Pour ou contre l'avortement

Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Et suis convaincue que tu as vibré à la vue de cette echo, notamment si le medecin t'as mis le son, car a ce stade là, tu as entendu son coeur battre, car il bat déja depuis 4 semaines.

Je mens? je me trompe sur tes sensations?

Non tu ne mens pas, mais ce n'est pas exactement ce que j'ai ressenti. :p

Lors de cette écho j'ai surtout eu super mal aux ovaires lorsque la sage femme a voulu vérifier qu'ils étaient "bien", et aussi une grosse envie de pisser. ;)

Mais sinon oui, mon compagnon a été ébahi par ce qu'il a vu, pas moi. :p

J'en suis à ma sixième grossesse, et pourtant ce ne sera que mon troisième enfant, alors ce qui me fera plaisir, ce sera quand le gynéco me dira que la nuque a une épaisseur conventionnelle, et que mon enfant ne souffre pas de tares. :cray:

Ma première fille est née "handicapée", elle est reconnue comme tel pour la sécurité sociale, et bénéficie d'une prise en charge à 100 % pour son affection (même si celle ci n'est plus visible aujourd'hui).

La fente labio palatine pouvant être un signe de trisomie, j'ai eu droit à l'amniocentèse pour ma fille. Je ne sais pas ce que j'aurais fait dans le cas où elle aurait été diagnostiquée trisomique :p

C'était mon premier enfant, j'en voulais plusieurs, je ne crois pas que j'aurais eu le courage, la patience, et tout ce qu'il faut pour mettre ma vie "entre parenthèse" pour un enfant.

Nous sommes malheureusement dans un pays qui ne fait pas assez pour les enfants différents (trisomiques, handicapés physiques, autistes) malgré que ceux ci ont tout à fait le droit à la vie, je ne me sens pas seule capable d'assumer une telle charge. :p

Donc pour l'avortement, car malgré l'adoption possible, prouvez moi que les enfants "différents" ont les mêmes chances que les autres (ceux qui ont bien 10 doigts, 10 orteils, toutes les capacités physiques et intellectuelles) :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Il n'y a pas que le delai de contraignant, et en soi, juste la contrainte du delai rend fausse ton affirmation sur le fait que les femmes avortent comme elles l'entendent.

POur avorter et c'est le principe premier du droit à l'avortement , il faut être dans une situation de détresse.

:o

Et suis convaincue que tu as vibré à la vue de cette echo, notamment si le medecin t'as mis le son, car a ce stade là, tu as entendu son coeur battre, car il bat déja depuis 4 semaines.

Je mens? je me trompe sur tes sensations?

tu peux me citer la loi stp? J'ai un doute sur la notion de détresse... :cray:

Ce n'est pas plutôt quand la femme ou les deux ne se sentent pas capables d'avoir l'enfant au sens prêt à;..remarque c'est une situation de détresse que de ne pouvoir assumer la grossesse.

ensuite la femme a le droit à l'avortement, donc si un médecin refuse de pratiquer l'avortement il doit la réorienter et lui permettre tout de même d'avorter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
un être vivant, c'est-à-dire un individu, doué d'unité, d'identité et d'indépendance.

un embryon est un individu unique avec son patrimoine génétique et déjà un vécu qui font son identité. Un embryon est un. Il n'est pas sa mère (d'ailleurs sinon comment pourrait t'on l'extraire de l'utérus...).

Il reste qu'en effet un embryon est dépendant de sa mère.

Mais si la dépendance à quelqu'un est un critère de non-existence je me demande ou irait l'humanité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
la vache... :o

Ainsi, la conscience du bébé apparaît avec sa naissance ? Comme par magie ?

Je connais ce discours : il vise à déculpabiliser les adultes sérieux qui décident du droit de vivre ou non.

Kaplan utilise ce raisonnement tordu : c'est parce que l'embryon et le foetus ne sont pas des êtres vivants qu'on peut les éliminer en toute bonne conscience...

raisonnement que tu trouves tordu et qui ne justifie en rien quoi que ce soit! La preuve puisqu'il prend peine de comprendre la peine des parents de perdre l'embryon et pour avoir vécu cela je sais de quoi je parle!

Il ne s'agit pas de déculpabiliser, son but est celui de réfléchir à cette donnée pas autre chose!

Mais forcément il ne va pas dans ton sens alors...

un embryon est un individu unique avec son patrimoine génétique et déjà un vécu qui font son identité. Un embryon est un. Il n'est pas sa mère (d'ailleurs sinon comment pourrait t'on l'extraire de l'utérus...).

Il reste qu'en effet un embryon est dépendant de sa mère.

Mais si la dépendance à quelqu'un est un critère de non-existence je me demande ou irait l'humanité...

donc pour toi l'embryon a déjà une conscience...prouve moi cette conscience stp?

Ensuite on ne parle pas de la dépendance en général mais de la dépendance de l'embryon!!!! Ne mélange pas tout!

très loin y compris manipuler le code génétique pour rendre légal par la suite

après tout c'est pas l humain en lui même qui a penser comme ca mais les les bio labo et les actionnaires

et les cellules souches pour traiter des maladies? Ne mélange pas tout non plus, aies du discernement! Ne vois pas que les marchands du Temple à chasser :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gaetch
Invité Gaetch Invités 0 message
Posté(e)
donc pour toi l'embryon a déjà une conscience...prouve moi cette conscience stp?

Ensuite on ne parle pas de la dépendance en général mais de la dépendance de l'embryon!!!! Ne mélange pas tout!

Tu pense quoi, que la conscience apparait pendant l'accouchement ?

Tu ne crois pas qu'elle se développe et se construit au cours de la croissance du f¿tus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
tu peux me citer la loi stp? J'ai un doute sur la notion de détresse... :cray:

Et bien il s'agit de la loi dont tu parlais tout à l'heure et ou tu nous disais que ce n'était pas de ta faute si nous ne la comprenions pas.

Bonne lecture :o

Cf: Loi n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)

Prenons mon exemple.... (si allez, faites un effort) :p

J'ai déjà 2 enfants, j'en attends un troisième. :cray:

Si l'on m'annonce que ce troisième souffrira d'une pathologie incurable, qu'il nécessitera un suivi quotidien très lourd, qu'il faudra une présence à chaque minute, que sa durée de vie n'est pas supérieure à quelques années, 'fin plein de trucs pas sympas....

Est ce que je garde cet enfant, sachant que je devrais lui consacrer un temps que je ne pourrais offrir aussi à mes deux grands?

Pourrais je léser mes aînés parce que cet enfant à droit à la vie?

Aurais je le budget nécessaire à ce qu'il jouisse d'un confort maximum durant sa vie (même très courte)?

A ces 3 questions, je réponds non, donc l'IVG serait pour moi un mal pour un bien. :o

Il n'est pas question d'eugénisme là, simplement de bon sens.

Si je ne suis pas en mesure d'élever un enfant, je ne m'octroies pas le droit de lui donner la vie.

Et je pense que seuls celles qui sont passées par là (accompagnées ou non de leur conjoints) peuvent témoigner de la douleur d'un avortement.

@Mister Asia, si je suis ton raisonnement, je dois quand même mettre au monde cet enfant, certes :p

Tu me files ton adresse ou celle de quelqu'un qui voudra bien l'adopter, steup? :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
raisonnement que tu trouves tordu et qui ne justifie en rien quoi que ce soit! La preuve puisqu'il prend peine de comprendre la peine des parents de perdre l'embryon et pour avoir vécu cela je sais de quoi je parle!

Il ne s'agit pas de déculpabiliser, son but est celui de réfléchir à cette donnée pas autre chose!

Mais forcément il ne va pas dans ton sens alors...

Je vois pas ce que la compassion d'un écrivain vient faire dans le débat. D'ailleurs, si ces parents sont en deuil celà signifie bien qu'ils ont perdu un être cher... Non pardon : un bout de viande.

donc pour toi l'embryon a déjà une conscience...prouve moi cette conscience stp?

Ensuite on ne parle pas de la dépendance en général mais de la dépendance de l'embryon!!!! Ne mélange pas tout!

l'embryon je ne sais pas mais le foetus évidemment que oui. En tout cas il possède un cerveau doté d'une mémoire efficace.

Mais à l'inverse, comment démontres tu qu'il n'a pas de conscience ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Et bien il s'agit de la loi dont tu parlais tout à l'heure et ou tu nous disais que ce n'était pas de ta faute si nous ne la comprenions pas.

Bonne lecture :cray:

Cf: Loi n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse

ah mais je la connais mais vois-tu il est dit "détresse" et non détresse médicale! On peut avorter pour ses propres raisons, sans jugement aucun ! Don la femme avorte comme elle l'entend avec pour seule contrainte le délai des 14 semaines...je voulais juste que tu citas tes sources...même si je connaissais déjà cette loi ainsi que la modification des 14 semaines (ayant été confronté à cette situation)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Non tu ne mens pas, mais ce n'est pas exactement ce que j'ai ressenti. :p

Lors de cette écho j'ai surtout eu super mal aux ovaires lorsque la sage femme a voulu vérifier qu'ils étaient "bien", et aussi une grosse envie de pisser. :acute:

Mais sinon oui, mon compagnon a été ébahi par ce qu'il a vu, pas moi. :p

Merci de ta franchise.

J'en suis à ma sixième grossesse, et pourtant ce ne sera que mon troisième enfant, alors ce qui me fera plaisir, ce sera quand le gynéco me dira que la nuque a une épaisseur conventionnelle, et que mon enfant ne souffre pas de tares. :cray:

Pour la clarté nucale, c'est pour bientot ;)

Merci d'employer le mot grossesse, comme le font les medecins, pour parler des grossesses non arrivées a termes.

Le corps médical considèere en effet qu'il y a eu grossesse meme si celle-ci ne va pas a son terme que cela soit volontaire ou non.

Ma première fille est née "handicapée", elle est reconnue comme tel pour la sécurité sociale, et bénéficie d'une prise en charge à 100 % pour son affection (même si celle ci n'est plus visible aujourd'hui).

La fente labio palatine pouvant être un signe de trisomie, j'ai eu droit à l'amniocentèse pour ma fille. Je ne sais pas ce que j'aurais fait dans le cas où elle aurait été diagnostiquée trisomique :p

C'était mon premier enfant, j'en voulais plusieurs, je ne crois pas que j'aurais eu le courage, la patience, et tout ce qu'il faut pour mettre ma vie "entre parenthèse" pour un enfant.

Nous sommes malheureusement dans un pays qui ne fait pas assez pour les enfants différents (trisomiques, handicapés physiques, autistes) malgré que ceux ci ont tout à fait le droit à la vie, je ne me sens pas seule capable d'assumer une telle charge. :p

Donc pour l'avortement, car malgré l'adoption possible, prouvez moi que les enfants "différents" ont les mêmes chances que les autres (ceux qui ont bien 10 doigts, 10 orteils, toutes les capacités physiques et intellectuelles) :o

Je ne peux pas te prouver cela, puisque que, que l'on soit médicalement "normal" ou non, nous n'avons pas tous les mêmes chances dès le depart.

Ta remarque sur la prise en charge du hadicap, j'y souscrit totalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Je vois pas ce que la compassion d'un écrivain vient faire dans le débat. D'ailleurs, si ces parents sont en deuil celà signifie bien qu'ils ont perdu un être cher... Non pardon : un bout de viande.

l'embryon je ne sais pas mais le foetus évidemment que oui. En tout cas il possède un cerveau doté d'une mémoire efficace.

Mais à l'inverse, comment démontres tu qu'il n'a pas de conscience ?

je n'ai jamais dit que c'était un bout de viande ou alors trouve moi l'expression dans un de mes postes? Je te laisse donc l'entière responsabilité de le comparer à un bout de viande

Ah le foetus a-t-il en conscience? Sait-il qu'il est un foetus? Je ne pense pas, je pense néanmoins qu'il ressent, oui! D'où la nécessité de faire l'avortement le plus tôt possible...

Je n'ai pas à démontrer qu'il a une conscience ou non, ce n'est pas moi qui aie apporté cet argument :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
ah mais je la connais mais vois-tu il est dit "détresse" et non détresse médicale!

Que me racontes-tu la.

La loi ne parle pas de détresse médicale.

je la cite : " Art. L. 162-1. - La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse."

Don la femme avorte comme elle l'entend avec pour seule contrainte le délai des 14 semaines

Non.

.

je voulais juste que tu citas tes sources...même si je connaissais déjà cette loi ainsi que la modification des 14 semaines (ayant été confronté à cette situation)

ben voila, elles sont citées et elles montrent que tu tords les textes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gaetch
Invité Gaetch Invités 0 message
Posté(e)
Je n'ai pas à démontrer qu'il a une conscience ou non, ce n'est pas moi qui aie apporté cet argument :cray:

Ha donc c'est le premier qui énonce un axiome qui a légitimité. Très scientifique.

Je pense que dans ce cas ce serait plutôt le principe de précaution qui devrait primer,

on risque de tuer un être qui pourrait éventuellement avoir une conscience,

avant il faudrait prouver qu'il n'en a pas pour aller plus avant.

En même temps la loi ne pas pas dans mon sens à ce jour donc je me tais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
c'est parce que tout simplement c'est l'éducation et la prévention

cela n'est que du vent : quand tu ne peux pas élever tes gosses tu fais comment? Réfléchis une seconde!

Les dégâts de l'interdiction de l'avortement ou de sa condamnation par exemple par le catholicisme conduit certains pays à des situations catastrophiques!

Que me racontes-tu la.

La loi ne parle pas de détresse médicale.

je la cite : " Art. L. 162-1. - La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse."

Non.

.

ben voila, elles sont citées et elles montrent que tu tords les textes.

ah tu donnes dans la mauvaise foi? Mise à part la date butoir, elles ne peuvent pas avorter si elles le souhaitent par exemple si elles se retrouvent enceinte et que cela compromet la carrière de la femme? :cray: relis le texte!

Je ne tords rien du tout, je lis, j'interprète et quand tu vas dans un planning familial on t'explique clairement les choses, calmement! On t'explique aussi que personne ne peut te juger sur ton choix!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 693 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)
une jeune fille de 12 ans n'est pas cencé de tout savoir si elle couche avec le premier venu et qu elle est pas au courrrant que faire l'amour c'est grossesse assuré il faut donc de la prévention au plsu jeune age mieux vaut prévenir que guérir

Manifestement toi non plus tu ne sais pas trop comment ça fonctionne ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gaetch
Invité Gaetch Invités 0 message
Posté(e)

Bin si en l'occurrence c'est un débat sur l'avortement donc quelque part on juge un peu le choix des gens :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
je n'ai jamais dit que c'était un bout de viande ou alors trouve moi l'expression dans un de mes postes? Je te laisse donc l'entière responsabilité de le comparer à un bout de viande

Ah le foetus a-t-il en conscience? Sait-il qu'il est un foetus? Je ne pense pas, je pense néanmoins qu'il ressent, oui! D'où la nécessité de faire l'avortement le plus tôt possible...

Je n'ai pas à démontrer qu'il a une conscience ou non, ce n'est pas moi qui aie apporté cet argument :cray:

Ressentir sans en avoir conscience ?... on se demande à quoi cela peut ressembler...

Si un embryon n'est pas un être vivant, je vois pas à quoi d'autre le comparer qu'un bout de viande en effet (même le plus insignifiant moustique est un être vivant...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Ha donc c'est le premier qui énonce un axiome qui a légitimité. Très scientifique.

Je pense que dans ce cas ce serait plutôt le principe de précaution qui devrait primer,

on risque de tuer un être qui pourrait éventuellement avoir une conscience,

avant il faudrait prouver qu'il n'en a pas pour aller plus avant.

En même temps la loi ne pas pas dans mon sens à ce jour donc je me tais...

je n'ai pas abordé le cas de la conscience, je n'ai donc pas à développer cet argument, je laisse ce choix à Marinelou

Après si tu parles de la loi, l'embryon n'a pas de conscience! C'est prouvé scientifiquement! Le foetus c'est autre chose, donc je me répète, il y a nécessité de le faire le plus tôt!

Que la loi n'aille pas dans ton sens ne signifie pas qu'elle a tort! Tu serais pour une interdiction sauf cas de viol ou maladie je suppose?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
c'est parce que tout simplement c'est l'éducation et la prévention radio, site de santé, forum publicté etc c'est grace a tout ca que les filles sont au courrant une fille jeune ne peux pas réfléchir murement en étant jeune il faut donc expliquer encadrer etc

Je ne vois aucun rapport avec le sujet qui est : "pour ou contre l'avortement". :p

J'ai moi même été éduquée par des parents qui n'avaient pas de tabous concernant la contraception, les rapports sexuels, la maternité, etc...

Et aujourd'hui, le fait qu'ils m'aient appris que "la vie c'est sacré", ben je m'en tape, si je dois avorter, ce sera de mon propre chef.

Malgré une éducation anti avortement, je suis pour cet acte. Je crois qu'on appelle ça le "libre arbitre". :p

Que me racontes-tu la.

La loi ne parle pas de détresse médicale.

je la cite : " Art. L. 162-1. - La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse."

Donc une femme justifiant qu'elle ne pourra/saura assumer cet enfant a le droit d'avorter. :cray:

Danaos a donc raison en disant qu'une femme peut avorter "comme elle veut" en respectant les délais légaux.

Elle peut très bien mentir en disant que cet enfant n'est pas désiré, que c'est un accident, qu'elle n'est pas en couple, que c'est fruit d'un "coup d'un soir", même si elle est mariée et très bien établie socialement. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Prenons mon exemple.... (si allez, faites un effort) :p

J'ai déjà 2 enfants, j'en attends un troisième. :cray:

Si l'on m'annonce que ce troisième souffrira d'une pathologie incurable, qu'il nécessitera un suivi quotidien très lourd, qu'il faudra une présence à chaque minute, que sa durée de vie n'est pas supérieure à quelques années, 'fin plein de trucs pas sympas....

Est ce que je garde cet enfant, sachant que je devrais lui consacrer un temps que je ne pourrais offrir aussi à mes deux grands?

Pourrais je léser mes aînés parce que cet enfant à droit à la vie?

Aurais je le budget nécessaire à ce qu'il jouisse d'un confort maximum durant sa vie (même très courte)?

A ces 3 questions, je réponds non, donc l'IVG serait pour moi un mal pour un bien. :o

Il n'est pas question d'eugénisme là, simplement de bon sens.

c'est du bon sens oui, puisque c'est ce qui te semble bon pour toi et ta famille.

Il n'en reste pas moins que c'est de l'eugénisme, aussi.

Tu selectionnes, au regard de critères acceptables et compréhensibles, il n'en reste pas moins que tu selectionnes.

Et je pense que seuls celles qui sont passées par là (accompagnées ou non de leur conjoints) peuvent témoigner de la douleur d'un avortement.

Oui.

Tu me files ton adresse ou celle de quelqu'un qui voudra bien l'adopter, steup? :p

Je ne souscris pas au propos de Mister asia, d'ailleurs j'admets ne plus le lire depuis un moment, par contre tu as mon mp dans le cas où ...

Je fais partis des gens pensant que l'on peut rendre un enfant heureux meme s'il n'est pas de nous et qu'il faut autre chose que des gènes apparentés pour être digne d'être appelé Papa ou maman.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant