Aller au contenu

L'inégalité de beauté, la grande oubliée

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 694 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

(...)Une autre étude, détaillée cette fois-ci dans Business Insider, révèle que les messages envoyés sur les applications de rencontre concordent avec ces tendances. Dans une autre encore, menée par OkCupid sur leurs énormes bases de données, 80 % des hommes sont considérés par les femmes comme « moins séduisants que la moyenne », un groupe qui voit ses messages recevoir une réponse dans seulement 30 % des cas ou moins. En revanche, les femmes considérées par les hommes comme moins séduisantes que la moyenne ne représentent que 50 % des inscrites, ce qui ne les empêche pas de recevoir des réponses à leurs messages dans 40 % des cas ou plus.

Si ces chiffres sont fiables, cela signifie que la grande majorité des femmes n'est disposée à communiquer amoureusement qu'avec une petite minorité d'hommes, tandis que la plupart des hommes sont disposés à le faire avec la plupart des femmes. Le taux d'inégalité des « likes » et des « matchs » mesure de manière crédible les inégalités d'attractivité, ce qui correspond à certains égards aux inégalités dans les expériences amoureuses. Difficile d'éviter cette conclusion : la majorité des femmes trouvent la majorité des hommes peu séduisants et ne valant pas la peine d'être approchés alors que l'inverse n'est pas vrai. Pour le dire autrement, il semblerait que les hommes créent collectivement une « économie amoureuse » pour les femmes où les inégalités sont relativement faibles, alors que les femmes créent collectivement pour les hommes une « économie amoureuse » très fortement inégalitaire.

Aujourd'hui, beaucoup de commentateurs s'intéressent aux « inégalités de genre », à l'instar de la prétendue différence de rémunération entre hommes et femmes faisant le même travail. Il existe d'autres fossés notables, notamment un « écart de libido » bien documenté dans la littérature scientifique (les hommes ayant en moyenne des désirs sexuels plus intenses et fréquents que les femmes en moyenne), ainsi qu'un « écart d'âge » qui fait que les jeunes adultes sont considérés en moyenne comme plus attirants, avec un déficit particulièrement marqué chez les femmes âgées. Dans les études citées précédemment, l'écart de coefficient de Gini s'apparente à un « écart d'inégalité sexuelle » ou à un « écart de répartition de l'attractivité » sans doute moins évident, mais peut-être encore plus significatif sur le plan social que d'autres écarts plus connus.

Il n'y a pas de méchants dans cette histoire. Personne ne peut ou ne devrait être conspué pour ses préférences et si les femmes croient collectivement que la plupart des hommes ne sont pas séduisants, quel est le problème ? Il est néanmoins possible d'avoir pitié de la grande majorité d'hommes que les femmes considèrent comme peu séduisants et qui n'ont dès lors peu ou pas d'expériences amoureuses alors qu'un petit pourcentage d'hommes en ont beaucoup.

https://www.lepoint.fr/debats/l-inegalite-de-beaute-la-grande-oubliee-25-05-2019-2314995_2.php

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Yemaia Membre 2 760 messages
Amae‚
Posté(e)

Je me pose une question, qui est peut être explicitée dans l'article. Je n'ai pas le courage de le lire. 

Quels critères ont été retenus pour déterminer des traits séduisants ou pas ? Est ce qu une analyse des photos de profils à été faite et enfin est ce qu une analyse du profil et de la photo à t elle été faite pour voir si d' autres critères moins visibles jouaient ? 

Modifié par Yemaia
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 694 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Yemaia a dit :

Je me pose une question, qui est peut explicitée dans l'article. Je n'ai pas le courage de le lire. 

Quels critères ont été retenus pour déterminer des traits séduisants ou pas ? Est ce qu une analyse des photos de profils à été faite et enfin est ce qu une analyse du profil et de la photo à t elle été faite pour voir si d' autres critères moins visibles jouaient ? 

Non, il n'y a pas de critères absolus simplement des faits statistiques bruts à partir de bases de données de sites de rencontres.

Modifié par Globure
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Yemaia Membre 2 760 messages
Amae‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Globure a dit :

Non, il n'y a pas de critères absolus simplement des faits statistiques bruts à partir de bases de données de sites de rencontres.

OK merci. Du coup je pense qu'il faut être très prudent sur les conclusions. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 128ans Posté(e)
soisig Membre 14 325 messages
Devezh mat‚ 128ans
Posté(e)

Il n'existe pas de sites de rencontres sans photos ? Car selon moi, il y a plus de chance qu'une relation aboutisse, si par la correspondance, les personnes s'apprécient, se trouvent des points communs, partagent des mêmes envies... Après seulement, si des sentiments sont nés, afficher son image, car on trouve toujours belle, la personne qu'on aime. ;)

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 694 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, Yemaia a dit :

OK merci. Du coup je pense qu'il faut être très prudent sur les conclusions. 

30 000 personnes sur Ok Cupid, ça fait un échantillon relativement fiable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Yemaia Membre 2 760 messages
Amae‚
Posté(e)
à l’instant, Globure a dit :

30 000 personnes sur Ok Cupid, ça fait un échantillon relativement fiable.

Non sur l'échantillon j'ai pas de problème, mais par exemple si tu demandes rien que sur ce forum quels sont les caractères physiques dit séduisants, tu aurais les yeux, ou la bouche ou la barbe.... Du coup ce serait i teressant de faire une analyse croisée photo et critères retenus. Tout comme il y a des gens qui ne sont pas photogeniques. 

Et je pense que les femmes surtout. Mais je me trompe peut être, ne s'arrêtent pas à la phot et vont voir le profil. Et je crois qu'il y a d'autres critères qui entrent en ligne de compte

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ 149ans Posté(e)
Kai Membre+ 6 673 messages
✖►‚ 149ans
Posté(e)

Je n'y connais pas grand chose en matière de sites de rencontres, je n'en ai jamais fréquenté, même si je connais des gens qui s'en servent autour de moi et que j'en ai eu pas mal d'échos ... mais à mon avis il faut être vraiment prudent sur les conclusions tirées là. Ca veux dire quoi "moins séduisant que la moyenne" ? La beauté varie d'une personne à l'autre, sur quel critères se base t'on concrètement pour définir la beauté ?

Par exemple, les personnes de mon entourage qui fréquentent ce genre de sites ne le font généralement pas pour "trouver l'amour" mais de leurs dire, des plans couettes de passage ... seule la photo entre en ligne de compte et là quand il n'est pas du tout affaire de sentiments, ce qui souvent est le cas sur ce genre de marché style foire aux bestiaux que sont les sites de "rencontres", effectivement, 80% des isncrits serons considérés comme pas assez beaux ou mis de côté par la plupart des inscrites en "rechercher" ... reste à savoir en recherche de quoi ....

Dans la vie réelle, dans  la vraie vie hein, hors site de VPC de mecs ou de femmes je veux dire, on s'attache à une personnalité, l'apparence bah même si le même gars sur un site de rencontre tu l'aurais pas calculé, il y a autre chose qui entre en ligne de compte, ce qui est rarement le cas sur un site de rencontre ..... et quand tu aimes, la personne à laquelle tu t'attaches tu finis par la trouver belle. Quand je pense à certains de mes exes que j'ai beaucoup aimé et trouvé super attirants, bah je vais être franche, j'aurais été sur un site web à croiser leur profil, je ne me  serais même pas arrêtée dessus ou je les aurais trouvé "quelconque" et pas si séduisant que ça par  rapport à d'autres. Le contexte brouilles les choses ... Les sites de rencontre c'est peu fiable et leurs stats sont  à mon sens de la merde en rapport avec le concept de leur business qui l'est tout autant ...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 51ans Posté(e)
jimetpam Membre 784 messages
Forumeur accro‚ 51ans
Posté(e)
il y a 31 minutes, soisig a dit :

Il n'existe pas de sites de rencontres sans photos ? Car selon moi, il y a plus de chance qu'une relation aboutisse, si par la correspondance, les personnes s'apprécient, se trouvent des points communs, partagent des mêmes envies... Après seulement, si des sentiments sont nés, afficher son image, car on trouve toujours belle, la personne qu'on aime. ;)

"...On trouve tjs plus belle la personne qu'on aime..." : oui très probablement mais...J'ai fréquenté une époque un sdr et j'avais constaté que parfois y avait un gros feeling au tchat (jusqu'à 2 heures du matin :)) puis aux sms, puis au téléphone et à la 1ère rencontre de visu le feeling pouvait disparaitre en 2 secondes (malgré échange de photos) car on ne se plaisait pas physiquement ou l'un(e) ne plaisait pas physiquement à l'autre.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 128ans Posté(e)
soisig Membre 14 325 messages
Devezh mat‚ 128ans
Posté(e)
il y a 1 minute, jimetpam a dit :

"...On trouve tjs plus belle la personne qu'on aime..." : oui très probablement mais...J'ai fréquenté une époque un sdr et j'avais constaté que parfois y avait un gros feeling au tchat (jusqu'à 2 heures du matin :)) puis aux sms, puis au téléphone et à la 1ère rencontre de visu le feeling pouvait disparaitre en 2 secondes (malgré échange de photos) car on ne se plaisait pas physiquement ou l'un(e) ne plaisait pas physiquement à l'autre.

C'était une supposition, car je n'ai jamais vécu ce genre d'expérience. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 694 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Selon la biologiste allemande Meike Stoverock, 80 % des femmes sont sexuellement attirées par 20 % des hommes. Vous étiez en train de passer un dimanche empli de joie et de sérénité ? Toutes mes condoléances. Car depuis la parution de son essai Female Choice aux éditions Tropen (février 2021, 352 pages, en allemand seulement), la chercheuse fait feu de tout bois : elle défend sa thèse dans les pages de la presse d’outre-Rhin (Die Zeit, Der Tagesspiegel, Der Standard, la radio Deutschlandfunk Kultur), répond aux questions des lecteurs sur son site, et commence à faire parler d’elle en anglais (For Better Science).

80 % d’hommes indésirables, donc. Un chiffre tout proche de celui avancé par le professeur Mark Regnerus, en 2017, dans son livre Cheap Sex (Oxford University Press) : 20 % des hommes de 25 à 50 ans suscitent l’intérêt de 70 % des femmes. On enfonce le clou ? Allez ! En 2009, le site de rencontres OkCupid révélait que les femmes jugent 80 % des hommes « pas attirants » (une étude si polémique qu’elle a dû être supprimée d’Internet, mais le site TechCrunch en a gardé la trace). Pour celles et ceux qui poseront la question : en l’état actuel de nos connaissances, vous ne pouvez pas retourner l’équation. Les hommes sont moins sélectifs que les femmes (mais ce n’est pas l’objet de cette chronique).

(...)

Cette théorie n’est pas entièrement nouvelle. En 2014 déjà, on pouvait lire dans le New York Magazine que les femmes ne sont pas taillées pour la monogamie (l’article est ici). On y apprenait que, selon les recherches des docteurs Aaron E. Carroll et Rachel C. Vreeman, le déclin de la sexualité conjugale ne serait pas dû à une moindre libido féminine, mais au fait que la libido féminine n’est pas faite pour s’exprimer dans le couple. D’où un paradoxe : les hommes ont effectivement inventé une structure sociétale qui assure un « minimum sexuel pour tous », mais ce minimum ne leur garantit pas le désir des femmes. Seulement des rapports sexuels. Je clarifie : on peut domestiquer le corps des femmes, mais pas leur libido. Elles se forceront peut-être, par obligation maritale ou par tendresse, à coucher avec leur conjoint. Mais en pensant à autre chose.

(...)

En 1994, Michel Houellebecq constatait « l’extension du domaine de la lutte » dans l’accès à la sexualité. Il y décrivait l’humiliation des hommes exclus par le cynisme d’un « marché » amoureux de plus en plus brutal. En 2006, Virginie Despentes dédiait sa King Kong Théorie aux « exclues du marché de la bonne meuf ». Mais cette fois, le point de vue était tout autre : l’autrice faisait de cette exclusion un motif de puissance – sans séduire, sans regard masculin, on ne se portait finalement pas si mal.

https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2021/03/27/qui-fera-le-bonheur-des-exclus-du-sexe_6074710_4497916.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 51ans Posté(e)
jimetpam Membre 784 messages
Forumeur accro‚ 51ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, soisig a dit :

C'était une supposition, car je n'ai jamais vécu ce genre d'expérience. ;)

Je pense qu'il faut être lucide : tout commence (et peut s'arrêter) avec le physique.  SI on ne se plait physiquement, dans le meilleur des cas on sera camarade mais guère plus.;))

Modifié par jimetpam
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
Prosarko Membre 1 339 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
il y a une heure, Globure a dit :

(...)Une autre étude, détaillée cette fois-ci dans Business Insider, révèle que les messages envoyés sur les applications de rencontre concordent avec ces tendances. Dans une autre encore, menée par OkCupid sur leurs énormes bases de données, 80 % des hommes sont considérés par les femmes comme « moins séduisants que la moyenne », un groupe qui voit ses messages recevoir une réponse dans seulement 30 % des cas ou moins. En revanche, les femmes considérées par les hommes comme moins séduisantes que la moyenne ne représentent que 50 % des inscrites, ce qui ne les empêche pas de recevoir des réponses à leurs messages dans 40 % des cas ou plus.

Si ces chiffres sont fiables, cela signifie que la grande majorité des femmes n'est disposée à communiquer amoureusement qu'avec une petite minorité d'hommes, tandis que la plupart des hommes sont disposés à le faire avec la plupart des femmes. Le taux d'inégalité des « likes » et des « matchs » mesure de manière crédible les inégalités d'attractivité, ce qui correspond à certains égards aux inégalités dans les expériences amoureuses. Difficile d'éviter cette conclusion : la majorité des femmes trouvent la majorité des hommes peu séduisants et ne valant pas la peine d'être approchés alors que l'inverse n'est pas vrai. Pour le dire autrement, il semblerait que les hommes créent collectivement une « économie amoureuse » pour les femmes où les inégalités sont relativement faibles, alors que les femmes créent collectivement pour les hommes une « économie amoureuse » très fortement inégalitaire.

Aujourd'hui, beaucoup de commentateurs s'intéressent aux « inégalités de genre », à l'instar de la prétendue différence de rémunération entre hommes et femmes faisant le même travail. Il existe d'autres fossés notables, notamment un « écart de libido » bien documenté dans la littérature scientifique (les hommes ayant en moyenne des désirs sexuels plus intenses et fréquents que les femmes en moyenne), ainsi qu'un « écart d'âge » qui fait que les jeunes adultes sont considérés en moyenne comme plus attirants, avec un déficit particulièrement marqué chez les femmes âgées. Dans les études citées précédemment, l'écart de coefficient de Gini s'apparente à un « écart d'inégalité sexuelle » ou à un « écart de répartition de l'attractivité » sans doute moins évident, mais peut-être encore plus significatif sur le plan social que d'autres écarts plus connus.

Il n'y a pas de méchants dans cette histoire. Personne ne peut ou ne devrait être conspué pour ses préférences et si les femmes croient collectivement que la plupart des hommes ne sont pas séduisants, quel est le problème ? Il est néanmoins possible d'avoir pitié de la grande majorité d'hommes que les femmes considèrent comme peu séduisants et qui n'ont dès lors peu ou pas d'expériences amoureuses alors qu'un petit pourcentage d'hommes en ont beaucoup.

https://www.lepoint.fr/debats/l-inegalite-de-beaute-la-grande-oubliee-25-05-2019-2314995_2.php

Tout est la situation sociale et professionnelle de la personne. 

Si tu es jeune, beau et agriculteur ou ouvrier ben tu seras moins séduisant qu'on homme plus âgée chef d'entreprise ou cadre supérieur. 

Tout est une question de ce que tu peux lui apporter. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Yemaia Membre 2 760 messages
Amae‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Globure a dit :

Selon la biologiste allemande Meike Stoverock, 80 % des femmes sont sexuellement attirées par 20 % des hommes. Vous étiez en train de passer un dimanche empli de joie et de sérénité ? Toutes mes condoléances. Car depuis la parution de son essai Female Choice aux éditions Tropen (février 2021, 352 pages, en allemand seulement), la chercheuse fait feu de tout bois : elle défend sa thèse dans les pages de la presse d’outre-Rhin (Die Zeit, Der Tagesspiegel, Der Standard, la radio Deutschlandfunk Kultur), répond aux questions des lecteurs sur son site, et commence à faire parler d’elle en anglais (For Better Science).

80 % d’hommes indésirables, donc. Un chiffre tout proche de celui avancé par le professeur Mark Regnerus, en 2017, dans son livre Cheap Sex (Oxford University Press) : 20 % des hommes de 25 à 50 ans suscitent l’intérêt de 70 % des femmes. On enfonce le clou ? Allez ! En 2009, le site de rencontres OkCupid révélait que les femmes jugent 80 % des hommes « pas attirants » (une étude si polémique qu’elle a dû être supprimée d’Internet, mais le site TechCrunch en a gardé la trace). Pour celles et ceux qui poseront la question : en l’état actuel de nos connaissances, vous ne pouvez pas retourner l’équation. Les hommes sont moins sélectifs que les femmes (mais ce n’est pas l’objet de cette chronique).

Oui mais est ce qu'elle explique pourquoi, q'est ce que ces 20%d'hommes ont ? Et est-ce que ces données se retrouvent pour toutes les cultures ? 

il y a 10 minutes, Globure a dit :

(...)

Cette théorie n’est pas entièrement nouvelle. En 2014 déjà, on pouvait lire dans le New York Magazine que les femmes ne sont pas taillées pour la monogamie (l’article est ici). On y apprenait que, selon les recherches des docteurs Aaron E. Carroll et Rachel C. Vreeman, le déclin de la sexualité conjugale ne serait pas dû à une moindre libido féminine, mais au fait que la libido féminine n’est pas faite pour s’exprimer dans le couple. D’où un paradoxe : les hommes ont effectivement inventé une structure sociétale qui assure un « minimum sexuel pour tous », mais ce minimum ne leur garantit pas le désir des femmes. Seulement des rapports sexuels. Je clarifie : on peut domestiquer le corps des femmes, mais pas leur libido. Elles se forceront peut-être, par obligation maritale ou par tendresse, à coucher avec leur conjoint. Mais en pensant à autre chose.

(...)

En 1994, Michel Houellebecq constatait « l’extension du domaine de la lutte » dans l’accès à la sexualité. Il y décrivait l’humiliation des hommes exclus par le cynisme d’un « marché » amoureux de plus en plus brutal. En 2006, Virginie Despentes dédiait sa King Kong Théorie aux « exclues du marché de la bonne meuf ». Mais cette fois, le point de vue était tout autre : l’autrice faisait de cette exclusion un motif de puissance – sans séduire, sans regard masculin, on ne se portait finalement pas si mal.

https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2021/03/27/qui-fera-le-bonheur-des-exclus-du-sexe_6074710_4497916.html

Bon je vais avancer une idée qui me fait horreur mais bon. Ne serait ce pas comme dans la nature ? Dans de nombreuses espèces ce sont les femelles qui choisissent entre plusieurs mâles, d'où toutes les parades amoureuses pour séduire les femelles afin de se reproduire. Les femelles choisissant des mâles qui semblent être les meilleurs reproducteurs. 

Pourrait on imaginer que génétiquement les humains seraient dans ce cas ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 25 478 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, QuatreEtCinq a dit :

Moi, je lis que 80% des femmes aujourd'hui, au moins, ne sont pas capables d'amour.

Entre ce qu'on lit et ce qui est écrit, il y a souvent un monde. Ça s'appelle l'interprétation...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Mite_Railleuse a dit :

Entre ce qu'on lit et ce qui est écrit, il y a souvent un monde. Ça s'appelle l'interprétation...

Oui, je sais. J'écris le chaos.
Mais cette vérité de chiffre, toute partielle et partiale, reflète quelque chose que j'approuve.
Alors je la soutien.
Voudrais-tu me dévaloriser moi ou mes mots pour cela ?

Il me semble qu'il est important de dire l'état des relations de notre époque.
On est super forts pour traiter les gens du passé d'abrutis, ont est moins compétant pour aborder l'absurdité de notre époque.
En vérité, la mienne, je crois que peu de défunts nous envient. Très peu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 25 478 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, QuatreEtCinq a dit :

Oui, je sais. J'écris le chaos.

Tu écris "chaos", je lis aigreur. L'interprétation, encore...

Bonne soirée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Mite_Railleuse a dit :

Tu écris "chaos", je lis aigreur. L'interprétation, encore...

Bonne soirée.

C'est gratuit. C'est minable.
 

Modifié par QuatreEtCinq
Pas bonne soirée.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×