Pour ou contre l'avortement

Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Oui et les droits sont décidé par les hommes, comme toi par exemple à une autre époque ou même dans d'autre endroit tu n'aurais aucun droit car les hommes en auraient décidé ainsi .

C'est juste. Ainsi par exemple, la déclaration d'enfants morts nés a été autorisée pour des foetus :

"Un foetus né sans vie peut être déclaré à l'état-civil, quel que soit son poids et la durée de la grossesse, a jugé mercredi la Cour de cassation, dans un arrêt qui devrait satisfaire les associations de parents endeuillés suite à un décès durant la grossesse."

Ainsi selon la loi : certains foetus sont des personnes et d'autres des bouts de viande...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Gaetch
Invité Gaetch Invités 0 message
Posté(e)
Pour que tu comprennes il faudrait que tu sois une femme ou que tu apprennes à les considérer et que tu essayes de les comprendre.

On est pas obligé d'être dans la même situation que quelqu'un pour essayer de le comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Cette étude d'une part dit que "la plupart des enfants vont bien" et en effet souligne le fait que si les enfants ont plus de troubles, c'est parce que leurs parents sont plus attentifs à eux et consultent davantage. Du coup, ça surestime artificiellement les pathologies.

Le commentaire d'un pédopsy français :

pour le Pr Marie-Rose Moro, chef de service de pédopsychiatrie à l'hôpital Avicenne de Bobigny, qui a passé en revue diverses autres grandes études de ce type, «comme un tel résultat n'est pas concordant avec celui d'autres études, il me semble indispensable de relativiser ces conclusions qui risquent d'inquiéter à tort bien des familles».

Merci de citer la source

Mais pourquoi as tu zappé mon commentaire de l'étude sur l'adoption que tu m'invitais à lire ?

C'est dommage, tu aurais revu ta position sur l'adoption et compris qu'elle pouvait représenter un espoir pour ces enfants non désirés par leur mère biologique.

Je n'ai absolument rien zappé puisque ce même lien indique :

Une opinion que ne partage pas le Pr Marcel Rufo, chef de service de pédopsychiatrie à l'hôpital Salvator de Marseille. «Je reçois beaucoup d'adolescents adoptés qui vont mal et souffrent de troubles de la socialisation. Dans mon service précédent, un sixième des jeunes hospitalisés étaient des jeunes adoptés vivant dans des milieux socioculturels élevés. Comme si le fait d'avoir été adopté par de telles familles était un facteur handicapant. Pourquoi ? Parce qu'à l'adolescence ils vont se dire : je ne suis pas de ce monde, je viens d'ailleurs.»

et aussi ceci :

Insistant sur les compétences précoces du tout-petit qui, en quittant son pays, perd aussi les bruits, les odeurs, le langage, bref tout un contexte sensoriel dans lequel il a baigné déjà in utero, dans le ventre de sa mère, Marie-Rose Moro estime «qu'il ne faut pas sous-estimer le traumatisme de cette séparation initiale avec la mère biologique, ni oublier de prendre en compte toute la période où le bébé aura été pris en charge dans un orphelinat ou une collectivité».

J'avais aussi mis le lien de témoignages d'enfants adoptés devenus adultes

ainsi qu'une étude sur le sommeil des enfants adoptés

Les témoignages d'enfants et adultes adoptés qui souffrent sont plus courant que ceux d'adoptés "pleinement heureux".

Est ce simplement car il serait mal vu de dire que tout va bien quand on a été adopté? Non je ne crois pas. :o

La séparation d'avec la mère, l'absence d'informations sur les origines biologiques, les questions sans réponses sont autant d'obstacles à la construction psychologique de l'être humain. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
C'est toujours plus moral que de ne pas lui laisser la chance de vivre :cray: , mieux vaut exister et être abandonner que ne pas exister .

Je sens qu'on va presque réussir à me dire que l'IVG est altruiste et que c'est pour le bien du bébé :o

je ne suis pas d'accord : il y a une dérive tout à fait possible à ce genre de volonté de ne pas avorter pour permettre l'adoption ; il y a fort à parier qu'il y ait trafic de bébé!

L'IVG n'est pas un débat sur l'altruisme ou l'égoïsme, mais sur le droit pour la femme de posséder son corps et l'embryon fait parti de son corps!

La volonté de culpabiliser la femme qui avorte est tout simplement vomissant! On lui fait comprendre par les propos de certains ici que si elle décide dans l'intérêt de l'enfant -parce qu'elle sait qu'elle ne pourra pas l'élever- d'avorter qu'elle est une meurtrière...donc à la tristesse, à la dureté de l'intervention des forumeurs comme toi Encéphale ajoute la culpabilité...elle est donc une criminelle.

Il est vrai que par le passé le fait d'interdire l'avortement était la solution : la femme à la maison, l'homme s'en occupe que très très peu (voire pas du tout)...bref un vrai progrès pour la condition féminine...

A Gaetch : question avortement ou accouchement, sérieusement, il n'y a que la femme qui puisse comprendre la souffrance physique de ces événements.

Quant à Marinelou : tu ne fais donc pas la différence entre un embryon et un foetus? c'est la même chose?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
C'est juste. Ainsi par exemple, la déclaration d'enfants morts nés a été autorisée pour des foetus :

"Un foetus né sans vie peut être déclaré à l'état-civil, quel que soit son poids et la durée de la grossesse, a jugé mercredi la Cour de cassation, dans un arrêt qui devrait satisfaire les associations de parents endeuillés suite à un décès durant la grossesse."

Ainsi selon la loi : certains foetus sont des personnes et d'autres des bouts de viande...

Je trouve que la loi est mal formulée. Elle laisse penser qu'on peut déclarer à l'état-civil un foetus né sans vie, quelle que soit la durée de la grossesse. Mais, si c'est un foetus, c'est que la grossesse a duré au moins 8 semaines, autrement, on parlerait d'embryon.

Sinon, la loi précise bien qu'un foetus né sans vie peut être déclaré à l'état civil, ce n'est pas obligatoire, c'est seulement possible pour ceux qui le souhaitent. Pour une personne, il en va différemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
L'IVG n'est pas un débat sur l'altruisme ou l'égoïsme, mais sur le droit pour la femme de posséder son corps et l'embryon fait parti de son corps!

L'embryon EST dans son corps mais n'en fait pas partie, incapable de distinguer ce qui est de la femme et ce qui n'en est pas :cray: ?

La volonté de culpabiliser la femme qui avorte est tout simplement vomissant! On lui fait comprendre par les propos de certains ici que si elle décide dans l'intérêt de l'enfant -parce qu'elle sait qu'elle ne pourra pas l'élever- d'avorter qu'elle est une meurtrière...donc à la tristesse, à la dureté de l'intervention des forumeurs comme toi Encéphale ajoute la culpabilité...elle est donc une criminelle.

Tire les conclusions que tu veut de mes interventions, comme j'ai dit si ont est pas près à entendre d'autre avis il ne faut pas créer de topic comme sa ou alors ne pas cliqué dessus .

Quant à Marinelou : tu ne fais donc pas la différence entre un embryon et un foetus? c'est la même chose?

Et toi quelle différence fait-tu aux juste entre un embryon et un foetus :o ? Un foetus n'est pas par définition viable j'espère que tu le sais :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Merci de citer la source

Je n'ai absolument rien zappé puisque ce même lien indique :

Une opinion que ne partage pas le Pr Marcel Rufo, chef de service de pédopsychiatrie à l'hôpital Salvator de Marseille. «Je reçois beaucoup d'adolescents adoptés qui vont mal et souffrent de troubles de la socialisation. Dans mon service précédent, un sixième des jeunes hospitalisés étaient des jeunes adoptés vivant dans des milieux socioculturels élevés. Comme si le fait d'avoir été adopté par de telles familles était un facteur handicapant. Pourquoi ? Parce qu'à l'adolescence ils vont se dire : je ne suis pas de ce monde, je viens d'ailleurs.»

et aussi ceci :

Insistant sur les compétences précoces du tout-petit qui, en quittant son pays, perd aussi les bruits, les odeurs, le langage, bref tout un contexte sensoriel dans lequel il a baigné déjà in utero, dans le ventre de sa mère, Marie-Rose Moro estime «qu'il ne faut pas sous-estimer le traumatisme de cette séparation initiale avec la mère biologique, ni oublier de prendre en compte toute la période où le bébé aura été pris en charge dans un orphelinat ou une collectivité».

J'avais aussi mis le lien de témoignages d'enfants adoptés devenus adultes

ainsi qu'une étude sur le sommeil des enfants adoptés

Les témoignages d'enfants et adultes adoptés qui souffrent sont plus courant que ceux d'adoptés "pleinement heureux".

Est ce simplement car il serait mal vu de dire que tout va bien quand on a été adopté? Non je ne crois pas. :o

La séparation d'avec la mère, l'absence d'informations sur les origines biologiques, les questions sans réponses sont autant d'obstacles à la construction psychologique de l'être humain. :cray:

Rufo parle de l'adoption internationale. J'ai déjà expliqué que c'était très différent.

Les témoignages d'enfants adoptés devenus adultes sont tous adopté à l'international et font partie d'une assoc d'adoptés (biais évident de recrutement).

Enfin, les troubles du sommeil existent chez les enfants adoptés et alors ? ça justifie qu'on ne leur laisse aucune chance ?

Une revue des études sur le sujet montre qu'il existe des problèmes mais qu'ils ne sont pas si fréquents que ça :

"Certains enfants adoptés présentent, au moment de l'adolescence, une explosion symptomatique brutale, à type de troubles du comportement. L'objectif de ce travail est de tenter de répondre à la question épidémiologique suivante : les adolescents adoptés présentent-ils plus de troubles du comportement que les adolescents non adoptés ? Pour cela, une revue de la littérature est réalisée par consultation des banques de données (Medline, Inist et psycInfo). Les études incluses dans cette revue de la littérature sont des études contrôlées, réalisées en population générale, concernant des populations d'adolescents (12-22 ans) issus d'adoptions internationales. Les symptômes recherchés sont les troubles du comportement externalisés, tels qu'ils sont définis par l'échelle Child Behavior Check List d'Achenbach. Ils regroupent les conduites oppositionnelles, antisociales et autoagressives. Douze références sont retenues. Ces 12 références correspondent à 10 études de 1990 à 2002 et 2 méta-analyses de 2003 et 2005 ; 6 études concluent à une augmentation des troubles du comportement externalisés chez les adolescents issus d'adoptions internationales, 4 à une absence de différence significative entre les groupes d'adolescents adoptés et non adoptés. Les deux méta-analyses concluent à une augmentation faible des troubles externalisés chez les adolescents issus d'adoptions internationales. Plusieurs études mettent en évidence l'influence de conditions de vie hostiles avant l'adoption sur l'apparition de troubles du comportement à l'adolescence. On peut également citer les facteurs de risque génétiques, intra-utérins et périnataux, mais aussi la confrontation au racisme et un questionnement identitaire potentiellement exacerbé à l'adolescence."

L'Encéphale

Vol 33, N° 3 - mai-juin 2007

pp. 270-276

Doi : ENC-6-2007-33-3-0013-7006-101019-200730028

Troubles du comportement externalisés à l'adolescence et adoptions internationales : revue de la littérature

A. Harf [1], O. Taïeb [1], M.R. Moro [1]

[1]  Service de Psychopathologie de l'Enfant et de l'Adolescent et de Psychiatrie Générale (Professeur Marie-Rose Moro), Hôpital Avicenne (APHP), Université Paris XIII.

Les femmes ont le droit d'avorter si c'est leur choix, il n'y a pas à revenir la-dessus. Mais dire qu'aucune autre solution n'existe est curieux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)

Je ne dis pas qu'il n'y a aucune alternative à l'avortement, mais simplement que l'adoption n'est pas LA solution. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 692 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)
L'embryon EST dans son corps mais n'en fait pas partie, incapable de distinguer ce qui est de la femme et ce qui n'en est pas :cray: ?

Tire les conclusions que tu veut de mes interventions, comme j'ai dit si ont est pas près à entendre d'autre avis il ne faut pas créer de topic comme sa ou alors ne pas cliqué dessus .

A partir du moment où l'embryon est dans le corps de la femme c'est donc à elle d'en disposer.

Je ne vois même pas quels avis il y a à entendre. L'avortement est un droit il n'y a donc pas matière à discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gaetch
Invité Gaetch Invités 0 message
Posté(e)
Je ne vois même pas quels avis il y a à entendre. L'avortement est un droit il n'y a donc pas matière à discussion.

Les droits et les lois changent grâce aux discussions.

L'avortement n'était pas un droit avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
je ne suis pas d'accord : il y a une dérive tout à fait possible à ce genre de volonté de ne pas avorter pour permettre l'adoption ; il y a fort à parier qu'il y ait trafic de bébé!

L'IVG n'est pas un débat sur l'altruisme ou l'égoïsme, mais sur le droit pour la femme de posséder son corps et l'embryon fait parti de son corps!

La volonté de culpabiliser la femme qui avorte est tout simplement vomissant! On lui fait comprendre par les propos de certains ici que si elle décide dans l'intérêt de l'enfant -parce qu'elle sait qu'elle ne pourra pas l'élever- d'avorter qu'elle est une meurtrière...donc à la tristesse, à la dureté de l'intervention des forumeurs comme toi Encéphale ajoute la culpabilité...elle est donc une criminelle.

Il est vrai que par le passé le fait d'interdire l'avortement était la solution : la femme à la maison, l'homme s'en occupe que très très peu (voire pas du tout)...bref un vrai progrès pour la condition féminine...

A Gaetch : question avortement ou accouchement, sérieusement, il n'y a que la femme qui puisse comprendre la souffrance physique de ces événements.

Quant à Marinelou : tu ne fais donc pas la différence entre un embryon et un foetus? c'est la même chose?

Il ne s'agit pas de culpabiliser les femmes qui avortent. Mais de débattre sur un sujet aussi difficile intellectuellement qu'affectivement.

Les gens qui se soucient de l'avenir de ces embryons-foetus ne remettent pas en cause le droit des femmes à avorter ni ne les culpabilisent. Elles savent d'ailleurs très bien qu'elles interrompent la vie dans leur ventre.

Je fais la différence entre un embryon, un foetus et un nouveau-né : ils n'ont pas le même âge. pourquoi cette question ?

Si tu as un enfant désiré, va tu penser que l'embryon, le foetus puis le bébé sont des personnes différentes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PUNCHETTE Membre 34 164 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)
Les droits et les lois changent grâce aux discussions.

L'avortement n'était pas un droit avant.

Non mais il l'est devenu....Par conséquent là il n'y a rien à redire et je ne vois pas comment aujourd'hui un gouvernement oserait revenir dessus, je ne le crois pas et je ne l'espère pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Je ne dis pas qu'il n'y a aucune alternative à l'avortement, mais simplement que l'adoption n'est pas LA solution. :cray:

mais nous sommes d'accord que c'en est une ? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Dieu lui même est pour le droit à l'avortement, c'est pour ça qu'il a créé la fausse couche. :p

Les médecins parlent d'ailleurs "d'avortement spontané" lors d'une fausse couche. :cray:

Il ne s'agit pas de culpabiliser les femmes qui avortent. Mais de débattre sur un sujet aussi difficile intellectuellement qu'affectivement.

Les gens qui se soucient de l'avenir de ces embryons-foetus ne remettent pas en cause le droit des femmes à avorter ni ne les culpabilisent. Elles savent d'ailleurs très bien qu'elles interrompent la vie dans leur ventre.

Sauf que les manifestations anti-IVG, avec la bible pour étendard, et des morceaux de viande sanguinolente pour imager un foetus, c'est vrai que c'est pas du tout une remise en cause d'un acte médical, ni même culpabilisant pour les femmes ayant eu recours à l'IVG.

Rien que le bruit de la pompe est traumatisant, pas besoin d'en rajouter, je pense.... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
L'embryon EST dans son corps mais n'en fait pas partie, incapable de distinguer ce qui est de la femme et ce qui n'en est pas :cray: ?

ah et qui lui apporte les nutriments? je sais totalement ce qui est d ela femme ou pas! Pour avoir été père deux fois et voir dans quel état une GEU a mis mon ex femme je suis apte à le dire! Autant que toi!

Tire les conclusions que tu veut de mes interventions, comme j'ai dit si ont est pas près à entendre d'autre avis il ne faut pas créer de topic comme sa ou alors ne pas cliqué dessus .

ne me fais pas chier là-dessus : quant on nie les évidences, qu'on bat d'un revers de main des arguments énoncés par des scientifiques, des philosophes et une commission d'éthique parce que cela ne va aps dans ton sens, bref quand on est de mauvaise foi et qu'on nie des évidences aussi simples QUE LE CORPS DE LA FEMME LUI APPARTIENT, on est prié de ne pas donner des leçons de merde à deux balles : la conclusion que j'en tire est qu'on peut discuter avec certains forumeurs ici mais certainement pas avec des gens comme toi qui méprise les règles de la logique et de la réflexion!

Et toi quelle différence fait-tu aux juste entre un embryon et un foetus :o ? Un foetus n'est pas par définition viable j'espère que tu le sais :p

écoute : j'ai déjà expliqué la différence entre les deux mais parce que tu es totalement à l'ouest et infichu d elire quoi que ce soit je vais recommander! La pédagogie étant l'art de répéter!

Embryon : organisme en développement depuis la première division de l'oeuf jusqu'au stade où les principaux organes sont formés. Le foetus est la suite!

C'est compris? Oui non? Alors maintenant tu fais un effort et tu essaies de voir en quoi considérer la femme comme une coupable est une volonté assez proche de la truanderie intellectuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)
A partir du moment où l'embryon est dans le corps de la femme c'est donc à elle d'en disposer.

Je ne vois même pas quels avis il y a à entendre. L'avortement est un droit il n'y a donc pas matière à discussion.

Dans ce cas, on parle beaucoup de « droits des femmes », de cas extrêmes comme « oui, mais imagine qu'il s'agisse d'une fille de 14 ans qui s'est fait violer »¿ mais on parle assez peu du premier concerné par cette décision : l'embryon (c'est du reste pourquoi je centre ma réflexion sur lui)¿ Un des points très importants de ce problème est de savoir ce qu'il est : en clair, est-il réellement ou non un être humain, ou un simple amas de cellules ? Et il ne s'agit pas de répondre à cette question dans le sens qui nous arrange, avant de passer à la suite en ayant la certitude renforcée d'avoir raison, sans se soucier des conséquences de nos convictions !!

http://panouf0304.wordpress.com/2010/10/16...u-scientifique/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Si tu as un enfant désiré, va tu penser que l'embryon, le foetus puis le bébé sont des personnes différentes ?

Effectivement..... ont pourrait par exemple demandé à Zazou ce qu'elle pense des comparaisons de son embryon avec divers objet et animaux qui ont été fait tout aux longs de se topic, alors Zazou est-ce que ton embryon à la même valeur qu'un simple tétard ?

Sauf que les manifestations anti-IVG, avec la bible pour étendard, et des morceaux de viande sanguinolente pour imager un foetus, c'est vrai que c'est pas du tout une remise en cause d'un acte médical, ni même culpabilisant pour les femmes ayant eu recours à l'IVG.

Rien que le bruit de la pompe est traumatisant, pas besoin d'en rajouter, je pense.... :cray:

Et la c'est un forum pas une manifestion cathoconservatrice .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Il ne s'agit pas de culpabiliser les femmes qui avortent. Mais de débattre sur un sujet aussi difficile intellectuellement qu'affectivement.

Les gens qui se soucient de l'avenir de ces embryons-foetus ne remettent pas en cause le droit des femmes à avorter ni ne les culpabilisent. Elles savent d'ailleurs très bien qu'elles interrompent la vie dans leur ventre.

c'est faux! Les commandos anti-IVG? La volonté non suivi et c'est heureux de dérembourser l'IVG?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Sauf que les manifestations anti-IVG, avec la bible pour étendard, et des morceaux de viande sanguinolente pour imager un foetus, c'est vrai que c'est pas du tout une remise en cause d'un acte médical, ni même culpabilisant pour les femmes ayant eu recours à l'IVG.

Rien que le bruit de la pompe est traumatisant, pas besoin d'en rajouter, je pense.... :cray:

Je ne parle pas de ces extrémistes mais des discussions ici sur ce forum.

Tu penses que je fais partie de ces manifestants simplement parce que je pose la question de l'enfant à (ne pas) naître ?

N'a t'on pas le droit de regretter que ces enfants potentiels ne jouent jamais avec nos gamins dans les cours de récré ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

ce n'est pas un enfant avant qu'il naisse..."Quand l'enfant paraît"...

N'a-t-on pas le droit de se dire que ces gosses qui joueraient avec les tiens auront une vie de merde parce que non désiré? Si tu as juste la volonté de l'égoïsme d'avoir un compagnon de jeu...

Mais que fait-on de la femme? De son corps? Il ne lui appartient plus? Parce que cet enfant, c'est le sien, il n'y a pas de doute! C'est en elle qu'il y a préparation à la naissance!

Vouloir à tout prix que la femme accouche, n'est pas un point de vue propre à une démocratie moderne...sur quoi au fait vous basez vous pour que la femme accouche absolument?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant