Non au racisme ok. Et le racisme anti blanc aussi en fait partie.

Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

le blanc saura ce que de se faire juger pour sa couleur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Je n en crois pas mes yeux :o farnchement si tu pouvais te mettre ne serait ce que une journée dans la peau d un balck ou d un arabe je pense que tu allucinerais.

Le monde du travail t es ouvert oui si tu desire faire des travaux de merde que personne ne désire mais je peut t assurer que quand tu va passer un entretien d embauche inconsciement ou pas, ton ethnie joue un role.

Alors qu il y ai un racisme anti blanc certe c est possible mais le racisme prens tellement de visage different qu on ne peux détermier si il est le fruit d un vécu, d une idée reçue,ou tout simplement de la stupiditée des personnes qui le ressente.

Dans tous les cas trouver un responsable a ses propres echecs est souvent plus facile que de ce remettre soi meme en question.

Le rejet de la difference est ce qui me repouse le plus car qu on le veuille ou non nous sommes tous fait pareil.

J aimerais tant que les hommes retrouve un semblant de conscience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

De toute façon le "racisme" est au-delà des couleurs, c'est tout simplement la peur et la non acceptation de la différence. Et malheureusement son éradication reste utopique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
De toute façon le "racisme" est au-delà des couleurs, c'est tout simplement la peur et la non acceptation de la différence. Et malheureusement son éradication reste utopique...

métissage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Métissage? pas sûre, j'ai vécu en couple métisse, mon fils est métisse et la bêtise humaine est la même des deux côtés, donc je persiste , la disparition du racisme reste hélas utopique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
Pas mieux sur le couplet d'intolérance, de préjugé de GrandMasterB ;)

:o ??? ou???

et pour commencer :o Ah et là aussi, t'as posté pendant que je rédigeais :o

Subtil rapprochement de Kj93 avec le FN pour le faire passer pour raciste (chose qu'il n'est clairement pas). A court d'argument pour vouloir faire passer quelqu'un pour ce qu'il n'est pas?

Selon toi aussi, un grand maigre avec des tâches de rousseur qui chausse du 43 n'a pas de raison d'être fier de lui? Y aurait un GrandMaster B2 il te demanderait si tu voterais pas FN :D

??? quoi exactement? je ne te comprend pas (s' il y a vraiment quelque chose à comprendre)! :o

ce (subtil) rapprochement de kj93 avec le fn et l' UMP n' était pas fait pour le faire passer lui pour un raciste, mais pour lui rappeler que malgrés sa tendance à gauche il avait des propos m' évoquant ceux de ces charmants partis. :(

B2: touché aie :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

@GrandMasterB

L'omission du B était volontaire : c'est pour que tu ne puisses pas encaisser le chèque

:o

Que Pheldwyn me pardonne, mais je trouve sa réponse un peu trop simpliste et jacobine à mon goût.

Tout ce qui a trait à l'identité individuelle des gens devrait plutôt amener vers des réflexions complexes et contextuelles.

Il n'y a rien de mal à se revendiquer d'une identité ou d'une communauté particulière. Maintenant, chaque identité porte un héritage (en bien comme en mal), voire une problématique, un regard sur le monde. Tout ce que l'on demande de ces identités c'est qu'elles ne s'intériorisent pas comme un rejet de celles des autres, et qu'il y ait un minimum d'échange via ce que l'on nomme la société.

Une grande partie de mes propos est en effet simplificatrice, hâtive.

Mais c'est à la mesure du débat en lui même, pas très dans la nuance ou la subtilité, il faut dire.

Je pointe en effet les communautés, les taxant de sources de replis identitaires.

Mon propos se devrait d'être en effet plus nuancé. Bien évidemment qu'un individu est le réceptacle d'une culture, d'une identité familiale, d'une communauté, et d'une histoire, ... qui vont le façonner, en parallèle de ses expériences, et donc contribuer à son identité. Il est donc naturel qu'il n'ait pas à nier ces appartenances, ni à en rougir.

Cependant, une communauté a ses règles, son système de valeurs, son histoire, sa manière de voir le monde, qui, s'ils peuvent faire partie d'un acquis culturel pour un individu, risquent cependant de basculer dans un formatage de celui-ci.

Bref, l'individu ne prend pas le choix de revendiquer une communauté, mais celle-ci lui intime la volonté de le faire dès son plus jeune âge.

La communauté n'est alors rien d'autre qu'une extension familiale, basée sur des traditions, qui ne s'intéresse pas aux individus.

Je pense que la diversité des cultures, des communautés, des visions différentes sur le monde sont autant de richesses, pour peu que l'on s'intéresse à celles qui ne sont pas sienne, d'avoir une démarche d'ouverture ... et que ces communautés acceptent l'autre. Ce qui est rarement le cas.

En résumé : les communautés en règle général ne font qu'intégrer des individus de fait, de par leur naissance, et exclure les autres de leurs traditions.

Il s'agit plus d'un comportement tribal que d'une véritable rencontre idéologique ou émotionnelle entres des individus.

Ainsi l'appartenance/l'exclusion à la communauté n'étant pas un choix, mais une donnée de base, des tensions se créent. De plus, l'appartenance ne se basant pas sur les individualités, cela signifie que les critères d'appartenance sont arbitraires, et que ce sont ces même critères d'intégration que l'on retrouve dans les mécanismes de haines, puisqu'ils sont à l'origine de la "sélection" à l'entrée.

Bon, je ne sais pas si je suis bien clair, moi même j'ai du mal à me suivre :o

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

@pheldwyn: un jour tu vas te faire mal à la tête à réfléchir autant! :o

ps: je t' attaque en procés pour escroquerie, t' auras des nouvelles de mon avocat!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
@GrandMasterB

L'omission du B était volontaire : c'est pour que tu ne puisses pas encaisser le chèque

:D

Que Pheldwyn me pardonne, mais je trouve sa réponse un peu trop simpliste et jacobine à mon goût.

Tout ce qui a trait à l'identité individuelle des gens devrait plutôt amener vers des réflexions complexes et contextuelles.

Il n'y a rien de mal à se revendiquer d'une identité ou d'une communauté particulière. Maintenant, chaque identité porte un héritage (en bien comme en mal), voire une problématique, un regard sur le monde. Tout ce que l'on demande de ces identités c'est qu'elles ne s'intériorisent pas comme un rejet de celles des autres, et qu'il y ait un minimum d'échange via ce que l'on nomme la société.

Une grande partie de mes propos est en effet simplificatrice, hâtive.

Mais c'est à la mesure du débat en lui même, pas très dans la nuance ou la subtilité, il faut dire.

Je pointe en effet les communautés, les taxant de sources de replis identitaires.

Mon propos se devrait d'être en effet plus nuancé. Bien évidemment qu'un individu est le réceptacle d'une culture, d'une identité familiale, d'une communauté, et d'une histoire, ... qui vont le façonner, en parallèle de ses expériences, et donc contribuer à son identité. Il est donc naturel qu'il n'ait pas à nier ces appartenances, ni à en rougir.

Cependant, une communauté a ses règles, son système de valeurs, son histoire, sa manière de voir le monde, qui, s'ils peuvent faire partie d'un acquis culturel pour un individu, risquent cependant de basculer dans un formatage de celui-ci.

Bref, l'individu ne prend pas le choix de revendiquer une communauté, mais celle-ci lui intime la volonté de le faire dès son plus jeune âge.

La communauté n'est alors rien d'autre qu'une extension familiale, basée sur des traditions, qui ne s'intéresse pas aux individus.

Je pense que la diversité des cultures, des communautés, des visions différentes sur le monde sont autant de richesses, pour peu que l'on s'intéresse à celles qui ne sont pas sienne, d'avoir une démarche d'ouverture ... et que ces communautés acceptent l'autre. Ce qui est rarement le cas.

En résumé : les communautés en règle général ne font qu'intégrer des individus de fait, de par leur naissance, et exclure les autres de leurs traditions.

Il s'agit plus d'un comportement tribal que d'une véritable rencontre idéologique ou émotionnelle entres des individus.

Ainsi l'appartenance/l'exclusion à la communauté n'étant pas un choix, mais une donnée de base, des tensions se créent. De plus, l'appartenance ne se basant pas sur les individualités, cela signifie que les critères d'appartenance sont arbitraires, et que ce sont ces même critères d'intégration que l'on retrouve dans les mécanismes de haines, puisqu'ils sont à l'origine de la "sélection" à l'entrée.

Bon, je ne sais pas si je suis bien clair, moi même j'ai du mal à me suivre :o

:o intervention riche en couleurs ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
En résumé : les communautés en règle général ne font qu'intégrer des individus de fait, de par leur naissance, et exclure les autres de leurs traditions.

Il s'agit plus d'un comportement tribal que d'une véritable rencontre idéologique ou émotionnelle entres des individus.

Ainsi l'appartenance/l'exclusion à la communauté n'étant pas un choix, mais une donnée de base, des tensions se créent.

Jusque-la je suis 100 % d'accord (plutot rare, n'est-ce pas?!). Et ce que tu dis est confirmee par la socio-psychologie. En faite que l'on veuille ou non, nous avons tous cet instinc de privilegier notre groupe. C'est un mechanisme de defense et d'optimisation des echanges.

Ma question est toutefois, comment eviter la montee du racisme dans ces cas la?

Il y a biensur d'autres facteurs importants, tel que le niveau economiques du pays. Par exemple, les tensions raciales augmentent avec le chomage, la penurie (d'eau, de nouriture, etc..).

De plus, l'appartenance ne se basant pas sur les individualités, cela signifie que les critères d'appartenance sont arbitraires, et que ce sont ces même critères d'intégration que l'on retrouve dans les mécanismes de haines, puisqu'ils sont à l'origine de la "sélection" à l'entrée.

Ces la ou tu simplifies a outrance. Les criteres d'appartenance ne sont pas arbitraires. Sinon on ne parlerais pas de generalisation (CQFD!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missybou Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

le rascisme qu'il soit blanc ou noir n'est pas tolérable! :o Il n'y a rien à dire de plus !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
franchement @Chameaulo, je ne crois pas être le plus intolérant des deux.

quand aux grands blancs, maigres, châtins, avec des taches de rousseur, qui chaussent du 43 et à la barbe drue... je les hais!!!

sinon, je trouve que le ok dans le titre est en trop et était un facteur de foutage de merde des le départ!

On va dire que c'est de l'humour, ok?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Apohplexy Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 24ans
Posté(e)
franchement @Chameaulo, je ne crois pas être le plus intolérant des deux.

quand aux grands blancs, maigres, châtins, avec des taches de rousseur, qui chaussent du 43 et à la barbe drue... je les hais!!!

sinon, je trouve que le ok dans le titre est en trop et était un facteur de foutage de merde des le départ!

Je correspond presque à la définition... (sauf les tâches de rousseur et la barbe)

Dois je prendre cela comme un affront?????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
Pas mieux sur le couplet d'intolérance, de préjugé de GrandMasterB ;)

:o ??? ou???

et pour commencer :o Ah et là aussi, t'as posté pendant que je rédigeais :o

Subtil rapprochement de Kj93 avec le FN pour le faire passer pour raciste (chose qu'il n'est clairement pas). A court d'argument pour vouloir faire passer quelqu'un pour ce qu'il n'est pas?

Selon toi aussi, un grand maigre avec des tâches de rousseur qui chausse du 43 n'a pas de raison d'être fier de lui? Y aurait un GrandMaster B2 il te demanderait si tu voterais pas FN :D

??? quoi exactement? je ne te comprend pas (s' il y a vraiment quelque chose à comprendre)! :o

ce (subtil) rapprochement de kj93 avec le fn et l' UMP n' était pas fait pour le faire passer lui pour un raciste, mais pour lui rappeler que malgrés sa tendance à gauche il avait des propos m' évoquant ceux de ces charmants partis. :(

B2: touché aie :D

Chameaulooooooo!!! répond à ça stp. :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

j'ai aussi connu le racisme anti-"non-bourbonnais" ça compte aussi?

la connerie est la chose la plus partagée au monde :o ...

c'est pourquoi oui je suis raciste: je suis anti-con :o

Florent Pagny, vous pourriez me prêter votre mur svp?

arrêtons de nous quereller sur le sujet... svp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Chameaulooooooo!!! répond à ça stp. :o

A ton service:

le white power n' est que la réponse des gros fils de p--e de facho, racistes, esclavagistes de KKK américains de merde...

alors range ton white power ou sinon, fous toi le ou je pense, ce genre de mot me rend furax.

Un grand moment de tolérance :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Je ne pense pas qu'il soit utile de mêler la politique à ce débat.De plus, on peut être fier de sa race, de son pays, sans pour autant sombrer dans le racisme : on appelle cela le patriotisme!

Quelle que soit sa couleur de peau, personne n'a à avoir honte de sa race.J'espère que, si j'aime les grands blancs châtains aux tâches de rousseur, on ne va pas me taxer de raciste... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Chameaulooooooo!!! répond à ça stp. :o

A ton service:

le white power n' est que la réponse des gros fils de p--e de facho, racistes, esclavagistes de KKK américains de merde...

alors range ton white power ou sinon, fous toi le ou je pense, ce genre de mot me rend furax.

Un grand moment de tolérance :o

Je ne voudrais pas défendre GrandMasterB, mais effectivement l'expression "White Power" est particulièrement connotée, socialement et historiquement parlant, et je comprends dans une certaine mesure la violence de sa réaction.

Il s'agit rien moins que du slogan préféré du parti Nazi Américain (ANP), du titre de son journal officiel, ainsi que d'une branche connue de groupes de Skinheads.

Est-ce une maladresse? Je ne sais pas, mais c'est une maladresse de taille. C'est un peu comme si quelqu'un déboulait innocemment en nous criant "Travail, Famille, Patrie"... Certains auraient les oreilles qui frémiraient, et on comprendrait pourquoi...

---

Le mouvement "Black Power", bien que controversé, ne chasse pas vraiment dans les mêmes terres. En effet, on y retrouve autant de partisans des droits civils et de l'émancipation des afro-américains en général que d'activistes parfois franchement violents.

En fait, l'équivalent au slogan "White Power" est plutôt "Black Supremacy", et désigne dans ce cas des mouvements racistes, haineux, et souvent très violemment antisémites (Louis Farrakhan et son "Nation of Islam", ou bien la Tribu Ka, par exemple).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant