Peut-on encore parler de littérature ?

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

La loi du marché a grandement parasité tous les arts. mais bon, de la à dire que la littérature est morte, il ne faut pas pousser.

Dans le flot de bouquins insipides qui sortent aujourd'hui, il y a quand même quelques grands talents loués par les lecteurs (non pas par les médias qui voient un nouveau Rimbaud toutes les semaines et prennent ton cul pour du poulet ! ;) Si si !).

Les bons livres, c'est comme les bons vins : il leur faut du temps pour mûrir sous l'oeil des lecteurs, traverser quelques époques et révéler toute leur force.

Certains livres sombreront dans l'oubli, d'autres resteront gravés dans la mémoire collective, devenant ensuite des classiques. Il faut être patient.

La loi du marché, elle, est impatiente. Elle exige toujours plus de titres, à n'importe quel prix, publiant du "vendeur" aussi bien que de la qualité ou de la merde, sans aucune distinction. Elle tire dans tous les sens.

Elle est à l'opposé de l'intemporalité de la grande littérature, du temps calme et figé qui enrobe la lecture d'un bon livre.

'faut prendre son temps. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Trouvez-vous que la littérature actuelle peut-elle encore nommée "littérature" ?

(Ma réponse est affirmative)

Des gens pensent que Marc Levy est soit disant l"antithèse de la littérature".

Est-ce vrai?

Marc Levy est un excellent écrivain. Je ne vois pas ce permet d'affirmer qu'il soit l'antithèse de la littérature.

Il y a différentes littératures. Certaines m'inspirent, d'autres me saoulent. Je n'aurais pas la prétention de dénigrer ces dernières pour autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Haha je me marre toujours quand certains se plaignent de "la mort de la littérature". D'abord parce que c'est pas vrai (preuve), ensuite parce que quand bien même cela serait vrai, le discours de ces râleurs laisse imaginer qu'ils se morfondent dans les bibliothèques à la recherche d'un livre potable et, merde! Y en a plus!! Rhalala....

Franchement quelle prétention. Moi je vois d'un très bon ¿il les succès de Marc Lévy ou de Dan Brown, je préfèrerais que mon gamin passe ses journées à lire n'importe quels bouquins plutôt que de jouer sur console, regarder sa télé ou faire du shopping.

Et pour ceux qui n'apprécient pas ces auteurs qu'ils ne jugent pas dignes de publier (avec toute cette modestie), ils ont qu'à se dire que depuis la seconde guerre mondiale, l'homme a davantage écrit que jusqu'en 1950; oser affirmer que l'on ne trouve pas soupe à son goût dans cet océan de littérature contemporaine est d'une vanité insolente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)
Bonsoir

Autrefois la litterature etait ecrite par des hommes de lettre et lu par le public et de nos jours elles sont ecrites par le public :smile2: et ne sont lues par personne.

Autrefois la littérature était écrite par l'élite pour l'élite. Aujourd'hui, les lois du marché et le fait que la lecture est accessible à tous ont entraîné l'émergence d'une littérature populaire et moins complexifiée. L'apparition du cinéma a bouleversé le monde de la littérature et nous avons aujourd'hui une plus grande culture de l'image que des idées, je pense. Il y a toujours de la bonne littérature, mais noyée dans le flot de l'écriture populaire, et moins accessible car moins rentable, ce qui fait qu'on arrive à ce genre de sujet, qui prend une partie pour le tout et fait des généralités.

A ceux qui pensent que la littérature moderne est de mauvaise qualité, je leur conseille de regarder des auteurs comme Alain Damasio qui écrivent des choses vraiment remarquables... pour ceux qui savent (ou qui veulent bien) regarder au bon endroit.

Modifié par Javiere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 669 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
Marc Levy est un excellent écrivain. Je ne vois pas ce permet d'affirmer qu'il soit l'antithèse de la littérature.

C'est simplement une question de gout, personnellement je trouve qu'il est plus malin que véritablement grand écrivain, comme Dan Brown ou Coben qui arrivent à vendre leurs œuvres en écrivant ce que beaucoup attendent d'un livre, en général c'est une histoire avec de l'amour ou du suspens qui donne envie de connaitre le dénouement, dans le genre je préfère John Irving. Mais c'est vrai que la diversité et le nombres des auteurs rend la lecture accessible au plus grand nombre et ça c'est quand même bien. :smile2:

Modifié par metal guru

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Creolita Membre 102 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

A mon sens, toutes les formes d'écriture ont droit de citer, par exemple je ne vois pas pourquoi un "roman de gare" n'aurait pas sa place dans une bibliothèque, et pourquoi on ne pourrait pas l'appeler littérature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 669 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
A mon sens, toutes les formes d'écriture ont droit de citer, par exemple je ne vois pas pourquoi un "roman de gare" n'aurait pas sa place dans une bibliothèque, et pourquoi on ne pourrait pas l'appeler littérature.

Quand j'étais gamin, je lisais en cachette les "SAS" de mon grand père, je cherchais juste les scènes de cul au départ, puis peu à peu je me suis intéressé à l'histoire. De Villiers c'est pas ce qu'il y a de plus objectif en géo politique mais ça m'a donné envie de lire autre chose... et de me frotter à des nanas, merci prince Malko pour tout ce que tu m'a appris :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Soyons lucides : la plupart des romans publiés (des centaines par an) à notre époque d'opulence éditoriale sont fait pour être oubliés.

Peu de livres resteront. Les livres qui marquent.

Eriger un roman de gare comme littérature, c'est faisable. Mais la GRANDE littérature sera un livre qui dépassera son statut de roman de gare, justement.

Par sa force, par le temps, par sélection naturelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tranquility Membre 223 messages
Forumeur activiste‚ 34ans
Posté(e)

Je n'en ai lu qu'un de Damasio, j'ai moyennement accroché (La horde de Hurlevent)

Je pense qu'on peut se méprendre sur la littérature actuelle car comme l'ont dit ou plutot sous-entendus certains, le temps et les siècles ont fait le tri...

Nous avons dernière nous quelques siècles d'histoire et de littérature... Le temps et le hasard (et oui) se sont chargés de faire le tri, et ne restent de ces époques aujourd'hui plus que des titres qui, aimés ou pas, peuvent prétendre à être des livres de qualités... Tous les autres ont été oubliés...

Aujourd'hui, et bien "tous les autres" sont bien là, et s'ils seront oubliés dans 10, 20, 50 ou 100 ans, pour le moment ils sont plus que visible (je renvoie sur la loi de marché évoquée par Yop! ), donc c'est bien plus dur de trouver les perles... Et là aussi le temps devient notre ennemi : si on va dans une librairie, on a sous les yeux tous ces siècles de littérature sous les yeux, avec en gros, le "best-of"... Alors que pour le contemporain, c'est à nous de dénicher les perles....

Sinon, c'est plus si contemporain que ça, mais j'écorche sur le vif celui ou celle qui affire que Barjavel n'a pas fait de littérature ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
Haha je me marre toujours quand certains se plaignent de "la mort de la littérature". D'abord parce que c'est pas vrai (preuve), ensuite parce que quand bien même cela serait vrai, le discours de ces râleurs laisse imaginer qu'ils se morfondent dans les bibliothèques à la recherche d'un livre potable et, merde! Y en a plus!! Rhalala....

Franchement quelle prétention. Moi je vois d'un très bon ¿il les succès de Marc Lévy ou de Dan Brown, je préfèrerais que mon gamin passe ses journées à lire n'importe quels bouquins plutôt que de jouer sur console, regarder sa télé ou faire du shopping.

Et pour ceux qui n'apprécient pas ces auteurs qu'ils ne jugent pas dignes de publier (avec toute cette modestie), ils ont qu'à se dire que depuis la seconde guerre mondiale, l'homme a davantage écrit que jusqu'en 1950; oser affirmer que l'on ne trouve pas soupe à son goût dans cet océan de littérature contemporaine est d'une vanité insolente.

tout pareil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)
Soyons lucides : la plupart des romans publiés (des centaines par an) à notre époque d'opulence éditoriale sont fait pour être oubliés.

Peu de livres resteront. Les livres qui marquent.

Eriger un roman de gare comme littérature, c'est faisable. Mais la GRANDE littérature sera un livre qui dépassera son statut de roman de gare, justement.

Par sa force, par le temps, par sélection naturelle.

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimisoleil Membre 2 135 messages
Vivre l'instant... ‚ 54ans
Posté(e)

Lire un bon livre est un plaisir...

Après tout dépend des goûts de tout un chacun...

Ce que j'apprécie ne sera pas apprécié de tous...

En tout cas, ce n'est pas le nombre d'exemplaires vendus qui est une référence en la matière...

Un bon livre dure et perdure...

On a le désir de le relire...

Et on le fait avec plaisir...

On a envie de le partager...

De le faire découvrir à d'autres...

Ecrire est à la portée de tout le monde...

Mais transmettre les émotions, l'espace, le temps,...

Peu savent le faire...

J'ai lu plusieurs fois "le ventre de Paris"...

J'ai retrouvé un peu de ce plaisir dans "le parfum"...

L'auteur nous fait voir, sentir et ressentir...

Je ne retrouve pas cela dans beaucoup de livres...

Les conditions de parution ont changé aussi...

C'est moins ce qui est dit que la manière de le dire ou qui le dit...

Ce qui est dans l'actualité...

Ce qui provoque...

Ou fait scandale...

C'est parfois un peu de la littérature "kleenex"...

Vite consommé vite oublié...

Comme dans le monde musical ou le cinéma...

Peut-être dans le passé aussi...

Combien d'artistes, d'auteurs oubliés...

Pour quelques uns qui durent éternellement...

La télé, la radio, et le net révolutionnent encore plus tout cela...

Virtuel...

Ephémère...

Un sujet d'actualités en efface un autre...

La civilisation du jetable et du zapping...

Remarque qui peut dire ce qui restera de tout cela dans cinquante ans...

Victor Hugo s'effacera peut-être de la mémoire collective pour un auteur de biographie douteuse...

Notre monde est en évolution permanente...

Autres temps...

Autres moeurs...

Et même si ce n'est pas de la littérature pure et dure...

J'ai parfois lu dans ce monde virtuel de beaux textes...

Qui faisaient sentir le monde de l'auteur et ressentir ses émotions...

Tant qu'il y aura des auteurs qui prennent plaisir à dire avec talent...

Tant qu'il y aura des lecteurs qui prennent du plaisir à lire de beaux textes...

Il y aura la littérature...

Des mots qui s'échangent...

Des émotions qui se transmettent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant