Pour ou contre l'avortement

casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Plusieurs choses conduisent une femme à l'avortement. Pour ce qui est des handicaps lourds, il faudrait que la société et l’État s'engage plus envers ces personnes dans les infrastructures et leur accompagnement.

Mais justement, est-ce que, avec le fait que de moins en moins d'enfants aux handicaps lourds naissent, cela n'entretient pas un cercle vicieux ?

La question de la trisomie 21 est très particulière, et véritablement intéressante à étudier.

Ce qui est dommage c'est de voir que ceux qui s'occupent de ce problème sont les mêmes bien souvent qui ne comprennent rien au débat et finissent par croire que l'avortement est obligatoire x')

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

Bonjour,

je viens apporter un peu de sang neuf dans ce topic qui sent le renfermé... (normal, y'a une hormone, un saurien aquatique, et un vieux cerveau qui squattent) ;)

Pour répondre au titre du topic :

Je suis pour l'avortement, mais pas pour moi. :D

Que je vous explique...

J'ai des convictions religieuses, et un mode de vie qui me permettrait d'accueillir un enfant handicapé, le cas échéant. Je n'irais tout de même pas jusqu'à mettre au monde un enfant souffrant de laparoschisis (paroi abdominale non fermée, organes à l'extérieur).

En effet, ce genre de cas, avec toute la procédure médicale à mettre en oeuvre, les forts risques d'avortement spontané, et la souffrance du nouveau né m'orienteraient alors vers un avortement.

Je conçois, et milite pour le droit des femmes à disposer de leur corps, je hais les rares qui se vantent d'avoir avorter, et je refuse ce choix pour moi même, dans la limite de la viabilité de l'enfant.

Dernière conversation avec mon obstétricien (qui ne l'est plus depuis) :D

Lui : "cette prise de sang aura pour but de mesurer certains facteurs de risques, histoire de voir si votre enfant peut être trisomique"

Moi : "OK" :)

Vous comprenez que si vous êtes "à risques", on vous proposera l'amniocentèse?

OK, pas de souci, de toute façon, c'est mon quatrième enfant et je sais ce que je veux. ;)

Comment? Vous voulez dire que si y'a un problème vous demanderez l'avortement? :bad:

Non, Docteur, c'est même à peu près le contraire, je ne suis pas pour l'avortement. :sleep:

Donc vous allez mettre en danger la vie de votre enfant, via l'amniocentèse, pour finalement ne pas avorter s'il est malformé, mais vous êtes stupide??? :gurp:

Déjà, on ne sait pas si je suis "à risque", ni si l'amniocentèse aura lieu. Ensuite, ma fille aînée est née avec une fente labio maxillaire, l'amniocentèse et ses risques m'ont été imposé alors que je n'avais que 24 ans... Et puis prendre un risque minime, pour pouvoir statuer sur une situation gravissime ne me semble pas incohérent. Comprenez, Docteur, que j'ai 3 enfants déjà, et qu'accueillir un trisomique ne nous fait pas peur, cependant, j'aimerais pouvoir expliquer la chose à mes enfants, ne vous en déplaise. :)

Voilà pourquoi je suis pour l'avortement, l'accompagnement de la femme, du couple, mais que je pourrais être amenée à le refuser pour moi même.

J'ai une cousine qui a accouché, 2 mois jour pour jour avant moi (pour n°4), alors qu'elle était à 6 mois de grossesse. Son fils, Loïc a vécu.......................... 15 jours. Alors qu'en mesurant les risques, elle aurait pu faire un autre choix que "débrancher" son fils, un avortement aurait peut être été moins traumatisant qu'un écrit demandant à l'équipe médicale de laisser mourir son fils. Peut être y aurait elle sauver son couple par la même occasion?

Je sais, pour l'avoir vécu à quelques reprises, qu'un avortement spontané est plus simple à gérer qu'un avortement médical, cependant ça reste une souffrance inexplicable à quiconque ne l'a pas vécu. Enterré un nouveau né ne me semble pas une option, donc je préfèrerais, avant ce moment là, subir un avortement.

Témoignage d'une catholique pratiquante qui applique les premier enseignements de sa religion "amour, tolérance et respect", ça vaut ce que ça vaut. :sleep:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Voilà pourquoi je suis pour l'avortement, l'accompagnement de la femme, du couple, mais que je pourrais être amenée à le refuser pour moi même.

Eh bien voilà.

Personne n'oblige personne à avorter contrairement à ce que prétendent les catholibans.

Fin de la discussion.

Au passage le saurien t'emmerde chérie.;)

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Un obstétricien qui devrait être radié de l'ordre si ses propos sont effectivement ceux-ci.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Esperluette Membre 1 331 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

( désolé de faire dans le perso ) un trisomique, on ne l'aurai pas gardé.

Je vais aussi faire dans le perso, désolé. Nous avons trois enfants, notre fille aînée est handicapée mentale. Cela n’a pas été décelé lors de la grossesse, c’est comme ça, c’est la vie. Nous avons beaucoup appris de cette enfant qui a aujourd’hui 22 ans et qui travaille dans un ESAT (ex. CAT). Lors de sa scolarité qui s’est entièrement déroulée en milieu spécialisé - et à la charge de la communauté – j’ai pu voir beaucoup d’enfants ‘différents’, certains bien plus gravement handicapés que notre fille. J’ai aussi pu échanger avec d’autres parents, certains font face avec force ou avec plus ou moins de détermination, c’est selon, d’autres sont épuisés, des séparations peuvent même arriver. C’est lourd de s’occuper d’un enfant handicapé, mais nous ne regrettons rien tant cette présence et cet amour nous ont permis de progresser. Reste la question de l’après, mais c’est ici hors sujet.

Nous avons eu deux autres enfants ‘normaux’. Lorsque lors de la quatrième grossesse une anomalie à pu alors être décelé, le choix de ma femme d’avorter qui a aussi été le mien a vite été décidé. Nous avons alors pris la décision de plus tenter une autre grossesse.

Alain75, je trouve tout a fait respectable le choix que tu exposes et je te remercie de cette parenthèse perso comme j’emmerde avec une forte conviction celles et ceux qui pourraient nous dire que nous avons ‘mal fait’ en pratiquant une forme d'eugénisme ou je ne sais quoi. A chacun d’agir avec responsabilité et de respecter le choix des autres.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Je veux bien entendre qu'il y ait une pression sociétale à l'enfant parfait (qui est un désir intrinsèque de chaque parent de toute manière ;) ), mais il existe des trisomiques, donc rien n'est fait pour forcer le choix des parents.

Il existe des trisomiques donc il n'y a pas d'eugénisme :gurp: ? Je pense que vous vous trompez sur la définition du mots.

d'abord, le sujet porte sur l'IVG en général, et non sur l'IMG.

Comme d'habitude vous faites erreur, le sujet porte sur l'avortement donc englobe l'IMG qui est un avortement.

Donc, on est plus près de 90 % que de 95...mais bon ; et puis, j'ai trouvé une autre source, très intéressante, qui donne des taux sensiblement différents : http://www.integrasc...ladie.php?id=16 et notamment : "La Trisomie 21 est l’anomalie chromosomique la plus fréquente.Son incidence est la même dans tous les pays du monde, voisine de 1/650.La fréquence de la Trisomie 21 libre est liée à l’âge maternel ainsi sa fréquence est voisine de 1/1 000 vers 30 ans – 1/400 à 35 ans, 1/200 à 38 ans, 1/50 à 43 ans.Actuellement en France le nombre de conceptio n d’enfants trisomiques augmente avec l’âge plus tardif de la maternité, mais aujourd’hui en France, il naît moins d’un enfant trisomique 21 pour 1 000 naissances, du fait du diagnostic prénatal."

Donc, d'après cete source, on est à peu près dans les stat européens.

Etre dans les stats européens ne change pas les faits : entre 90 et 97% des fœtus diagnostiqué trisomiques vont subir un avortement.

Sous entendez vous qu'on oblige les familles à pratiquer l'IMG ?

Encore une erreur, surtout que ce n'est pas la première fois cher som28 qu'on vous expliques que l'eugénisme n'a pas besoin à ce qu'on oblige les familles à quoi que ce soit.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Puisque nous parlons sémantique, lorsque "tu" préfèreras faire un gosse avec telle femme plutôt qu'une autre, tu feras de "l'eugénisme", Encéphale ;)

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)
Eugénisme : Théorie cherchant à opérer une sélection sur les collectivités humaines à partir des lois de la génétique.

Source : Larousse

Elle est où la théorie ?

Des choix individuels, aussi nombreux soient-ils, ne constituent pas une "théorie" alors arrêtez de nous emmerder avec vos généralisations à deux balles.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Esperluette Membre 1 331 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Bof ! Balancer des termes en 'isme' pour asseoir une conviction toute théorique, juste pour faire mouche alors que c'est à côté...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et encore, nous avons jusque là échappé au "l'avortementisme" hihi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

Au passage le saurien t'emmerde chérie.;)

Si tu savais la courante attrapée à cause de diots daubés, tu ne jouerais pas sur ce terrain là, gourmand. :hehe:

Un obstétricien qui devrait être radié de l'ordre si ses propos sont effectivement ceux-ci.

Et pourtant.... Je ne suis pas une procédurière, mais quand j'estime que les médecins (ou tout autre professionnel de santé) que je côtoie, déroge aux principes premiers, je n'hésite pas à les dénoncer à qui de droit.

Oui je suis mauvaise cliente, et pour cause, à ce moment là, je suis une patiente, non une cliente? Ce type avait déjà quelques casseroles au cul, justifier d'une césarienne "pas avant 39 semaines, sinon y'a trop de risques cardio pulmonaires pour le bébé", quand lui même a pratiqué ma 3° césarienne à 38 semaines, je dis chapeau. :hi:

Suite à tout ça j'ai changé d'obstétricien, mais j'en ai fait part aux sages femmes et autres personnel travaillant avec lui... :o°

Après tu sais, comme on dit "quand y'a pas de grive, on mange du merle", je suis malheureusement située en plein milieu d'un désert médical, et j'assume. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lucdf Membre 3 192 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce qui métonnera toujours, c'est la tendance profonde des gens à dicter ce que les autres doivent ou ne doivent pas faire même si cela n'a aucun impacte sur leur vie. On est contre le mariage pour tous alors que personne n'oblige les gens à se marier, ou être homo,on est contre l'euthanasie alors que personne ne poussera les gens à se suicider s'ils ne le veulent pas. De même, on n'oblige aucune femme à subir un avortement et pourtant ça brandit des anathèmes, ca raconte conneries sur conneries et ça manifeste, embrigade ses propres moutards qui pourtant ni comprennent rien, parle de décadence etc... etc.... Ridicule et dangereux!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Source : Larousse

Elle est où la théorie ?

Des choix individuels, aussi nombreux soient-ils, ne constituent pas une "théorie" alors arrêtez de nous emmerder avec vos généralisations à deux balles.

C'est bien d'ouvrir le dictionnaire, mais une ligne ne suffit sur des sujets un peu complexe pas à résumé tout une problématique, c'est pourquoi j'ai déjà donné la définition du conseil d'état :

''Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves ''

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bah disons que c'est bien aussi de ne pas essayer de tirer le sens d'une expression pour satisfaire une idéologie. L'eugénisme est un mouvement très particulier, qui dépasse le choix d'avorter un enfant, et ce quelle que soit la raison invoquée.

Et quand tu mets des guillemets et donc fait une citation, ce serait bien de mettre la source. Mais l'éthique, pour certain, est fluctuante en fonction des circonstances, n'est-il pas ?

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Ca "source" c'est Wikipedia !!!:rofl:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'aui regardé, et je suis tombé sur:

L'orthogénie

Elles sont intéressantes les ch'tites balises, même sur wiki :hehe:

Sinon, concernant "l'eugénisme" sur wiki:

"L’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique de l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé. Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves1."

Intéressant de voir comme il zappe la toute première phrase, qui est tout de même la base de la suite de la définition:

"L’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique de l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé"

Sûrement gênante, car en effet, rien dans l'avortement n'a pour viser de "transformer le patrimoine génétique de l'espèce humaine". Autrement, l'état forcerait les avortements des embryons/foetus souffrant de maladies génétiques - ce qui n'est pas le cas, et d'autre part forcerait la porteuse à garder l'embryon/foetus sain.

L'honnêteté, ce n'est vraiment pas leur truc, aux anti-ivg :hehe:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mose
Invité Mose Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui métonnera toujours, c'est la tendance profonde des gens à dicter ce que les autres doivent ou ne doivent pas faire même si cela n'a aucun impacte sur leur vie. On est contre le mariage pour tous alors que personne n'oblige les gens à se marier, ou être homo,on est contre l'euthanasie alors que personne ne poussera les gens à se suicider s'ils ne le veulent pas. De même, on n'oblige aucune femme à subir un avortement et pourtant ça brandit des anathèmes, ca raconte conneries sur conneries et ça manifeste, embrigade ses propres moutards qui pourtant ni comprennent rien, parle de décadence etc... etc.... Ridicule et dangereux!

On est contre le vol alors que l'on n'oblige personne à voler... On est contre le meurtre alors que personne n'oblige les gens à tuer...

On est contre le viol alors que l'on n'oblige personne à violer.

Vive le darwinisme social face à la dictature fasciste de la common decency! À mort la common decency et la société!

"L'individualisme libertaire, l'insoumission aux nécessités fondamentales d'une société la dissolvent."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Sûrement gênante, car en effet, rien dans l'avortement n'a pour viser de "transformer le patrimoine génétique de l'espèce humaine". Autrement, l'état forcerait les avortements des embryons/foetus souffrant de maladies génétiques - ce qui n'est pas le cas, et d'autre part forcerait la porteuse à garder l'embryon/foetus sain.

Ceci omet la phrase suivante:

Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves1."

Attention à ne pas omettre de bout.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

L'honnêteté, ce n'est vraiment pas leur truc, aux anti-ivg :hehe:

Quand tu vois qu'ils affirment qu'on va les forcer à avorter ...:gurp:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

A l'origine, l'eugénisme était un mouvement initié par quelques généticiens suite à la découverte des gènes. Ils pensaient qu'il était possible d'améliorer scientifiquement l'espèce humaine par des manipulations génétiques.

Je préfère contextualisé le bout de phrase que tu cites Casdenor, parce que si tu appuies dessus comme tu le fais, alors même le choix inconscient d'une femme/homme pour être la mère/le père de ton gosse est de "l'eugénisme", ce qui enlève toute substance au terme utilisé.

Attention à ne pas omettre de bout.

Modifié par Blatte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant