Aller au contenu

Javiere

Membre
  • Contenus

    563
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Javiere

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 13/10/1988

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Troyes
  1. Ha non, Jaavier ce n'est pas sur ce forum là, oups ! Bah Javiere c'est à peu près la même démarche à une voyelle près lol.

  2. Salut, tu voulais savoir à propos de mon pseudo ? Xavier est un prénom que j'apprécie beaucoup, exotique, avec des sonorités franches et lumineuses, tout comme sa signification. Comme j'ai un peu de sang espagnol dans les veines, c'est devenu Javier puis Jaavier par coquetterie ;)

  3. Javiere

    D'où vient notre volonté ?

    Oui, c'est le genre de questions embêtantes qu'on se pose quand on ne croit pas en Dieu :smile2: D'où vient notre âme ? La volonté dérive-t-elle d'un instinct de survie inhérent à toute vie (nous sommes programmés pour nous développer et nous reproduire, cette énergie serait la même que celle qui pousse tous les autres êtres vivants à agir dans une adaptation au monde qui l'entoure) auquel se serait greffé une démarche cognitive résultant du développement de notre intellect ? Cette question pose deux autres questions, quelle est l'énergie primaire du vivant ; comment dépasser le niveau instinctif pour se hisser au niveau rationnel ? Une question qui n'aura pas de réponse de notre vivant, je pense, car malgré l'étendue de nos connaissances, je pense qu'on touche là à un sujet qui dépasse de loin l'entendement humain...
  4. Javiere

    Je me trouve laide

    Tu es jolie sur cette photo. Peut-être ne seras-tu jamais aussi belle que tu l'espérerais, mais ne sois pas trop sévère envers toi-même et n'oublie pas que tes actes, ton attitude, tes expressions font aussi et grandement partie de ta beauté. C'est mon humble avis. étre complexée à ton âge se comprend, à toi d'essayer de surpasser ça (plus facile à dire qu'à faire) :smile2:
  5. hey ca fait un bail ^^

    je viens t'embêter lol, non en faite j'ai revu ton nom apparaitre je sais plus ou et je me suis juste demandé l'origine de ton pseudo, quoique ca me servira pas a grand chose mdr

  6. Javiere

    Barack Obama salue le travail de Vladimir Poutine

    Vive la realpolitik.
  7. Je ne pense pas qu'il soit dans l'âme humaine une conviction profonde d'une entité supérieure. Comme tu le dis, il y a un besoin universel de croire à autre chose (un père ?), mais on peut avoir besoin de croire en des fables, pas forcément en une vérité. En revanche, ce qui fait le dénominateur commun entre chaque homme c'est le sens de la raison (sauf pathologie particulière.) Certes, on peut me rétorquer que ne pas croire en un Dieu est aussi une pathologie... moi perso je me sens bien. On n'a pas attendu l'athéisme du 20e siècle pour mener une existence de pécheur irrespectueuse de la Bible. Je pense que même dans des temps plus anciens, certaines personnes refusaient de le tenir pour monnaie courante et préféraient jouer la carte individuelle. Certes, ils se confessaient ensuite, mais si je me souviens de ce qu'on a essayé sans succès de m'apprendre, les péchés capitaux au contraire des péchés mortels ne peuvent être absous, et des péchés capitaux, il y en avait dans ce monde de brutes... Avant la Révolution, il y a eu toute la période des Lumières aussi, il ne faut pas l'oublier. Certes, cela restait ancré dans une tradition religieuse, mais on met en avant la raison, l'esprit critique devant l'obéissance à des principes qui viennent d'on ne sait où (ou au contraire on le sait trop bien, malheureusement.) Les Guerres Mondiales et les révolutions libertaires dans le monde occidental nous permettent d'afficher notre identité d'athées et nous ne sommes plus dans l'étreinte de la tradition. Ce qui me gène dans la religion dans le sens dogmatique et traditionnel, c'est l'impression d'infantilisation des religieux (et encore pire, on parle de brebis et de moutons, quand à mon sens l'homme doit être adulte et responsabilisé, avoir des principes qui soient les siens et selon son raisonnement plutôt qu'une leçon à connaître par coeur.) L'interprétation littérale de la Bible me gène, on ne me fera pas croire que l'hostie est REELLEMENT le corps du Christ (les Protestants s'étaient bien rendus compte de cette bêtise) Ok pour une lecture parabolique cependant. Les exactions de l'Eglise au fil des siècles (meurtres au nom de la religion) etc. Je suspecte très fortement un mensonge utilisé pour nous manipuler. Par contre, pour expliquer pourquoi je suis athée et pas agnostique ou déiste, c'est beaucoup plus difficile et c'est là pour moi la vraie question. Y a-t-il un Dieu ou pas ? En tout cas je ne crois pas que le catholicisme comme toute autre religion en soit le garant.
  8. Javiere

    Le Discours du Président Nicolas Sarkozy?

    Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à mes cours d'Histoire anglaise, avec le discours doré d'Elizabeth I face à son parlement, comme une maîtresse devant son toutou. Je pense comme transporteur que c'est très porté sur la com, on retirera plus volontiers l'impression d'avoir un chef volontaire que de l'établissement d'une idéologie et d'une pratique du pouvoir contestables. Sarko est très fort à ce jeu.
  9. Javiere

    je veux plaire ...

    J'ai dit "un peu négligée" pas complètement sauvage lol. Prendre soin de son image est quelque chose d'important, je suis bien d'accord, le truc c'est qu'il faut garder le sens de la mesure et accepter aussi ses petits défauts, ne pas s'acharner trop là-dessus sous peine de devenir obsédé par la symétrie de ses sourcils, la taille de son nez qu'on n'arrête pas de malaxer, les boutons qu'on éclate à tout va. C'est un peu ce que j'appelle le syndrome Michael Jackson. Prendre soin de son corps, oui, mais pas si ça se transforme en toc...
  10. Javiere

    La Philosophie au lycée.

    Lol qu'est-ce que tu appelles un anti-manuel de philo ? Quand je pense à des bouquins de philo, je ne pense pas à des trucs comme la philo pour les nuls ou toutes sortes de visions bornées de la philo. Je pense aux doctrines des principaux philosophes. Tu verras en cours que la philo, ce n'est pas adopter une doctrine et s'y tenir, mais déceler les problèmes auxquels ne répondent pas ces doctrines, et les confronter avec d'autres. Pour cela, il est intéressant de se cultiver. Si l'on se tient bien sûr à cette démarche philosophique qui consiste à sans arrêt remettre en cause ses propres idées, "je sais que je ne sais rien" dixit Socrate. C'est tout ce qu'il y a de jouissif en philosophie, contrairement à beaucoup de cours à la con où le professeur impose sa vision étriquée des choses et en fait la Vérité ultime. Remarque, il existe des profs de philo qui dérivent dans ce cadre là aussi, je te souhaite de ne pas tomber sur l'un d'entre eux. Le seul point d'orgue (en théorie) étant la démarche logique, basée sur la démonstration, la contradiction, l'analogie et tutti quanti. Même si la démonstration, et tu le verras certainement, est assez paradoxale car se fondant sur des axiomes, des postulats, en bref des sophismes présupposés comme vrais. Platon, Hobbes, Descartes, Nietzsche, figurent parmi les incontournables. Ce qui emmerde les élèves, en définitive, ce n'est pas tant de prendre la peine de penser, que d'avoir la rigueur au niveau du travail de se remettre en cause et de ne pas sombrer dans une dérive contradictoire. Mais c'est ça qui est beau, d'une certaine façon. C'est quelque chose qui ne se fait pas à moitié, et aussi quelque chose extrêmement frustrant car on n'obtient jamais de réponses définitives, au contraire, chaque réponses amenant encore plus de questions et ainsi de suite. La philo est franchement l'une des plus belles matières. Mais il faut comme partout que l'élève joue le jeu...
  11. Javiere

    Dépression Atmosphérique

    Car telle est la volonté de Dieu :smile2: Pour moi il n'y a pas de problème, quand une force tire vers la droite, ça emprunte forcément une direction anti-horaire dans un cycle, comme sur le schéma de wikipedia : Mais bon, c'est la modeste contribution d'un littéraire qui ne fait plus de physique depuis la première...
  12. Javiere

    La Philosophie au lycée.

    Il est tout à fait possible de rajouter la philo comme option si on suit le modèle de l'anglais renforcé (deux épreuves au bac, celle de la matière principale et celle de l'option) avec toutefois un système plus juste que celui de l'anglais renforcé (en gros un travail pointu sur la littérature toute l'année et au final un examen portant sur l'oral qu'on n'a pas spécialement travaillé, c'est un peu injuste.) Il existe en seconde l'option SES (enfin je crois je ne suis pas si vieux tout de même), or je pense que toutes les personnes qui se retrouvent dans la filière ES ne l'ont pas tous fait, il y a déjà un déséquilibre. Et puis, est-ce si dérangeant que cela que des personnes aient plus de chances à l'examen ? Car de toutes façons le niveau de l'épreuve resterait la même. Moi ça ne me poserait pas de problème tant que l'épreuve s'applique pour ceux qui débutent en terminale. Mais je pense que konvicted a raison, les classes ne seraient pas assez fournies, et faut voir l'attitude du gouvernement avec le "superflu" dans l'éducation... pas joyeux. Après, les profs de philo peuvent toujours monter ça entre midi et deux. La plupart d'entre eux sont des passionnés, ce serait bien qu'ils puissent le partager surtout que seuls les motivés iraient à ce genre d'atelier. Mais ça, il faudrait aller leur demander en personne... Enfin, il me semble que dans énormément d'autres pays, la philosophie n'est pas étudié au lycée, je crois que c'est le cas pour les pays anglo-saxons. C'est vraiment une opportunité et un privilège pour les lycéens que d'y être initiés, donc faites un effort, nom d'un chien :smile2: En attendant, petit ignoran, tu as tout un tas de bouquins à ta disposition pour creuser le sujet.
  13. Javiere

    je veux plaire ...

    Que tu aies un "petit bidon" ou que tu sois un peu négligée, "nature" ça peut passer chez certains garçons (dont moi, qui apprécie peu les couches et les couches de maquillage); mais tu seras radieuse si tu te sens bien dans ton corps. Les expressions corporelles et du visage, la franchise du sourire, la tendresse du regard, ça joue quand même beaucoup, en tout cas pour moi. N'oublie pas d'être toi-même :smile2:
  14. Javiere

    Barack Obama :Salam Alikoum 'au monde musulman

    Les Etats-Unis ont tout de même une façon de pensée différente qu'en France. Ils placent la liberté individuelle et la liberté de culte par dessus pas mal de choses sur lesquelles nous sommes plus intransigeants. Pour avoir creusé le sujet en long, en large et en travers dans le cadre de mes études en LLCE, j'ai vraiment l'impression qu'ils ne sont (n'étaient ?) pas sur la même longueur d'onde que nous. Nous considérons l'Etat et les impôts qu'il prélève comme quelque chose de moralement acceptable tandis qu'un américain "moyen" (si je peux m'avancer jusque là) y verra une atteinte à sa liberté individuelle de disposer de son argent (et s'il veut en faire profiter à son prochain, il le fait par choix) et un ersatz de communisme. La question spirituelle y est aussi développée, on ne dénombre plus les différentes formes prises par les établissements religieux, rien que dans la seule veine du protestantisme. Le principe laïc tel que nous l'appliquons reste très franco-français et fruit d'une tradition complètement différente. Maintenant je ne sais pas quelles ont été les postures du gouvernement américain sur la question du voile par le passé (excepté en ces derniers temps de guerre, peut-être) et il est clair que le style d'Obama c'est d'obtenir diplomatiquement ce qu'il vient chercher de façon "pragmatique". Mais le système français est ce qu'il est et n'est pas une référence pour beaucoup d'autres pays. Mon avis sur la question, personnellement, n'est pas tranché car je suis assez mal informé sur le sujet. Je considère effectivement le voile comme un outil dégradant la femme, mais qui ne peut être compris que dans le contexte de tradition culturelle. Je pense qu'il y a celles qui s'y complaisent et celles qui s'y opposent. Je partage l'idée que les femmes doivent s'émanciper du statut de sous-homme dont elles sont victimes, tout spécialement quand on leur refuse un droit qu'on accorde aux hommes, pour le reste je ne pense pas non plus qu'il soit intelligent de prôner son interdiction en dédaignant son importance traditionnelle. Et d'un autre côté, les femmes qui s'exhibent énormément dans le but d'être considérées comme des objets sexuelles sont elles aussi, pour moi, complaisantes dans un système dégradant pour leur dignité de femme.
  15. Javiere

    Droit ou devoir de vote?

    Obliger les gens à voter absolument présente le risque que les gens votent n'importe quoi... Au moins ceux qui font l'effort de se déplacer aujourd'hui le font globalement sérieusement en fonction de leurs convictions. Ca peut être problématique si les gens votent "mal" c'est-à-dire en votant par provocation ou bêtise, donner du pouvoir à des personnes qui ne les représentent pas. C'est quelque chose qui doit être sérieux. D'autre part ça pourrait signifier une montée en flèche de la démagogie qui gangrène déjà nos campagnes.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité