La vérité

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Je m'interroge sur la Vérité. :snif:

La vérité peut-elle est multiple?

Pour ma part, c'est non. :snif: je pense détenir la vérité dans mon affirmation, mais j'aimerai que quelqu'un me démontre le contraire. :snif: Je doute de ma vérité, je la remet en cause :snif:

Jusqu'à présent mon raisonnement a toujours été le suivant: un fait est un fait. Il n'a qu'une vérité.

Apres chacun va lui donner son propre sens, sa prore interprétation qui pourra donner l'illusion d'une vérité multiple, mais pour moi, il n'y en a qu'une dans l'absolu. Si c'est noir, c'est noir. C'est pas blanc, même si je le vois blanc.

Entre savoir et penser savoir, il y a une différence.

Se faire sa propre vérité, n'est pas La Vérité.

Deux afirmations contradictoires, ne peuvent être vraies. Soit elles sont toutes les deux fausses et n'atteignent pas le statut de vérité soit l'une des deux est La Vérité.

Qu'en pensez-vous? Peut-il y avoir plusieurs vérités? Si oui, comment?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
CmoiC Membre+ 26 317 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 39ans
Posté(e)

Tout dépend de quelle Vérité on parle...

Si on parle de vérité démontrable, palpable, scientifique ... alors là oui il n'y a qu'une seule vérité.

Mais dès que nous parlons de vérité philosophique, conceptuelle, de vérité de la vie, dès que l'être humain entre en ligne de compte, nous sommes confrontés à une multiplicité de vérités, autant que de consciences en présence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 26 101 messages
A ghost in the shell‚ 41ans
Posté(e)

La vérité est une notion toute relative.

Tout dépend du point de vue utilisé par celui qui l'énonce.

Si je regarde un cyclindre par son extrémité, je ne vois qu'un disque.

Si je regarde ce même cyclindre en décalant légèrement mon regard, je perçois alors sa profondeur, et en déduit qu'il s'agit bel et bien d'un cyclindre.

Pourtant, si on me pose la question de ce que je regarde dans le premier cas, je dis qu'il s'agit d'un disque et c'est une vérité incontestable, sous preuve qu'on se mette dans les mêmes conditions.

La vérité peut donc bel et bien être multiple, tout dépend du référentiel utilisé et des informations à disposition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Déja, commencer en postulant que cela depend du sujet sur lequel on cherche la vérité, n'est-ce pas partir de l'idée qu'il peut y'en avoir plusieurs?

POurquoi en sciences, y'aurait-il qu'une vérité et pas dans les autres domaines?

ensuite, en quoi la présence de l'être humain entrainerai-t-elle différentes vérités?

Voila, j'ai du mal a comprendre comment la vérité peut être relative!

POur l'exemple du cylindre: quand tu le regardes dans une certaine position tu vois ton disque, mais il n'empeche que c'est tout de meme un cylindre, c'est la , la Vérité absolue. Il s'agit d'un cylindre. Tu as d'abord vraiment vu un disque, mais c'est faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CmoiC Membre+ 26 317 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 39ans
Posté(e)
Déja, commencer en postulant que cela depend du sujet sur lequel on cherche la vérité, n'est-ce pas partir de l'idée qu'il peut y'en avoir plusieurs?

POurquoi en sciences, y'aurait-il qu'une vérité et pas dans les autres domaines?

ensuite, en quoi la présence de l'être humain entrainerai-t-elle différentes vérités?

Je pense en effet qu'il n'y a pas une vérité mais des vérités.

Dès qu'il s'agit de sentiments par exemple, il n'a pas de vérité abolue. Je t'aime, tu m'aimes, nous nous aimons mais de quelle manière ? Comment affirmer qu'il s'agit d'une même vérité, d'un même amour ?

Pour qu'il n'y ait qu'une seule vérité possible, nous devons pouvoir la démontrer, la quantifier ....

1+1 = 2 il s'agit d'une vérité incontestable mathématiquement

1+1 = 3 ou 4 ou 5 ou plus quand il s'agit d'êtres humains : deux personnes qui réfléchissent ensemble produisent bien plus d'idées que l'addition des réflexions de deux personnes séparées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Je pense en effet qu'il n'y a pas une vérité mais des vérités.

Dès qu'il s'agit de sentiments par exemple, il n'a pas de vérité abolue. Je t'aime, tu m'aimes, nous nous aimons mais de quelle manière ? Comment affirmer qu'il s'agit d'une même vérité, d'un même amour ?

Pour qu'il n'y ait qu'une seule vérité possible, nous devons pouvoir la démontrer, la quantifier ....

je t'aime ...la je dis une vérité

moi aussi je t'aime =il s'agit d'une vérité

apres déterminer s'il l'on s'aime de la meme maniere et realiser que l'on s'aime differement cela n'anéantit pas la vérité de depart: les 2 personnes s'aiment.

1+1=2...

1+1 = 3 ou 4 ou 5 ou plus quand il s'agit d'êtres humains : deux personnes qui réfléchissent ensemble produisent bien plus d'idées que l'addition des réflexions de deux personnes séparées.

La deuxieme proposition n'anéantie pas la premiere, la vérité c'est qu'il n'y a que deux personnes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 26 101 messages
A ghost in the shell‚ 41ans
Posté(e)
Déja, commencer en postulant que cela depend du sujet sur lequel on cherche la vérité, n'est-ce pas partir de l'idée qu'il peut y'en avoir plusieurs?

POurquoi en sciences, y'aurait-il qu'une vérité et pas dans les autres domaines?

ensuite, en quoi la présence de l'être humain entrainerai-t-elle différentes vérités?

Voila, j'ai du mal a comprendre comment la vérité peut être relative!

POur l'exemple du cylindre: quand tu le regardes dans une certaine position tu vois ton disque, mais il n'empeche que c'est tout de meme un cylindre, c'est la , la Vérité absolue. Il s'agit d'un cylindre. Tu as d'abord vraiment vu un disque, mais c'est faux.

Non, la question étant que vois tu, la réponse dans le premier cas est toute aussi vraie que dans le deuxième.

Il ne s'agit pas de savoir quelle est la nature exacte de l'objet, mais de ce que perçoit le sujet.

Et dans ce cas, la relativité est belle et bien présente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CmoiC Membre+ 26 317 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 39ans
Posté(e)

En admettant ainsi une seule et unique vérité, tu réduis considérablement le point de vue.

Dans ce cas, tu réduis l'amour à aimer/ne pas aimer, la philosophie à une personne/deux personnes alors que moi je vois deux âmes/une multitude d'idées.

Un autre exemple : j'ai un seul enfant, c'est une vérité. Il me le reprochera plus tard, me disant qu'il se sent seul par ma faute. Ce sera sa vérité. J'ai eu deux soeurs, je me suis sentie aussi seule que fille unique. Quelle est donc la vérité ? Est on seul parce qu'on est fils unique ou seul parce que c'est la condition humaine qui le veut ? Comment dire que les deux affirmations sont vraies ou fausses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 47ans
Posté(e)

Est-ce qu'il n'y a pas une question de la façon dont on se place et de relativité aussi ?

Votre exemple du "je t'aime" : ben peut-être que pour celui qui aime c'est la vérité, mais s'il tape sa femme, de l'extérieur on dira qu'il ne l'aime pas vraiment. Alors que si, il l'aime, comme il peut.

Pour la science c'est pareil , les couleurs par exemple : ce qui est bleu pour moi ne l'est pas pour un animal, pourquoi serait-ce l'être humain qui a la vérité ? Peut-être notre palette de couleurs est-elle fausse dans l'absolu ?

Et dans les débats je vois souvent une part de vérité même dans les posts contraires à mes idées. La vérité est un peu partout, ili y en a des miettes dans des théories globalement fausses à mes yeux et vice versa.

Il y a une grande part de ressenti, d'émotionnel dans l'analyse de l'être humain c'et peut-être un peu pour ça que CmoiC disait que la présence de l'humain entraine plusieurs vérités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)

La vérité matérielle, tangible, mathématique est vraiment différente de la vérité humaine ! Il faut bien les différencier.

Les maths et la science ne sont pas la vérité. C'est le chemin qu'on a parcouru vers la compréhension du monde, à l'aide de protocoles toujours absolus. C'est notre limite à l'accès à la vérité des choses. Nos connaissances et théories démontrées nous font encore avancer.

La science, c'est un chemin assez stable vers une (La) vérité matérielle. Elle a un regard froid, mais un seul : le regard scientifique.

La vérité humaine est, elle, un fouillis de regards multiples, incomplets, plus ou moins bien orientés. Les incompréhensions et perte d'informations incessantes font que c'est un tableau sans cesse changeant. La Vérité humaine n'existe pas. Elle n'a aucun référentiel stable. On ne quantifie pas l'amour par un grammage, on ne défend pas une vision de la vie à coups de formules strictes approuvées par TOUS les humains, sans défaut.

S'il existe une Vérité, en tout cas, personne n'a assez d'yeux pour l'englober dans son absolu. La seule vérité absolue accessible (à priori) à nous, c'est nous-même !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
puceau Membre 4 187 messages
Allez à Jactaès ou vers Saint Gétorix,c'est beau!‚ 71ans
Posté(e)

Bonjour ,

Il y a , à mon sens , autant de " vérités " que d'individus ...

LA vérité , pourtant , existe , mais c'est l'être en qui l'on croit qui la détient : notre meilleur ami , notre compagne ou compagnon , Dieu ...

Il existe une autre vérité : celle qui , comme un bon médicament , est dure à avaler .

La vérité , c'est quand ce n'est pas un mensonge .

:snif: :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 47ans
Posté(e)
La vérité matérielle, tangible, mathématique est vraiment différente de la vérité humaine ! Il faut bien les différencier.

Les maths et la science ne sont pas la vérité. C'est le chemin qu'on a parcouru vers la compréhension du monde, à l'aide de protocoles toujours absolus. C'est notre limite à l'accès à la vérité des choses. Nos connaissances et théories démontrées nous font encore avancer.

La science, c'est un chemin assez stable vers une (La) vérité matérielle. Elle a un regard froid, mais un seul : le regard scientifique.

La vérité humaine est, elle, un fouillis de regards multiples, incomplets, plus ou moins bien orientés. Les incompréhensions et perte d'informations incessantes font que c'est un tableau sans cesse changeant. La Vérité humaine n'existe pas. Elle n'a aucun référentiel stable. On ne quantifie pas l'amour par un grammage, on ne défend pas une vision de la vie à coups de formules strictes approuvées par TOUS les humains, sans défaut.

S'il existe une Vérité, en tout cas, personne n'a assez d'yeux pour l'englober dans son absolu. La seule vérité absolue accessible (à priori) à nous, c'est nous-même !

Voilà :snif:

Même la science a des vérités changeantes... La Terre n'est pas ronde, elle l'est...

Par contre ça : "La seule vérité absolue accessible (à priori) à nous, c'est nous-même" :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
toto51 Membre 1 147 messages
Pourfendeur d'idées reçues‚ 26ans
Posté(e)

C'est platon dans le mythe de la caverne qui définit la vérité comme suivante:

Dans une demeure souterraine, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés. Ne nous ressemblent-ils pas ? Ils n'ont jamais vu directement la lumière du jour, dont ils ne connaissent que le faible rayonnement qui parvient à pénétrer jusqu'à eux. Des choses et d'eux-mêmes, ils ne connaissent que les ombres projetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des sons, ils ne connaissent que les échos.

Que l'un d'entre eux soit libéré de force de ses chaînes et soit accompagné vers la sortie, il sera d'abord cruellement ébloui par une lumière qu'il n'a pas l'habitude de supporter. Il souffrira de tous les changements. Il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l'on veut lui montrer. Alors, Ne voudra-t-il pas revenir à sa situation antérieure ? S'il persiste, il s'accoutumera. Il pourra voir le monde dans sa réalité. Prenant conscience de sa condition antérieure, ce n'est qu'en se faisant violence qu'il retournera auprès de ses semblables. Mais ceux-ci, incapables d'imaginer ce qui lui est arrivé, le recevront très mal et refuseront de le croire : ne le tueront-ils pas ?.

voici la petite histoire. Dans ce texte ben on peut définir que la réalité est différente de la réalité! Cela dépend de l'homme, de sa condition , de son hisoire , de son expérience, pourrez vous faire croire à quelqu'un qui croit en Dieu que Dieu n'existe pas alors que celui ci y croit dur comme fer et que c'est la vérité et nulle autre mais la réalité est néanmoins différente si on prend les aspect scientifique.

Autre exemple, si un chauffeur de bus percute une voiture en grillant un feu rouge et que personne ne l'a vu ben rien n'empeche à ce chauffeur de faire croire que c'est de la faute du conducteur de la voiture alors que le conducteur jurera dur comme fer que c'est l'autre qui l'a percuté. Peut on trancher ? Non.

L'exemple de la perception est aussi très pertinent car si on regarde un objet de tel ou tel manière il sera comme ceci ou comme cela et rien ne prouve qu'on a tord, on a tous raison selon notre point de vue. La vérité est donc un point de vue et peut etre très différente de la réalité!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)

Si on se base sur nos perceptions pour établir la Vérité, ceci sera forcément faux. Nos sens et notre rapport au monde sont défaillant.

L'humain est handicapé, il n'est pas fait pour la vérité absolue. Il n'en n'a pas les moyens.

Par contre ça : "La seule vérité absolue accessible (à priori) à nous, c'est nous-même" :snif:

Heu, oui Chapacha. Je voulais dire qu'en étant totalement honnête avec soi-même on pouvait atteindre sa propre vérité, sur ce que l'on est. mais en pratique, c'est auss défaillant.

On ne se perçoit que comme on le veut bien ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 44ans
Posté(e)

Vouloir connaître la vérité me semble être assez présomptueux ... C'est bien dans la nature humaine. J'ai le sentiment que l'on tourne en rond. Ca me fait penser à Protagoras de Platon où l'on se demande si la vertu peut s'enseigner avant d'avoir défini la vertu. L'enquête n'avait pu aboutir.

Je ne pense résoudre la question sur la vérité. J'ai quelques pistes...

Me vient à l'esprit une ancienne lecture, celle de Descartes et du Discours de la Méthode. "Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée". C'est un début pour parvenir à la vérité. Puis vient ensuite ces quelques preceptes :

  • Ne recevoir aucune chose pour vraie tant que son esprit ne l'aura clairement et distinctement assimilé préalablement.
  • Trier ses difficultés afin de mieux les examiner et les résoudre.
  • établir un ordre de pensées, en commençant par les plus simples jusqu'aux plus complexes et diverses, et ainsi de les retenir toutes et en ordre.
  • Passer toutes les choses en revue afin de ne rien omettre

Une autre idée qui me semble interessante est celle de l'application judiciaire : "aboutir à la manifestation de la vérité". On ne prétend pas connaître la vérité, on veut seulement établir, collecter un ensemble de preuves pour approcher de la vérité. C'est ce à quoi s'attache la police judiciaire : établir une vérité ou approchant par la preuve. Il n'en reste pas moins que l'on reste présumé innocent jusqu'à ce que des magistrats est jugé que les preuves rassemblées étaient suffisantes pour établir la vérité sur le fait dont on était accusé ...

La vérité, suggère l'analyse d'un ensemble de causes, de phénomènes. Encore faut-il les avoir tous observés ! La terre était plate. S'en était devenu un dogme. Lorsque les moyens d'observations sont devenus suffisants, on a pu déterminer que la terre était ronde. On pourrait se pencher de la même manière sur les masses (photons) ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 085 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 46ans
Posté(e)

Une des vérités ? peut-être :snif: ... est que l'on fait partie de la vie et la vie fais partie de nous

après savoir quelle est la Vérité ultime ? tout dépend des domaines et des circonstances mais malgrés tout ,il en existe quand même que l'on peut définir à notre niveau de conscience et de notre perception avec toutes les limites que cela entraine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)

La première chose à considérer, c'est ce qu'est la vérité.

Il y a, globalement, un consensus pour dire qu'un énoncé est vrai si et seulement si il est conforme au réel.

  • Hegel : "La vérité est accord du concept avec son objectalité"
  • Thomas d'Aquin : "On définit la vérité comme la conformité de l'intellect et du réel"

Sur ce sujet, on a pu retrouver une confusion fréquente entre les concepts suivants :

  • croyance
  • certitude
  • vérité
  • ambiguité
  • perception

Les 4 concepts sont tous différents. La croyance est ce qu'on croit vrai, mais elle peut être fausse. La certitude est une croyance fondée, mais elle aussi est soumise à une certaine incertitude et peut donc être fausse.

L'ambiguité est le fait qu'un propos peut avoir plusieurs sens, que différents observateurs pourront interpréter les propos différemment.

La perception elle, est lmitée, elle ne capture pas toute la vérité. De surcroît, elle est soumise a l'erreur, elle peut se tromper.

La vérité est une notion toute relative.

Tout dépend du point de vue utilisé par celui qui l'énonce.

Si je regarde un cyclindre par son extrémité, je ne vois qu'un disque.

Il y a là une confusion entre vérité et perception. Ce n'est pas parce qu'une perception est trompeuse qu'elle est vraie. Un cylindre est un cylindre, même si des gens peuvent être certains du contraire.

Je pense en effet qu'il n'y a pas une vérité mais des vérités.

Dès qu'il s'agit de sentiments par exemple, il n'a pas de vérité abolue. Je t'aime, tu m'aimes, nous nous aimons mais de quelle manière ? Comment affirmer qu'il s'agit d'une même vérité, d'un même amour ?

Il y a là confusion entre vérité et ambiguité. Un texte ambigu a plusieurs sens. Un ou plusieurs de ces sens peuvent être vrais tandis que d'autres sens seront faux.

Le fait que chaque observateur donne un sens différent au texte signifie juste qu'ils ne sont pas d'accord entre eux sur le sens des mots, qu'ils ne sont pas d'accord sur une convention (le sens des mots n'est qu'une convention). Cela ne signifie pas qu'il existe plusieurs vérités.

Pour qu'il n'y ait qu'une seule vérité possible, nous devons pouvoir la démontrer, la quantifier ....

Non, une vérité peut être indémontrable.

Exemple classique : Je prend un jeu de carte, je le mélange, je regarde une carte. Je brûle toutes les cartes. J'affirme ensuite que "La carte que j'ai vue est du coeur".

Cette affirmation peut être vraie ou fausse. Mais si elle est vraie, elle est improuvable.

Un autre exemple : j'ai un seul enfant, c'est une vérité. Il me le reprochera plus tard, me disant qu'il se sent seul par ma faute. Ce sera sa vérité. J'ai eu deux soeurs, je me suis sentie aussi seule que fille unique. Quelle est donc la vérité ? Est on seul parce qu'on est fils unique ou seul parce que c'est la condition humaine qui le veut ? Comment dire que les deux affirmations sont vraies ou fausses ?

Il y à la onfusion entre croyance et vérité. Ce n'est pas parce qu'il existe plusieurs croyances contradictoires et qu'on ne peut pas trancher qu'elles sont toutes des vérités. Au contraire, j'aurais tendance à penser que ce sont toutes des erreurs.

Ce n'est pas parce qu'un fils pense (ou plutôt croit) quelque chose de ses parents que c'est vrai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 44ans
Posté(e)

L'exercice est difficile (Merci Elaïs)...

Il me semble necessaire de séparer disctinctement deux genres :

- la conduite de tout être, tout ce qui vit.

- les évènements , les choses, les phénomènes extérieurs aux vivants, aux espèces.

Pour ce dernier cas, la vérité est liée au temps. Celle d'aujourd'hui n'est plus celle du passé. Et demain elle aura encore changé. Cependant, l'âme humaine a besoin d'ordre, de référence. En physique, on étudie les mouvements dans un référentiel (galiléen par exemple). La vérité est donc subjective et volontairement consensuelle. Elle ne reste vrai que si les connaissances du moment ne sont pas remises en question, et si l'analyse se fait dans un même référentiel. Cette vérité est "consensuelle" et "temporelle". C'est l'ordre plutôt que le chaos ...

Pour le premier cas, je me rappelle avoir été soumis à un exercice en classe. Cinq élèves avaient été choisis au hasard. On leur avait présenté de manière isolée une même histoire, celle d'un personnage, dessinée et comportant de courts commentaires. Il leur avait été accordé quelques minutes pour la connaître. Les autres élèves de la classe ignoraient tout. Puis chacun de ces cinq élèves étaient venus expliquer à la classe ce qu'ils avaient lu ! Ceux qui n'étaient pas encore passé restaient isolés de manière à ce qu'ils ne sachent pas ce qui était raconté par leur congénère. Ils sont passés les uns après les autres. Chacun a raconté son histoire , ce qu'il venait de lire. Nous avons eu droit à diverses interprétations qui n'étaient pas même évoquées dans l'histoire. Pourtant, chacun pensait dire la vérité de ce qu'il avait lu et vu ! Les histoires étaient souvent racontées sans chronologie, avec des retours, des souvenirs. Des précisions oubliées, non évoquées, et pourtant essentielles pour que nous comprenions devaient être rapportées. Nous avions droit à poser des questions.

Pour parvenir à la vérité du sujet, nous avons analysé, assemblé, déniché ou éliminé les interprétations. L'histoire reconstituée était encore différente de la vrai ... Cependant, nous n'en étions plus très loin .... Les témoignages recueillis (preuves tangibles) nous avaient permis d'aboutir à la "manifestation " de la vérité. Lorsque des preuves matérielles peuvent être recueillies, il est bien plus facile de parvenir à la manifestation de celle-ci. Mais, est-on certain de la connaître vraiment ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 44ans
Posté(e)
Je m'interroge sur la Vérité. :snif:

La vérité peut-elle est multiple?

Pour ma part, c'est non. :snif: je pense détenir la vérité dans mon affirmation, mais j'aimerai que quelqu'un me démontre le contraire. :snif: Je doute de ma vérité, je la remet en cause :snif:

Jusqu'à présent mon raisonnement a toujours été le suivant: un fait est un fait. Il n'a qu'une vérité.

Apres chacun va lui donner son propre sens, sa prore interprétation qui pourra donner l'illusion d'une vérité multiple, mais pour moi, il n'y en a qu'une dans l'absolu. Si c'est noir, c'est noir. C'est pas blanc, même si je le vois blanc.

Entre savoir et penser savoir, il y a une différence.

Se faire sa propre vérité, n'est pas La Vérité.

Deux afirmations contradictoires, ne peuvent être vraies. Soit elles sont toutes les deux fausses et n'atteignent pas le statut de vérité soit l'une des deux est La Vérité.

Qu'en pensez-vous? Peut-il y avoir plusieurs vérités? Si oui, comment?

Je pense également que la vérité n'est pas multiple puisqu'elle est l'adéquation du discours au réèl.

Le discours décrivant donc le réèl et le réèl "etant", la vérité est unique.

En revanche ce qui peut être différent c'est la perception. Il y a autant de perception qu'il y a d'individu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonndy46 Membre 432 messages
Forumeur survitaminé‚ 33ans
Posté(e)

1+1, nan mais 2 je sais pas où ils l'ont cherché...Moi à chaque fois que j'assemble ou fond deux choses en une, ça donne qu'une chose.

vous avez de quoi me prouver me trouver me couver le contraire, allez j'attend.

chap tu parles d'une théorie à laquelle j'ai déjà été amené à penser, mais bon, bof quoi, c'est juste des mots, et c'est un truc qui racontait que l'absolu s'oppose au relatif, du moins ce serait deux points de repères différents, les seuls qu'on aurait... Ouai bin j'espère que c'est dépassé bébé, einstein s'est bien amusé, les arabes avec leurs chiffres aussi, c'est pas que je remet en cause ou veut abolir, mais je les mets tous dans le même panier ces créateurs de langage, de vision de la vie,

quand j'suis de bonne humeur je leur en veut pas d'avoir "manipulé des vérités à leur guise"

quand j'en suis dans une mauvaise je tombe vite dans les doutes agressifs, n'appellons pas ça parano!

pour moi ma vérité là, c'est ce que je vois et ressens, les états d'humeur que je traverse,

c'est ce qui existe à ma vue...

même si je voyais de mes yeux un humain voler, j'irais pas pour autant dire que c'est VRAI. Ca se trouve c'est pas moi qui l'a vu :snif:

La vérité est un concept absolument farceur. Je trouve! Pour ma part. Que de discussions peuvent porter des frites moulées à la louche, à la va vite, peu importe, tant que c'est. C'est fructifiant! :snif: Si c'est pas vrai ce que je dis ? Pouvez toujours pas aimé, alors là je comprendrais que vous tentiez de m'inonder d'objections, mais là dans le cas contraire, heu... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant