Pour ou contre l'avortement

ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

ça commence là : l'avortement est un droit, ça s'arrête donc là, point barre.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

On est "dans la merde" quand on se pète une jambe, quand on a un accident de voiture, des frais d’hôpitaux, pas quand on attends un enfant. devenir mère, ce n'est pas "être dans la merde" ça veut dire assumer la responsabilité d'un autre être. Et ça ne commence pas après neuf mois. Je ne vois pas pourquoi le souhait de la mère devrait avoir priorité absolue sur la vie qui se développe en elle.

ça commence là : l'avortement est un droit, ça s'arrête donc là, point barre.

Je ne conteste pas le droit à l'avortement. Je conteste la négation absolue du droit de l'être qui se développe et dont on interrompt sa vie.

Modifié par Constantinople

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 27 463 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

ça commence là : l'avortement est un droit, ça s'arrête donc là, point barre.

Voilà, tout est dit, on peut clore ce topic!

J'aime bien ton style concis Manhattan! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Out of Paprika
Invité Out of Paprika Invités 0 message
Posté(e)

Je l'ai été à 19 ans par choix assumé, mais je ne le souhaite pas pour mes filles, vois-tu.

On peut se mettre dans la merde par pure inconséquence et ne pas s'attendre à la suite des événements ; donc bien sûr que si, du souhait de la mère dépendra profondément de sa façon d'élever son enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

mais en quoi le souhait ou non de la mère devrait il prévaloir dans absolument tous les cas de figure sur une vie qui est interrompue ? C'est cela que je ne comprends pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

On est "dans la merde" quand on se pète une jambe, quand on a un accident de voiture, des frais d’hôpitaux, pas quand on attends un enfant. devenir mère, ce n'est pas "être dans la merde" ça veut dire assumer la responsabilité d'un autre être. Et ça ne commence pas après neuf mois. Je ne vois pas pourquoi le souhait de la mère devrait avoir priorité absolue sur la vie qui se développe en elle.

Je ne conteste pas le droit à l'avortement. Je conteste la négation absolue du droit de l'être qui se développe et dont on interrompt sa vie.

Quand on devient mère alors qu'on ne le veut pas alors si, on est dans la merde.

Parallèlement, le souhait de la mère n'a pas priorité absolue sur la vie qui se développe en elle, puisque l'avortement n'est légal que jusqu'à 3 mois.

Avant ce délai, le souhait de la mère prévaut car c'est SA vie et SON corps avant tout.

Modifié par casdenor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

donc si, elle a priorité absolue pour peu qu'elle se décide avant 3 mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Ce qui signifie bien qu'elle n'a pas la priorité absolue sur l'intégralité de sa grossesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

elle l'a donc bien effectivement pendant le tiers de celle ci.

SON corps avant tout.

C'est bien là que je suis en désaccord. Le fait qu'un enfant dans son développement ait un besoin vital du corps de sa mère ne signifie pas pour autant que le droit de vie ou de mort lui appartienne. Il s'agit bien d'une vie indépendante. Donc, justifier ce choix sans entraves hormis temporelles par la liberté de disposer de son corps n'est pas complétement juste.

Modifié par Constantinople

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Serguei Zoubatov Membre 4 312 messages
Marchombre‚ 25ans
Posté(e)

ça commence là : l'avortement est un droit, ça s'arrête donc là, point barre.

Assassiner est un crime.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

elle l'a donc bien effectivement pendant le tiers de celle ci.

Et pas pendant les deux tiers. C'est vrai qu'on devrait faire 50-50 si le problème était un droit entre la mère et l'enfant.

Sauf que ça ne se pose pas ainsi. Les trois mois sont là pour que la personne ait le temps de s'en rendre compte et de prendre une décision.

]C'est bien là que je suis en désaccord. Le fait qu'un enfant dans son développement ait un besoin vital du corps de sa mère ne signifie pas pour autant que le droit de vie ou de mort lui appartienne. Il s'agit bien d'une vie indépendante. Donc, justifier ce choix sans entraves hormis temporelles par la liberté de disposer de son corps n'est pas complétement juste.

C'est même plus que juste: c'est nécessaire. Car le droit à disposer de son corps est inscrit dans les droits de l'homme. Si un individu est dépendant du corps d'un autre, ce n'est pas le soucis de l'autre. En voulant rendre la mère dépendante du corps de son enfant, il y a inversion des rôles, et là, c'est un abus total.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Sauf que ça ne se pose pas ainsi

Vous avez compris ce que je conteste.

Car le droit à disposer de son corps est inscrit dans les droits de l'homme

Tout à fait. Sauf que pour moi, c'est hors sujet.

Si un individu est dépendant du corps d'un autre, ce n'est pas le soucis de l'autre.

Ben dans la mesure ou elle est responsable de sa naissance et qu'il n'a pas mis un couteau sous la gorge pour apparaitre, si.

En voulant rendre la mère dépendante du corps de son enfant, il y a inversion des rôles, et là, c'est un abus total.

Pas la peine d'inverser totalement, juste de tenir compte de la réalité, et la réalité c'est une vie qui est apparue et dont on nie les droits les plus elementaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Assassiner est un crime.

:noel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Tout à fait. Sauf que pour moi, c'est hors sujet.

.Le droit à disposer de son corps n'est pas hors-sujet quand une personne décide de disposer de son corps et que vous voulez l'en empêcher.

Ben dans la mesure ou elle est responsable de sa naissance et qu'il n'a pas mis un couteau sous la gorge pour apparaitre, si.

Justement, le terme responsable ici n'est pas pertinent, car ce sont majoritairement des accidents.

Pas la peine d'inverser totalement, juste de tenir compte de la réalité, et la réalité c'est une vie qui est apparue et dont on nie les droits les plus elementaires.

C'est vous qui voulez inverser la réalité en niant les droits les plus élémentaires d'une femme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 18 089 messages
IPH‚ 36ans
Posté(e)

pour certains, la bonne moralité et leur confort intellectuel prime sur tout, y compris un droit durement acquis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l ombre d un doute Membre 20 029 messages
Forumeur alchimiste‚ 97ans
Posté(e)

ça commence là : l'avortement est un droit, ça s'arrête donc là, point barre.

Les femmes qui ont demandé ce droit et obtenu n'avaient pas tous les moyens de contraception que nous avons aujourd'hui.

Et on mettra dans la merde les personnes pauvres et les personnes violées, mais pas les autres.

Impossible donc.

Il me semble avoir dit sauf cas particuliers, le viol en fait parti ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 18 089 messages
IPH‚ 36ans
Posté(e)

Moyens qui, nous le savons, sont parfaitement accessible a toutes et sobt efficaces a 100%

ceci est ironique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Je sais, sauf que tu oublies que la majorité des viols ne sont pas déclarés, et de ce fait qu'il existe une grande quantité d'IVG qui seraient refusés puisqu'on ne pourrait pas confirmer qu'il y a bien eu viol. D'ailleurs, il faudrait également s'attarder sur le fait qu'on ne pourrait autoriser l'IVG que s'il y a "accusation de viol" car on ne peut attendre la fin du procès qui dépasserait la durée de grossesse. De ce fait, cela pourrait engendrer une recrudescence des fausses accusations de viols. Bref, c'est un système intenable, à tout point de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

1655466_1308057309127.01res_375_300.jpg

- 3 000 av. J.-C. utilisation de préservatif attestée en Egypte

- 1880 Premier préservatif en caoutchouc

- 1882 Le docteur C. Hasse crée le diaphragme

- 1928 Premier dispositif intra-utérin

- 1961 Première commercialisation de la pilule contraceptive

- 1975 Loi Veil

- 1999 Pilule du lendemain

- 2001 implant contraceptif

- 2004 timbre contraceptif

Autrement dit, après la loi Veil, les femmes n'ont eu à disposition que 2 moyens de contraception supplémentaires, peu usités encore pour leurs inconvénients, et un moyen d'urgence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant