurais en général était éduqué par sa mère: par conséquent, il ne se fera pas subir.

voila ma petite interprétation personnelle, tiré d'événements vécus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
C'est une question de moyenne. Et sinon tu travailles dans quoi? (je n'attend pas de reponse rassure toi :mur: ). L'etude parle non seulement du QI mais aussi de la reussite sociale.

En Angleterre, meme si cette etude n'en parle pas, il est neamoins troublant de constater que l'echec scolaire est tres prononcee parmi les garcons jamaicains. Et il se trouve qu'un enfant jamaicain sur deux vis sans son pere (par comparaison, la proportion est de 16% pour les enfants d'origine indiene, 22% pour les enfants d'origine anglaise).

Ha ouai? Et les petits jamaïcains en moyenne, il sont issu de quel classe social?

Et en ce qui concerne les filles?

bah avec 140 du QI je gagne pas plus que le pékin moyen. :smile2:

même que j'ai foiré mes études

........ bein alors je dois avoir 350 moi ;)

:mur:

Je ne remets pas en question la validité de cette étude mais par contre je me demande bien à quoi elle sert.

Oh.... je pense que cela peut aider certains a validé leur théories selon laquelle, les parents homosexuel ne peuvent élevé leurs enfants.

Par exemple. :mur:

Ou bien que c'est la preuve que, comme nous l'apprend une éducation religieuse que a le pere est d'un importance capitale dans la structure familial imposé par la religion.

Peut etre que dans quelques jours on va voir une étude prouvant que la mère est important pour l'éducation des petites filles. Que celle qui n'ont pas de mère, sont moin bonne pour le ménage, la vaisselle, faire plaisir a son mari.....

Modifié par AGM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
........ bein alors je dois avoir 350 moi :mur:

:mur:

facile :smile2:

moi tu sais, à part deviner des suites logiques, je sais pas faire grand chose.

si mon boulot se bornait à deviner quel carré suit les 2 autres, je gagnerais peut-etre ma vie. ;)

le QI c'est bidon quoi :mur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

Mais il n'y a pas plusieurs types d'intelligence?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant